Partagez | 

Prodiges. [w/ Mikazuki]


Mar 27 Mar 2018 - 1:01

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



Deux jours entiers de voyages à parcourir le pays, visiter les quelques villages qui l'intéressaient, rencontrer les plus grands esprits présents sur des kilomètres à la ronde, pour finalement arriver à cet endroit précis. Tant de personnes lui en avaient parlé et il y était finalement. Présent à ses côtés, un des plus grands instructeurs de l'Académie harmonisait sa vitesse de pas avec elle de Shinja, expliquant à l'aide de grandes phrases élogieuses comment les choses étaient organisées en ces lieux. Dès son arrivée, l'homme n'avait prit que quelques minutes avant de rappliquer pour accueillir le Lion de la Connaissance, comme un jeune homme fasciné par son idole, à la différence que le maître était âgé de plusieurs dizaines d'années de plus que Shinja et qu'il ne suivait ses travaux que pour ses propres intérêts, pouvoir les transmettre à son tour à ses nombreux élèves de l'Académie... A tous ceux qui voudraient en apprendre plus sur les domaines précis de l'étude du chakra ou de la Sciences en général. En contrepartie, une simple visite des lieux, rencontrer les personnes présentes entre les murs de l'Académie pour, possiblement, leur poser quelques questions.

"Alors, que pensez-vous de cet homme ? Prodigieux n'est-ce pas ? Il a seulement dix ans et sait déjà maîtriser l'élément du feu à la perfection. Du jamais vu..."



Acquiesçant de simples hochements de tête, Lion restait silencieux, observant patiemment toutes les personnes à côté desquelles les deux hommes passaient, essayant de dénicher un shinobi particulier. Lequel ? Shinja n'en avait aucune putain d'idée et en était d'ailleurs malade. Il était trop rare qu'il ne sache pas et surtout, il était encore plus rare qu'il n'arrive pas à sortir de cette ignorance.

Quand finalement, après quelques minutes de marche synchronisée avec son guide, Shinja porta son regard dans une direction particulière. Une femme... Non pas qu'il soit particulièrement attiré par elle pour une raison falacieuse, celle-ci étant d'ailleurs beaucoup trop jeune pour lui, mais le Lion avait une impression particulière... Etrange et qu'il n'arrivait pas à déchiffrer. Il y avait quelque chose en elle. Quelque chose qui se dégageait... Peut-être, son chakra avait-il un détail qui attirait l'attention de Shinja ? Il n'en savait pas trop, mais ce fut la première idée qui lui vint à l'esprit. Lui qui l'avait tellement étudié et savait à présent discerner les particularités de chacun des shinobis.

Il y avait définitivement quelque chose.

S'approchant tout naturellement de la femme en question, le Lion se remit finalement à parler, s'adressant à son guide qui l'avait suivi dans ses mouvements par réflexe. Non dissimulé dans ses paroles, Shinja laissa clairement sa voix porter dans les alentours, rendant ses mots largement audibles pour la femme qui avait attirée son attention.

"Et elle ? Qui est-elle ?"



_________________


Dernière édition par Sendai 'Lion' Shinja le Mar 3 Avr 2018 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 27 Mar 2018 - 19:45
Prodiges
Les cheveux relevés en arrière en une queue de cheval nouée à l'aide d'un ruban noire. Vêtue d'un kimono court et pratique pour les déplacement et mouvement plus ample qu'un long kimono. Mon sabre à ma taille, je me tiens droite devant le mannequin en bois que l'on m'a attribué pour cet entraînement avec pour instruction de ne pas le détruire. Il est clair qu'ils préféraient tous que je m'entraîne avec leurs sabres en bois ou même en bambou, mais quelle est donc l'utilité de s'entraîné avec un tel sabre quand on cherche surtout, à améliorer son temps au dégainement ? Pour moi, il s'agirait là d'une perte de temps, car je veux être capable, comme mes ancêtres et mes aînés, de porter rapidement un coup du tranchant de mon sabre dés la sortie de son fourreau de celui-ci. Ainsi donc, je vais contre leurs désires et leurs recommandations, mais face aux exigences de mon père, ils sont illusoires. Seul l'ambition que mon père à pour moi m'importe réellement. Je ne vais donc pas obéir tout bêtement à des conseils de personnes qui ne sont pas issu de mon clan, mais plus encore qui ne sont pas samourai.

Enfin, bien entendu, je les écoutes, mais pas quand cela concerne l'art ancestrale du clan Nagamasa. Ils ne sont pas à mes yeux, compétant pour cela, et je ne le suis pas moi-même, mais je tente quand bien même de palier à cela en tenant compte des instructions que mon père accepte bien de me laisser dans chacune de ses lettres. Des explications plus ou moins précises sur l'art de manier le sabre. Des conseils prodigués à distance, rendant le tout bien plus compliqué pour moi, mais aussi probablement pour lui. Ce n'est pas comme s'il s'agissait de théorie, il n'est point là pour observer mes mouvements, me dire si je fais quelque chose de mal ou incorrectement. Il ne peut se fier qu'à ce que je lui dis et tenter de trouver, au possible, les solutions à mes problèmes décrit par des mots, bien souvent maladroit.

Mes mains respectivement posées sur le fourreau et la garde de mon sabre pour permettre de sortir la lame de façon stable et soutenue, je m’entraîne pour l'instant à répéter les mouvements que je dois faire au ralentit, tentant de trouver le meilleur angle pour une tranche rapide et un retour tout aussi expéditif à son fourreau de ma lame.

"Et elle ? Qui est-elle ?"

Une voix inconnue, mais se rapprochant, alors que ma lame est maintenant en mouvement. J'espère bien qu'en réalité, le elle dont il est question n'est point moi. Sauf que la réponse tombe, rapidement. "C'est Nagamasa Mikazuki, une samouraï en devenir bien qu'assez peu douée pour la pratique. Elle ne fait pas réellement des élèves pouvant répondre à vos critères de recherches."

Quel plaisir de se voir dévaloriser de la sorte. Pourtant, je ne compte aucunement réagir à cela, une attaque mesquine d'un instructeur. Bien qu'en réalité, je ne peux pas nier la véracité des faits, mais si on me laissait m'entraîner comme je le souhaite réellement et surtout, si j'avais les instructeurs nécessaire pour le maniement du sabre, cela serait tout autre à mes yeux et je pourrais progresser bien plus vite. Peut-être qu'il serait bien plus ravi que je me concentre sur mon affinité, qu'est le doton, plutôt que sur mon sabre, mais je ne peux le contenter lui.

Néanmoins, étant maintenant belle et bien sûr que c'est de moi dont il était question, je rentre la lame de mon sabre sans mon fourreau et pivote gracieusement sur moi-même pour vous faire face. M'inclinant alors respectueusement, je me permets de prendre la parole même si je n'y ai pas été réellement conviée. "Bonjour. Je me présente, je suis Nagamasa Mikazuki, enchantée de vous rencontrer." Confirmais-je alors à votre attention tout en montrant tout une politesse. Peut-être même un peu trop grosse étant donnée que je n'avais aucunement été présenté à vous pour que l'on converse de la sorte.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Jeu 29 Mar 2018 - 0:16

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



L'attente après la question du chercheur avait vite été éludée par son interlocuteur s'efforça d'essayer de lui faire comprendre que la jeune femme n'avait rien pour contenter ses critères de recherches de nouveaux talents, malgré le fait qu'elle soit membre d'une grande famille de Samouraï, aspect qui n'était pas, aux yeux de Shinja, négligeable d'une façon ou d'une autre. Mais surtout, il restait convaincu que quelque chose se dégageait du corps de la femme, une sorte d'aura en devenir qu'il était pour lui difficile d'expliquer.

Ne bloquant pas sur les mots de son guide de visite qui essayait maintenant de diriger leurs pas dans une toute autre direction, le Lion ne se laissa pas faire, le regard dur toujours dirigé aux environs de la jeune femme qui commençait maintenant à se présenter, allant à l'encontre de l'esprit que celui-ci tentait tant bien que mal de faire ressortir de la rencontre. Il n'était pas possible pour Shinja de manquer de respect à la jeune femme qui s'inclinait maintenant face à lui.

"Enchanté de même."



Après un court instant de pause, le chercheur parut songeur, ce qui ne laissait pas le choix à l'instructeur qui l'accompagnait que de faire autre chose que de l'attendre, sachant pertinemment la mentalité du Lion et qu'il n'était pas pas envisageable de faire plier sa volonté quand il avait une idée en tête. Et pour le coup, il se rendait compte qu'il en avait bien une en tête, une à laquelle il n'avait apparemment pas pensé.

"Une Nagamasa ? Et vous me dites qu'elle ne pourrait pas faire partie des futurs talents de l'Académie ?... Je pense que vous connaissez mal cette famille. Leur respect et leur spiritualité n'a d'égale que leurs compétences exceptionnelles à l'arme. Elle peut être mauvaise, un Nagamasa dispose d'une persévérance et d'un talent naturel qui fera toujours de lui un être hors du commun. Que ça soit maintenant, ou dans quinze ans."



Ces mots-dits à l'attention de l'instructeur qui paraissait ne jamais avoir étudié l'Histoire et l'Ethnologie furent un simple rappel sans véritable impact, néanmoins Shinja, en tant que scientifique et érudit confirmé, ne pouvait pas laisser de tels mensonges être dits en sa présences. D'autant plus qu'il y avait quelque chose avec ce clan qui le faisait croire qu'un jour, cette famille ferait quelque chose de bien plus important que le simple fait d'être une grande famille. Peut-être même réussiraient-ils à fonder quelque chose de grand pour la Roche, bien que pour l'instant l'avenir des shinobis ne soit qu'incertain, Shinja étudiait bien trop le chakra pour continuer de croire qu'aucune institution ou village shinobi ne puisse être créé un jour ou un autre. Les temps étaient propices aux changements et c'était d'ailleurs une de ses raisons qui l'avait poussé à passer à l'Académie... Il lui fallait se rendre compte de l'évolution des arts du chakra à travers le monde. Ce lieu étant l'un des principaux endroits, non négligeables, qui avaient le plus de chance de lui en apprendre davantage à ce sujet.

Détournant à nouveau son attention vers la jeune femme qui s'était poliment présentée à lui, Lion voulait passer à autre chose, n'ayant pas vraiment de temps à accorder à des ignorants qui avaient beau être de fiers et puissants shinobis, ne disposaient forcément du savoir et de la sagesse qui allait avec.

"Dis-moi jeune Nagamasa... Qu'elle est ton but ici ? Pourquoi es-tu exactement à l'Académie ?"



Si la réponse pouvait paraître dérisoire pour une personne extérieure, il était clair pour Shinja que chaque personne avait une histoire et des raisons différentes de finir en ces lieux, bien que le final soit généralement le même... S'élever aux arts shinobis dans de bonnes conditions.


_________________


Dernière édition par Sendai 'Lion' Shinja le Mar 3 Avr 2018 - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 30 Mar 2018 - 17:23
Prodiges
Inclinée poliment et cérémonieusement, d'une certaine façon, je me redresse ensuite, après m'être présenter à vous. Je reste néanmoins surprise que vous ne respectiez pas les conventions en me donnant également votre identité, sait-on jamais que je n'aurais pas été prévenue de votre visite par les bruits de couloir. Néanmoins, étant donné l'absence de présentation de votre part, je ferais en sorte de ne pas user de votre nom. Peut-être est-ce un choix de votre part pour ne pas que tout le monde vous interpelle ? Que vous déclinez ainsi votre identité complète qu'aux personnes que vous estimez digne ?

Non, ce n'est point cela, surtout en vue de la petite tirade que vous venez de lancer à l'instructeur pour le remettre à sa place et vanter le mérite des samourai de mon clan. Je vous observe alors, assez surprise dans un sens, de voir quelqu'un me défendre de la sorte par simple choix, sans même me connaître. Mais en même temps, vous ne parlez pas exclusivement de moi et peut-être que rapidement, vous déchanterez à cause de mon manque de savoir faire ? C'est une possibilité, mais je tenterais de répondre à vos attentes, comme je tente de le faire avec celles de mon père, qui sont extrêmement élevée.

Vous m'accordez alors à nouveau votre attention pour me poser une seule et unique question, mais pas des moindres. Vous observant, je reste un instant silencieuse, cherchant à savoir ce que je pourrais bien vous répondre et surtout, la réponse pour moi-même en réalité. Parce que je ne me suis jamais posé cette question, me contentant simplement de suivre les instructions de mon père.

Je prends alors une petite respiration et baisse le regard. "Je suis ici pour l'unique raison qu'il s'agit d'un désir de mon père. Je suis une expérience, d'une certaine façon. Il veut voir comment un Nagamasa peut évoluer dans la voie du Bushido sans être au sein du clan. S'il peut, par sa simple volonté, développé son art et ne pas s'éloigner des principes de notre clan." Ai-je raison ? J'avoue ne pas le savoir, mais c'est la seule réponse que j'ai à donné, la déduction final du pourquoi je suis là en vue des informations déjà donnée par mon père au court de nos discussions via les lettres, trop peu fréquente. Mais il est un homme occupé et il a déjà de quoi faire avec mes aînés, de ce que j'en sais en tout cas.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Mer 4 Avr 2018 - 16:16

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



Shinja restait attentif alors que la femme baissait le regard en démarrant un enchaînements de phrases pour lui répondre. Celles-ci, assez précises, laissaient croire que la Nagamasa était là pour une raison toute particulière et qu'il n'était pas possible de négliger. Mais cette raison avait-elle vraiment un sens ? Isoler volontairement sa fille pour en faire un sujet d'expérimentation ? Pour le commun des mortels sûrement pas, mais pour le Lion de la connaissance il s'agissait d'une raison tout à fait honorable pour le bien de l'avancement du savoir. Un clan aussi poussé que celui des samouraïs devait bien au bout d'un moment continuer d'évoluer et tenter de nouvelles choses, quelques en soient les enjeux.

Ne laissant que très peu de temps entre la fin de la réponse de la jeune femme et sa propre réaction, Shinja garda le visage stoïque alors qu'il se tournait à nouveau rapidement vers l'instructeur, l'air de lui prouver qu'il était en face d'un argument supplémentaire pour ne pas sous-estimer la jeune samouraï, juste avant de faire signe à l'homme qu'il devait s'éloigner quelques instants. Chose qu'il s’exécuta de faire en un instant, malgré son expression faciale qui ne cachait pas une déception certaine.

Une fois fait. Shinja regarda attentivement la jeune femme, essayant de distinguer un trait particulier reconnaissable sur son visage, mais rien ne semblait lui marquer l'esprit. Jamais il n'avait vu cette femme, c'était la première fois qu'il la rencontrait et il pourtant le Lion restait certain que le chakra qu'elle dégageait n'avait rien de très ordinaire. Tout ceci le rendait curieux, mais en même temps, il ne savait pas vraiment vers où chercher... C'est pourquoi, réfléchissant alors qu'il se mettait à parler, Lion commença à se présenter.

"Je me nomme Sendai Shinja. Bien qu'on m'appelle généralement Lion."



Un très court instant de pause puis une inspiration avant de continuer à nouveau.

"Je suis un chercheur qui a pour sujet d'étude de nombreux domaines, avec parmi ceux-ci principalement l'Histoire et... Le chakra."



Ces présentations suffisaient largement pour Shinja, la jeune femme en savait déjà bien plus sur lui que la très grande majorité des gens présents, pas seulement à l'Académie, mais même sur ce territoire entier. Maintenant, il avait a être direct sur ses intentions et ce qu'il attendait de ce pays en particulier.

"Si je suis à l'Académie aujourd'hui, c'est parce que je cherche à rencontrer des chakras hors-du-commun... Des perles comme on pourrait dire. Ça, l'instructeur ne le sait pas vraiment, il croit seulement que je recherche de très bons guerriers. Mais le potentiel résidé aujourd'hui pour moi dans le chakra de chacun, celui-ci étant l'essence même du destin de chacun."



Une nouvelle inspiration pendant qu'il tournait le regard furtivement en direction de l'instructeur qui semblait les observer avec méfiance, comme s'il essayait d'écouter, bien qu'il soit beaucoup trop loin. Sur son visage pouvait se lire une frustration certaine.

"Sans vouloir trop te déranger. Pourquoi toi ? Parmi les Nagamasa, personne d'autre ne faisait l'affaire ?"



Shinja avait besoin d'être sûr. Il voulait savoir si la présence de la jeune femme ici et leur rencontre n'était qu'un hasard ou si sa venue était elle aussi liée à l'énorme potentiel que celle-ci semblait posséder. Potentiel difficilement déchiffrable que seuls des intéressés et grands utilisateurs du chakra pourrait notamment délier.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 6 Avr 2018 - 19:08
Prodiges
Enfin, vous daignez vous présenter, néanmoins, je ne me permets aucun commentaire sur le temps qu'il vous aura fallut pour me révéler votre identité. Chacun décide de le faire quand il le désire. Dans mon cas, même si j'ai été contrainte, j'estime normal que quand on s'intéresse un minimum à une personne, on daigne se présenter assez rapidement pour établir de bonne base au début de la conversation. Je vous observe alors et incline respectueusement la tête une nouvelle fois "Hajimemashite." Soufflais-je alors doucement par politesse.

Et comme un moulin à vent en plein ouragan, on ne semble plus pouvoir vous empêcher de parler, car déjà, vous continuer à expliquez qu vous êtes, mais plus encore, ce que vous faites réellement de votre vie, vos recherches. J'acquiesce alors, un mouvement silencieux de la tête pour vous faire comprendre que je vous écoute, mais surtout pour être sûre de ne pas vous interrompre alors que vous continuer encore de parler. Bien que savamment vous alterner le silence et vos paroles, comme si vous cherchiez à me permettre d'emmagasiner ce que vous me dites sans encombre ou bien tout simplement analyser vos paroles pour vous croire tout simplement. Ainsi, malgré un rythme assez soutenu dans les informations que vous me donnez là, cela reste tout à fait compréhensible et pas lourd mentalement parlant.

Et vous vous perdez ensuite dans un flot de question, pour tenter de comprendre l'esprit de mon père, que moi-même j'ai encore du mal à comprendre. J'ignore pourquoi il m'a choisit moi et pas ma soeur ou bien l'un de mes frères. Pourquoi est-ce que son choix s'est au final arrêté sur moi ? Qu'est-ce qui me différencie des autres ? Je ne suis pas la plus jeune, ni même la plus vieille. Je n'estime aucunement me démarquer du lot, que du contraire, je n'étais pas la plus habile au maniement des armes, que cela soit le Daishou ou le Wakizashi.

Je me permets, pour ne pas vous répondre un simple 'je ne sais pas', de prendre quelque minutes pour réfléchir et analyser un peu le tout. Cherchant les différences entre les autres membres de la fratrie et moi. C'est ainsi, après un de longues minutes que je prends la parole d'une voix calme et posée, et cela, malgré mon hésitation sur les mots à employer. "Je ne pense pas qu'il y ai de réponses toute faite. Je n'estime pas réellement m'être démarquer de mes pairs d'une façon ou d'une autre. Je pense plutôt qu'il s'agit juste d'un choix qui a pu être porté par le hasard. Je doute que l'affecte soit quelque chose qui ai fait réfléchir mon père sur le choix et je ne compte pas faire preuve de vantardise en disant des choses qui pour vous pourrait vous donner une réponse sans que cela ai de sens à mes yeux. Alors, je n'ai pas de réelles réponses à vous fournir. Si vous voulez des réponses à ses questions, il serait plus aisé pour vous de prendre directement contact avec mon père, Nagamasa Hideyoshi." Si comme vous le disiez vous connaissiez un peu l'histoire des samourais, vous saurez ainsi que mon père n'est autre que le chef actuel de ce clan.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Prodiges. [w/ Mikazuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: