Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La cérémonie du Thé ᵜᴥ Taku-Taku


Lun 26 Mar 2018 - 18:46
Cérémonie du thé
Être parmi les siens, cela a quelque chose de relaxant, mais en même temps, d'étrange. Habituée à être seule ou plutôt à n'en avoir vu que très eu au cours de ma courte vie, me retrouver comme cela, dans un quartier peuplé uniquement de Nagamasa est quelque chose d'assez étrange pour moi. J'apprécie l'idée, même si j'ai encore un peu du mal avec. À vivre recluse, loin de tous, j'ai l'impression maintenant d'être un phénomène de foire ici, la petite nouvelle que l'on observe, que l'on se permet de juger et bien d'autre chose encore. Pourtant, je ne compte pas faire d'éclat. Ils peuvent bien penser ce qu'ils veulent de moi. Après tout, je suis ici à la demande de mon père, le précédent chef du clan. J'ai la lettre signé de son nom pour en attester, alors, ils ne peuvent me nier et me repousser. Je trouverais ma place ici, j'en suis certaine, même si cela peut prendre du temps. Cela ne fait, de toute façon, que quelque jour que je suis arrivée dans ses contrées.

Profitant d'ailleurs d'un petit moment de quiétude, où on ne me demande guère de me présenter à un oncle ou une tante éloignée, voir même à un cousin à je ne sais pas trop quel degré, j'ai trouvé refuge dans le kiosque avoisinant la demeure familiale. Un lieu paisible, surtout en cette journée printanière où les rayons du soleil réchauffent tranquillement l'atmosphère. Une chaleur agréable, pas trop lourde et pas trop légère, empêchant ainsi l'air d'être déplaisant, et cela, malgré le léger vent qui parfois se manifeste.

Fermant les yeux un instant, je me laisse bercée par le calme avoisinant avant de les rouvrir pour ne pas sombrer dans état de somnolence, indigne de la jeune femme que je suis supposée être et plus encore, inappropriée pour le lieu dans lequel je me trouve. Si encore, je me tenais dans la maison et non pas ici, dans un lieu semi-public, je pourrais me laisser aller, mais ici, on ignore qui peut arriver, qui peut nous observer même. C'est pour cela, que j'ai pris de quoi m'occuper.

L'instrument qui jusque-là, reposait à mes côtés est maintenant sollicité, alors que je m'assieds à même le sol, agenouillée. La position aurait été bien plus confortable avec un tapis ou un cousin en dessous de mes genoux, mais l'instrument étant encombrant, je n'ai guère pris le loisir de prendre d'avantage de matériel pour ma petite excursion ici, dans ce kiosque pourtant pas si loin de la demeure.

Ainsi, lentement, je me familiarise avec le Shamisen, pinçant doucement les cordes de celui-ci pour laisser entendre des notes, un jeu pas forcément des plus beaux, mais pas des plus mauvais non plus, voilà ce qui se laisse entendre. Mais comme on le dit bien souvent, c'est en forgeant que l'on devient forgeron, alors, j'escompte bien qu'à un moment ou un autre dans ma vie, maîtriser un peu mieux cet instrument, tout comme je peux être, à mes heures habiles de mon sabre. Néanmoins, à cet instant, je n'agis plus comme une samouraï fière de son sabre, mais comme une simple jeune fille, ayant été élevée dans un milieu très serein où l'art est quelque chose de très important... Et ce même si je n'ai en réalité pas grandi au sein du clan, j'ai cherché à en comprendre les valeurs et à y correspondre aux mieux tout simplement et j'espère bien que mes efforts seront appréciés de tous.

C'est d'ailleurs concentrée sur ma musique, que je ne remarque pas votre présence qui s'approche et cela malgré mes aptitudes. Bien qu'à cette heure, elle soit bien dissimulée, mon sabre n'étant pas à ma taille ni même à porté de main, mes cheveux étant lâchés de tout lien et mon kimono de coloris pâle n'étant guère propice à un combat de part sa longueur.




Dernière édition par Nagamasa Mikazuki le Ven 20 Avr 2018 - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Lun 26 Mar 2018 - 23:35

La cérémonie du thé x Mika-Mika


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Après les événements de Murashigure, tout était rentré dans l’ordre. À peu de choses près. Ce bras métallique, fabriqué par cette blonde aux courbes généreuses et installé par le meilleur médecin du Yuukan dit la Lame Maudite, avait remplacé celui que le lieutenant de l’Homme au Chapeau avait réduit en morceau. Il ne l'incommodait pas plus que cela. C’était simplement… particulier. Il aurait pu demander à son ami de lui régénérer l’original, oui. Seulement voilà, il considérait qu’un tel membre lui serait probablement plus utile au combat. Après le spectacle à Ame no Kuni, il fallait bien de prendre des initiatives de ce genre. Non ?

Déambulant avec nonchalance dans le dédale urbain de la Roche, c’était vers le domaine des samurais de cette dernière qu’il se rendait. Il avait ouï dire qu’une certaine personne (ou plusieurs, il n’avait pas bien fait gaffe à l’attention à vrai dire) servait un thé de type qualitatif. Épris de la fabrication du clan de la Foudre, il ne pouvait penser une seule seconde que quelqu’un d’autre puisse égaler un tel savoir-faire. Bien sûr que non. Il tenait cependant à vérifier si la réputation du breuvage, qu’on lui avait rapporté, était à la hauteur de ce que certains insinuaient, voire avançaient sans honte.

C’était finalement en périphérie des quartiers résidentiels qui avançait au sein des rues d’Iwagakure. Le chemin effectué en valait-il la chandelle ? Il le saurait arrivé à destination. Pénétrant sans incombe au sein du territoire des semblables du feu Shodaime, le pupilles pâles n’avait plus qu’une idée en tête : trouver ce fameux thé. Ou du moins ce qu’il y avait autour de ce thé. Il ne s’en rappelait plus en fait. Ah. Vraiment. Quel étourdi ce Takumi. De toutes façons, le domaine n’était point imposant, il en aurait vite fait le tour en s’attelant sans tarder. Ce fut une bourrue manière de jouer d’un instrument à corde qui l’interrompit dans ses recherches. Il s’arrêta quelques secondes, en prenant sur soi tout en se remémorant le fait que les samurais étaient plutôt associés à la grâce et le raffinement plutôt qu’à quelque chose de moins… parfait ?

C’est après avoir lâché un léger soupir qu’il décida d’entrer dans le kiosque, affichant un sourire qui cachait difficilement la malice dessinée sur son visage. À l’intérieur, c’est une toute autre scène qui se jouait devant lui. Enfin. C’était différent de ce qu’il s’était imaginé. Les notes accompagnaient une jeune femme à la chevelure liliale, cette dernière se mouvant au rythme du corps de la douce. Révélant d’un possible relâchement et/ou d’une certaine négligence, cela avait un pouvoir dévastateur sur sa libido. Après tout, n’était-ce point la partie la plus élégante du corps d’une femme ? Mais il fallait rester sérieux. Du moins il allait essayer. Promis. *croise les doigts*

Elle s’adonnait visiblement à l’exercice sans aria, sans embarras. Comme lui, c’était en kimono qu’elle prenait place en cette adresse. C’est armé d’une œillade témoignant d’une certaine finauderie et d’une allure le peignant comme paisible qu’il s’approcha d’elle.

Ohayo gozaimasu, ojousan. en s’accroupissant devant elle.

Politesse était de mise. Non pas car elle était du sexe opposé mais bien car chaque personne méritait le respect de son prochain. Après tout, la renommée du Shihainin n’était-elle point celle d’un philanthrope accompli ? Oui bon, c’est si on enlevait son physique avantageux et son sans faute au sein du Yamagenzo exemplaire (dans lequel il était entrée prématurément, rappelons le hein). C’était en souriant doucement qu’il la fixait du regard après avoir jeté un rapide coup d'œil au frêle shamisen.

Est-ce le seul instrument dont vous pouvez vous targuer de maîtriser ainsi ? taquin.

Il avait tout son temps pour boire du thé. Une créature pareille, elle, pouvait détrôner la substance sans problème.

_________________


Dernière édition par Hyûga Takumi le Mer 28 Mar 2018 - 0:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 27 Mar 2018 - 19:15
Cérémonie du thé
Désagréable, telles sont les notes qui par moment s'échappe de mon instrument. Mauvais pincement ou bien mauvais rythme, la mélodie se retrouve ainsi malmenée par mes soins, mais concentrée, je tente néanmoins de ne pas faire un carnage. Cherchant tout simplement à dompter l'instrument pour un résultat bien plus agréable aux oreilles et même pour les nerfs, parce que bien moins éprouvant.

Néanmoins, je me laisse surprendre dans ce moment de pseudo-disgrâce. Relevant la tête, je ne marque laisse aucunement apparaître sur mon faciès la surprise que de me retrouver en votre compagnie. Il est normal que des personnes viennent ici, il me semble, alors votre présence n'est en rien, il me semble, inopportune et ce malgré la surprise qui, pendant un bref instant m'a traversé. Un étonnement ayant, eu raison, une fois de plus de la mélopée pour une énième note difforme. Cependant, feinté d'être imperturbable, je laisse mes doigts continuer de jouer ses notes que je ne maîtrise pas assez, suivant tout simplement du regard votre avancée. Une avancée lente et assez respectueuse d'une certaine façon, me permettant de vous détailler un court instant avant de porter mes iris sur votre visage quand vous daignez me saluer.

Esquissant un léger sourire, j'hoche simplement la tête en guide de réponse, une salutation silencieuse, mais néanmoins présente et suffisante pour l'heure. Après tout, ne suis-je pas désireuse de finir mon massacre avant d'échanger quelque palabre avec votre personne ? Je suis bien en droit de cela ?

Non, il ne semblerait pas, car une seconde fois, vous prenez la parole, comme réellement désireux de converser avec moi. Une chose qui dans un sens me surprend, à moins que cela ne soit dans l'unique but de me faire cesser cette cacophonie qui reste, à mon sens, encore assez douce ? Je n'en sais rien, mais j'obtempère néanmoins. Mes doigts quittant les trois cordes du shamisen pour le déposer à mes côtés avant de relever le visage et ainsi, le regard vers vous. "Pardonnez-moi, j'étais désireuse de terminer cette mélodie." Soufflais-je doucement en lui adressant un léger sourire. C'est d'ailleurs en penchant un peu la tête sur le côté que je poursuivis. "Ohayo Gozaimasu."

Ainsi donc, je venais de vous saluer de vive-voix, répondant à votre salutation en bonne et due forme cette fois-ci, bien que sans partir sur du monsieur ou je ne sais quel autre titre que l'on pourrait bien vous attribuer. Après tout, je ne suis dans le village que depuis quelque jours et je ne me suis pas encore fait aux noms de toute les personnes importante pour la Roche, ni même aux titres associés, surtout en sachant que même si on m'a cité des noms et les titres, on ne m'a point montré de visage. Alors oui, pour moi, même si je vous salue avec politesse, vous êtes un inconnu lambda d'une certaine façon, mais ce n'est point pour cela que je me montrerais désagréable ou bien plus négligée que je ne le suis déjà à cet instant. Je n'escomptais aucunement recevoir la visite de quelqu'un, autre mon aîné, Yoshitsune.

Tournant légèrement la tête vers mon Shamisen maintenant tranquille de toute torture que je pourrais lui faire encore subir involontairement, je reprends la parole pour répondre à votre petite plaisanterie, avec certes, une nouvelle fois, pas mal de retard. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. "J'ai bien plus d'aisance avec le Yokobue. Mais j'avoue manqué de pratique avec le Shamisen. Il faut dire que c'est bien moins facile à transporter qu'une flûte." Plaisantais-je un peu, bien que n'espérant pas réellement sollicité votre attention sur la flûte. J'ai toujours joué pour moi ou alors quand cela était nécessaire, jamais pour faire mon intéressante et jouer les présomptueuses comme ça peut paraître être le cas maintenant. "Et vous, vous en jouez ?" Du Shamisen ou bien d'un tout autre instrument. La musique à ça d'être dans les mœurs de tout un chacun, il me semble alors.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Mer 28 Mar 2018 - 2:24

La cérémonie du thé x Ojoosan


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Un mouvement de tête et un sourire affiché sans exubérance, une réponse amplement suffisante pour le moment. Il a tenté de l’interrompre après tout, elle peut bien se permettre de tenter de le remettre à sa place. Elle semble ne point être du nombre des rustres, amène dans la mise en attente du jeune homme. Il prendra son mal en patience, pour sûr. Ou pas. Elle délaisse finalement l’instrument pour s’occuper du perturbateur. Sourire franc en guise de réponse à son tour, son caprice n’a pas à rougir face à l'égoïsme du pupilles pâles. Cela lui semble honnête après tout.

Je vous accorde volontiers mon pardon, ojousan. en inclinant très légèrement la tête, toujours avec un brin de taquinerie.

Le fait qu’elle ne l’ai pas nommé, de quelconque manière, semble lui être plus ou moins égal. Elle avait bien le droit de ne pas savoir qui est le Shihainin. Elle finira bien par le savoir un jour où l’autre de toutes manières, malgré elle et surtout malgré lui. C’est toujours ainsi que cela se déroule à vrai dire. Il se met finalement dans la même position qu’elle afin de ne pas laisser lieu à des sous entendu tandis qu’elle lui répondait. Une flûte hein…

Rassurez-vous. Il m’est arrivé d’ouïr de bien moins agréables mélodies, je crois. en détournant son regard vers le shamisen.

La question posée a eu le mérite de lui voler un sourire finaud. Il sort délicatement de son kimono un sachet de thé du clan Sado pour en humer les saveurs avec douceur. Certains se rabattent sur le poison de la cigarette, d’autres sur la toxicité de l’alcool. Lui, le thé aux saveurs raffinées lui suffit. C’est ce qui se rapproche le plus de son train de vie. Calme (vraiment ?) et sain (vraiment ?).

Disons simplement que je me débrouille. Me permettez-vous ? en levant un doigt, sans être brusque, de sa main libre, posée sur l’une de ses jambes.


Une douce brise sort alors de nulle part et se dirige vers les homologues iwajins. Elle se permet d’effleurer la peau des deux personnages avant de se concentrer sur l’instrument à cordes. Le vent fait s’accorder l’instrument sans peine avant de se lancer dans une frénétique suite de notes. Le rythme s’atténue quelques secondes plus tard, et ce, durant quelques instants.

Faites vous partie du clan maître des lieux ou êtes vous, vous aussi, à la recherche de quelque chose en particulier ? en la regardant dans les yeux.

L'enchaînement des notes reprend progressivement jusqu’à se réapproprier le rythme de base. Un spectacle se montrant amusant pour petits, intrigant pour les grands. Probablement ni l’un ni l’autre pour un shinobi accompli. Au moins, ils ont maintenant une ambiance sonore sans avoir à entendre les imperfections musicales de son interlocutrice, bien que lui paraissant fort élégante. Savoir jouer de la plupart des instruments que l’on pouvait se procurer au sein du Yuukan fait aussi, semble t-il, partie de son domaine de compétences. Après tout, il avait eu tout le temps de s’y atteler avant de rejoindre le corps armé de la Roche. Mis à part les entraînements et les enseignements spécifiques à son clan, ce fut l’un de ses passe temps. Mais quelle autre surprise nous réserve ce fieffé Taku-Taku ??

Auriez-vous l’amabilité de m'informer au sujet d'une certaine "cérémonie du thé" ? Des échos m'en sont parvenus et je dois avouer en être intrigué. en lui souriant doucement.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mer 28 Mar 2018 - 22:11
Cérémonie du thé
C'est un sourire sincère qui prend place sur mes lèvres quand vous m'accorder votre pardon, de la manière la plus simple qui soit. Fort heureusement pour moi, sinon, notre discussion n'aurait pas été bien loin et aurait sûrement fini assez mal si jamais vous n'auriez pas eu l’amabilité d'accepter mon petit écart de conduite, cette petite impolitesse que j'ai fait en continuant de vous torturer les oreilles plutôt qu'en stoppant directement mon vacarme pour vous répondre et vous offrir toute mon attention. "Merci." Soufflais-je alors en inclinant un peu la tête en avant, de manière un peu cérémonieuse, mais emplie réellement de politesse non feinte.

Je vous salue alors, en bonne et due forme et la conversation entre nous peut dés lors commencer, sur l'un des sujets les plus appréciable qui soit, la musique. Et cela malgré les petits sous-entendu que vous pouvez faire concernant ma maladresse avec l'instrument à corde à nos côtés. Vous tentez d'ailleurs de me rassurer sur mon jeu, mais la fin de votre phrase pourrait faire penser tout l'inverse. Un je crois insinuant que ce n'est probablement pas le cas, mais je ne compte pas m'arrêter à cela. En réalité, cela sonne bien plus comme un défi à mes oreilles plus qu'un moyen de me dévaloriser. Dans le futur, je pourrais, aisément vous montrer mes progrès avec le Shamisen, car je ne suis pas le genre de personne à me décourager devant la difficulté.

Posant à nouveau mon regard sur vous, alors que vous êtes dés à présent assis en face de moi, dans une position similaire, j'observe votre attitude et surtout vos manières. Vous avez là une façon bien étrange de consommer le thé, le humé de la sorte. Certes, je concède que l'odeur puissent être très agréable, mais c'est uniquement quand il est chauffé que son arôme est le plus fort et le plus agréable. Néanmoins, je ne me permets aucun commentaire, après tout chaque personne est en droit d'avoir ses propres pratiques et cela aussi étrange puissent-elles être.

Quand ensuite, vous me demander l'autorisation pour mon Shamisen, je bouge alors un peu pour m'en saisir à nouveau, mais me stoppe bien avant d'avoir mes doigts posé dessus. Observant les cordes remuer grâce à la brise tout simplement et provoquer ainsi un son bien plus mélodieux et dés lors appréciable que le mien? Je me permets de vous regarder à nouveau alors que vous jouer les modestes. Pourtant, je suis persuadé que peu de personnes sont capable de telles prouesses. Ceci n'est-il pas une démonstration de précision dans sa maîtrise de l'art du vent ?

Je me laisse aller à simplement écouter la mélopée, cherchant à la gravée dans ma mémoire pour tenter de la reproduire et vous la ressortir lors d'une probable prochaine rencontre, mais surtout quand je maîtriserais bien plus mon instrument. Néanmoins, quand la musique s'estompe temporairement, que mon regard et le votre se croise, vous prenez une nouvelle fois la parole pour quérir de nouvelles choses, de nouvelles informations à mon sujet et j'en souris légèrement.

"Mon père fut le chef de ce clan jusqu'à sa mort. Mon aîné, Yoshitsune a maintenant prit la relève. Je suis Nagamasa Mikazuki." Me présentais-je alors d'une voix calme et posée. "Et vous, qui êtes-vous ?" Peut-être que je fais légèrement preuve d'impolitesse en requérant de la sorte qu'il se présente à son tour, mais normalement, la coutume veut que ça soit en général l'homme qui se présente en premier, du moins, il me semble, mais peut-être que dans ses contrées, il n'y a pas d'importance à cela ?

Je reste alors un peu surprise par la question que vous prononcez maintenant. La cérémonie du thé ? J'en souris un peu. "Oui, je peux parfaitement vous répondre. Que désirez-vous savoir ?" Je vous invite à parler d'avantage, à me dire réellement ce que vous voulez savoir pour guider le flot de paroles que je pourrais bien dire ensuite, étant donné que je peux en dire pas mal sur cet art que je maîtrise bien mieux que la musique, à mon sens, bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Jeu 29 Mar 2018 - 7:33

La cérémonie du thé x Nagamasa-san


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Une réponse donnée qui lui permet de mieux situer la jeune femme dans le jeu clanique du village. En fonction du nom qu’elle pouvait répondre, un affrontement pouvait avoir lieu sans trop d’attente. Certaines familles (pouvait-on seulement les appeler ainsi ?) l’horripilaient au plus haut point. Leur manque évident d’honneur et leur goût pour les félonies les trahissaient. Le nom de la crinière immaculée vint donc préciser qu’elle serait une samurai. Une façon de combattre bien singulière dans ce monde où tout le monde crachait des flammes et pouvait voler, pour le peu qu’un entraînement eut été de rigueur. Il la trouvait cependant élégante. La danse d’une lame valait bien mille jutsus, peut-être même qu’il enviait cette manière de manier un katana. Il avait appris à combattre avec ce dernier, surpassant probablement nombre de shinobis aguerris en la matière. Ce qui était assez singulier pour un pupilles pâles, vous en conviendrez aisément, non ?

La partie qui l’intéressait le plus était celle qui parlait du Bushido, la voie du guerrier. Il trouvait le nom peu attirant certes. Mais les principes de cette dernière ne le laissaient pas de marbre. Droiture.. Courage.. Bienveillance.. Politesse.. Sincérité.. Honneur.. Loyauté… Il avait l’impression de retrouver sa propre personne dans chacune des vertus de ce code semblant très strict. En ce qui concernait la mort, il ne la craignait pas plus que cela. Ses craintes étaient portées sur le village et ses habitants, à défaut de ne pas pouvoir veiller sur l’humanité toute entière. Un rêveur vous dites ?

Hyûga Takumi. en lui souriant doucement, d’une voix toute aussi calme.

Hajimemashite. en inclinant légèrement la tête, en guise de révérence.


De manière élémentaire, il se présentait à elle. Rien d’autre n’était nécessaire, du moins pour l’instant. Ses différents grades et titres ? Vraiment ? Qui oserait les mettre en avant alors qu’il venait quérir des informations sur une certaine cérémonie ? De toutes évidences, pas une personne qui respectait les sept vertus dernièrement énoncées, non. Un nouveau sourire se dessinait sur son visage, la question avait fait mouche ? Visiblement, oui. Elle s’avançait quelque peu sur le sujet, se targuant alors de pouvoir lui répondre sans soucis. Quelle aubaine. Une sacrée coïncidence de tomber pile poil sur la bonne personne, dès le premier coup. Quelle chanceux ce Taku-Taku.

Vous m’en voyez ravi, Nagamasa-san. en souriant franchement.

Ce qu’il voulait savoir ?

Je suis désireux de rencontrer une des personnes s’adonnant à cette pratique. Voyez-vous, Nagamasa-san, il m’est arrivé d’assister à des événements de ce genre par le passé. Rien de très probant ceci dit. en passant une main dans sa longue chevelure de jais.

Il remettait cela. Une nouvelle fois. Décidément, il n’était point du nombre de ceux qui avaient froid aux yeux, nop.

Ce que je recherche est une représentation privée. Pour moi seul. Qui sait, peut-être même que je pourrais très bien m’entendre avec cette personne et qu’une… puis fait jaillir théâtralement sa main de ses cheveux.

Une seconde brise sortie de nulle part se permit de s’inviter en ces lieux. Elle se concentra uniquement sur la crinière sombre du jeune homme, la faisant flotter au gré de ses variations, ayant pour effet de décupler son charme de manière exponentielle. Un genjutsu ? Non. Il maîtrisait simplement de sombres arcanes interdites, produits de son propre cru. Cet homme qui s’était présenté à elle n’avait rien d’un renard ou d’un loup (quoi que), il comptait bien finir par avoir ce qu’il désirait, d’une manière ou d’une autre.

...relation fort “appréciable” pourrait en découler. en lui souriant tendrement tandis que son arcane interdite battait son plein.

Wombo combo.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Ven 30 Mar 2018 - 17:05
La cérémonie du thé
Nulle vantardise dans ma présentation, juste un résumé de fait, ayant certes des liens avec moi, mais vous permettant ainsi de me situer dans ce clan dont vous foulez de vos pieds le domaine. Néanmoins, il est vrai qu'à côté de votre présentation, qui se contente uniquement de votre nom et votre prénom, je peux avoir l'air plus narcissique. Pourtant, cela ne fut pas mon intention et j'espère dont que vous n'avez pas interpréter cela ainsi. Sinon, j'en serais réellement navrée.

Inclinant alors la tête comme vous quand vous continuer pour laisser entendre que vous êtes enchanté de faire ma connaissance. Je me permets alors de faire de même. "Yoroshiku onegaishimasu" Soufflais-je alors doucement à votre intention, vous faisant ainsi part de mes espoirs pour cette nouvelle relation. Une relation que j'espère déjà voir durée et surtout me permettre d'avoir enfin des contacts en dehors du clan et le début d'une implication dans le village de la roche.

Un léger sourire prend place sur mes lèvres après vous avoir répondu et entendu votre satisfaction, bien qu'elle ne soit que temporaire étant donné que nous sommes seulement au tout début de notre échange sur ce sujet qui semble bien vous tenir à coeur. J'avoue être assez curieuse de vos motivations et l'attrait que vous pouvez avoir pour le thé et ce rituel, qui pour un oeil extérieur pourrait en réalité être plus qu'ennuyeux.

Je vous laissez alors me parler de votre requête et ne peut réprimer un léger sourire quand, étrangement, je réalise que je suis exactement la personne qu'il vous faut. Par le fruit d'un curieux hasard bien entendu. A moins bien entendu que vous sachiez déjà, par l'un des membres du clan qu'il fallait vous adresser à moi, mais que pour faire preuve d'une certaine finesse, vous agissez de la sorte ? C'est en effet quelque chose de très probable, même si je ne vais pas aller à croire que vous soyez finaud de la sorte.

"Alors, Hyûga-san, vous avez la personne que vous recherchez devant vous. Je suis bien meilleure pour la cérémonie du thé que dans l'art du Shamisen, sans bien entendu faire preuve de prétention." Souriais-je doucement alors que je continue de vous regarder et que vous poursuivez ensuite votre demande, la précisant pour demander une représentation privée.

J'ignore pourquoi, mais soudainement, je vous trouve un certain charme, mon coeur battant semble-t-il un peu plus fort dans ma poitrine à cause de cette impression. Gardant mon regard rivé sur vous, je pourrais totalement rougir, si j'étais de ces filles niaises qui cherche l'amour et qui surtout, se laisser aller à ce genre de jeu de séduction. Je me contente donc de faire preuve d'un certain stoicisme.

Je me permets néanmoins de toussoter légèrement quand vous faites une proposition qui pourrait être, je pense, assez tendancieuse. Vous observant toujours, je finis par esquisser néanmoins un certain sourire. "Je suis d'accord pour une représentation privée, mais il me semble que vous avez une vision assez erroné de ce dont il s'agit." Non, je ne vous traite pas d'ignare, mais simplement que vous vous trompez probablement sur cela à cause peut-être de rumeur ou on dit stupide. Néanmoins, je ne me permets en aucun cas de vous juger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Dim 1 Avr 2018 - 9:06

La cérémonie du thé x Nagamasa-san


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Intention soufflée, portant l’espoir d’une entente durable. Sentiment partagé, misant sur une relation louable. Velléité vicieuse, cachée derrière le sourire affable ? Volonté nébuleuse, montrée par un pantomime remarquable. Les deux protagonistes avaient l’air d’être sur la même longueur d’onde. Enfin plus ou moins. Ou presque. Peut-être pas trop, voire pas du tout. Bref! quoi qu’il en fut, tout semblait aller pour le mieux pour notre noble à la chevelure de jais. Elle s’annonçait alors comme la personne qu’il recherchait. Un léger soufflement de nez n’avait pas manqué de gagner sa mimique, un peu amusé par la précision faite sur les compétences de la crinière immaculée quant au shamisen. Il l’espérait bien, oui, qu’elle avait bien plus à montrer pour cette cérémonie. Sinon, il n’assisterait qu’à quelque chose de peu revigorant. Voir quelqu’un servir du thé en agitant un éventail traditionnel, non merci. Il avait mieux à faire, pour sûr. Il lui fallait quelque chose qui sortait du lot, quelque chose d’original. Après son petit manège théâtrale, c’est sans gêne qu’il reprit la parole en souriant, visiblement pas peu fier de ses conneries. Sacré Taku Taku.

Ô combien j’aimerais que vous me montriez à quel point j’ai tort, Nagamasa-san. en la regardant dans les yeux.

Se faisait-il des idées ? Il était venu pour du thé oui, mais allait-il repartir avec cette seule satisfaction ? Tout cela était nébuleux et, à l’évidence, d’une piètre importance. “Ce qui devra arriver arrivera”. Une nouvelle tactique s’imposait cependant. Il se devait d’utiliser son arcane ultime, celle qui la ferait plier. Le pupille pâles commençait donc à concentrer un peu de chakra dans ses iris tout en continuant la discussion.

Puis-je savoir combien cela me coûtera ? en souriant.

Il abordait tout de suite le sujet du paiement, étant lui-même un fin commerçant et ayant commencé des recherches sur le PepsIwa Cola. Ce breuvage devrait être d’ailleurs bientôt disponible dans tout la Roche afin de montrer son génie culinaire. Avant de lancer son maléfice, c’est une ressemblance étrange avec une amie qu’il lui trouva. Cette façon de s’efforcer d’être respectueuse et ce visage… Ces cheveux… C’en était perturbant, ce qui le fit défaillir dans son entreprise. Plus vraiment une amie d’ailleurs. C’était, semble t-il, son comportement qui avait causé cette rupture soudaine. Lui, n’avait en tête que la voie de la Justice, ne pensant qu’aux habitants, quitte à en devenir mauvais. Seulement, l’était-il déjà ? Ou allait-il le devenir ? Une introspection s’imposait mais elle ne sera point pour aujourd’hui. C’est après avoir momentanément détourné le regard en pensant à tout cela, essayant de mimer le fait d’observer quelqu’un qui pouvait avoir l’air louche, qu’il se permettait une nouvelle interrogation.

Des horaires spéciaux sont imposés à cette pratique ? Cela se passerait-il de nuit peut-être ? J’ai ouï dire que l’obscurité à tendance à rendre la lumière plus délicieuse. La même logique pourrait être appliqué à la cérémonie, faisant du manque d’activité du village un atout majeur pour son bon déroulement ? curieux en se grattant la joue avec son index.

Bien que tout cela pouvait prêter à confusion, les questions étaient légitimes et sincères. Seulement, allait-elle se dire que cela puait le traquenard ? Une petite tentative de tester sa confiance envers cet inconnu. Tentative inconsciente du jeune homme, bien entendu. Aussi inconsciente que leur rencontre n’était due qu’au fruit du pur hasard.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Lun 2 Avr 2018 - 13:54
La cérémonie du thé
Tout en soutenant votre regard, je dois avouer être sceptique à vos paroles, ne comprenant guère le sous-entendu placide dont vous êtes là l'auteur. Peut-être suis-je trop sage pour m'en apercevoir ou trop peu dévergondée ? Je ne sais point et de toute façon, là n'est pas l'importance. "C'est une chose qui, en effet, peut se faire. Cela dépend du temps que vous avez encore de libre aujourd'hui, ou bien même un autre jours." Répondis-je alors tout simplement pour vous informer que ce n'est pas quelque chose qui ne dure que quelque minutes, plutôt une vingtaine voir dans le cas présent, il me faudra un peu plus de votre temps, le temps d’affréter tout cela et de me mettre dans une tenue un peu plus adéquate.

Ne remarquant guère votre manège, probablement à cause de l'arrêt rapide de celui-ci, je vous écoute tout simplement et reste silencieuse un instant. Combien est-ce que cela pourrait bien être ? Je ne sais point, je ne me suis jamais réellement posé la question étant donné que jusqu'à présent, j'ai toujours fait cela à l'académie, avec mes compagnons et pour m'entraîner, perfectionner cet art. Alors là, cette simple question de prix, j'ignore réellement la réponse que je pourrais bien vous donner. Quel est le prix exacte ? Celui qui ne sera pas trop haut, mais qui en même temps, ne sera pas dérisoire. Je l'ignore vraiment. "Le prix que vous voudrez donner à la fin de la séance, je dirais. C'est la première fois que je ne le ferais en vraie et si cela ne répond guère à vos attentes, vous pourrez partir sans rien donner en retour hormis le temps que je vous aurais fait perdre." N'est-ce pas là une bonne réponse que je viens de vous donner ? Un moyen de trouver le prix adéquate après, en fonction de ce que vous aurez bien voulu me donner ? Si bien entendu, je ne fais pas quelque chose de médiocre ou qui viendrait à vous décevoir.

Je ne comprends alors pas vos mimiques soudaine à mon égard, puis votre questionnement soudain sur les horaires. Cherchez-vous à repousser à plus tard cette cérémonie que vous avez pourtant quémander ? Je vous écoutes néanmoins et vous laisse parlez. Je me permets alors de vous laisser entendre un petit rire. "Nous ne sommes pas au coeur du village, Hyuga-san, mais dans un quartier résidentiel, alors il n'y a pas forcément beaucoup d'agitation ici. Je peux vous faire découvrir notre cérémonie du thé dans quelque minute comme dans plusieurs heure, à vous de décider tout simplement quand vous désirez le découvrir. Si vous estimez que pour voir, en début de soirée, c'est le plus propice, alors on organisera cela à ce moment là. Il faut juste que vous ne soyez pas pressé par le temps." Soufflais-je alors doucement en vous adressant un léger sourire, non pas moqueur, mais tout simplement sincère. Un sourire pouvant se voir comme charmant ou tout bonnement amical en fonction e l'interprétation que vous pourrez en avoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Mer 4 Avr 2018 - 12:16

La cérémonie du thé x Nagamasa-san


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Le chanceux. Il s’avère que la bougresse est disponible dès aujourd’hui. Ce qui voudrait donc dire qu’il pourra profiter de ces arcanes assez rapidement, ce qui comblera bien son impatience. Un défaut qu’il se doit aussi de faire disparaître, ou au moins le remplacer par un bien moins conséquent. Seulement est-ce possible ? Il est du genre à prendre son mal en patience mais bien souvent, c’est le mal qui le prend… passons. Un sourire après l’autre et un échange après l’autre, vient enfin l’heure de l’arrangement. El famoso “moyennant finance”. La samurai semble plutôt arrangeante en ce qui concerne l’argent. À défaut de pouvoir le combler de sombres manières, il espère bien qu’elle puisse le satisfaire d’une rayonnante façon.

Cela me convient parfaitement.

Il est loin d’avoir des problèmes d’argent, il ne connaît d’ailleurs pas cette situation. Dans le genre pété de thunes, on fait rarement équivalent. Peut-être est-ce aussi pour cela qu’elle a décidé de ne point fixer de somme ? Recherche t-elle quelque chose de plus singulier ? Ou bien cache t-elle très bien son jeu depuis le début et sous-entendrait-elle qu’il n’y avait point de gardien devant les cages ? Que le champs est libre ? Qu’elle est au régime mais que cela ne l’empêche point de jeter un œil au menu, quitte à faire un petit excès ? Tout cela est nébuleux, le jeune pupilles pâles à besoin d’y réfléchir. Au pire, il improvisera le moment venu. C’est un peu ce qu’il fait depuis qu’il est diplômé de l’Académie Hashira. Oui, on peut finir Chûnin et Capitaine de la Police du Yamagenzo (dans lequel il est entré prématurément, rappelons le hein) en improvisant.

Ma foi, je ne souhaite point vous cacher mon impatience quant à cette représentation dont vous me parlez. Si vous devez vous rendre dans un endroit en particulier pour cela, je vous suivrais sans problème.

C’est donc un sourire CHARMANT qui se dégage de la jeune femme. Ce n’est pas étonnant, il est plutôt beau gosse le Taku. Il lui renvoie un simple sourire amical, ce n’est pas un homme facile vous savez. Lui aussi a ses principes, son code de l’honneur. C’est comme quand on pêche, il faut savoir utiliser le bon appât afin d’attirer le poisson adéquat. Est-il entrain de la comparer à un poisson ? Non non. Enfin peut-être oui.

Dites-moi, que faites vous dans la vie, Nagamasa-san ? Je veux dire… À part découper les félons en morceau et travailler votre cérémonie du thé ?

Tout de même curieux, il s’adonne à l’interrogation. Et ce, qu’ils soient entrain de partir pour un lieu plus “tranquille” ou qu’ils soient toujours au même endroit. L’intéressait-il ? Pas du tout. C’est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus respectable, bien qu’elle fasse montre d’un énorme intérêt à son égard. Issou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Ven 6 Avr 2018 - 18:19
La cérémonie du thé
Une réponse fort simple, mais en même temps, elle répond bien à ce que j'ai dit. Nulle prise de tête en perspective parce que vous voudriez directement avoir un prix. Ainsi, cela permet de ne pas partir sur une conversation fort ennuyeuse, parce que les questions d'argents peuvent bien facilement amener des tensions entre deux personnes quand celles-ci tentent de trouver un accord. Alors, il est bien plus simple que je me plie à votre volonté, vous laissant ainsi seul juge de la futur prestation que je vous ferais pour la cérémonie d'une thé. Espérons donc que cela ne sera pas juste une perte de temps pour vous et un moment long et ennuyeux.

Je réponds d'ailleurs à votre question concernant le moment de la prestation, pour vous informer tout bonnement qu'elle peut avoir lieu assez rapidement étant donné que nous sommes dans un lieu propice à cela, ou plutôt un quartier étant donné le peu d'agitation. Néanmoins, il est clair que je ne me vois guère sortir tout mes affaires pour vous servir le thé ici alors que tout est plus ou moins prêt à l'intérieur. "Nous ne pouvons pas faire cela ici, il faut regagner la demeure." Vous informais-je donc pour que vous preniez la peine de vous lever alors que je fais tout de même, me saisissant de mon shamisen pour ne point l'oublier là et risquer de me le faire dérober par un chapardeur. "Néanmoins, il me faudra un peu de temps pour préparer tout cela. J'espère que l'attentes ne sera pas trop longue pour vous." Vous informais-je tout en prenant la direction de la maison la plus proche, celle que j'occupe pour le moment avec mon aîné, n'étant arrivée que depuis très peu de temps dans le village.

C'est un court trajet, mais celui-ci semble assez long néanmoins pour que vous lancier un sujet de conversation et je tourne tourne la tête un instant vers vous pour vous regarder avant de reporter mon regard sur le bâtiment en face de nous. "Je pense que je fais la même chose que toute kunoichi qui se respecte, et cela même si je suis arrivée il y a quelque jours dans le village." Une réponse simple, mais en même temps assez précise pour un connaisseur, sauf si bien entendu nous avons une vision bien différente des kunoichi et dans un sens, cela peut réellement être le cas. Même si en réalité la base restera toujours la même, entre les missions, le travail d'équipe et les entraînements. Quoique, en réalité, je n'ai pas encore eu le loisir de postuler pour une quelconque mission, j'ignore donc si les hautes sphères estimes mes compétences comme assez élevée pour participer avec mon équipe à ce genre de situation, qui peuvent parfois être plus périlleuse qu'il n'y parait. "Et vous ?" Soufflais-je alors doucement pour que vous conversiez également, pour en savoir plus sur vous, mais surtout par politesse. On m'a toujours apprit de retourner l'intérêt qu'une personne peut nous porter, du moment que cela n'est pas malsain et là, il s'agit simplement d'une conversation de courtoisie il me semble. Il n'y a rien de sous-entendu, de pervers, de perfides, etc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Jeu 12 Avr 2018 - 1:03

La cérémonie du Thé x Nagamasa-san


私とあなたの違いを教えてください。 レベル。 それは、月を捕まえようとしている猿の物語のようなものです。 彼がどのように戦うにせよ、彼は彼が見ている水に月の反射だけです。 だから、それは水の中に沈むだけです。 時間の経過とともに、それは流れます。

Une réponse donnée qui l’invite alors à la suivre, où qu’elle puisse aller. Taquin, il se permet de faire continuer la mélodie jouée par l’instrument malgré le fait qu’elle le prenne en main. Caractère qui le singularise, contrairement à la plupart des militaires de la Roche, se voulant en premier lieu amical et chaleureux avec les habitants du village. Trait de caractère qui a cependant tendance à se voir disparaître dans tout son implexe et celui des récents événements. Il ferait tout de même un effort pour ne pas froisser la jeune femme ou même toute autre personne aux alentours.

N’ayez crainte, je suis du genre patient vous savez.

Menteur. Cet homme est la définition même de l’impatience. Il peut au moins remercier ses racines nobles et son éducation des plus strictes qui lui permettent de garder son air habituel tout en balançant ses petites “serpentades” verbales. Curieux, il l’est. Cette cérémonie, à quoi peut-elle bien ressembler ? Est-ce quelque chose de barbant ? Est-ce une arcane secrète de ces samuraïs ou du cru de la demoiselle, au même titre que les siennes ? Nébuleux est ce sujet, il tient cependant à tirer au clair tout cela. Et il ne tient qu’à elle d’apporter un éclaircissement au sein de tout ce questionnement obscur.

Et que fait toute kunoichi qui se respecte, si je puis me permettre cette curiosité bien évidemment ?

Sur un ton léger, il comprend bien ce qu’elle veut dire. Seulement, elle n’a pas l’air d’être une flèche comme on dit. Ou alors est-elle simplement trop polie et/ou réfléchie pour réagir à ce genre de comportements probablement jugés futiles par les escrimeurs frappés de sagesse ? Peu s’en faut, il aura bien découvert cela avant la fin de leur entrevue. Cela aura le mérite de lui offrir un petit challenge si cette pratique du thé s’avère des plus ennuyeuses. Et puis, cela l’aidera à éviter de trop la reluquer. Les adeptes du Bushido sont très portés sur la famille, dit-on aussi. Cela pourrait être fort épineux pour lui que de s'attirer les foudres du clan du grand Shodaime. Il n’en est rien, il les prendra un par un si il y a un problème. Ce n’est pas une vingtaine de gus, épée à la main et un balai dans le cul, qui l’intimideront.

En bon capitaine de police, je m’efforce de faire tenir la paix intérieure que connaît ce village. D’ici peu, j’aurais aussi commercialiser une boisson de mon propre cru, le PepsIwa Cola ! je vous le ferai goûter, à l’occasion. Enfin… Si vous le voulez bien, évidemment.

L’air enthousiaste, il s’avère que ce fieffé gaillard s’adonne à l’expérience culinaire, lui qui est aussi un fin cuisinier et un apprenti chercheur. Aucun laboratoire en vue, si ce n’est celui qui a remplacé son dojo au sous-sol de son manoir mais aussi ceux du poste de police n°12 après réformes. Donc si, des laboratoires sont en vue. Ahlala, sacré narrateur. Presque même niveau que ce Taku-Taku, non ? Il se contente aussi de la suivre, n’ayant que cette cérémonie en tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 15 Avr 2018 - 16:15
La cérémonie du thé
Une curiosité bien étrange, voilà de quoi vous faites preuves là. A moins que vous ne soyez tout simplement qu'un ignare. Un shinobi de bas étage qui ne comprends rien au vacation que sont s'opposé faire les personnes de notre catégorie. Bien qu'étrangement, j'en doute assez fortement étant donné votre capacité à jouer de l'affinité futon et surtout, de votre appartenance à l'un des clans principaux du village. "Je serais surprise que vous ne compreniez pas de quoi je parle réellement. Après tout, normalement, en tant que shinobi, vous devez aussi vaquer à cela quand vous êtes disponible." Aufcun sous-entendu pervers, juste une vérité qu'il me semble normal. Après tout je parle d'entrainement, que cela soit au kenjutsu ou bien tout simplement au ninjutsu, voir même dans d'autre branche pour d'autre personne. Comme par exemple mon aîné qui n'a de cesse de développer de nouveau genjutsu que je me doute être, plus que puissant. Je dois dire que je l'admire pas mal Yoshitsune.

Capitaine de la police ? Je vous observe alors un peu plus en détail, tandis que je vous invite à rentrer maintenant dans la bâtisse. C'est assez étrange de voir un homme tel que vous être à ce titre, non pas qu'il ne vous sied guère, mais du peu que j'ai pu observer de vous jusque là, vous semblez comment dire... Assez perturbant. A user comme cela de vos techniques, certes, elles sont plus ou moins inoffensives, mais ne manquent-elles pas de sérieux également ?

"Je serais ravie de goûter." Soufflais-je doucement en vous guidant dans le couloir pour vous ouvrir ensuite une porte coulissante et vous inviter à vous installer. "Je reviens dans quelques-instant, prenez donc place. Je tâcherais de ne pas être trop longue." Un espoir que je sais qui risque d'être vain étant donné que je dois aller ranger mon shamisen et ensuite m'affréter correctement pour respecter le rituel au maximum. Je ne peux me permettre de le faire avec les cheveux libéré de toute entrave. Un chignon est requis pour cela, puis le kimono que je porte là, n'est point le plus correcte non plus pour cette cérémonie.

Néanmoins, je tâche de faire cela le plus rapidement possible, espérant bien entendu que de votre côté, seul dans cette pièce, vous ne trouviez pas l'attente trop longue. Quand on est seul, le temps peut passer tellement plus lentement. Allez-vous, vous languir de ce qu'il va advenir ensuite ? J'espère que cette attente ne nuira pas à votre réceptivité pour la cérémonie qui va suivre.

C'est ainsi une fois en tenue et avoir été chercher le nécessaire dont j'ai besoin que je reviens dans la pièce. Un signe de tête pour m'excusant d'un signe de tête silencieux de l'attente que je vous ai causé que je m’affrète à la tâche, venant prendre place près de vous, je me mets alors à faire la cérémonie dans un silence perturbé par les quelques bruit provoquer par la préparation du thé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Mer 18 Avr 2018 - 5:47

La cérémonie du thé x Nagamasa-san


私とあなたの違いを教えてください。 レベル。 それは、月を捕まえようとしている猿の物語のようなものです。 彼がどのように戦うにせよ、彼は彼が見ている水に月の反射だけです。 だから、それは水の中に沈むだけです。 時間の経過とともに、それは流れます。

Surprise ? Le nébuleux s’emparait alors de lui. Gardant un air concentré alors que son cerveau effectuer des virevoltes internes, il essayait de cerner les dires de la femme aux cheveux décolorés. Ou blancs/gris/argentés ou autre synonymes de couleurs. Le détails ne trouvait point d’importance même si il trouvait cela étrange que quelqu’un puisse avoir une crinière d’une telle couleur, cette dernière en temps normal réservée aux personnes âgées, pour ne pas dire presque mortes. Mais tout cela ne voulait point dire grand chose non plus, il était aussi un cadavre en sursis, frôlant la mort de nombreuses fois et devant combattre sauvagement malgré lui par bien des moments.

Bien évidemment, cela va de soi. Je comprend tout à fait, oui oui. en souriant doucement.

Un évident et gros sous-entendu pervers venait d’être lâché là par la jeune femme mais qu’à cela ne tienne. Il ferait genre de n’avoir rien capter. Il avait lu dans certains livres, notamment celui qui portait l’étrange nom de “La voie du -dono”, comment charmer et faire d’une femme la sienne. Jusqu’à présent, les conseils de ce curieux ouvrage ne lui avait rien apporté. Quelle étrangeté que cela. S’était-il fait berner par le libraire qui lui avait assuré que cela était 100% satisfait ou satisfait. Un petit détail curieux auquel il commençait à peine à faire attention. Les charlatans étaient donc légions au sein de la Roche, quelle tragédie. Si seulement il mettait la main sur le fieffé salopard qui avait osé écrire ces faussetés…

Elle l’observa, pour ne pas dire reluquer, elle avait évidemment besoin de calmer ses ardeurs avec le corps du jeune policier. C’était compréhensible, c’est un air pas peu fier qu’il arborait tandis qu’elle ne pouvait point s’empêcher de le dévorer du regard. Ah, les femmes. Le PepsIwa Cola fait son effet, comme à chaque fois. Cela en devenait lassant, elles tombaient toutes sous son charme une fois qu’il admettait avoir fait des recherches et avancées scientifiques majeures pour le domaine culinaire iwajin. Il s’installa donc, sans peine et sans gêne, il était l’invité après tout. Le pupilles pâles faisait tout de même preuve d’une certaine retenue et d’une noblesse de mouvement, à défaut d’en faire d’âme. Sacré Taku Taku, il cachait terriblement bien son jeu ce renard. Non ? Ah bon…

La samuraï revint finalement, changée et avec tout un attirail probablement utile pour sa prestation. Il sourit simplement en retour du signe de tête, impatient de voir le résultat d’années d’entraînement intensives nécessaires pour maîtriser de telles arcanes. L’attente ne fut pas si longue, il avait démarré une partie de shogi dans sa tête, étudiant de multiples combinaisons de coups à lâcher à sa prochaine partie. Il avait pour objectif de battre le meilleur médecin du Yuukan et pourquoi pas, organiser un tournoi de ce jeu pas peu fameux ? Il lui en toucherai deux mots à leur prochaine rencontre, pour sûr.


Le silence laissa rapidement place à une phénoménale technique, probablement redoutée dans tout Tetsu no Kuni. L'exécution était parfaite et commençait à le faire un peu trembler. Cette sensation… C’était bien celle d’une excitation créée par une certaine admiration pour les mouvements incroyablement bien coordonnés. Une tasse se vit déposer sans le moindre bruit, stupéfiant. Son œil goguenard l’avait quitté pour un air surpris mais toujours vif, à l’affût de la moindre étrangeté. Le thé servi semblait se confondre avec une cascade du pays des tourbillons, une diablerie pour sûr. L’eau se voulait hypnotisante, le genjutsu (qui n’en était pas un) prit fin quand le liquide s’arrêta de couler. Terrifiant, mais il fallait rester digne. Les divers ustensiles usaient de danse et probablement de bassesse pour finalement atteindre les sens du Hyûga, le détendant malgré son agitation certaine. C’est après avoir raclé sa gorge en fermant les yeux qu’il s’exprimait finalement sur la chose.

Merci.

Une simplicité foudroyante, pour sûr.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 22 Avr 2018 - 17:21
La cérémonie du thé
Gestuelle lente et minutieuse. Chaque mouvement à déjà été répété des dizaines et des dizaines de fois, afin de trouver la bonne action, la cadence idéale. La cérémonie est un art, plus qu’une pratique. On le travaille encore et encore, pour tenter de s’approcher de la perfection, de l’idéal que tout pratiquant s’en fait. Je ne suis pas encore à son paroxysme, mais j’excelle néanmoins dans celle-ci.

Concentrée à la tâche, mon regard est rivée sur mes mains et le thé que je suis entrain de vous préparer, ignorant si vous êtes oui ou non captivé par tout cela ou si vous trouvez le tout d’un ennui mortel. J’escompte réellement que vous y trouverez une certaine satisfaction. Je m'attelle à cette tâche pour qu’à la fin, après quelque minutes qui auraient pu être longue si l’ennui était plus que présent, je vous tende cérémonieusement le Chawan contenant le thé vert que je viens de préparer à votre demande.

Un remerciement de votre part. J’esquisse un petit sourire, sereine même si je pourrais redouter que vous n’ayez pas apprécier la cérémonie ou encore que vous n’aimiez pas tout simplement le thé que je vous ai préparé. Néanmoins silencieuse, j’attends que vous laissez vos lèvres profiter de ce bol que je viens de vous servir. L’eau n’étant pas trop chaude, ne vous permettent pas de vous brûler la langue ou les lèvres en cas d’un désir trop hardie de goûter celui-ci.

J’attends donc que vous déposiez le bol devant vous pour esquisser un petit sourire. “Cela vous convient-il ou bien vous attendiez-vous à autre chose ?” Demandais-je alors d’une voix bien plus calme qu’avant et marquant bien un état d’esprit bien plu serein. A milles lieues des préoccupations que j’ai pu avoir avant par vos mots ou votre gestuelle. Ainsi, je suis encore bien plus loins de savoir l’esprit mal tourné que vous possédez et les noirs désirs que vous formuliez dans votre tête à cause de mes paroles auxquelles vous imaginez des connotations perverses alors que je suis, à mon sens, bien loin d’être immorale.





Dernière édition par Nagamasa Mikazuki le Lun 23 Avr 2018 - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Lun 23 Avr 2018 - 7:55

Il accepta volontiers la substance qui lui fut proposée ici. Rien ne pouvait plus le combler qu’un petit thé vert en ces temps bien chaotiques. Enfin, il y avait bien deux ou trois choses mais passons ces détails mêlant élucubrations de zoukeurs et fantasmes tenant plus de bizarreries qu’autre chose, voulez-vous bien ? Les saveurs de la boisson se veulent modestes comparées à celle du clan de la Foudre. Bien que cela ne soit pas le meilleur mélange de plantes qu’il ait pu goûter jusque là, l’essence même de ce dernier l’atteint chaleureusement, le laissant ainsi profiter de la situation et du répit qui lui est accordé. Une fois l’action du délecter effectuée, il se permit de déposer le contenant face à lui, ce dernier à moitié vide. Après tout, il ne fallait pas tout boire d’un goût mais il fallait aussi montrer que son noble palais n’avait point rejeter ces saveurs différentes de son quotidien.

Je n’en attendais pas moi d’une cérémonie qui porte sur son nom une telle réputation.

En vérité, il ne pensait point qu’une telle précision et une telle fluidité de mouvements puisse exister en ce bas monde pour simplement servir du thé. Fort heureusement, elle ne s’était pas mis à cracher du feu pour chauffer la boisson, qui sait comment cela aurait pu terminer ? Mais cela ne changeait rien à sa vision des choses, ces escrimeurs ne semblaient avoir rien d’autre que leur code de l’honneur et leur façon de se servir de leur épée. Il fallait creuser la chose, espérant que la personne qui se tenait devant lui n’était point une coquille vide et où tout sens logique est absent, à l’instar de bien d’autres femmes qu’il avait pu rencontré auparavant et qui partagent aussi cette couleur de cheveux étrange.

D’où vous vient ce savoir, Nagamasa-san ? Est-ce quelque chose qui vous a été légué en héritage ou l’avez-vous développer vous-même ?

Une simple interrogation qui pourrait probablement l’aider à savoir si, oui ou non, elle était comme tous ses semblables. Des pâles robots préprogrammés par un Shôgun afin d’effectuer des missions. Rien ne semblait prendre de différence avec un village caché si ce n’était leur code de l’honneur qui était probablement bafoué des centaines de fois par jour. M’enfin, il pouvait toujours se fourvoyer sur tout ce qu’il avait en tête, il ne tenait qu’à elle de le prouver. Prouver que son clan invisible ces derniers temps était autre chose qu’un ramassis de parasites au même titre que ces Borukan.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 24 Avr 2018 - 15:11
La cérémonie du thé
J’arque un sourcil en entendant maintenant vos propos. “Une telle réputation ? Je vous avoue que je ne suis pas réellement de ceux qui suivre les élucubrations des autres, mais je serais bien curieuse de savoir ce qu’il est dit cette pratique.” Soufflais-je à votre attention dans un demi sourire alors que mon regard reste rivé sur vous, une lueur inquisitrice présente dans mes iris afin de vous faire savoir que je suis réellement curieuse de cela. Je devrais, à l’avenir, faire preuve d’un peu plus d’écoute concernant les racontars dans les rues. Ainsi, je serais plus vite informé sur les gens que je pourrais rencontrer ou encore simplement les réputations des uns et des autres… Et puis, il est vrai qu’il est possible d’écouter, pour en apprendre et ensuite juger par soi-même, se faire sa propre opinion.

Une question fuse alors de vos lippes, assez intéressante et je baisse la tête un instant. Réfléchissant un instant à cela. Ainsi, c’est d’une voix calme et posée. “Je dirais qu’il s’ait un peu des deux. Le Bushido implique que nous ne soyons pas juste des guerriers, mais aussi des personnes faisant preuve de savoir. Nous n’avons pas réellement d’art alloué à cela, nous sommes donc libre de choisir et surtout de suivre ou non cette voie.” Je relève alors un peu la tête et vous observe un bref instant avant de poursuivre. “Comme vous aurez pu le constater, j’ai décidé de me diriger vers la cérémonie du thé et la musique avec le shamisen, bien que pour le second je sois encore en apprentissage. J’aurais pu partir sur la poésie ou encore l’art de la comédie, mais cela n’a point trouvé de réel intérêt à mes yeux.” J’incline un peu la tête. “Non pas que je ne trouve pas cela inintéressant, mais plutôt que la pratique me semble moins attrayante. J’aime à lire des poèmes ou regarder des pièces du kabuki, mais je ne m’imagine point réciter l’un ou l’autre texte de la sorte.” Mes élucubrations maintenant terminées, je reste silencieuse un bref instant avant de finalement surenchérir afin d’avoir également le droit à votre vision. “Et vous ? Que pensez-vous de l’art ? J’ai pu avoir un bref aperçu de votre attrait pour la musique, mais, est-ce que cela s’arrête là ? Ou bien avez-vous plusieurs cordes à votre arc comme on dit ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Jeu 26 Avr 2018 - 14:22

L’interrogation semblait sans appel, elle n’avait pas l’air de savoir quoi que ce soit en ce qui concernait cette cérémonie du thé. Rien d’étonnant à cela en vérité, ce genre de petites folies humaines n’étaient transmises uniquement dans les cercles de véritables amoureux de ce breuvage ô combien divin et noble, peut-être trop pour l’être humain. Il semblait être pareil à une purification de l’âme, une miséricorde du divin pour sa pauvre création, assaillie de toute part, les ténèbres s’emparant de leur essence à la moindre faiblesse.

Vous devriez vous y affairer, Nagamasa-san. Savoir ce que les autres pensent de vous, en bon ou en mal, est toujours un avantage certain au cœur de la cité la plus sombre de la Roche. Vous pouvez en croire mon expérience de gradé de la police.

Réponse à sa question fut apportée par la jeune femme, impliquant une vision quelque peu singulière de cette voie qu’était le Bushido. Toujours bon à prendre et surtout intriguant, il écouta avec une grande attention les dires de son interlocutrice. Il y avait donc une réelle éducation, visant à en faire des savants et non pas uniquement des guerriers. Une ressemblance certaine avec son propre clan mais Takumi passerait outre, ils étaient probablement doués de raison. Ce qui n’était pas donné à tout le monde. Tous ne l’étaient sûrement pas mais il y en avait quelques uns au moins, ce qui était bon signe pour eux-mêmes.

Ma foi, tout cela est fort intéressant. C’est donc la musique et la détente qui ont guidé vos envies ? Oui, la poésie, le théâtre ou la littérature en générale n’est pas donnée à tout le monde. Il n’y a pas de mal à la délaisser de la sorte.

Son avis sur l’art ? Il était bien tranché. Après tout, n’était-il pas Taku-Taku, l’homme qui savait tout faire ? Hmmm, nébuleux ouais ouais.

L’art ? J’aime tous ses aspects, toutes ses branches. Ayant eu la chance (?) de pouvoir m’organiser moi-même et décider de ma vie en fonction de mes désirs, j’ai pris la direction de tout ce qui pouvait sembler secondaire pour mon clan. L’art, la cuisine, les langues étrangères, la science en général… J’ai probablement délaissé un important temps d’entraînement pour tout cela, préférant me rapprocher d’autrui plutôt que de tout faire pour me placer au-dessus. On peut donc dire que j’ai plusieurs cordes à mon arc oui.

L’on pouvait se dire qu’il était hautain ou vantard d’en afficher autant mais il était simplement du nombre des honnêtes et des “droits”. Ces aptitudes, il les avait développé pour se rapprocher d’autrui oui. Seul depuis sa plus tendre enfance, il avait tout fait pour s’occuper de lui-même et des autres après lui. Voilà bien une situation qu’il ne désirait plus revivre, et c’était sans doute pour cela que son comportement pouvait en intriguer plus d’un par moments. Mais il se garderait bien de le dire, il était plutôt du genre à écouter les autres parler de leurs problèmes afin de les régler plutôt que de demander de l’aide ou une écoute attentive pour les siens. De toutes façons, il en aurait eu besoin étant enfant et non maintenant.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 29 Avr 2018 - 17:23
La cérémonie du thé
L’intérêt du regard des autres sur soi ? Je n’ai jamais réellement comprit celui-ci, à quoi cela peut bien réellement servir ? Il y a aura toujours des personnes qui seront clémentes et d’autre envieuse. On ne peut pas réellement s’y fier, le regard des autres peuvent être aussi corrompu que leurs âmes souillés par des pensées impures et sanguinolente. “Je tâcherais de m’évertuer à cela, même si j’avoue n’avoir jamais trouvé d’attrait à porter ainsi un regard sur ce que les autres peuvent bien penser de moi de la sorte. J’estime que tant que je suis mes propres principes, je n’ai pas à laisser les autres en juger pour moi. Après tout, pourquoi les écouter quand on sait qu’il y aura toujours des propos mensonger ou encore diffamatoire laissé par une ou l’autre âme envieuse ? Se rabaisser à leurs prêter attention, n’est-il pas justement leurs donner raison ?” Une question, peut-être un peu naïve que je pose là. Mais ayant été recluse dans l’académie du rempart, une entreprise de transmission de savoir et de connaissance, un lieu où il n’y a pas tout ses enjeux clanique, politique et même guerrier, il est normal que je sois un peu naïve sur tout cela.

Répondant ensuite à votre question sur les raisons de cet apprentissage, je me laisse aller à développer un peu et écouter vos propos ensuite. Je penche un peu la tête sur le côté. “Je n’ai pas réellement délaissé, j’en lis et la littérature est une chose que j’affectionne aussi, mais oui, j’ai préféré partir sur la détente d’autrui par le biais du thé et de la musique.” Précisais-je alors, pour ne pas qu’il pense que j’ai réellement délaisser le reste. Après tout, avec le directeur de l’académie, ne parlions nous pas de créer une sorte de club de lecture pour pouvoir échanger sur les différents livres que l’on a pu lire que ceux-ci soit des lectures communes ou non.

Je me permets ensuite de vous retourner la question et je vous écoute alors avec attention, vous laissant exprimer tout ce que vous voulez et me parler ainsi de votre petite opposition à votre clan. Je ne dis rien sur cela, après tout, cela ne me regarde pas, mais j’avoue esquisser un petit sourire à vos propos confirmant les miens. “J’avoue être dès lors curieuse de tout cela. La cuisine, avec votre invention du pepsIwa Cola, je n’en aurais pas trop douté, mais pour le reste, j’avoue être assez surprise et curieuse de savoir ce que cela donne en pratique. Combien de langues parlez-vous par exemple ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Lun 14 Mai 2018 - 6:16

Savoir ce que les autres, ses ennemis mais surtout ses “amis”, est une chose des plus primordiales dans ce monde de vipères. Monde dans lequel l’homme devient serpent et s’assimile au reptile pour mieux se fondre dans la masse et tenter de manipuler les autres un peu malgré lui. Manipulation ayant lieu consciemment ou non, tout le monde s’influence et cherche à s’influencer car tout le monde a des rêves et des objectifs qu’il cherche à accomplir. Un mal pour un bien. Nébuleux qui cache une sagesse déterminante, celle de savoir se placer au-dessus des autres. Une des qualités que l’on attend d’un roi, d’un leader ou alors de toute autre personne se devant de remplir des obligations un jour où l’autre. Etre averti en somme.

Vous n’y êtes pas. Il y a bien le fait de suivre ses principes, de s’assurer que l’on suive la bonne voie. Mais là n’est point la problématique. Vous qui êtes samuraï avez-vous probablement grandi dans un foyer sans intrigue, sans assassinat ayant pour but de retourner tout un clan ou alors vous n’avez point été victime d’injustice sans pareille. Tout cela ne peut être éviter que via deux procédés : être entouré de personne de confiance et juste ou alors s’informer pour mieux prévoir les mouvements de ses détracteurs.

Takumi se permet de saisir à nouveau la tasse pour en boire à nouveau le contenu avant de reprendre, d’un air calme.

Et je doute, tout comme vous, que nous soyons entourés de personnes de confiance. Me trompe-je, Nagamasa-san ?

Evidemment, il ne sous-entend pas que son clan n’est pas digne de confiance ou ne mérite pas de posséder une quelconque responsabilité. Loin de là l’idée même si ce n’est pas l’envie qui lui manque, pour sûr. Ici, il y a plutôt une simple démonstration de bon sens. Ceux qui sont justes et bons ne sont que trop peu nombreux, même chez ces êtres qui se targuent de suivre un “code de l’honneur” strict et rigoureux. Tout le monde a ses faiblesses et ses côtés sombres, même chez les escrimeurs. L’exilé du clan Hoshino l’a bien démontré, ils sont comme les autres, de simples êtres humains.

C’est un chemin louable, vous êtes donc du nombre de ceux qui souhaitent le bien pour autrui. À moins que ceci ne soit une couverture pour mieux laisser s’exprimer un côté bien plus sombre controversé de votre personne ?

Un peu d’humour qui ne vise pas là à faire sortir la femme de ses gongs mais plutôt à détendre l’atmosphère ou alors à tenter d’en savoir plus sur celle qu’il a pour rôle de protéger selon ses fonctions actuelles. Après tout, mieux connaître la populace est aussi un des devoirs de ceux qui ont juré de la défendre, au prix de sa propre vie s’il le faut. Il sourit alors en détournant le regard, observant les environs de la pièce et profitant alors de la décoration intérieure des lieux.

Au-delà du raisonnable je présume. J’ai tendance à faire dans l'exubérance malgré moi, surtout en ce qui concerne le savoir et les mystères que renferment ce monde. Mais peut-être êtes-vous détentrice d’un secret dont j’ignore tout ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

La cérémonie du Thé ᵜᴥ Taku-Taku

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: