Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Incertitudes [Solo Amagai]


Lun 19 Fév 2018 - 16:37
RP faisant suite à la lettre envoyée à Sendai Ketten : Fils de Kaze


Nuit cristalline aux hauteurs d'une lune céleste. Cette dernière inaccessible et si détachée du monde des mortels, ne pouvait qu'offrir une vue tristement lointaine sur le monde des Shinobis. Des guerres, des amours, des enfers terrestres peuplés d'hommes de femmes et d'enfants liés par la crainte de cette force jaillissante apparu il y a bien 200 ans.

De cette colère, de ce grondement vrombissant et impalpable, d'un chaos inexpliqué que le monde n'était pas prêt à dompter, naquit la famille de notre protagoniste en question. Tiraillé entre les dons qu'il acquit durant sa jeunesse, mais également par l'attachement qui venait à le diviser de toute part. D'un côté l'amour d'un village qui n'en était qu'à ses fondations durant son enfance, mais qui l'a aussi vu grandir et mûrir au sein de plusieurs clans. Rattaché à cette image d'étranger aussi bien que nous lui donnions le surnom de Tsuihō.. rappelant jours après jours que malgré son ancienneté et sa présence quant aux prémices de Kirigakure no Satô qu'il n'était pas plus qu'une ombre que l'on remplacerait sans la moindre hésitation.

Prenant conscience de sa condition mais également de l'avenir qu'il s'était jusqu'à présent donner de vivre. De nouvelles voies s'offraient à lui et particulièrement depuis l'arrivée de cet étrange monsieur à la longue cape dont il fit brièvement la connaissance plusieurs années auparavant. Apprenant des années plus tard par le biais de son fils qui il était.. et quelle était sa mission, il vu juste dans le cœur de l'Asarra dont le passé n'était que rumeurs et histoires perdues. Exilé d'un monde qui ne voulait de lui que pour porter ses malheurs, il ne put que prendre conscience avec le temps de l'importance qu'il pouvait avoir sur ce champ de bataille nouvellement découvert.

Si lointain mais si proche à la fois, l'opportunité se présentait comme une aubaine malgré les risques qu'il encourait à poursuivre ce chemin parsemé d'embûches. Il n'avait pas la carrure du héros ou du sauveur, ni celle du rebelle dont la mission valait le sacrifice de nombreuses vies. Au contraire de cela, son tempérament était souvent perçu à la légère, comme s'il n'avait que faire des malheurs du monde qui ne l'affectaient que peu. Oppresseur passif.. le problème n'était pas tant dû au fait de ceux qui les causaient, mais aussi à cause de ceux qui regardaient sans rien faire, le chaos poursuivant son unique but, détruire.

Réflexions et songes prirent part à la discussion qui s’allongeait au fil des minutes. L'indécision palpable comme une auréole au-dessus de sa tête, venait à trahir ce profond désir de jeunesse que d'explorer le monde. Amagai avait peut-être une histoire à jouer dans tout ça.. un but auquel il était destiné, et une mort qui aurait enfin du sens pour lui et sa famille. Avait-il des gens à qui manquer ? Peut-être qu'il n'aurait que des personnes en qui se faire pardonner, tout restait encore au stade de l’ébauche en ce début d'année 202.. et plus que jamais la lettre renvoyée à ce qui se rapprochait le plus de sa famille, fit faire les cent pas à notre homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Dim 25 Fév 2018 - 18:18
Le soleil s'était levé sur les rivages de Kiri et notre Shinobi au bob sacré lui aussi. Aujourd'hui vivait le tumulte que ses parents avaient chercher à combattre des années plus tôt, et tout ne devenant que fatalité menait à croire que le destin existait réellement. S'il essaierait d'y échapper, il ne savait lui-même ce que réserverait la folle aventure qu'il se décida de suivre, le sable lui, n'avait ni forme ni maison, ni structure, ni cadre, pas de frontières pas de limites. C'était un ensemble qui avait la particularité de se diviser a volonté aussi rapidement qu'il avait la faculté de s'unir pour un même objectif, des grains qui s'entrechoquent, alourdis par l'humidité, allégé par les courants d'air.

Ce qui pouvait être risible aux yeux du plus grand nombre fit écho dans le cœur des Asaara, ce peuple si souvent oublié et délaissé à un destin cruel dans l'indifférence la plus totale. Kaze no Kuni n'avait pour habitude que de rester cette grande étendue de sable ou peu de monde allait réellement s'aventurer, et lui-même ne sut, de part sa décision, si s'en approchait lui apporterait la satisfaction que de s'approprier les secrets du désert.

L'amour familial ne lui a jamais vraiment été inculqué, mais il était un homme, fait de craintes, de peur et de convictions, un sablier dont les envies voltigeaient, mais dans un espace clos qu'était devenu l'Archipel au fil des années. Étaient-ils des frères ? Des sœurs ? Sa famille ? Et l'histoire avait souvent montré qu'il était plus question de rivalité et de querelles intestines pour un pouvoir et une parcelle de terre bien gardée. Quelques sourires viendraient probablement à s'effacer, et Amagai avait conscience que les quelques liens tissés, les beuveries ou les repas partagés en bonne compagnie, seraient rapidement mis aux oubliettes lorsqu'il serait déclaré ennemi du village, ou encore traître.

Au plus profond de lui, son attachement serait sans failles, mais tiraillé par les incessantes provocations du Premier Cercle dont ses parents furent jadis les cibles, l'unique concerné du village n'avait d'autre chois que du rejoindre lui aussi, le royaume ensablé qu'il avait promis à sa Princesse d'un soir. Et si tout n'avait l'air que d'un jeu entre les deux, il prit bien plus au sérieux l'annonce qu'il lui fit quelques jours après la rencontre de l'étrange et mystérieux ninja « Kamikaze ».

« Princesse,

Je ne sais que vous dire de penser ou de faire, me détesterez vous, me considérerez vous comme un moins-que-rien. Mais il est des vies qui ne sont bonnes qu'à sacrifier, et la mienne pour notre royaume se doit de l'être. Que j'écourte ma vie, mais que j'allonge celle de mon peuple, n'a plus d'importance face au danger que représente plus que jamais le Premier Cercle.

Le temps n'est plus à la patience et bien que mon envie aurait été de vous prendre dans mes bras, et vous emporter vers ces terres ensablées en ma compagnie, je ne peux qu'imaginer l'avenir dont vous seriez enchaînée.

Je suis moi aussi, un Shinobi, dont la liberté est mise en danger par l'existence même de ses hommes qui ne surent de leur temps, différencier leurs visions du don que nous procurait l'océan granuleux sous nos pieds.

Vous serez la seule à posséder l'adresse à laquelle je me rendrais dans les jours à venir, et si nos routes se croisent à nouveau, faisons en sorte que plus jamais elles n'aient à se séparer. L'avenir que je vous offre, et fait des palais et d'oasis.. de richesses et de secrets, de châteaux de sable, comme le monde n'en aura jamais vu auparavant. Rêvons à la place de ceux qui ne le peuvent plus.

Le Pourfendeur de Crabes.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Incertitudes [Solo Amagai]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: