Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

L'équipe n°22 [Shinja/Zhou]


Mer 18 Avr 2018 - 22:44
Que ce soit pour Sendai Shinja ou pour Momonga Zhou, tous deux purent découvrir le même matin le parchemin recommandé du village qui leur parlait de leur nouvelle affectation. Principaux organes d’une cité militaire, les équipes constituaient forcément un enjeu important pour Kirigakure no Satô, et nul doute que le nouveau Mizukage en avait remodelé certaines tout en appuyant leur importance. Pour quelqu’un qui souhaitait rendre ses hommes bien plus fiers et combattants qu’ils ne l’étaient déjà, cet aspect là de la vie Kirijine était crucial. Et c’était quelque-chose que Kusari Kyoshiro comprenait jusqu’à l’approuver.

Kirijin officiellement depuis plusieurs mois, et Chûnin depuis peu, il ne s’était néanmoins pas forcément attendu à recevoir la direction d’une équipe aussi tôt. Etait-ce parce que les autorités du village souhaitaient développer même chez les ninjas de moyenne classe une prise de conscience sur les responsabilités et une amélioration du travail collectif ? Voulaient-ils confronter ces shinobis à davantage de dangers et de difficulté ? Qu’importe les justifications, Kyoshiro ne se serait jamais vu refuser une telle proposition. Sa fierté n’atténuait qu’à peine, sur le moment, la rigueur dont il faisait toujours preuve.

Son sérieux et ses résultats semblaient donc avoir payé aux yeux des instances de la Brume, mais ces dernières lui avaient imposé ceux qu’il aurait sous sa tutelle. Loin de broncher, le Sabreur était simplement curieux de découvrir davantage d’informations sur ceux qui, normalement, seraient ses élèves.

C’est ainsi qu’il fit savoir sa disponibilité pour une rencontre matinale au Grand Dojo. C’était d’ailleurs à l’intérieur qu’il attendrait les deux shinobis. L’un étant donc Sendai Shinja, l’autre Momonga Zhou : tous deux des aînés, chose qui pourrait peut-être compliquer les affaires. Mais pour l’heure, Kyoshiro n’était pas effrayé par les circonstances.

« Entrave, Kusari ! »

Lui qui était là depuis l’aube, et qui attendait les deux ninjas pour les huit heures du matin, s’entraînait au maniement de l’épée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2871-kusari-kyoshiro-les-chaines-de-la-vengeance http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t3036-kusari-kyoshiro-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u541

Jeu 19 Avr 2018 - 1:16

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



*Tling tling tling*

Le bruit de la pierre à affûter rencontrant le flanc de la lame de katana du shinobi lui rappelait l'époque où il s'entraînait à l'art du kenjutsu, des années qu'il ne pourrait oublier sous aucun prétexte tant elles avaient marqué une grande partie de son panel de techniques défensives. Jamais Shinja n'aurait pu être vivant aujourd'hui s'il n'avait pas été entraîné au maniement de l'arme, sa maîtrise des Sceaux et du Ninjutsu n'ayant pas été assez poussé lorsqu'il était encore à Hi no Kuni.

Le regard posé sur l'objet de son occupation, le Lion le détourna finalement pour observer l'état du ciel à travers la fenêtre de la chambre à louer de l'auberge dans laquelle il avait élu domicile depuis son arrivée. Malheureusement, Shinja n'avait pas encore eu le temps de visiter les logements qu'il s'était promis d'aller voir...

L'heure avançait et il était bientôt temps de se préparer pour prendre la direction du Grand Dôjo des sabreurs. La lettre qu'il avait reçu une heure plus tôt l'avait surpris... Non pas qu'il ne se soit pas attendu à être affecté à une équipe, mais plutôt qu'il avait l'impression de se rendre au sanctuaire d'entraînement des sabreurs bien plus souvent qu'il ne l'aurait cru. Bien sûr, il s'y entraînait quotidiennement et continuerait ainsi tant qu'il ferait partie du bas fond de l'armée du village caché de la Brume, mais ses allers et retours quotidiens vers ce lieu devenaient une routine qui l'inquiétait légèrement.

S'arrêtant dans ses mouvements, Shinja rangea sa pierre à affûter au fond de la sac de transport qu'il était habitué à emporter et rengaina lentement son katana à l'intérieur de son étui. Il était temps de partir.

***

Quelques dizaines de minutes suffirent au chercheur à préparer ses affaires et se rendre près du point de rendez-vous qu'il connait maintenant à connaître par cœur, au point d'avoir trouvé un raccourcis pour s'y rendre en passant par les toits. Ayant à peine passé le seuil de la grande porte, Shinja pivota la tête de sorte à examiner chacune des personnes déjà présentes sur les lieux, trop peu à vrai dire. Etant donné l'heure, le Dôjo était quasiment vide, mais le Lion de la Connaissance savait d'ors et déjà qu'il lui faudrait chercher un sabreur et par chance, seul une personne s'entraînait de manière visible au maniement de l'arme. Il lui fallait tenter sa chance, au risque de se tromper.

"Bonjour, je me nomme Shinja. J'ai été convoqué pour une équipe sous le commandement de..."



Le chercheur plissa les yeux en lisant la lettre qu'il tenait dans sa main gauche, la montant à la hauteur de son torse de sorte à distinguer le nom de son chef.

"... Kusari Kyoshiro."



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 19 Avr 2018 - 12:08
Enfer et damnation. Cela faisait près de deux heures que j'étais penché au-dessus de ce satané puzzle de 5300 pièces. Il devait être à peu près sept heures du matin, et ce cadeau d'anniversaire de mon ex-femme m'avait émoustillé au plus haut point. Les puzzles faisaient partie de ces jeux où l'on ne s'ennuyait jamais, où l'enjeu était sans cesse renouvelé. Le mieux, c'était quand d'autres compères se joignaient à moi. Des soirées endiablées de puzzle-partie, ou encore des sessions du jeu de l'oie, voilà précisément ce qui me manquait. Certes, j'étais en RTT depuis plusieurs mois, mais j'estimais avoir droit à cette subvention du village. Et puis, les puzzles n'attendaient pas. En tout cas, cette occupation m'avait tellement omnubilé l'esprit, que je ne remarquai pas le ninja-facteur qui tapait les carreaux de ma fenêtre. Sans le faire attendre plus longtemps, je me levai et lui ouvrit.

— Bonjour, monsieur le ninja-facteur. Vous avez un ninja-colis à me donner ?
— Non, mais une convocation d'urgence au Dojo des Sabreurs. Je devais vous la donner hier, mais j'ai oublié.
— Une ninja-convocation ? De qui donc ?
— Eh bien apparemment ça dit que vous êtes affecté au sein d'une équipe … La 22, plus précisément. Après les derniers changements du village, rien d'étonnant à cela, il y a eu de nombreux remaniement. En clair, vous êtes attendu à 8 heures précises, et votre chef d'équipe s'appelle Kusari Kyoshiro.
— Donc si je comprends bien, mes RTT prennent fin ici. Intéressant. Eh bien merci pour cette information précieuse. Le temps de faire un ninja-popo, et je pars sur le champ.


J'arrachai la convocation des mains du facteur, et courrai jusqu'aux goguenaux, afin de lâcher une commission lourde et fumante, destinée à m'alléger l'esprit et le corps avant de rencontrer ce dénommé Kyoshiro. Tout en lâchant la bouillasse, je lisais la fiche, cherchant à trouver quelques indications sur mon chef d'équipe. Rien à se mettre sous la dent, seulement qu'il s'agissait d'un Chûnin. Une fois mon affaire terminée, et condamnée aux abysses intransigeantes de la chasse d'eau, je me mis en route en prenant soin de fermer la porte d'entrée à clé. La dernière fois, une horde de raton-laveurs étaient entrés et avaient complètement dévasté l'appartement.

Le Dojo était un lieu mythique de Kirigakure. C'était ici que les sept spadassins du village avaient été formés. Je n'y avais jamais posé les pieds, ce qui était probablement une erreur. Peut-être que par pure suffisance, j'avais considéré à tort que mon maniement du ninjato était tout à fait excellent. Après tout, j'avais une carrière de mercenaire derrière moi. J'empruntai la voie des airs, ma favorite, en sautant de toits en toits. Une fois dans l'enceinte du Dojo, qui était encore désert à cause de l'heure matinale, je me mis à la recherche de mon éventuel nouveau chef. Je ne tardai pas à repérer deux hommes. L'un était plutôt jeune, et certainement mutilé du visage. Il arborait un bandage sur tout la face gauche. Peut-être des brûlures. L'autre était un homme qui devait avoir mon âge, peut-être plus vieux, ou plus jeune. En tout cas ses traits étaient marqués, et démontraient à eux seuls que ce zigoto avait de l'expérience. Avant que je n'arrivasse, je l'entendis dire que lui aussi recherchait son chef d'équipe. Je conclus donc que le leader désigné en question n'était autre que l'homme au visage brûlé. Ni un ni deux, je pris les devants à mon tour, et me présentai :

— Messieurs, bien le bonjour ! Moi aussi je recherche mon capitaine, mon chef, mon roi, mon empereur, mon dieu, mon père de substitution, mon clone maléfique, bref le commandant de la nouvelle équipe 22. Je suis Momonga Zhou, Genin depuis … pas mal de temps. Connu plus communément sous le nom de la Carpe Ombrageuse de Kirigakure, mes fait d'armes sont ceux-ci : une mission de rang E au sein du village, où l'objectif était de nettoyer la maison de Mme Dos Santos, alors qu'elle était partie faire les courses. Il n'y a pas eu de bobos, mais j'ai eu peur pour ma vie.

C'était une présentation sommaire, mais tout de même assez éloquente pour impressionner Kusari Kyoshiro. J'étais sûr d'avoir fait sensation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Jeu 19 Avr 2018 - 13:02
Si le doute pouvait apparemment subsister chez ceux qui venaient d’arriver dans le Grand Dojo, cela n’était pas réciproque pour Kyoshiro qui savait très bien que seuls ses deux élèves pouvaient débarquer à cette heure-là dans une ère habituellement réservée aux Sabreurs. Et ce, même si le Chûnin avait veillé à ne pas en savoir davantage que nécessaire auprès de ses instances. Ainsi, il n’avait eu que des noms et des âges, pour se faire une idée finalement assez courte de ce qu’il aurait comme élèves et donc, comme équipe. Et ils étaient arrivés à huit heures, pour que tout le reste arrive. L’heure de se faire une idée sur cette fameuse équipe vingt-deux en devenir était arrivée, aussi bien pour son chef que pour les deux disciples.

Le premier à avoir attiré l’attention du Kusari était le nommé Sendai Shinja. Homme qui faisait bien sa trentaine d’années, le tout dans un costume propre et peut-être un peu éloigné des normes pour un shinobi, celui que certains surnommaient apparemment le Lion auraient pu préciser à Kyoshiro ces rides et autres détails qui creusaient un visage à l’expression sévère. Loin d’être un mauvais point pour celui qui s’apprêtait à le commander, ce Chûnin récemment entré dans les rangs Kirijins avait tout d’un shinobi sérieux, mais serait-il appliqué pour autant ? Et surtout, qu’est-ce qui pouvait le motiver à faire son métier ?

Ensuite et enfin, Momonga Zhou semblait définitivement être un oppose – peut-être complémentaire – à son futur coéquipier. Paraissait peut-être un peu plus jeune que son compagnon, en plus d’être totalement imberbe contrairement au Sendai, il n’y avait aucun costume pour lui. Des habits simples, noirs, et lui permettant apparemment une grande mobilité. Sa peau, presque pareille à du granit, ne laissaient certainement pas présager une telle théâtralité. Et pourtant, il fallait apparemment se rendre à l’évidence : Zhou avait tout d’un ninja perdu dans du comique omniprésent.

« Je suis Kusari Kyoshiro, enchanté. »

Là encore, la différence d’âge entre le chef de cette équipe vingt-deux et ses deux élèves pourrait éventuellement poser problème. Mais dans une rigueur accoutumée, le Kusari ne faisait pas du tout attention à ce détail, ou du moins ne l’incluait pas dans sa façon de se comporter face à ses futurs disciples. Remettre en question la décision des instances – remaniées peut-être – n’était pas quelque-chose à faire pour un véritable shinobi.

« Comme vous l’avez appris, je serai votre chef d’équipe. Cela implique que je donnerai les ordres, tout en restant à votre écoute et attentif. Je ne suis ou serai ni votre roi ni rien de plus, il insista le regard vers le Momonga, compris ? »

Ayant déjà rangé Kusari dans son fourreau, Kyoshiro invita d’un geste de la main les deux shinobis à venir le rejoindre au centre du Grand Dojo. Il croisa les bras.

« J’aimerais tout d’abord que nous nous présentions plus précisément aux autres. Précisez ce qu’il vous semble judicieux de pointer du doigt. »

Sans appuyer le regard vers l’un ou l’autre de ses apprentis, il laissait toutefois Shinja et Zhou comprendre que c’était à l’un d’eux de commencer. Se présenter, un classique du genre pour pareille occasion, mais dont l’efficacité n’était pas ou plus à prouver. Il était important de savoir le minimum vital à propos de ses compagnons d’armes. Surtout que l’équipe vingt-deux avait déjà à faire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2871-kusari-kyoshiro-les-chaines-de-la-vengeance http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t3036-kusari-kyoshiro-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u541

Jeu 19 Avr 2018 - 14:03

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



A peine avait-il eu le temps de s'exprimer face à l'homme qui semblait être son chef d'équipe, qu'un nouvel individu débarquait à leurs côtés, se présentant à l'aide d'un discours complet et élogieux à propos du dit chef. Laissant à peine le temps à Shinja de réagir, lui-même un peu abasourdi par la démonstration théâtrale talentueuse de la Carpe Ombrageuse.

Malheureusement pour l'entrain du dernier membre de l'équipe n°22 et bien heureusement pour le Lion qui commençait d'ors et déjà à en avoir marre des mondanités, Kyoshiro se présenta dans la foulée, confirmant son identité et prenant directement les devants sur les directives de l'équipe, tout en remettant les points sur les "i".

L'homme avait l'air de prendre tout à fait au sérieux son rôle de chef d'équipe et laissait même paraître un effet mystérieux, peut-être appuyé par la partie du visage qui semblait avoir subi un accident particulier qu'il n'était sûrement pas l'heure d'aborder.

Après un rapide signe, Shinja se mit à suivre l'homme qui les faisaient s'enfoncer davantage encore à l'intérieur du Grand Dôjo des sabreurs, alors qu'il émettait une envie de présentations collectives plus détaillées, probablement pour organiser l'équipe du mieux possible.

Hochant la tête après ces mots, le chercheur savait que le jour attendu était venu, il allait devoir parler de lui en détail, chose qu'il n'avait encore fait à personne depuis son arrivée au village caché de la Brume, toujours se contentant de simples informations sommaires et nécessaires à s'introduire devant chaque personne d'intérêt. Premier à se lancer, il prit la parole assez rapidement, évitant ainsi la situation étrange et non nécessaire liée à savoir qui allait se présenter en premier. Et puis au moins, ça serait un poids en moins pour lui. S'il voulait être efficace et apporter le mieux de lui-même au sein de l'équipe, il lui faudrait être honnête.

"Je veux bien commencer."

Relevant légèrement les manches, à la fois de son manteau et de la chemise portée en-dessous de celui-ci, Shinja mis ses avants-bras à nu, laissant paraître les différents tatouages dotés de formes circulaires aléatoires. Quelqu'uns des nombreux sceaux dont il avait le corps jonché sur sa quasi-entièreté.

"Je me nomme Sendai Shinja. Appelé dans certaines contrées : Le Lion de la Connaissance. Même si la plupart des gens qui me connaissent utilisent simplement "Lion", Shinja fera très bien l'affaire au sein de Kiri."



Il prit un court moment de pause, faisant valser son regard entre les deux membres de son équipe, avant de reprendre.

"Je suis un chercheur plutôt qu'un véritable shinobi à la base. Un chercheur en Histoire, incluant celle du monde shinobi et en sciences "néfastes" comme certains scientifiques coincés s'aiment à l'appeler : L'art du chakra. Je l'ai beaucoup étudié et tente toujours aujourd'hui d'en percer les mystères... C'est d'ailleurs ce qui peut expliquer mon visage marqué par la fatigue. J'ai, à de nombreuses reprises, atteint mes limites et frôlé la mort lors de mes expériences à propos du chakra."



Se raclant sèchement la gorge, Shinja reprit aussitôt.

"Je viens de m'engager au village de Kiri pour des raisons qui me regardent et suis prêt à faire parler mon expérience. Mais surtout, parce que sûrement ce que vous attendez de savoir Kyoshiro : Je suis spécialisé dans la maîtrises du Ninjutsu, des sceaux, comme mes avants-bras le font pressentir et d'une rapide peu développée, mais qui m'a néanmoins déjà sauvée la vie, du maniement de l'art."



Voilà tout. Le Lion indiqua qu'il avait fini de parler en posant son regard vers son acolyte, Zhou.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 19 Avr 2018 - 17:24
Notre chef d'équipe nous salua, à moi et le troisième larron. Ainsi nous formions l'équipe 22 de Kirigakure no Sato, c'était un honneur, mais également une place de qualité. Pour un shinobi de village, faire partie d'une équipe signifiait qu'il était désormais de la famille, et plus à même de répondre aux demandes du village. Ces mois de RTT prenant fin, j'étais désormais prêt à m'investir. Le chef Kusari nous invita à le suivre vers le centre du Dojo. L'endroit était tout simplement pharaonique. Un véritable temple dédié à l'art du combat. Je reconnaissais bien là l'esprit de Kiri. L'endroit de notre première rencontre était donc hautement symbolique. Rien n'avait été fait au hasard, ce qui voulait dire que malgré le très jeune âge de Kusari, ce dernier était loin d'être un bleu. Et il était certainement plus qualifié que moi et mon autre camarade pour diriger une petite escouade comme la nôtre. Mais chacun devait encore faire ses preuves, et il n'était pas aisé de se faire respecter de deux aînés, surtout avec une telle différence d'âge. J'en savais quelque chose, ma carrière de mercenaire avait vu défiler des guerriers de tout acabit, mais pourtant incapables de commander correctement. De plus, Kusari semblait être favorable aux discussions, et à l'échange. Bon point pour un futur chef. Ignorer ses subordonnés, c'était la mutinerie à coup sûr. Le chef d'équipe m'intriguait de plus en plus, puisqu'il nous intima de nous présenter tour à tour. Le premier à parler fut le Kirijin enveloppé dans le long manteau.

Il s'appelait Sendai Shinja, et on le surnommait le « Lion de la connaissance ». Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire narquois en entendant ce sobriquet d'un ridicule sans nom. Mon surnom, « la Carpe Ombrageuse », était beaucoup plus intimidant et élégant. De plus, tout le monde savait que les lions étaient les proies de prédilection des carpes et autres poisson-chats. C'était curieux d'avoir choisi le lion comme sorte d'animal-totem. Les lions étaient des animaux complètement dénués d'intérêts, car il s'agissait de paisibles herbivores qui passaient leur temps à se faire chasser par de vrais prédateurs, tels que les zèbres ou les chimpanzés de la jungle du Périgord. En tout cas, ce shinobi dégageait une aura de virilité assez intense. Il releva ses manches, et dévoila au grand jour de nombreux tatouages qui recouvraient l'intégralité de ses avant-bras. Nous apprîmes que cet intriguant Shinja était avant tout un homme de science, qui cherchait à percer tous les secrets du chakra. C'était un but louable, mis difficile à atteindre. Ce ninja était ambitieux, pour sûr. Et c'était un adepte du Ninjutsu, ainsi que du Fuinjutsu, ce qui expliquait ses avant-bras tout bariolés de cercles, de signes, et de sceaux en tout genre. Lorsqu'il eut terminé son petit monologue fort sympathique, il me fit un signe de tête. C'était donc à moi de prendre la parole.

Enchanté, Shinja, Lion de la connaissance. Je suis certain que nous serons très vite des rivaux shonenesques. Pour ma part, je ne suis pas un surdoué des arts ninja. Contrairement à vous deux, je n'ai été initié que très tard dans les différentes disciplines de shinobi. J'ai eu plusieurs vies : j'ai eu une jeunesse de pécheur, puis, lorsque ma femme, cette sale guenon, m'a trompé avec mon meilleur ami, j'ai décidé de quitter le foyer en laissant derrière moi mon propre fils. J'ai été durant un temps un bandit, ce qui m'apprit les bases du combat, puis pendant plusieurs années, je suis devenu un mercenaire itinérant. J'ai assisté de mes propres yeux à l'édification de Kiri, dans le sang, alors que j'étais au service d'un clan ninja, et mon supérieur était un shinobi nommé Dodori Sakumo, « la Chouette Ardente ». C'est lui qui me donna le surnom de « Carpe Ombrageuse », car j'avais gardé le silence après avoir été capturé et torturé par nos ennemis. Puis il m'enseigna les différents arts du shinobi. Lorsqu'il mourût, je choisis donc de vivre à Kirigakure.

Je soufflai un peu, après un tel discours.

En tant que ninja, je me débrouille bien dans l'art des illusions et des mirages, et j'ai de bonnes bases au maniement des lames. D'ailleurs, je ne quitte jamais mon ninjato. Contrairement à Shinja, je n'ai pour l'instant aucun talent pour le Ninjutsu, ou la maitrise des sceaux. Je suppose que cela fait de nous un binôme complémentaire, non ? Je n'ai pas d'objectif précis, si ce n'est que chaque kirijin puisse profiter de ses RTT en toute tranquillité. Je n'ai pas grand-chose à ajouter, à part peut-être que je pense être un fin stratège. J'ai fini quatrième au tournoi junior du jeu des 7 familles l'an dernier. Il faut dire que nos jeunes pousses sont coriaces, mais avec une bonne tactique et du recul, on arrive à tout. Et vous, chef ? Vous avez quelques mots à dire sur vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Dim 22 Avr 2018 - 14:50
Le Lion de la Connaissance, voilà ce qui serait à la fois l’intitulé complet et la raison du surnom de Shinja ? Tandis qu’il croisait les bras en attendant d’en savoir plus, Kyoshiro prêtait attentivement l’oreille à son premier élève. Heureusement, puisqu’il aurait pu sinon passer à côté d’importants détails. Lorsqu’il parlait, tout semblait indiquer que le Sendai n’était pas un pur Kirijin ou Mizujin, mais un itinérant nomade avide de recherches et de savoirs. L’art du Chakra, une problématique et un sujet vraisemblablement primordiaux pour le chercheur. Mais ce qui semblait être dangereux, c’était justement cette importance sans limite accordée à cette quête. Et si un jour un ennemi de Kiri proposait au Sendai quelque-chose susceptible de l’aider grandement à étancher sa soif de savoir sur le chakra, ne risquerait-il pas de trahir le village de la Brume ?

Momonga Zhou était d’un profil différent, et il le confirmait encore en se présentant. Agé lui aussi d’au moins trois décennies, cet homme avait eu plusieurs vies, comme il le disait si bien. S’il y avait toujours cette façon enfantine ou insouciante de parler, la Carpe Ombrageuse semblait avoir bien plus de vécu et d’étapes difficiles qu’en apparence. Forcément, le Kusari avait noté la ressemblance entre lui son élève sur le lien avec les bandits. Pour des raisons sans doute différentes, tous deux n’avaient pas toujours été du bon côté. Mais pour Kyoshiro, si ça avait été un frein pour son intégration dans le village, jamais ça n’avait été une mauvaise chose. Au contraire, connaître l’autre camp était une force.

« Je suis un Mizujin. J’ai rejoint Kirigakure no Satô dès que possible pour servir mon peuple et acquérir toujours davantage de force pour le faire, mais également pour un objectif plus personnel. Je maîtrise le Taijutsu et le Fûinjutsu. Quant à ma particularité, vous aurez remarqué qu’en vous ayant fait venir ici, je suis un Sabreur. Ma lame, Kusari, vous saluera bientôt… »

D’un petit coup de talon, le Kusari se redressa. Ses bras se décroisèrent et tout indiqua alors qu’il allait faire passer cette rencontre vers tout autre chose.

« Notre Mizukage et ses conseillers travaillent dur, et les missions pleuvent. Nous en prendrons une aujourd’hui même. Mais avant cela, j’ai besoin de vérifier ce que vous m’avez dit, et que vous êtes aptes à former une équipe. »

Les mains à nouveau libres, le Calciné sembla chercher rapidement quelque-chose à l’arrière de son habit. Aussitôt, il en ressortit deux foulards en tissu noir. Il en jeta un aux pieds des deux shinobis de Kiri, ses possibles et probables futurs élèves. Quant au second, il le garda en main.

« L’objectif est simple : vous devez vous emparer de mon foulard, et moi du vôtre. L’utilisation du chakra est évidemment autorisé. Je vous laisse commencer. »

Tandis qu’il s’éloignait d’eux afin de leur laisser le temps de se préparer et de se mettre bien à distance lors de ce « jeu », Kyoshiro était surtout curieux de voir la réflexion et la décision des deux shinobis. Car pour eux, il n’y avait qu’un foulard pour deux à protéger. Comment allaient-ils s’organiser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2871-kusari-kyoshiro-les-chaines-de-la-vengeance http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t3036-kusari-kyoshiro-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u541

Dim 22 Avr 2018 - 16:09

« Sendai Shinja Le Lion de la Connaissance »



Etant resté attentif, Shinja réfléchissait paisiblement aux informations qu'il avait pu entendre à propos de ses deux nouveaux coéquipiers, l'un était un ancien bandit vengeur qui maîtrisait l'illusion et le Taijutsu, tandis que le chef était lui un maître mélangeant les spécialisations de ses deux élèves, expert du Taijutsu et du Fuinjutsu. Cette dernière information pesa sur la réflexion du chercheur, qui s'était toujours trouvé comme intrigué à propos des autres utilisateurs de l'art des Sceaux, d'autant plus que celui-ci était censé être plus puissant que lui et donc potentiellement une source de savoir qu'il n'était pas possible de négliger.

"Intéressant..."



Mais, alors que Kyoshiro venait de finir de se présenter, celui-ci partit sur autre chose, une sorte de mini-jeu qui sonnait comme un défi aux oreilles du Lion. Deux foulards, un par division d'équipe, élèves contre maître. Les événements semblaient prendre une dimension nouvelle vers laquelle Shinja n'avait pas pensé se diriger lorsqu'il s'était levé, celle d'un entraînement d'équipe simple d'apparence, mais bel et bien important par son existence et ce même en quoi il consiste.

Voyant son chef d'équipe s'éloigner, Shinja recula peu à peu lui aussi après avoir ramassé le foulard au sol, faisant signe de la tête à Zhou de le suivre tout en commençant à entamer une conversation stratégique. Il était temps de commencer à se concentrer pour ne pas se faire humilier dès le premier exercice de routine.

"Je pense que tu es un bien meilleur élément en Taijutsu que moi, il faudrait que tu te charges de protéger le foulard du mieux possible. Court, saute, esquive, mais ne le laisse pas l'avoir, sinon : Fini les aire-tété pour Kiri."



Tendant le foulard à bout de bras à l'attention de son équipier, Shinja pensait avoir éveillé l'intérêt de celui-ci, bien qu'il ne sache pas exactement de quoi il venait de parler, il semblait certain que l'ancien bandit était attaché à ce terme bien barbare. Et s'il fronçait les sourcils comme à son habitude, le Lion parlait avec l'envie certaine de coopérer en équipe et ne pas se faire avoir.

"On est deux à s'occuper de la défense et de l'attaque. Lui est seul à s'occuper des deux, y'a pas moyen qu'on perde ça si on reste concentré."



Se tournant maintenant dans la direction de Kyoshiro, Shinja porta son regard d'acier vers le visage de son nouvel équipier devenu l'espace d'un temps son adversaire, déchargeant une petite quantité de chakra sous sa cuisse droite de sorte à titiller le sceau s'y trouvant, tout en dégainant son katana pour en tenir le manche fermement entre les doigts de sa main gauche, la lame à l'envers frôlant son bras de toute sa longueur. Mais, bien plus important, le sceau sous cuisse s'était activé, laissant déferler en continu une quantité de vent autour des deux bras du chercheur, n'attendant qu'à être utilisée dans le futur.

"Il a dit que c'était à nous de commencer si je ne m'abuseeee...eeees."



La fin de phrase s'était faites bien plus lointaine de son ancienne position : Shinja venait de commencer à courir à vitesse normale en direction de Kyoshiro, main droite vers l'avant , ouverte de sorte à essayer de saisir le foulard possédé par son chef d'équipe.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2804-sendai-lion-shinja-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t3067-equipe-n22-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t2885-sendai-lion-shinja-s-elever-a-la-connaissance http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 22 Avr 2018 - 16:58
Ainsi, notre chef était un des sept spadassins de Kiri. Autrement dit, une pointure, ce qui forçait encore plus l'admiration. Il était également un adepte du Fuinjutsu, un point commun qu'il partageait avec Shinja. Ne dévoilant que peu de choses personnelles, M. Kusari se montra expressément pudique sur ce coup-là. Après tout, ce ténébreux senpai n'allait pas se dévoiler entièrement dès les premières minutes de contact. Après cette rapide présentation, il lança un foulard à nos pieds, et conserva le second avec lui. Un exercice avant notre entrée en fonction officielle. L'objectif était simple, Shinja et moi devions nous emparer de son foulard, tout en protégeant le nôtre, qui constituait lui aussi la cible de notre supérieur. Un bon exercice d'entraide, qui permettrait à Kusari de jauger notre potentiel. C'était un grand classique du genre shonen, après tout.

Mon équipier s'adressa à moi, me suggérant de garder le foulard, car j'avais plus d'expérience que lui en combat rapproché. Un choix que j'approuvai. J'attrapai le foulard qu'il me tendit, et le mis immédiatement à l'intérieur de mon slip. Bien au chaud, situé précisément sous mon scrotum suintant et malodorant, ce bout de tissu ne pouvait pas rêver mieux. Ainsi, il était parfaitement protégé, et Kusari allait devoir se démener pour le récupérer. Après tout, aucune règle n'interdisait de planquer le foulard dans son calos. Puis, le Lion ajouta que l'enjeu était de taille : du sort de ce foulard dépendait des RTT du village entier. Je m'en doutais. Kusari Kyoshiro venait donc de montrer son vrai visage : un serviteur du patronnât, cherchant uniquement à brider les droits sociaux des ouvriers, et à faire taire les syndicalistes du village. Une furieuse envie de faire la grève à la SNCF pour bloquer le pays entier me pris, mais je me retins. Dans l'immédiat, il fallait reprendre l'autre foulard, et montrer à Kusari de quel bois se chauffaient les prolétaires de Kiri. Shinja lança l'assaut en premier, en chargeant d'une façon tout à fait classique. Bizarre. N'était-il pas peu expérimenté en Taijutsu ? Et le voilà fusant droit en direction du chef d'équipe, la main en avant. Mais bon, il était assez grand pour savoir ce qu'il faisait. Au moins, il monopoliserait l'attention de Kusari. Ce qui allait me permettre de mettre à ma façon parfaitement en sécurité le foulard.

Kasumi Jusha no Jutsu - Les Momonguesques clones de brume !

Des dizaines de clones de brumes apparurent, colonisant ainsi peu à peu l'intérieur du Dojo. Cette illusion efficace allait me permettre de tromper Kusari. Si jamais ces clones étaient touchés, ils se dédoublaient, ce qui allait prendre un temps fou au spadassin pour me retrouver, parmi ces pantins illusoires. Ni une ni deux, mes clones s'animèrent, et se mirent à courir un peu partout, à sauter, à se mélanger les uns aux autres, puis à se disperser, et ce, en boucle. Moi aussi je me mêlai à cette curieuse chorégraphie de groupe. Retrouver le vrai Zhou parmi toutes ces images, allait être un sacré défi ! D'autant plus que Shinja avait déjà lancé la charge, et que si besoin était, je pouvais toujours intervenir.
-------



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

L'équipe n°22 [Shinja/Zhou]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: