Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Avant le départ [Ft. Aami Shôran]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Sam 14 Avr 2018 - 16:55
L'honnêteté et la sincérité faisaient parti intégrante d'Aami Shôran, il n'arrivait pas à mentir. Même si on le torturait, il serait compliqué pour lui de mentir et il n'en avait pas l'envie. Non, Shôran voulait que la belle brune s'attache à ce qu'il était vraiment plutôt qu'un faux-semblant de lui. Pourtant, il n'exagérait pas, il trouvait réellement que le repas était délicieux, après il fallait aussi avouer que le jeune homme n'avait pas eu l'occasion de goûter les plats des plus grands cuisiniers du Yuukan. Le rire cristallin de la kunoichi le fit rougir un peu plus que précédemment, elle était si douce. Shôran était content de savoir qu'elle se dévoilait un peu plus à lui, c'était tout ce qu'il avait voulu depuis ce premier baiser qu'ils avaient échangés.

Ainsi, le Nécromancien prit son courage à deux mains pour lui proposer de passer la soirée et même la nuit à sa demeure et pour cette fois-ci, le garçon ne se défilerait pas, assumant pleinement sa demande. Shôran souhaitait rester le plus longtemps possible avec Asami avant de partir en mission, car... il était bien placé pour savoir que n'importe quelle mission pouvait mal se terminer. Il se rappela donc de cette mission bénin d'armer une milice locale et de Kahei, capturé puis retrouvé comme un légume.

Un sourire s'afficha sur son visage lorsqu'elle lui donna sa réponse. Pour elle, il était évident qu'elle préférait de loin passer la soirée en sa compagnie et cela le confortait un peu plus. Petit à petit, elle prenait une place importante dans sa vie mais c'était également réciproque de ce qu'il pouvait voir.

« Ce n'est pas faux, tu n'auras qu'à ramener des affaires ici pour le au cas où ! »

Disait-il en riant. Pas le moins du monde sérieux pour le coup, Shôran ne souhaitait pas effrayer la jeune brune à lui parler de ce genre de choses, du coup il avait tenté d'utiliser la plaisanterie. Finissant rapidement son assiette, le garçon posa sa tête dans ses paumes de la main, sans quitter du regard Asami.

« Qu'est-ce-que tu veux faire, maintenant ? »

Lui demanda-t-il, curieux de savoir si elle trouverait quelque chose d'intéressant à faire en cette soirée de pluie.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 14 Avr 2018 - 18:35
Sa remarque la fit arquer un sourcil alors qu’elle lui adressait un regard entendu. Si son rire était signe évident qu’elle plaisantait, à quelque part, elle s’amusait à croire qu’il était peut-être plus sérieux que ce qu’il laissait paraître. Était-ce quelque chose qui lui plairait, qu’elle laisse quelques uns de ses effets personnels ici, pour lorsqu’il se retrouvait à l’inviter sans qu’aucun des deux ne prévoit le coup ? Elle l’accompagna donc finalement dans son rire, bien qu’elle n’en avait pas fini avec cette histoire. Après tout, si elle-même se voulait timide, il ne devait pas oublier son humour taquin, alors qu’elle se ferait un plaisir que de relever l’offre.

- J’ai le droit ?

Un regard pétillant accompagné d’un sourire en coin tandis qu’elle le dévisageait, son ton léger soulignant le manque de sérieux dans sa demande, quand bien même semblait-elle s’y intéresser. Qu’une petite pique, cherchant peut-être bien à voir jusqu’où assumerait-il ses paroles. Pour sa part, elle avait déjà fait un choix, qu’elle lui avait présenté plus tôt, à savoir de prendre son temps, mais surtout de l’attendre. Elle ne voulait pas brusquer les choses, cependant, elle ne se voyait pas non plus avec nul autre que lui, ce qui faisait de sa prise de décision quelque chose qui fut assez facile à faire.

Terminant son repas, elle prit quelque secondes pour réfléchir à la question lui étant adressée. Elle n’avait pas pour habitude de passer du temps en compagnie d’autrui. La seule personne qu’elle acceptait dans son quotidien, et ce, pour plus de quelques heures, était sa meilleure amie. Autrement, à moins d’y être forcée, elle préférait de loin se plonger dans ses lectures et ses projets plutôt qu’avoir à supporter quiconque. Or, à l’heure actuelle, elle se devait de profiter du temps alloué en sa compagnie alors que nul ne savait ce qu’il pourrait advenir d’eux lors de leur mission respective. Mais surtout, elle voulait être certaine de lui rester en tête, même lorsqu’il serait loin, assez pour qu’il ressente le manque de sa présence et qu’il ait envie de revenir vers elle.

- Uhm… La dernière fois, il y avait pas mal de bouquins dans ton salon, tu penses que je peux jeter un coup d’oeil à ta bibliothèque ?

Le regard de la belle brune semblait s’illuminer à ces quelques mots, son intérêt non feint alors qu’elle avait bien envie de voir la collection que possédait le jeune homme, peu importe si elle se voulait variée ou non. Étant une scientifique passant son temps dans les livres en tout genre, cherchant à toujours en apprendre davantage, elle ne pouvait que s’y intéresser. Et puis, elle l’avait prévenu, qu’elle avait des passes-temps ennuyeux. C’était sans compter qu’elle se souvenait pertinemment qu’il lui avait dit avoir appris au travers un livre. Allait-il se trouver auprès des autres ?

- … J’imagine que ce ne doit pas être très intéressant.

Elle eut un léger rire, à nouveau, ce son résonnant dans la pièce, et ce, depuis qu’elle y était entrée. Sa main vint se porter à ses cheveux tandis qu’elle enroula une mèche trempe autour de son doigt, signe de gêne de sa part, ses joues venant aussi se colorer.

- Mais bon, tu vois, autre être dans mon laboratoire, mon atelier ou la grande bibliothèque du village, je ne fais rien de particulièrement intéressant.

Ayant légèrement baissée le regard, semblant chercher à éviter tout jugement, parfaitement conscience que ses centres d’intérêts n’étaient pas spécialement divertissants, elle vint le relever pour rencontrer le sien plus sombre, lui adressant un timide sourire dont elle seule avait le secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Dim 15 Avr 2018 - 0:05
En avait-elle le droit ? Tout était partie sur une plaisanterie, il fallait avouer que le ton continuait à être sur la plaisanterie mais Shôran sentait qu'il y avait un petit semblant de sérieux dans cette conversation. Lui ne se défilerait pas, apparemment elle ne le ferait pas non plus. Alors, Shôran réfléchissait. Rapidement, il prit la décision de continuer sur cette voix là, de ne pas se faufiler à une porte de sortie. Alors, c'était avec un sourire aux lèvres qu'il se surprit à répondre, prenant ainsi un peu plus de confiance.

« Peut-être bien oui. »

Et, le jeune nécromancien gardait son sourire et faisait paraître quelqu'un de sûr de lui et confiant. Ce qu'il n'était clairement pas en réalité, mais Shôran voulait lui montrer qu'il pouvait être quelqu'un sur qui elle pouvait compter. Après qu'ils aient finis leur assiettes, le chuunin de Kumo lui demanda alors ce qu'elle souhaitait faire et... il ne s'attendait pas à une réponse de ce style là.

Lire des livres ? La bibliothèque présente avait déjà été toute lue par Shôran, aucun livre n'avait pas été découvert par le shinobi. En réalité, ce n'était pas les meilleurs livres qui étaient présent là... Asami se rendit compte que ce n'était pas quelque chose de transcendant que de lire des livres... Il haussa simplement les épaules.

« Je... Comme tu veux. Tu peux lire, je t'en prie... Je te regarderai lire, j'aime bien. »

Bon, c'était un peu faux, mais il fallait avouer que juste être avec elle lui était plus que suffisant. Puis... Shôran n'avait aucune autre idée de quoi faire. Il se leva, venant chercher le premier livre en main. Des contes sur Hi no Kuni, son pays natal.

« La plupart des livres viennent de Hi. »

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 15 Avr 2018 - 0:43
Une fois tous les deux rentrés de leur mission, ils auraient le temps de discuter de leur relation, de ce qu’ils étaient. Elle prendrait ainsi aussi la peine, dépendamment de la réponse qu’allait avoir le jeune homme vis-à-vis de cette question, de venir porter quelques uns de ses effets ici. De quoi peut-être bien officialisée toute cette histoire, alors que ses passages et ses nuits ici se voudraient peut-être bien plus fréquents, dépendamment de la direction qu’ils choisissaient. Elle n’était pas contre l’idée, loin de là même. Il y avait très peu de chose qu’elle se refusait de faire lorsqu’il était question de ses objectifs. Et, bien malheureusement pour lui, alors qu’il semblait s’attacher de plus en plus à la succube, cette dernière était à ses côtés pour une raison bien précise et elle comptait bien s’assurer qu’il ne l’apprenne pas.

Sa surprise était légitime et cela lui arracha un rire alors qu’elle porta à nouveau une main devant ses lèvres, comme si elle tentait de se faire discrète. S’étant levant pour aller porter son assiette et celle du jeune homme dans l’évier, elle l’avait suivi hors de la pièce, s’approchant de lui alors qu’il allait chercher un livre, vraisemblablement de Hi, si elle en voyait ce qu’il disait. Là où elle comptait aller, donc, pour sa mission qui consisterait à tenter d’anéantir le Soshikidan.

- Je ne t’ai pas demandé de me regarder lire. Simplement de jeter un coup d’oeil à ce qui pourrait m’intéresser… Et accessoirement trouver quelque chose d’intéressant à faire.

Elle s’était arrêtée à sa hauteur, face à la bibliothèque tandis qu’il avait pris un livre avant de le lui tendre. S’en saisissant entre ses fines mains, elle observa la couverture avant de l’ouvrir pour en comprendre ce qu’il en retournait. Quelques contes de son pays natal, quelque chose qui pourrait nécessairement intéresser celle n’étant jamais sortie du pays.

- Tu réalises que ce sera ma première fois hors de Kumo ?

Son regard se porta sur l’homme à ses côtés, un sourire sur les lèvres alors qu’une certaine crainte était visible dans son regard, quelques doutes qu’elle semblait être presque à l’aise de lui partager. Et pourtant, même au travers ses masques et malgré sa certaine timidité, la jeune femme semblait assez sûre d’elle et de ses compétences. Or, en présence de l’homme, celui auprès duquel se sentait-elle si bien, elle était prête à afficher un autre masque plus sensible.

- Je me demande comment ça va se passer, là-bas. Contre le Soshikidan…

Elle se mordilla la lèvre inférieure, venant reporter son regard sur les livres se trouvant devant elle, passant distraitement sur les couvertures alors qu’elle cherchait plus à cacher ces doutes qui semblaient l’habiter.

- C’est comment, Hi ?

Elle marqua une pause.

- Et le Soshikidan ?

Elle savait qu’il avait fait Shîto. Et si loin d’elle l’idée de ramener de vieux et douloureux souvenirs, compte tenu qu’elle ignorait ce qu’il avait pu traverser, elle avait posé sa question avec une innocence certaine dénuée d’une quelconque malice. Et ce, quand bien même souhaitait-elle le voir s’ouvrir à elle au travers ce discours qu’elle lui tenait où elle était celle semblant s’ouvrir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mar 17 Avr 2018 - 1:02
Il aurait aimé faire autre chose que de lire des livres, mais le jeune homme n'avait pas vraiment d'idées de quoi faire. Ne s'étant jamais retrouvé dans ce genre de situation, il se demandait bien quelle genre d'activité pouvait-il lui proposer ? Il mentait presque bien en disant qu'il appréciait voir lire les gens, c'était juste qu'il ne souhaitait pas froisser la brune. Elle s'en était rapidement aperçu, Asami ne souhaitait pas qu'il la regarde lire mais plutôt jeter un coup d'oeil à quelque chose qui pourrait lui intéresser. A cette phrase, Shôran se rendit compte qu'il ne connaissait pas très bien la marionnettiste pour savoir quel sujet l'intéresserait. Mais ce livre sur Hi pouvait s'avérer être utile pour la jeune femme qui n'avait jamais quitté Kumo.

D'ailleurs, c'était ce qu'elle lui disait. Sa mission à Hi était donc la première fois qu'elle sortait de Kumo, il était content pour elle. Bien qu'il aurait espéré une mission plus calme pour sa première, elle allait être servie sur un plateau d'argent pour cela. Hi n'était clairement pas de tout repos, surtout avec le Soshikidan. Non, cette organisation allait prendre un coup. C'était ce qu'il fallait faire de toute manière. Il hocha doucement la tête alors que la kunoichi lui demandait comment était Hi et le Soshikidan. Que pouvait-il répondre à ça ?

« Hi est... magnifique. Je ne saurais comment te le décrire, mais tu le verras par toi-même quand tu y seras. Je pense qu'avec la fin de cette guerre civile, elle doit l'être encore plus. »

Il venait s'asseoir sur son canapé, Shôran n'avait pas été à Hi depuis Shitô, il ne savait donc pas du tout quel était l'état du pays avec la fin de cette guerre totalement stupide. Pourtant, il se doutait qu'elle devait être magnifique. Si un village caché comme Kumo aurait vu à voir le jour à Hi no Kuni, nul doute que le nécromancien y serait un fervent shinobi.. Maintenant, c'était trop tard.

« Ils sont... détestables, au plus haut point. Ils se battent pour leurs idées, comme nous nous le ferons mais ils n'ont aucune limite. Je te l'ai dit, mais fais réellement attention toi. Leurs têtes pensantes sont incroyablement fortes. »

Hisao, Shojito et lui ont eu du mal face à Kaldea. Une défaite cuisante pour les trois kumojins. Shôran espérait que tout se passerait bien pour son amie proche.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mar 17 Avr 2018 - 7:37
De ce qu’elle entendait parler, de la part des autres, le pays du feu semblait être véritablement un beau pays. De mémoire, Shizen lui avait tenu un discours similaire, concernant le pays où il avait grandi. Dommage que la guerre civile y avait fait des ravages, forçant certaines personnes à quitter pour d’autres taires, en quête de sécurité et d’un meilleur avenir. Bon, dommage n’était peut-être pas le meilleur mot à employer pour quelqu’un avec aussi peu de compassion que la Tadaoki. Après tout, si tel n’avait pas été le cas, elle n’aurait pas fait de rencontres si intéressantes. Égoïste ? Absolument.

Le suivant du regard, elle écouta avec attention sa réponse avant de finalement quitter la bibiothèque à son tour, non sans avoir attraper un autre livre, qui semblait concerner le combat et les différents styles. Elle n’y portait qu’un vague intérêt, mais de ce qu’elle savait, de sa première visite en ces lieux, le jeune homme semblait s’y intéresser. Devenir plus fort pour protéger les autres. Une noble cause qu’elle ne pourrait sûrement jamais comprendre.

Venant prendre place sur le sofa, aux côtés de Shôran, elle avait replié ses jambes sous elle pour s’asseoir face à lui. Parler du Soshikidan ne semblait pas être chose aisée pour lui. De ce fait, elle vint lever une main pour la poser contre son épaule, descendant le long de son bras. Un contact qu’elle voulait rassurant comme pour lui rappeler sa présence à ses côtés. Puis, elle ramena sa main vers le visage du jeune homme, ramenant ses cheveux vers l’arrière, venant ainsi croisé son regard plus sombre que le sien en lui offrant un doux sourire.

- Je te promets de faire attention. Bien que je me doute qu’étant en équipe avec Metaru Reiko et un autre jônin d’Iwa, ce n’est sûrement pas pour aller négocier quoique ce soit.

Autrement dit, elle se doutait que la situation allait sûrement être risquée. Autrement, elle ne serait pas dans une équipe aussi forte. Là aussi se trouvait beaucoup de ses doutes. Serait-elle seulement à la hauteur ? Ce n’était pas exactement ce qui l’effrayait, mais tout de même un peu. Elle se demandait surtout ce qu’elle venait faire là. Ce n’était pas comme si deux jônins avaient besoin d’une simple genin comme elle, aussi forte pouvait-elle être.

- Et puis, j’ai quand même une bonne motivation de rentrer de cette mission.

Un doux sourire accompagné d’un regard entendu, à voir s’il comprendrait ce à quoi elle faisait référence alors que la flamme de son regard se perdait dans le sien.

- Tu t’es déjà confronté à eux, pas vrai ?

Une question venant de celle qui n’avait pas pris part aux événements de Shîto, ni même à l’attaque ayant eu lieu sur le village lors de la trahison de l’une des gradés, à savoir Kaldea. À quelque part, elle cherchait à l’amener à s’ouvrir un peu plus à elle, sur son passé, sur ce qui pourrait le troubler, les bonnes comme les mauvaises expériences. Qu’il lui laisse la chance d’apprendre à le connaître et qu’il lui fasse confiance. Assise à ses côtés, elle le regardait presque tendrement, un léger sourire sur les lèvres, respirant presque cette bienveillance digne d’elle.

- C’est seulement si tu veux en parler, hein. Que je sache peut-être vers quoi je me dirige.

Sa main quittant son visage, elle vint se saisir de celle du jeune homme, celle dont il s’était coupé un doigt lors d’un affrontement, de ce qu’il lui avait dit, venant entrelacé ses doigts des siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mar 17 Avr 2018 - 12:28
Shôran souriait. Il était content de savoir qu’elle ferait preuve de prudence lors de son séjour au pays du Feu. Évidemment, il voulait que rien ne lui arrive, même s’il aurait préféré quelle’ ne parte pas là-bas. Ou bien alors, qu’elle se rende à Kaze avec lui. Le jeune nécromancien était toujours autant subjugué par la beauté de la kunoichi, encore plus lorsqu’ils avaient un contact physique entre eux. Face à face, elle lui disait qu’elle avait de bonne raisons de faire en sorte de revenir vivante et bien sûr, Shoran comprit immédiatement là où elle voulait en venir ce qui le rassura un petit peu plus.

Parler de ce qu’il avait vécu face au Soshikidan était compliqué encore pour lui, c’etait bien trop récent encore. Pourtant, se sentant plus qu’à l’aise avec la Tadaoki, Sho savait qu’il pouvait lui parler aisément. Mais, que pouvait-il dire de plus ? Shôran lui avait déjà raconté les faits mais il y avait une chose qu’il n’avait pas fait : donner son ressenti sur l’organisation.

La main douce et chaleureuse s’entrelace a celle charcuté du chuunin, il ne se déroba pas et de toute façon, Asami avait vu sa main en long et en large.

Deux fois, oui... enfin même trois, plutôt.

Plongeant son regard sombre dans celui rouge flamme de la marionnettiste, le jeune homme s’appretait a se dévoiler un peu plus.

La premier, nous étions en mission. Avec Shikarai et Kahei, le petit frère du Raikage... Nous n’avons pas fait long feu, Kahei avait été capturée.. Puis, il y a eu Shito. Je n’ai pas pris part aux affrontement, mais ils ont été horribles. Prêt à tuer les Hijins qui n’etaient pas en accord avec eux. La troisième fois a été ici. Là encore, nous avons échoués. Je ne dis pas que je suis fort mais à trois, nous n’avons pas su empêcher Kaldea de s’enfuir.

Preuve qu’ils étaient bien puissants.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mar 17 Avr 2018 - 16:00
Kahei. Un nom qui ne lui disait rien. Le petit frère du Raikage qu’il disait ? Elle se demanda vaguement ce qu’il avait pu lui arriver, cependant, quelque chose lui disait de ne pas insister sur le sujet. À quoi pouvait bien lui servir cette information ? Pas grand chose. Pas pour le moment du moins. Elle avait simplement appris, au fil des années, que l’information, peu importe quelle était-elle, pouvait avoir son utilité. Il s’agissait, après tout, de la source de l’emprise qu’elle pouvait avoir sur autrui. La connaissance était quelque chose qu’elle ne pouvait se permettre de négliger.

Quant à Shîto, elle en avait vaguement entendu parler, de la part d’autres shinobis y ayant pris part. Les événements, de ce qu’elle savait et de ce qu’il disait, avaient été violents. Sa main dans la sienne, elle vint la serrer, lui offrant soutien silencieux alors qu’elle écoutait ce qu’il avait à lui dire. Des événements sûrement difficiles à relater, surtout qu’ils n’avaient pas tous été glorieux. La fuite de la Suzuri avait marqué le village et, à quelque part, elle pouvait presque comprendre le ressentiment du jeune homme vis-à-vis de cette altercation s’étant soldée par un échec de la part des kumojins. Ce ne devait pas être un souvenir particulièrement plaisant.

- Nous allons y mettre une fin, à cette organisation.

Une promesse dite sur un ton déterminé tandis qu’elle le savait que sa mission allait ressembler à cela. Soit ils parvenaient à anéantir ce qu’il restait des forces du Soshikidan ou alors ils courraient droit à leur perte. Ayant promis que de faire attention, avec une motivation supplémentaire de rester en vie, ils n’avaient donc autres choix que de réussir.

- À chaque fois, tu t’es relevé et tu as continué d’avancer en cherchant à devenir plus fort. Tu sais, ce n’est pas tous qui possèdent cette force d’esprit.

Elle ne voulait pas qu’il ressasse le passé en se disant qu’il aurait pu faire mieux. Qu’il aurait pu faire les choses différemments. Elle préférait ne pas miner son moral, pas alors qu’ils partaient sous peu dans des directions différentes pour des missions qui s’annonçaient ne pas être de tout repos.

Face à lui, elle se pencha légèrement dans sa direction, mettant fin à leur courte discussion pour venir poser ses lèvres sur les siennes, portant une main à sa joue qu’elle vint délicatement caresser. Une impulsion du moment, alors qu’elle s’était retrouvée face à lui. Cherchait-elle à chasser ces nuages sombres qu’elle avait vu au-dessus de sa tête la première fois qu’ils s’étaient rencontrés ? Peut-être bien. Le baiser était doux, tendre, suivant ce qu’on pouvait s’imaginer de la délicate demoiselle qu’elle était.

La soirée passa sur une note tout de même assez positive alors qu’ils discutèrent de tout, de rien, d’eux surtout, apprenant à se connaître, lentement mais sûrement. Les centres d’intérêts. Les passions. Les aspirations. Des détails qu’elle avait cherché à savoir chez lui et qu’elle lui partageait, le tout accompagné de son éternel sourire qui flottait sur ses lèvres alors qu’elle ne le lâchait pas du regard, écoutant avec attention tout ce qu’il pouvait lui dire avant d’elle-même répondre à ses questions et en ajouter un peu plus sur sa personne.

Une relation qu’elle souhaitait voir évoluer sur de bonnes bases. Aussi bonnes ces bases pouvaient-elles être compte tenu qu’elle était nullement sincère dans ses propos, dans ses sentiments, et ce, quand bien même jouait-elle le jeu à la perfection, lui faisant croire ce qu’il voulait bien entendre. Si son intérêt n’était pas feint, les sentiments n’étaient décidément pas sa tasse de thé. Cependant, ça, il n’avait pas besoin de le savoir, pas alors que prétendre était devenue une seconde nature chez elle, et qu’elle le faisait sans même plus se poser de questions, le tout lui venant presque naturellement. Que ce soit le regard qu’elle posait sur lui, ne semblant ne voir que lui, ou encore son doux sourire, cette paix d’esprit qu’elle semblait ressentir en sa présence.

Ne manquait plus qu’à voir où est-ce que cela pourrait les amener, une fois tous deux rentrés de leur mission respective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Avant le départ [Ft. Aami Shôran]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: