Derniers sujets
Partagez | 

Le village caché du Nuage (PV Kizutao)


Lun 19 Juin 2017 - 23:58
Elle se souvenait encore des paroles de son parent adoptif, Tsuki Oyoumon.

"Le village qui se construit dehors est vraiment énorme"... "Les bâtiments sont encore plus grands que cet orphelinat"... "Tu pourrais marcher pour des kilomètres et y'aurait encore un bon bout de village pour l'exploration !"Que des paroles élogieuses et grandiloquentes, bien plus intéressantes aux oreilles de Zera que toutes histoires de princes habiles, de roi cléments ou de dragons maléfiques. Simplement parce que ce village "existait", et un jour, elle pourrait y marcher librement.

Pour une petite fille habituée aux chambres closes et endroits en général fermé, l'idée de pouvoir se déplacer dans un endroit aussi énorme que le village lui procurait une étrange sensation d'excitement et d'appréhension. L'endroit serait t-elle a la hauteur de ses attentes ?
Ou serait t-elle trop "haut" encore, étant si large qu'elle finirait par se perdre dans les méandres moins fréquentables de la ville ?


Pour l'instant, c'était plutôt le premier.

Vêtue d'une veste et d'un pantalon noir, Zera déambulait dans les rues de Kumo, lançant des regards aux alentours, autant pour trouver sa voie que pour menacer silencieusement quiconque s'approcherait un peu trop près. Si Kumo était en soi un bon village, elle n'aimait pas vraiment toute cette... population grouillante, qui lui rappelait un peu trop ses premiers souvenirs de l'orphelinat.

Et encore, les gens de l'orphelinat avaient appris à la craindre. Pas ceux du village caché, et elle n'était pas sûre que ses supérieurs approuveraient des menaces sur les habitants sans super-pouvoirs cools. Aussi, elle se contentait juste des regards méchants de temps à autres, se tenant sur ses talons pour essayer de paraître plus impressionnante.

Les yeux verts intenses de la jeune fille se concentrèrent sur un stand à glace tout près. Excellent. Une sucrerie était toujours la bienvenue dans l'estomac de la jeune femme, qui ne risquait pas de grossir de toute façon. Avec toutes les acrobaties qui venaient avec la vie du ninja moyen, elle ne risquait pas de prendre des calories. Et puis, cela faisait quelques années qu'elle avait quittée l'orphelinat : elle n'avait plus personne pour lui dire de cesser de grignoter,
maintenant.


Prenant rapidement sa place dans la queue, Zera se contenta de pointer vers l'un des menus quand son tour vint finalement, son expression neutre trahissant de l'ennui. Quand elle n'avait pas de mannequins à poignarder de façon frustrée, ou de chûnins avec lesquels échanger, la jeune femme s'ennuyait terriblement. On lui avait bien dit de se faire des "amis" pour la préparer aux longues périodes d'ennuies mais ce n'était pas un conseil auquel elle avait porté oreille, dommage.

Quand le poids de la glace sur sa main droite se fit soudainement plus léger, donc, elle ne put que trahir un sourire, se tournant vers son agresseur : un adolescent de son âge, aux cheveux touffus, qui restait vachement plus grand qu'elle. Devinant déjà ses mots, elle entreprit de sourire.

En un bond, elle uppercuta le jeune homme, le faisant valdinguer en arrière tout en récupérant sa glace. Un chûnin plus sensé aurait pu aisément récupérer l'artefact sucré avec un simple tour de passe-passe, mais l'adrénaline brève qu'elle ressentit alors que des étoiles métaphoriques volaient au dessus de la tête de son interlocuteur était bien assez agréable pour justifier sa violence.

Mais trop d'attaques, et ils remarqueront quelque chose. Pour cette raison, elle ne serre même pas le poing alors qu'un homme vachement plus grand encore s'approche. Son apparence commande le respect, et il ne semble honnêtement pas être du genre à se chercher une glace,
mais elle parle quand même.


Le stand de glace est par là, monsieur.


Dernière édition par Oyoumon Zera le Mer 21 Juin 2017 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 20 Juin 2017 - 0:58
Kumo et sa grandeur ! Avec le temps, je ne m'y fais toujours pas à la taille de cette ville. C'est limite si je découvre encore des endroits chaque jours. Bon c'est vraiment vrai, étant donné que je passe le plus clair de mon temps à la bibliothèque, mais en ce moment, je lâche un peu les recherches, ça me prend la tête et si je continue comme ça, je vais carrément la perdre ma tête. J'ai donc décidé de faire un petit tour histoire de faire bouger mes jambes qui devenaient lourdes à force de rester assis sur une chaise. Qu'est-ce-que ça pouvait être chiant de rester le cul sur un pauvre tabouret toute la journée ! Me voilà donc dans les rues du village caché des nuages , qui en cette période de l'année, ne porte pas très bien son nom. Avec la chaleur qui arrive, les nuages eux, disparaissent.

Je ne savais pas trop où me rendre, pas au bar en tout cas, voir toujours les même tronches, ça devient saoulant à la fin, puis vu que Shuuhei est prit par son travail à la raffinerie, je ne sais pas trop avec qui boire un coup. Non, je ne suis pas insociable, mais j'ai mes habitudes, et ce gars là me connais bien, trop bien même je pense. J'étais donc dans mes pensées quand tout d'un coup je vis passer, non plutôt valdinguer un gamin juste devant moi. J'ai tourné la tête et mon regard ce posa sur une jeune fille qui avait tout l'air d'être la responsable de ce spectacle. Pourquoi elle lui à fait ça ? C'est pas vraiment sympa.. mais en tout cas, elle l'a bien envoyé bouler le pauvre gars ! Décidément, c'est pas tout le temps qu'on peut voir un truc du genre. Curieux de nature, je me suis donc approché de la demoiselle. J'imagine que me voyant venir, elle ficherai le camp tout de suite. Mais au final, elle me fixa et me lança un ''le stand de glace est par-là monsieur''. Hahaha, elle manque pas d'air en tout cas, j'aime bien, mais attention à elle, je suis pas le gamin qu'elle vient de frapper.

«
 Tout le stand ne suffirait pas à remplir mon ventre ! » Lui dis-je, essayant tant bien que mal de la faire rire, ce qui à première vue, n'avait pas l'air de faire l'effet escompté.

« C'est bien la première foi que je vois une fillette s'en prendre de cette manière à un gamin, qu'est-ce-qu'il a bien pu te faire pour mériter un sort pareil ? »

Je suis pas sûr que ça lui plaise que je l'appelle fillette, mais bon, on va bien voir son tempérament. J'ai envie de m'amuser un peu aujourd'hui, alors j'imagine que j'ai trouvé la cible parfaite. Mais c'est bizarre, je ne l'ai jamais vu auparavant. Vu comment elle sait se défendre, j'imagine qu'elle doit être une ninja, puis elle a largement l'âge pour aussi, enfin je sais pas trop qu'elle âge elle a . Peut-être quinze ans ? En tout cas, c'est certain que j'ai le double de son âge haha !

« Mais dis moi avant tout ça, c'est quoi ton prénom ma petite ? Tu ne te serais pas perdu par hasard ? » Décidément, j'étais pas très sympa avec elle, mais je voulais juste la tester, voir sa réaction, je pense que j'ai moyen de m'amuser après.

_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mar 20 Juin 2017 - 14:36
Son regard était concentré droit vers l'homme immense qui se tenait devant elle, le jaugeant avec plus de précaution que pour l'autre homme encore assommé. Lui ne risquait pas d'être assommé de si tôt par un coup de poing casuel : déjà parce qu'il lui faudrait un bon saut pour atteindre son visage et ensuite parce que sa carrure, sa démarche et l'attitude nonchalante qu'il adoptait devant elle indiquaient très bien qu'il était autre chose qu'un simple passant.

Elle avait étudiée les dossiers des ninjas, afin de bien connaître les capacités de ses potentiels alliés. Il y'en avait trop pour qu'elle soit capable de tout garder en tête, évidemment, mais elle s'était jurée de se souvenir de certains d'entre eux, et l'homme qui se tenait devant elle, si elle ne s'abusait guère, était Kizuto Daisuke. Un shinobi encore au delà de ses propres capacités... pour le moment, en soi. Quand l'on possède la détermination, rien n'est impossible.

Pour un individu aussi... intimidant, il ne semble pas bien méchant, haranguant la jeune fille via des qualificatifs diminutifs. Elle réplique seulement via un mouvement de tête sur la gauche, gonflant ses joues pour contenir la frustration en elle. Il ne la prenait pas au sérieux ! Après l'avoir vu frapper un autre shinobi pour l'étaler en un coup ! Elle s'attendait à ce que son interlocuteur actuel lui adresse des compliments au moins, elle méritait bien d'en recevoir !

... Il m'a volé ma glace. Fit t-elle, adoptant un ton mi indigné, mi agacé. L'insulte était incroyablement mineure en soi, et elle "savait" que ça ne se réglerait pas avec un coup de poing, mais elle n'est pas du genre à se soucier de telles petites choses. Frapper est un bon moyen d'établir sa domination sur un autre, et elle était content de savoir que les civils y avaient assistés, ça lui donnait une impression de puissance aussi agréable que l'adrénaline qu'elle ressentait dans les missions.

Kizuto lui demanda son prénom. Zera observe le jeune homme, sans l'ombre d'un remords, puis fixa le Jônin, se tenant sur la pointe des talons pour l'intimidation. Son regard alternait entre l'impressionnante cicatrice sur son visage jusque à quelques tabourets,
utiles pour prendre le grand homme de haut. Pas qu'elle n'en ait besoin pour l'instant.


Mon nom est Zera Oyoumon... et vous êtes Daisuke Kizutao, n'est-ce pas ? fit t-elle, croisant les bras devant son torse.


Dernière édition par Oyoumon Zera le Mer 21 Juin 2017 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 20 Juin 2017 - 18:53
Elle me dévisageait vraiment de haut en bas cette petite, et à chacune de mes réactions, elle se contentait de faire des signes avec la tête, ou alors en me lançant des regards, comme un enfant quoi ! Mais en tout cas, je n'avais pas vraiment l'air de l'intimider plus que ça, je me demande bien pourquoi, je dois bien faire trois tête de plus qu'elle ! La petite ne doit pas avoir peur de grand chose, j'aime bien. Elle m'expliqua donc par la suite que l'altercation avec l'autre gamin était le résultat d'un … vole de glace. Faut pas l'énerver la petite ! Si elle fait ça pour une glace, alors j'imagine même pas les conséquences d'une main baladeuse ou d'un compliment qui passe mal ! En même temps, ça reste une fille, ça n'a pas souvent très bon caractère haha ! Et dire qu'elle est encore jeune, je n'imagine même pas comment elle sera dans quelques années.

« Hahaha tout ça pour une glace ? C'est pas un peu exagéré ? En tout cas, je pense qu'il ne t’embêtera plus l'autre ! »

Au final, elle me donna quand même son nom et son prénom. Oyoumon Zera. Ça me disais quelque chose.. mais je n'arrivais pas à me souvenir où est ce que j'avais déjà vu se matricule quelque part.. Peut-être dans un des registres ninjas du village, mais je ne suis pas sûr. Par contre, elle savait déjà qui j'étais. En même temps, vu ma renommé à Kumo, cela ne m'étonne pas du tout. Je reste quand même un Jônin, un ninja d'élite, c'est donc normal qu'une petite fille connaisse mon identité. Qu'est-ce-que ça peut me flatter quand on me reconnais.. mais j'aurais préféré que ce soit une demoiselle qui soit un peu plus âgés que celle-ci, mais c'était déjà un début.

« Hé oui, c'est bien moi, le grand Kizuato Daisuke, Jônin de Kumo, mais appelle-moi juste Daisuke, pas besoin de faire de manière avec moi. »

Je pensais pas que j'étais aussi célèbre que ça, faudra que je m'habitue. Et dire que Shuuhei lui est quasiment tout le temps reconnu dans la rue, étant donné qu'il est l'homme fort de son clan.. Je commence à lui faire concurrence on dirait bien! Je vais pouvoir me venter au près de lui maintenant.

«
 Mais dis moi, ton nom ne m'est pas inconnu.. Tu ne serais pas ninja par hasard ? Vu tes compétences pour envoyer bouler un gamin de cette façon.. à moins que tu ne t’entraînes pour le devenir ? »

Peut-être que j'avais tord, et qu'elle n'était simplement qu'une civile, avec un très très gros potentiel. À Kumo, on peut rencontrer toute sorte d'individu, que ce soit de l’érudit au maître d'arme, et tous n'étaient pas forcément ninjas. Pendant que je me posais quelques questions sur la petite Zera, j'en ai profité pour chercher un cigare dans la poche de mon pantalon noir. Il était rangé dans une petite boîte prévu pour. Avec ma bouche, j'ai donc arraché le bout du cigare et ensuite sorti une allumette que j'ai allumé à l'aide ma chaussure, en mode ''cowboy''. Je n'aime pas le goût que ça laisse avec un briquet, puis ça donne plus la classe de faire avec des allumettes. J'attendais donc la réponse de la jeune fille tout en crapotant mon cigare.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mar 20 Juin 2017 - 23:59
Elle aimait bien observer les gens, voir comment ils faisaient, comment ils se démenaient en général. Les gestes, tics et mimiques sont des moyens aussi efficaces que la parole quand il s'agit de lire les gens. Elle savait parfaitement quoi dire après quelques secondes d'observations silencieuses.

Est-ce que son interlocuteur est un boulet fatal ou un champion charismatique ? Un idiot proche de l'incohérence ou un génie complexe ? Un ninja qui se coupe en courant avec les kunais ou un franc-tireur capable de viser avec précision ? Zera pouvait le savoir, tant qu'elle était suffisamment concentrée. L'orpheline ne prétendait pas être une manipulatrice capable de tout savoir d'une personne en seulement quelques secondes, mais elle ne déniait pas qu'elle aspirait à devenir une personne pareille.

Quoi qu'il en soit, Daisuke était un individu étonnant. Pas irritant ou insultant, juste... étonnant. Un mince sourire glissait sur ses lèvres, alors qu'elle se frottait presque les mains d'une façon lente et mécanique. C'était pour rencontrer de tels individus qu'elle avait quittée l'Orphelinat ! Et même si ce dernier était légèrement énervant, elle ne pouvait pas dénier que le charisme évident derrière ses actions la rendait curieuse. Il jouait un jeu, très certainement, mais a quel point ?

Très bien, mons... Daisuke.

Notant la pointe d'ego (pas qu'il ait tort, qu'il parle de façon métaphorique ou non), Zera masse son menton pointu tout en contemplant le reste des paroles de son supérieur. On lui avait longtemps dit que la vie de ninja est horrible, que la kunoichi habituelle est constamment traînée de massacres en massacres et dissimule ses regrets derrière des boissons ou des stupéfiants. On lui parlait avec détails des nombreuses tueries affreuses, qui ne laissaient personne intactes.

Et si cet homme avait des traces de combat rien que sur son visage, il semblait... étrangement joyeux ? Sans aucun doute une façade mais le comportement imprévisible du bonhomme le rendait, donc, particulièrement intéressant pour la petite psychopathe en herbe.

Oui, je suis une chûnin. fit t-elle, bombant le torse. Un rang pas aussi prestigieux que le vôtre... mais j'espère un jour atteindre et surpasse votre rang et votre réputation.


Dernière édition par Oyoumon Zera le Mer 21 Juin 2017 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 21 Juin 2017 - 0:26
Soit elle m'admirait, soit elle se foutait complètement de moi, mais en tout cas, elle m'intriguait cette petite ! C'est pas tout les jours que l'on peut rencontrer pareil jeune fille dans les rues de Kumo. J'ai beaucoup plus l'habitude de croiser des bimbo avec des plastiques de rêve pour aguicher les passants. Mais là, c'était complètement différent. Zera n'était pas du tout ce genre de fille, plutôt un garçon manqué, mais qui garde un physique bien féminin et un caractère bien trempé. Tant mieux j'ai envie de dire ! La gente féminine mérite d'avoir pareil membre, cela force le respect. Mais cette petite semblait vouloir jouer à un jeu, et elle m'avait désigné comme victime. Enfin, c'est ce qu'elle pensait.

Zera était une Chûnin et donc évidemment une kunoichi confirmé. Je me disais bien que j'avais déjà vu son nom quelque part. Je ne m'étais donc pas trompé, comme d'habitude j'ai envie de dire. Mais qu'est-ce-qu'elle faisait là, à déguster une glace ? Elle n'avait rien d'autre à faire de plus productif ? Du genre s'entraîner pour ainsi espérer atteindre le grade tant convoité de Jônin ? Après tout, avec vue sa jeunesse, au tant qu'elle en profite un maximum. Avec le prochain Raikage, les choses changeront très certainement, et les ninjas crouleront sous les missions à accomplir. Qu'elle profite donc de cette période d'accalmie pour déguster des sucreries, bientôt, elle n'en aura plus du tout l'occasion.

« Hm je me disais bien, ton nom ne m'est pas inconnu. J'ai du le voir dans un registre des promus il y a quelque temps. »

Tout en fumant mon cigare, je continuais à observer la petite juste devant moi. Comme si elle le faisait exprès, elle me brossa dans le sens du poil, en me sortant que son rang n'était pas aussi prestigieux que le mien et qu'elle espérait par la suite devenir aussi puissante que moi voir me dépasser. C'était tout simplement des compliments faussé. Enfin, j'imagine qu'un jour elle fera tout pour devenir plus puissante que moi, et ça, c'est tout à fait normal. Mais je ne suis pas un homme invincible ni indestructible. Avec de la patiente et de la volonté, n'importe qui peut me dépasser sans soucis. La vie à juste voulu que j'ai une vie de dédié au combat, mais sans mes événements passé, je ne serais jamais devenu Jônin ni même ninja. Si elle est déjà Chûnin à son âge, je n'imagine même pas quand elle aura le mien.

« Pas besoin de me regarder comme ça, je ne suis pas une bête de foire ou un surhomme. J'ai juste certaines capacités qui font que j'en suis là aujourd'hui, rien de plus. » Lui dis-je en m'accroupissant pour être à sa hauteur.

« Mais toi, ma petite, avec un bon entraînement et de la détermination, je pense qu'on pourra faire quelque chose de toi, je me trompe ? »

Et hop, voilà un pic de lancé. Il ne reste plus qu'à voir sa réaction face à sa. Soit elle me vendra de la vantardise et un excès de confiance, soit elle restera humble et les pieds sur terre. Mais peut importe sa réponse, en lisant dans ses yeux, je connais déjà sa réponse. Je pense que je vais pouvoir en faire quelque chose dans un futur proche de cette Zera.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 21 Juin 2017 - 21:18
L'idée d'être reconnue par un camarade shinobi, particulièrement un Jônin, avait de quoi prodiguer beaucoup d'intérêt a une jeune fille en cherche constante d'attention, de compliments et de gloire en générale. Elle connaissait ses faiblesses, bien évidemment, et savait que toute cette attention ne pouvait que la faire se reposer sur des lauriers... mais quand même, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un petit sourire.

Ses yeux se posèrent sur le cigare du bonhomme, la fumée ne l'atteignant guère grâce à la différence de taille mais la présence de la nicotine lui procurait un certain manque de confort. Elle ne fumait pas : déjà parce qu'elle avait l'air plus ridicule que cool avec un cigare dans la bouche, qui la rendait bien incapable de parler, et aussi parce que la nicotine diminuait ses capacités de shinobis en lui apportant énormément d'effets négatifs.

Comme le disait son tuteur, la nicotine est plus dangereuse qu'un kunai. Il exagère sans aucun doute mais elle avait retenue assez cette leçon là pour ne pas s'engager dans le vice de l'addiction. Voir un jônin fumer de façon aussi casuelle la surprenait légèrement, mais elle conserva sa poker face habituelle devant ses questions.

Elle n'était pas sa mère, de un, il savait ce qu'il faisait et n'avait sans aucun doute rien à apprendre de la cadette. De deux, elle se fichait bien de ce qu'il faisait en dehors des missions, de trois, elle ne voulait pas montrer de la surprise peu après avoir été complimentée. Garder une façade dure et droite, mais avec quelques sourires est suffisante.

Peut être pourra t-il voir ce qu'elle était pour de bon plus tard, lors d'une mission ou de réunions, pensa t-elle en finissant sa glace, la jetant de façon nonchalante dans une poubelle toute proche. Ou peut être qu'ils ne se reverront jamais, la faute aux destins mortels des shinobis ou par la faute du hasard. Dans les deux cas, ce n'était pas important.

Se baissant pour atteindre sa taille (considérant qu'il devait se pencher pour la regarder dans les yeux alors qu'elle était debout...), Daisuke se justifia, se présentant comme un simple homme avec les bonnes compétences. Un message qu'elle pouvait approuver : tout les humains commencent de la même façon. Le talent existe, oui, mais la détermination et la volonté font vraiment progresser le shinobi de lui-même, devenir Kage est possible si l'on à la détermination pour se faire.

Elle surpassera Daisuke et le regardera de haut, bientôt... même s'il lui faudra quelques années avant de pouvoir le faire dans le sens litéral du terme. Il était grand le gaillard.

Rien n'est impossible tant que l'on est suffisamment déterminé, en effet. Je m'entraîne régulièrement pour progresser en force, même si je ne le fais que de quelques centimètres, c'est bien assez suffisant pour moi.

Mais... il faut bien goûter aux plaisirs de la vie. Se dévouer corps et âme est très bien, mais si l'on ne se forge pas une vie en dehors, c'est inutile.

Et elle aimait beaucoup la glace, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 25 Juin 2017 - 4:00
Bonne réponse, elle sait parfaitement ce qu'elle désire la petite. Pas d'arrogance, mais de la détermination. C'est exactement les qualités qui font un bon ninja. Faudra qu'elle garde cet état d'esprit tout au long de sa carrière de Kunoichi si elle espère un jour devenir extrêmement forte. Cependant, la vie réserve toujours des surprises, bonnes ou mauvaises. J'imagine qu'elle n'a pas du vivre, vu son âge, des combats où la vie est en jeu, mais ce n'est pas forcément un défaut de nos jours, son expérience viendra avec le temps. Je pouvais voir le potentiel de cette gamine dans ses yeux. Elle en avait à revendre, sa détermination était bien présente. C'est tout à fait le genre de gosse que j'aimerai façonner par le biais d'une équipe . Enfin ça, j'ai le temps, et déjà faut voir qui sera le prochain Raikage.

« Tu as bien raison, continue de penser comme ça. Mais trouve bien un équilibre entre les deux quand même. Puis évite les cigares, une foi que tu commences, tu ne peux plus t'arrêter.. continue avec les glaces, c'est beaucoup moins nocif. »

Moi qui faisais une leçon de moral sur les plaisirs de la vie et la détermination ? La blague, je suis dans les excès dans les deux cas. Surtout sur les plaisirs, mais bon, à mon âge, c'est bien normal j'ai envie de dire. D'ici quelques années, je serais bien obligé de me calmer j'imagine.. ou pas d'ailleurs. J'espère que cette petite ne tombera pas dans les pêchés que j'entretiens, ce serait dommage pour elle. Enfin, après tout, je ne suis pas son père, elle fait ce qu'elle veut de sa vie la gosse. D'ailleurs, je me demande quel âge elle peut bien avoir. Vu sa taille je dirais qu'elle est encore très jeune, mais il ne faut pas forcément se fier aux apparences physique pour juger le nombre de printemps d'une personne.

« 
Dis-moi Zera, t'as quel âge ? Tu as l'air jeune pour une Chûnin. »

C'est vrai que c'est une Chûnin en plus. Elle doit bien se débrouiller aux corps à corps, mais j'aimerais bien en voir un peu plus qu'une simple dérouillé à l'encontre d'un gamin cherchant à la voler. Je pense que je vais pas tarder à la tester, si elle est d'accord bien-sûr. Comme ça, je pourrais me faire une opinion personnelle de la petite. Aussi bien, elle pourrait me surprendre, ou l'inverse. Puis ça fait longtemps que je n'ai pas fais quelques échanges de coups avec quelqu'un, enfin à part les pochtrons du bar, mais ça c'est autre chose, ça ne compte pas, vu comment ils finissent à terre avec une droite..

« Je me demandais, ça te dirais de me montrer ce que tu sais faire ? Pas un combat, mais voir comment tu te sers de tes poings, puis ne t'en fais pas, je ne risque pas de valdinguer au premier coup haha ! »


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mar 27 Juin 2017 - 0:55
La conversation qu'elle était en train d'entretenir avec Daisuke était... étonnamment bien ? La jeune femme n'avait jamais payée attention aux autres shinobis et leurs petits problèmes avant, ne les voyant au mieux que comme des obstacles ou des petits malins avec qui collaborer temporairement avant de revenir a sa solitude de livres, de glace et de taijutsu. Une vie solitaire, peut être, mais c'est le genre de quotidien que la Kunoichi normale devait bien vivre. Et Zera aimait bien passer du temps en dehors des autres de toute façon, c'était une solitaire dans l'âme.


En soi, elle ne s'était jamais attendue à des interactions poussées avec les autres, sinon pour des missions. Et elle détestait devoir se l'avouer, mais elle avait eu tort. Daisuke était une personne qui mériterait son attention dans le futur. Elle sentait comme une sensation de... fraternité ? Oui, c'était peut être le mot. Sans doute mal employé d'ailleurs, vu qu'elle ne le connaissait pas, mais son instinct le lui disait, et elle serait d'enclin à le croire.


Bingo, il semblerait que sa réponse était la bonne ! Ces livres avaient payés, songea-t'elle, se frottant discrètement les mains alors que son allié lui suggéra de ne pas trop se perdre dans les cigares et autres vices de la vie. Elle aurait bien blagué sur les propres qualités dépendantes des glaces, mais Zera serait incapable de rire si on agitait des plumes sur tout son corps, aussi, elle se contenta de hocher la tête avec un vague sourire, toujours satisfaite alors qu'elle était complimentée par un illustre jônin.


Tel un chat qui se fait caresser, elle aborde encore son visage amical et se laisse approcher tranquillement alors qu'il lui suggère son âge, curieux quand à ses talents en dépit de sa petite taille. Elle grimaça légèrement, consciente qu'elle semblait plus jeune qu'elle ne l'était vraiment. Ce n'était pas une différence d'âge dramatique, mais ça lui rappelait sa croissance quelque peu lente, qui l'irrite toujours même après toutes ces années.


17 ans.


Bientôt plus vieille encore, en espérant qu'elle grandisse pour de bon dès ces dix-huit ans, au lieu d'être condamnée à une vie d'adulte miniature. En attendant, il lui proposa de lui montrer ce qu'elle savait faire de ses poings, le regard de Zera se porta instantanément sur son petit poing refermé, dissimulé sous un gant noir. Ce n'était pas un combat, au grand regret de la jeune femme, mais c'était une occasion de tester ses talents au corps à corps et peut être impressionner un jônin.


Le problème était bien qu'elle ne pouvait pas utiliser ses coups les plus... pragmatiques. Déjà parce qu'elle n'allait pas planter des ongles dans les yeux de quelqu'un pour un entraînement, et ensuite parce qu'elle faudrait faire des bonds de deux mètres pour les atteindre, sans parler du fait qu'il était capable de les intercepter. Autant faire une action classique, ample à provoquer des remous sans la foule, Zera fit un bref mouvement de tête vers les penauds, qui s'écartèrent, alors qu'elle prit quelque pas en arrière.


J'en serais ravie !


Se rappelant qu'il était un jônin capable d'interrompre le combat quand il voulait, la jeune fille partit en avant avec une charge, comblant la distance avec une vitesse époustouflante du point de vue des penauds. Utilisant toujours cette même fantastique vitesse, la jeune fille fit une sorte de salto gracieux, tourbillonnant légèrement dans les airs avant d'essayer d'abattre ses deux pieds sur le haut du corps de Kizutao. Rien qu'il ne puisse contrer, pensa t-elle, se désengageant avec une autre envolée et rebondissant au premier contact avec le sol pour tenter de le toucher avec un coup de poing plus direct.


Il remarquerait : la chûnin, normalement bien stoïque, souriait alors qu'elle filait dans les airs avec agilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 27 Juin 2017 - 3:43
La petite Zera a dix-sept ans ? Je n'aurais franchement pas parié là-dessus ! Je pensais qu'elle était beaucoup plus jeune que ça. Mais non, comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences. Elle doit avoir donc déjà quelques années d'expériences en plus que je ne l'imaginais. Mais ce n'était pas grave. Au contraire, elle est plus mature que je le pensais, cela pourra être un avantage pour les prochaines rencontre, notamment en mission. J'avais devant moi sûrement ma future élève, et encore, je ne faisais que la connaître aujourd'hui, mais j'avais le sentiment qu'elle était spéciale, dans le sens où elle pouvait ressembler à moi pour certaines choses. Et tandis que je lui avais proposé de me montrer ses compétences au combat rapproché, elle ne pu s'empêcher de sourire, et je fis pareil en échange. La meilleure façon qu'elle obtienne mon respect, c'était de me montrer ce dont elle était capable.

Sans même attendre, elle lança un regard noir à la foule qui était au tour et rapidement, celle-ci se poussa rapidement pour laisser un espace entre moi et Zera. Quand j'avais dis d'échanger quelques coups, je ne pensais pas forcément ici, car on se trouve quand même dans une artère principale de la ville, mais cela ne me gênais pas plus que ça, c'est pas comme-ci je ne m'étais jamais battu en plein centre-ville. Alors qu'elle s'apprêta à s'élancer sur moi, j'en ai profité pour jeter mon cigare à l'aide mon pouce et de mon majeur pour avoir aucune gêne pour esquiver les futurs attaques de la petite Chûnin. Je ne devais surtout me laisser déconcentré, sinon, je risquais de prendre une petite mandale dans la tronche. Puis fallait pas que par ma faute, quelqu'un soit blessé dans la foule, ça tacherait mon image.

C'est alors que Zera se jeta en ma direction avec une vitesse à faire pâlir celle d'un guépard, puis en profita pour s'élever dans les airs à l'aide d'un salto. Avec la force de propulsion et de rotation, elle essaya de me toucher à l'aide de ses deux jambes. Sur ce coup, il n'y avait rien à redire. Vitesse, précision, tout était là. Si je ne m'attendais pas à me faire attaquer, elle aurait sûrement eu une chance de me blesser. Alors qu'elle était dans les airs, me forçant à regarder en hauteur, je mis mes bras en croix pour éviter de me faire toucher au thorax. Le coup était bien assez violent pour assommer un bœuf, mais je ne suis pas un vulgaire bovidé, je suis Daisuke. Cela dit, je sentis quand même une petite douleur dans les avants bras, mais rien de bien méchant. Après tout, c'est moi qui lui avait demandé de m'attaquer. Elle profita ensuite pour rebondir sur le sol et de s'élancer par la suite le poing en avant, en pleine direction de ma tronche. La petite était vraiment agile, comparable à un petit chimpanzé. De plus, je pouvais remarquer qu'elle avait l'air de prendre du plaisir à m'attaquer, au vu de son sourire à la limite du diabolique qui apparaissait sur son visage. Je ne m'étais pas trompé sur son compte, elle a la rage en elle, la rage de vaincre.

Malheureusement pour elle, je n'étais pas le gamin qu'elle avait envoyé valser un peu plus tôt. D'un mouvement de hanche accompagné par mes jambes, je m'étais décalé de quelque centimètres, laissant frôler son poing de mon visage. Le souffle de son coup laissa échapper une mèche de cheveux sur mon visage. Dans le feu de l'action, j'ai attrapé son bras et j'en ai profité pour l'envoyer en direction du sol, sans utiliser ma force mais celle de la petite Zera, une des bases au judo. La passant par-dessus mon épaule, je pu sentir toute l'énergie vitale de cette dernière. Ce n'était pas une simple parade qui allait la forcer à abandonner notre petit combat.

« Bah alors ? C'est tout ce que tu sais faire ? Tu me déçois là ! »

Juste cette phrase devait suffire à la motiver encore plus pour qu'elle se donne à fond pour la suite. Bien évidemment, j'avais menti, mais j'attendais une réaction de sa part, me prouvant qu'elle était capable de réagir au pic que je venais de lui tendre.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Jeu 29 Juin 2017 - 0:32
L'excitation du combat remplissait son corps dans l'adrénaline, baignait chaque fibre de son être dans la jouissance de la violence, la rendait "heureuse", comme une petite fille qui tomberait sur un gros cadeau sous un sapin ou un étudiant qui passait un contrôle. Elle n'avait jamais l'occasion de ressentir longtemps la sensation, ses entraînements avec d'autres individus étant plutôt rares, aussi, elle profitait pleinement du plaisir gratuit qu'elle recevait alors que son poing fendait les airs pour tenter de s'abattre sur le faciès déjà bien griffu de son partenaire d'entraînement.


Assez d'illusions, assez de politesses ! Sa vraie nature pouvait se révéler au grand jour devant un jônin ! Le combat était peut être "amical", et le danger factice, mais rien ne l'empêchera de traiter la joute comme s'il agissait d'une vraie. Maintenant, que le combat commence pour de vrai !


La stratégie de Zera était simple : Pratiquer du hit and run, en utilisant les objets du décor ou sa propre vitesse pour harceler Daisuke et le frapper, tout en restant hors de portée pour éviter ses coups. Elle n'était pas nécessairement fragile mais il devait sans doute avoir un bon coup de poing vu sa carrure et son expérience. Et c'était un défi personnel pour elle que de réussir à ne pas se faire toucher par son adversaire du moment, malheureusement pour elle, son petit défi allait très rapidement se finir en échec, la faute à son attaque rapide mais prévisible.


Se décalant sur le côté, Kizutato fit une prise pour la jeter au sol, retournant sa force contre elle pour la propulser au sol. L'Oyoumon fit un atterrissage plutôt fort, tendant un bras pour effectuer quelques acrobaties afin de s'éloigner rapidement de son ennemi, qui ne s'engagea pas dans une autre action offensive, adressant seulement une pique. Motivée qu'elle était par le combat, Zera se contenta de froncer des sourcils, démontrant un air agacé alors qu'elle atterrit sur le sommet d'un poteau, se tenant parfaitement droite, les mains posées sur les hanches. Encore une fois, ses émotions étaient bien plus ouvertes qu'avant : elle crissait des dents.


Ce n'est même pas la moitié de ce que je peux faire !


Et elle se relança.


L'attaque de Zera allait devoir être plus forte, et plus rapide encore, alors qu'elle chargea en avant pour compenser la distance. Le but n'était pas de "blesser" Daisuke, c'était bien de l'impressionner. Le coup était important, mais il risquait de payer bien plus d'attention a la façon avec laquelle elle l'exécuterait. Et elle avait un plan.


Levant une seconde fois le poing, et se déplaçant en zig-zag, Zyra fit quelques bonds, comme pour préparer un autre coup de poing. Vers les dernières secondes, toutefois, elle ouvrit simplement sa main avant de glisser au sol, se servant de son momentum pour accomplir le geste. Passant entre les jambes du jônin, la petite psychopathe tapa le sol avec sa main pour bondir dans les airs, effectuant un salto qui lui permettrait d'atteindre le haut du corps de son ennemi... mais le coup de pied ne viendrait pas encore !


Levant les mains, elle tenta en effet d'agripper les épaules du jônin pour s'en servir comme petite plate-forme, se propulsant au dessus de sa tête dans les airs avant de faire plusieurs roulades dans les cieux, lançant deux coups de pieds puissants pour tenter de frapper son ennemi.


La tornade de Kumo !


Sa dite tornade était plus faible que celle d'habitude, moins rapide et avec moins de coups de pieds. Elle savait bien que la tornade habituelle ne blesserait guère son allié, mais une chûnin respectable ne se déchaînait pas dans un combat amical, voyons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 29 Juin 2017 - 3:44
C'est justement une réponse de ce genre que j'attendais de la part de Zera. De plus, vu sa réaction, je l'avais bien piqué. Avec ses sourcils froncés, elle avait vraiment l'air menaçante, mais ça ne restait qu'une gamine, qui se débrouillait bien, mais une gamine quand même. J'avais hâte de voir ce qu'elle pouvait faire d'autre, ce dont elle était capable. Elle avait quelque chose derrière la tête, on pouvait le deviner juste en la regardant.

« Alors montre moi de quoi tu es capable.. »

Je n'ai même pas eu le temps de finir ma phrase, qu'elle commença encore à se déplacer avec aisance et rapidité. Je commençais à avoir du mal à la suivre du regard sans bouger, mais je pouvais quand même voir vers où elle se déplaçait. Alors que je pensais à une attaque frontale, elle n'hésita pas à me surprendre. Juste devant moi, elle fit une glissade sous mes jambes pour passer derrière moi. Je ne m'y attendais vraiment pas. Elle continua ses enchaînements et utilisa mon corps pour se soulever dans les airs. Je ne pouvais pas prédire ce qu'elle allait faire avec de tels gestes. Pourtant, je n'avais toujours pas l'intention de bouger d'un seul pouce. J'attendais le moment opportun. Tandis que la jeune Zera se trouvait au-dessus de moi à faire des pirouettes dans les airs, je pouvais voir son ombre qui trahissait les mouvements qu'elle faisait. Cette foi-ci elle avait bien l'intention de m'attaquer avec plus de puissance que précédemment. Cependant...

Le premier coup, elle arriva bien à me toucher. Et d’ailleurs, je l'ai bien senti passer. Surtout quand l'endroit où elle m'a touché.. En plein visage. Je pouvais sentir son pied sur ma figure, ce qui me fit légèrement tourner la tête. Le coup était là, la vitesse d’exécution aussi. Bien-sûr, j'imagine qu'elle n'a pas du mettre toute la force dans son attaque. Mais le fait de me prendre le premier coup me permettais de jauger la puissance de son coup, et c'était justement le but de cet « entraînement ». Restant toujours sur place, j'attendais avec fermeté le deuxième coup de pied. Je pouvais déjà entendre le vent siffler dû à son attaque. Il ne me suffit qu'à lever mon bras pour éviter une nouvelle foi de me prendre un autre coup en plein le visage. Fallait pas déconner non plus. Au lieu de ça, son pied frappa de plein fouet mon avant bras. Mais cela me permis également d'attraper sa jambe avec ma main. Et maintenant, il ne me restait qu'une seule chose à faire... l'envoyer au sol. D'un geste vif et puissant, le corps de Zera qui se trouvait encore au-dessus de ma tête se retrouva expulser à mes pieds. Je n'y avais pas mis trop de force dans le coup, mais suffisamment pour qu'elle arrête de bouger momentanément.

« Mais ça devient intéressant tout ça.. Avec un peu d'entraînement, tu pourrais faire des malheurs avec ce genre de technique ! Essaye de mettre plus de puissance dans ton prochain coup, peut-être que tu arriveras à mal haha ! »

Sincèrement, la gamine avait déjà acquis mon respect sans le savoir. Je lui avais demandé de se donner un peu plus, et le résultat était bien au rendez-vous. J'attendais de voir comment elle allait s'y prendre pour se dégager de cette situation où elle était clairement en infériorité, juste la à mes pieds.



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Dim 2 Juil 2017 - 1:12
Son pied réussit à atteindre sa cible, finalement ! Elle savait très bien qu'il ne s'agissait que d'un entraînement, où les deux côtés refusaient d'employer leurs atouts majeurs pour prendre l'avantage. Quel jônin voudrait donc brutaliser une innocente chûnin devant un public, et quel chûnin voudrait donc agresser un supérieur au cours d'un entraînement en soi parfaitement amical ?


Daisuke se retenait très certainement, mais l'idée de coller son pied dans son visage déjà scarifié, après sa remarque d'il y'a seulement quelques secondes, était cathartique aux yeux de la petite Zera, qui s'empressa de délivrer déjà son second coup de pied pour tenter de sans doute le renverser au sol, ou, au pire, lui causer un autre choc. Le gaillard était grand et ses jambes tenaient plus du bâton de fer que de l'amas de sang, de muscle, d'os et de chair.


Il n'avait d'ailleurs pas vraiment bougé au cours de la joute. La jeune psychopathe s'était démenée dans tout les sens, bougeant littéralement dans chaque direction possible avec plus de vitesse que des kunais, en contraste totale avec l'immobilisme décontracté de son ennemi. Des styles différents pour des personnes différentes, il n'allait pas se faufiler sur les bras ou les jambes des gens avec sa taille, remarque, et il était très certainement capable d'atteindre une vitesse sans doute plus élevée encore que celle de la chûnin, et ça l'irritait.


Une autre prise, et elle est envoyée au sol, soulevant de la poussière alors que son corps est jeté sur la rue. Le mec de tout à l'heure laisse échapper un léger "ha !", Daisuke se lançant promptement dans un autre discours, bien plus chaud en compliment, mais toujours avec une petite pique. La jeune ennemie de Kizutato, en dépit de sa rencontre avec le sol, réouvrit rapidement ses yeux vers la fin de son petit speech, roulant promptement hors de sa portée avant de se relever, elle aurait utilisée des mouvements plus acrobatiques mais ils n'étaient pas vraiment utiles en terme de bataille, soit.


Très bien alors !


Elle rebondit au quart de tour, accélérant encore plus. Il ne s'agissait pas là de sa vitesse maximale... ou même de celle qu'elle pouvait atteindre via les portes, mais elle était déjà quasiment invisible aux yeux des spectateurs. Arrivant devant son ennemi, la jeune femme bondit promptement devant son ennemi, tentant de faire penser à un assaut frontal via un coup de poing, afin qu'il lève encore sa main pour tenter cette maudite prise... puis ouvrit promptement sa main pour tenter, au contraire, d'agripper la sienne !


Se servant de l'accélération prodiguée, l'Oyoumon tenta de se balancer sur le bras ennemi pour tenter de lui coller ses deux sandales dans le visage ! Et pas de tornade cette fois : son "Ecroulement du nuage" improvisé n'était sans doute pas véritablement fort en lui même, mais un tel coup risquait bien de l'intercepter s'il était trop "lent" pour éloigner son bras ou lever l'autre ! Tout se jouerait dans la seconde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 3 Juil 2017 - 18:54
Je pensais qu'elle allait rester au sol pendant un moment, mais c'était tout le contraire. À peine une foi à terre, elle s'extirpa avec une grande agilité pour se retrouver à quelques mètres de moi. Elle comptait toujours me montrer ce qu'elle savait vraiment faire au combat. C'est bien d'avoir au tant de répondant. Après il faut dire que cela ne reste qu'un simple entraînement, rien de plus. Je pouvais sentir qu'elle ne mettait pas toute sa force à chacun de ses coups, mais elle se relevait à chaque foi que je l'envoyais valser. Il y a une différence de niveau entre nous deux, mais cela ne l'empêche pas de continuer à me faire face. De mieux en mieux. Mais il va falloir mettre fin à tout ça un moment donné. Nous sommes quand même en plein centre-ville de Kumo, et même si une partie de la foule qui nous regardes est admiratif, nous empêchons les commerces de faire leurs activités. Il y a des endroits adéquats pour ce genre de situation, ce qui n'est pas le cas de cette artère principale du village. J'en ai assez vu pour aujourd'hui par rapport à Zera.

La petite Zera repartie à l'assaut contre moi. Son mode opératoire était du même registre : vitesse et agilité. Cette foi-ci elle se déplaçait beaucoup plus vite que précédemment. Il était de plus en plus difficile de suivre ses mouvements, sachant qu'elle n'avançait pas de façon linéaire mais toujours en zig-zag. Mais j'avais bien plus d'un tour dans ma manche.. Je pouvais très bien mettre fin à tout ceci d'un claquement de doigt, mais j'attendais de pied ferme sa dernière démonstration. Se jetant sur moi, elle profita d'un de mes réflexes pour prendre appuis sur moi. Elle était bien maline cette petite. Associé à sa vitesse, elle pouvait ainsi mettre un coup plus fort que la dernière foi. Elle fit balance avec mon bras, et je pu voir ses deux pieds arrivé avec précipitation une nouvelle foi en direction de ma tête. Elle comptait me faire une autre cicatrice ou quoi ? Son corps était très proche du mien, mais pas collé, ce qui me laissait une marge de manœuvre non négligeable, et je savais déjà la suite des événements, le scénario parfait pour la contrer. Rapprochant mes deux bras, j'ai eu le temps de faire quelques mudras le plus rapidement possible. Concentrant mon chakra au maximum, celui-ci s'infiltra ensuite dans le sol par le biais de mes pieds. Dans la foulée, un mur de bois sortit de terre, pour s'interposer entre moi et la jeune combattante. Mais malheureusement...

Sur le coup, l'idée n'était pas mauvaise. Mais j'avais eu un excès de confiance pour cette foi. Je pensais que le mur était suffisamment solide pour arrêter l'assaut de la Chûnin, mais le résultat n'était pas du tout au rendez-vous.. Ses deux pieds détruisirent le mur, sans prendre en compte la solidité de celui-ci. Pour le coup, mon mur de bois était aussi efficace qu'un mur en polystyrène. Les deux pieds de Zera furent cependant ralentit par le choc, et la puissance était diminué. Mais le résultat était quand même là. J'ai juste eu le temps de baisser la tête pour ne pas recevoir le tout dans la tronche. La petite avait beaucoup plus de force que je ne pouvais l'imaginer. Elle a gagné beaucoup de points aujourd'hui.. Et elle n'avait plus grand chose à prouver pour l'instant. Je devrais dans le futur aller voir mes supérieurs pour m'occuper de son cas, et peut-être, une affectation dans mon équipe, qui ne compte pour l'instant qu'un unique membre.. moi-même. Enfin bref !

« Hahaha ! Ça fait bien longtemps que je ne m'étais pas amusé comme de la sorte ! Ma petite Zera, on va en finir pour aujourd'hui, j'en ai vu assez pour me faire une opinion sur toi. Mais ne t'inquiète, vu comment tu as pulvérisé mon mur de bois.. tu n'as pas à t'en faire quand à mon opinion ! Si jamais tu as une question ou deux, ne te gène pas, sinon, on se reverra une prochaine foi ! »



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Le village caché du Nuage (PV Kizutao)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: