Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Débriefing [FT Goten]


Ven 23 Fév 2018 - 17:34
Le soir même suite à l'attaque sur le village caché par la brume par des forces encore non identifiées, deux jeunes hommes, l'un en quête de réponses, l'autre en proie à ses doutes, se retrouvent autour du terrain d'entraînement des sabreurs. Fiers de leur collaboration dans cette mobilisation défensive, l'un d'eux ramassa un mystérieux parchemin, qui sait ce qu'il renferme…

L'après-midi mouvementé c'était suivi d'un long calme pour l'escouade défensive qui après l'apparition du « kamikaze » qui n'avait visiblement pas eu le courage d'aller jusqu'au bout de son œuvre. Prenant la fuite alors que les forces de Kirigakure no Sato se mobilisaient autour de la défense du village et des habitant qui le peuplent, nos deux Shinobis, alors tout proches de cet homme, purent entrevoir quelques indices quant à l'origine de l'attaque.

Le terrain d'entraînement était alors vide et abandonné en cette soirée, le calme plat de l'archipel contrastant avec la récente mais infructueuse initiative de ces étrangers. Traînant un peu la patte, mais traînant avec lui les paroles de parents absents de son quotidien, Amagai ne refusa pas pour autant l'invitation de Goten quant à élucider le mystère autour de cette rencontre.

L'Asaara venait d'être démasqué par on ne sait qui, venant d'on ne sait ou, et en quête d'on ne sait quoi. Tout au plus le blondinet avait eu durant les quelques heures qui suivirent, l'opportunité d'émettre certaines hypothèses, des moins encourageantes aux plus futiles. Si Iwa était réellement le responsable de cette attaque, jamais il n'aurait pu mettre la main sur les informations concernant l'exilé, dont seuls ses responsables avaient connaissance de ses tours de passe-passe. Et quand bien même leurs services de renseignements pouvaient être sophistiqués et pourvues d'informations, l'étrange faculté de l'homme masqué, plongeait nos deux hommes dans la perplexité.

« Me revoilà Goten. Ne perdons pas de temps.. tu dois sûrement te demander toi aussi quelle est l'identité du type de tout à l'heure. Et je l'ignore.. pour ainsi dire, même si mes doutes s'avéraient fondés. Je n'ai aucune idée de la raison de sa présence sur l'archipel. À moins que.. »

Il ne s'était pas fait attendre ce coup-ci, ni ne tournait autour du pot ou divaguant comme il en aurait l'habitude. Venait aux faits, venant à ce qu'ils avaient pu apercevoir et entendre, Goten serait probablement la seule personne à avoir l'occasion de mettre des mots sur cet épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Sam 24 Fév 2018 - 15:08
Ce n'était clairement pas le moment d'avoir des doutes sur ses coéquipiers, mais je ne pouvais me permettre d'omettre aucune possibilité. Amagai est un ninja de la Brume, cependant tout comme moi il ne semble pas en être originaire. J'en avais l'intuition et les événements de cette journée m'avait conforté dans cette idée. Cependant, ces événements avais réussi à semer les graines de la discorde dans nos rang. L'homme au masque et mon collègue semblait lié, mais par quoi ?

J'avais donc donné rendez-vous à Amagai pour que l'on s'explique. Je devais être sur qu'il était fidèle au village de la Brume, mais je voulais surtout qu'il me donne des pistes quant à notre agresseur. J'attendais au milieu de la cour les derniers événements au village avait complètement épuisé les troupes, le dojo était logiquement vide. Le ninja au bob se présenta face à moi, il ne voulait pas passer par quatres chemin. Il ne savait pas qui cela pouvait bien être, cependant Amagai avait des doutes, donc une piste. Il savait des choses etil fallait qu'il crache le morceau.

Des doutes ? Tu a donc bien une piste, dis moi tout .

Je tournais autour de lui, la tension était palpable Je ne savais vraiment pas quoi penser et ca me foutait vraiment les boules.

Tu devrais donc commencer par me dire qui tu es et pour quelle raison tu pourrais être lié à ce groupe ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Sam 24 Fév 2018 - 18:02
Je rêve ou il me fliquait .. ?

C'était la pensée qu'avait eu le Shinobi au bob sacré après qu'il entendît les mots du sabreur. En fait, il ne savait s'il était là pour un interrogatoire surprise, ou s'il venait simplement parler en toute tranquillité des évènements de plus tôt dans l'après-midi. Goten avait l'air un peu plus sur les nerfs que son impatience ne manqua pas de faire monter en l'autre homme, des frictions intérieures.

« Attend Goten, je n'ai pas réponse à tout. Il y a des histoires qui se racontent de familles en familles, et celle de mon clan ne fait pas partie des discussions d'ici. »

À cela s'ajoutait la nouvelle question de son interlocuteur, pour rajouter une couche comme si cela ne suffisait pas et, le stoppant dans son impatience, monsieur Bob alla prendre place sur les marches du Dojo, dans une grande inspiration qui lui fera probablement remettre ses idées en place.

« Qui je suis ? Et en quoi ça te regarde ? Tu n'es pas mon Capitaine Goten, souviens t'en. »

Au final, le ton employé ne lui convenait guère, et ses sourcils se froncèrent à la seconde même ou le pré adulte, mais néanmoins Chunin, venait à la questionner presque froidement et sans manières. Il ne s'attendait pas à plus de sa part cela dit, mais un peu plus de patience ou de politesse ne l'aurait pas forcé à faire redescendre sur terre les pieds du jeune Sabreur.

« On ne connaît les Asaara que dans un coin reculé du monde, ou le sable s'étend à perte de vue.. pour faire court, et pour pas aller dans les détails inutiles. Mon clan a été pris pour responsable d'une catastrophe qui s'est déroulée il y a plus de 150 ans. Est ce que c'est la vérité ? Ou des mensonges ? Je m'en contre balance le coquillage avec des oignons sautés à la poële. Mais si le type savait qui j'étais, c'est qu'il était probablement sur les traces d'ceux qui au lieu de se soumettre au premier cercle, se sont barrer vers les autres pays. »

La prise de parole venait alors de se terminé pour les quelques secondes qu'avait prit bobinou à faire son rapide speech sur la situation. Il leva les yeux au ciel comme pour laisser réfléchir son voisin du soir, sans une seule seconde évoquer les craintes dont il était pris aux tripes. Qu'il s'agisse d'esclavagisme ou de retour aux sources, il ne pouvait, mais surtout ne devait, éveiller le moindre soupçon, et pour cela un avis ferme était de mise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Jeu 1 Mar 2018 - 16:14
Une rencontre au clair de lune entre deux protagonistes qui venaient plus tôt dans la journée de réaliser un exploit en repoussant une attaque ennemie. Sauf que depuis la remarque de l’assaillant j’étais on ne peut plus perplexe, il y avait anguille sous roche pour moi. J’avais donné rendez-vous à Amagai parce que j’avais le sentiment qu’il avait une information cruciale quant à cet assaut. Comme à mon habitude je montais vite en besogne et je n’avais pas vraiment mesuré mes propos. Cependant il fallait que je sache ce qu’il se passait et pourquoi des ninjas qui ne semblaient pas venir d’Iwa c’étaient mis à nous attaquer. J’avais bien l’impression d’avoir vexé le jeune garçon cependant c’était le moindre de mes soucis, je n’étais pas son capitaine comme il me l’avait si bien fait remarquer, alors ses état d’âme je m’en tape. Je n’aimais pas du tout le ton qu’il prenait avec moi, je serrais instinctivement mon poing. Cependant il fallait bien que les négociations avance et le brusquer ne ferait que rendre impossible toute négociations.


« Ola, Ola ! Calme-toi un peu, je ne t’ai pas agressé, désolé. Cependant comprend bien que cette histoire met tout le monde en rogne. »


Cependant, accepta de me raconter son histoire. Enfin plutôt celle des Asaara, dans les grandes lignes tout du moins. Donc Amagai était originaire de Kaze no Kuni, dans un clan qui avait été jugé coupable d’une tempête ayant ravagé le pays. Cependant il m’affirmait qu’il ne savait pas du tout qui était ce mec, mais il avait bien une piste. Amagai pensait que ces hommes étaient peut être de ceux qui chercher à ramener tous ceux qui avaient fui le pays. Il me parla aussi d’un premier cercle, je n’avais aucune idée ce que le premier cercle pouvait représenter. Ce premier cercle, que pouvait-il représenter pour Amagai ? Pourquoi ce serait t’ils enfuient du pays du vent alors que les évènements dont il me parle datent d’il y a 150 ans ? C’est insensé… Que se passe-t-il à Kaze no Kuni ? Je regardais Amagai lever les yeux au ciel, j’avais bel et bien l’impression qu’il n’avait pas envie de tout me dire. Ou peut-être voulait-il me faire comprendre qu’il y avait des choses que je ne devais peut être pas savoir ? De toute manière même originaire de Kaze no Kuni, Amagai était un ninja de Kiri et si il nous cachait des informations importantes cela pourrait passer pour de la trahison.

« Le Premier Cercle ? Ils pourraient en avoir après toi ? Tu comprends bien que ta position peut créer des problèmes, si on n’a pas toutes les informations on ne pourra pas t’aider. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Jeu 1 Mar 2018 - 17:17
Mais par chance l'Asaara n'était pas de nature belliqueuse et préférait amplement le son des vagues sur le rivage qu'un poing serré qu'il aurait pu se prendre dans la figure. Au moins, il jaugeait facilement la proximité comme l'un de ses désavantages si la discussion venait à se transformer en baston ou engueulade. Et tout naturellement il chassa lui aussi sa remarque, dont il aurait pu être irrité quelques instants plus tôt. Sa main se leva et effleura le vide de l'air face à eux, comme pour chasser un malentendu qui n'avait pas lieu d'être. L'heure était à la concertation, et n'ayant rien à cacher Amagai ferait preuve d'une certaine franchise à l'égard du jeune sabreur.

« Je ne sais pas, s'ils en veulent après moi. Ni après Kiri d'ailleurs..
La réalité sur mon clan est qu'en d'autres lieux, sur le continent et sur des terres ensablées de toute part, mes parents m'ont raconter que nous étions un clan pris pour cible pour des méfaits qui leur étaient reprochés..
»

Une lourde inspiration brisa le calme pourtant si habituel du blondinet qui, ayant le regard constamment posé sur un point fixe devant lui, devait réellement se demander si tout ceci n'était qu'une simple coïncidence, ou une réelle chasse à l'homme.

« Une chasse à l'homme, c'est confus, Goten. J'ai entendu parler de sacrifices et d'autres rites. Mais l'on m'a grandement occulté cette partie de l'histoire, pour mon bien. Le mieux serait de..

Et le rouleau ramassé dans tout ça, tu as lu ce qu'il y avait d'inscrit dessus ?
»

Il coupa volontairement sa phrase comme pour n'évoquer l'idée qui germait depuis un moment, la mieux serait de... se rendre sur place, évidemment. Et enquêter sur le premier cercle et ses objectifs. Nulle doute qu'à l'évocation de ce début de phrase, Goten aurait pu avoir cette même idée, voir des soupçons. Quoi qu'il en soit le regard du plus âgé maintenant assit sur le rebord d'une murette, se releva un peu sur le brun comme pour jauger si ce début de bourde avait eu un impact ou non, bifurquant rapidement son sujet sur le parchemin récupéré par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Ven 2 Mar 2018 - 10:23
Cette histoire n’était vraiment pas claire, un clan des sables jugé responsables d’une catastrophe, une chasse à l’homme présumé ? Que ce passait t-il dans ce pays sans que personne n’intervienne ? Je savais très bien que le pays du sable était connu pour être le fleuron de l’économie du Yukan, mais tout de même ! Est-ce que cela autorise vraiment ses pourritures à faire ce qu’elles veulent sur tout le continent ? Cette histoire était en train de me foutre en rogne, je devais garder mon calme. Respirant un grand et desserrant mon poing, j’écoutais attentivement Amagai me donner plus de précision. Enfin sa réponse ne m’apportait pas réellement beaucoup plus de précision, j’avais pu deviner tout seul que le clan des Asaara avait été pris pour cible par ce dit : Premier Cercle. Pour moi ils étaient la clé de l’énigme, il fallait percer le secret de cet organisme bien mystérieux.

Amagai me paraissait bien étrange, j’étais en train de me dire qu’il n’en savait vraiment rien et que lui aussi cherchait des réponses. Son regard me paraissait assez flou, je ne savais pas encore si c’était de la peur ou bien autre chose. Il essayait de dédramatiser la situation, cependant pour moi des rites tels que le sacrifice d’être humain relève plus de l’inconscience que de la religion. Je l’écoutais essayer de me faire passer un message qui semblait me dire de ne pas trop m’en mêler, mais le fait qu’il coupa sa phrase pour changer de sujet m’intrigua au plus haut point. J’avais bien l’impression qu’Amagai voulait vraiment en savoir plus sur la terre de ses ancêtres et sur tout ce qu’il se passait dans ces terres arides. Il avait déjà une idée derrière la tête, se jeter dans la gueule du loup ne pouvait pas être la bonne solution. C’était une évidence et pourtant des sentiments comme la peur pouvait altérer nos capacités de réflexion telle que l’on serait capable de passer à côté. Il allait commettre une grosse erreur, mon regard se referma au moment de prendre la parole.

« Le mieux serait bien évidemment d’en parler au Mizukage pour lancer une mission d’expédition, pour ne pas se jeter seul dans la gueule du loup et en prendre le risque d’être déclaré déserteur. C’est bien cela que tu voulais dire Amagai ? »

Je le regardais s’asseoir sur un muret, il me regardait comme si il voulait jauger la situation. Je comprenais parfaitement ces intentions et c’est honorable de sa part de vouloir comprendre ce qu’il se passe dans la terre de ses ancêtres. Cependant si ce premier Cercle a réussi à envoyer des soldats aussi proches de nos portes, c’est que ce groupe doit être dangereux. Amagai était un ami pour moi et je ne pouvais pas le laisser y aller seul. En prenant un peu de recul, je me disais que je m’étais peut être emballé et qu’il avait coupé sa phrase justement pour éviter de dire n’importe quoi. Je pris un air un peu gêné, me grattant l’arrière de la tête en souriant bêtement.


« Désolé, Désolé ! Je me suis peut-être emballé ! Ce parchemin semble renfermer le secret d’un arcane puissant, ce sort semble être de très haut niveau. Je pense qu’il me faudra un peu de temps pour le maitriser. »


Je faisais les 100 pas autour devant lui, ce rouleau aurait pu contenir des informations sur le Premier Cercle, si c’était bien eux. Prenant un air bien sérieux, je me stoppais et plongeais mon regard dans le sien.

« Je ne sais pas ce que tu en pense, mais le premier Cercle représente un danger pour ta nation... Et même pour la nôtre, il faudra s’en occuper tôt ou tard. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Ven 9 Mar 2018 - 18:27
.
« C'est à peu prés ça que je voulais dire Goten.. ah! Ah.Ah... Mais c'est une mission qui comporte ne nombreux risques envers la politique menée avec Kaze no Kuni. J'ignore l'opinion du Kage la dessus, peut être devrais tu lui en parler ? Tu es mieux placé que moi. »

Amagai déchargeait alors subtilement cette responsabilité au plus gradé d'entre les deux pour se débarrasser de cette affaire, et surtout ne pas avoir les mains liées avec une situation qu'il s'apprêterait quelques jours plus tard à fuir. En effet la situation avait mis en branle l'histoire de son clan et l'émergence de Ketten dans ses lettres n'avait pu que confirmer ses soupçons à l'égard de l'autorité religieuse si lointaine.

Ici, il n'avait aucun poids, aucune liberté, aucun pouvoir. Mais la bas, tout serait bien différent s'il avait la possibilité de mener lui même et sans entraves, les dessins de ses parents avant lui. La première étape consistait à en apprendre plus et la discussion avec Goten permis au moins d'effacer quelques doutes quant à la position du village caché de la brume. Au moins, s'il était amené à se barrer comme envisagé, Yamamoto serait sur les pincettes quant à lancer une traque à son encontre.

« Je ne sais pas toi, mais il vaudrait peut-être mieux le remettre entre les mains des autorités compétentes. Si c'est un des nombreux kinjutsu de ce pays de fanatiques décérébrés, tu pourrais avoir une mauvaise surprise. Enfin.. fais comme tu veux, tu es responsable. »

Son attention pour le parchemin était d'ailleurs minime comme si par le passé il avait eu l'occasion d'en lire des semblables, ou peut être en possédait lui aussi dans le grenier des affaires de ses parents ? En tout cas, même s'il fouillerait ce dernier à la recherche d'informations concernant les parchemins récupérés cette après-midi, c'était la un argument secondaire, qui ne lui volerait que plus de temps.

« Si jamais tu peux rapporter une chose aux gradés, tu peux d'ors et déjà leur faire savoir que le Premier Cercle ne remettra jamais en cause son intervention aux portes du village de Kiri. Pour le reste.. je n'en sais pas plus, je me renseignerais. »
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Jeu 5 Avr 2018 - 18:48
Les dires d’Amagai me paraissaient de plus en plus louche et je compris d’ors et déjà que je ne pourrais pas éviter l’inévitable. Je savais qu’en tant que ninja de la Brume je me devais d’éliminer tout déserteur, je dégainant mon arme et la serrais fort tandis que je regardais au sol presque de honte. Cependant en tant qu’amis je pouvais comprendre qu’il avait besoin de renouer avec ses racines, c’était beaucoup trop clair pour moi. Je l’avais même convié à venir ici afin d’essayer d’éviter tout ça, mais non impossible. Je ne pouvais me résoudre à l’abattre froidement, si j’avais appris que ma famille été en danger j’aurais accouru de toute les manières possible. Ce n’était pas lui le vrai fautif dans cette histoire, la seule chose que j’espérais c’était qu’il revienne quand toute ses conneries seront finies. L’avis du Mizukage ? Je ne savais pas même pas s’il était encore vivant celui-là, depuis ce matin nous n’avons même pas eu une seule annonce de sa part. J’avançais d’un pas incertain en direction d’Amagai et planta ma lame au sol juste entre ses pieds.

« Tiens. Ce rouleau renferme le secret d’une technique ancestrale de ton clan je suppose, j’ai cru comprendre qu’il contenait la force d’une tempête de sable. Ne le perd pas, mais promet moi d’un jour où l’autre venir me montrer cette fameuse technique. »

Je fis quelques pas en arrière et me retourna et fixa la lune, je ne savais même pas pourquoi je faisais cela. Mais je ne pouvais m’empêcher de penser que j’avais fait le bon choix en lui laissant une chance de renouer avec son pays natal. Moi-même je repensais à ma contrée natale, à mes parents, à ma petite sœur. Ils me manquaient terriblement, je ne sais même pas si ils étaient encore vivant.

« Va-t’en maintenant. Je ne t’ai pas vu ce soir. »

J’allais être responsable de la fuite d’un de nos membres, mais c’était pour une cause que j’estimais juste. Je n’avais aucun regret, j’attendais planté comme un arbre. J'attend qu'il disparaisse.


Spoiler:
 


Dernière édition par Ryoko Gōten le Sam 7 Avr 2018 - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Ven 6 Avr 2018 - 14:49
Il était difficile d'imaginer que Goten irait jusqu'à, et après avoir percé le secret du sableux, lui remettre le parchemin de ses ancêtres. Si tout se faisait maintenant tout silence et à l'abri des yeux baladeurs et oreilles indiscrètes, nul doute que l'Asaara, prit d'un sursaut du surprise, ne put qu'être troublé par ce geste. Certes Goten était devenu un ami au fil du temps, mais le Shinobi au Bob sacré savait également que leur relation amicale prendrait un terme dés lorsqu'il poserait un pied en dehors du village, et surtout sans l'autorisation de ses supérieurs.

De ce fait il prit fermement le rouleau, dont il inspectait les premières écritures, et comme prévu, il s'agissait bien la d'un rouleau décrivant avec minutie les secrets que renfermait le Sunaton, et la maîtrise d'un arcane extrêmement dangereux et puissant. Ses mains ne tremblaient pas mais exprimaient un certain malaise, une gêne de mettre la main sur l'un des indices qui le mènerait à une compréhension plus grande de l'histoire de son clan oublié. Des années qu'il attendait de pouvoir trouver une piste, Goten venait de lui en offrir une.

Fallait-il le remercier ? Non, ça n'aurait pas été approprié.
« Je garderais ce rouleau à l'abri, et tenterais d'en déchiffrer ses instructions, sois en sûr. »

Encore une fois, si une excitation était palpable, elle était intimement liée au fait qu'Amagai ne remettrait bel et bien pas les pieds à Kiri avant un bon bout de temps, peut être jamais s'il avait su ce qui l'attendrait à Kaze quelques temps plus tard. Lui et Goten ne s'étaient pas rencontrés, et pourtant le brun lui avait fait part d'une confiance qui dépassait l’allégeance au village, la camaraderie, c'était le sentiment que le porteur du Bob sentit en lui, le pénétrant de toutes part. « .. Le vent nous portera de nouveau, Ryoko. »

Ainsi sur ces dernières paroles et examinant la posture du plus jeune, il ne se fit pas prier pour rejoindre d'obscures maisonnées au loin. Tout laissait maintenant à croire, en tout cas le silence qui régnait, que cet échange fut le dernier entre Ama' et l'un des Shinobis du village de la Brume. Cette passation signait la fin d'une vie et le début d'une autre, privant Kiri du secret du sable, et octroyant à l'un de ses premiers utilisateurs sur les rivages maritimes, une technique qu'il n'était pas même en mesure de déployer tant elle requérait un contrôle extrêmement précis sur l'environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2371-asaara-amagai-terminee#16968 http://www.ascentofshinobi.com/u503

Débriefing [FT Goten]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: