Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

2/FINAL. L'Homme au Chapeau


Lun 26 Mar 2018 - 22:14

L'Homme au Chapeau


Bien souvent épargnée des villages cachés ou des grandes nations, Murashigure fut finalement la cible de nombreuses venues. Et quasiment toutes n'avaient qu'un objectif : en apprendre plus sur l'Homme au Chapeau. Et la capitale d'Ame no Kuni était le lieu idéal, puisque certains purent apprendre que ce dernier y résidait.

Mieux encore, quelques rares shinobis eurent la chance de rencontrer l'Homme au Chapeau en personne. Jeune, très singulier mais puissant et sans crainte : cet homme avait à la fois tout pour être l'homme le plus craint du monde mais également porter en lui des incohérences sans doute propre à pareil personnage.

Pourquoi un homme de cet âge avait été le maître de personnalités comme Nara Alderan, bien plus âgées que lui ? Pourquoi avait-il, durant son entretien, paniqué subitement lorsque Watanabe Shiori lui avait parlé de quelqu'un l'ayant accompagné ?

Le bâtiment de l'Homme au Chapeau explosa alors soudainement, laissant dans un petit rayon au centre de la capitale des ruines et de la poussière. Lorsque cette dernière se dissipa, un homme était au centre : le vieux Takahashi Goto.

Et lorsque ce dernier transforma le chapeau de paille du prétendu Homme au Chapeau en haut de cuir qu'il porta à sa tête, la boucle était bouclée.

L'homme qui s'était présenté comme le plus puissant des shinobis n'était en réalité que le disciple de Takahashi Goto, qu'il avait trahi en plus de prendre sa place et sa réputation. Mais il avait été démasqué, non pas par des shinobis des villages cachés... mais par le véritable Homme au Chapeau lui-même.

En plein centre de Murashigure, la personnalité la plus crainte du monde shinobi s'est révélée à tous. Que choisiront les différents shinobis répartis dans la capitale ? Cet homme a tant de réponses et de choses à offrir, mais la dangerosité qu'il représente lui et son possible combat face à son disciple est inouïe.


Ceci est le sujet final de cette partie de l'Event. Il comporte donc des règles particulières.

Voici les règles et indications à suivre :
  • La participation est facultative. N'importe quel personnage ayant participé à cette partie de l'Event peut, s'il est en état, poster dans celui-ci. Il faut néanmoins que vous en ayez terminé avec votre groupe.

  • Il n'y a pas d'ordre de post. Vous ne pouvez bien entendu poster qu'une seule fois entre chaque narration.

  • Il n'y a pas de délai.

  • La narration arrivera avec ou sans votre présence, et ne vous attendra jamais. Faites preuve de réactivité et de réalisme.

  • Vos personnages sont dans le même état qu'à la fin de leur groupe. Rien ne vous force à venir, vous pouvez fuir une fois ce groupe rejoint si vous redoutez le danger. N'oubliez pas qu'en approchant, vous comprendrez être en présence du vrai Homme au Chapeau, l'homme le plus dangereux du monde.

  • Vous pouvez exceptionnellement poster sans avoir terminé votre RP afin de faire savoir que vous voulez poster mais si au bout d'une heure votre RP n'est pas complété, il sera supprimé par l'équipe administrative.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe est situé au centre de Murashigure, entre ruines et poussière. Vous faites face à l'Homme au Chapeau et à son disciple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Mar 27 Mar 2018 - 14:04
L'homme au chapeau
Et finalement, la pression de son chakra s'estompe pour revenir à la normale. Toujours proches de lui, je me redresse, l'arc qu'il vient de me donner en guise d'excuse entre les mains. Une façon d'être quitter ? J'ai envie de rire tellement j'ai été stupide de le croire et de le suivre ici. Enfin, on m'a donner l'ordre de le faire, mais parce qu'on le pensait faible et inoffensif, au lieu de ça... Il est l'homme le plus craint. Je me sens stupide. Kiri a encore été une fois ridiculisé. "Une façon d'être quitte ?" Lançais-je alors, en me tenant droite devant lui alors qu'il semble plutôt vouloir en découdre avec son ancien élève. "Je pense surtout que vous nous devez des explications à moi et à Kiri !" Poursuivis-je alors, pour lui faire comprendre que peut importe sa puissance, je ne quitterais pas les lieux tant que je n'aurais pas eu des réponses de sa part et qu'importe que cela soit risquer, dangereux ou même mortel. J'ai prit ma décision et si dans le bureau, je m'étais monté jusque là, incertaine, inquiète, ici, c'était une toute autre histoire, car on s'est joué trop facilement de moi et de Kiri. Je ne peux pas laisser ça comme ça... Surtout, quand je rentrerais à Kiri, qu'est-ce que je devrais dire ? J'ai rencontré l'homme au chapeau, qui en fait était le type que vous avez sauver des Kazejins. Je crois que si je serre ça à Yamomoto et Kaya, ils vont avoir du mal à me croire si je n'ai pas plus d'information, des réponses au pourquoi et au comment qui naissent déjà dans ma tête.

"Alors, je vous pose la question à tout les deux. Pourquoi ?" Parce qu'au final, je ne sais pas lequel des deux est réellement le fautif de cette duperie dont Kiri et moi-même avons été victime. Un jeu plus que déplaisant à mon sens et qui mérite des explications de l'un ou de l'autre des protagonistes actuellement présent avec moi. Noah et Yoshitsune n'étant pas concernée et d'ailleurs, je ne cherche même pas à savoir s'ils sont toujours dans les parages. Il serait fou de ma part de porter mon attention ailleurs que sur le vrai comme le faux homme au chapeau. Kosuke et Goto, deux menaces et je me retrouve présentement seule avec à jouer l'idiote en demandant des explications... Mais c'est pas en fuyant que j'obtiendrais des réponses et ça, j'en ai réellement besoin, surtout pour comprendre tout ce que j'ai pu voir et entendre aujourd'hui. Parce que j'ai juste l'impression de voir le sommet de l'iceberg et que partir maintenant serait de la pure folie quand à savoir ce qu'à l'avenir, Kosuke comme Goto peut réserver à Kiri. S'il m'est possible de comprendre un minimum leur intention, leur but, je pourrais rentrer et prévenir de cela alors que là, je n'aurais pas grand chose de très utile à rapporter et ce même si je sais déjà que mon rouquin risque de me taper sur les doigts d'avoir prit des risques disproportionner pour quelque informations. Dans tout les cas, je reste en alerte, prête à réagir au moindre mouvement suspect de l'un ou l'autre des hommes la main gauche prête à se saisir de Dokuyaku, mais pas encore dessus pour ne pas montrer une attitude qui pourrait se vouloir trop hostile. Je n'ai pas pour intention de me suicider non plus, bien que là situation semble des plus suicidaires.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 27 Mar 2018 - 14:57
« Que ce soit en bien ou en mal, tout le monde connaîtra mon nom ! »


- J’accepte votre marché et j’espère que vous tiendrez parole à l’avenir. Cependant, je compte sur votre discrétion pour ne pas révéler la source de l’information que vous venez d’obtenir. Maintenant partez !

Finalement, l'effusion de sang qu'avait espéré Yoroï, n'avait pas eu lieu. Un simple bout de papier avait suffi à régler l'affaire, l'homme au chapeau était désormais foutu. L'adresse plus un informateur qui devrait à l'avenir demeuré anonyme, il n'avait plus aucune chance de s'en sortir, il devait payer pour ses crimes envers l'humanité. Yoroï n'avait rien compris à la situation, ce n'était qu'un soldat, pas un grand penseur, ni un diplomate. Son travail consistait à protéger les Genins, mission accomplit. Une fois le papier signé, Manzoku posa sa pinte et pris son parapluie et demanda aux enfants de le suivre, en passant devant le collectionneur, il lui fit un sourire. Il entendit des bruits à l'extérieur, des explosions violentes répétaient.

- Qu'est-ce que c'est que ça ? Se disait Yoroï en regardant le plafond de la boutique.

Il ressentit un malaise dans le ventre, une sorte d'excitation incontrôlable. Yoroï n'était qu'une bête, s'il avait le feu vert pour tuer pourquoi s'en priverais t-il ? Il regarda les enfants, puis il leur fit un signe de la main.

- Écoutez-moi, une fois dehors rentrée au village. Je n'aime pas ça, entant que Chûnin, je suis responsable de vous, vous n'allez pas me faire rétrograder en crevant ici.

Yoroï ouvrit la porte de la boutique, puis sorti dehors. Les explosions étaient de plus en plus violentes, le Chûnin s'empressa de rejoindre les autres Shinobis déjà sur place. Il sautait de toit en toit, en regardant fixement les explosions devant lui. Une fois arrivée sur place, il ne trouva qu'un seul Ninja face à deux individus suspect. Manzoku regarda les deux hommes, il y avait un vieillard et un jeune homme dans les âges de Yoroï, même un peu plus vieux. Manzoku s'approcha des deux hommes, il leur fit face.

- Hm... C'est vous qui vous amusez à tout faire exploser ici ? Je ne sais pas si vous savez à qui vous avez à faire, je ne suis pas n'importe qui.

En provoquant les deux hommes, Manzoku ne savait pas ce qui allait lui arriver. Mais il n'était pas censé savoir que ces deux hommes, étaient les plus dangereux criminel au monde. Yoroï se tourna vers Shiori et lui demanda qu'est-ce qu'elle faisait là ?

- Bonjour, tu ne devrais pas rester ici. Si ce sont des Ninjas, tu risques ta vie.

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 4 Avr 2018 - 17:06

;" />
The hatman

Feat. The heroes/Les suicidaires

Le héro ? Ce petit genin Sataro, aux airs désuets avait finalement été celui qui leur avait permis de convaincre le collectionneur. La jeune fille sourit innocemment de joie lorsque celle-ci finit par leur remettre l’information tant attendu. Lorsque le groupe ressorti du magasin, la météo était plus clémente et la jeune fille c’était raisonnablement amusé. Yomi désirait rentrer au village ainsi lorsque Yoroi flairant le danger les ordonna de rentrer vers Iwa, elle ne broncha pas et étonnamment encouragea son senpaï.

« Hey Yoroi-san… Ne meurs pas tout de suite, ce serait pas marrant. »

Elle reprit donc avec Sataro le chemin vers la sortie de Murashigure, elle se rappela de l’explosion immense qu’il y avait eu durant leur discours et se mit à ralentir au fur et à mesure de leurs sauts. Les émotions fortes forgent la confiance. Elle s’était attachée à cette brute épaisse, il n’avait peut-être pas beaucoup de nuance mais avait l’atout de rester fidèle à lui-même. Outre-cela, c’était l’appel de son instinct qui la guidait, il n’y avait pas de doute à avoir, l’adresse qu’on leur avait donné, il se passerait quelque chose de fun !

La jeune fille accéléra une dernière fois arrêtant son compagnon de fortune, et repris.

« Ecoute, il y a pas moyen que je laisse ce vieux tout seul. Sans nous il va mourir sans aucun doute ! Fais attention en rentrant Sataro-kun ! »

Elle lui fit un léger signe de la main sans attendre sa réaction et fit demi-tour. Le sang et l’excitation montait en elle, il n’y avait aucun doute, la « douce » Yomi avait laissé place à son côté prédatrice, presque en signe de clin d’œil, tout comme le Chuunin on pouvait de temps à autre voir sa langue pendouillé, l’appât de l’action augmenta sa vitesse si bien qu’elle rattrapa assez rapidement le retard qu’elle avait sur son aîné.

Alors qu’elle approchait, son corps entier s’immobilisa, tremblant de tout son long. Les personnes ici… Elles sont d’un tout autre niveau. Excité et effrayé, son cœur dut faire un choix stratégique. Mais Yomi n’est pas une fille comme les autres, si jamais elle pouvait voir ce que les Hommes les plus forts du monde sont capable, n’en sortirait elle pas grandit ? Si jamais elle réussissait à survivre… Si elle réussissait à observer et interagir dans ce spectacle… Ce spectacle valait-il sa vie ? Non.

Mais l’excitation qu’elle ressentirait… OUI. Elle fit les derniers sauts pour enfin arriver dans un événement qui marquera sa vie à jamais, peu importe l’issue, elle aurait fait partie de l’histoire de ce monde. Instinctivement, elle arriva auprès de son aîné, ses pupilles se dilatèrent alors que le sang affluent augmenta considérablement la taille des artères autour d'elle.

« On dirait que cette fois, Yoroi-san, on sera obligé de partager le plaisir hein ? Tu as l’expérience, j’essaierais d’être docile. »

La seconde partie de la phrase n’était due qu’à l’ambiance pesante qui tremblait sur elle. Finalement, elle obéirait à Yoroi, mais c’était peut-être déjà trop… tard ?



(c) Mellusa ~[/justify]
What a show!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Mer 4 Avr 2018 - 20:43
Etait-ce un cauchemar ? Non. Etait-ce une illusion lancée par l’un des trois shinobis ? Impossible, il aurait forcément été au courant. Et puis, qui pouvait-être au courant de l’apparence du véritable Homme au Chapeau, ou de son propre nom à lui ? Kôsuke devait se rendre à l’évidence : il avait été piégé, et retrouvé par le seul homme capable de lui tenir tête. Son ancien mentor, celui pour qui il avait essayé de se faire passer.

Lorsque les apprentis de l’Homme au Chapeau avaient appris les véritables intentions de ce dernier, et tout ce qu’il avait à faire pour y parvenir – y compris ses longues « phases de sommeil » – forcément que la tentation de le quitter était trop grande. Nara Alderan avait repris l’une de ses idées et tenté de l’appliquer avec ses nouveaux pouvoirs ; Rei avait quitté par question de principe et Mamushi était restée auprès de celui à qui elle devait tout. Mais pour Kôsuke, ce n’était pas une question de conséquences mais de réelles opportunités : l’empire de son mentor était maintenu par ce dernier lorsqu’il se réveillait, et pour le reste, c’était ses hommes de mains et apprentis qui s’en occupaient. Pourquoi aurait-il du se contenter de cette situation ? Pourquoi ne pas tenter d’en prendre le contrôle ?

« O-oui j’ai tenté de p-prendre votre place ! »

Forcément fébrile, cette nouvelle facette du personnage, inquiète, était une nouveauté pour Watanabe Shiori, notamment, ou encore Yuki Noah qui pouvaient alors se rendre compte que celui avec qui ils avaient discuté était tout sauf ce qu’il avait pu afficher. Bien moins serein, pas du tout celui qu’il prétendait être : Kôsuke était désormais nu ; et son honneur s’était révélé creux.

Pourtant, lorsqu’il analysa la situation, Kôsuke sembla reconnaître quelques ouvertures. Son indécision et la sueur qui était apparue sur son jeune front disparurent tandis qu’il reprenait clairement son calme.

« Mais c’est ce que vous m’avez toujours appris, maître : prendre des décisions, saisir des opportunités, comme lorsque vous m’avez permis de concevoir ma technique ultime ! »

Aussitôt était-il déjà en train de composer des signes incantatoires à une vitesse folle. Le souffle de chakra qu’il dégageait était impressionnant, presque au point de faire oublier qu’il faisait apparemment face au véritable Homme au Chapeau.

Devant ses pieds, la terre se fissura sous l’explosion d’un énorme dragon ligneux. Impressionnant par sa taille mais également rapide, ce dernier fusa vers le vieil homme au chapeau. Mais sans se laisser un seul instant de repos, Kôsuke était déjà en train de préparer la suite. Son adversaire était son mentor, et même s’il devait être loin d’avoir accompli son objectif final, il n’en restait pas moins dangereux. Il fallait donc sortir sa technique ultime, immédiatement !

« Sanjûharu no Jutsu : Technique des Trente Printemps ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 5 Avr 2018 - 17:36
« Des explications ? Mais mademoiselle, je ne vous ai pas menti : ce n’est ni moi qui ai volé l’Arc ni le rouleau de Kaze no Kuni. »

Par moments, l’Homme au Chapeau semblait inoffensif. Que ce soit son âge avancé, les courbes sympathiques de ses rides ou son énergie qui disparaissait parfois, rien ne pouvait laisser croire que cet homme était le plus craint de tout le Grand Continent et des îles. Et pourtant, comme il avait su le démontrer avec une débauche de chakra ahurissante, c’était bel et bien la vérité : ce Goto était l’Homme au Chapeau.

Et il y avait une certaine malice propre à ce vieillard. Tout en jouant sur les mots et les situations, il n’avait que rappelé la vérité. Qu’il soit impliqué ou non, ce n’était pas lui qui avait dérobé l’Arc de Kaze no Kuni. Et d’ailleurs, on comprenait très bien pourquoi il s’était entêté à le chercher. L’arme ancienne ne l’avait sans doute jamais intéressée dans l’immédiat. Par contre, pour ce qui était de son ancien apprenti qui l’avait trahi de la plus infecte des manières…

« Il est vrai Kôsuke… »

Alors que l’énorme masse de bois, ayant rapidement pris la forme d’un dragon, fonçait sur l’Homme au Chapeau, une sorte de portail de chakra sembla apparaître derrière lui. Et aussitôt, il avait disparu…

… pour réapparaître derrière le manipulateur du Mokuton.

« Kaishi ! »

Surprenant tout le monde par sa rapidité d’exécution et celle avec laquelle il avait été capable, sans doute grâce à l’un de ses pouvoirs, d’apparaître dans le dos de son ennemi, le vieil homme attrapa la nuque de son ancien apprenti. Soudainement, Kôsuke sembla se vider de son énergie. Mais ce qui était étrange, c’était que son chakra ne disparaissait pas véritablement. Il semblait simplement… vidé de ses techniques et de sa capacité à produire des choses comme son dragon de Mokuton.

Qu’attendait-il ? Un homme de son niveau ne pouvait-il vraiment rien faire dans cette situation ? Toujours en vie, toujours avec une certaine de réserve de chakra, toujours libre de ses mouvements et pourtant, Kôsuke ne faisait rien. Il y avait quelque-chose qui avait littéralement disparu en lui. Etait-ce sa combattivité ?

« Je vous ai appris à saisir des opportunités, mais surtout à m’être fidèle. Sans la loyauté, comment pourrait-on apporter l’équilibre dans ce monde ? Elle surpasse toute autre chose, et tu as manqué ce premier enseignement… »

Soudain, la main libre et soudainement puissante de l’Homme au Chapeau transperça le poumon droit de son apprenti. Aussitôt, il fit le retour de son mouvement, et d’un petit mouvement subsidiaire, retira la majorité du sang qu’il avait sur l’avant-bras. En relâchant la nuque de Kôsuke, ce dernier tomba au sol, tandis que son assassin se retournait vers les shinobis présents.

« Je suis désolé mais j’ai fort à faire, quelqu’un d’autre m’attend. Mais soyez sûrs que nous nous reverrons tous, d’une façon ou d’une autre… »

Derrière lui, un chakra étrange prit une nouvelle fois la forme d’un portail, de manière plus précise. Tandis qu’il remettait son chapeau de cuir en place, l’Homme au Chapeau sembla se rappeler de quelque-chose à communiquer à Watanabe Shiori.

« Ah, et si j’étais vous, je rentrerai rapidement chez moi. Qui sait ce qui pourrait s’y être passé… »

Et en reculant d’un pas, l’Homme au Chapeau disparut, confirmant ainsi l’utilité de cette masse de chakra qu’il avait fait apparaître : un portail.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 5 Avr 2018 - 18:05
L'homme au chapeau
Debout, face au deux hommes, l'arc calé à mon épaule et ma main sur la garde de mon épée, j'observe les deux prétendus hommes au chapeau se faire face. Néanmoins, je me retrouve assez rapidement rejoint et on me propose même de partir, pour me mettre à l'abris ? La bonne blague. Il me prend pour quoi ce blond ? Une civile ? Une femme qui se trouve là, en plein milieu des décombre, avec un sabre, un katana et un arc maintenant, comment dire que ça ne peut pas être une simple villageoise. "C'est plutôt à vous de partir. Vous êtes pas face à de simple ninjas comme vous semblez l'entendre..." Et comme pour confirmer mes dires, ils se mettent à l'action après l'arrivée d'une autre protagoniste. A laquelle je ne prêtes guère attention étant donné que mon regard est à nouveau posé sur les deux combattants. Prêtes à agir si jamais ils decident de changer de cible par exemple. Néanmoins, il ne se passe rien de cela et le combat est terminé en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

Incrédule, devant la dépouille maintenant affalée sur les débris de ce bâtiment qui contenait, il y a encore peu, son bureau. J'ai du mal à comprendre ce qu'il vient de se passer. La scène qui s'est déroulé là sous mes yeux semblent tellement irréaliste, incompréhensible surtout. Je déglutis alors que le vieil homme que j'ai accompagné jusqu'ici m'adresse à nouveau la parole. Me parlant de Kiri. "Qu'avez-vous organi..." Je n'ai même pas le temps de finir ma phrase qu'il a disparu dans une sorte de portail. Fait chier. Pestais-je mentalement avant de me tourner vers les deux autres ninjas encore présent.

Il est vrai que je devrais me hâter pour rentrer à Kiri, mais si il s'y passe réellement quelque chose, je n'y serais dans tout les cas, pas avant plusieurs jours à cause de la distance entre les deux pays. Mizu, l'archipel hors du continent. Alors je peux bien me permettre de perdre quelque minute en plus ici pour tenter de comprendre ce qu'il vient de se passer. "Vous avez comprit quelque chose ?" Questionnais-je alors en faisant totalement fit du symbole présent sur leurs bandeaux, ceux-ci nous désignant normalement comme des ennemis. Mais ici, dans le pays du crime et de la pluie, dans ce contexte, pouvons nous encore prétendre à ce rôle ? Autant, une fois la frontière de ce pays à nouveau franchie, on pourra le redevenir, autant pour l'heure, je ne les vois pas comme tel. Néanmoins, je reste tout de même sur mes gardes.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 18 Avr 2018 - 8:31

Que pouvais-je faire, ou dire ? Absolument rien, voilà tout. Ce qu'il se passait face à tout, était le simple témoignage de notre condition. Quelque part, ce n'était pas vraiment étonnant. Le chakra restait un tel mystère à nos yeux, le premier acte singulier de son usage suffisait à nous impressionner. Et encore une fois, on me le prouvait aujourd'hui. Bien en retrait de toute la scène, je m'étais appuyé contre un bout des débris de l'ancien building. Maintenant, il n'y avait là que quelques shinobi, et deux véritables monstres qui s'opposaient. Personne n'osait agir, et mon instinct me hurlait qu'il valait mieux que cela reste ainsi.

Le prétendu homme au chapeau se retrouvait en panique face à ce vieil homme qui apparaissait familier pour Shiori. Le visage toujours aussi las, je ne pouvais néanmoins pas m'empêcher d'afficher une certaine lueur d'intérêt. J'étais blessé, mais pas suffisamment pour ne pas me montrer curieux de cet événement probablement historique. De là où j'étais, je ne pouvais qu'entendre des brides de ce qui se disait. Un nom était prononcé. Kôsuke. Et des bouts de phrases de ce vieil homme qui, en quelques instants, venait de transpercer celui que l'on considérait comme un ennemi quelques instants plus tôt. Décidément, même pour mon jeune âge, je trouvais que ça allait trop vite.

Prenant un instant pour observer les autres shinobi présents, je notais intérieurement leur visage, avant de reporter mon attention sur le dénommé Kôsuke, désormais au sol. Le vieil homme était donc le véritable Homme au Chapeau ? Quelle histoire. Et alors qu'il disparaissait grâce à ces mystérieuses capacités, nous nous retrouvions livrés à nous-mêmes. Que devais-je faire, désormais ? Fuir ? Ce serait le plus intelligent à faire, je pense. Yoshitsune ne semblait pas être dans les parages, et Shiori était encore là, en plus d'être en possession d'un artefact qui semblait tout sauf inoffensif. Sans compter la présence des autres shinobi, je doutais fort que me montrer ainsi arrangerait ma situation.

Et pourtant, je m'avançais vers eux. Ou plus précisément, je me dirigeais vers le corps de Kôsuke. Me tant les côtes d'une main, je laissais le sang perler à mes lèvres et couler le long de mon front, alors que je fixais le corps mourant de Kôsuke. Ignorant toutes les autres personnes autour de moi, je poussais un profond soupir avant de m'accroupir, et de prendre finalement la parole.

- Du coup, est-ce qu'on peut considérer que tu vas commencer une autre vie, et pouvoir me servir ce verre de lait ?

Je ne saurai pas dire moi-même si j'étais vraiment sérieux, le fait était que mon visage gardait sensiblement cette même expression ennuyé, alors que je changeais immédiatement de sujet.

- C'était qui, ce type ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Lun 7 Mai 2018 - 4:13

;" />
The hatman

Feat. The heroes/Les suicidaires

Impressionnant. Le sourire de la jeune fille resta figé sur son visage durant le temps de l’action, ses muscles tendus prêt à réagir quelques instants plus tard l’étaient toujours, elle finit par soupirer et se relaxer sous la demande de son corps qui commençait souffrir. Elle prit la précaution de laisser ses pupilles actifs et une fois le départ de l’homme au chapeau son instinct reprit le dessus elle fit un léger saut vers l’avant oubliant qu’elle venait de promettre. Sans regarder dans sa direction elle observait néanmoins avec curiosité la jeune femme blonde qui avait visiblement elle aussi rejoint la scène. Une impression de force se dégageait d’elle, mais comme elle ne semblait pas dangereuse la jeune fille reprit sa marche, sautillant presque.


Elle s’arrêta lorsque la jeune fille posa la question, elle secoua la tête négativement mais répondit néanmoins.


« La même histoire depuis le début du monde non ? » Elle se remit en marche. « Un élève qui veut surpasser le maître. Dîtes, Onee-san… Vous avez l’air d’avoir plus d’expérience, des ninjas de ce calibre, vous en avez déjà rencontré ? »


Elle avait repris son trajet après la fin de la première question. Arrivant près de l’homme vaincu elle l’observa, était-il sous l’emprise d’un quelconque genjutsu ? Sa vie semblait sérieusement compromise et la jeune fille doutait de sa capacité à pouvoir le soigner, d’ailleurs il n’y avait aucun intérêt pour elle. Elle reconnut un ninja qui s’approchait grâce au Byakugan à longue distance, et retirant son bandeau pour le mettre sous sa cape. Elle prit la parole s’adressant au mourant.


« Yo. Poumon perforé, tes derniers instants vont pas être rigolo. Tu veux que je t’achève ? »


Elle sortait un kunaï de sa bandoulière lorsqu’arriva un autre ninja au visage plus familier. Le Nukenin qui avait été capturé à Iwa… Elle hocha les épaules, encore un de ces monstres ridiculement fort, il s’en sortirait sans doute libre si d’autres ninjas ne le recapturait pas. Vidé de son engouement d’avant, son excitation était évaporé elle accordait au guerrier au sol un minimum de respect. Elle ne put néanmoins retenir un léger rictus suite aux paroles de Yuki Noah.


« D’après ce que j’ai pu entendre, ils semblaient y avoir une certaine relation de type mentor-élève. »


Elle soupira et se mit à genoux, proposant à nouveau à celui qui se nommait Kosuke une mort plus douce. Elle acquiesca alors de la tête et rapprocha son arme afin de mettre fin sa vie. Ce qu’elle comptait faire après ? Quelle question ! Rentrer à Iwa bien entendu, emportant avec le cadavre de l’homme possédant le Mokuton.



(c) Mellusa ~
What a show!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115

Lun 7 Mai 2018 - 14:01
L'homme au chapeau
Noah réapparait alors, de sous les décombres également et ne semble pas trop amoché. Au moins, il n'est pas mort et je suppose qu'il doit en être de même pour le Nagamasa qui l'accompagnait. Néanmoins, je ne m'ennuie pas à chercher l'autre Iwajin du regard, étant surtout occupée à me questionner quand à savoir ce qu'il venait de se passer. Je pose alors mon interrogation aux autres ninja présent et la plus jeune de l'équipe qui vient d'arriver ne semble pas la comprendre... J'hausse un peu les épaules à cela. Mais je ne la laisse pas parler dans le vide et je l'écoute quand même. "Je ne parlais pas du contexte, mais du combat. Si on peut se permettre d'appeler cela de la sorte." Soufflais-je en regardant les trois protagonistes encore indemne, ne comptant plus Kôsuke comme une personne à qui elle peut faire la conversation, aussi charmant fut-il précédemment, maintenant, à ses yeux, il était déjà un cadavre. "Non, je n'ai jamais rien vu de tel." Lui répondis-je quand même, concernant la force et le type d'attaque, sinon, il est clair que je n'aurais pas posé ma première question celle qu'elle n'a pas comprit directement.

Observant alors la demoiselle mettre un terme aux dernières souffrances de celui qui s'était présenté à moi au départ comme l'homme au chapeau. Je pose ensuite mon regard sur Noah qui pose à son tour une question, concernant le vieil homme. "Le véritable homme au chapeau." Répondis-je simplement, ne révélant aucunement le véritable nom de l'individu, en calant maintenant l'artéfact sur mon épaule pour commencer à m'éloigner. "Je ne te fais pas la peau aujourd'hui Noah, mais à notre prochaine rencontre, tu périras de ma lame ou tu rentreras à Kiri pour y finir tes jours dans les geôles tel le déserteur que tu es." L'informais-je alors, parce qu'au final, la situation était clair. L'iwajin n'avait pas montré aucune hostilité vis à vis du Yuki, alors il devait avoir bel et bien rejoint leur rang... Comme ses cousins. Satané Yuki, on ne peut réellement pas leur faire confiance.

En réalité, je pourrais lui faire la peau maintenant, mais ce que Gôto à dit avant de partir ne me donne pas l'envie de partir dans un combat maintenant, je suis désireuse de rentrer au pays le plus rapidement possible et ce même si j'ai encore traîné quelque minutes ici pour avoir quelques informations.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

2/FINAL. L'Homme au Chapeau

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Events :: Event n°3 : L'Éveil :: Partie n°2, Ame : Crimes et Révélations
Sauter vers: