Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La flêche et la rapière_PV Ashikaga Gabushi
Aujourd'hui à 9:03 par Ashikaga Gabushi

» 07. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 8:56 par Borukan Rikyu

» [C/OFFICIELLE/IWA] LE TENBATSU
Aujourd'hui à 8:41 par Arie Yoorasia Hahn

» L'eveil
Aujourd'hui à 8:17 par Setsuna Kurai

» Flocon de neige - Rakka
Aujourd'hui à 3:53 par Chôkoku Diao

» [Terminée] Shiro Tsikuyi
Aujourd'hui à 3:50 par Nagamasa H. Takumi

» Un Vent Nouveau [Gabushi]
Aujourd'hui à 3:42 par Ashikaga Gabushi

» Invitée de Toph [Diao]
Aujourd'hui à 3:25 par Chôkoku Diao

» Le laisser passer A38
Aujourd'hui à 3:07 par Yuki Rakka

Partagez | 

La religion Jashin


Lun 12 Fév 2018 - 6:11
Yoroi et son maître Kazami dont la réputation dans le Tengû n'était plus à faire, marchèrent tranquillement vers un village. Leur destination n'était autre que le village des artisans, un village réputé pour avoir fourni une armada d'arme au village d'Iwa. Yoroi discutait avec son nouveau maître, l'ancien fut tué par mégarde lors d'un entraînement avec Yoroi. Mais avec celui-ci, cela ne risquerait pas d'arriver.

- Sensei, alors vous faites quoi pour vous amuser ?


Kazami prit une cigarette est l'a mis dans sa bouche, il sortit un briquet puis alluma la clope.

- Mes passe-temps, j'aime bien faire la cuisine et surtout faire à ses jeunes demoiselles. Mais l'entraînement est de rigueur, n'oublie jamais que si tu ne t'entraînes pas suffisamment tu pourrais devenir plus faible au fil du temps. Il relâcha une bouffée de fumer.


Yoroi et Kazami faisaient une visite de routine pour s'assurer que le village des Artisans n'eut aucun dégât durant l'attaque des Ninjas de Kiri, cela faisait quelques heures déjà qu'ils marchèrent. Le soleil alla se coucher, mais par chance un petit village de paysans se trouvent sur la route de nos amis. Yoroi et Kazami passèrent la nuit dans une auberge, comme à son habitude Yoroi fut vite entouré de belle et jeune femme. Kazami était aussi du genre à perdre la tête pour les femmes, il courtisait les femmes, mais pas de la même manière que Yoroi. Kazami respectait énormément les femmes, alors que Yoroi lui se servait juste d'elle comme des objets pour assouvir ses envies. La rumeur dans le petit village que de voyageur avaient débarqué, fit vite répandu et l'auberge fut très vite devenue un endroit d'amusement et de fête.

- À la tienne mon pote ! Disait Yoroi a un pecnot.


Kazami courtisaient les plus belles femmes du village, encore célibataire.

- Ah mesdames, mon cœur est à vous. Je suis votre chevalier servant, faisons la fête ! Disait t-il en ouvrant une bouteille de champagne.


Tout le monde semblait heureux et s'amuser, Yoroi fit même un concours de boisson avec un pecnot. Il avait bu pas moins de dix bières avant de tomber dans les bras Morphée, Kazami quant à lui s'était endormi dans les bras des jeunes femmes. La nuit était tombée depuis un bon moment, l'auberge tout d'un coup se vidèrent. Laissant nos deux Ninjas seul, les habitants préparèrent quelques choses. Le chef du village qui lui n'avait pas participé à la fête, arriva avec une cape violette et une robe de moine. Tous les habitants étaient réunis devant lui, il demanda que les préparatifs soient vite accomplis.

- Dépêchez-vous de tracer un cercle, nos invités pourraient se réveiller, on ne sait jamais. Puis le seigneur Jashin n'aime pas attendre, il préfère ses sacrifices jeunes et en bonne santé.


Dans quel village Yoroi et Kazami avaient bien pû t-il atterrir ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 12 Fév 2018 - 8:44
- Les préparatifs sont prêts mon seigneur, nous pouvons passer à la phase finale.


Yoî le prêtre demanda à ses adeptes d'aller chercher les futurs sacrifices, trois adeptes entrèrent dans l'auberge. Ils trouvèrent l'auberge vide, plus personne. Les trois gars sortaient à toute vitesse, ils disaient à leur seigneur que les offrandes avaient disparu.

- Comment ça ! Plus de sacrifice, Jashin attend sa nourriture ! Vous allez me les retrouver, sinon, c'est vous qui vous qui seriez les sacrifices !


Pendant que le prête hurlait sur ses adeptes, un bruit de métal vint interrompre la conversation. Tous les adeptes et le prête regardèrent en haut d'un toit, il y avait un homme avec un masque de renard tout vêtu de noir avec une capuche noire elle aussi. Le prête lui demanda qui il était, les adeptes prirent les armes.

- Moi ? Je ne suis personne, je n'existe même pas.


Les paroles de l'homme au masque énerva le prête.

- C'est toi ! Où tu les as mis, mes offrandes ! Allez me chercher ce clown sur-le-champ ! Disait t-il a ses adeptes.

Les adeptes arrivèrent par dizaines sur les toits, certain avaient des arcs et d'autres des griffes en métal. L'homme au masque sauta sur un autre toit pour esquiver l'assaut des adeptes, mais ils étaient partout. L'homme esquiva plusieurs couteaux et flèche, il traversa le village facilement. Il fut le tour en traînant derrière lui les adeptes, il courait si vite que seul son ombre était perceptible.

" Je savais bien qu'un petit village, n'allait pas gaspiller autant d'alcool et de nourriture pour de simples voyageurs. J'ai bien fait de me laisser prendre au jeu, l'autre Shinobi est en sécurité."


L'homme au masque esquiva une flèche venue de nulle part, il regarda autour de lui. Puis esquiva une dizaine d'hommes et de femmes qui lui sautèrent dessus, il partit encore une fois. Dans tout le village, on entendit les tires de flèche et les lancer de couteau, le prête commença à perdre patience.

- Mais que font t-ils ? Ce n'est pourtant pas compliqué d'attraper un seul homme, surtout a plus d'une trentaine. Disait t-il avec une voix colérique.

Mais l'homme au masque apparu derrière lui, puis lui toucha l'épaule et leur regard se croisait.

- T'es homme ne sont pas très doués, en tout cas ils ne m'ont toujours pas attrapé. Disait t-il avec une voix moqueur.


Tout d'un coup l'homme au masque fut encerclé par des adeptes, leur prête était aussi dans leur ligne de mir.

- On le tient !


- Bande de crétin, vous allez faire quoi tiré sur moi en espérant le toucher ?


Les adeptes réfléchissaient quelques minutes, évidemment s'ils tiraient il toucherait aussi leur prête. Alors que faire, le prête siffla. L'homme au masque entendit des bruits de pas arrivent à toute vitesse, le mur derrière l'homme au masque fut détruit par un colosse. Un Sumo pour être plus précis, le prête ordonna à Doskoi de s'occuper de l'homme au masque. Ce dernier disparu subitement, le Sumo courut avec tous les hommes à la poursuite de l'homme au masque. Sur son passage il fut confronté à une dizaine de femmes armée de griffe en fer et d'une dizaine d'hommes armée avec des sabres.

- Allez rends-toi ! Tu n'as plus aucune chance. Disait un homme sûr de lui.


L'homme au masque se mit en position de combat est sorti un Kunai, de la position du prêtre on pouvait entendre les bruits de métal qui se percutaient. Puis les cris de douleur vinrent par la suite, vingt adeptes furent assassinés.

- Plus que 80.


L'homme fut tellement rapide qu'il passa de toit en toit en assassinant avec son unique Kunai chaque homme et femme lui barrant la route.

- Plus que 60.


Les flèches volèrent dans tous les sens. L'homme atterri sur un toit, il passa derrière les hommes armés de sabre et d'arc. Ils tombèrent tranchés sans émettre un souffle de vie, ce fut pareil pour la plupart des autres adeptes. Le Sumo cherchait toujours l'homme au masque, mais il ne trouva que les cadavres laissaient derrière lui.

- Plus que 40.


Les adeptes finirent par enfin le coincé au milieu d'une rue, l'homme au masque sauta dans les airs esquivant ainsi les flèches qui lui étaient destiné. Dix adeptes furent tués par leur propre bêtise, le reste tentaient leur chance au corps à corps et au sabre. Mais aucun d'eux n'avait pû égratigné l'homme masqué, ils tombèrent comme de vulgaire insectes sous les coups de Taijutsu de l'homme. Les dix derniers adeptes reculèrent jusqu'à leur prêtre, ce dernier leur ordonna de combattre.

- Mais c'est peine perdue !


*Crash


Yoî brisa la nuque d'un de ses fidèles, ce qui motiva les derniers. L'homme au masque arriva dans l'ombre en face d'eux, à côté de lui deux petits magasins lui cachaient la lune. Il sortit finalement de l'ombre, les neufs survivant foncèrent sur lui les armes à la main. Le Kunai de l'homme au masque avait prit une couleur écarlate depuis le début des hostilités, il enroula un parchemin autour de la lame du Kunai. Puis il lança aux pieds des adeptes son Kunai explosif, ils furent tous emportés dans l'explosion. Aucun survivant, l'homme au masque répéta une dernière fois le nombre d'adeptes.

- 0. Disait t-il avec une voix décontracté.

Le Sumo détruisit un magasin, il arriva en colère derrière l'homme au masque. Il lui dit.

- Toi ! Tu es un homme mort, je vais te crever pour m'avoir fait courir !


Le Sumo fonça droit sur l'homme au masque, qui était donc ce mystérieux homme masqué ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 12 Fév 2018 - 19:46
- Gyah ! Disait Doskoi en fonçant sur l'homme au masque.

L'homme masqué sauta dans les airs en esquivant la brute, il retenta sa chance mainte et mainte fois. Sans succès, le prêtre semblait avoir confiance en son homme de main. La scène était plutôt amusante, de voir un homme sauter à chaque tentative ratée du Sumo. À la force, le Sumo tomba à genoux d'épuisement, il était en sueur.

- Je... Je... Laisse-moi reprendre.... Mon souffle. Disait t-il a quatre pattes.

L'homme au masque s'approcha lentement du Sumo, il sortit de sa manche un autre Kunai. Puis passa à côté du Sumo, ce dernier demanda à l'homme masqué de s'arrêter s'il tenait à la vie. À croire qu'il n'avait pas comprit le but de l'homme au masque, il s'avança lentement le Kunai a la main vers le prêtre.

- Gyah ! Disait le Sumo de nouveau sur pied.

Il fonça une nouvelle fois sur l'homme au masque, il sauta de tout son poids sur lui. L'homme au masque mit un coup de pied vertical, dans le ventre du gros Sumo qui s'envola a quelques mètres dans un bâtiment. Le prête soupira est regarda derrière lui, un homme tapis dans l'ombre applaudissait. Il sortit de l'ombre, il avait une allure aussi déluré que Yoroi.

- Ah ! Te voilà enfin Maru, tu n'as pas trouvé nos sacrifices ? Disait le prêtre à son fidèle bras droit.


- Ho ! C'est vraiment dommage, un homme comme Doskoî assassiné un si bon élément. Il le disait de façon sarcastique.


L'homme au masque lança le Kunai sur Maru, l'arme frôla les cheveux du prêtre. Maru leva simplement la main et le Kunai s'arrêta, il flottait dans les airs devant la paume de Maru. L'homme au masque fit surprit, puis le Kunai revint vers son destinataire. Qui rattrapa l'arme au vol, leur regard se croisa, une tention régnait dans les airs. Une tention électrique, entre les deux hommes. Subitement les deux se jetèrent l'un sur l'autre, l'homme au masque donna quelques coups de poing dans le visage de Maru. L'autre, ce dernier l'attira à lui grâce à son pouvoir. Puis il lui mit un coup de poing dans le ventre, l'homme masqué évita la chute en prennent appui sur ses jambes. Il sauta en arrière, juste le temps d'esquiver le poing de Maru qui brisa le sol.

- Pas mauvais, mais dit moi. Ton pouvoir ne marche que sur les objets métalliques, ce qui explique comment tu m'as fait venir à toi. Disait l'homme au masque essoufflé.


- Hm, maintenant que tu connais mon pouvoir. Cela ne sera pas aussi marrant que je le panse, mais bon si tu n'avais pas une armada d'arme en métal sur toi, je n'aurais jamais pû t'attraper.


Maru leva les mains en l'air, puis plein d'objet en métal vint se coller à la main droite de Maru. Les Kunai et Shuriken de l'homme au masque partirent aussi rejoindre le bras de Maru, ce dernier une sa technique achevé, avait un bras énorme constitué de l'objet tranchant en tout genre.

- Le maître semble en avoir assez de toi, je vais donc d'écraser comme une mouche !


L'homme au masque prit la situation au sérieux, il utilisa une technique puissante. Il fonça avec une vitesse fulgurante, que Maru n'eut même pas le temps de comprendre que l'homme au masque était en face de lui. L'homme au masque mit un coup de pied dans le visage de Maru, ce dernier s'envola dans les airs. Mais ce ne fut pas fini, l'homme au masque prit appui sur un mur et sauta au-dessus de Maru encore sonné par le coup de pied. Il tourna sur lui-même puis lui donna un coup de pied dans le visage. Maru s'écrasa face contre terre devant le prêtre, l'homme au masque atterri à son tour avec agilité et grâce. Malgré son état Maru se releva le visage en sang et le crâne fracturé, il lâcha son surplus de métal. Puis il composa des Mudras, il cracha une flamme sur son adversaire. Ce dernier sauta dans les airs pour esquiver l'attaque, mais ce fourbe de Maru avait prévu le coup. Avec le peu de force qui lui restait, il envoya un Kunai à pleine vitesse qui se planta dans l'épaule de l'homme au masque.

- Arg !


Maru tomba inconscient par la suite, l'homme masqué retira son Kunai de son épaule. Le sang jailli sur le prête, ce dernier souriait puis se mit à rire aux éclats.

Mais pourquoi le prête est t-il heureux ? Que lui apporterait le sang de l'homme au masque ?


HRP :


Résumé du tour:
 



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 13 Fév 2018 - 2:23
- Jashin ! Permet moi de lui faire ressentir la douleur, des adeptes qui ont donné leur vie pour toi ! Il brandissait une poupée.

Il mit un peu de sang de l'homme a la capuche noire dessus, le sang disparu dans la poupée. L'homme a la capuche noire sauta de son immeuble et arriva devant le prêtre, l'homme masqué ramassa quelques affaires qui lui appartenaient à côté du cadavre de Maru. Il prit deux épées basiques, se mit en position de combat. Un cercle de sang apparu autour du prêtre, il sortit une simple aiguille. Il visa la jambe droite de la poupée, il planta son aiguille dedans.


- Arg ! Disait l'homme au masque.

Yoî continuait de faire des trous par tous dans la poupée, l'homme masqué se tordait de douleur dans tous les sens. Il évita les points vitaux, il voulait s'amuser avec celui qui avait perturbé son rituel. Après quelques minutes de vaudou, l'homme au masque fut couvert de sang. Son sang sortait de ses habits, le prête jeta par terre la poupée qui lui était désormais inutile.


- Heureusement que j'ai toujours sur moi au moins une poupée d'incantation, il ne reste plus que deux poupées au cas où.
Disait t-il avec une voix arrogante.

L'homme au masque gisait dans son propre sang, par terre une flaque de sang s'étendit de plus en plus, autour de l'homme a la capuche noire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 13 Fév 2018 - 22:42
Il mit son pied sur la tête de l'homme au masque, puis il voulut retirer ce fameux masque qui caché autant de mystère autour de la personne. Mais un Kunai vient ce planté dans sa main droite, le prêtre ne sentis aucune douleur. Mais quelques mètres plus loin on entendit Doskoî hurlait de douleur, il n'était pas encore mort. Il regarda derrière lui, un homme lui aussi avait un masque. Il lança des salves de Shuriken sur Yoî, qui esquiva rapidement en courant se mettre à l'abri. Le second homme masqué apparu en face du premier, il lui dit avec des larmes qui coulaient de son masque.

- Pauvre idiot, tu te croyais assez puissant pour vaincre un tel homme. Voilà dans quel état je te retrouve, j'espère pour toi que tu n'es pas mort. Sinon je te tue, espèce d'imbécile à vouloir me protéger.


L'homme au premier masque respirait lentement, il avait perdu beaucoup de sang. Pas moins d'un litre, le second remarqua les morts dans le village, les bras droits mort aussi. Il félicita son acolyte, puis lui demanda de rester à terre sans bouger. Il utilisa une technique favorite, le prêtre sorti de sa cachette et lui fit un discourt moralisateur comme quoi s'il n'était pas intervenu dans leur sacrifice. Son ami ne serait pas dans un sale état, ce qui rendit encore plus furax le second masqué.


- Kaimon, la porte initiale.
Disait t-il en s'approchant du prêtre.

Une aura verte entourait l'homme au second masque, le prêtre sorti un Kunai et une poupée en paille. Il prit aussi un couteau de sacrifice, puis fonça droit sur le second homme masqué. Il bloqua son coup de Kunai lancé a distance, avec un coup de pied. Puis il sauta en hauteur droit sur le second, ce dernier avait de la peine pour son élève. Il mit un coup de pied dans le ventre du Prêtre, ce dernier s'effondra sur la jambe toujours levée. Le prêtre tomba à terre, quand la jambe retrouva une position normale. Il tenta tout de même de prendre du sang à l'homme au second masque, son couteau fut brisé d'un coup de pied. Il attrapa le prêtre par la gorge et lui dit.

- Tu es trop dangereux, pour que je te laisse vivre.Il mit toute sa puissance dans un seul de ses deux poings.

Mais ce fourbe de Prêtre quand il prit le coup de poing à pleine puissance, mordit la main de l'homme, un peu de sang de Yoî atterris sur le visage de l'homme au masque. Yoî fut éjecté à quelques mètres plus loin, le prêtre se releva malgré son visage défiguré. Il avait sur ses dents de la peau du poing de l'homme au masque, il mit cette peau sur la poupée. Puis fit un sourire déglingué, le second prit le premier homme masqué sur son dos. En espérant qu'il ne meurt pas avant d'avoir atteint le village des artisans, mais une violente blessure au niveau de son ventre apparu. Il tomba à genoux son camarade sur les épaules, il regarda le prêtre qui jeta l'avant-dernière poupée par terre.

- Hop ! Une poupée de caché, me reste plus qu'une seule. Disait t-il avec son visage défiguré.

Qu'allait t-il advenir de nos héros ? Surtout, qu'allait faire désormais l'homme au second masque ?


HRP :

Homme au masque N#1:

Résumé du tour:
 

Homme au masque N#2:

Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 14 Fév 2018 - 6:18
- Il me reste une seule poupée pour vous deux, je me demande lequel de vous va mourir en premier.


Le second homme masqué se releva avec son acolyte, malgré leur perte de sang phénoménal. Ils allaient se battre jusqu'au bout, le prêtre sorti une sorte de lance avec des épines sur le manche. Le seul problème du prêtre, c'était que pour faire du vaudou. Il lui fallait au moins quelques choses qui appartenaient à sa cible, et comme il ne pouvait utiliser une seule poupée à la fois. Il était en désavantage, même si par chance, il tua un des deux hommes, le second le tuerait sans hésiter. Le prêtre aveuglé par son arrogance et sa fierté, fonça droit sur les deux hommes, qui eux restent immobiles. Il tourna sa lance sur la droite, puis donna un coup de cette dernière horizontalement. Les deux hommes avaient sauté à temps, mais le problème était que les deux hommes masqués perdaient leur sang. Le prêtre le comprit, une goutte de sang lui tomba sur le visage, il fit un sourire machiavélique.

- Tien, on dirait que Jashin est avec moi. Disait t-il avec un air arrogant.

Les deux hommes atterrirent sur un bâtiment, ils se cachaient en attendant que leur blessure ne s'aggrave pas. L'homme au premier masque le retira, et le second fit de même.

- Arg ! Le fumier, il ne m'a pas loupé avec sa technique bizarre. Disait Yoroi en souffrant, il mit ses deux mains sur la blessure la plus grave.

- Laisse-le-moi, tu n'es plus en état de te battre. Puis je suis fier de toi, éliminé 102 adeptes de Jashin en même pas une soirée, tu m'impressionnes Junior. Disait Kazami avec un sourire hautain.

Il laissa Yoroi près d'une porte en bois en haut de l'immeuble, Kazami était à visage découvert face au prêtre. Ce dernier mit en évidence la goutte de sang sur la poupée, personne ne savait a qui appartenait cette goutte.

- Alors, ça a cela que tu ressembles ? Disait le prêtre avec un air suffisant.

- Je vais ouvrir une nouvelle porte, tu ne rien vas comprendre, tu n'auras même pas le temps de planter ton aiguille dans ta poupée. Disait t-il avec une voix essoufflé.

Les deux à l'unisson hurlèrent, le prêtre visa le cœur de la poupée.

- La porte de la rétention ! Tomon ! Il cracha du sang en disant cela

- Crève ! Disait t-il avec assurance.

*Klash

Kazami était devenu tout vert, il avait même réussi à passer derrière Yoî, mais il fut trop lent celui-ci avait déjà planté l'aiguille. Yoroi sur son toit entendit un bruit, comme un corps qui tombait a terre. Il rampa jusqu'au rebord de l'immeuble, il voyait Kazami avec une couleur jade. Il était devant le corps de Yoî, Yoroi comprit qu'ils avaient fini par tuer la secte de Jashin, enfin pour cette région. D'autres adorateurs devaient traîner dans tous les autres pays, Kazami regarda Yoroi puis il monta sur l'immeuble.

- Tu l'as tué finalement, toi et t'es grand principe. Disait Yoroi avec une voix moqueuse.

La réponse de Kazami étonna Yoroi.

- Tu te trompes, j'allais le faire. Mais la goutte de sang qu'il a récupéré, était sûrement la sienne quand je l'ai frappé tout à l'heure. Il s'est suicidé, cet idiot est mort à cause de son idolâtrie idiote. Des larmes coulaient des yeux de Kazami, mais il ne pleurait pas. Il s'alluma une cigarette.

Yoroi comprit que seule la chance avait sauvé la vie de son Sensei ou la sienne, il ressentit pour la première fois de toute sa vie, un intérêt pour une autre personne. Il voulait protéger son Sensei, Yoroi depuis fort longtemps éprouvait ce sentiment qu'on appelle amour. Son Sensei le prit sur son dos, le jour se leva. Kazami trouva en cherchant dans les appartements des adeptes des trousses de secours d'urgence, Kazami n'était pas un médecin, mais il savait comment arrêter un saignement ou du moins le retarder. Yoroi ne pouvait toujours pas marcher, Kazami le portait sur son dos en quittant le village des adeptes. Direction le village des Artisans, ils sauraient comment soigner leurs blessures. Pour la première fois, depuis qu'il était enfant, Yoroi s'endormit sans méfiance, en toute confiance sur le dos de son premier ami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 17 Fév 2018 - 18:59

Après près une journée de marche et d'agonie, Yoroi et Kazami sont enfin arrivés au village des Artisans, Yoroi et Kazami avaient retiré leur masque de Tengû. Ils sont vite secourus par les habitants du village, certains appelèrent les médecins. Kazami avait porté Yoroi sur son dos durant tout leur périple, les deux étants exténuer par tant de péripéties s'endormaient le sourire aux lèvres.

Quatre jours plus tard :

Yoroi et Kazami se trouvent à l'hôpital du village, ils furent soigné convenablement. Yoroi sorti de son lit et commença à s'habiller avec les vêtements donnés par le village, Kazami discuta avec le chef du village.

- Nous avons rencontré quelques difficultés sur notre route en venant ici, nous vous en somme reconnaissant de nous avoir soigné. Nous sommes venus pour voir s'il n'y avait pas eu de dégâts ou d'attaque dans votre village à cause de l'invasion de Kiri ?


Kazami est recouvert de bandage, Yoroi lui avait pas mal de bandage, mais moins que Kazami.

- Non, par chance, nous avons était épargné par ce conflit.


Kazami se leva doucement de son lit, puis il s'habilla à son tour. Par chance, leur masque est encore en parfait état, alors que leur veste noire, ne serviront désormais plus a rien. Yoroi remercia les médecins en partant sans se retourner, il ferma puis s'en alla atteindre que Kazami, fasse son rapport. Après que le rapport fut signé par le chef du village, Yoroi et Kazami prirent avec eux quelques armes offert de bon cœur par des Artisans, Yoroi et Kazami franchirent la porte du village des Artisans. Yoroi avait dans la bouche des brochettes de porc et Kazami avait sur son dos un sac remplit d'arme, direction Iwa.

Deux jours plus tard :

Kazami et Yoroi sont arrivés à Iwa, ils rentrèrent dans le village. Yoroi et Kazami firent leur rapport au chef du Tengû, puis Kazami donna les armes offertes en cadeaux par les Artisans du village au Tengû. Leur mission accomplit, Yoroi parla au chef du Tengû des Adeptes et de la secte de Jashin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La religion Jashin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: