Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Le bar, au bout du monde. [Sazuka]
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Ikeda Sazuka

» Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:42 par Yuki Akira

» [Préselections] Meilleur Teikokujin
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:39 par Meikyū Arata

» Ascent of Shinobi a deux ans !
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:34 par Chôkoku Tomoe

» Patch 6.01
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:32 par Hyûga Toph

» Au-delà du combat — ft. Kaguya Wutu-Fuku
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:32 par Kaguya Wutu-Fuku

» Aurevoir, et merci [Iwa]
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:30 par Ashikaga Gabushi

» [Préselections] Meilleur combat
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:30 par Meikyū Arata

» Patch 6.00
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:28 par Aditya

» Liberté, mais pas sang condition [Katsuko]
Premier contact [FT Ketten] EmptyAujourd'hui à 20:26 par Hyûga Toph

Partagez

Premier contact [FT Ketten]


Premier contact [FT Ketten] Empty
Mer 21 Fév 2018 - 20:34
Année 202 après l'apparition des premiers Shinobis,
Un village perdu d'Hi no Kuni.

Après les évènements survenus à Kiri, Amagai fit le choix de suivre son intuition et commettre l'irréparable, emprunter les chemins que ses parents avant lui suivirent, en quête de réponses quant à ses origines et sur la situation de Kaze. Il ne laissera derrière lui qu'une missive pour une amie d'un soir, qu'il ne put se résigner à quitter comme un lâche. Laissant derrière lui la cabane qu'il avait construite bien dix années auparavant.. qu'elle serait la réaction de ses supérieurs quand après plusieurs jours d'absences, ils apprirent la disparition subite de l'Exilé de l'archipel. Était-il mort ? Avait-il été enlevé par les forces Iwajin ? Tout était envisageable.

Hi no Kuni. Sérieusement, c'est que ce Ketten voulait ou la mort de notre blond, ou l'écarter d'une voie qui n'était pas la sienne. Et à vrai dire il était difficile de trancher entre ces deux options tant le chemin demandé à parcourir était long, épuisant et coûteux. L'Amagai du haut de ses 27 déserts se demandait alors dans quel pétrin il s'était encore fourré, et pour se créer des ennuis, il venait de placer la barre haute.

Ce n'est pour ainsi dire pas la première fois qu'il quitte secrètement l'enceinte du village en quête d'une libérté tant désirée. Mais franchir les mers en laissant derrière lui la petite parcelle de terre qu'il avait cultivé plusieurs d'années durant, fut un réel déchirement et tournant dans sa vie. Et un risque à prendre si par malheur les autorités du village venaient à le convoquer sans qu'il ne puisse répondre de sa présence. Mort .. il espérait l'être déclaré, et c'était sa seule option pour échapper aux traqueurs qui ne tarderaient pas à le poursuivre s'il ne faisait pas attention aux traces qu'il pourrait laisser.

Trahir le village ne fut à aucun moment dans ses ambitions, mais il avait patienté si longtemps pour en apprendre plus qu'il ne put se résigner, encore plus après l'attaque survenue sur les portes du village, de laisser la chance d'éclaircir les mystères qui entouraient Kaze no Kuni. Transportant sa jarre ancestrale et ses seules provisions vers le port en construction de l'archipel.. 5000 ryos furent échangés à l'abri des regards pour convenir d'une virée en mer, en direction du grand continent.

L'adresse communiquée était celle d'un petit village dans le pays d'Hi no Kuni dans les seuls occupants connus par notre Kazejin étaient les membres du Soshikidan, qu'il espérait ne pas croiser ou pire encore, affronter. Non pas qu'il se laisse abattre quant à l'idée de mener un vrai combat, mais plus soucieux du sort qui lui serait réservé s'il devait être ramené dans son pays d'exil. En somme, Amagai gardait suffisamment les pieds sur terre pour convenir des choix déterminants dans sa vie, au point qu'il crapahuta plusieurs jours durant comme ses parents de leurs temps, nomades et esclaves.. sauf qu'il le ferait sur un sol plat et fertile, dans le pays du feu. La quête qu'il s'était alors fixée ne pouvait avoir de réel retour en arrière, et son âge avancé en comparaison de la moyenne des Shinobis, diminuait la peur qu'il avait de perdre une vie si, légère et n'impactant que peu de personnes.

C'est reprenant un certain rictus au coin des lèvres qu'il parvint après une semaine de marche sous couvert de l’identité d'un pauvre marchand, qu'il arrivât au village tant recherché et qu'il prit contacte avec l'aubergiste. sous les ombres des branches hivernales que les feuilles avaient désertées elle aussi.

« Ketten, je vous prie. Nous devons conclure d'une affaire. De la part de l'Exilé . »

S'adressant la patronne des lieux alors qu'il n'osait réellement la regarder dans les yeux, elle lui indiqua une table vétuste au fond de l'auberge, ou siégeait l'homme qu'il devait rencontrer. L'œil curieux se posait sur sa stature et l'aura qu'émanait de lui, puis à son tour, Amagai s’essaya en face, ne parlant que plus bas.

« Nous avions rendez vous, Fils de Kaze. Avant toute chose.. Laisse-moi te dire que mon père souhaitais lui aussi, te rencontrer. Mais son état de santé s’aggrave et je suis le seul en mesure d'écouter tes réponses . »

Son regard balayait ensuite la salle comme s'il cherchait peut-être à discréditer toute possible écoute de leur discussion. Sur les gardes et en dehors de sa zone de confort.

« Le village de Kiri a été attaqué.. il y a de ça peu de temps. Je ne saurais te dire précisément de qui il s'agissait, ni ne sais si tu as quelconques informations à ce sujet, mais l'homme en question semblait connaître parfaitement mes aptitudes. »

Une nouvelle inspiration avant que ses iris ne fixent ceux de son interlocuteur, dans une complicité qui ne partageait que les mêmes origines et une génétique éloignée, mais liée de part le fait qu'Alessa était elle aussi une Asaara.

« Pour que ton message me soit adressé, tu dois également avoir de nombreuses choses à me dire quant à la situation de Kaze. Est ce que... tu.. sais si.. non, je te laisse la parole, excuse mon impatience. »

De la commença leur discussion autour d'un Saké que les deux avaient prit soin de commander, une après-midi, quelques heures autour de retrouvailles d'enfants d'Asaara ou de Meikyû, et qui.. avec le temps et la distance, n'avaient jamais eu le temps de se rencontrer qu'à travers les histoires de leurs parents. Hi no Kuni serait, qui sait.. le tournant d'une amitié ou du moins d'une collaboration qui permettait sans aucun doute à Amagai de prendre sa destinée en mains. Le monde venait dés cet instant de s'offrir dans le creux de ses mains, et il ne lui suffirait plus que de saisir l'opportunité de changer la condition des siens, et découvrir quels talents pouvait bien avoir cet homme qui ne devait pas être bien plus jeune que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Premier contact [FT Ketten]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: