Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Rendez-vous dînette [PV: Densetsu Etsuro]


Dim 11 Fév 2018 - 14:19
"Tu as bien compris ?"
"Oui mère..."
"Aucune question ?"
"Mon de... de... devoir... est... d'obéir. "
"Bien, met une tenue formelle, n'oublie pas ce n'est qu'une simple rencontre pour t'habituer à côtoyer des personnes extérieures à notre famille. Il n'y a aucun enjeu ou contexte particulier."
"Bi... bien."

Cela n'en est pas moins intimidant, même si je l'ai déjà fait. Mais le fait que ce ne soit pas un client est, je l'avoue, perturbant. Je n'aurais pas l'excuse du travail pour changer de sujet. Je regarde ma mère avec un air troublé, ses yeux roulent avec un léger sourire, puis elle s'assure que personne ne regarde avant de me prendre dans ses bras. Malgré mon âge, elle sait que ça me fait du bien et n'ayant pas eu de crise de boulimie depuis au moins un mois, elle est plus d'humeur à me laisser passer ce genre de petits caprices. Par contre si j'ai perdu du poids... Ce n'est pas assez pour ne pas avoir ma silhouette on ne peu plus graisseuse et donc mes formes plus qu'exagérée.

"Je ne rentre plus dedans..."

Ce qui limite grandement ma garde-robe. Je mets donc un kimono aux couleurs chatoyantes mais surtout très lâches pour éviter que je me retrouve bloqué ou asphyxié. Ce n'est pas mon préféré, mais je n'ai pas forcément le choix. Je ne sais pas les tournants et les raisons de ce diner arrangés et franchement, je n'ai ni envie ni besoin de le savoir. Mon grand-frère m'accompagne jusqu'a un lieu défini et finalement. Je le vois, ma première réaction et l'habituel apriori et mon coeur qui bat la chamade... Comme avec tout le monde. Immédiatement mon regard se tourne vers le sol, pour le peu qui est visible... Plus ou moins discrètement, mon grand frère met sa main sur mon épaule pour me donner courage, enfin j'imagine. Puis me pousse délicatement en avant vers le fameux monsieur.

"Je vous la confie, merci beaucoup."

J'avoue que je commence à me demander ce qu'ils ont conclu comme accord... Bon ce n'est qu'un dinée et ils ont bien insisté sur le fait qu'il n'y a pas d'objectif particulier, si ce n'est me sortir de ma bulle. Si c'était pour me trouver un bon parti, je n'aurais certainement pas une tenue aussi simple et il y aurait bien plus de protocoles. Il a l'air... calme. Je dois avouer que je préfère ce genre de personne, ils me laissent plus de temps pour agir et surtout interagir. Je fais une révérence polie à mon nouvel interlocuteur.

"Je... Je suis... Me... Metaru... Himeka... Je... Enchantée... "

Si avec certains j'ai calmé mes tics de langage, avec un inconnu c'est tout de suite reparti pour ne pas les contrôler, loin de la même. Je me relève, mais mon regard est toujours vers le bas, sur le côté, bref n'importe où pour ne pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1409-terminee-metaru-himeka http://www.ascentofshinobi.com/u174

Sam 3 Mar 2018 - 23:13

En tant que Genin, Etsuro était loin d'être un homme occupé. Il subissait les quelques menus entraînements imposés par ses aînés, et suivait la théorie avec assiduité, se valant les éloges de ses pairs, mais cela s'arrêtait là. Il n'avait pas encore pu effectuer de mission vraiment significative, ni même de se faire remarquer par le Raikage, aucune action ne lui avait vraiment permise de se rapprocher un tant soit peu de ses ambitions, et cela peinait grandement notre antagoniste, qui ne cherchait qu'à gravir les échelons, après tout. Pouvait-on lui en vouloir ? Alors que Densetsu Etsuro lisait un énième ouvrage dans la chambre qu'on lui avait alloué, le temps qu'il se fasse assez d'argent pour habiter seul, c'est avec un grand sourire qu'Etsuro envisageait la journée qui allait arriver.

Il avait rendez-vous avec une femme. Et si ce simple fait semblait être suffisant à justifier sa bonne humeur matinale, ça n'en était pas la raison principale. Il avait eu l'immense chance d'être contacté par la famille Metaru, les célèbres forgerons, et manipulateurs de métal. Mais aussi et surtout, la famille du Raikage en personne. De ce qu'il en savait, l'une des filles du clan Metaru semblait éprouver certaines difficultés à établir des relations sociales avec autrui, problème que comprenait bien l'embrasé. En tant que membre d'une famille aussi prestigieuse, il n'était nécessaire de savoir bien se comporter en société. Et bien conscient qu'il ait été choisit comme "cobaye" pour cette jeune femme, Etsuro ne pouvait s'empêcher de s'en réjouir.

Le jeune homme n'avait pas attendu bien longtemps avant de se préparer et de se rendre au lieu de rendez-vous. Il devait emmener à dîner la jeune Himeka, et tenter de lui faire passer une soirée suffisamment agréable pour qu'elle finisse par prendre peu à peu son propre envol. Une tâche qui pouvait s'avérer ardu, mais il comptait bien profiter de cette occasion unique pour servir ses propres intérêts. Elle était accompagnée d'un homme, et semblait éviter tout contact visuel avec notre antagoniste. Se mettant à rire sans méchanceté, Etsuro s'inclina bien respectueusement, avant de se présenter.

⚊ C'est un honneur et un immense plaisir, mademoiselle Himeka. Mon nom est Densetsu Etsuro, modeste Genin du village. Je ne suis présent à Kumo que depuis quelques semaines, je compte donc sur vous pour m'accueillir.

Adressant un signe de tête à l'homme qui accompagnait la Metaru, assurant tacitement qu'il prenait le rendez-vous en main, il reporta bien vite son attention sur la demoiselle. Elle était belle, une constatation essentielle pour comprendre cette personne. Nul doute que tout homme cherchant du pouvoir convoiterait une telle femme. Non contente d'être à une position aisée au village, elle était d'une compagnie visuelle agréable. Sa tenue, bien que ample, trahissait des formes qui en ferait craquer beaucoup. Analytique, Etsuro ne pouvait néanmoins pas dissimuler l'attachement que pouvait susciter la jeune Himeka.

⚊ Je pense que nous devrions nous mettre en route. Que diriez-vous de nous rendre au restaurant ?

Il était important de ne surtout pas trop décharger de décisions sur ses épaules. Elle risquerait de paniquer et de perdre ses moyens. Néanmoins, il ne fallait pas non plus que Etsuro prenne les rennes de cette soirée et décide de tout, elle finirait par se refermer sur elle-même et de suivre en silence le jeune homme. L'enflammée était conscient de cette problématique. Ainsi, il se devait de demander son avis, tout en lui offrant le sien. L'équilibre dans un binôme était primordial, il ne le savait que trop bien. Tout en attendant sa réponse, l'enflammé prit le temps d'observer le paysage, souhaitant la mettre à l'aise en évitant de trop l'observer.

_________________
#AB3254
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2553-even-a-piece-of-garbage-has-its-pride-densetsu-etsuro

Dim 4 Mar 2018 - 1:20
Densetsu Etsuro, qui êtes-vous au fond ? Moi je suis une lâche et une timide, et vous ? Il semble calme, déjà son regard profond ne trahit pas la chose que je vois chez une bonne majorité des hommes quand j'ose croiser leurs regards. Ce qui est loin d'être une observation à grande échelle donc... Mais suffisamment répétée pour savoir que c'est une chose que je n'aime pas. Mais ! J'ai mieux à penser, à faire, ah... Oui mais quoi ? Ah oui ! Il est là, il m'invite à le suivre et c'est avec un sourire et un signe de la main que mon frère m'abandonne. Bon le terme est un peu fort, disons qu'il me laisse aux bons soins du monsieur. D'ailleurs, il a fort belle allure, je dois avouer aussi qu'au fond, je fais qu'il n'ait pas de grandes responsabilités me rassure, ça me calme oui, j'ai moins l'impression d'avoir un poids invisible sur les épaules.

En même temps mère n’a été clair, cela n'est rien de particulier, rien... Enfin soit, le minimum de courtoisie voudrait que je réponde tout de même. Une petite révérence... De plus ? Bref ! Il est donc nouveau en ville, j'imagine qu'indirectement je le suis aussi vu que mise à par la raffinerie et quelques lieux dits, je n'ai pas tellement connu notre chère nation.

"Je... Je vais... Essayer... "

Que disait le maître crapaud dans cet ouvrage étrange ? Fait ou ne fait pas, mais il n'y a pas d'essais ? Enfin soit. Il me propose son opinion et semble réellement attendre la mienne, c'est... Agréable ? D'habitude, les gens décident à ma place ou me forcent à décider, c'est un entre-deux palpable. J'ai l'impression, à tort ou à raison que je peux... Être un peu moins moi, enfin la moi en dehors de la famille.

Je tends lentement mon bras vers lui, laissant ma main du bout du doigt, glisser le long de sa main, puis son avant-bras avant que d'un geste un peu soudain, comme si je venais d'un coup de me mettre un coup de pied au derrière mental, je m'étais décidée à bouger, je le lui prenne. C'est... Je crois que c'est comme ça qu'ils font les autres gens ? Je lui tiens donc le bras, même si pour le coup avec mes imposants attributs on peut presque plus dire que je le lui capture entre deux amas de chair et de gras. Lui offre un petit sourire, même si j'ai mon coeur qui s'emballe à l'idée d'avoir réussi à faire un pas en avant, ouais ! Puis réponds.

"Oui... s'il vous plaît... En plus... Je... J'ai faim... "

Ce n'est pas une nouvelle phase de boulimie, enfin j'espère ? Ce n'est pas le cas ? Non, ouf... Non, j'ai juste... Faim. Puis je me rends compte que, j'arrive à avoir simplement faim... Oui c'est ridicule, tout le monde à ce genre de besoin, mais je veux dire que la bienséance me forcerait à me taire, mon attitude gênée habituelle encore plus. Je ne sais pas trop quoi dire ou faire, le bras ayant capturé le sien ne bouge pas, enfin pas trop, j'entre involontairement en contacte avec le tissu de sa paire de gants. Cela le rend élégant d'ailleurs, j'aime beaucoup... Que ce soit l'aspect ou la texture de ceux-ci et d'ailleurs je me rends compte maintenant que j'ai commencé à jouer nerveusement avec.... Du bout des doits, caressant le tissu et me rendant compte de cela, je rougis un peu , arrête et inspire profondément, regardant ailleurs.

Bon... Je ne vais pas... je ne dois pas le laisser en tant que seule personne active dans ce... Duo ? Sinon, il va s'ennuyer le pauvre je... Mais quoi dire ?!

"Que... Que fait le modeste... mais néanmoins élégant... fort élégant... Genin pour enfin... Pour s'occuper... En dehors de métaphoriquement porter secours aux demoiselles... Enfin si... Si ce n'est pas trop indiscret... Ca l'est ? "

On fait avec ce qu'on a, je serre davantage son bras puis me rends compte que... Enfin...

"Je... Votre bras... Si le sang ne circule pas... Je vous gêne ? Vous... Voulez que je vous lâche ? "

Oui, aussi attrayant soit-il ou plutôt soient-ils, si je m'en sers indirectement comme garreau sur son bras, il ne va pas être bien le pauvre et il n'a pas à être ma victime pour ne pas me brusquer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1409-terminee-metaru-himeka http://www.ascentofshinobi.com/u174

Mer 18 Avr 2018 - 7:47

Il souriait. Toujours, dégageant une aura apaisante, familière et chaleureuse. Peut-être était-ce un peu dû à sa nature enflammée. Néanmoins, la jeune femme qui pressait actuellement son bras contre son imposante poitrine semblait se sentir un peu plus en l'aise en sa compagnie. Là était le but de la manœuvre. Il se voulait chasseur, et suffisamment affaiblir sa proie pour en extraire tout ce qu'il voulait. Aucun de ses actes n'étaient nobles, rien de ce qu'il disait n'était nécessaire... Mais il le pensait avec une telle force, que ce qu'il faisait apparaissait comme vrai pour les autres. En tout cas, il ne comptait pas se montrer maladroit. Confondre vitesse et précipitation, voilà l'erreur qu'il pourrait commettre.

⚊ Je suis un soldat, Himeka. J'imagine que ce qui m'occupe se résume à de l'entraînement, de la théorie, ou encore de l'entraînement.

Il devait se faire bien voir par les autres. Amical et obéissant, il était l'un des premiers de sa promotion à tous les examens théoriques. Et en pratique, il excellait. Etsuro se devait de posséder toutes les qualités d'un shinobi, s'il souhaitait gravir les échelons. Et cette soirée ne faisait que partie du processus. Une fois que la jeune Metaru serait suffisamment à l'aise avec lui, il pourrait commencer à la questionner, sur qui elle est, sur ce qu'elle veut, se montrer plus intéressé. En réalité, il ne comptait pas l'interroger sur le clan. Ces quelques premières secondes lui avait permit de comprendre que ce n'est pas ainsi qu'il serait capable de déceler son potentiel de chaos.

⚊ Hahaha, tu es bien plus entreprenante que je ne le pensais ! Voici les Mille et une nuits, mon enseigne favorite pour un bon repas. Espérons que le service soit rapide !

Sans le montrer réellement, l'enflammé devait bien avouer qu'il avait plutôt faim. Et alors que le restaurant les accueillaient avec une ambiance luxueuse et pourtant amicale, l'assimilateur balayait rapidement le grand hall du regard, se dirigeant vers l'accueil. Déjà, les regards se posait sur la jeune rousse, alors que Etsuro cherchait leur table réservée. Une fois trouvée, notre couple du soir s'y rendit avant de prendre place, permettant ainsi à nos protagonistes de visualiser le menu que proposait le commerce.

⚊ Eh bien eh bien, tout cela me semble bien gras ! Peut-être que de simples taokyakis me suffirait...

Faisant mine d'entrer dans une profonde réflexion sur ce qu'il comptait manger, Etsuro réfléchissait déjà à la suite de la soirée, et aux prochaines paroles qu'il comptait prononcer.

_________________
#AB3254
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2553-even-a-piece-of-garbage-has-its-pride-densetsu-etsuro

Rendez-vous dînette [PV: Densetsu Etsuro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: