Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Ce n'est qu'un au revoir Senseï ! Ce n'est... - Shojito


Mer 21 Fév 2018 - 4:59
Ce matin-là en arrivant chez son sensei, la Nara était bien surprise en découvrant le nombre de bagage au pas de la porte en l’ouvrant. Comme toujours, elle était entrée par effraction. Hana jouait dans son parc dans le salon, elle offrait quelques sons à son marraine en la voyant et cette dernière allait donc la recueillir dans ses bras tout en constatant que la moitié des sacs étaient pour la petite fille…

-Sensei ? Tu es là ? Elle remontait les escaliers en entendant du bruit à l’étage, l’Ikezawa emballait encore des affaires de sa fille. Tu sais… si tu dois la faire garder, pas besoin non plus de déménager à chaque fois toute la maison hein…

Il faisait ça parfois, quand il partait en mission, à chaque fois qu’il confiait Hana c’était pareil, toujours dans l’excès. Ce père poule, abusif, mais avec le temps, comme une grande sœur, Sayo avait fini par ne plus être jalouse, surtout après la crise d’indépendance qu’elle lui avait faite. Ce n’était plus très crédible…

-Mais tu pars vraiment ? S’offusquait-elle presque comme s’il devrait toujours l’emmener, sachant que c’était elle qui faisait la gueule depuis une semaine en passant… OK, j’y étais fort, mais de là à me snober comme ça !

Elle avait froncé les sourcils, donc forcément Hana était dans ses éclats de rire. Tout un mystère cette gamine, mais là n’était pas la question, la Nara errait comme un loup autours de sa proie en marmonnant.

-Et tu pars sans moi ? Et mon entrainement alors ? Et Hana ? Qui va garder Hana ? Sensei !!

Quoi de mieux pour énerver une enfant capricieuse que de l’ignorer ? Elle perdait patience, alors avec Hana en bouclier vivant bien ancrée dans les bras, la Nara se posait sur le sac et les affaires de l’Ikezawa l’obligeant alors à mettre un frein à son entreprise… Avec sa moue elle le fixait alors. Hana riait d’autant plus devant la scène…

-J’ai dit que j’étais désolée. Je vais pas baiser tes pieds non plus ! Donc c’est là !

Oui, à chacun sa façon de courber l'échine, Sayo était à son maximum déjà et tous les deux le savaient. Ce n'était pas leur genre de toute façon, puis l'important c'était qu'elle était là non ... ?

-Tu pars oû comme ça ? Pour longtemps ?

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 21 Fév 2018 - 6:33
C'était quelques jours avant le départ de Shojito pour Iwa, il n'avait pas beaucoup de chose à régler pour son départ si ce n'était que de cacher ses biens les plus précieux. Bien entendu il n'y avait que trois choses, Shizen son meilleur et plus fidèle ami. Sayo, son élève qu'il considérait comme une fille et enfin Hana, sa fille. Comme il partait pour plusieurs semaine il se devait d’effacer toute trace de l'existence de l'enfant dans son appartement, pour cela il avait tout retourné jusqu'au moindre meuble et avait tout emballé dans des valises qui ferai brûler plus tard ne laissant que le strict minimum à Shizen afin qu'il s'occupe au mieux de l'enfant avec l'aide de son élève et de sa mère. Il avait quasiment fini et il se trouvait dans sa chambre la tête fourré dans la garde-robe lorsque son élève arrivait et commençait à lui lancer des banalités sans nom lui expliquant une nouvelle fois qu'il faisait encore et toujours trop pour sa fille, tel un papa poule. "Tu te souviens qu'à chaque fois je te disais qu'un jour tu comprendra pourquoi je fais tout ça Sayo ?" Lui avait-il demander en continuer d'emballer et de ranger. "Oui je pars. Shuuhei à besoin de moi, pour me rendre dans le pire endroit du monde pour moi." Rétorquait-il pour lui faire comprendre qu'elle n'avait rien à voir avec tout cela.

"Je ne te snobe pas Sayo, tu es probablement l'une des seules personnes au monde à qui je ne pourrai jamais en vouloir, cesse d'être une enfant, je t'aime." Lui avait-il dit nonchalamment ne se rendant pas vraiment compte qui lui avait dit des mots qu'il n'avait prononcé qu'à Hana en privé lorsque personne ne regardait. Toujours occupé il relevait la tête vers elle en haussant un sourcil. "Tu as là. Heu, oui." Pressé il retournait à ses affaires avant de finalement terminer celles-ci. Il s'approchait ensuite de Sayo et lui donnait un baisé sur le front ainsi qu'à Hana avant de redescendre les escaliers les bras chargé de valise. Plaçant un sac sur le côté l'Ikezawa saisissait un bidon d'essence ainsi que plusieurs des valises qu'il enfournait dans la cheminée avant de les arrosé de ce liquide hautement inflammable. "Voilà une bonne chose de faites. La maison était comme avait son arrivé." Se retournant tête en l'air il observait Sayo et Hana planté la comme si de rien n'était et se frappait d'une main de le front avant de s'approcher d'elles les bras tendus vers Hana et d'ajouter. "Suis-je bête j'ai faillit t'oublier toi ! Il faut effacer toute les preuves..." Dit-il avant de s'arrêter nette et de secouer la tête. "Pardon Sayo, je suis débordé... Je dois me rendre à Iwa..." Il soupirait un long moment avant de s'asseoir dans le canapé et de regarder le feu consumé toute preuve qu'Hana est passé ici. "Viens t'asseoir." Lui disait-il observant les flammes avec attention. "Tu te souviens de la fois ou j'ai été chercher Hana n'est-ce-pas ? Eh bien j'ai été à la rencontre de sa mère. Une Hyûga, clan vivant à Iwa, donc je suis quelques peu stressé je ne veux vraiment pas la revoir. Je pars bien trop longtemps et comme Kumo perdra un bon nombre de son effectif policiers, je ne peut pas laisser des preuves qu'un enfant à vécu ici, imaginons qu'une personne s'introduise ici, une autre personne que toi bien entendu. Voilà. Shizen, aura seulement besoin du strict minimum, d'ailleurs, je n'avais besoin que du strict minimum, c'est ma folle de mère qui lui a acheté tout ça. Oups... Toi aussi au passage... Désolé." Fit-il en détournant légèrement le regard persuadé qu'elle allait s'énerver contre lui après cette révélation. Décidément l'Ikezawa s'était bien trop adoucis avec son élève, ou était-ce l'arrivé de sa fille qui l'avait rendu ainsi ? Impossible de le dire quoi qu'il en soit il se relevait afin d’alimenter à nouveau le feu avec une nouvelle valise remplit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 23 Fév 2018 - 6:11
Sa première question la laissait dubitative. Qu’un jour elle comprendrait ? Pourquoi tous ses mystères autour d’Hana au final, sa mère l’avait abandonné, elle était là, elle l’avait vu cette femme, qui qu’elle soit, lui remettre la gamine dont on ne voulait plus à Iwa. Alors quoi ? Que le Raikage eut besoin de son sensei ne la rassurait pas non plus, naturellement, elle demandait pourquoi sans espérer de vraie réponse toutefois.

-Et c’est où le pire endroit du monde au juste, la décharge qui accueille les couches d’Hana ? Fit-elle en levant les yeux au ciel la gamine toujours dans les bras.

Le comportement, comme les dires et l’affection du blond n’avait rien pour la rassurer, la Nara fronçait les sourcils en le suivant du regard ou tout court, craignant le pire plus les secondes passées…

-Pourquoi tu veux effacer sa venue… Senseï, je ne comprends pas tout…

Bien qu’en fait, elle en comprenait plus qu’elle ne le voudrait, dans quel genre de guêpier il avait bien pu se mettre encore ? Oh les réponses ne tardaient pas à arriver pour son plus grand damne. Cette femme était bien la mère, quel genre pouvait-elle être pour un pareil acte, puis comment le blond avait pu finir avec ce genre de personne, mais ce qui était fait, était fait. Elle soupira avant se frotter l’arête du nez, un tic qu’elle avait quand elle réfléchissait, comme un mauvais pressentiment ou plutôt de la logique.

-Sensei, tu as outrepassé des règles pour Hana ? Elle se gardait de demander pour Shizen, au final, moins elle en savait, mieux c’était. Pourquoi tu as peur que quelqu’un la découvre. Je veux dire, c’est ta fille où est le problème ? Sa mère ne la veut pas, j’étais là.

Elle levait les yeux au ciel quand il la traitait de folle, comme si c’était le moment, bien qu’il fallait avouer que la Nara avait souvent craqué pour des choses mignonnes pour la petite fille ces derniers temps… Mais ce n’était pas le problème.

-Sensei. Tu es sûr que la cacher est la bonne solution ? Je veux dire, ça sent pas bon cette histoire, ne vas pas à Iwa si tu ne le sens pas et pour Hana ce n’est pas viable et dangereux, pour toi, pour elle, pour Shizen, même pour moi… Alors qu’au final, il n’y a rien à cacher non ? Shizen-sama est influent il pourrait t’aider. Pourquoi on joue la carte du mystère au juste dans notre propre village, c’est ridicule de qui on se cache ou de quoi ?

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ce n'est qu'un au revoir Senseï ! Ce n'est... - Shojito

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: