Partagez | 

Retour à la réalité


Mer 14 Fév 2018 - 7:11
- Tu brimes tes capacités à rester dans ce village, garçon.


Yoroi sur son lit d'hôpital, repensa à sa défaite. Il avait été sauvé par un Genin, il était recouvert de bandages, surtout aux deux mains. Les Kunai avaient fait des dégâts au niveau de ses nerfs, mais les médecins ont parfaitement réussi leur travail.


- Je brime mes capacités à rester a Iwa...
Pensa Yoroi d'un air déprimé.

Les paroles du Nara lui restaient dans la tête quelque temps, il n'avait plus fait de progrès depuis qu'il était passé Chûnin.

- Je suis persuadé qu'en me rejoignant, tu sauras te développer beaucoup plus rapidement qu'en restant dans ce village sans objectif. La justice que poursuit le Soshikidan est un réel objectif, qui te pousse à vouloir devenir plus puissant...


Yoroi comprit finalement, que ce n'était pas la faute du village, s'il n'avait pas progressé. C'était de sa faute à lui, il n'avait pas repris l'entraînement depuis sa promotion, depuis un an, il n'avait pas fait le moindre entraînement. Comment pouvait t-il rivaliser avec un tueur du Shoshikidan, lui le Chûnin secouru par un Genin. Il prit une décision importante, il voulut devenir fort, très fort au point de surpasser ses limites physiques.

- Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom !


Yoroi était déterminé à devenir meilleur, il commença par s'imaginer des plans et des techniques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 23 Fév 2018 - 18:45
Yoroi convalescent décent à l'accueil, il demande au Ninja qui fait la surveillance de nuit.

- Excuse-moi, tu n'auras pas une cigarette ?


Le Ninja lui dit que c'est interdit de fumer dans un hôpital, Yoroi toujours souffrant a du mal à tenir debout. Il voit passer un médecin, le même médecin qui l'a justement soigné. Yoroi le reconnaît et lui demande, qui est la personne qui l'a conduit ici.

- Je voulais savoir, qui m'a conduit ici ?


Le médecin répond.

- Des Ninja du grade de Chûnin, je crois.


Yoroi constate que son sauveur, n'est pas venu à l'hôpital. Il retourne dans sa chambre, il s'endort après quelques minutes.

Le lendemain :


Un Chûnin rend visite à Yoroi, pour l'informer des nouvelles du champ de bataille, Manzoku lui demande qui l'a sauvé. Le Chûnin lui répond en regardant le dossier et le rapport concernant la diversion, il sort une feuille.

- Voilà, il s'appelle d'après les informations du rapport, Maito Kai.


Yoroi se souvient de lui, il remercie le Chûnin et lui demande où peut t-il trouver ce Kai. Le Chûnin s'en va vers la porte, et dit à Yoroi.

- Essayer le quartier résidentiel, à bientôt.


Yoroi attend quelques jours, il peut enfin sortir les mains totalement guéries.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 12 Mar 2018 - 10:55
Yoroi sorti de l'hôpital avec en poche l'adresse de Maito Kai, il traîna quelques heures dans le quartier résidentiel. Mais le problème était que la nuit était vite tombée et que Yoroi avait une faim de loup, il trouva un restaurant encore ouvert. Il commanda des Ramens, le chef lui fit préparé des nouilles et du porc mélangé dans une sauce et un bouillon succulent, Yoroi se régalait de ce bon repas. Mais à côté de lui, il y avait un ivrogne qui refusait de partir, le chef et ses associés essayèrent tous les moyens de le faire partir. Mais l'homme sorti un Kunai et voulu en mettre un coup dans le ventre du chef, Yoroi lança à ce moment-là un Kunai qui bloqua l'autre.

- Hé ! Toi, t'es qui enfoiré !? Hic*


Yoroi se leva de sa chaise et mit un coup de pied dans le menton de l'ivrogne, il s'écrasa contre le mur. Yoroi parti sans payer, le chef lui devait la vie, c'était un échange équivalent enfin pour un bol de nouille. Yoroi arriva finalement à la bonne adresse de Kai, il glissa une lettre en dessous sa porte, puis il reparti dans la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Retour à la réalité

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: