Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La volonté du sabre ► Suijin


Mar 17 Avr 2018 - 20:45
La volonté du sabre
La réunion maintenant finie, je laisses les sabreurs et nouveaux arrivant dans la confrérie partir. Ou presque. "Suijin, peux-tu rester quelque minutes de plus ?" Soufflais-je au jeune homme que je n'avais encore jamais jusque là. Me questionnant quand bien même comment il est arrivé ici. Qui là introduit parmi nous. En ce temps assez obscur à mes yeux, il est légitime que je tente de savoir les motivations des personnes qui doivent en théorie être les plus proches de moi sur le terrain... Yamamoto ayant prit, semble-t-il une pause dans sa carrière suite à ses blessures et sa défaite face à l'homme de glace... C'est devenu compliqué pour lui, je crois... Mais je ne le laisserais pas tomber et j'escompte bien que notre idylle, au rouquin et moi, se poursuivra encore malgré l'adversité et la perte de sa fonction de kage. Après tout, cela fera taire les mauvaises langues qui s'imaginaient que je m'étais approchée de lui à cause de son place à la tête du village. Je ne suis nullement attiré par l'appât du gain ou la notoriété qu'une personne peut m'offrir.

Etant restée assise à ma place, je m'accoude à nouveau à la table devant moi, mes iris se posant sur le jeune homme pour l'examiner. "Qui est-tu et surtout qui t'as introduit parmi nous ? Il ne me semble pas t'avoir déjà rencontré avant mon voyage à Ame." Non, je ne le prends pas pour un débile en m'exprimant de la sorte, je suis simplement désireuse que les choses soient clair et je veux éviter les qui-proquo comme j'ai pu en avoir avec mon petit frère quand j'ai tenté une conversation plus ou moins similaire pour tenter d'avoir ses ambitions... Bien qu'ici, ce ne soit que le début de l'entretien que je compte avoir avec lui. J'avoue, je lui ai mentit en parlant de quelque minutes, parce que je risque bien de débordé par mal et d'en réalité lui voler plus de temps, mais est-ce un mal quand c'est pour légitimé sa présence parmi notre confrérie ? Je devrais d'ailleurs, dans le futur, faire de même avec Shusuke et Kyoshiro pour confirmer tout cela, l'un étant arrivée peu de temps avant mon départ et l'autre venant officiellement de nous rejoindre après une longue mission à Iwa. Je serais d'ailleurs bien curieuse de savoir ce qu'il a apprit là-bas, que cela soit sur nos exilé à la roche ou tout simplement sur le village.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 17 Avr 2018 - 22:12





不知火

::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Machina



La réunion se termine, ce qui me laissait enfin l’occasion de me présenter à la personne s’illustrant comme la plus fine lame du Pays de l’Eau. La cheffe des Sabreurs de Kirigakure. Je dois avouer que j’étais impatient de lui parler, mais que je redoutais cette instant. Ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait rencontrer une personne aussi importante et représentative de ce que les arts de la lame avaient de plus nobles. Déjà, n’était je pas chanceux que d’avoir pu me joindre à la réunion, aux côtés de toutes ces lames légendaires.

Anxieux, j’avais du mal à faire le premier pas. Ne voulant déranger ou faire montre de trop de zèle, je restais un peu pensif. Voilà que la voix de la maîtresse des lieux venait résoudre le problème, demandant au jeune homme de rester, tandis que les autres participants de la réunion se retiraient. Un léger frisson me parcouru l’échine, que d’entendre mon nom prononcé par la légendaire pléiade de la Brume Sanglante.

Je m'avançais alors respectueusement vers la Kirijine, afin de répondre à ses attentes. Restant silencieux, n’osant pas vraiment prendre la parole. Les questions finirent par choir, ce qui était normal. N’ayant jamais vu mon visage ou ne l’ayant rencontré, la chose était normale et inévitable. Je savais parfaitement que ce moment arriverait si je souhaitais réaliser mon rêve. J’étais déjà chanceux d’être arrivé jusque là et d’avoir rencontré ces fiers épéistes. Il ne tenait désormais plus qu’à moi de les convaincre que j’étais suffisamment prometteur pour les rejoindre afin de suivre leur enseignements.

Je finis par m’incliner de manière solennelle, afin de présenter mes respects, avant de me risquer à laisser les mots sortir de mes lèvres.

“ C’est un honneur de vous rencontrer, Watanabe-dono. Je me nomme Shiranui Suijin. “ -parlant avec un peu trop d’entrain au début, mais se réajustant- “ Vous avez raison, je ne suis arrivé que récemment au village de la Brume. “ -marquant un léger silence avant de poursuivre- “ Si je suis venu, c’est pour rejoindre les Sabreurs et suivre leurs enseignements. Je suis originaire d’une des îles de l’archipel, mais ma famille n’est pas particulièrement reconnue dans les arts guerriers. Je suis donc bien loin d’être digne à aspirer à pareil privilège, pourtant je désire devenir un grand shinobi et servir les intérêts de l’Eau, ainsi que vous servir. Comment puis-je vous prouver que je suis digne de vous servir et d'apprendre vos arts ? “

Laissant la cheffe des Sabreurs trancher la question. Allait-elle le torturer jusqu'à ce que mort s'en-suive ou se montrerait-elle plus magnanime ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Mar 17 Avr 2018 - 22:57
La volonté du sabre
Que de politesse et de formalité que voilà. J'observe le jeune homme alors qu'il est maintenant plus proche de moi et qu'il prend la parole. Cherchant à analyser un tant soit peu sa gestuelle pour tenter de me faire déjà une idée sur lui. Dans tout les cas, il ne vient pas de n'importe où en vue de son élocution et sa façon de parler. Sa famille ne doit pas être spécialement pauvre et il doit avoir eu une éducation d'un assez au niveau pour faire preuve d'une telle politesse. Mais peut-être que je tire des conclusions trop vite alors qu'il parle toujours. Mais c'est toujours comme cela lors d'une première impression. On se fait une idée, une image d'une personne pour la modulé petit à petit vers quelque chose de plus réaliste et concret en apprenant de plus en plus de chose sur le dit individu.

J'avoue être assez surprise par la demande qu'il me formule là, mais en même temps, n'ai-je pas dans un sens, fait un peu la même chose avec Yasuhito au tout début, bien qu'à la différence, moi j'avais déjà un sabre, ayant eu un senseï avant lui. Je pousse alors la chaise à côté de moi. "Déjà, ne reste plus debout et installe toi à la table. La discussion peut s'avérer plus longue. Je veux en apprendre plus sur toi, mais surtout sur ce que tu sais de nous, les sabreurs et également des Kirijins. Quelles est donc ta vision des deux ?" Une question qui peut s'avérer compliqué, mais qui aussi, me permettrait de savoir comment sont vu les sabreurs sur les îles secondaires de l'archipel. Bien que la présence du jeune homme témoigne en réalité, d'une réputation plutôt positive, sinon, il n'y aurait pas ce désir de rejoindre quelque chose de mal côté ? ou alors, du masochisme ou suivre les traces de quelqu'un peut-être ? Un peu comme j'ai fait en prenant la suite de mon sauveur ? C'est une question que je me devrais aussi de lui poser, pourquoi vouloir devenir sabreur ? Même si je peux déjà avoir une petite idée étant donné la légère éloge qu'il vient d'en faire. Il semble assez admiratif. Du moins, c'est ce que je crois, mais je peux très probablement me tromper. M'enfin, je sais que j'aurais très prochainement mes réponses, comptant bien lui faire regretter sa demande de savoir quoi faire pour avoir la possibilité de nous rejoindre... Bien que non, mon but n'est pas de le faire fuir, mais je vais quand même lui poser plus d'une question sur ses motivations pour voir si son désir n'est pas juste temporaire. J'ai trop vu des sabreurs nous rejoindre temporairement...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 18 Avr 2018 - 4:06





不知火

::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Machina



Je fais preuve de correction, assurant de respecter les formalités afin de ne pas paraître irrespectueux envers la femme qui me fait face. Est-ce dû à l’admiration que j’ai toujours vouée au personnes fortes et experte des arts du maniement des armes blanches ? Assurément. Je m'étais contenté de rester éloigné, lorsque la réunion faisait rage. Après tout, je ne suis qu’un vulgaire genin, loin de pouvoir prétendre avoir un mot à dire dans les affaires importantes et cruciales de la confrérie. Savoir rester à sa place est important, après tout. La maîtresse des lieux, malgré sa frêle silhouette, inspirait un profond respect à mes yeux. Hormis le fait qu’elle semblait être une fière combattante, il émanait une présence particulière de sa présence. Je peux me risquer à poser un mot sur cette aura, que je qualifierait de charismatique. Une de celle que seuls les individus particulièrement fort et important peuvent se targuer. Elle me propose de m’asseoir, chose qui me choque profondément, mais je n’en fit point montre, laissant juste apparaître un air surpris de cette invitation. Était-ce un test ou bien était elle sérieuse ? Comment un vulgaire personnage pouvait oser s’asseoir sur l’une des saintes chaises servant à s'asseoir autour de la table de réunion des Sabreurs ?

Je m’incline poliment, avant de refuser. Je sais que je risque ses foudres si elle était sincère, mais je ne puis accéder à cette demande trop déstabilisante.

“ Vous êtes trop bonne Watanabe-dono, je me dois de refuser. Je ne puis m'asseoir simplement en face de vous. Cela serait manquer de correction. Si un jour je peux prétendre à telle considération, ce n’est pas avant d’avoir prouver ma valeur. “

Je pose genoux à terre, afin de lui montrer ma sincérité. Cela est plus convenable, que de rester debout, ou même pire, que de choisir la chaise offerte.

“ Watanabe-dono, depuis ma plus tendre enfance, je ne me suis jamais senti à ma place au sein de mon clan. Les Shiranui vivent de manière recluse sur une des îles de l’archipel, comme je vous l’ai dit précédemment. Pourtant, j’ai toujours aspiré à devenir fort. C’est pourquoi je me suis tourné vers l’apprentissage du maniement des armes blanches, alors que cela n’était pas acceptable aux yeux de ma famille, n’ayant une vocation guerrière, mais plus spirituelle.Voilà pourquoi j’admire les Sabreurs. Ils sont la quintessence du maniement des lames. La première fois que j’ai eu connaissance de l’existence de votre confrérie, cela m’a fait rêver d’autant plus. Je ne vois pas d’autre voie que celle de devenir Sabreur et de me battre pour Kirigarure et Mizu no Kuni, afin de défendre notre patrie. “

Je savais que la sabreuse voulait savoir la vérité, alors je la lui offrait. Bien sûr, tout homme avait des désirs égoïstes se cachant derrière les paroles. Je n’allais pas par quatre chemin pour lui présenter la mienne.

“ Cela serait vous mentir que je n’ai pas d’aspiration égoïste. La mienne est concernant une personne que je veux protéger. “

J’évoque ma sœur, alors que peut-être je ne le devrais pas. Avais je raison que d’évoquer ma plus grande faiblesse à la personne souvent qualifiée de sanglante ? Je n’en sais rien, mais je suppose que j’allais le découvrir sous peu.

“ Je ne puis m’avancer sur ce que je sais concernant les sabreurs ou même les Kirijin. Me basant sur les rumeurs, je n’ai découvert de mes propres yeux que récemment la Brume. J’ai été surpris par… la situation actuelle, pour ne rien vous cacher. “

En effet, quelle surprise que de découvrir que la venu des assimilateurs de la glace. Je ne m’avançais pas à donner mon opinion sur la chose. Enfin, je le fis subtilement, de par ma rhétorique.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Mer 18 Avr 2018 - 22:39
La volonté du sabre
Un refus, chose qui me surprend assez, mais en vue de l'attitude du jeune homme, je ne peux que me persuadé de plus en plus de son éducation de haut niveau. Bien loin de celle que j'ai pu avoir n'ayant eu que mon père pour m'élever. Bien que j'estime quand même qu'il ai fait du bon travail quand je vois certaines autres personnes... Mais là, c'est vraiment un tout autre niveau et j'avoue que je ne m'attendais pas réellement à me retrouver un jour face à une personne ayant un tel respect à mon égard.

Le pire dans tout cela, c'est quand il pose son genoux à terre pour s'incliner devant moi, comme si j'étais réellement quelqu'un de super important. J'en viens à me demander comment il doit se comporter face au Mizukage ou encore face au seigneur du pays de l'eau... Il serait bien du genre à courber davantage l'échine. Mais là, je trouve cela assez malaisant que d'être dans une conversation si... Respectueuse ? Ayant davantage l'habitude de me heurter à des fortes tête ou des tempérament bien plus hardi. "Tu n'as pas besoin de mettre autant de forme pour t'adresser à moi. Je suis certes vue comme la cheffe des sabreuses, mais contrairement au Yuki par exemple, je ne prétends pas avoir du sang bleu ou je ne sais quel autre noblesse, alors si tu pouvais éviter d'être autant dans la formalité des politesses, je t'en serais gré." Trop de politesse, c'est étouffant et surtout, ça empêcher de créer une certaine complicité et plus encore, la confiance.

Questionnant alors sur le motif de sa présence et son but ici, chez les sabreurs, mais aussi dans le village, je l'écoute parler. Une belle tyrade. Au moins, il s'exprime assez bien et surtout clairement, ne me forçant pas à poser une dizaine de questions sur un sujet pour avoir l’entièreté de la réponse. Cela est assez plaisant. Écoutant donc sa verve, je ne l'interrompt pas, le laissant aborder des sujets un peu plus intimes comme celui de sa soeur, qu'il semble vouloir protéger et puis ensuite, le Kiri actuel.

Je tique alors un peu à son choix des mots et penchant un peu la tête en le regardant. "Surpris dans quel sens ? En bien ou en mal ? Je n'ai pas insisté pour avoir ton avis devant les autres, mais maintenant, je t'invite réellement à parler et me dire tout ce que tu penses de la situation actuelle. Ce qui sera dit dans cette pièce restera entre nous, si jamais tu as peur que cela te soit néfaste." Je souris alors et comme pour le mettre en confiance, je me permets de m'exprimer réellement sur cela, donnant le fond de ma pensée. "Je n'aime pas cette histoire. Et plus encore, il y a trop de point obscur concernant les Hyösa. Bref, je n'aime pas cette situation et plus encore le fait qu'aucun sabreur n'ai été convié pour les réunions de passation de pouvoir." L'informais-je alors marquant assez bien ma frustration de cela. Après tout, ne suis-je pas maintenant pieds et poing lié à un Kage que je n'ai nullement l'envie de reconnaître comme tel à cause de la façon dont il l'est devenu, mais également à cause de ce possible lien avec celui que l'on nomme l'homme au chapeau.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 19 Avr 2018 - 4:40





不知火

::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Machina



Certes, je suis conscient que mes manières peuvent paraître un peu trop exagérées, pourtant elles sont justifiées. Se présenter devant une personne s’illustrant comme la plus fine lame de Kirigakure, et donc Mizu no Kuni, sans faire preuve de la quelconque étiquette me paraît inconcevable. Pourtant, à travers ses mots, je dénote qu’elle se trompe sur un point crucial. C’est bien parce qu’elle est la personne la plus habile du maniement de la lame, que je la respecte tant.  Je me dois de corriger cette interprétation qu’elle se fait de moi, mais j’ai un peu de crainte quand à sa réaction. Pourtant, quand bien même cela lui déplairait, je me permet d’émettre respectueusement ce qu’il en est.

“ Ce n’est pas une question de sang bleu ou de noblesse à proprement parler, qui me fait mettre autant de forme lorsque je me permet de m’adresser à vous, Watanabe-dono. Je suis avant tout admiratif des personnes qui ne disposent pas de capacités héréditaire et qui se battent en usant de la voie du Sabre. N’êtes vous pas la cheffe de la Confrérie ? Imaginez quelqu’un portant en grande estime les Sabreurs, et qui vous rencontre, vous qui en êtes l’incarnation. N’est pas normal que ce dernier vous montre le respect et l’admiration qui vous est due, hormis votre position hiérarchique, mais surtout pour vous même et la maîtrise de votre art ? “

Pour être surpris, je l’étais, certainement comme beaucoup de personnes qui apprirent la nouvelle.Selon les dires de la Sabreuse, elle aussi était “surprise”, ce qui venait me rassurer. Me faisant la confidence sur ses pensées concernant la situation, je me demandais si elle me faisait confiance. Bien sûr, je savais que ce n’était pas le cas, car je ne lui avais encore rien prouvé. Cependant, qu’elle me parle d’une manière si décontractée ne faisait que prouver une chose. Cette chose étant qu’elle n’avait pas froid aux yeux et qu’elle était bel et bien digne de sa place de Sabreuse considérée comme l’une des personnes les plus fortes de la Brume. Loin du genre à aller par quatre chemins, un peu comme moi-même. Peut-être nous ressemblions nous un peu, mais bien loin de moi l’idée de penser que ce fusse réellement le cas. Du moins, j’étais bien loin de m’imaginer lui être semblable au niveau de ce que je pouvais inspirer à autrui.

“ Ma surprise est grande. Pour être honnête, Je ne m’attendais pas à trouver une situation idyllique en arrivant à Kirigakure no Sato, étant conscient que les clans ont tendances à se montrer désireux de gloire et de pouvoir, même entre alliés, il y a toujours des conflits tacites. Je suis quelqu’un de fataliste de nature. Cependant, j’étais loin de m’imaginer découvrir un nouveau Mizukage… Surtout sortant de nulle part et venu hors de Mizu no Kuni. Vous parlez de points obscurs et je suis du même avis. Le bien et le mal ne sont pas des notions pertinentes à mes yeux, car cela dépend du point de vue et une même chose peut être les deux à la fois, selon qui la regarde. Je qualifierais plutôt ce qui arrive concernant les récents événements de… déplaisant à mes yeux. “

J'espère avoir satisfait la curiosité de la Kirijine me faisant face. Patientant qu’elle me pose davantage de questions, si tel est son désir.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Jeu 19 Avr 2018 - 18:01
La volonté du sabre
Surprenant, voilà ce qu'il est réellement par ses propos alors qu'il me donne l'explication concernant le pourquoi de son attitude si éthiqueteuse à mon égard. L'admiration. Je suis surprise par cela, n'ayant jamais réellement pensé au fait que je pourrais être admirer par quelqu'un à cause de mon statut ou encore de mes capacités. Je l'observe donc, écoutant ses flatteries sans réellement savoir comment je suis supposée y réagir. Néanmoins, la plus simple des choses est de dire merci et c'est que je fais en inclinant un peu la tête et en laissant un fin sourire prendre place sur mes lèvres. Néanmoins, je ne sais pas comment je suis sensé le prendre en vrai, parce qu'être ainsi flatté... Il est clair que d'autre aurait réagit de façon plus égocentrique ou narcissique, mais moi... Qu'en est-il ? Je n'ai jamais eu de cesse de douter de mes capacités et plus encore maintenant que j'ai rencontrer ces deux hommes à Ame... Une telle puissance... Je pourrais en blêmir rien que d'y penser.

Mais heureusement, il ne laisse pas mon esprit s'éterniser sur les pensées en lien avec le pays de la pluie et répond à mes propos pour me donner son point de vue. Tirer de mes réflexions, je l'écoute, faisant attention à chacun de ses mots et ne pouvant réprimer un petit sourire sur sa vision du monde et au final de la chose.

Je me lève de mon siège et me permet de tourner autour de lui avant de soudainement, laisser mon chakra pulser afin de faire retomber une sourde pression sur lui, en théorie, plus faible que moi. Je veux le tester, voir sa réaction face à ce que je vais lui dire là. Je maintiens encore un peu cette pulsation avant de finalement l'en libérer. "Déplaisant. Imagine un homme avec une pression dix fois, voir même davantage, supérieure à la mienne. Imagine que cet homme soit lié à ceux qui ont maintenant le pouvoir ici. Que ce même homme puissant fut lié à une organisation criminelle ayant sévi à Shito. Est-ce alors juste déplaisant à tes yeux ?" Questionnais-je, laissant malgré moi, une certaine rancoeur franchir mes lèvres alors que je ne devrais pas. Tenir de tel propos face à une personne que l'on vient de rencontrer, comment dire que c'est suicidaire, même pour moi... Mais n'est-ce pas là, aussi un moyen de tester la fidélité du jeune homme dés maintenant ? C'est brut et violent, mais au moins cela sera radical. Sa réaction en dira long sur ce qu'il aspire et sur la conviction qu'il peut avoir pour les sabreurs comme pour Kiri.



_________________


Dernière édition par Watanabe Shiori le Dim 22 Avr 2018 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 19 Avr 2018 - 21:16





不知火

::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Machina



Ces sourires qu’elle affiche me mettent mal à l’aise, ne sachant pas comment les interpréter. L’évidence serait qu’elle s’amuse de mes dires, ce qui serait bien normal. Je trouvais un peu étrange que l’avis d’un nouveau venu puisse l'intéresser concernant ces sujets épineux où je n’avais pas de légitimité quand à avoir une opinion. Après tout, en tant que Genin, j’avais implicitement accepté de suivre la volonté de la Brume sans poser de question. Il n’y avait rien de plus simple, que la vie militaire. Il suffisait de suivre scrupuleusement les ordres, qu’importe lesquels. 

Je savais que la cheffe de la confrérie, malgré ses allures de frêle jeune femme, était une personne qu’il ne fallait pas sous-estimer. Se baser sur les apparences était souvent trompeur. Si elle était la cheffe de la Confrérie, elle avait l’étoffe de sa réputation, cela était indéniable. Je ne doutais en rien de cela, bien que beaucoup auraient pu être dubitatif quand à la dangerosité d’une femme paraissant si distinguée.

Elle finit par faire montre de son intransigeance, se levant alors, afin de tourner autour de moi, comme un prédateur l’aurait fait concernant une proie juteuse et sans défense. Je pouvais sentir son regard qui m’examinait avec intensité, comme me jaugeant pour une raison demeurant mystérieuse, hormis pour elle. Je restais immobile, toujours genoux à terre, ne sachant pas vraiment ce qu’elle comptait faire. Je l’appris bien vite, lorsque soudain je ressentis cette puissante sensation qui m’oppressa violemment. J’avais l’impression que les flammes de l’enfer m'assaillirent de toute part. Une véritable torture, qui me coupa le souffle, tant la sensation sinueuse enivrait mes sens avec une véhémence effrénée. Je fut obligé de poser main à terre afin de ne pas m’affaler complètement sur le sol du Dojo. Quelle aura ! Elle finit par s’effacer, mais j’avais toujours la sensation lancinante de sa présence ancrée en moi. J’haletais, tentant de reprendre mon souffle qui était encore fébrile. Je frissonnait de cette torture qu’elle venait de m’infliger. Je n’étais pas quelqu’un de pleutre, pourtant, la peur me saisit avec implexe, mais je tenu bon, ne flanchant pas complètement à ces griffes froides et acérées. Il n’y avait aucun doute de la différence de puissance nous séparant. Y en avait-il un d’ailleurs ? Cela me fit mieux comprendre la grande différence entre un Jonin expérimenté et un simple Genin encore bien loin d’être avisé de la quintessence des arts obscurs. Essayant de me remettre d’aplomb et de reprendre ma position initiale, je vint exprimer mon ressenti à la tortionnaire se délectant de me torturer. Je me demandais quand même si cela était un de ses passes-temps, et si elle ne m’en avait donné qu’un bref aperçu, me réservant la surprise de douleurs bien plus imaginatives les unes que les autres.

“ Watanabe-dono, je comprends vos paroles. “ -essuyant son front qui perlait de sueurs froides quand à imaginer une torture dix fois plus puissante que celle qui lui avait été offerte-

Je me relève mes yeux vers elle, n’en menant pas large, toujours légèrement fébrile du traitement qu’elle m’avait offert. Elle pouvait certainement discerner les flammes de ma motivation à travers mon regard sérieux et appliqué, malgré ma position de bleusaille.

“ Je ne voulais pas vous offusquer, Watanabe-dono. Je voulais ne pas paraître trop… incorrect en usant d’un mot qui aurait pu déplaire à vos chastes oreilles. La situation présente tient de l’inconcevable. Déplaisante comme une hérésie méritant la caresse purificatrice du bûcher. “ -la fixant dans les yeux-

Attendant que la Sabreuse poursuivre la conversation, je la regardais toujours dans les yeux. Ne sachant pas vraiment quelle serait sa réaction quand à mes dires, j’étais désireux de voir si cela la satisferait ou bien si au contraire, cela la pousserait à m’infliger quelques délices carmins de plus. Je n’appréciait pas de souffrir, comme la plupart des gens, mais s’il fallait en passer par là pour que la pléiade m’accepte comme apprenti, alors cela serait ainsi. Accomplir ses rêves demandait des sacrifices après tout.







Dernière édition par Shiranui Suijin le Mar 24 Avr 2018 - 23:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Dim 22 Avr 2018 - 14:18
La volonté du sabre
Je dois reconnaitre que j’y suis allez un peu fort. Pourquoi est-ce que j’agis de la sorte? Jouer avec lui, lui faire peur n’est pas une chose réellement sympathique de ma part, surtout si c’est uniquement pour qu’il rejoigne mon avis concernant la situation de Kiri. Quand je l’entends d’ailleurs à nouveau parler, je reste dubitative devant ses mots, ne sachant plus au final s’il disait cela par pure pensée ou uniquement pour tenter de me satisfaire. J’hausse les épaules et me détourne de lui.

Est-ce là réellement ton avis ou bien avances-tu de tel propos uniquement parce que je viens de te faire peur ?” Parce que je n’ai pas raté sa réaction à ma libération de chakra, il a courbé l’échine, pliant le genoux et posant main à terre pour ne pas finir complètement écrasé. Il a tenté de tenir bon, mais à quand même failli sous ma présence. En même temps, puis-je lui en vouloir de cela ? Non, parce qu’au début, quand je me suis ouverte aux art ninja, j’en aurais pas mené large non plus. Dans un sens, j’escompte pour lui un développement comme le mien. Peut-être devrais-je le prendre en main pour qu’il suive la même voie que moi ? Qu’il devienne également puissant, parce que je ne peux plus nier l’être, bien que je ne puis m’empêcher d’en douter quand même…

Je réfléchis, lui tournant toujours le dos. “Tu cherches un maître au sein des sabreurs n’est-ce pas ? As-tu des critères le concernant ? A quoi aspire tu pour le maniement du sabre réellement ?” Plein de questions qui fusent, pour savoir ce qu’il peut rêver pour le futur, mais là, alors que je lui pose les questions comme cela, peut-être que je devrais préciser un peu plus les possibilités des armes parce qu’il ne doit pas savoir grand chose ? “Préfères-tu une arme lié à une affinité ? Une capacité plus spécifique comme de la matière noire ? Ou bien encore plus proche du genjutsu ? Il y a un large panel de capacités légendaire dans les sabres et j’aurais besoin de savoir à quoi tu aspires le plus dans cet art pour savoir qui t’allouer réellement, même si je pense de base, te prendre en main pour réellement voir ta motivation et ton entrain.” L’informais-je alors que je me retourne enfin vers lui pour le regarder. Tout cela va trop vite, mais j’avoue être impatiente de voir, d’avoir ses réponses et plus encore. J’ai plus d’une idée en tête et je suis certaine que ce jeune homme peut m’aider à en concrétiser plus d’une.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 22 Avr 2018 - 17:09





不知火

::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori




♫♪ MUSICBOX ♪♫
Machina



Elle semble dubitative sur mes paroles, ce qui n’était sans doute pas étonnant. La confiance ne s’accordait pas aussi facilement. J’en étais conscient, tout comme la Kirijine semblait particulièrement avisée et méfiante à mon égard. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me croit sur la simple verve que je lui tenais présentement. Je comptais bien sûr gagner sa confiance à travers mes actes et lui prouver que je méritais une place dans la fameuse Confrérie des Sabreurs. Après tout, obtenir un Sabre devait se faire en versant sang et sueur à la tâche.

“Watanabe-dono, il s’agit réellement de mon avis. “ lui répondant simplement- “ La confiance est quelque chose qui demande des années avant de réellement éclore, et quand bien même, elle demeure aussi éphémère qu’un battement de cil. Je ne m’attend pas à ce que vous me croyez quoi que je dise présentement. Mais je compte vous prouver par mes actes que mon avis est tel que je vous l’ai exposé. “

Elle me tourne le dos, semblant songeuse sur la question de ma valeur. Étais-je digne de rejoindre la Confrérie ? Ou bien hésitait-elle simplement à me trancher la gorge et à faire jeter ma dépouille dans les eaux profondes du grand large, ni vu ni connu ? 

Elle me pose alors des questions, démontrant des indices quand à ce qu’elle pensait me concernant. Un sentiment d’espoir et de contentement s'insufflait en moi, sans que je ne le veuille. J’étais conscient qu’elle cherchait peut être à se jouer de moi, afin de me torturer comme elle le fit tantôt. Je restait prudent quand à tout cela, car les espoirs ne menaient qu’à une seule chose, tôt ou tard. Le désespoir.

“ Concernant une arme, je ne peux me montrer présomptueux à exposer une volonté sans vous avoir montré que je suis digne de vos attentes, ainsi que de celles de la Confrérie. “ -inclinant la tête avec respect-

Être prit en main par la Cheffe des Sabreurs ? Cela était un honneur, voir un privilège. Rien que cette idée me donnait envie d’afficher un sourire de contentement, mais je préservais ma contenance. Des mots aussi flatteurs que l’idée que la fière guerrière accorde la moindre once de son temps pour un amateur, que ce soit pour le torturer ou vraiment l’aider, tenait d’une proposition inespérée et fort galvanisante.

“ J’aimerais que vous m'enseigniez, Watanabe-sama. “ -usant d’un honorifique plus particulier, afin de montrer son désir de suivre les enseignement de la pléiade- “ Onegai. “ -lui demandant poliment de lui apprendre les arts obscurs et la voie du Sabre-





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Mar 24 Avr 2018 - 16:48
La volonté du sabre
Un petit sourire prend place sur mes lèvres à l'entente de ses mots et de son désir de me prouver sa valeur et ainsi la véracité de ses dires. Une bonne chose et surtout très intéressante pour moi. "Alors, tu ne vois aucun inconvénient à m'aider à trouver des informations sur l'homme au chapeau et plus encore sur les Hyosa et cela qu'importe les risques encouru ?" Une question, mais qui implique tellement de chose, une confiance que je suis prête à visiblement lui accorder trop vite ? Non, c'est en réalité une façon de voir et de confirmer ou non ses dires. De toute façon, entre lui et moi, il sera bien plus facile de me croire que lui, un inconnu, récemment arrivé dans le village bien que... Mes antécédents et mes liens avec Yamamoto n'aide pas forcément à me mettre hors de soupçons en cas de litige. Quel ennui. Est-ce d'ailleurs une bonne idée que de me lancer la dedans ? Je ne le sais pas du tout. Pourtant, je le fais quand même parce que si je ne le fais pas, qui le ferait hein ? Parfois, quand on désire que les choses bougent, il est bien de le faire soi-même. Alors, je vais réellement me mettre en action, petit à petit dans un premier temps, pour trouver des personnes de confiance et après, on avisera. L'élaboration d'un fuin comme Yamamoto a apposé aux nuke nin repentit n'est pas forcément une mauvaise idée d'ailleurs. Je devrais peut-être lui demander qu'il m'apprenne cet art là ?

J'en viens à proposer ensuite autre chose, tout en le questionnant sur ce qu'il désire exactement. Je l'écoute et hausse un sourcil à sa réponse qui au fond n'en est pas réellement une. Je l'observe et ne peux m'empêcher de prendre une longue respiration. "Ce n'est pas réellement une réponse que j'escomptais, mais en soit, ce n'est pas grave, je m'en arrangerais." Après tout, je suis bien obligée de faire cela, puis de toute façon, je verrais avec le temps ce qu'il adviendra de son désir et surtout de ses aptitudes. Là, il est vrai qu'il est un peu compliqué de s'avancer... Surtout qu'il faut également que l'épée accepte le porteur.

Je l'observe alors encore un instant avant de retourner m'asseoir à ma place. "Parles moi de tes capacités alors, que je saches se dont tu es capables actuellement. Afin de savoir sur quoi je dois surtout axé tes futurs entraînements." Non, je ne comptais pas réellement le laisser être tranquille. S'il escomptait que sa vie ici, à Kiri serait peinard, il allait vite comprendre que pour un futur sabreur, cela ne se peut.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 25 Avr 2018 - 1:49







::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori


♫♪ MUSICBOX ♪♫
Really Slow Motion - Fearless


Semblant satisfaite à en croire ses traits, je remarque particulièrement ce petit sourire qu’elle arbore quand je lui avoue être désireux de lui prouver non par des mots, mais bel et bien de par mes actes, que je suis digne de rejoindre pleinement la Confrérie. A mes yeux, obtenir le droit de manier l’un des Sabres légendaires est un honneur que seul les plus vaillants peuvent se targuer d’obtenir. Je comptais bien parvenir à ce privilège, sachant que je devais vaincre légion d'adversaires et réussir chaque épreuve qui se dresseraient devant moi. Bien sûr, j’étais conscient que cela prendrait du temps, mais j’étais patient lorsque la situation l'exigeait.

“ Inconvénient ? “ -surpris de ses mots- “ C’est un devoir, quelconque les risques encourus, que de se renseigner sur ces sinistres personnages. “ -soulignant qu’il ne pouvait être autrement-

J’étais dubitatif sur les termes qu’elle employait. Elle continuait de me tester, j’en avais conscience. Cela était des plus normal après tout. Je décidais donc d’entrer plus en détail dans la vision que j’avais sur la question.

“ Je dirais même qu’il est important de trouver des informations sur toutes personnes ayant un lien de près ou de loin avec ces individus. “

Bien sûr, l’hérésie est quelque chose de contagieux. Au final, il n’y avait que de moi-même dont je ne me méfiais pas. Alors bien sûr que la cheffe des Sabreurs devait faire surveiller ennemis comme alliés. Cela me semblait logique.

J’avais énormément de question à poser à la combattante, mais je ne voulais pas faire montre de trop d’alacrité dans mon désir d’en savoir plus. Cela viendrait, il fallait juste être patient. Je ne connaissais que quelques bribes de rumeurs sur ce mystérieux Homme au Chapeau, et le peu que j’en avait ouïe dire semblait tenir d’une histoire que l’on racontait pour faire peur aux enfant et qu’ils mangent leur légumes. Si tu n’est pas sage, l’Homme au Chapeau viendra pour t'attraper et t’enlever. Une sorte de monstre dont il valait mieux ne pas croiser.

La Sabreuse émet son mécontentement, s’attendant sans doute à une réponse plus détaillée, mais je ne m’étais jamais posé la question moi-même. Loin de connaître en détail les us et coutumes de la Confrérie que je ne connaissais pas si bien, n’ayant entendu que les rumeurs concernant ces fiers guerriers et les armes légendaires qu’ils maniaient.

Elle me fixe longuement, restant silencieuse, ce qui me met un peu la pression. Je me demande un peu ce qu’elle peut penser.  Elle finit par se retourner, afin de retourner s’asseoir nonchalamment sur le siège qui lui semblait dédié.Finissant par me demander quelles étaient mes capacité. Voilà une question épineuse, que je redoutais un peu. Je n’étais pas un expert de ce que les gens nommaient chakra ou ne disposait pas de dont particulièrement rare comme ces possesseurs de Kekkai Genkai. Allait-elle être satisfaite d’un apprentis qui devait apprendre en partant de zéro ? 

Je me relevais, avant de répondre d’un air décidé à cette terrible interrogation qu’elle me posait, en la regardant dans les yeux, tout en arborant mon sérieux et ma motivation sans faille.

“ Je dirais que je suis doué dans le maniement des armes blanches. Je crains que vous ayez beaucoup à m’enseigner. “ - lui avouant qu’elle aurait sans doute beaucoup de travail quand à mon apprentissage- “ Mais j’apprends vite. “

" Puis-je vous poser une question, Watanabe-sama ? Envisagez-vous de devenir Mizukage ? "

La question était légitime, car une fois les hérétiques exterminés, il fallait bien quelqu'un pour diriger la Brume. Mais la question était dans le but de mieux la cerner. Après tous, les traîtres de l’Eau devaient tout naturellement être massacrés pour leur félonie. Mais cela ne disait pas ce que la combattante désirais derrière l’opinion qu’elle semblait adopté concernant la situation. Était-ce dans un but de justice, ou bien y voyait-elle un intérêt plus personnel ? Après tout, si moi-même je désirais devenir Sabreur, c’était tout d’abord pour la justice et protéger le Pays de l’Eau, mais j’éprouvais tout de même un léger désir égoïste en voulant obtenir la gloire d’arborer une arme légendaire. Mais cela était humain, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Jeu 26 Avr 2018 - 21:06
La volonté du sabre
Sa réponse est plaisante à entendre pour mes oreilles. Aurais-je trouvé en sa personne un allié dans ma quête de vérité ? Visiblement oui et dans un sens, cela est plus que plaisant, même si le chemin vers ce que j'aspire est encore bien loin. "Néanmoins, je pense que le faire à visage découvert n'est pas une bonne idée. Si les autorités réalisent que l'on doute d'elles, cela risque de ne pas être joli et j'avoue ne plus être désireuse de faire un tour dans les geôles, une fois m'a suffit..." Soufflais-je alors en me remémorant brièvement les événements. Essayant de garder un air serein malgré les sentiments et les douleurs que cette simple pensée ravive. "En réalité, je me demande si c'est vraiment une bonne idée de faire cela. C'est risqué et si jamais on ne découvre aucun lien mais que le Mizukage apprend que l'on a mené une enquête sur lui, on risque réellement gros." Je réfléchis à voix haute, cherchant au final la bonne décision, le bon chemin à suivre, parce qu'en ces temps obscurs il serait très mauvais que de ne pas faire le bon choix.

Maintenant assise, je le questionne quand à ses capacités, savoir vers quoi je devrais diriger ses futurs entraînements. Je l'écoute donc, me parler de son aisance au sabre. J'avoue ne pas réellement être surprise de cela. Après tout, un inapte au maniement des armes blanches ne se présenteraient pas aux portes de la confrérie en disant vouloir devenir sabreur. "Je vois et pour ce qui est du reste ? Le genjutsu ? Le ninjutsu ? C'est quoi ton affinité, parce que si je dois t'apprendre des choses sur une affinité qui ne fait pas partie des miennes, j'aimerais pouvoir un peu préparer le terrain." Poursuivis-je alors, lui permettant ainsi de savoir que non, je ne connais pas tout sur tout et que je ne m'en cache pas. Après tout, je n'ai jamais prétendu être la science infuse ou une érudit. J'apprends sur le tas, en fonction de mes besoins, faisant des recherches souvent assez bien poussé pour trouver toutes les réponses à mes questions, que cela soit via des livres ou en allant questionné d'autre personne.

Il me pose alors une première question, j'acquiesce alors pour le laisser poursuivre et il le fait. Je suis surprise par ses propos et laisse entendre un petit rire. "Non, pas réellement, je ne prétends pas à ce titre, comme peut le vouloir des personnes, mais si on vient à me le proposer, je ne dirais pas non. Après tout, j'ai ce désir de voir Kiri grandir et aller vers un futur bien moins sombre et corrompu. Mais en aucun cas mes actions ne sont motivé par un tel désir. Je me bats pour le bien de la brume, pas pour le pouvoir, si c'est cela ta question." Allait-il être satisfait de cette réponse que je lui donne là ? Peut-être ou bien espérait-il que je sois l'une de ses personnes avides de pouvoir en tout genre ? J'avoue ne pas lésiner sur les entraînements, mais c'est uniquement pour combler mes lacunes, pas dans l'optique de devenir la plus forte, même si on peut dire que cela va de pair en quelque sorte





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 27 Avr 2018 - 2:31







::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori


♫♪ MUSICBOX ♪♫
Really Slow Motion - Fearless




Je n’escomptais pas tomber si facilement d’accord avec quelqu’un concernant la situation actuelle de la Brume. Une chose était certaine, il y avait un problème évident. Pourquoi les Kirijins réputés si fiers et assoiffés de sang avaient accepté avec tant de facilité d’être dirigé par un Tyran n’ayant aucune légitimité, si ce n’est un vague et obscur lien de parenté plus que lointain avec un clan fondateur ? Cela ne semblait pas être naturel, du moins, ça ne l’était aucunement à mes yeux. Enfin, à la base j’étais surtout venu afin d’apprendre les enseignements de la voie du Sabre, mais il fallait avouer que rendre à la Brume ce qui revenait à la Brume était une bien inspirante quête loin de me laisser indifférent. Au contraire, je dois avouer que voir les hérétiques tomber dans la déchéance et être châtiés comme il se devait était une bien appétissante croisade. La cheffe des Sabreurs savait parler aux hommes, il fallait le reconnaître. Cependant, je n’étais pas encore assez fou pour me croire suffisamment fort ou sage pour apporter une pierre conséquente à cet édifice que de purger Kirigakure de la félonie la gangrenant. Du moins, pour le moment…

“ Vous avez raison, Watanabe-sama. Je ne suis particulièrement désireux moi-même de connaître les geôles. “

Un peu surpris que la vaillante évoque le fait qu’elle se soit retrouvé dans une position si inconfortable, je ne voulais pas trop poser de question sur ce moment qu’elle souhaitait certainement pas se remémorer.

“ Sans vouloir vous manquer de respect, Watanabe-sama, je pense que le mieux serait de se montrer prudent. Si comme vous le suspectez, un lien vicié existe bel et bien, ce qui est fort probable aux vues des récemment événements dont j’ai ouïe dire les rumeurs, les signes trahissant son existence se révéleront subrepticement à la lumière du jour tôt ou tard. Je ne dis pas de ne pas œuvrer dans la recherche de la vérité au plus vite, mais de prendre le temps nécessaire à s’assurer une certaine… sécurité au cas où les choses déraperaient. “

Je ne sais pas vraiment pourquoi j’expose ces pensées qui me viennent à l’esprit. Je sais que la Sabreuse est loin d’être bête, ayant certainement quelque chose en tête, mais le taisant pour sans doute me tester et voir si je méritais réellement de la rejoindre dans quête de vérité insatiable.

“ Watanabe-sama, il existe de nombreuses façon d'enquêter sur quelqu’un, sans réellement enquêter sur la dite personne. Trouver des raison légitimes et bien fondées permettant d’en apprendre davantage de moult façons détournées et indirectes peut être une solution dans un premier temps. “

Je ne suis pas certain que mes mots soient bien choisis, donc je lui expose un exemple afin de bien les illustrer.

“ On ne peut apprendre les réponses de quelqu’un ne connaissant point les questions. “

Je n’étais pas vraiment à même d’exposer ce genre d’idées, mais après tout, si la femme me faisant face était sérieuse dans ses proposition, lui dire ma vision comment je voyais les choses pouvait peut être l’aider.

Elle me posait des questions sur mes capacités, mais je n’avais que le maniement de la lame qui méritait d’être évoqué, encore bien timidement d’ailleurs.

“ Je n’ai que quelques notions de Kenjutsu. J’en suis confus. “

Je ne vous raconte pas comment j’étais honteux à cet instant. J’aurais voulu me cacher sous la table qui trônait en plein milieu de la pièce, comme me narguant, mais bien sûr je n’en fit rien.

Je profite de la réponse qu’elle m’offre, pour essayer d’oublier la honte que j’intériorise tant bien que mal concernant ses attentes un peu trop grandes me concernant. Peut-être qu’elle regrettait amèrement d’avoir laissé sous entendre qu’elle acceptait de m’enseigner. J’allais devoir redoubler d’effort pour ne pas finir au fond des eaux du ports. Mais je ferais ce qu’il faut pour éviter ce tragique scénario et remplir les attentes de la Kirijine.

" Watanabe-sama, merci de votre sincérité. Je saurais ne pas vous décevoir. "





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

Dim 29 Avr 2018 - 17:30
La volonté du sabre
Le mieux serait de se montrer prudent hein ? Je souris à cette idée. On dit bien souvent que prudence est mère de sûreté et dans le cas présent, cette phrase prend tout son sens. Il faut dire que l’on peut perdre beaucoup de choses si jamais cela tourne mal et plus encore si mes conclusions se révèlent être hâtives et surtout, fausses. Je pense que les hautes sphères de Kiri n'apprécieront que très peu cela.

Je reste ainsi pensive quelque minutes, écoutant les mots que le jeune homme me dit là, m’affirmant ses pensées, son désir d’être dans cette action visiblement et surtout, ses idées à ce sujet. Je le laisse me donner sa vision concernant la vérité. Il est vrai que la vérité finit toujours par éclater, mais elle n’est pas toujours aussi resplendissante qu’elle devrait l’être quand elle éclate, elle se montre terne, sombre et pas toujours entière non plus. Comme par exemple avec Eiichiro et moi, peut connaisse entièrement l’histoire. Tous savent qu’il est un traître, que c’est un être sombre, mais trop peu savent à quel point. La vérité se montre ainsi fourbe dans son incapacité à être complète et j’aimerais que ça ne soit pas le cas concernant l’homme au chapeau et plus encore les Hyôsa.

Je pense demander à mon fiancé de m’apprendre le fuinjutsu. Il usait d’un sceau sur les nuke nin pour être certain que ceux-ci, n’ayant pas juré fidélité aux villages ne puissent pas le trahir sur les missions où ils les engageaient comme mercenaire. Je pense que cela peut être quelque chose d’utile, si je le décline d’une façon ou d’une autre.” Laissais-je entendre à Suijin tout en réfléchissant toujours à cela. Il est vrai que pour l’heure, je ne m’étais jamais réellement intéresser à cet art, mais celui-ci peut s’avérer très utiles pour le maintien de secret, comme j’ai pu l’observer avec mon fiancé quand il occupait encore le prestigieux poste de Mizukage.

Le sujet changeant doucement pour parler maintenant de lui, de ses capacités et aptitudes, j’avoue être un peu surprise qu’il n’en sache que si peu. Je fronce donc un peu les sourcils. “On va travailler sur tout cela alors. Il y a de forte chance que ça change très rapidement si tu es impliqué et motivé.” Pour le coup, je repensais à Inja, qui a fait une évolution importante alors que de base il était mon élève et démarrait comme lui, en ne sachant pas non plus son affinité primaire. En réalité, j’ai déjà pas mal épaulé de personnes dans le village et ce malgré que je ne sois pas forcément la mieux placée pour cela et plus encore que je n’ai pas autant d’expérience et de savoir que d’autre, venant de clan aux pouvoirs héréditaire.

Une question de sa part et je réponds en toute franchise, je tourne la tête vers lui pour l’observer alors qu’il me remercie de cela et je souris un peu. “Si tu me déçois, tu n’obtiendras jamais ce que tu désires, donc, j’escompte bien à ce que tu ne me déçoive pas. Cela serait ennuyeux pour tes aspirations.” Soufflais-je, aucunement menaçante, parce que je ne suis pas de ceux qui tuent pour le plaisir ou qui menace à tout bout de champs.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 1 Mai 2018 - 3:44







::: RP ::: La Volonté du Sabre
::: PV ::: Watanabe Shiori


♫♪ MUSICBOX ♪♫
Really Slow Motion - Fearless




Prendre des mesures pour s’assurer que la félonie ne puisse agir en prenant ses aises s’avérait à mes yeux une mesure avisée, mais insuffisante, car même entravée de chaînes, des hérétiques ne sont que de vils malandrins devant trouver trépas et point prison. Utiliser des Nukenin comme esclaves était une idée brillante, mais faisait preuve de trop de compassion envers ces derniers que de leur accorder le privilège de réaliser des missions pour la Brume Sanglante. Certes, ils étaient des pions remplaçables et œuvraient certainement sur des objectifs bien peu reluisants dont peu de vaillants Kirijin ne voudraient la charge, mais cela était tout de même un peu trop généreux. Mon avis sur la question était tranché, mais ce n'était point à moi et à ma maigre expertise sur le sujet, que revenait la décision quand à la manière de procéder du Village Caché. Pour sûr, un de ces fameux et réputé Fuinjutsu serait un outil fort utile pour mettre toutes les chances de son côté dans la terrible croisade se profilant à l’horizon. J’avais légèrement entendu parler de ces arcanes, mais elles restaient nébuleuses à mes yeux.

“ Vous avez raison, Watanabe-sama. “

Laissant ce sujet de côté, certain que la fière Sabreuse savait bien mieux que moi de quoi elle parlait, j’étais impatient de savoir ce qu’elle me réservait concernant mon apprentissage des arts obscurs.

“ Je saurais vous montrer mon implication, tout comme ma motivation qui ne connaîtra point repos. “

Je désirais bien entendu m’impliquer dans la Confrérie. Après tout, c’était mon rêve depuis si longtemps que ma motivation saurait très certainement satisfaire la Cheffe des Sabreurs. J’en étais convaincu, désireux de devenir plus fort au plus vite, afin de faire couler le sang de tous les hérétiques se détournant du droit chemin de la Brume.

L’intransigeance de la demoiselle ne fit que me rassurer. Appréciant cette mise en garde qui montrait qu’elle serait dure et sans bienveillance envers moi, je ne pouvais qu’être heureux de tant de sévérité dans la voie qui s’ouvrait alors devant moi..

" Vos désirs sont des ordres, Watanabe-sama. "

Après l’avoir remerciée de sa générosité en m’inclinant avec correction, j’attendais de voir si la Sabreuse avait quelques questions de plus à me poser, ou bien si l’entretien était bel et bien terminé, nécessitant alors que je me retire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2939-shiranui-suijin http://www.ascentofshinobi.com/t3240-shiranui-suijin-monogatari

La volonté du sabre ► Suijin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: