Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La zoophilie c'est mal [Ft. Kamin]


Sam 17 Fév 2018 - 11:09
Ce jour-là, j’avais encore dû me lever tôt. Contrairement à ce qu’on m’avait dit, le métier de genin n’était pas de tout repos. On nous refilait tout le sale boulot. Et là, pour ne pas rompre les habitudes, encore une mission chiante et sans importance. Je devais retrouver le mec qui avait enlevé des rats et autres animaux plus chiants les uns que les autres. Cerise sur le gâteau : on m’avait mis avec un gars que je connaissais à peine plutôt que me mettre avec mon équipe. Ok j’aimais bien parler avec des gens que je connaissais pas beaucoup ou même pas du tout mais pas quand j’étais censé enquêter sur un psychopathe qui enlevait des animaux pour… heu… non je veux même pas imaginer ce qui pouvait faire avec ces bêtes.

Ça faisait déjà cinq minutes que j’attendais, certes c’est pas très long mais il était en retard. Hatake Kamin. Je me souvenais pas d’énormément de gars de ma classe mais lui je m’en rappelait. C’était le gars avec le problème de narcolepsie très avancé. Ça me faisait trop rire quand il s’endormait, le gars ne respectait tellement pas le prof c’était au moins trois fois pire que moi sauf que lui c’était involontaire. Je dois être le seul gars de vingt-deux ans à rire des trucs comme ça.

Je savais même pas par où on allait commencer. Je croyais que c’était à la police de se charger des problèmes de ce genre. Personnellement, je préférais de loin les missions où il fallait faire descendre un chat coincé dans un arbre ou bien protéger une vieille des éventuels voleurs de sacs lorsqu’elle faisait ses achats au marché, là au moins il pouvait y avoir de l’action. Enfin on nous donnait le travail qu’on nous croyait capable de faire. Il me pensait peut-être pas capable d’éclater un voleur qui s’en prend aux personnes âgées. Bref j’étais là à me poser des questions alors que l’autre s’était peut-être endormi sur la route. J’espérais ne pas devoir attendre trop longtemps. Si dans quinze minutes il n’était toujours pas arrivé alors je rentrais chez moi et ils refourgueraient cette mission à d’autres genin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

Sam 10 Mar 2018 - 0:17
Mission rang D a écrit:
Au département "génie biologique" du complexe scientifique, des animaux de laboratoires disparaissent. Rats, oiseaux, et même un singe se sont volatilisés, les cages sont vides et sans indices apparents.
Après une brève pré-enquête, le suspect serait un ingénieur de labo dont vous trouverez les coordonnées en pièces jointes. Il a plus d'une fois été soupçonné de maltraitance animale par ses collègues mais jamais condamné, faute de preuves.

Votre tâche se limite à enquêter discrètement et retrouver les animaux de labo si possible. Si la situation devient hors de contrôle, abandonnez la mission et alertez immédiatement vos supérieurs.


Rêve n°15
Tu te rends au rendez-vous. Tu retrouves Fumi. Il n'a pas changé depuis les bancs de l'académie Nara que vous avez tous les deux scandaleusement squatté pendant quelques temps.
Tu es à l'heure. En fait, tu es même en avance. Et lui, il est en retard. Même si tu es arrivé après lui. Ça n'a aucun sens. C'est normal.

Tu t'adresses à lui.

- Salut mec. Bon, pour la mission, j'ai une bonne nouvelle.

Il te regarde d'un air curieux.

- La bonne c'est que...

Tu t'arrêtes.

- Euh. Je sais plus.



Kamin ouvrit un oeil. L'autre était dans l'oreiller. Le rendez-vous était dans six minutes. Il était sous la couette. Diantre.

Il enfila un pantalon trop grand et une chemise froissée qu'il boutonna à moitié, et entreprit de partir. Pourtant, un signal biologique le reteint: il se sentait faible. Un petit en-cas n'était pas négociable.

Il attrapa un bol d'une main, le remplit de céréales, s'assit et plongea une cuillère dedans.

Crunch.
Crunch.
ZzZzZzZ

Rêve n°15 - bis
Tu te rends au rendez-vous. Tu retrouves Fumi. Il n'a presque pas changé depuis le rêve précédent.
Tu es à l'heure. Mais un peu moins quand même. Restons cohérent.

- Salut mec. Bon j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Il te regarde d'un air méfiant.

- La bonne c'est que le suspect dont parle l'ordre de mission... ben c'est pas lui le fautif.

Des points d'interrogations se forment au dessus de la tête du brun.

- La mauvaise c'est que...

Tu t'arrêtes.

- Zut, ça m'a encore échappé.

- T'inquiète, la prochaine fois.



Kamin ouvrit un oeil. L'autre était dans son bol de céréales. De toute évidence, il n'arriverait à rien assis. Il se leva, enfila ses chaussures et prit la route de la Bibliothèque, en emportant son bol et sa cuillère avec lui.

Après quelques rues, il se demanda si le rendez-vous était vraiment à la bibliothèque. Il fallait qu'il vérifie sur son papier, mais celui-ci était dans une poche, et il avait les mains prises par son petit déj. Il fallait qu'on l'aide.

Il croisa quelqu'un, et l'interpella avec éloquence:

- Euh.

Mieux que ça. Allez.

- Euh. Bonjour. Vous pouvez me tenir ça cinq secondes s'vous plaît? Demanda-t-il le plus poliment du monde en lui tendant son bol de céréales et sa cuillère.

Les mains libres, il entreprit de sortir l'ordre de mission de sa poche, mais celle-ci semblait repliée sur elle-même: impossible d'en tirer quoi que ce soit.
Un peu agacé, Kamin s'assit en tailleur en plein milieu de la rue, et fouilla de plus belle dans sa poche.
Quand ses doigts frôlèrent enfin le papier, il s'était endormi.

Rêve n°15 - tris
Tu te rends au rendez-vous. Bla bla bla.

- Salut mec. Bon j'ai une bonne et... deux mauvaises nouvelle.

Il te regarde d'un air blasé.

- La bonne c'est que le suspect dont parle l'ordre de mission...

- Oui, je sais, c'est pas lui. Tu l'as déjà dis. Accouche, la mauvaise.

- ... la première mauvaise c'est que...


Tu déglutis un coup et tu te lances.

- Bah en fait c'est moi le fautif.


Un silence glacial s'installe. Que tu brises aussitôt sans grand honneur.

- C'était pendant un contrôle mensuel de ma narcolepsie. Je suis passé devant les cages et ça m'a fait de la peine. Je les ai fourrés discrètos dans mon sac à dos et je les ai relâchés dans la nature à la sortie.

- Je te jure que si tu me racontes la même chose quand on se retrouve pour de vrai après ton rêve, je t'éclate la tronche.

- Ça, ça va être compliqué.

- Et pouquoi ça?

- C'est lié à la deuxième mauvaise nouvelle.

- C'est à dire?

- Tu as des têtes d'autruches à la place des bras.


Fumi regarde ses mains. Il a effectivement des têtes d'autruches à la place des bras.

- Bon. J'avoue.


Kamin ouvrit un oeil. L'autre était dans la poussière, ainsi que ses cheveux.
Il se redressa, sortit enfin le papier et le lut avec toute la misère du monde.

Le rendez-vous était au complexe scientifique.
Ah. Ça tombait bien, c'était justement là où il se trouvait.
D'ailleurs, à bien regarder, l'inconnu à qui il avait tendu son bol de céréales et sa cuillère n'était autre que Fujita Fumitaka.

- Ah bah salut. T'es là en fait.

Il se releva, jeta un oeil au bâtiment à côté d'eux.

- Bon. Concernant la mission j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.
La bonne c'est qu'a priori, la piste donnée par l'ordre de mission est la bonne, et que je n'ai pas joué le moindre rôle dans cette histoire de disparition d'animaux de labo.


Il s'arrêta un moment.

- La mauvaise, c'est que je suis pas sûr de la bonne.

Il avait fait ce rêve tellement de fois qu'il lui était difficile de savoir si cet épisode de libération des animaux après sa visite médicale mensuelle appartenait à la réalité ou à la fiction.

- Déso, j'ai un peu la tête dans le paté.

Changer de sujet. Vite.

- Sinon ça va depuis le temps? Osa-t-il sans grande conviction.

_________________

L'avenir appartient à ceux quzZzZzZzZzZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2406-hatake-kamin-moine-bien-a-l-ouest-done https://soundcloud.com/grey-try

Lun 12 Mar 2018 - 20:40
Alors que ça faisait depuis quasiment cinq minutes, ce qui était déjà beaucoup, je vis le blond, tant attendu, arriver à moitié endormi un bol de céréales à la main. Aux premiers abords, il n’avait pas trop l’air changé depuis la dernière fois qu’on s’était vu. Il s’approcha et me lança une sorte d’onomatopée qui indiquait clairement son niveau d’éveil. Un « heu » qui voulait sûrement dire « bonjour, ne me parle pas trop j’ai la tête dans le cul », enfin je m’y étais habitué, je lui répondis alors :

- Sal…

Non pas le temps de le saluer que déjà il me coupait pour me demander de tenir son bol et sa cuillère. Toujours aussi bizarre ce garçon. Il s’assit par terre et sortit un papier de sa poche avant de tomber au sol. Bordel, il s’était endormi. Je lâchai un sourire dû à cette étrange situation. Sourire qui disparut lorsque je me rendis compte que s’il faisait ça toute la mission, ça deviendrai clairement une mission de rang S.

Quelques secondes après s’être endormi, Kamin se réveilla, lu son papier et me dévisagea. Je crois qu’il avait compris. Sa phrase me le confirma. Je me demandais quel rêve avait-il fait cette fois ci. Mais cette question allait rester sans réponse car connaitre son rêve serait comme jouer à la balle avec mon cerveau en guise de ballon. J’eus une fois le malheur de lui demander de me raconter un rêve, je ne m’en étais toujours pas remis.

Alors que je repensais au rêve que m’avait raconté mon ancien camarade de classe, je me rendis compte qu’il me parlait. Je n’avais pas tout suivis mais quand il me dit qu’il avait la tête dans le pâté, je compris que ce qu’il avait dit n’était sûrement pas très important. Voilà que maintenant il essayait de me faire oublier ce que je venais de voir. En vain, cet endormissement soudain dans la poussière n’était pas si facilement inoubliable.

- Ouais je vais bien, je suis la routine d’un bon genin. J’enchaine les missions sans intérêt, et toi comment tu vas ? Je vois que ton problème de narcolepsie ne s’est pas trop arrangé.

Toutes ces banalités m’ennuyaient mais c’était la moindre des politesses de lui demander comment il allait. Enfin, il y avait plus important ça : la mission. Je me demandais comment on allait procéder, comment allait se dérouler cette enquête. Je n’avais jamais eu à faire de mission de ce genre, espérons que le moine, lui, avait un peu plus d’expérience que moi en la matière.

- Sinon, t’as déjà fait une mission comme ça ? Enquêter ? Parce que perso j’y connais rien, par où on devrait commencer ? Interroger les collègues du suspect ou bien aller à son adresse ? Les animaux y seront peut-être, dans ce cas on entre, par la force si besoin, on cherche les animaux, on les prend et puis on les remet aux scientifiques. En une demi-heure c’est plié.

Je doutais fortement que ça se passe comme ça, ça serait trop facile. Enfin, aller voir au domicile du suspect était sûrement la meilleure option. Ou alors on se séparait ? Un qui partait chez le zoophile présumé et l’autre allait interroger ses collègues. Bref, je laissais la suite au blond qui avait peut-être plus d’expérience dans le domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

La zoophilie c'est mal [Ft. Kamin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: