Partagez | 

Sayonara Kirigakure ▬ Final


Jeu 12 Avr 2018 - 11:31
Alors qu’il venait de quitter cette grande assemblée qui s’était réunis à l’extérieur du village, pour écouter le nouveau tyran à la tête de la brume, Shigure marchait, avec son fidèle serviteur à ses côtés, en direction de son restaurant, qu’il allait tout bientôt abandonner. Sur le chemin, il ne pouvait s’empêcher de penser à sa famille. Qu’allaient-ils dire quand il va leur annoncer qu’il se dirige vers son pays natal, pour retrouver ses origines, pour retrouver sa liberté.

Bien entendu, comme il l’a toujours fait, il s’est dit qu’avant de partir, il se devait d’envoyer une lettre à sa sœur, histoire de la prévenir de son départ et donc, de ce fait, de lui demander de venir au pays du fer, si elle le voulait. En plus de ça, connaissant Yoshitsune, il risquait sûrement de vouloir venir également, si jamais elle lui a annoncé que l’ainé de la famille est toujours en vie après tout ce temps.

Aucun regret, aucun remord, il ne s’en voulait pas du tout de partir d’ici. Après tout, au début, s’il avait rejoint la brume, c’était uniquement par vengeance, pour son frère qui est tombé au combat lors des événements de Shito, de la main du Soshikidan. Mais après tout ce qui s’est passé durant le sommet des Kages, après la folie provenant de celui que l’on appelle ici le golem, il avait de plus en plus de mal à côtoyer les ninjas du village. Certes, il était toujours animé par cette vengeance envers le Soshikidan, mais pas que… contre Kiri également.

Malgré tout, après tout ce temps, il avait réussi à gardé son calme, à croiser plusieurs fois Yamamoto sans pour autant lui sauter dessus pour lui enfoncer son sabre dans la poitrine. En secret, dans sa petite maison, il a pleuré la mort de son petit frère, qu’il aimait beaucoup. Et aujourd’hui, il veut plus que tout voir le reste de sa famille qui est encore en vie.

Arrivé finalement dans cette fameuse bicoque, qui a servit de foyer pour Gâjaan et lui-même, il se tourna vers ce dernier tout en regardant un peu partout autour de lui.

ShigureJ’imagine que tu as déjà dû préparer quelques affaires comme je te l’avais dit l’autre jour. Ne prends que le nécessaire, pas besoin de s’encombrer sachant que nous risquons de marcher durant plusieurs jours. Il va aussi nous falloir de quoi manger alors n’hésite pas à vider le restaurant, de toute façon, nous abandonnons les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Avr 2018 - 17:47


Adieu Kirigakure No Satô. Village de l'eau, du marché et de l'ancienne liberté. Désormais, la cité était prise aux mains d'un tyran qui ne souhaitait que la conquête et le meurtre ; un idiot avare qui n'avait rien d'un vrai chef. Loin d'être un total ignorant, le Kazejin savait ce qui lui restait à faire ; il savait pertinemment qu'il devait partir pour le bien de lui-même, mais surtout de son maître.

Ce dernier, souhaitait avant même que l'évènement n'arrive, partir d'ici. C'était une aubaine pour les deux voyageurs de pouvoir lever le camp sans être pris en chasse par qui que ce soit, bien que ces paroles pouvaient être dur à croire. Comment le village pouvait-il laisser partir la moitié de sa population sans broncher ? Peut-être qu'il ne cherchait pas à diriger Kiri, mais à l'affaiblir finalement ; et malgré tout ce n'était plus les affaires du Gardien, qui ne s'en souciait plus.

Il avait fait le choix d'un détour avant de rejoindre son maître à la bicoque pour préparer ses affaires. Il était désormais devant un restaurant particulier qu'il connaissait très bien. Comme d'habitude, les clients n'étaient pas aux rendez-vous et le cuisinier qui s'y trouvait, pas à l'accueil. Le venteux pénétrait dans la bâtisse, alors que la cloche qui sonnait à la fermeture de la porte d'entrée annonçait son arrivée.

« Tu te souviens de notre dernière conversation, cuisinier ? Prépare tes affaires, il est temps. Rejoins moi plus tard au port, si tu es décidé. » Puis, il repartait sans même avoir obtenu une réponse ou se soucier si la personne a qui il s'adressait avait pu entendre ce qu'il avait dit. Il rejoignait finalement le Samurai, pour préparer son baluchon ; rien de bien extravagant : quelques livres, quelques rechanges et surtout un second sac pour emporter la nourriture du restaurant, car il fallait bien vivre et se ressourcer.

Enfin, il avait pris tout ce qu'il avait pu préparer le jour où Shigure lui avait annoncé qu'un jour, ils quitteraient ensemble le village, et enfin le jour était venu. Ils étaient désormais en dehors du restaurant, regardant une dernière fois la petite maisonnette où finalement, ils avaient vécu pas mal de chose. Pour Gâjaan, ce fut de bons souvenir qu'il comptait entretenir et où son apprentissage fut assez riche. Ils arrivaient au port de Kiri afin d'emprunter un bateau pour partir du pays. Mais, comme prévus, ils n'allaient pas partir seul. Une personne inconnue à Shigure, était là, prête également à les suivre.


« BooooonjouRRRRR ! Comme pRRRomis me voici, Gâjaan. » S'exclamait-il.


« Maître, je vous présente Itaria Jin, un cuisinier aux capacités ravissantes, qui pourront être utiles dans ce domaine. J'ai pensé à en faire le cuisinier attitré de votre famille et de vous-même. » Une présentation courte, mais complète, même si le nouveau cuisinier de la famille Nagamasa possédait un accent plus que bizarre. Finalement, il n'était pas le seul à arriver au port, une autre personne arrivait à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Avr 2018 - 5:49
Le serviteur venteux venait de revenir dans la maison du samouraï, juste avant de partir en direction du port, histoire de prendre ses affaires. Et a la grande surprise de celui-ci, il est arrivé avec un homme assez étrange, qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il venait de le présenter comme un cuisinier, et il faut dire qu’il donnait l’impression de venir d’un autre monde. Il possède un accent qu’il n’avait encore jamais entendu de sa vie, une façon d’être plutôt spécial. En un sens, il pouvait faire un peu peur.

ShigureUn cuisinier pour ma famille ? Je ne sais même pas comment je vais être accueilli de mon côté alors… Mais c’est une bonne intention de ta part. Au moins, cela nous évitera de faire à manger durant notre périple, il pourra être utile. Il se tourna alors vers cet homme étrange. Ravi de te rencontrer, Jin. J’espère que tu n’as pas de problème avec les voyages en bateau.

Et sur cette phrase, le brun venait d’attraper le sac contenant le peu d’affaires qu’il avait ici, dans cette maison. Il était grand temps de partir pour débuter cette nouvelle vie, loin de la brume, loin de ces gens qui ont attaqué sa famille. Loin de ce Yamamoto et cette envie de vengeance qui le consume chaque jour.

Traversant alors le village, qui semblait être totalement vide et désert, sûrement dû au fait de cette grande assemblée pour écouter le discours du nouveau Mizukage, c’était vraiment le moment idéal pour partir sans que personne ne vienne les questionner ou même les arrêter. Mais il semblerait qu’il avait peut-être pensé ceci trop vite.

Alors qu’ils arrivèrent juste devant le port, voulant trouver un navire pour traverser l’océan, il tomba de nouveau en face de ce jeune sabreur avec qui il avait discuté durant le discours. Ce dénommé Goten se rapprocha du petit groupe et le samouraï était vraiment étonné de le voir ici.

ShigureJe ne m’attendais pas à te voir ici, jeune sabreur. Dis-moi, es-tu venu pour essayer de nous arrêter ? dit-il tout en posant sa main sur le pommeau de son sabre, juste par sécurité. Je ne voudrais pas avoir de problème avant de quitter ce village alors j’espère pour toi que ce n’est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Avr 2018 - 14:28
J'avais fait mon choix. Après avoir discuté avec le maître de Gajaan, après avoir écouter le discours de Hakyo Hyosa. J'était parti voir Kaya le soir d'avant pour lui faire part de ma décision, si cet homme était bel est bien un Nagamasa alors il faisait parti du plus gros clan des samouraïs du pays du Fer. C'était donc le seul homme qui allait me permettre de me hisser vers de nouveaux sommet. Je n'allais plus être d'aucune utilité pour le village tant que cette institution était en place. Bien évidemment je ne ferais pas comme ce Shigure qui à ouvertement renié son affiliation avec le village de la brume en jetant son bandeau juste après le discours. Son geste était bien fort, mais étant un membre du clan des Samouraïs sa venue au village de la brume n'était surement pas dans l'objectif d'aider le pays de l'eau. Je ne cautionnais bien évidement pas du tout son acte, cependant je ne pouvait pas lui jeter la pierre. Chacun avait ses raisons et le nouveau "chef" des militaires du village avait autorisé au ninja ne souhaitant plus continuer ici de partir. La soirée suivant cette nomination fut plutôt dure pour moi, mais aujourd'hui je suis plus déterminer que jamais à devenir plus fort pour aider le village de Kiri à récupérer son honneur. 

J'ai compris qu'il comptais partir en prenant un bateau afin de rejoindre le pays du fer, c'était à cet endroit là que je voulais les intercepter afin de les suivre. C'était d'un pas lourd que je me dirigeais vers le port. Traversant la ville je me remémorait chaque moment que j'avais passé dans ce village, chaque édifice pouvait être affilié à un souvenir. La plupart de ses souvenirs étaient solitaires, cependant mes souvenirs les plus récents étaient ceux qui faisait partir des plus heureux que j'ai pu connaitre. Ma rencontre avec l’équipe 4 en compagnie de Kaya et Inja, c'était mes début en tant que ninja. Ensuite fut la formation de l'équipe n°7 avec l’avènement de Meikyu Yamamoto. Madoka m'en avait fait voir des vertes et des pas mures mais je m'était quand même attaché à cette folledingue, quant à Shizuka... Bref passons. C'était ce qui avait motivé mon départ, je devais devenir beaucoup plus fort, j'était toujours prêt à aider le village. Je pense même proposer mes services à Shiori si elle avait besoin de moi.  


Posté sur un bateau au port, j'attendais l'arrivés de Shigure ainsi que celle de Gajaan. Cependant je fut surpris de voir arriver une troisième personne. Une personne que j'avais déjà vu ! C'était cet enfoiré de ninja cuisinier qui roulais les R ! Pourquoi cette espèce de brêle était avec ces deux hommes ? Enfin ce n'était pas le plus important, Shigure pensait que je voulais l'arrêter. La main sur la pomme de son sabre prêt à dégainer. Je ne ferais surement pas la poids dans un combat de vitesse. Cependant je n'était pas la pour un combat de toute manière. Pointant son sabre du doigt, je regardais cet homme droit dans les yeux d'un air sévère. 

"Je ne serait pas d'une grande d'aide ici, il faut que je rétablisse l'honneur et la préstance du village de la brume. Que j'efface tout ce passé ô combien déplaisant, repartir de zéro avec cette institution. Si tu es vraiment un Nagamasa, laisse moi te suivre et apprend moi l'art du Bushido. "


Le message ne pouvait pas être plus clair. C'était dorénavant à lui de trancher. 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger http://www.ascentofshinobi.com/t2598-equipe-n7-yari

Lun 16 Avr 2018 - 16:04
Étonné, ni plus ni moins. Il faut dire que le samouraï ne s’attendait pas du tout à recevoir une demande de la sorte. Bien que durant le discours, le sabreur semblait lui aussi partager l’avis de Shigure et qu’il avait l’air de ne pas du tout aimer la situation, impossible pour lui de deviner qu’il voudrait partir également. Mais il ne semblait pas du tout avoir les mêmes intentions que le Nagamasa de son côté. Le kirijin semblait avoir de l’espoir pour son village, pensant presque qu’il pourrait devenir le libérateur en apprenant l’art noble du peuple du fer.

Malgré ça, il faut dire que Shigure ne savait pas vraiment quoi lui répondre sur l’instant. L’ainé de cette famille Nagamasa doit déjà faire tellement de choses pour que son nom ne soit plus oublié, pour retrouver toute sa famille. Mais d’un autre côté, il ne voulait pas non plus l’abandonner. Il avait déjà fait un geste similaire avec Gâjaan et ce serait pour lui un peu mauvais pour sa conscience de refuser d’abandonner ce jeune homme alors qu’il souhaite le meilleur pour l’avenir de son foyer.

ShigureJe trouve ça plutôt courageux ce que tu veux faire là. Mais j’ai l’impression que tu parles de notre art comme si tu pensais que cela est simple à apprendre. Tu es peut-être habile avec cette lame que tu portes, mais nous autres, samouraï, avons des pratiques bien différentes. Je ne suis pas certains que je pourrais te l’enseigner, mais je peux déjà te conduire dans mon pays, et nous trouverons solution une fois sur place.

C’était sans aucun doute le meilleur endroit à aller pour lui s’il voulait vraiment apprendre les connaissances en combat des samouraïs. Ce n’est vraiment pas fréquent qu’ils autorisent quelqu’un d’extérieur à apprendre cet art, mais après tout, le nom Nagamasa étant si puissance à l’intérieur des contrées du fer, il pouvait bien faire une exception pour celui-ci.

ShigureJ’espère que tu es déjà prêt à partir et que tu as tes affaires que tu veux emporter avec toi, car nous allons partir d’ici très peu de temps, le premier bateau qui pourra nous conduire au pays du feu, nous allons à bord.

Il commença à se diriger vers le port, suivit de cette petite troupe avec laquelle il ne s’attendait pas du tout à faire la traverser avec, partant à la recherche d’un navire susceptible de les transporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Avr 2018 - 1:25
Le samouraï planté devant moi ne s’attendait effectivement pas à ce genre de demande. Il pensait même que je sous-estimais l'art du Bushido. Au contraire... Je sais bien que cet art porte sur des techniques complètements différentes et je n'étais même pas sur de pouvoir lier cet art avec mon sabre. Cependant il fallait que j'en ai le cœur net et les samouraïs sont bien les seuls à pouvoir rivaliser en matière de maniement d'épée avec les sabreurs de Kirigakure no Sato. Les samouraïs sont de fier guerrier et leur sens de l'honneur font leur renommé au delà des frontières du pays du Fer. C'était bel et bien la meilleur opportunité pour moi d'améliorer mon style à l'épée. Cependant il ne semblait pas être sur de pouvoir me l'apprendre. Pourquoi donc ? Ces capacités en tant que pédagogue serait-elle limité ? Ou peut être que l'art des samouraïs est régi par des règles très strictes et que les étrangers ne seraient pas autorisé à l'apprendre. C'était une possibilité à ne pas ignorer, cependant j'allais tout de même accepter sa proposition et partir avec lui au pays du Fer. J'avais déjà préparer mes affaires et j'avais même penser à quel bateau nous pourrions emprunter pour naviguer.


« Suivez-moi. »


Traversant les docks un part un, nous arrivions dans un hangar un peu éloigné des autres où gisait un navire original au propriétés plus qu’intéressantes. Il était la propriété d'un sale nabot que je n'avais pas croisé depuis un bail au village, sûrement parti en mission au loin. Cependant je me rappellerais encore de ce sale coup qu'il m'avait fait et partir avec ce fameux navire ne me causerait aucun remord. Faisant signe à tout le monde d'embarquer je préparer le navire et nous pouvions enfin mettre les voiles après une dizaine de minute. J’étais à la barre du navire et j'attendais bien évidemment de la part de Shigure qu'il me guide afin d'arriver au pays du Fer sans embûches. L'air marin qui me fouettait le village me rappelais mon enfance dans ce village de pêcheur, c'était une sensation plutôt agréable. Mais ce que je me demandais c'était quel souvenir avait cet homme au pays de l'eau, pourquoi était-il ici ?


« Yo, Shigure. Dis moi, qu'est ce que tu pouvais bien faire ici au village de la Brume toi qui est originaire du pays du Fer ? »

C'était un Nagamasa, donc membre d'un clan influent du pays du Fer. Je ne voyais aucune raison valable quant à sa présence ici, en tout cas d'un départ naturel. Peut être que discuter avec lui me permettra d'en apprendre plus sur sa personne et quelles sont ses motivations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger http://www.ascentofshinobi.com/t2598-equipe-n7-yari

Ven 20 Avr 2018 - 17:22
Le sabreur semblait être tout de même enthousiaste à l’idée de partir avec Shigure malgré ce qu’il venait de lui dire. Certes, il n’était pas encore certain de pouvoir lui apprendre l’art des samouraïs, mais au moins, il faut dire que ce jeune homme ne manque pas du tout de détermination.

Il ne savait pas du tout comment ils allaient partir, bien que le moyen de transport lui était évident. Ils allaient devoir trouver un bateau qui pourrait simplement les faire traverser ce vaste étendu d’eau pour arriver sur les côtes du pays du feu. Mais finalement, Gôten venait de demander au reste de la troupe de le suivre dans le port. Il semblait avoir déjà une idée derrière la tête.

Arrivant finalement sur l’un des nombreux quais, les trois hommes arrivèrent devant un petit navire, qui avait l’air d’être en assez bon état. Du moins suffisamment pour entreprendre ce voyage. Sans même attendre un instant de plus, le sabreur venait de faire un signe du bras pour inviter les autres à monter à bord. Sur le coup, le samouraï fut vraiment étonné. Était-il le propriétaire de ce navire ? Où venait-il tout simplement de le voler ? Au final, il n’avait pas vraiment le temps ou l’envie de réfléchir à ça et venait alors de monter avec les deux autres.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le sabreur semblait s’y connaître un minimum pour faire en sorte que le bateau avance et pour naviguer. Les voiles venaient de tomber d’en haut du mât et le voici à la barre alors que le bateau commence à quitter le port du village de la brume, prenant maintenant la direction des côtes du pays du feu avant de continuer ce voyage pour arriver sur les terres du Nagamasa.

Les coudes posés sur le bord du bateau, soutenant son visage au niveau de sa mâchoire, il regarde l’océan, admirant les vagues qui se fracassent contre la coque du bateau, écoutant le bruit doux de l’eau qu’il apprécie tant. Cette traversée, il l’avait déjà faite, deux fois, mais cela remonte à un sacré bout de temps maintenant et c’était un plaisir de reprendre la mer pour aller rejoindre sa famille, sa femme, alors qu’en regardant derrière le bateau, il ne pouvait déjà plus voir l’archipel qui avait disparut dans l’immensité bleutée. C’est alors que son attention fut détournée par une question que venait de lui poser son nouveau compagnon.

ShigureC’est une bonne question, c’est vrai. Au départ, j’ai quitté mon pays suite à un gros différent avec mon père. Je pense que je n’avais que ce soit là ou sinon la mort, et je tenais bien trop à ma vie. Par la suite, dans mon voyage, j’ai entendu parlé de la purge de l’archipel. Voulant devenir plus fort, j’ai décidé de participer et d’aider dans ce combat. Puis finalement, si j’ai rejoint la brume, c’était uniquement pour venger mon frère qui est mort durant le rassemblement ninja à Shito. Et si je pars aujourd’hui, c’est en grande partie dû au fait que ce même village a tué mon autre frère, le Tsuchikage, durant le sommet. Mais tout ceci est du passé et maintenant, je me tourne vers un nouvel avenir.

En terminant sa phrase, son regard se porta sur la proue du navire. Il n’attendait qu’une chose, de voir enfin la terre, celle du pays du feu, qui annoncera alors l’arrivé et qui le rapprochera un peu plus de son but, rejoindre le reste de sa famille au pays du fer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 21 Avr 2018 - 4:42
Je tenais la barre coûte que coûte, j'avais décidé de prendre la direction du pays du fer afin d'apprendre l'art du Bushido et je devais en assumer les conséquences. C'était plutôt dur de devoir abandonner tout le monde sans afficher la moindre once de remord. Je repensais à tout le monde, c'était plutôt dur de les abandonner. J'avais le cœur lourd au fur et à mesure que j’avançais je ressentait tout cette pression autour de moi. Chacun avait des raisons bien distinctes d'avoir quitté le village de la brume et l'ambiance sur le navire était plutôt morose. Après avoir posé ma question quant aux raison de Shigure d'avoir rejoins le village, je fut plutôt surpris d'apprendre qu'un simple querelle familiale avait mis en exil celui qui va potentiellement m'apprendre l'art des samouraïs. Beaucoup de chose ont passé pour lui et apprendre la mort de son frère de la part d'un kirinjin ne m'avait pas tant étonné que cela. Cependant je ne put m'empêcher d'être touché par ce qu'il à pu me raconter. Il à tellement du passer des moment terrible en compagnie de ceux qui avaient tuer son frère. Contenir tout cette haine devait être tellement dur depuis tout ce temps et c'est un exploit de ne pas avoir exploser.  

Le voyage ce passait plutôt tranquillement et j'ai pu en apprendre plus sur Shigure, les Nagamasas ainsi que les samouraïs en général. Il avaient leur problèmes familiaux bien à eux et le code de l'honneur appliquée au samouraïs ne les aidaient pas vraiment. J'état surpris de la force mental qu'il fallait faire preuve pour faire partie de leur ordre. De son côté Shigure avait appris que les Sabreur était eux aussi lié à un mode de vie strict où les compétences primaient sur tout le reste dans le clan. C'était être spécial et Kiri était bien connu pour les multiples épéistes talentueux qu'ils ont à disposition. J'était fier d'être l'un d'eux et je comptais bien rendre la pareil au village pour m'avoir aidé à développer mon pouvoir.  
 
Plusieurs semaines plus tard nous devions faire escale au pays du Feu. J'eu vent des nouvelles et les actions effectués au sommet de Yugure était impardonnable, encore plus. Cet homme au chapeau semblait être quelqu'un de terriblement dangereux et il semblait bel et bien devenir l'ennemi numéro 1 des villages ninja, Kiri y compris. Laissant Shigure aller à ses quêtes je me posais sur le navire et réfléchissait à ce que je pouvais bien faire pour le village ici au pays du Feu. Cette nation qui aurait pu acceuillir la plus grande puissance ninja des 5 nations. 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger http://www.ascentofshinobi.com/t2598-equipe-n7-yari

Sayonara Kirigakure ▬ Final

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: