Derniers sujets
Partagez | 

Un combat pour une pomme. [Borukan Bara]


Mar 20 Juin 2017 - 20:35
Un combat pour une pomme


— Bara & Chôgen


Le soleil. Quelle agréable sensation de sentir ses rayons sur son visage. C’était du moins le cas de notre ami samouraï. Il était posé sur le toit d’un bâtiment, en tailleur, le visage pointant vers le ciel. Même si ce n’est pas dans son habitude de passer du temps à flâner et rien faire comme ça, il aime bien de temps en temps prendre une pause et juste faire le vide.

Mais le temps était venu pour Chôgen de partir, pour son entraînement quotidien. Pour pouvoir se battre avec un katana, il faut prendre du temps pour se perfectionner. Pour ne pas déranger la tranquillité du village, il avait pour habitude de se rendre non loin de l’entrée du village. C’était un endroit calme et paisible, il pouvait voir et entendre les marchands arriver en ville, observant pour apprendre tout ce qu’il pouvait.

En arrivant sur place, il posa son yukata sur le sol et commença par faire quelques passes dans le vent avec sa lame. Il suivait en général un entraînement assez poussé, basé sur les différentes techniques enseignées par son père. Il essaye toujours de se pousser à fond pour réussir et ne plus jamais ressentir ce sentiment d’échec qu’il eut ce jour la devant lui.

Il utilisait également des pierres posées aux alentours comme des poids, pour les soulever et essayer de travailler son agilité. Tout était bon à prendre selon lui, rien ne devait être laissé de côté.

Finalement, son regard se posa sur un arbre fruitier qui se trouvait en face de lui. Il ne savait même pas si c’était un arbre qui était là par hasard ou peut être celui d’un fermier, mais la vision d’une si bonne chose eut raison de lui. Il s’approcha de l’arbre, puis utilisa le bout de la lame de son sabre pour essayer de décrocher un des fruits en haut de l’arbre.

Mais juste avant de faire tomber le fruit, il aperçut une ombre arriver derrière l’arbre. En penchant la tête sur le côté, il tomba nez à nez avec une jeune femme. Il fut étonné, pris sur le fait. Il ne l’avait encore jamais rencontré et ne savait pas si elle était ici pour l’empêcher de prendre son fruit. « Ho. » dit-il d’un air étonné, avec le visage du parfait innoncent. « Vous voulez peut être un fruit, vous aussi ? »


_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Jeu 22 Juin 2017 - 12:53
Cette fois la demoiselle avait prévue de s'entraîner toute seule, non pas à la maîtrise de l'eau ou de la lave, mais bien à sa dextérité avec son épée. Depuis peu, elle trouvait qu'elle en avait un peu perdu, sans doute à force de vagabonder autour du village pour s'assurer de sa protection. Pourtant, elle ne négligeait rien, préférant toujours prendre les chemins les plus difficiles pour mettre à l'épreuve son corps, le renforcer discrètement, que jamais un des hommes de son clan ne puisse dire d'elle qu'elle était une faible femme.
Certes, il lui arrivait le plus clair de son temps de ne pas retrouver de suite le chemin de retour au village, mais aux nombres de marchands sillonnant ces pics, elle trouvait toujours bonne compagnie, d'une manière ou d'une autre, et le moyen de rentrer chez elle en effectuant ce pour quoi elle se battait : protéger les civils.

C'est habillé tout simplement d'un pantalon bleu et d'un chemisier blanc qu'elle se dirigeait vers les hauts plateaux pour trouver un terrain d'entraînement libre. Il lui fallait de la place, tant elle aimait courir. Les cheveux lâche, une brise la fit sourire doucement avant qu'elle n'arrive proche du but.

Lorsqu'elle arriva à proximité de l'endroit qu'elle avait choisi aujourd'hui, Bara pu observer un individu battre l'air avec une lame. Un sourire étira les lèvres de la rousse qui s'approcha discrètement dans son dos vers l'arbre pour rester sagement à l'observer. Elle s'accroupit même pour avoir un meilleur angle de vue jusqu'à ce qu'il se stoppe et ne s'avance vers cet arbre. Vrai que les fruits avaient l'air bon.
Souriant de plus belle, la demoiselle se releva et s'avança sans plus tenter de cacher sa présence.

L'arme à sa ceinture battait le rythme de ses quelques pas et lorsqu'elle lui fit face, il mima l'innocence. Sans se retenir, un rire quitta les lèvres de la Borukan qui secoua avec légèreté sa main droite devant elle.

- Avec plaisir !

S'enquit-elle de répondre avant de le regarder de haut en bas.
Se demandant s'il ne valait mieux pas paraître polie, son naturel rattrapa rapidement sa pensée.

- Tu t'entraîne souvent seul ici ?


Désignant l'arme qu'il tenait entre ses mains, Bara ne pouvait s'empêcher de trouver un intérêt à tous ceux qui usait d'épée, de quelque forme qu'elles soient, pour se battre. C'était plus fort qu'elle, comme si son souvenir lui avait dicté sa manière de se défendre.

- Ca te dis de le faire à deux ?

Son sourire fixé avec douceur sur ses lèvres elle attendrait patiemment un accord ou un refus de la part de ce jeune homme ci.

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Lun 26 Juin 2017 - 6:54
Un combat pour une pomme


— Bara & Chôgen


Chôgen était légèrement étonné de se retrouver face à face avec cette jeune femme. Il faut dire que de base, ce n’est pas un homme qui développe une sorte de gène en se retrouvant dans une discussion avec la gente féminine, il faut dire que, rien qu’avec sa sœur, il avait l’habitude. Mais cette fois-ci, c’était totalement diffèrent.

Cette femme s’adressait au samouraï avec énormément d’aisance, de sérénité. C’était comme ci ces deux entités se connaissaient depuis très longtemps alors que, pourtant, c’était la première fois qu’ils se rencontraient. Il n’avait pas l’habitude de discuter avec une femme qui était autant naturelle et simple. Chose qui, finalement, laissa un sourire apparaitre sur le visage du jeune homme à la chevelure blanchâtre.

Mais quand la kunoichi accepta l’offre de Chôgen, à savoir, lui donner un des fruits provenant de cet arbre, il commença à reprendre son calme. Ses idées qui étaient embrouillées il y a encore quelques minutes étaient maintenant très clair. En utilisant le bout de son sabre, il venait de couper la tige du fruit pour le faire tomber dans sa main. C’est ensuite en tendant la main vers elle, tenant la pomme dans cette dernière, qu’il reprit la conversation. « Tenez, c’est moi qui offre aujourd’hui ! » dit-il en lui donnant cette pomme. « Au passage, ce n’est pas trop déplacé de vous demander votre nom, mademoiselle ? » Il faut dire que, pour parler et faire plus ample connaissance avec quelqu’un, c’est toujours plus utile de connaitre son identité.

Finalement, ce sentiment d’étonnement venait de refaire surface. Certes, le samouraï avait remarqué cette fine lame, attaché au niveau de sa ceinture. Certains auraient pu croire qu’il était juste en train d’observer les formes presque parfaites de cette jeune femme, mais non, lui, était hypnotisé par cette lame. Surement un truc de famille, qui ne fait que dire des louanges sur le kenjutsu.

Sa question venait de réveiller Chôgen. Il releva la tête pour regarder vers son visage. Il ne fallait pas non plus qu’elle pense qu’il était en train de reluquer, ce qui n’était pas du tout le cas. « C’est un endroit que j’aime beaucoup. C’est très calme et juste en regardant l’horizon, j’ai l’impression d’oublier tous mes problèmes. Un endroit ou je peux faire le vide en moi. » C’est vrai qu’ici, la vie semblait plus simple. Il pouvait oublier sa vie pendant quelques heures et gagner cette sorte de liberté.

Elle lui proposa finalement un entraînement. C’est vrai qu’il avait plus l’habitude de pratiquer son entraînement tout seul, voulant esquiver l’ambiance du dojo familial. Tout en souriant, il empoigna son sabre toujours à l’intérieur du fourreau pour le poser sur son épaule. « Avec plaisir ! Ça fait un petit moment que je n’ai pas eu la chance de croiser le fer avec une autre personne. » Il laissa sortir sa lame avec délicatesse du fourreau. « Je vous laisse l’honneur de commencer, très chère. »


_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Ven 7 Juil 2017 - 18:24
Son retour de sourire la ravie. Si ce n'était pas un signe qu'il était à l'aise, c'était au moins le signe qu'il ne la repousserait pas et qu'il acceptait sa manière de lui parler. Sitôt après la pomme tomba de l'arbre, comme naturellement, par un geste fluide de la part de l'homme en face d'elle.
Un clignement d'oeil plus tard elle avait la pomme en face d'elle dans la main de cet inconnu. Son sourire s'élargit et dévoila brièvement ses dents blanches avant qu'elle ne se saisisse du fruit et ne vienne croquer à pleine dents dedans.
Tout en mangeant sa pomme et en posant ses questions, elle passa sa main droite sur le fourreau de son arme. Bara n'était pas nerveuse, mais plutôt excitée à l'idée de la faire tinter contre une autre fine lame.
A défaut de lui donner son prénom sur l'instant, elle se contenta de poser ses questions, mangeant avec plaisir la pomme parfaitement mûre. Lorsqu'il se sortit de sa rêverie que la rousse remarqua sans soucis mais sans que sa la gêne non plus, ce fut pour lui répondre.

Un endroit calme, parfait pour oublier. C'était un peu ce genre de lieu qu'elle recherchait de temps à autres, lorsqu'elle ne s'occupait pas de sa fratrie ou de jeunes ninjas qu'on lui avait confié sous l'insistance de son paternel.

Posant la demie pomme sur le sol en en avalant un dernier morceau, la manieuse de lave tira son arme au clair avec souplesse.

- Disons que je te donne mon nom à une condition, c'est plus marrant ainsi.

Reculant de quelques pas pour se mettre à distance raisonnable de Chôgen, Bara assoupli son poignet droit, laissant la la rapière tourner entre ses doigts par la même occasion.

- Si tu arrive à me mettre à terre au moins une fois, je te donnerais mon prénom. Et... si tu gagne...

Elle releva son arme devant elle, se plaçant de trois quart face à son camarade du jour. Quelques secondes de réflexion passèrent et son regard sembla perdu loin dans le bleu du ciel jusqu'à ce qu'une lueur revienne les faire luire et qu'elle ne prononce, toujours aussi joyeuse :

- Si tu gagne, tu me choisiras un gage... si je gagne, j'en ferais de même. Ca te va ?

Le sérieux de son attitude dénotait totalement avec la légèreté de ses paroles. Mais, Bara était ainsi faite, pleine de contradiction, entière et naturelle. Elle ne réfléchissait souvent que trop tard à ses décisions, et même si elle en assumait toujours les conséquences, certaines étaient douloureuses.

Attendant sagement l'aval ou le refus de Chôgen concernant ses conditions pour le petit défis, ses pieds bougèrent, millimètre par millimètre, pour s'ancrer dans le sol un peu plus, histoire d'avoir un appui le plus stable possible. Dès qu'elle aurait ce qu'elle voudrait, elle s'élancerait, telle un fauve bondissant sur sa proie, pour porter le premier coup d'estoc.


_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Jeu 3 Aoû 2017 - 3:06
Un combat pour une pomme


— Bara & Chôgen


Il faut dire que la jeune femme qui est venue à la rencontre de Chôgen, en plus de savoir combattre avec une épée, était d’humour joueuse, à la grande surprise du samouraï. Il se demandait s’il ne l’avait pas déjà croisé dans le village, cette chevelure flamboyante ne passe vraiment pas inaperçu. Il faut dire aussi que le village comporte un bon nombre d’habitants et que c’est difficile de connaître le nom de chacun d’entre eux.

Son attitude laissa apparaître un sourire sur le visage du sabreur. Il n’avait pas eu l’occasion de s’amuser de la sorte depuis un petit moment, passant presque tout son temps à s’entraîner ou discuter avec sa jeune sœur. « Un gage vous dites ? Voilà quelque chose d’intéressant ! » dit-il en la regardant dans les yeux. Loin d’imaginer que cette inconnue soit une cible facile, il était quand même sur ses gardes, car il savait que dans le village, certaines combattantes était au moins aussi forte, voir peut-être plus que lui.

Elle était déjà en position et prête à en découdre. Le Nagamasa décida de se prêter lui aussi au jeu. Ce n’était pas du tout commun pour lui de s’entraîner ou même de combattre de cette façon, avec un enjeu amusant, mais il faut dire que ça lui changeait un peu de son quotidien plutôt sombre. « Je ne vais pas vous laisser gagner par galanterie, désolé. J’accepte vos conditions. » Il posa sa main droite sur la poignée de son sabre, qui lui était toujours à l’intérieur de son fourreau, observant minutieusement les pas de son adversaire.

Une légère brise, laissant s’envoler quelques feuilles entre les deux protagonistes, venait de casser ce moment qui semblait être sur pause. La sabreuse s’élança avec un coup d’estoc en direction du samouraï. La voyant arriver, il dégaina rapidement son sabre pour contrer le coup avec la lame à plat, le rapprochant un peu d’elle. « Je vois que vous êtes prête aussi de votre côté. »


_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Jeu 24 Aoû 2017 - 20:21
Heureuse qu'il ne repousse pas l'idée d'un petit enjeux qui pourrait être soit très sérieux, soit juste amusant, la fille de la lave eu l'impression d'avoir des ailes tant elle était ravie. Et puisqu'il semblait sérieux quant au combat à venir, Bara en était d'autant plus ravie. D'ordinaire, c'était son paternel ou un membre de son clan qui subvenait à ses besoins d'entraînement, aujourd'hui la changerait, en bien. Toute combattante qu'elle était, en son fort intérieur elle avait l'impression qu'elle ne pourrait pas le battre, qu'il était plus fort et qu'elle devra se donner à fond pour peut-être saisir une chance.

Chance qu'elle ne laissera pas passer, du moins, le moins possible. Un passage de feuille, un vent léger, comme déclencheur du combat, naquit l'espace d'un court instant qui vit s'élancer à toute jambe la Borukan.
Posant ses iris non pas sur le visage de son partenaire mais sur ses poignets, Bara sentit le choc du métal et son sang ne fit qu'un tour en elle. Malgré tout, son sourire resta.

- Je suis plus que prête... c'est bien plus amusant de s'entraîner comme ça que tout seul ou avec les mêmes... 'fin... j'trouve.

Tentant de repousser un peu la pression exercé ainsi par Chôgen, la rousse eu un léger rire et finalement de sa main libre, qu'elle joignit à l'autre sur son arme, fit quelques petits mudras puis relâcha la pression de sa deuxième main. L'espace de quelques secondes, durant lesquelles son regard s'était porté dans celui de l'épéiste qu'elle affrontait avec plaisir.

- Tu aime les douches froides j'espère ?

A la fin de ses mots, les sphères d'eau étaient présentes et prêtes à être lancées vers les yeux de l'homme dont la chevelure argenté la laissa songeuse.
Bara ne connaissait pas énormément d'homme de sa tranche d'âge, la plupart de temps, elle s'occupait soit de très jeunes, comme ses frères, soit de beaucoup plus vieux, notamment les marchands. Rares étaient les fois où elle avait pu discuter une journée entière avec un jeune marchand ou une jeune marchande lui racontant tout sur ses produits ou sur ses voyages, lui décrivant avec tant de passion les sentiers, les paysages, les villes et villages, la communauté... Elle rêva et cela se voyait fort bien dans ses yeux. C'était probablement l'un de ses plus gros défaut, hormis son horrible sens de l'orientation.

Elle aimait battre le fer dans un combat, elle aimait aussi jouer. Comme un chat, elle se prépara à reculer d'un bon pour pouvoir s'éloigner et lancer les sphères d'eau dans ces yeux, et finalement, une des quatre simplement sur la tête, pour concorder avec son histoire de la douche.
A l'idée de l'imaginer trempé comme un ver, un nouveau rire quitta sa gorge. La journée allait être bonne, peu importe si elle perdait, juste là, par ce micro échange, elle était heureuse.
Il fallait dire que dans son clan, à par parfaire la maîtrise de sa lave, son père ne cherchait pas et ne voulait surtout pas l'aider à maîtriser sa lame.

Spoiler:
 

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Dim 27 Aoû 2017 - 8:10


UN COMBAT POUR UNE POMME
— Bara & Chôgen


Cette façon de combattre, il faut dire que le samouraï n’en avait vraiment pas l’habitude. Pour lui, qui était toujours sérieux, qui se donnait à fond, c’était comme un autre monde. Il venait de découvrir que certaines personnes arrivaient à trouver de quoi s’amuser tout en croisant le fer avec quelqu’un d’autre.

La Borukan arrivait à le faire sortir de sa zone de confort. C’était comme une première pour lui, tellement habitué à s’entraîner avec ses frères, qui pourraient lui couper un membre du corps juste par plaisir, dans une soif de combattre. Lui qui, en plus de ça, n’a absolument pas l’habitude de se retrouver en face-à-face avec une personne du sexe féminin, il se retrouvait encore plus déconcerté. Même avec Shiro, sa propre sœur, ayant reçu une éducation militaire similaire à la sienne, il n’a jamais osé combattre contre elle.

Il ne trouvait pas ça mal, bien au contraire. Le changement peut parfois avoir du bon, ce qui était le cas dans l’instant même. C’est elle qui s’élança en première pour venir a la rencontrer du samouraï. La danse de fer venait de commencer. Un coup puissant arriva sur lui, qu’il venait de parer avec sa lame. Durant un moment d’inattention de sa part, elle venait de faire des mudras avant de s’éloigner un peu. Des bulles, aussi étrange que cela puisse paraître, se dirigeait vers Chôgen. D’un geste rapide avec son katana, il venait d’en couper une, puis une autre, mais pas assez rapide pour esquiver les deux dernières, venant éclater directement sur son visage.

Les cheveux et le haut de son haori se trouvait trempé, ce qui n’était pas du tout pratique pour le sabreur. Ses manches avaient l’air plus lourdes, ses mouvements moins rapides. Il enleva le haori ainsi que le haut de son dessous noir, les laissant pendre dans le vent, accroché à sa taille par la ceinture. Il passa la main dans ses cheveux, qui venait obstruer ses yeux, pour les tirer en arrière. Il regarda Bara dans les yeux et commença à sourire. « Je vois que vous êtes quelqu’un qui aime jouer. C’est intéressant. »

C’était maintenant au tour du Nagamasa de répondre. N’ayant aucune technique de ce genre, pour la ridiculiser un peu comme elle venait de le faire pour lui, il ne pouvait que partir à l’assaut. Du chakra vint recouvrir la lame du katana pour prolonger légèrement celle-ci en terme de longueur. « Voyons votre rapidité maintenant. » Il s’élança férocement et rapidement en direction de la Borukan, la lame pointant directement vers elle. C’est avec plusieurs coups d’estoc, qu’il était en train d’enchaîner, qu’il essayait de la surprendre, sans pour autant frapper pour faire mal. Pour s’amuser ?




_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Dim 27 Aoû 2017 - 22:22
Le sourire de Bara ne s'amoindrit pas, bien au contraire, de voir la première bulle tranchée nette puis celle qui était destinée à le tremper arriver à son terme termina de la rendre totalement prête à recevoir le retour de bâton. Il en avait esquivé ou plutôt stopper deux, ce qui, pour l'esprit combatif de la Borukan, valait bien tout le respect du monde. Elle n'était pas là pour lui faire du tord, pas là pour le blesser, bien au contraire. Mais connaître ses propres limites et découvrir ce côté amusant de l'inconnu.
Mais elle releva sa garde sitôt son attaque terminé. Non sans profiter du spectacle qu'on lui offrait. Il fallait l'avouer, le corps des jeunes hommes entraînés par le combat était toujours agréable à regarder, et il était hors de question qu'elle rougisse ou détourne les yeux pour si peu. Les vêtements, derniers rempare avant la peau bien souvent, se retrouvait rarement intact lors d'un affrontement, amical ou non.
Assouplissant sa main, un clignement d’œil plus tard et une seconde d'inattention avec, la voilà de nouveau face à l'agilité de Chôgen.
Forcée de reculer pour ne pas sentir le froid de la lame contre sa peau, la rousse ne chercha à aucun moment à venir parer les coups. Manquant de s'empêtrer les pieds toute seule à mesure qu'elle tentait d'esquiver, elle finit par sentir son talon buter sur un caillou et son équilibre s'envoler aussi vite qu'elle avait eu de la peine à le garder.

Ses yeux s'agrandirent et elle termina le cul le premier sur le sol, un tintement clair à ses côtés, son arme, qu'elle n'avait pour rien au monde lâchée, venait de trouver la terre à son tour.
Et si sa fierté venait d'en prendre un petit coup, ça ne l'empêcha pas de garder son sourire qui lui était propre. A plusieurs reprise la lame du samurai était venu taquiner sa peau ou ses vêtements. Elle comprenait qu'il ne la blesserait pas et par ce simple fait l'étendue du chemin qui lui restait encore à faire avant de pouvoir oser espérer rivaliser avec ses futurs adversaire à l'épée simplement.

- Bara...

commença-t-elle alors, n'oubliant pas les mots qu'elle lui avait dit, que s'il la mettait à terre, il pourrait connaître son nom.

- Borukan Bara.

Son sourire s'accentua alors qu'elle sortait un papier de l'une de ses poches, un parchemin couvert d'un sceau qu'elle libéra, laissa un fouet d'eau transparaître dans sa main gauche qu'elle usa pour tenter d'immobiliser les bras de Chôgen en l'enroulant autour de lui, dans le but de l'attirer au sol avec elle.
Oui, elle aimait jouer naturellement lorsque sa vie n'était pas en jeu et plus encore, lorsque celle de personne à qui elle tenait ne l'était pas. Mais elle retenait ses leçons, le samurai aux cheveux d'argent été plus fort qu'elle, plus fort même que son entraîneur actuel. Peut-être pourrait-elle lui demander une faveur à la fin de ce duel.
Spoiler:
 

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Mer 30 Aoû 2017 - 2:57


UN COMBAT POUR UNE POMME
— Bara & Chôgen


Drôle de sensation de devoir attaquer quelqu’un sans pour autant chercher à blesser, ou tuer. C’était plus difficile pour lui qu’autre chose en soit. Encore plus déstabilisant d’être en face d’une femme, contre qui il ne fait pas de mal d’ordinaire.

Les coups de sabre du samouraï étaient envoyés vers la Borukan d’une vitesse assez suffisante pour la faire reculer. De son côté, elle se débrouillait assez bien. Même si les coups n’étaient pas destinés à faire mal, elle prenait quand même le temps d’esquiver ou de parer les différentes attaques de Chôgen.

Mais forcé de reculer, sans aucun moment de répit, elle venait d’être déstabilisé dans son jeu de jambes, ce qui est sûrement le plus important dans un combat au sabre. Il ne regarder pas vers le bas donc n’avais pas tellement compris pourquoi elle venait de tomber, mais c’était bien le cas et la voilà au sol, regardant le samouraï, mais toujours en gardant son arme en main, ce qui était respectable aux yeux du Nagamasa.

Lui qui pensait ne pas pouvoir être plus étonné que ça durant cette journée, il fut bien surpris d’entendre son nom quand elle se retrouva au sol. Honorable, quelqu’un qui est digne de tenir sa parole. C’est le mot qui arriva directement à l’esprit de l’alpha, chose qu’il apprécia fortement, ce qui venait de faire apparaître ce large sourire sur son visage.

Mais le jeu lui, n’était en rien terminé et ce petit moment hors du temps avait permis à la Borukan de préparer son plan, pour prendre par surprise le Nagamasa. Ce parchemin, typique des utilisateurs du fuinjutsu, venait de relâcher un fouet aqueux. Elle voulait l’attraper, l’empêcher de faire quoi que ce soit. Cette attaque surprise aurait vraiment pu prendre le sabreur de vitesse, mais il esquiva rapidement au dernier moment l’attaque.

Dans son esquive, rapide, fluide, il venait d’arriver juste à côté de la guerrière aux cheveux flamboyant, dans une position semi accroupi, tout en tournoyant sur lui-même. Dans ce mouvement, avec son arme positionné sur le côté, il venait de trancher le tissu du pantalon de la Borukan sur plusieurs centimètres au niveau des mollets. Comme dans ses autres attaques, le but n'était pas du tout de la blesser et c'est ce qu'il venait de faire. Il voulait jouer comme elle.

Il venait de s’arrêter tout juste à son niveau et tourna la tête pour la regarder dans les yeux, tout en lui souriant. « Vous avez des jolies jambes, Borukan-chan. » dit-il en rigolant légèrement, sur un ton un peu moqueur. « Nagamasa Chôgen. C’est un plaisir de vous rencontrer. »




_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Mar 5 Sep 2017 - 14:18
Quelle plus belle récompense que le sourire d'un homme ? Sans doute le regard qu'il pouvait porter, différent de celui d'un frère ou d'un père, celui d'un ami, celui d'un partenaire d'armes, celui d'un inconnu s'amusant, tout simplement.
Ce sourire qui la gratifia lorsqu'elle s'était présentée à lui la fit se sentir bien mieux qu'elle n'aurait pu le croire au premier abord, sans doute parce qu'en temps normal, se retrouver les fesses par terre lui aurait valu une remontrance de son professeur d'arme ou de son paternel.

Cependant, l'esquive trop précise de Chôgen lui fit faire une petite moue, celle d'une enfant à qui on venait de refuser une sucrerie, par exemple, amusée et à la fois déçue que ça n'est pas fonctionné, Bara se laissa surprendre. Il était rapide, trop pour son regard peu habitué à se mesurer à de réel combattant à l'épée. Le voilà plus proche, presque à sa hauteur, et avant qu'elle ne puisse faire un geste ou piper mot, le voilà qui agite son arme, laissant le tissu de son pantalon se réduire considérablement.

Un peu frais ces températures finalement. Laissant son sourire revenir doucement sur son visage, la rousse eu un léger frisson qui la saisit avant d'entendre le nom de son camarade. Ainsi c'était un membre du clan Nagamasa. Où avait-elle déjà entendu ou lu ce nom déjà ?
Tout en se creusant la tête, Bara pencha doucement son visage sur le côté, releva sa main gauche et s'en servit pour prendre appui, s'éloigner de Chôgen et se relever par la même occasion, non sans avoir les joues rougies par le compliment moqueur.

- Enchantée aussi Chôgen.

Une brise toute aussi fraîche que la saison vint lui donner un nouveau frisson. Elle espérait qu'il n'attrape pas froid à être trempé ainsi, mais, leur joute leur permettait au moins de ne pas refroidir leurs muscles.

Une dernière tentative, si cette fois elle ne prenait pas le dessus, elle savait qu'elle aurait perdu et qu'elle devrait tenir son gage. L'idée même la fit changer de main son arme.
De sa droite plus maladroite, elle passa à la gauche et tout en assouplissant le poignet, invita l'homme aux cheveux d'argent à reprendre.

- Encore un essai... tu veux bien ?

Indirectement, elle venait de lui avouer qu'il était plus fort qu'elle.
Dans sa demande, Bara venait d'exécuter ses mudras puis s'élança, silencieuse, sans que ses talons ne claquent sur le sol.

Dans son élan, elle s'était concentrée puis commença à tourner sur elle même, sans viser la tête comme elle le faisait d'ordinaire pour décapiter ses ennemis, mais juste le haut du kimono pendant légèrement plus en avant du Nagamasa.
Spoiler:
 

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Ven 22 Sep 2017 - 6:09


UN COMBAT POUR UNE POMME
— Bara & Chôgen


Elle venait finalement de laisser sous-entendre quelque chose. Oui, ceci n'était pas vraiment un combat pour se faire mal, non pas pour mettre fin a la vie de quelqu'un. Mais c'était un amusement. Malgré ça, de sa phrase, le samouraï venait de comprendre qu'elle se sentait un peu inférieure. Ce n'est pas forcement étonnant, sachant que son clan est de base réputée pour l'utilisation du ninjutsu, à contrario de celui de Chôgen, qui lui, est spécialisé dans le combat au sabre.

Certes, elle avait usé de certaines ruse et technique pour tenter de le surprendre, de gagner en vitesse pour le piéger. Mais cela n'avait finalement pas fonctionné. Il était fier de son approche quelque peu marrante à ses yeux. La Borukan se retrouvait maintenant avec le bas de son pantalon tailladé, sans pour autant avoir touché sa peau. C'est un sourire qui venait d'apparaître sur le visage du sabreur.

De son désir de combattre, cet assaut serait sûrement le dernier. Il suffisait de l'écouter pour le savoir et le comprendre. Un dernier essai, c'est uniquement ce qu'elle désirait. « Très bien, Bara-chan. Allons-y. » Elle venait de s'élancer à son tour pour porter ce qui semblait être son dernier assaut. Des mouvements de lame fluide et rapide, que le samouraï arrivait à esquiver, sûrement dû au fait qu'elle ne voulait toujours pas venir le blesser. C'est l'une de ses attaques qui venait de finalement couper le haut du kimono noir. Tranché, le tissu venait de s'ouvrir, laissant apparaître le torse du Nagamasa.

Mais ce n'était pas tout, car une petite entaille venait aussi de s'ouvrir au niveau de son pectoral, laissant couler des petites perles rouges couler le long de son haut. Pour ne pas prendre plus de risque, il venait finalement d'utiliser son esquive pour s'éloigner légèrement de la demoiselle et ainsi mettre fin à son attaque. « Je vois que vous êtes vraiment une femme qui aime jouer avec des choses simples. Ne m'en veuillez pas si je viens dans votre jeu. »

Elle voulait une dernière danse et sans hésitation, le natif de Tetsu no Kuni allait lui donner avec un grand plaisir. Bien entendu, il ne voulait pas lui faire de mal, ce n'était pas son but, car il avait bien compris la tournure de ce combat depuis le début. C'était le moment ou ce combat allait enfin se terminer.

Une charge, rapide, précise et le samouraï venait d'arriver juste en face de la Borukan, à quelque chose comme environ un mètre de distance. D'un geste d'un rapidité prodigieuse, le Nagamasa venait de sortir la lame de son fourreau pour utiliser cette technique, puissante, arcane secrète de son clan. Le Iaido, dévastateur contre des adversaires le voyant pour la première fois, dû à ce geste si rapide qu'il est presque imperceptible. Bien entendu, c'est une technique qui, d'habitude, est lancée pour terminer le combat, car il ôte bien souvent la vie de son adversaire.

Mais cette fois-ci, cela était bien diffèrent. Oui, il voulait mettre fin au combat, mais pas du tout à la vie de celle en face de lui. Dans son geste pour trancher, avec une grande précision, c'est le milieu de son chemisier, de bas en haut, qui venait d'être tranché. La lame de Chôgen s'arrêta juste au niveau du cou de la Borukan, en dessous de son menton. Il s'était arrêté volontairement, pour ne pas la blesser. Mais par contre, dans la même idée que lui, c'est son haut qui venait de s'ouvrir légèrement. C'est alors qu'il baissa la tête pour regarder le sol, histoire de ne pas être perçu comme quelqu'un d'étrange, mais pour ne pas la gêner également. C'était un jeu, tout simplement. « Je suis peut-être trop rentré dans votre jeu, désolé. » dit-il tout en laissant échapper un petit rire taquin.




_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Un combat pour une pomme. [Borukan Bara]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: