Derniers sujets
Partagez | 

Culpabilité d’un traître | Pv. Sendai Ketten


Lun 12 Fév 2018 - 19:54
Sans réellement savoir si c’était la douleur liée à la perte de sa main ou à sa compréhension de la situation, Ketten ne pouvait que se satisfaire de la coopération de Meikyû Masahige. Après que le Nukenin ait remis le membre tranché à son propriétaire, il dirigea une marche compliquée, où il invita son compère à se mêler à la foule malgré sa souffrance. Avec capuches et autres regards tournés vers le sol, les deux shinobis n’eurent finalement pas d’accroc à quitter le palais seigneurial de Hi no Kuni.

Ce ne fut qu’à ce moment que Ketten décida de trainer un peu, s’arrêtant entre deux citoyens du Feu pour s’inviter dans leur discussion. Meikyû Masahige, un peu plus loin, ne l’entendait probablement pas, et au pire qu’importe. Après quelques échanges succins, l’invalide put voir son agresseur – ou son sauveur s’il l’avait compris ainsi – remercier les deux locaux et se retirer. Après l’avoir rejoint, le Sendai posa sa main sur l’épaule fébrile du Meikyû à la vive douleur.

« Avancez. »

Et malgré la perte de sa main, le Kazejin était endurci. Etrangement, c’est en partageant ses pas que le Sendai put se rendre compte que ce roux était sans nul doute un aîné, ce qui ne manqua pas de lui paraître un peu « singulier ». Mais les choses allaient ainsi, et qu’importe l’âge de l’un ou de l’autre, la situation faisait que le plus jeune des deux dirigeait les choses. Du moins pour l’instant.

Car sans grande surprise, le Meikyû ne tarda pas à s’écrouler. Près d’un large tronc, bien le plus commun dans la dense forêt de Hi no Kuni, tel fut le lieu qu’il choisit pour poser enfin ses premières questions. Fort heureusement pour lui, Ketten jugeait qu’ils avaient suffisamment marcher et ne craignait pas d’avoir été suivi.

« S’ils n’apprécient généralement pas que des Kazejins s’improvisent acteurs des affaires internationales de leur pays, les prêtres du Premier Cercle ne vous accuseront de rien, à ma connaissance. »

Celui que certains membres de l’Académie du Rempart avaient l’habitude d’appeler « l’Oublié » marcha lui aussi vers l’ombre d’un grand arbre. Il amena deux de ses doigts à la bouche et siffla avec l’aide de ses lèvres. Puis, comme si de rien n’était, il sembla à nouveau s’intéresser à son aîné.

« Si vous ne connaissez réellement pas le Premier Cercle, alors vous devez être nomade. Tant mieux, nous ne sommes pas ennemis. »

Tout en faisant attention aux deux fourreaux qu’il portait à la taille, le jeune homme s’agenouilla pour finalement s’allonger, dos contre le tronc de l’arbre qu’il avait choisi. Main dans son habit, il en ressortit quelques feuilles de parchemin, deux plumes et un petit pot noir. Il posa le dernier au sol, et le décapuchonna. C’était de l’encre.

« Je suis désolé pour votre main, mais au moins vous voilà toujours en vie. Ne vous inquiétez pas, nous nous occuperons de votre blessure prochainement. Voulez-vous que je jette un œil à ce garrot ? »

Il y avait ce sentiment étrange que Masahige pouvait, peut-être, ressentir maintenant qu’il côtoyait Ketten. Ce ressenti qu’il était face à quelqu’un dont il pouvait croire un peu maladroit, mais qui semblait également savoir ce qu’il faisait, comme si rien n’était laissé au hasard. Curieux personnage, tel pouvait être la première idée. Mais ce qui était clair, c’était que le personnage de Sendai Ketten apparaissait comme singulier, au premier coup d’œil. Ni en bien, ni en mal.

Après avoir pris l’une de ses plumes, l’avoir trempée dans le pot d’encre, il entama l’écriture sur l’une de ses feuilles de parchemins. Il proposait parfois son regard à celui qui était, lui aussi assis, en face.

« J’ai surpris quelques bribes de votre conversation de toute à l’heure. Que redoutez-vous au juste pour Kaze no Kuni ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2574-sendai-ketten-la-vengeance-du-desert

Culpabilité d’un traître | Pv. Sendai Ketten

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: