Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Truculente Expérience | PV Takumi ✗ Itagami ✗ Hisao


Sam 31 Mar 2018 - 18:54





デウス・エクス・マキナ


::: RP ::: Truculente Expérience
::: PV ::: Hyûga Takumi, Metaru Itagami, Akahoshi Hisao




♫♪ music box ♪♫



Le globe de feu miroite au firmament de son règne. Le diurne berce la Roche d’une douce nitescence réchauffant le théâtre de ce monde. Il s’agissait d’une journée pas comme les autres. Du moins, une de celle qui apportait son lot de mystères s’accompagnant d'inéluctables surprises.

Muramasa passe en revu quelques dossiers, tout en faisant les cents pas au milieu de l’antre aux murs immaculés d’un blanc tenant de la porcelaine la plus pure. Une rencontre était prévue et devait avoir lieu dans ce Sanctuaire de la Science qui venait à peine d'être aménagé afin de servir le Département Scientifique du Poste Douze des forces de l’ordre du Yamagenzô .

Le Hyûga, qu’il commençait à très bien connaître, lui avait fait parvenir une demande quand à quelques recherches, mais il était resté flou. Il demandait à l’expert des arts obscurs du Yuukan son expertise et son aide à des fins scientifiques. Mais il n'était aucunement rentré dans les détails. Tout cela intriguait le Parangon, qui lui répondit de venir à l’un des laboratoires devant prochainement servir aux recherches et autres activités médicales se devant d’être menées très prochainement pour de meilleurs lendemains. Tout était déjà fonctionnel et prêt pour servir la Recherche. Selon ses dires, deux femmes et un homme devaient l’accompagner. Qui étaient ces inconnus ? Il n’en fit point mention.

Le Directeur palpe un instant l’intérieur de sa poche, afin d’en extraire une cigarette pour la porter à ses lèvres mutines. Il l’allume avec une élégance faisant montre de sa prestance, puis s'enquiert de prendre une relaxante bouffée de cette brume aux saveurs tenant de poison.

Soudain, les bruits de pas dans le couloir commencent à faire montre de la venue des invités. Il dépose sur une table les encres qui servirent à le faire patienter. Ses yeux se posent sur l’entrée, un peu curieux quand à cette affaire de la plus haute importance qui devait prendre place de toute urgence, comme l’avait mis en exergue de façon implicite le messager à l’oeil goguenard et à la savante expertise dans les arts comptables.

Les silhouettes apparaissent enfin, démontrant toute la superbe des visiteurs venus en ces lieux afin de mener à bien une entrevue un peu trop nébuleuse pour ne pas susciter curiosité.

" Takumi-san. "

Légérement désireux d’en apprendre plus quand à l’identité des mystérieux personnages l’accompagnant, le jeune homme fixe ces personnes qu’il ne connaissait point. Auraient-ils la convenance de se présenter en premier ? Après quoi, il porte son attention vers Takumi, tout en jouant du nuage évanescent. Un sourcil s’arque, remarquant le manque évident d’un bras. Chose qui était peu courante et qui laissait quelques doutes de ce qui avait pu arriver.

" Je vois que vous avez eu quelques problèmes lors de votre voyage. "

Il croise les bras, un peu perplexe, mais à l'écoute de la teneur de cette rencontre particulièrement intrigante.






_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Sam 31 Mar 2018 - 21:09

Truculente Expérience x Mura | Ita | Hisao


"Dois-je te dire la différence entre toi et moi ? le niveau. Il est comme l'histoire du singe essayant de capturer la lune. Peu importe la façon dont il se bat, il est juste le reflet de la lune sur l'eau qu'il voit. Donc, il s'enfonce seulement dans l'eau. au fil du temps, il coule."


Le retour de la Pluie s’était fait sans encombre. Il avait été rejoint par deux shinobis de la Foudre et une samurai qui n’avait rien à envier aux corps des geishas de la Brume. Un commun accord entre les partis avait abouti à ce voyage en groupe. Son bras perdu se devait d’être remplacé par quelque chose de plus efficace, du moins l’espérait-il. Dans les couloirs de ce lieu désert mais entretenu comme jaja, il était alors accompagné des personnes précédemment citées.

Alors, comment trouvez-vous Iwagakure no Sato ? J’avoue être assez curieux quant à votre bourgade depuis que j’ai goûté au fabuleux thé du clan Sado. Vous en avez probablement déjà entendu parler, savez-vous qu’il a été primé meilleur thé de votre pays il y a peu ? en bougeant son seul bras et en les regardant avec un sourire franc.

Ah, ce breuvage tenant plus du divin qu’autre chose. Il sortit d’ailleurs un petit sachet de thé de leur fabrication de son kimono pour en humer les folles saveurs. Elles étaient puissantes sans trop en faire. Parfait. Une exubérance déplacée en ces lieux dédiés à la recherche scientifique et médicale. Il agitait doucement le petit sachet en souriant avant de le ranger afin d’ouvrir la porte menant à l’antre de la Lame Maudite. Il se permit de faire entrer ses alliés avant lui s'ils le souhaitaient avant de lui même se rendre à l’intérieur.

Muramasa-san. l’air goguenard.

Sans peine, le meilleur médecin du Yuukan avait remarqué qu’il manquait quelque chose. Evidemment, ce dernier fit montre d’une petite touche d’humour, fidèle à lui-même. La bromance de ces gaillards à la chevelure de jais ne semblait nullement trouver nuisance dans le sarcasme. Bien au contraire.

Votre sens de l’observation me fascine mon ami, les bras m’en tombent ! en se retenant de rire tout en laissant s’échapper quelques bruits soufflés de son nez.

Il voulait se taper une énorme barre mais ce n’était pas le moment. Ils avaient à faire, le temps était désormais compté. Un grand homme a un jour dit “Le monde avance et nous le devons aussi”, cet adage n’était point passé par l’oreille d’un sourd par ici (mais en l'occurrence dans celle d’un manchot).

Je laisse nos amis se présenter à toi. en marquant une courte pause, les laissant faire ou dire ce qu’ils désiraient avant de reprendre.

Allons droit au but. Je te ramène un sujet d’expérience qui fera passer tes cinq dernières années de recherche pour quelque chose de futile mon ami. C’est d’ailleurs la raison de cette entrevue se voulant discrète, à tel point que j’ai décidé de la tenir secrète pour les hautes sphères. Pour faire simple, même l’Ombre ne se doute pas d’une telle rencontre. Nous ne pouvons nous permettre que quelqu’un s’attribue un tel objet par avarice alors qu’il doit servir à la recherche en premier lieu, tu le sais mieux que moi. en souriant.


Il n’avait pas confiance en ses supérieurs ? Peut-être. Ce qui était sûr en revanche, c’est qu’il voulait que tout se passe pour le mieux pour lui et ses coéquipiers du jour. Moins de personnes en seront au courant, mieux ils s’en porteront. Qui sait ce qu’ils pouvaient découvrir ?

C’est d’ailleurs pour cet artefact que j’ai perdu ce bras. Le jeu en valait la chandelle mon ami, crois moi. avant de rire doucement.

Il se retourna alors doucement vers ses homologues komojins.

Souhaitez-vous ajouter quelque chose ? Sinon, pouvons-nous commencer à étudier cet objet ? l’air curieux en activant ses byakugans.

Rien d’agressif, il participerait à sa manière en sondant l’objet de ses pupilles pâles. Une telle merveille regorgeait forcément d’une structure complexe qu’il pourrait étudier avec la Metaru. L’éminent scientifique lui, allait pouvoir user de toutes ses connaissances afin de fournir un raisonnement rationnel et encadrer proprement la suite des opération. Le deuxième kumojin, qu’allait-il pouvoir faire pour se rendre utile ? Si il ne pouvait pas participer, il pouvait considérer sa présence comme un cadeau de la Roche envers la Foudre. Un présent qui ne trouverait probablement pas d’équivalent en ce bas monde en fonction de ce qu’ils découvriraient aujourd’hui ou dans les temps qui suivraient. La samurai ? elle est bonne, ça ne suffit pas comme raison ? Ah bon... Quoi qu'il en fut, c'était la blonde qui avait l'objet en sa possession, il n'y avait plus qu'à se hâter à la tâche.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 1 Avr 2018 - 21:14
Sans encombres… mouais on pouvait éventuellement utiliser cette expression pour déterminer la nature du voyage vers Iwagakure, nous n’avions croisé ni brigands, ni mercenaires, ni chasseurs de têtes. Peut-être commençais-je à être imbu de ma personne, mais j’étais quand même heureuse de savoir que malgré la mise en garde de Shuu il y avait quelque mis de cela, ma tête en tant que Metaru n’avait pas encore été mise à prix. Mais, si tant il était vrai que nous n’avions croisés aucunes gênes directes, moi j’en vivais une et avec énormément de difficultés.
Nous avions en effet sur la route rencontré ou plutôt croisé Hisao, le Jonin des nuages avait comme convenu et comme je l’espérais rejoint le point de ralliement en cas de séparation du groupe, le reste de l’escouade ne l’accompagnait point ce qui m’amena rapidement à comprendre qu’il n’était venu que pour me récupérer ; le détachement des nuages se devant certainement d’être pris ailleurs. Lorsque je lui fis part de mes projets pour le village de la roche, tant il s’agissait d’aider à la guérison de Takumi que de prêter un regard attentif au bouclier de la princesse d’argent que je comptais bien récupérer, celui-ci se décida à nous gratifier de sa présence. Pourquoi ? Peut-être avait-il connaissance de mon dossier et était au courent que s’était ma première véritable sortie en freelance… Fidèle à lui-même, il n’avait point posé plus de questions que ça, se contentant de ressortir son attirail de cheminée et faire ce dont tout le monde le connaissait pour : Fumer en nous emboitant le pas.

Mais alors dans ce cas vous vous demandiez peut-être pourquoi définissais-je ce voyage vers la roche comme étant particulièrement pénible et compliqué… c’était bien simple en réalité. Ces quelques kilomètres représentaient bien trop de tentations, Miyu ne me facilitait certes pas la vie avec ces quelques coups d’œil aguicheurs, mais la présence d’Hisao était... un vrai cauchemar. N’allez point vous imaginez une quelconque forme de dégout, colère, ou frustration à son égard, non… non bien au contraire. Nous nous connaissions depuis fort, fort longtemps maintenant, elle me paressait même loin cette après-midi durant laquelle il avait réorienté mon entrainement quant à mes inquiétudes de créations… non, mes craintes à son égard étaient... Tout autre.
Finalement pour fuir mes démons ou plutôt mes succubes ou incubes, j’avais passé la majorité du temps à tripatouiller le bouclier sans y injecter de chakra, histoire d’éviter un malencontreux incident. Tachant le moins possible de croiser leur regard, j’avais finis sur la fin du voyage par me réfugier dans une conception aussi ardue qu’absurde. En soit ce n’était pas grand-chose, une simple sphère tenant dans le creux des mains, sphère s’avérant être un enchevêtrement pelle mêle d’engrenages de tailles et de dentelures différentes, tous lié les uns les autres créant un mouvement perpétuel suite à l’injection de chakra au sein de ce « mécanisme ». Ce à quoi je travaillais dessus ? Ajouter, et modifier les différents écrous, balanciers et engrenages pour supprimer la perte d’énergie et permettre à l’appareil de fonctionner avec une seule et unique impulsion d’énergie… Je vous avais prévenu que c’était absurde ; mais au moins, même si j’avais le visage fort probablement rouge toute la traversée durant, mes pulsions s’étaient endormies… non assoupies sous l’effet de la concentration.

----------------------------------------------------------------

À la première interrogation de Takumi, je n’avais guère vraiment répondue, toujours plongée dans ma machine perpétuelle, mes yeux n’avaient qu’effleuré le décor de la ville des roches, ceci dit, pour le peu que j’en avais vu et le style changeant drastiquement de celui des nuages, il était… comment dire ? Rafraichissant : de voir du nouveau, aussi pour toute réponse, à défaut de verbe fut un simple sourire acquiesçant. Replongeant dans ma création, ce fut la voix d’un autre individu qui me sortit de mon travail, le local avait une odeur de produit désinfectant, comme s’il avait été depuis sa conception maintenu baigné dans une atmosphère antibactérienne…
Aux quelques mots qu’ils échangèrent, mêlant humour déplacé à sarcasme amusé, j’en déduisis rapidement qu’il s’agissait d’une connaissance proche de Takumi. Metaru… Metaru Itagami … Yorochiku onegai shimasu… Fis-je en inclinant légèrement la tête vers notre nouvel interlocuteur, à la peau… perdue entre le clair et le bronzé.

Ni une ni deux, l’hyuga expliqua peu de temps après à son ami les raisons de notre présence en ces lieux. EN quelques mots, il fit mention de la princesse d’argent, du boucler de la raison pour laquelle il avait perdu son bras aussi le pourquoi il voulait garder secrètes ces investigations.
- Non, je n’ai pas grand-chose à dire… sinon qu’en tant que forgeronne je me suis déja entendue avec Takumi et Miyu qui ici présente nous a aidé à l’obtenir, je compte bien rentrer avec à Kumo gakure, la raffinerie et ses outillages me permettront une meilleure analyse du métal utilisé et de la méthode de forge. fis-je tranquillement en portant un regard intriguer sur le bouclier. , Mais je compte bien vous aider à arriver aux meilleurs résultats possible en l’instant présent ! Affirmai-je en inclinant encore une fois légèrement la tête. Dans cet art je n’étais qu’à quelque pas dernière Shuu… mais ça peu de personnes le savaient, comme peu de personnes connaissaient véritablement mon nom. Seul mon emblème se rependait tranquillement dans le Yuukan, mais ceci était une autre histoire.

- Aussi, j’aimerais pouvoir aider avec le bras de notre ami aux pupilles pales… Fis-je en lui accordant mon attention alors que s’activaient son dojutsu. J’ai une idée qui me trotte dans la tête depuis un moment, mais… je ne pourrais la réaliser seule… Finis-je alors qu’autour de ma main, du métal liquide se créait, tournoyant lentement autour de celle-ci, croisant au fur et à mesure que s’étiolait le fil du temps.
- Tien parlant de bras… libérant celui-ci de sa prison de bandelettes de métal, bandelettes que je portais en bandoulière jusqu’à présent : voici celui qui portait le bouclier… mai, je ne sais pas s’il y a encore des évidences récupérables.

_________________

Mother of two beatiful Angels

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Dim 15 Avr 2018 - 13:17
Si ce n’est la saloperie ultime qu’avait utilisé Rei contre Shizen et moi, les dégâts que j’avais subi n’avaient pas été monstrueux. J’avais surtout perdu beaucoup de chakra pour combattre un adversaire qui s’est révélé bien plus fort que je ne l’aurai imaginé. On est pas passé loin de la catastrophe, mais le fait qu’il ait réussi à s’enfuir à l’aide de l’Homme au Chapeau entachait le tableau. Enfin, j’y pensais un autre jour. Le voyage jusqu’à Iwa m’avait permis de me reposer et reprendre un peu mon souffle. J’avais déjà visité le village de la roche avec la Délégation, mais l’objet de ma ‘’visite’’ était cette fois bien différent.

Accompagnant Itagami jusqu’aux territoires de la Terre, nous allions devoir analyser un singulier bouclier qui avait été récupéré sur un adversaire qu’ils avaient vaincu, apparemment. Ce n’était de loin pas un travail pour moi, qui était peut-être plus penché sur l’aspect militaire de Kumo que sur l’aspect scientifique. Cela dit, j’aurais été lâche d’abandonner la Metaru à une telle tâche. Elle avait beau être Chûnin, il était hors de question qu’elle soit seul dans cette tâche.

- Je suis déjà venu avec la délégation Kumojin. Votre place commerçante est vraiment pas mal et les gens sont plutôt accueillant, je dois l’admettre… Un peu bizarre par moment. lançais-je calmement avec un ton ironique, pensant notamment à l'excentrique Sanadare. ‘Connais pas ce thé-là, mais je garde ce nom en tête, merci.

Dans les locaux Iwajin dédiés à la recherche, nous avons pu rencontrer un homme se faisant appeler Muramasa. Un nom qui ne m’était pas totalement inconnu, mais impossible de dire quoi que ce soit à son sujet. Mais de toute façon, je saurais bien en apprendre un peu plus sur lui pendant ce bref séjour. Une fois les présentations entamées, j’inclinais doucement la tête, restant légèrement en retrait, derrière la Metaru.

- Akahoshi Hisao, l’un des Jônin chargés d’accompagner Rei jusqu’à Ame. Je ne vais pas mentir, je ne suis ici que dans un but purement secondaire. Je vais veiller sur Itagami et sur le déroulement de cette histoire avec le bouclier. A moins que vous ayez besoin de moi pour des informations ou pour tester la résistance du bouclier, je crains de pas être particulièrement utile. Mais je reste disponible au besoin, donc n'hésitez pas.

Effectivement, à part tenter de faire fondre l’objet, pas sûr que je puisse servir à quoi que ce soit. Mais ce n’était pas vraiment le but, comme je l’ai dit. A part veiller sur la Metaru, je n’avais rien à faire ici. Cependant, tout ce qu’il va se passer ici sera malgré tout intéressant à avoir en tête…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Mer 18 Avr 2018 - 22:20





デウス・エクス・マキナ


::: RP ::: Truculente Expérience
::: PV ::: Takumi, Itagami, Hisao




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Code Geass - Stories





Un peu de goguenardise planait imperceptiblement dans l’échange entre le médecin et le Hyûga, qui se recroisaient pour la première fois après quelques temps. Sachant garder les convenances, les rires ne furent de mise, car l’importance de la situation était palpable. N’allant pas par quatre chemins pour annoncer la teneur de la visite, le Pupilles Pales présenta les faits. Un sujet d’expérience pouvant faire oublier cinq années de débauche cognitive effrénée ? Intéressant, mais présomptueux. Pragmatique, la Lame Maudite ne croyait que ce qu’il voyait. Il était question d’artefact méritant amplement la perte d’un bras. Voilà qui était intéressant.

L’intrépide Takumi ne perdit pas de temps, commençant déjà à s’affairer en lorgnant l’objet avec ses yeux ternes et mornes se nimbant de saillantes veines. Laissant les autres visiteurs se présenter, tandis qu’il s’occupait de sonder l’étrange et énigmatique objet dont il semblait désireux de percer les mystères.

" Takumi-san, je n’ai rien à ajouter.. "

La femme à la crinière blonde se présenta sous le nom éponyme de Metaru. Un nom bien connu comme lié à celui du Raikage. Elle lui explique la situation, concernant l’objet, ainsi que sa volonté quand à l’absence du bras du jeune Iwajin. Elle lui tendit le bras arborant le bouclier. Un peu perplexe, le médecin le prit et l’examina d’un rapide coup d’œil, avant de se tourner vers les deux autres visages inconnus qui ne tardèrent pas à se présenter eux aussi. L’homme était présent pour veiller à la sécurité de sa compatriote. Ne restait plus que la femme semblant légèrement véhémente et ne pas tenir en place quand .

" Miyu. Si je suis là, c’est uniquement pour récupérer le bras. Donc ne t’avises pas de l’endommager. Le reste ne m’intéresse pas. Vu que tu sembles être un de ces nébuleux personnages, tu dois bien avoir une solution pour qu’il ne pourrisse pas, non ? "

Au moins, les choses étaient claires comme du cristal. Le Borukan se présenta à son tour, afin de ne pas manquer de correction.

" Borukan Muramasa. Hajimemashite. "

Se présentant en tout simplicité, avant de répondre plus en détail à chacun d’entre eux.

Commençant par la Kumojine qui avait ouvert le bal, respectant ainsi l’ordre des présentation.

“ Itagami-san, ne vous inquiétez pas pour votre bien, vous aurez tout loisir de repartir avec ce dernier afin de l’étudier à Kumogakure no Sato. L’analyse ne devrait pas durer longtemps. Quand au problème de ce cher Takumi-san, toute aide est la bienvenue. Quand au bras il y a certainement quelques échantillons à prélever. Je suppose que vous êtes désireuse de quelques échantillons pour votre usage personnel, chose qui est légitime. “

Se tournant vers le gardian, afin de lui toucher deux mots.

“ Hisao-san, j’en prend note. Toute aide ou opinion concernant ce mystérieux objet sera la bienvenue. N’hésitez pas. “

Finalement, s’adressant à la personne la plus étrange qui est présentement en train de le fixer de son regard mordoré et incisif, il pose son regard vers celle-ci.

“ Miyu-san, ne vous en faites pas pour ça. Ce n'est qu'une formalité. "

La goguenarde exprima un grognement des plus expressif sur sa contrariété, finissant par s'asseoir sur une chaise en croisant les bras, continuant de fixer le personnage à la chevelure de jais.

Prenant alors la suite de Takumi, il prit l'objet qu’il venait de regarder fixement comme un genin joufflu lorgnant sur son bento aux alentour de midi, puis le posa sur la table prévue aux analyses en profondeur.

“ Takumi-san, avez-vous trouvé quelque chose d'intéressant ? “ -s'enquérant, sans goguenardise, des trouvailles qu’avait pu faire le jeune manchot-

Commençant par poser le bras sur la table, il préleva des échantillons sanguins, avant de stopper la dégénérescence de ce dernier. Une technique des plus basique, très utilisée dans les morgues. Rien de bien exceptionnel.

Déposant sa main sur le bouclier, une analyse approfondie pu commencer. L’objet n’était pas commun, pour ne pas dire, pas piqué des hannetons. Une batterie de tests supplémentaires serait nécessaire pour en savoir davantage. Passant en revu l’objet sous toutes les coutures possibles et imaginables, le scientifique devait reconnaître que tout cela était intéressant. Il prit le soin de schématiser le bouclier avec précision, tout comme le système qui semblait faire toute l’importance de ce dernier. Terminant par une tentative de datation par le radiocarbone, le scientifique inscrit les résultats sur son bloc note.

“ Cet objet semble disposer de biens étranges capacités. Tout cela est nébuleux, mais fort intéressant. La détentrice de cet objet, auriez vous remarqué quelque chose de particulier la concernant ? “

Demandant aux intéressés ayant croisé l’ancienne détentrice de l’objet s'ils avaient remarqué quelque chose d’inhabituel, afin de corroborer les données.






_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa#37838 http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Truculente Expérience | PV Takumi ✗ Itagami ✗ Hisao

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: