Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Histoire d'enfance [Kaedlin]


Lun 16 Avr 2018 - 19:24


Depuis sa rencontre avec Shuuhei et un homme aussi éclectique que sa propre personne, Raizen n’avait pas mis les pieds dans un bar. Se concentrant totalement dans l’apprentissage de nouveaux arts, sa tentative d’entrée dans la police, mais aussi les entrainements physiques qu’il effectuait en compagnie de son équipe, il n’avait que peu de temps à consacrer à sa propre personne. N’ayant même pas le temps de lire, fait qu’il aimait habituellement faire de manière constante, il décida de sortir afin de se détendre et de se changer les idées. Peut-être bien qu’il y trouverait Shuuhei comme la dernière fois. Or, le désir associé à la possibilité de trouver quelqu’un avec qui boire n’était pas sa source principale de motivation. Il voulait simplement se laisser bercer par des idées nouvelles. Les récents événements qui s’étaient produits dans sa vie lui avaient laissé un goût plus ou moins amer qui lui demandait d’effectuer une rétrospection sur les apprentissages qu’il en avait faits. Comme toute phase importante d’une vie, il était primordial pour lui de faire le recensement des derniers événements et de comprendre là où il avait réussi et où il avait failli à sa propre personne, car autrement, Raizen ne devait rien à personne. Les infrastructures de ce monde existaient dans un but précis. Toutefois, l’anarchiste caché ne devait rien à personne si ce n’était qu’à lui-même et son désir absolu de répondre à sa curiosité insatiable.

De ce fait, il revêtit ce qui semblait visiblement être une tunique aussi sombre que sa chevelure. Ce haut était accompagné d’une longue veste noire telle qu’accoutumée. Ce n’était pas le bon moment de sortir en étant peu vêtu. Après tout, les nuits dans le village pouvaient être glaciales. Mieux encore, il ne voulait pas tomber malade et finir comme un fardeau pour sa colocataire. Même si l’idée de lui imposer quelque chose qui ne lui ferait pas plaisir était intéressante, il devait être honnête avec lui-même, il n’avait pas envie d’être totalement à sa merci. Elle avait parfois des idées d’expériences qui n’étaient pas très saines, même pour un individu aussi curieux que lui. Pour une des rares fois, Raizen avait dû dire non à certaines opportunités qui se présentaient comme étant trop dangereuses pour sa propre personne et son bien-être personnel.

Ainsi, il entra dans un bar de la ville, lieu typique dans lequel il venait lorsqu’il avait besoin de se ressourcer. Or, contrairement à l’habitude, il ne se dirigea aucunement vers le bar, préférant prendre une table pour s’y asseoir en demandant une délicate boisson à base de blé. Pour le moment, il avait envie de prendre quelque chose de léger. Après tout, la chaise vide qui se tenait devant lui risquait d’être remplie sans forcément qu’il le sache. Était-ce une coïncidence ou simplement un rappel indirect qu’il ne saurait jamais fuir totalement fuir son passé dans le désert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Ven 20 Avr 2018 - 11:28
Coupainnnnnn ~


Qu'est-ce qui peut pousser Kaedlin à quitter son établissement pour un autre ? Envie de se détendre. Elle ne voulait pas bosser ce soir, alors elle était sortie, dans un bar qu'elle connaissait, s'entendant bien avec la personne le gérant. Bon, c'était loin de l'univers qu'elle donnait dans le sien, ici, c'était plus… Libre. Mais là, elle s'en foutait. Elle était assise à une table, buvant du saké depuis un moment, un peu pompette mais heureuse. Elle riait et parlait avec les gens présent. Elle était détendue, dansant vaguement quand ils tapaient sur la table pour faire de… La musique de soûlard. Elle tourna sur elle même, éclatant de rire. Puis son regard tomba sur lui. Elle resta là, à le regarder, fronçant ses sourcils avant de couiner en le pointant du doigt. Elle abandonna ses amis du soir et se dirigea vers lui. La personne qu'elle n'avait pas vu depuis une dizaine d'année. Sans se préoccuper de son avis, la jeune femme se planta devant lui, heureuse !

-RAIZOUUUUUU ! Qu'est ce que tu fais là ! Mon petit Rairai ! Tu m'as manqué !!! *Elle poussa la table et se glissa sur les genoux de son ami d'enfance, oubliant qu'elle n'avait plus dix ans, et l’enlaça avec force. Elle ne mentait pas : il lui avait manqué. Elle lui fit un baiser sur le front et elle se recula, restant sur lui, bras autour de son cou, ne voyant pas où était le mal.* Tu deviens quoi chatonnnn?!

Certes, sobre, elle était tactile, un peu soûle, elle en devenait collante. Mais bon, rien de méchant. Et il l connaissait non ? Elle avait toujours était comme ça avec lui. D'ailleurs, il y avait fort à parier qu'elle l'ait suivit durant leur enfance mais que jamais il ne l'est vu autrement que comme une gamine un peu trop concon, mais pas méchante. Sauf que jamais cette idée ne lui avait traversé l'esprit. Il était son ami ! Bien qu'elle eut perdu contacte avec lui quand il … Bah c'était un shinobi hein… Et elle… Juste une personne sans capacités, sauf la cuisine, la danse et les coups de louche. Elle fit signe à une serveuse, qu'elle apporte du saké pour les deux, lui offrant la tournée.

-Pourquoi tu as disparut ?! T'es méchant !!!! J'ai beaucoup pleuré a cause de toi ! J'étais toujours toute seule….*Et la voilà avec les larmes aux yeux, les joues gonflées, vexée comme une enfant* Tu vas pu partir hein ? Tu vas rester avec moi ?! Comme ca je serais toujours contente !

De nouveau joyeuse, elle lui sourit et lui fit pleiiiinnnn de bisous sur la joue et le front, trop contente de le revoir ! Quand la serveuse apporta à boire, notre tenancière les servit, lui portant le verre aux lèvres. Clairement, elle voulait qu'il fête leurs retrouvailles ensembles !! Après, elle comptait bien l'emmener en ville pour jouer, s'amuser et se balader, comme avant ! Sans vraiment se soucier de ce qu'il voulait, après tout : il serait ok, non?!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2891-zhang-kaedlin-une-folle-armee-d-une-louche-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2897-zhang-kaedlin-les-peripeties-d-une-femme

Sam 21 Avr 2018 - 3:49

Arquant un sourcil, Raizen fut pris de court en voyant quelqu’un littéralement lui sauter au cou. Après tout, ce n’était pas chaque jour qu’une personne lui sautait à la nuque de cette manière en désignant ses jambes comme étant un nouveau prototype de chaise. Sur le coup, ne sachant pas comment réagir, il se contenta de subir la quantité importante d’événements qui ne faisaient que se cumuler. C’est alors qu’il reconnut celle à qui il avait affaire. Mettant du temps à cerner le personnage, ses souvenirs d’enfance vinrent percuter son esprit, lui rappelant ainsi que cette femme n’était nulle autre que Kaedlin, son amie d'enfance. Un peu surpris de la voir à Kumo, il arqua un sourcil avant d’adopter une expression plus ou moins douteuse.

N’étant pas forcément certain de la manière dont il devait prendre cette nostalgie qui n’était pas totalement partagée, le jeune kumojin créa une barrière entre le corps de celle-ci et sa propre personne. Il ne voulait pas mourir étouffer par une poitrine ou un câlin. Disons que ce serait peu intéressant comme décès surtout qu’il n’avait rien fait pour mériter autant d’affection.

-Yo...

Paraissant confus, voire même inconfortable, il se mordit intérieurement la lèvre à l’idée qu’il était venu dans ce bar se détendre et boire un verre confortablement. Disons que cette situation imprévue le mettait en mauvaise position.

-C’était une décision de mes parents de m’envoyer à Kumojin et que je reste ici ou non dépend de facteurs sur lesquels je n’ai qu’un bref contrôle.

Soupirant doucement, il fixait son amie d’enfance sans pour autant démontrer une once de joie. Il était plutôt exaspéré de se faire assommer par tant de sentiments d’un seul coup. Après tout, les femmes étaient déjà complexes, devoir gérer le besoin constant de proximité qu’avait Kaedlin risquait d’être délicat.

-Que deviens-tu?

Délaissant de côté tout ce qui avait attrait à ce qu’elle venait de mentionner, Raizen demeurait curieux de savoir ce qui l’attirait à Kumo. Après tout, de la manière dont elle avait parlé de ne jamais le quitter, il était fort probable qu’elle se soit installée sur cette terre de manière permanente. Sur le coup, il réalisait aussi qu’elle avait énormément grandi depuis leurs rencontres. Se souvenant l’avoir quitté avant même d’avoir entré l’adolescence, il pouvait constater qu’elle était devenue complètement une femme aux courbes séduisantes. Or, certaines facettes d’elle ne changeaient pas et il ne pouvait rien y faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Histoire d'enfance [Kaedlin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: