Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Laissez lui une chance ! [FT. Yomi]


Dim 25 Fév 2018 - 19:18
Pour le retour d'Itsuwari après son absence qui dura bien seize années, le chef du clan Zetsu organisa à l'entrée du domaine de sa famille, la rencontre entre les jeunes les plus prometteur du village caché de la roche, et notre homme accablé par sa trentaine d'années. L'objectif devenait en somme simple, débusquer le talent du village qui saurait le plus se rapprocher de sa propre philosophie.

En effet, avec les années, Itsuwari dont l'existence même était remise en question par les membres de sa propre famille, c'était forger une philosophie bien propre à lui. Mais il en était également du chemin dangereux sur lequel ce même mode de penser le mènerait à être. Les risques étaient d'autant plus importants que le prix à payer pour voir son clan prendre le dessus sur les autres, fût extrêmement lourd des années plus tôt, lorsque sa tentative de prendre le pouvoir d'entre les mains de son oncle, échoua dés les premiers affrontements contre la femme du chef de clan. Morte, certes.. mais principale alliée de l'ancien tyran qui pour notre protagoniste, n'avait pas la clairvoyance nécessaire à tout leader qui se respecte.

Vide et las de cette première journée de rencontres infructueuse faites de jeunes sans potentiels et sans objectifs concrets, le Zetsu en avait clairement ras le bol de se taper des rêveurs insouciants qui pour la plupart n'auraient même pas le temps de se dépuceler, qu'on les enverrait déjà dans la tombe. Et oh quelle tombe elles seraient, quand notre même homme considérait la mort comme aubaine que tout homme se devait de saisir, incroyable était alors l'opportunité, que de nuire à son propre pouvoir, en cessant naturellement de transmettre des informations d'un cerveau à un corps de chair putride et temporaire. La folie des hommes se résumait de cette manière dans son esprit, en sa faculté à contredire la physique et les perceptions si limités qu'offraient ces faibles enveloppes.

Mais pour en revenir à la situation dans laquelle il se trouvait, tout nous laissait croire que l'abandon serait pour l'instant le meilleur des choix. Jusqu'à ce que finalement cette gamine traînant dans les rues, et qui ne fut fort heureusement pas invitée de part sa génétique, se présenta devant les lieux.

« Dégage petite, personne ne veut de Hyuga par ici. »

« .. Attendez.. ! »

Relevant les longs habits blancs et étincelants, à l'image même du retour tant attendu, dont l'histoire allait de bouche à oreille dans le bloc résidentiel, Itsuwari prit finalement d'une impatience certaine, donna au moins la chance à l'inconnue de s'exprimer.

« Approche, mais ne me fais pas perdre mon temps. Tu avais quelque chose à dire ? Peut-être, aimerais-tu me montrer ce dont tu es capable. »

Le malicieux Shinobi aux idées saugrenues tendit alors, pour le geste, une main dans la direction de l'adolescente, après tout.. qu'avait-il à perdre si ce n'est quelques minutes de plus et un soupire. Enlevant sa grande toge, alors qu'il ne mesurait pas loin du mètre quatre-vingt-dix, il s'accroupit à sa hauteur, scrutant avec une curiosité certaine et intrusive le galbe et les formes de ce qui se faisait appeler Genin, de ce temps-là à Iwa.

« Alors c'est vraiment le cas, Rokkusu envoie des enfants à la guerre, avant même qu'ils n'aient l'âge de connaître leur premier amour. J'en serais presque ému. Quel est ton nom ma chère amie ? »

Et encore une fois, ses mots se pesaient avec minutie, n'incarnant qu'une fausse gentillesse et bienveillance que seuls ses compères, trop occupés à draguer des filles dans les autres blocs d'habitations, avaient connaissance. Lui n'avait pourtant l'air que d'un gars cool et léger, mais avec un sens des responsabilités aigu et que rien ne viendrait perturber. Venant à lui offrir cette main, il lui offrait également l'amusement d'une fin de soirée que son père lui avait obliger de prendre à cette occasion, et si elle ne saisissait pas cette chance, alors peut être deviendraient t'ils de parfaits inconnus de nouveaux. Des visages d'un même village seulement liés par le vulgaire instinct de survie dont les hommes avaient tendance à se laisser submerger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2618-zetsu-itsuwari-le-cauchemar-n-est-qu-un-reve-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u447

Lun 26 Fév 2018 - 11:01

;" />
Give me a chance

Feat. Zetsu Itsuwari

Le village avait été paresseux durant la journée, la majorité des habitants effectuait leurs tâche quotidienne en étant un peu plus mou qu’à l’habituelle. Le flegme des adultes semblait déteindre aussi sur les plus jeunes, ainsi au lieu de courir de crier, de tomber, de saigner et de se relever ; ils jouaient méticuleusement, silencieusement, inutilement. Terminant sa sieste sur l’un des quelques arbres imposants dans le parc, Yomi regardait les enfants d’un air dépité. Bien sûr, même ce spectacle proposait un certain divertissement, l’un tirait sa langue pour se concentrer, l’autre n’hésitait pas à subtilement déplacer sa bille. La jeune Hyûga se frotta les yeux lentement, avant de reprendre un sourire taquin. Elle se redressa sur la branche avec un mouvement rapide des bras, et tandis qu’elle choisissait un lieu pour se promener elle prit le temps de réajuster sa coiffure. A cette heure-ci le centre-ville serait une mauvaise idée, elle serait remplis de travailleur empressé de finir leurs heures, certains d’entre eux sautaient même le repas ce qui les rendait d’autant plus irritable mais aussi, pour une raison qui lui échappait, extrêmement mal odorants. Nourriture donc… Elle prit une pose caricaturale, mettant son poing au niveau du menton, baissant la tête et faisant une légère grimace qui était censé sous-entendre une réflexion intense. L’éclair de génie la frappa, elle sortit deux sucettes de sa sacoche et commença à déguster goulument le premier gardant le second pour plus tard. Sous l’effet du sucre, elle s’emporta, décidant d’arrêter là sa réflexion et de voir où la terre la porterait, elle sauta donc et se mit à avancer rapidement en gardant autant que fasse se peut les yeux.

La jeune fille déambula ainsi pendant un certain moment dans les rues de la ville, avant de finalement arriver dans un lieu qu’elle connaissait un peu moins. Elle reprit sa pose du penseur, ces parents lui avaient en effet expliqué qu’à l’instar des Hyûga certains clans vivaient ensemble sur une zone précise du village. Bien évidemment Yomi n’avait pas pris la peine de mémoriser la localisation des clans dans le village, mais l’ambiance et l’architecture se détachait du reste du village suffisamment pour qu’elle puisse reconnaitre qu’il s’agisse d’un quartier spécial, et qu’elle n’y serait donc pas la bienvenue. Elle lapa à nouveau sa sucette en souriant d’un air curieuse, avant qu’on ne se rende compte elle sautillait sur les murs, élaborant même une légère chorégraphie pour pouvoir gracieusement absorber un peu plus de sucre. Ce plaisant spectacle s’interrompit lorsque la jeune fille se mit à observer ce qu’il se passait plus loin. Plusieurs jeunes ninja attendaient, d’autres partaient l’air légèrement déçu, de loin, à l’aide de sa pupille, elle sembla comprendre ce qu’il se passait. Les ninjas étaient présentés à une tierce personne. Une… sélection ? Sans elle ?! Elle vérifia sa tenue, en s’attachant le bandeau du village au niveau de son cou. De nature de toute façon peu coquette, elle s’était aussi habillé simplement, elle portait l’un des pantalons du village ceux-ci s’arrêtant à la moitié de ses jambes, sa tenue du haut étant aussi conforme à celle des ninjas du village. Elle sauta sur le mur adéquat et se précipita vers la zone de sélection, heureuse d’avoir trouvé quelque chose qui la distrairait.

« Dégage petite, personne ne veut de Hyuga par ici. »

Hmm… En une seule phrase, on l’a traité de petite et de Hyûga, carton plein. Une voix intervint néanmoins sauvant le garde d’une fin de sucette qui allait se loger pile entre ses deux yeux. Et comme on l’invita à rentrer, elle fit un léger saut et rentra avec une démarche pompeuse pour s’assurer de contrarier son ancien interlocuteur. Sa première impressionne sur l’homme qui se tenait en face d’elle fut plutôt bonne. Il était beaucoup plus grand que la jeune fille, semblait plus âgé et le fait d’être vêtu de blanc lui ajoutait une certaine aura ; cependant ce fut sa curiosité qui plût à Yomi, elle mieux que quiconque savait que les gens curieux était dangereux. Elle fixa droit dans les yeux comme à son habitude son interlocuteur gardant sa sucette en bouche alors qu’elle attendit que son interlocuteur finisse. Lorsqu’il eut finit, elle sourit détourna finalement ses yeux des siens et prononça d’un air naïf.

« Des enfants qui font la ligne et qui se font choisir par vous, et puis la façon dont vous me regardez … Me dîtes pas que vous êtes un proxénète ? »

Elle remarqua finalement que l’homme lui avait tendu la main, elle avait trop occupé à le dévisager. Il était assez formel dans sa façon de parler, après tout il avait appelé Iwa avec son ancien nom, il est en effet peu probable qu’il se comporte dans sa vie comme Yomi le ferait. Ainsi elle sortie de sa sacoche la deuxième sucette qu’elle avait et la posa sur la paume de l’homme en face d’elle, avant de retirer sa main.

« Hyûga Yomi desu ! A qui-ai-je l’honneur ? Dit elle en se rappelant au maximum de ses bonnes manières. Elle reprit ensuite avec sa voix malicieuse en faisant un saut en arrière et en se penchant vers l’avant. Hora voyez ? Je vous donne une sucette et vous me donner votre nom. Cette poignée de main je vous la donnerai si vous voulez. Mais en échange, je veux vos épaules. Alors Oaji-san, tu veux jouer avec moi ? »

(c) Mellusa ~
You wanna play don't you ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Mar 27 Fév 2018 - 20:05
Et son regard voltigea vers l'un des compères de son clan qui lui aussi surveillait l'entrée et l'enchaînement de jeunes se présentant à Itsuwari. S'il s'agissait au premier regard d'une sorte de sélection, elle était suffisamment particulière pour que le Zetsu ne se laisse à sourire à la bêtise issue de l'adolescente. Ses iris scrutateurs n'en démordaient avec la Hyuga dont il venait décrire chaque forme, chaque trait, analysant et notant ce qu'il voyait de la naïveté de cette dernière. Aurait-il dù lui dire qu'elle gagnait des points rien que de part l'impétuosité avec laquelle elle s'était incrustée, et d'autant plus si elle venait à l'offenser, par des mots qui n'eurent de sens dans le contexte, que celui que pouvait bien lui donner la jeune femme. Claquant la langue contre son palais tandis qu'il interrompu plus sèchement Yomi, rien ne laissait à croire qu'il accepterait l'offre dont elle était l'émetrice.

« Je connais des gens qui paieront une fortune pour toi, si tu ne t'abîme pas d'ici ta majorité, en ces années, je pourrais me faire proxénète du dimanche, si tel est vraiment ton souhait. »

Sa main frivole venait d'acquiescer à ses mots alors qu'elle effleurait le courant d'air traversant la basse cours, et cette main tendue telle une invitation à sceller le pacte, se présentait à elle. Était-ce sa sucette qu'il enviait, ou plus vulgairement, elle. Mais ses yeux clignèrent d'incompréhension lorsqu'il ne reçut comme cadeau qu'une.. sucette. Si Yomi faisait alors l'effort de lui faire parvenir ce présent, lui n'aurait de politesse qu'à l'accepter. Ainsi, alors qu'il retirait l'emballage du bonbon sucré, il finit par sortir son unique serpentine de son repère, intrusive mais humide quant à la manière dont il vint lécher la petite boule. Notre menteur fixait ce que ses désirs lui intimaient d'acquérir, dans la langoureuse et tendancieuse scène qu'il offrait à son bijou venu d'un autre clan.

« Itsuwari. Zetsu, la terre que tu foules est celle de mon père. Mes épaules ? Jouer ? Très bien, je t'accorde toutes ces faveurs si tu arrives à me prouver que tu es digne de devenir ma main. » - Il toussota, détendant ses traits peu à peu .. - « Pas ma main.. ma main.. , ma main je veux dire. Une opportunité ? S'en est une qui t'es proposée aujourd'hui, à toi de voir si tu veux la saisir. »

Sur ces quelques mots il se releva de sa posture bien trop assise depuis des heures, de sorte à libérer ses épaules de ses longs vêtements blancs, ces derniers s'écrasant dans la poussière de roches du domaine. Tige dépassant d'une lèvre dont le sourire venait à peine de s'étirer face aux commodités de l'échange, il ne s'attendait plus qu'à sa réponse, ou une initiative de sa part. L'adolescente avait eu le courage de se hisser jusqu'ici, l'occasion saisie serait indubitablement la dernière à lui lettre offerte, à en croire le regard perçant dont elle était la cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2618-zetsu-itsuwari-le-cauchemar-n-est-qu-un-reve-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u447

Jeu 1 Mar 2018 - 13:52

;" />
Give me a chance

Feat. Zetsu Itsuwari

La jeune fille se redressa ensuite lentement tout en avalant une nouvelle fois sa friandise. Elle avait souri lorsque le Zetsu lui répondit sa remarque, si elle avait déjà considéré ce choix de carrière, son instinct avait par le lui déconseillé, après tout comparé à la vie de ninja les possibilités étaient bien plus monotone, et puis la sécurité récemment renforcé du village elle aurait peu de chance d’obtenir quelques bain de sang.

Malgré son air austère, il ne l’avait toujours pas congédié malgré son impertinence, après tout peut être que lui aussi cherchait à fuir les affres de l’ennui. C’est sans doute pour ça qu’il accepta la sucette quoi que surprit, si la jeune fille avait commencé à sourire lorsqu’elle vit son air surpris, elle éclata véritablement de rire lorsque l’homme qui répondait au nom d’Itsuwari se mit à savourer la sucrerie. Ainsi elle s’était amusé suffisamment pour vouloir poursuivre cette conversation, cela expliqua en partie pourquoi elle ne se démonta pas pour le moins du monde lorsque le regard perçant de l’homme la dévisagea.

« Hehe, tu as l’air assez nerveux. Je ne sais pas de quel genre de mains tu parles mais… si c’est quelque chose de passionant alors avec plaisir. ». Elle prit une courte pause tandis que le vent soufflait à nouveau et reprit. « Mais ici il y a trop de monde… »

Elle ponctua ses derniers mots de mouvements rapides prenant appui avant de se retrouver assise sur les épaules du Zetsu, les mains sur ses cheveux, et les pieds au niveau du torse. Si elle avait toujours été spontanée, elle limitait néanmoins généralement les contacts physiques avec les gens qu’elle ne connaissait pas. Mais comme elle-même ne saurait s’expliquer, elle se contenta de hocher les épaules et de poursuivre avec d’autant plus d’énergie.S’improvisant rapidement capitaine de pirate, elle pointa vers l’horizon d’un air qu’elle voulait charismatique et prononça :

« Allons y. Je sais qu’on peut y arriver au fameux lieu oùonnousdérangerapas. »

Sur cette dernière phrase elle se mit à sourire, si elle suivait toujours son instinct, c’est que rien de ce qu’elle faisait n’était prémédité, et qu’elle n’avait donc aucune idée de ce qui allait se passer. Mais si il fallait poursuivre cette discussion alors autant ne pas avoir autant d’oreilles indiscrètes. Alors elle baissa la tête de sorte à ce qu’Itsuwari puisse la voir, et lui demanda.

« Du coup ta sélection, ça se passe comment ? Y a des critères intéressants ? »


(c) Mellusa ~[/justify]
Let's find it !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Jeu 1 Mar 2018 - 17:00
Chemin de Rokkusu, Hauts-Plateaux
.. Année 202 après l’apparition,

Le Shinobi des mensonges lui accorda la faveur tant convoitée, en premier temps l'amusement d'un soupçon de provocation, puis ses épaules qu'elle s'accaparerait comme un trône. Et si l'homme n'avait face aux regards de ses compères, que faire de l'image qui pourrait être transmise, il eu lui aussi, le morceau de chair tant recherché. Quant à autres jeunes et adolescents agglutinés autour de la basse court, pour certains aux yeux écarquillés et ronds, pour d'autres crevant de jalousie et de mauvaises intentions à l'égard de cette privilégiée, qui n'avait de surcroît pas vraiment méritée sa place, ils partirent les uns à la suite des autres. Les gardes du petit domaine leur indiquaient presque plus autoritairement le chemin de la sortie, obéissant aux ordres du fils du chef de clan comme s'il avait, depuis son retour, pris pour acquis cette notoriété conférée.

Un mince et lubrique sourire s'esquissa de la commissure de ses lèvres, jusqu'à devenir alors plus malicieux. L'étape première venait de s'être achevée, mais un nombre considérable de questions viendraient alors à se poser quant à l'utilité de l'arbre fruitier sans fruits. L'adolescente bien que joueuse et infantiles n'avait, dans l'esprit d'Itsuwari, qu'une plus ample latitude à agir bêtement en présence des adultes, et bien qu'il n'était pas attendri pour un sous, cette méfiance commune germerait entre eux.

« Yomi-Chan, tu as bien raison de vouloir nous offrir plus d'intimité. Il serait déplacé que le publique soit spectateur de l'histoire que nous avons à construire. »

Et alors que ses labiales soustrayaient encore plus de jus sucré à la sucette, il ne resta bientôt plus que la petite tige faite de plastique ou de bois, d'entre les lèvres de notre homme. Son regard fut adressé à plusieurs des observateurs de la scène alors qu'il leur intimait de vaquer à leurs occupations, quant à l'autre dont le comportement aurait été déplacé, il ne lui offrit que cette tape sur l'épaule, et quelques mots.

« Tu as bien agi. Je voudrais que tu puisses laisser cette jeune venir à souhait dans mes appartements. Tout me pousse à croire qu'elle sera des nôtres en temps voulu. »

Ce à quoi le garde dont les yeux s'étaient plissés sur l'étrange demoiselle répondit, d'une voix aussi limpide que monotone et froide. « Certains ? - Hum.. Bien, ce sera fait, comptez sur moi. »

« Yomi-chan. Bien que tu aurais espéré rejoindre un endroit plus doux, dirigeons-nous vers les hauts plateaux, nous y serons seuls. »

Après quoi il allia l'allure à sa parole, quittant progressivement le chemin de terre sur lequel ils s'étaient engagés. Ses sandales foulèrent le sol dans un premier silence qui ne se voudrait que plus pensif, tandis qu'en chemin ils croisaient certains habitants du village, intrigués pour certains par le visage quasi méconnu du trentenaire, d'autres pour la position qui lui avait été demandée par l'adolescente. Aucun plaisir n'émanant pourtant de sa personne à lui et si la paisible ambiance de cette fin d'après-midi pouvait contraster avec le contexte politique dans lequel se trouvait le village, eux auraient le loisir de profiter d'un moment de répit. Un moment dont il serait le principal interrogateur, sans oublier qu'il avait sur les épaules une peut-être future main et jeune femme à son service.

« Jouons. Mais avant que je ne te montre l'un de mes tours, il va falloir que tu me montres l'un des tiens. Pour tes services, je m'engagerais bien évidemment à bien te récompenser, tu ne manqueras de rien. »

« Mais avant de conclure ce pacte, il faudrait que tu me parles un peu plus de toi. Une Hyuga qui s'incruste ici, tes parents n'ont pas dû te prévenir assez tôt .. ! »

Les bases venaient alors d'être posées à travers quelques échanges. Le duo crapahutant le long du chemin montant jusqu'au haut plateau, lui n'aurait alors que l'occasion de se faire une meilleure idée du bout du chair qu'il se coltinait, et s'il s'agissait d'une véritable Hyuga, il ne pouvait que se soucier des réelles intentions qui l'amenèrent jusqu'à lui. Cette rencontre lui permettrait de juger non seulement les capacités de la petite pousse, mais des responsabilités qu'elle serait capable d'assumer s'il devait un jour lui en confier. Quant à sa faculté à prendre à la légère ses paroles, elle était le signe que l'ordre ne lui importait que peu, tant via sa personnalité, qu'à travers ses envies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2618-zetsu-itsuwari-le-cauchemar-n-est-qu-un-reve-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u447

Mar 6 Mar 2018 - 18:27

;" />
Give me a chance

Feat. Zetsu Itsuwari
Un monde parfaitement ordonné serait une forme de violence ultime, chaque cube ne pouvant devenir autre chose qu'un cube. Condamné à rester, fixe, stable pour l'éternité et n'ayant d'autre choix qu'à se considérer heureux puis-qu’aucune évolution était possible. Cet état tant recherché par les Hommes n'a pourtant pas besoin d'être sollicité, la mort finirait inlassablement par frappé à leurs portes. Peu importe le rang, la force, l'esprit ou même la capacité à analyser le monde qui vous entoure, la vie ne s'exprime clairement que lorsqu'elle se voit menacer. Elle apparaît alors, de son éclat divin elle rejette les peurs, et donnent des ailes, même si elles sont en cires, afin que ses soldats aillent abattre ce monotone soleil. Cet avidité n'était jamais comblé, l'appétit grandissait, de la même façon qu'une goutte d'eau ne pouvait changer un désert, à la seconde où la jeune fille obtenait ce qu'elle souhaitait, il lui fallait quelque chose de nouveaux. Tout pour exister, une vie immobile ne vaut guère mieux qu'un cadavre, cependant à force de se mouvoir autant, il devenait difficile de ne voir autrui que comme des pantins immobile. Se sentir seul, mais vivante.

Bien trop éloigné de ses songes, la jeue fille profitait de son gain d'altitude pour savourer le monde depuis un angle inédit, de plus, les pas du jeune homme la faisait légèrement tanguer de droite à gauche. Néanmoins c'est la surprise, la confusion dans les yeux des témoins de la scène qui lui procurait le plus de joie. Ainsi devant le garde légèrement échaudé à l'idée de laisser la jeune Hyûga entrer et sortir selon ses aises, elle sortit son majeur tout en tirant la langue. L'étrange duo se mit ensuite en route vers un endroit plus isolé.

« Oh... On dirait vraiment que tu as besoin de quelque chose. Mais je n'ai plus de sucette désolé ! »

Interloqué elle se laissa porter, réalisant de temps à autre quelques figures avec ses mains pour se détendre et s'amuser. Cette réunion de jeune ninja puis le fait qu'il accepte ainsi ces caprices jusqu'à ce lieu. Que pouvait-il vouloir? Un complot mystérieux ? Excitant! Le trajet ne fut pas particulièrement long mais la jeune fille commençait à pester contre elle même de n'avoir pas pensé à faire sa réserve de sucrerie avant de sortir. Comme ils étaient arrivé et que ses pieds commençaient à s'engourdir, elle se laissa tomber à la renverse et fit une légère acrobatie pour retomber sur ses jambes.

« Je veux bien te montrer ce dont je suis capable quand je m'amuse mais deux choses. Peu importe ce que tu me demandes tu ne peux absolument avoir aucun regret. Ensuite, je n'ai pas besoin d'aide financièrement, mais disons que si tu me passes la balle et que je marque. A mon tour je pourrais te passer là balle. »

Sa dernière phrase avait été prononcée de la façon la plus sérieuse que la jeune Yomi le pouvait, autrement dit en souriant, et en sautant sur les rochers alentours, sur leurs faces glissantes puis sautant à nouveau sur le sol avant de tomber. Néanmoins à la prochaine question de son interlocuteur elle arrêta ses cabrioles avant de se retourner vers lui. Et de répondre cette fois avec un sourire beaucoup moins innocent et beaucoup plus incisif.

« Hmm, disons qu'on a pas tous la chance d'être le petit protégé de son clan. »Elle s'arrêta légèrement, souffla et reprit avec son air joyeux habituel.
« Disons que nous sommes en face de divorce. Et huh, je suis tombé sur vous par hasard, ça m'étonnait de voir autant de jeunes réunis au même endroit. »

Elle se gratta la tête pensive, ces derniers temps ces accès de colères et ses tendances vers le sadisme se faisaient plutôt rares, mais apparemment la rechute était toujours aussi brutale. Ferme néanmoins elle reprit la parole en s'arrêtant à nouveau.

« Toi, tu es là uniquement parce que je suis une Hyûga? »

(c) Mellusa ~[/justify]
This fuckin' clan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Ven 9 Mar 2018 - 18:03
Hauts-Plateaux
.. Année 202 après l’apparition,

Mais Itsuwari n'avait peut-être pas la même proportion à l'amusement que Yomi quant à la suite du programme. Il n'oubliait pas ce pourquoi il s'était libéré du temps en cette après-midi et se voudrait de s'être trompé sur le compte de l'abandonnée Hyuga à qui il tendait une main d'amitié, une chance en soit, de ne pas être seul dans les combats qu'il serait un jour amené à provoquer. L'amusement propre à Yomi, il l'acceptait à la condition qu'elle ne fasse pas sa capricieuse, et cette idée, non seulement de part ses expressions du visage mais de part sa démarche étaient véritablement compréhensible de part quiconque porterait ses yeux sur lui.

« .. Un échange de bons procédés. Mais garde toi bien de ne pas me demander des choses surréalistes quand même. N'oublions pas que - je - recherche quelqu'un de particulier, et non l'inverse. »

Il devait rappeler les bases à cette jeune dont il tenterait le canaliser le chaos évident, mais la froisser serait le pire des moyens pour mettre à bien le pacte qu'il envisageait de lui faire signer. Songeur et pensif le Zetsu était face au petit bout de chair d'apparence sans défenses mais que l'instabilité pouvait rendre dangereuse. Amusé à son tour mais tout aussi avide de curiosité à l'égard d'une Shinobi à qui l'éducation manque, il ne tarda pas à reprendre ses autres paroles irrespectueuses.

«.. Tu ignores qui je suis. Mais nous ne pouvons connaître tes objectifs, à l'heure actuelle, quand les miens nécessitent la présence de quelqu'un d'assez fougueux. »

De la l'étrange comportement de Yomi avait changé, et l'homme pourtant avenant à l'idée de faire sa connaissance, et d'en savoir plus à son sujet, perdit son sourire au fil des minutes et secondes qui passèrent ? S'était-il trompé de pion à acheté ? S'était-il fourvoyé face à l'impétuosité avec laquelle elle était venue à lui ? C'était en tout cas des pensées qui vinrent s'incruster dans l'esprit du Shinobi des mensonges à la vue des paroles bien moins enfantines de l'adolescente, et il se devait de réagir rapidement, ou tout simplement lui tourner le dos. Sa patience avait des limites lorsque l'on se jouait d'elle, et bien qu'il aurait évité de recourir à cette méthode des plus atypiques, il s'aventurerait à calmer le flot de provocations en provenance de la plus jeune.

Il s'approchait d'elle alors, bien qu'il n'était le testé de cette épreuve qui tournait en défaveur de la jeune Genin, et vient lui mettre une pichenette. Son doigt restant alors collé sur le front plat de son interlocutrice, aussi sentirait d'elle des sensations des plus étranges et tendancieuses pour son jeune âge .. qui sait qu'elle résistance elle aurait face au mince filet de chakra déversé en elle, et qui sait ce qu'elle serait amenée à ressentir face au changement radical de situation qu'il provoquait chez elle. Itsuwari dont le malicieux regard c'était éveillé à nouveau.. ne put que venir chuchoter quelques mots à son oreille.

« .. Il me faut une réponse.. ne jouons pas si tu ne désires pas prendre le risque. Je trouverais quelqu'un d'autre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2618-zetsu-itsuwari-le-cauchemar-n-est-qu-un-reve-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u447

Mer 4 Avr 2018 - 13:16

;" />
Give me a chance

Feat. Zetsu Itsuwari
Elle finit par soupirer légèrement, si elle n’appréciait que fort peu la mention de son clan, la jeune fille égale à elle-même finissait par redevenir elle-même petit à petit. Satisfaite que son vis-à-vis la prenne au sérieux, une folle envie de sang montait néanmoins en elle lorsqu’elle comprit le ton hautain du Zetsu. D’un coup léger coup de pied habile elle souleva un petit caillou jusqu’à ses mains, pour jongler calmement avec dévisageant toujours son vis-à-vis.


« Oui, oui… Je ne cherche personne de particulier mais cela étant dit… Si tu es chiant, cet accord ou peu importe ce que c’est perd toute valeur à mes yeux. »


La tournure des évènements se montraient moins plaisante, décevante même. Mais ce moment de tension était si plein de vie que la jeune fille sentait néanmoins son cœur s’accélérer. Plus âgé, il semblait avoir des objectifs plus prononcé, mais n’oubliait-il pas que pour faire un échange il fallait apporter ce que son vis-à-vis souhaitait ? Ne souhaitant pas être utilisé pour quelque chose d’ennuyant, ce qui l’ennuyait plus, était de savoir que cet origine qu’elle reniait était la raison de l’intérêt qu’on lui portait.


« Je peux comprendre que tu t’investisses pour ton clan, néanmoins… Ça n’a rien d’un jeu si tu es le seul à t’amuser. »


Elle continuait de jongler avec le rocher tout en cherchant autre chose pour retenir son attention, la tension avait baissé et la conversation ne semblait plus avancer. Elle décela néanmoins une envie obscure chez Itsuwari lorsqu’il se décida à se rapprocher d’elle. Que voulait-il ? Elle ne le considéra pas réellement comme un danger, la plupart des gens savaient où s’en tenir concernant les ninjas du clan Hyûga et évitaient de se rapprocher dans une situation aussi froide. Ainsi, bien qu’il fut maladroit et que rien lui aurait fait plus plaisir que de voir si il gardait son air hautain une fois plaqué violement au sol, la jeune fille se contenta d’attendre, légèrement curieuse.


Ainsi quelques instants après la pichenette, la jeune fille sentit son corps recouvert d’une énergie nouvelle. Un effet à la fois comparable et séparé de quelques drogues réputées des quartiers pauvres du village, l’envahit soudainement. Le rocher avec lequel elle jonglait tomba alors que le corps de la jeune fille se mit à trembler.


« Hey !... »


L’image devint plus clair, il ne s’agissait pas d’une drogue en tant que tel, l’effet était en réalité presque identique à celui qu’elle ressentait après un meurtre. Un léger filet de salive coula de sa lèvre et elle sauta instinctivement, involontairement, fougueusement en arrière alors que ses pupilles se dilataient et que des nervures apparaissaient autour de ses yeux. Un sourire vicieux apparut sur ses lèvres.


« Tu… Tu ne devrais pas faire ça tu sais… Alors que je me donne autant de mal me contrôler… Je vais finir par voir la couleur de ton sang. »


Ses pulsions finiraient par se calmer, après tout ce temps à bosser avec Muramasa, elle ne pouvait se permettre de céder alors que son avenir sanglant lui tendait finalement les bras. Elle tomba sur ces genoux et poussa un soupir d’exaltation.


« Ahah… Ahahahahaah. Ce n’était pas trop mal ce truc le vieux. » Dit-elle alors qu’elle se laissa retomber sur le dos. « Hmm, il manque toujours l’exaltation de la traque et du combat mais c’est le truc le plus proche que j’ai ressenti. Mais il vaudrait mieux ne pas retenter ça, la prochaine fois, c’est vers l’avant que je risque de sauter… »


Elle prit une légère pause tout en respirant et en se relevant lentement, tentant de s’habituer et de reprendre peu à peu ses esprits. Elle se rendit compte que son vis-à-vis lui avait posé une question, alors elle y répondit finalement.

« Hmm, mah ! Je t’ai déjà dit ce que je souhaitais en contrepartie, si tu es d’accord, alors à l’avenir jouons ensemble!»



(c) Mellusa ~[/justify]
This is really bad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Laissez lui une chance ! [FT. Yomi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: