Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Sense of Duty | ft. Higure Mafuyu
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 3:02 par Higure Mafuyu

» En Esprit ~ Musashi
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 2:31 par Han Musashi

» Retrouver son dû [Higure Mafuyu]
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 2:24 par Higure Mafuyu

» It's over 9000 ! (w/ Takeshi)
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:59 par Higure Mafuyu

» au-delà de l'imagination; solo
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:35 par Hideaki Midori

» 07. Demandes liées au commerce
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:22 par Sinaaq

» Panséléne ~ Ayume
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:19 par Chokoku Kyouka

» Les caravanes d’Ali Baba
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 1:01 par Han Musashi

» Jishin Lifestyle ~ Toph
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 0:45 par Hyûga Toph

» [Kyōi] L'envol du Dragon Blanc
Petits secrets bien gardés - Yoshi EmptyAujourd'hui à 0:43 par Narrateur

Partagez

Petits secrets bien gardés - Yoshi

Hyûga Sanadare
Hyûga Sanadare

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Sam 14 Avr 2018 - 15:53
L'avantage d'être douée avec la sensorialité, c'était non seulement le gain de temps pour trouver quelqu'un, mais aussi la précision avec laquelle cette dernière pouvait guider au sein du village. La Hyûga était encore l'assistante du Kage, plus pour très longtemps, preuve étant faite que déjà sa relève était en formation à s'occuper de tout le sale boulot, tandis qu'elle promenait son chapeau ridicule. Pendant les heures de travail bien sûr, Sana' avait une réputation sulfureuse à entretenir après tout. Légitime qu'on puisse se demander ce qu'elle avait fait à ce poste pendant tout ce temps et surtout comment elle y avait accédé, elle-même restait dubitative sur le sujet. Au final, les choix hasardeux de Akimoto l'avaient plus ou moins bien arrangés ou du moins, accélérer les choses. Et le fait que sa vie soit en sursis ne l'affectait pas plus que cela, pas comme si ça lui tombait dessus, elle avait tout fait pour régler ses comptes avec son passé...

Parlant de ce dernier, tout n'avait été néfaste, si la majorité des fasciés de sa mémoire était sur sa liste noire, celui à qui elle rendait visite faisait partie des exceptions qui lui manqueraient sûrement. Yoshitsune, s'ils s'étaient retrouvés par hasard un peu à début d'Iwa, leurs vies les avaient encore gardés à bonne distance l'un de l'autre, mais cela n'avait pas empêché qu'il avait été la première personne lui venant à l'esprit à la découverte du rouleau qu'elle transportait. Parce qu'il était un samouraï et que Watari, son autre connaissance du genre, avait du mal à la voir même en peinture. Fallait dire que la Hyûga lui en avait fait voir aussi... Là encore, en mettant son nez où il ne fallait pas et dénichant une arcane secrète, mais pour une fois, il ne s'agissait pas d'un abus de pouvoir dont elle avait presque maintenant l'usage expert. Quitte à être blâmée, autant s'assurer que ça serait vraiment pour quelque chose de mal fait non ?

Quoi qu'il en soit, c'était en gérant ses petites affaires de l'ombre qu'elle était tombé là dessus et confisquer. A pas de chat, l'allure tranquille cette fois, Sana' s'était assurée de ne pas perdre son chapeau, elle fixait alors de son seul œil le samouraï vaquant à ses occupations. C'était la première fois au final qu'elle pouvait voir à quoi il ressemblait grâce au travail de soin de Muramasa. Exactement comme elle l'imaginait, du temps qu'ils se croisaient elle était aveugle, mais déjà avec de bons réflexes sensoriels, alors il ne devrait pas être surpris de la voir s'invitait en face, lui tendant l'objet de sa visite. Sana' n'aimait pas les détours, droit au but, ça lui ressemblait de pas demander de nouvelles ni rien, elle se doutait bien que si un truc clochait on viendrait la voir pour lui dire, sinon... Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ?

-Bouh ! Faisait-elle comme si elle avait pu le surprendre, sachant que c'était impossible, elle était difficile à rater. Si tu as quelques secondes Yoshitsune, j'aimerais que tu regardes le contenu de ce rouleau. Celui qu'elle lui cédait. C'est pas du Namagasa, mais...

Probablement qu'il aurait mal pris qu'elle vole les secrets de son clan, mais ça ne lui aurait pas empêcher de lui ramener aussi...

-Cela ressemble pas mal à vos affaires de samouraïs. Je suis passé de le léguer. Si tu le veux ma foi.

Son seul sourcil s'arquait, rien n'était certain et elle n'y connaissait pas grand chose, alors peut-être qu'il n'en aurait pas grand chose à faire...

_________________
Petits secrets bien gardés - Yoshi Uzum

" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Ven 20 Avr 2018 - 12:16

_________________


Dernière édition par Nagamasa Yoshitsune le Ven 20 Juil 2018 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Sanadare
Hyûga Sanadare

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Ven 20 Avr 2018 - 14:18
C'était devant lui qu'elle se rappellait, petite fille de la noblesse, à la base du moins. De tous les cérémonials, toutes les politesses et les protocoles qu'on lui avait fait apprendre par cœur toute son enfance. Mais aussi et surtout de la trêve entre deux enfants, qui pouvaient jouer plus « simplement » une fois éloignés du regard sévère et intransigeant de leurs adultes qui leur forçaient une bonne éducation. Ils seraient éternellement redevables pour avoir ainsi attisé leur esprit, celui de Sanadare plus en mal qu'en bien on dirait...

Oh bien des choses qui n'avaient plus de valeur aujourd'hui, elle était venue lui dire adieu. Mais sans le lui dire vraiment. Compliqué n'est-ce pas ? A son image. L'important, ce qu'ils se verraient au moins une dernière fois au cas où, elle lui montrait l'image des deux qu'ils avaient toujours connus, quelque chose qui n'avait pas changé au moins. Yoshitsune était trop sérieux à son goût et Sanadare trop enthousiaste pour tout. La joie, comme la colère, alors elle souriait mutine comme toujours. Ni intéressée, ni avec une arrière pensée pour changer en venant parler à quelqu'un.

-Je suis venue prendre des nouvelles de mon vieil ami. J'en ai perdu tant ces derniers temps, que je me suis rendue compte qu'il fallait du temps à dérober sur mon planning chargé pour visiter les restant.

Quel planning ? En apparence, la Hyûga ne faisaiyt rien de ses journées, si ce n'était des bêtises, ou rendre folle cette pauvre Eiko qui faisait tout le sale boulot. Normal, c'était plutôt la nuit qu'elle s'activait dans l'ombre, dans ses talents de sensorielles qui la cachaient à la vue du monde, elle jouait de ses ficelles dans le théâtre Hyûga et ses dramas en cours et à venir. L'honneur ? Ce l'avait pas sauvé et ça ne la sauverait jamais, pour gagner cette bataille là, c'était au sol qu'il fallait ramper, pas sur un cheval en arrivant au galop. Elle jouerait aussi bas et vilain que ses ennemis. Cela la désolait un peu, après tout ce qu'on lui avait appris, notamment lui qu'elle admirait gamine quand il jouait déjà de ses armes, alors qu'elle peinait à malaxer son chakra. Elle avait fait un choix difficile, c'était le jeu. Évidement, maintenant que Mura' lui avait rendu la vue, la Hyûga ne pouvait pas s'empêcher de regarder partout. Son œil s'attirait sur de vieilles photos d'eux, Yoshi' était invariable à ses yeux, bien qu'un peu perturbé par ses deuils, mais cette Sanadare là était morte depuis bien longtemps.

-Il y a des choses qu'il est mieux de pas savoir. Disons que j'ai un certain talent pour obtenir les objets de mes convoitises.

Voilà la seule réponse qu'elle lui offrait sur ses origines, à ce parchemin.

-Le plus important c'est lui donné une place appropriée non ?

Exactement ce qu'elle venait faire ? Non, plutôt laisser un souvenir pour une fois utile.

_________________
Petits secrets bien gardés - Yoshi Uzum

" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Dim 22 Avr 2018 - 14:44


Daily Life
Petits secrets bien gardés

Yoshitsune &
Hyuga Sanadare
Du haut de cet ailleurs où il s'est perdu peut-être même sans le réaliser dans un monde tout en autres – autre temps, autre vie, autres travers, autres souvenirs – oui du sommet de ces lointains souvenirs sur lesquels personne ne devrait avoir à s'égarer Yoshitsune chute soudain tête la première dans la lagune de la réalité avec le brusque affolement de ceux qui s'y retrouvent par accident ; tranchante inspiration presque suffocante et réflexe désespéré d'accrocher tout ce que la main peut atteindre pour éviter à tout prix de ressombrer. Il sourit sincèrement, heureux de retrouver Sanadare.

Pendant à peine une fraction de seconde, il manque même d'esquisser un mouvement d’approche tant la soudaineté du geste a à demi éveillé chez toi ce réflexe universel de se soustraire à la portée de ce qui pourrait nous heurter de plein fouet – mais la raison, plus rapide, veille à ce qu’il n'en fasse rien et s’approche de sa vieille amie. Il se laisse être ancre, roc, lande de répit même temporaire au presque-noyé qu'il est. Il y a un tel engouement dans ces photos qu’il observe qu’il jurerais en sentir l'onde résonner dans les os de son bras puis remonter jusqu'à son cœur serré.

Ton oeil, souffle-t-il, et quelque chose – Comment ? – s'engouffre sans attendre dans la brèche taillée par ces syllabes abattues pour tenter d'y apposer le sens d'une conclusion qu’il n'est pas encore en droit de tirer – car mille mots pourraient compléter cette confession laissée en suspens dans l'air plutôt que ceux qu’il (voudrait)(croit) s'attend à entendre.

Son autre main s’appose calmement sur la sienne, tandis qu’il lui offre cette lettre dont elle est la destinatrice, dans un geste un peu irréfléchi qui se veut rassurant, dans une sorte d'étreinte qui se refuse ce qu'elle est et qui veut aussi dire – je suis là, je ne te laisse pas tomber. Et il laisse apparaître ce sourire ce rire qui suintent d'une euphorie trop sauvage pour sonner juste, il regarde l'enfant qu’il est regretter l'envol de sa naïveté, l'âme grise et désolée d'avoir dû donner raison à sa première perception et de se savoir en train d'observer une Sanadare accablé par le poids des souvenirs qui pourtant le réjouisse tant.

Lui qui se rêvait héros, explorateur, sauveur semble maintenant connaître une telle désillusion quand il l’observe et redouterais presque d'ouvrir les yeux sur les couleurs amères dont elle est revêtue.


« Il est vrai qu’il est important qu’il revienne a quelqu’un qui sache en faire usage. Toutefois, dans l’instant présent, j’aimerai te demander d’être présente à mon mariage si tu veux réellement prendre des nouvelles de moi. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Sanadare
Hyûga Sanadare

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Lun 23 Avr 2018 - 18:36
L'expression et le ton de l'homme lui avaient vite rappelé qu'il n'était pas encore au courant, pourtant on aurait juré tant qu'elle la pleurait cette fichue vue, qu'une fois retrouvée, elle l'aurait crié sous tous les toits. Mais non, si cela était découvert, elle s'expliquait, sinon, elle laissait les choses comme elles étaient, il n'y avait de logique à chercher, elle était juste trop feignante pour expliquer à chaque fois le comment du pourquoi. Ou s'enthousiasmer d'un bonheur à partager, à croire qu'elle avait oublié que ces choses-là existaient aussi ou alors volontairement, elle tenait loin d'elle pour se faciliter les choses le moment venu. On disait que les yeux étaient le reflet de l'âme, et ceux des Hyûga étaient d'un blanc immaculé, pourtant, leurs esprits tapissaient des ombres bien mauvaises à l'abri derrière la façade lumineuse. Le sien un peu comme elle. Mais maintenant qu'il était à nouveau animé, pouvait-elle en dire autant ? Quelque part oui, elle était tant taquine.

-Oh, il est vrai que nous ne nous sommes pas recroisés depuis. Un médecin talentueux de la roche à fait des merveilles pour rendre ma vue à mon œil restant. Par contre mon Byakugan est resté défectueux. Mais plus pour très longtemps.

Son sourire de toutes ses dents s'étirait, son prochain séjour en prison allait être parfait pour tester ce dernier après l'intervention de Chichi-chan qui lui vaudrait un séjour opportun à l'infirmerie. Bien sûr, elle ne pouvait rien en dire, si ce n'était que les irous travaillaient dessus. Sana' n'aimait pas mentir, mais elle ne se gênait nullement pour ne pas tout dire. Forcément, maintenant qu'elle pouvait le voir en plus d'être poison invasif sensoriel, il était facile pour la femme de deviner des bouts de ses pensées. Il avait toujours été bien trop brave, avec elle surtout. Alors elle déposait la seconde de ses mains par-dessus la sienne pour l'emprisonner quelques secondes, comme un message sans mot pour dire qu'elle entravera son aide, comme elle le faisait avec tous les autres. Cela ne durait que quelques secondes, avant que Sanadare corresponde à elle-même, son seul sourcil visible s'arquait, elle lui étirait un sourire en n'ayant pas à le lire, tandis qu'il l'invitait, la borgne comprenait enfin. Damnation, comme ce monde était cruel à remuer le coup dans la plaie à la moindre occasion.

-Oh ! Tu te maries, eh bien en voilà une nouvelle réjouissante ! Qui est l'heureuse élue ?

C'était une annonce fort heureuse, parce que c'était satisfaisant de sa voir que Yoshi' ne serait accompagné dans sa vie, parce qu'on ne pouvait souhaiter que le mieux pour son ami. Mais d'une autre part, son coeur se serrait en lui faisant réaliser les choses dont elle se voilait la face, tout ce qu'elle avait raté et raterait dans sa vie. Comme potentiellement ce jour-là, cette invitation. Tout dépendrait des dates n'est-ce pas ? L'ironie, c'était qu'elle aurait pu contrôler ces dernières pour s'assurer d'y être si elle avait su, mais là il était déjà trop tard, ses cartes étant déjà abattues sur la table. Akimoto viendrait furieux l'enfermer dans un placard une bonne fois pour toutes sous peu.

-Hum... ça dépend, est-ce que tu vas exiger que je porte un Kimono ou un truc du genre ?

Ses bras se croisaient, elle taquinait bien sûr. Tant qu'il n'y avait l'emblème Hyûga ceci dit, d'ailleurs elle songeait au malaise d'en croiser là bas.

_________________
Petits secrets bien gardés - Yoshi Uzum

" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352
Nagamasa Yoshitsune
Nagamasa Yoshitsune

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Mar 24 Avr 2018 - 11:42


Daily Life
Petits secrets bien gardés

Yoshitsune &
Hyuga Sanadare
Il retrouve son amie au travers de son apparence mais l’a sait ailleurs. Sans doute bien trop acculée par ces songes saisissants qu’il a lui même du combattre seul. Alors quand bien même cela le blesse de l’a voir ainsi, il fait mine de ne rien savoir ; de pas se poser ces milliards de questions auxquelles il pense secrètement ; il s'efforce de vivre simplement ce moment où pour une fois ils sont côte à côte autrement qu’en photo, autrement qu’en pensée.

Elle, lui parle vraiment comme dans les livres – il pense – et le jour ainsi se leste d’une apesanteur d’épitaphe – comment c’est possible – il pense – de fondre ainsi sa page dans la plus simple étendue de la réalité, est-ce que tous les écrivains ont une telle facilité à se saigner en épigraphe sans en craindre l’éclaboussure suspecte –
ça le dépasse – de très haut, de très loin

et puis dos à dos avec l’ombre la fuite de Sanadare pèse soudainement sur ses épaules comme un présage omis. Ne persiste ainsi que cet arrière-goût d’inachèvement austère, tout juste signé d’un revers intouchable à la plume impatiente
il manque une fin.
Il manque pour lui une fin heureuse. Non pas pour lui mais pour elle, pour eux deux.
Pour ces bons vieux amis qui se retrouvent enfin et se découvre comme au premier jour.

Enfin, il n’est guère le temps que de se perdre en élucubrations macabre, plutôt penser à ses choses qui font rayonner sa vie. A ses deux femmes qui l’aide à sourire : Sa fiancée, Sun-Hi et son amie Sana ; toutes deux bientôt réunis dans la même pièce. Il faut dire qu’il aime les “S”, cette douce symphonie qui souffle et vibre le long de cette lettrine.

Et il sait qu’il n'étreint que des formes fragiles, que celles-ci peuvent à l'instant se glacer sous sa main,
Que ce cœur tout à lui, fait de flamme et d'argile sera cendre demain ; qu'il n'en sortira rien, rien, pas même une étincelle qui s'élancerait et remonterait à son foyer lointain. Mais c’est d’ailleurs pour cela que le pied à terre, avec hâte, d’une pierre qu'on scelle, il a offert son gage de promesse.


« Oy Oy… Heureuse Elue ? Qu’est-ce qui te fait dire une telle chose, Dame Sana ? » dit-il presque rougissant.


Il n’était pas là dans ses habitudes d’etre si expressif dans ses émotions mais il était simplement heureux de pouvoir laisser libre cours à des sentiments non guerriers.


« D’ailleurs puisque tu en parles, je pense que Lee Sun-Hi serait bien déçue, que de ne pas voir cette Sanadare dont je lui parle si souvent dans un Kimono Rose. » poursuit-il, d'un air goguenard


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Sanadare
Hyûga Sanadare

Petits secrets bien gardés - Yoshi Empty
Mar 24 Avr 2018 - 19:09
La réaction du samouraï était pour le moins inattendue, Sana' n'avait pas l'habitude de le voir avec ce genre de face, encore moins depuis qu'ils étaient adultes, alors ça la faisait rire de bon coeur évidemment. Taquine et moqueuse qu'elle était, aucun doute que l'occasion allait être saisie et abusée...

-Quoi ? C'est un mariage arrangé ? Moi qui te pensais le genre d'homme à décrocher la lune pour sa douce. Je suis déçue, tous les mêmes.

Bras croisés, elle avait beau dire tout ce qu'elle voulait, sa face amusée trahissait son manque de sérieux, la borgne allait en remettre une couche, puis une autre, quand le nom de la fiancée la stoppait dans sa lancée. Son sourcil se relevait, elle avait un air surpris et pensif à al fois. Cette Lee Sun-Hi là ? La même qu'elle qui l'avait soigné. Finalement elle soupirait, en secouant la tête, ils allaient bien ensemble même si elle ne la connaissait pas beaucoup, l'irou lui avait déjà montré son meilleur profil et malheureusement on ne parlait pas de son minois qu'elle n'avait pas pu voir à l'époque. Une fille bien, pour un gars bien, on ne pouvait pas espérer mieux et finalement une chose filée droit dans les horizons de la Hyûga. Elle espérait vraiment y être. Jusqu'à la suite des informations qui lui donnait, cette histoire de kimono rose lui faisait prendre des couleurs fissa. Et pourtant il en fallait pour gêner l'énergumène.

-Espèce de malotru ! Comment as-tu osé raconter cette histoire ! Yoshi !!! On avait promis de ne plus jamais en reparler ! (x-é)

Ses joues gonflaient et son sourcil froncé, c'était presque un retour en arrière d'une dizaine d'années, quand la petite fille commençait à grandir, se découvrait une féminité trop lente à son goût pour s'établir. Cette Sana' qui son kimono rose au festival d'été qui s'était accordé des attributs plus à son goût à l'aide d'orange qui avait roulé sous les pans de son kimono puis au sol dès son premier chahutage avec les autres gamins de la bande... C'était peu glorieux. Sa mère avait fait tous les efforts du monde pour ne pas rire, afin de ne pas la vexer davantage, son père regrettait dans ces moments-là de ne pas avoir eu un fils, il avait préféré regarder ailleurs. Ses cousins de la Bunke s'étaient cachés pour rire et Yoshitsune...

-Franchement ! Tu parles d'un ami ! N'empêche que je vais le remettre à ton mariage, sans triche cette fois, tu feras moins le malin quand je vais lui raconter tes anecdotes embarrassantes. J'avais le Byakugan je te rappelle, je voyais tout... TOUT !

Mauvaise foi, mais il l'avait mérité ! Après avoir sifflé comme un serpent en marmonnant, bien râlant toujours, la Hyûga déposait en partie les armes pour lui donner une information qui méritait d'être soulignée.

-Je la connais ta fiancée, elle s'est occupée de mon sevrage quand j'ai été lui demander. Sais-tu que j'ai eu son hospitalité avant toi. Tir de langue, fière d'elle. C'est une bonne personne effectivement, bon choix. Donc ça sera pour quand ? Je dois venir accompagner ?...

Pas sûre qu'elle avait envie d'un cavalier; mais pour Yoshitsune, elle pouvait au moins suivre les convenances, Sana' n'avait pas tout oublié de ses bonnes manières après tout.

_________________
Petits secrets bien gardés - Yoshi Uzum

" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Petits secrets bien gardés - Yoshi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: