Partagez | 

It's a trap > Atsumi


Mer 28 Fév 2018 - 21:39
It's a trap
Kiri, depuis combien de temps déjà suis-je ici maintenant ? J'ai longuement attendu de rencontrer le Golem dans son bureau et maintenant, je me retrouve à arborer ce maudit sceau sur la joue. Il aurait bien pu le faire ailleurs que là. Cela n'est pas du tout discret et plus encore, ça casse un peu mon charme... Puis, j'ai surtout l'impression qu'il m'a marqué comme une vulgaire vache, enfin, un taureau dans mon cas. Genre le mec, il envoi ses shinobis pour nous rencontrer et nous faire venir à Kiri, puis après il est pas fichu de nous faire un minimum confiance alors qu'on séjourne dans son village depuis plusieurs jours sans avoir fait un seul grabuges. Bah là, franchement, j'ai clairement envie de me rattraper et de foutre la merde quelque part, parce que bon dieu, voir ce sceau sur mon visage à chaque fois que je me regarde dans la glace, c'est désagréable. Pourquoi est-ce que j'ai accepté moi déjà ? Ah oui, pour en apprendre plus sur lui, pour satisfaire ma curiosité et surtout, pouvoir profiter plus amplement de Seiko, parce que la belle Yuki me doit maintenant une soirée et je compte bien en profiter. Elle doit me payer le voyage de son corps. Pervers ? Oui, totalement et je l'assume.

Mais là, là, j'ai plus envie de faire chier mon monde contre chose, alors quand je bouscule ce passant, je ne m'excuse pas. Rien à foutre de ce kirijin, après tout, c'est pas mon village, pas mon pays même si je me retrouve à être à sa solde. La bonne blague. Je crois que ça, ça va pas durer longtemps. D'ailleurs le villageois tente de jour au fort avec moi. Pourquoi ? Parce que j'arbore pas de bandeau ou encore parce que je n'ai pas l'air d'un ninja comme ça ? Il faut dire que je n'ai jamais réellement eu la dégaine ou la prestance des autres shinobi. Mais ça je m'en tape. "Du vent." Soufflais-je en balayant le villageois d'un coup de main, provoquant une bourrasque assez forte l'envoyant valdinguer un peu plus loin sous la surprise.

Je continue alors de marcher, tout simplement, cherchant un moyen d'évacuer tout ça. Peut-être que je devrai allez voir la Yuki ? Nan, elle risque encore de me tenir tête et de m'énerver encore plus. C'est un mauvais plan. Que faire alors ? Hormis continuer de me balader tout bêtement dans le village et m'en prendre aux villageois mécontent de se heurter à moi parce qu'ils n'ont pas l'intelligence de s'écarter sur mon passage.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Lun 5 Mar 2018 - 2:38
La jeune femme arpentait les toits du village caché de la brume en ce beau début de soirée d'un jour sans brouillard. Il fallait dire qu'en l'absence d'une équipe, ainsi que de rattachement à une unité officielle, les missions et les entraînements se faisaient bien plus rares que pour les autres shinobis.

A quoi s'attendait elle vraiment après tout ? Qu'en refusant d’intégrer une équipe on s’intéresserait d'avantage à son cas et à son talent ? Qu'elle pouvait se débarrasser de ce genre d'impératifs sans inconvénients ? Non, bien sur que non. Et aujourd'hui, les résultats de son audace étaient là : elle s'ennuyait ferme et se sentait inutile, l'exact opposé de ce qu'elle souhaitait.

Elle avait donc fini par s'asseoir d'un air boudeur sur un toit en balançant les jambes comme la grande enfant qu'elle était, tout en regardant distraitement la foule. Au milieu du flux habituel de gens, on pouvait distinguer un mouvement plutôt inhabituel. Un shinobi quelque peu massif, qui semblait ne pas aimer se retrouver avec quelqu'un sur son chemin. Il avait d'ailleurs balayer sans difficultés un civil, lui même choqué de la scène, peu habitué à subir de violences de la part des shinobis locaux.

Après quelques secondes d'observation, Atsumi remarqua avec un sourire qu'il possédait le fuinjtsu etrange sur la joue. Un renégat repenti ? Un étranger en somme, eh bien. D'humeur taquine, et surtout n'ayant rien d'autre à faire la jeune femme se leva pour mettre à la fois fin a cette de violence, mais aussi pour qu'il fasse face à quelqu'un qu'il aura un peu plus de mal à bousculer. Elle mettait son nez partout, c'était ainsi, une véritable fouine, c'était une véritable vocation.

Elle sauta donc, et atterrit directement en face de l'individu en question.

« Yo ! Plutôt trouble fête pour un étranger dit moi ! Ici, les civils sont protégés par les shinobis, ils doivent donc se sentir en sécurité à nos côtés. Tu ne ferra pas long feu ici comme ça »
dit la blonde avec un très grand sourire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Lun 5 Mar 2018 - 22:48
It's a trap
L'ennui. Voilà ce que je sens directement arriver quand cette blonde se pose devant moi. S'interposant entre le chemin que je voulais prendre et moi. Un beau moyen de me stopper la route même si cela ne ferait que me retarder de quelque minutes bien qu'en réalité, j'avais pas réellement de rendez-vous, tout comme de destinations fixe. Je marchais simplement pour évacuer ma frustration de cette marque apposée par le chef de ce village, celui que j'ai admirer pendant un temps à cause des rumeurs sur son nom, pour au final déchanter face à ses choix et ce qu'il m'a imposé surtout.

Je laisse entendre à la jeune femme un long soupire, lui faisant ainsi bien comprendre à quel point je suis blasé alors qu'elle prend maintenant la parole pour tenter de me faire un semblant de moral. Arquant un sourcil, je la dévisage un court moment avant de lui rire tout simplement au nez. "Sûrement plus long feu que toi." Rétorquais-je tout simplement alors que je laisse mon regard se planter dans le sien, me demandant dans un sens, ce que je pourrais bien faire d'elle ? Lui faire comprendre que je ne suis pas d'humeur à plaisanter ou à me faire faire la moral en l'envoyant valser comme j'ai pu le faire avec le civil ou en me jouant d'elle, d'une toute autre façon ? Après tout, j'ai plus d'une possibilité et plus d'un moyen de m'occuper avec elle. Il faut juste que je me décide. "Sinon, pour faire des menaces, je te conseilles de le faire avec autre chose qu'un sourire sur les lèvres. Je me questionne quand à savoir si tu veux réellement me menacer ou plutôt me charmer là vois-tu." Puis portant, mon index à mes lèvres, je lui souris un peu. "En plus t'as un truc coincé entre les dents." Mentis-je alors pour tenter de la mettre mal à l'aise.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Mar 6 Mar 2018 - 2:35
Après un éclat de rire bien sonore à la suite de la remarque du renégat, la jeune femme passa une main dans ses cheveux, et calma son accès d'hilarité.

« Un sourire suffit pour illuminer un visage, c'est une arme bien plus ravageuse que certaines. »

Ainsi, elle ne fit pas plus de commentaires sur l'intention avec laquelle elle avait décider de l'aborder. Quand au commentaire sur le potentiel morceau de quelque chose entre ses dents, c'était tout simplement absurde. Bien qu'elle fut en premier temps tentée par le fait de vérifier ca dans la première vitrine qu'elle croiserait, son froncement de sourcils ne dura qu'un court instant.

Elle releva légèrement le menton, et posa ses main sur sa hanche, le tout en souriant de façon à bien montrer ses dents alignées. Pourquoi se prenait-elle à son jeu exactement ? L'ennui à ses raisons que la raison ignore, de toute évidence.

« Im-po-ss-ible, tu penses vraiment qu'une Lady de mon genre laisserait passer ce genre de détails ? Non non non, je ne vérifie même pas tant l'idée me parait absurde. Par contre toi, t'a un énorme sceau sur la joue, tu ferra gaffe hein » dit-elle, reprenant son magnifique sourire, avec un gloussement non dissimulé.

« Tu sembles irrité, je me trompe ? J'connais des tas de façon de faire passer ça, tu es un grand garçon à présent, essaie de contenir un peu tes nerfs. Enfin, enfin, t'a rien à faire, j'en suis sure, et moins non plus ! Je suis debout pendant le jour, tu te rends compte ? Le truc qui ne m'arrive jamais. Je te fais découvrir le village ? On pourrait … se poser quelque part après ?  » Lacha la jolie blonde, avec un air de défi sur le visage.

Était-elle séduite par la repartie du jeune homme ? Peut-être. Était-ce simplement une façon de vérifier si le nukenin était totalement clean ? Peut-être. Il ne fallait pas se méprendre, derrière ses grands airs, la belle blonde était une insociable en pleine reconversion sociale, et elle faisait tout son possible pour se constituer un cercle et des connaissances potables. Elle n'avait pas peur de l'inconnu, et aimait le défi que représentait ce garçon.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 7 Mar 2018 - 17:29
It's a trap
"Ouche." Répondis-je alors un peu moqueur, portant maintenant ma main au niveau de mon torse. "Tu m'as touché en plein coeur alors." Plaisantais-je alors, rigolant un peu avant de tenter de la mettre un peu mal à l'aise tout en changeant ma gestuelle et mon fascié. Arborant maintenant un petit air navré pour elle alors que je lui explique qu'elle a un reste de son repas coincé entre ses dents, chose pas très jolie jolie. M'enfin, c'est un mensonge, mais cela, la donzelle n'est pas supposé le savoir.

Je regarde alors sa gestuelle, extrêmement outrancière, alors qu'elle finit par prendre la parole et me faisant ainsi bien comprendre qu'elle ne se prend pas pour n'importe qui. Ohlala, madame est donc une lady... Mais une lady de quel genre hein ? Parce qu'une vendeuse de tabouret pourrait tout aussi bien dire la même chose.

Néanmoins, elle fait mouche, en m'attaquant sur le fuin présent sur ma joue. Je ris, alors, jaune. "Tu te trompes, c'est juste un tatouage." Mentis-je alors, aucunement fier de me pavaner avec cela sur la joue. "Il veut dire qu'il ne faut pas me faire chier vois-tu." Balançais-je alors. "Après tout, n'y a-t-il pas que les fous pour se faire tatouer le visage ?" La questionnais-je alors, aucunement intéresser par la réponse qu'elle pourrait bien me donner, juste désireux d'argumenter un peu pour tenter de donner plus de profondeur à mes paroles et peut-être la faire réellement hésiter sur le fuinjutsu.

Je l'écoute alors, me faire une proposition assez étrange. Je suis d'ailleurs assez surpris qu'une autre personne que moi puisse faire un tel sous-entendu, comme ça en pleine rue. Je dévisage donc la blonde et arque un sourcil. "Et déjà, tu t'appelles comment ? Parce que quitte à me proposer de t'occuper de ma frustration, autant que je sache déjà ton identité." Soufflais-je doucement en plongeant mes iris dans les siennes, attendant sa réponse, tout en ayant bien insisté sur le terme frustration pour la faire comprendre le sous-entendu qu'elle avait fait juste avant, afin de savoir si s'était volontaire ou non de sa part. Dans tout les cas, cela pourrait être amusant pour moi et divertissant d'une façon ou d'une autre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Jeu 8 Mar 2018 - 14:07
Un sceau, un tatouage ? Atsumi avait un sérieux doute, même si il lui semblait avoir déjà vu quelque chose de très semblable sur le visage d’autres renégats .... Hum, quelle importance au final ?

« Les fous, ou ceux qui on quelque chose a prouver ... » ajouta la blonde, en plissant légèrement les yeux de manière théâtrale.

Tiens, il semblait d’accord pour aller faire un tour, et peut être même « se poser » ! Bonne nouvelle, parce que à force d’avoir prit l’habitude de traîner dehors toute la nuit, elle ne rencontrait jamais grand monde, et encore moins pour partager ce genre de moments.

« Hayame Atsumi, j’en attends de même de ta part bien entendu, ce sont déjà de drôles de manières de demander à une dame de se présenter sans le faire au préalable. » dit la jolie blonde en soutenant son regard, tout en faisant semblant de n’avoir rien perçu a travers le terme « frustration »

Elle connaissait des tas de coins sympas, à force d’arpenter les rues vides durant ses dures nuits d’insomnies. D’ailleurs, était-ce une sorte de rencard ? Elle ne s’était pas rendu compte de ce qu’elle disait vraiment, se pensant en mission comme d’habitude, elle n’avait pas réfléchi au poids que représentaient ses mots. Tellement habituée à manipuler, à produire de beaux discours, qu’elle se retrouvait des plus novices en terme de véritable relations sociales. D’un autre côté, elle s’était fourré dans un pétrin qui ne l’effrayait pas plus que ca.

« Wait and see » pensa la blonde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Dim 11 Mar 2018 - 21:06
It's a trap
Un petit sourire en coin alors que la blonde me répond. "A toi de décider où tu désires me ranger alors." L'invitais-je alors à se faire une idée du genre de type que je peux bien être. Un fou ou un mec qui n'est pas capable de savoir ce qu'il a dans son pantalon ? Je peux certes avoir parfois des airs prétencieux, mais jamais au moins d'avoir l'air d'un mec qui doit prouver quelque chose. Du moins, je l'espère ! M'enfin, de toute façon, ce n'est pas comme si cela m'importait quelque chose qu'elle me voit de telle ou telle façon. Comment dire que je me suis toujours foutu de l'image que les gens pouvaient bien avoir de moi. Parce que si c'était le cas, je pense que j'arborerais tout de suite un autre style vestimentaire, une autre coupe de cheveux et surtout, j'aurais fait en sorte de rejoindre le moule des ô grand et magnifique ninja de ce village ou bien d'un autre avant. Mais non, j'ai toujours désirer être libre alors m'entraver d'un ruban à la noix pour m'associer à un village, sans façon, même si là, je me retrouve lier à Kiri par ce fuin... Mais ça, c'est juste temporaire. Je ne compte pas le garder sur ma joue pour le long terme.

Lui demandant alors son identité, je l'écoute la décliner avant de me faire une petite remarque sur mon manque de noblesse. "Excusez moi ma chère de ne pas venir d'une aussi hautes sphères que vous et de n'être qu'un pauvre orphelin répondant au prénom de Tsunechika." Soufflais-je alors, prenant un air un peu hautain et légèrement moqueur alors que je lui balance un mensonge dans l'unique but de lui faire comprendre que prendre les gens de haut sans savoir qui ils sont ni d'ou ils viennent, ça peut être une mauvaise chose et faire mal. Personnellement, pour ma part, je pourrais en réalité me considéré comme tel, étant donné que je n'ai que très peu de souvenir de mes parents et du pays qui m'a vu grandir seulement un tiers de ma vie, voir un peu moins même maintenant que j'ai franchit le quart de siècle.

Plongeant alors mon regard dans le sien, je reprends alors la parole. "Alors que me proposes tu exactement ?" La questionnais-je en ayant un peu l'impression de parler à une vendeuse de tabouret pour lui demander ses tarifs. Après tout, elle n'a pas préciser qu'elle était officiellement une kunoichi, si ça se trouve, c'est réellement une fille des bas-fonds de Kiri qui se donne des grands airs et qui chercher à ameuté des bons clients parce qu'elle aurait, je ne sais pas trop comment, acquis quelque savoir sur la manipulation du chakra ? Ouais non, c'est clairement tiré par les cheveux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

Sam 17 Mar 2018 - 1:10
Un orphelin ? Bien que désolée au premiers abords, elle n'en fut pas moins résignée. Les bonnes manières, ce n'était pas que réservé aux gens « de la haute sphère ». Elle n'avait elle même pas été élevée dans le grand luxe, même si elle n'avait jamais eu à se plaindre. Les véritables bonnes manières, elle les avait apprises ici, à l'age de 16 ans, lorsqu'elle à décider de quitter son petit village pour devenir shinobi. Alors il n'avait en réalité aucune excuse !

«Eh bien, tu me vois donc enchantée Tsunechika »
ajouta la kunoichi dans un petit rire.

Néanmoins, la remarque du jeune homme lui indiquait comment le comportement de la jeune fille avait été interprété. Peut-être devrait-elle se calmer un peu ? Raaaah, pourquoi tout est si dur avec les gens ? Madoka, elle, n'avait pas poser de tels problèmes ! C'était une gamine adorable, bien que torturée. Et on se demandait encore pourquoi elle préférait sa compagnie à celle d'autre individus de son âge … M'enfin.

« Eh bien, on pourrait peut-être faire d'abord connaissance autour d'un petit repas ? C'est l'heure de manger, et je pourrais te faire découvrir une bonne adresse par la même occasion, hm ? »

Ne lui laissant pas vraiment le choix, la blonde fit un premier pas vers sa destination, après avoir légèrement souri au jeune homme pour l'intimer de la suivre. Elle l'emmenait dans une sorte de brasserie très abordable où la plupart des pêcheurs et autres voyageurs s'arrêtaient. C'était un endroit intéressant, en plus d'être une source intarissable de potins et d'informations utiles. Ceux qui y tendaient l'oreille pouvaient entendre des choses qui n'auraient pourtant jamais du leur parvenir.

Durant la durée du chemin, elle resta silencieuse, légèrement intimidée par ce qu'il se produisait. Elle était simplement venue pour faire la maline et l'embêter quelques temps et voilà qu'elle se retrouvait à un sorte de … date ?

Toujours est-il qu'ils arrivaient à l'enseigne tant convoitée, où ils purent prendre place sur une petite table légèrement isolée.

Immédiatement, le serveur arriva et leur tendit une carte très sommaire. Peu de plats étaient disponibles à la commande pour assurer des prix bas et une rapidité d’exécution dans la cuisine.

« Les Onigiris en entrée, suivis des beignets de tempura. » lâcha rapidement la blonde, habituée à l'endroit.

Elle attendit ensuite poliment que Tsunechika passa sa commande avant d'engager la conversation.

« Il ne me semble pas t'avoir vu dans les parages récemment, tu es arrivé il y a peu ? » dit la blonde, en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mar 20 Mar 2018 - 12:52
It's a trap
Un hochement de tête, c'est tout ce que j'offre à la jeune femme alors qu'elle me laisse entendre être enchanté de me rencontrer. Est-ce que cela restera longtemps ? J'en doute assez fortement. Souvent, les gens déchantent rapidement en me cotoyant et souvent, regrette de m'avoir un jour rencontrer. Je peux être vu comme un nuisible, comme un gamin, un idiot, un pervers, etc. En réalité, il y a plus d'une façon de me voir, mais en vérité, je suis juste spontané, il me semble. Vivant aux jours le jours, à la minute précise sans pensé à l'avant ou à l'après. J'ai tiré un trait sur Reira, faisant mon deuil lors de notre trop long séjour sur le territoire du feu. Mais maintenant, bien au large de celui-ci, je recouvre ma liberté. M'enfin, dans tout les cas, je verrais bien.

Ecoutant donc sa proposition et son désir de faire connaissance, j'arque un sourcil alors qu'elle ne daigne même pas attendre ma réponse pour prendre la route. Je la suis du regard un instant avant de finalement me mouvoir pour la suivre et la suivre tout en observant les rues et le chemin que l'on prend. Il serait stupide qu'ensuite, je ne puisse pas retrouver l’hôtel ou je loge actuellement.

Pénétrant à la suite de la blonde dans le restaurant, je la laisse commandé et me contente de répondre un "Je prendrais la même chose." Pour ne pas faire mon difficile, mais surtout par flemme de lire le menu et de chercher ce que je pourrais bien manger. Quand, comme moi, on a eu l'habitude de ne pas faire le difficile, on mange de tout. Un avantage d'une certaine façon.

Je souris alors un peu et plonge mon regard dans celui de la jeune femme. "En effet, je suis tout nouveau dans le village." Lui répondis-je sans en dire plus. Je pourrais n'être que de passage, être une nouvelle recrue, ou tout simplement ce que je suis, un nuke nin engagé comme mercenaire par le Mizukage, mais je n'ai pas envie d'entrer dans les détails de tout cela. "Et toi, tu es originaire de l'archipel ou bien d'ailleurs ?" Elle veut que l'on fasse connaissance non ? Alors il est normal que je lui pose aussi une question à mon tour non ? D'ailleurs, est-ce que l'on va s'amuser à faire juste un question réponse chacun à son tour ou bien est-ce que la jeune femme à plus d'un tour dans son sac ? J'avoue être impatient et avoir envie de me faire surprendre par cette jeune kunoichi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1899-le-vent-se-leve http://www.ascentofshinobi.com/u115

It's a trap > Atsumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: