Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Le bar sans nom (Kaedlin)


Ven 6 Avr 2018 - 16:47



Fin de journée, début de soirée ; nuit s’annonçant paisible après une rude journée de travail. J’étais toujours relativement contente de retrouver mon « intérieur », mon appartement quoi. Qui était si paisible si… Non. Il y avait Akina. L’inverse de la tranquillité. Complétement. Les seuls moments où je pouvais me reposer étaient quand la jeune femme n’était pas chez moi ou lorsque que nous nous adonnions à des plaisirs communs. Et je ne parlais évidemment pas de scrabble ou shifumi… Quoi que..

Ce ne fut donc pas la première fois, ni la dernière surement ; que l’intendante voulait m’embarquer dans une nouvelle sortie. Je n’en comprenais pas vraiment l’intérêt alors que nous disposions tout ce dont nous avions besoin, ici même. Ce fut une fois la nuit tombée, en milieu de soirée, alors que je lisais, qu’elle était venue me parler d’un bar. Je l’observais sans baisser mon livre. Elle savait ce que l’alcool pouvait me faire. Et elle s’en jouait. En profitait. Elle savait que je n’allais pas dire non, de toute façon.

Ce bar était tenu par une dénommée Kaeldin. Une jeune femme que devait sans doute connaître la Suzuri. Un endroit plutôt fameux, selon ses dires. Après plusieurs minutes à m’en parler…

-C’est bon. Tu sais ce que je vais répondre… Alors…

Douée, très douée.

Nous primes donc le chemin de ce bar, traversâmes une bonne partie du village et arrivâmes sur place. Plutôt discret comme endroit…

-T’es sûr que c’est un bar ?
-Haha… Oui oui !

Nous entrâmes et le piège se referma.
A l’intérieur… Il y avait du monde, beaucoup. Je n’aimais pas ça, vraiment.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 6 Avr 2018 - 23:45
Bienvenue ! ~


La soirée battait son plein et Kaedlin était sur scène, dansant avec ses sabres, au son mélancolique que l'erhu. Elle aimait cela, cette sensation et ce bonheur qui la prenait aux tripes quand elle se mouvait et entrait dans une semi transe grâce à l'instrument à corde. Alors que les dernières notes vibrèrent dans l'air lourd du bar-restaurant, Kaedlin reprit son souffle, couverte de sueur mais un sourire immense éclairant son visage alors que les applaudissement résonnèrent autour d'elle. Seigneur que c'était bon, de se sentir louée, et pas parce que l'on était un shinobi assassin ou le héro du village. Bien qu'elle ne sache ce que cela puisse lui procurer comme sensation, elle ne changerait de vie pour rien au monde. Recevant quelques pièces bienvenus, la danseuse quitta la scène et la lumière pour aller se rincer dans la loge et enfiler une tenue plus… Banale pour aller servir les clients. Mina était disponible, il n'y avait pas besoin d'elle en cuisine.

C'est alors que l'entrée attira son attention. Deux femmes avaient prit place et Kae, en bonne tenancière alla prendre leurs commande. L'une d'elle ne lui était pas inconnue et cela détendit la jeune femme qui papotta un peu avec elle avant de se tourner vers la nouvelle venue. Une bien jolie créature. Si ce n'est cette tronche de blasée qu'elle affichait. On aurait dit… Et bien son vieux maître de danse !

-Bienvenue ! Je suis ravie de voir une nouvelle bouille ici ! Cela change de cette bande de pochtron… *Elle désigna un coin du bar ou des soûlards chantaient a tue-tête des chansons peu… Élégantes. Paillardes quoi. Elle soupira un peu sans se départir de son sourire Dîtes moi s'ils font trop de bruit, un coup de louche et c'est réglé!

Jetant un regard sur la scène, elle put constater que ses filles menaient parfaitement le show, comme d'habitude. Mais comme chaque soir, il allait falloir qu'elle gère certains imbibés qui oubliaient la règles d'or du bar : on ne touche pas aux filles. Mais allez leur faire comprendre que les danseuses ne sont pas des femmes de joies.. A croire que parce qu'elles étaient peu vêtus, cela en faisaient des femmes faciles ! Bande de pervers ! Beurk ! Enfin… Nan mais ! Hors de question de savoir si elle a connu un homme ou non ! Je ne lâcherais pas le morceau ! Jamais ! Ca vie intime ne regarde qu'elle ! Bien. Donc. Je me suis perdue. Voilà. Super. Zêtes content ?! Grumph. Alors que Suzuri parlait a Kae – qui rit poliment, un peu gênée de la voir si familière, non pas Kae soit porté sur la politesse… - la jeune femme ne pu s'empêcher de reporter son regard sur la nouvelle. Elle était… étrange. Jolie hein, mais avec un petit truc de particulier. Où alors l'ébène yoyotait du ciboulot, ce qui ne serait pas si incongru vu la fumé présente et les vapeurs d'alcool.

-Merde ! Du coup j'ai pas entendue ce que vous vouliez… je suis désolée ! *Elle se pencha pour susurrer a son oreille, souriant malicieusement* Première tournée offerte pour me faire pardonner !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2891-zhang-kaedlin-une-folle-armee-d-une-louche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2897-zhang-kaedlin-les-peripeties-d-une-femme

Sam 7 Avr 2018 - 16:53



Si Akina semblait être une habituée de ce monde, perso, me retrouver dans cet univers fut une grande découverte. Ce n’était même pas comme si je connaissais vaguement ce genre d’endroit, non, mais vraiment que je n’en avais pas soupçonné l’existence. Que ce soit ici, à Kaminari, ou à Tetsu, jamais ne m’étais intéressée d’une aux bars en général, et d’autre part ce type-ci bien spécifique. En entrant, mon regard fut directement attiré par ces femmes, dansant, au rythme d’une musique… Aussi sensuelle que leurs courbes. On aurait dit comme un banc de thons dans leur environnement naturel. Comparaison assez malheureuse.

Je ne sus si j’appréciais ce que je voyais ou si cela m’indifférait complétement. Alors que j’étais restée plantée à l’entrée, un peu comme un enfant pénétrant dans un magasin de jouet ; Akina me tira par le bras jusqu’au bar et nous fûmes accueillies par… C’est elle, Kaedlin ? Pensais-je subitement. Je l’observais un instant, restant silencieuse un moment. Cette femme correspondait parfaitement au lieu, elle ne pouvait être personne d’autre que la patronne. Personne singulière dans ce paysage monotone, annonçant un tempérament de feu et de par le métier qu’elle pratiquait démontrait une certaine générosité.

C’était ainsi que fonctionnait Sazuka, par observation et analyse.

Ceci dit je doutais fortement qu’une attaque à la louche était si efficace que ça… Mais bon, je n’étais pas experte en ustensile de cuisine non-plus. Si le bruit et l’agitation me dérangeait effectivement, je supposai que je ne devais pas non-plus en faire part. Après, n’était-ce pas l’essence même de ces endroits ? La vie ? Akina m’avait si bien… appris.

-Non, ça va aller. Répondis-je simplement avec un sourire presque forcé.

Alternativement, j’observais la scène, les autres clients, Akina et la tenancière. Et surtout ces deux dernières, en fait. Je ne la connaissais pas si… extravertie, et maintenant que j’y pensais… Nous n’avions pas souvent été toutes les deux, en même temps, « en société ». A part cet autre restaurant « le Buibui » que nous fréquentions très régulièrement… Nous ne partagions pas tant de centres d’intérêt que ça, ou d’activités communes… Qu’on pouvait aisément résumer en trois lettres : LSR ; Livres Sexe & Resto. J’avais compris la manœuvre, sa stratégie ; et ne pouvais pas lui en vouloir, bien au contraire même.

Et cette Kaedlin… Ces deux-là se ressemblaient un peu. Et alors qu’elle semblait pensive, je glissai un mot à l’oreille de la Suzuri.

-Vous étiez ensemble ? Avant ?
-Hein ? Non ! Rigola-t-elle avant de lui donner un baiser furtif à la naissance de sa nuque, proche de la clavicule.

C’était la première fois que je me posais cette question, cela ressemblait, à s’y méprendre, à un petit fond de jalousie qu’elle eut la délicatesse de ne pas me faire remarquer… Non, j’étais assez grande pour le comprendre toute seule… Puis, mon regard fut capté par celui de la tenancière ébène. Etait-elle en train de m’observer ? Ou n’était ce qu’une coïncidence ? Puis vint la question habituelle, l’heure de la commande. J’allais lui répondre mais fus surprise par son rapprochement soudain.

-Ah.. Hum… C’est gentil… Merci. Ce que… vous avez de moins fort ?
-Non. L’interrompit immédiatement la Suzuri. Mets lui un Shôshû, et à moi aussi !

Un sourire décontenancé s'affichait sur mon visage, je ne savais ce que c'était... Un Shôshû



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Le bar sans nom (Kaedlin)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: