Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

L'appel du sang ᵜᴥ Akimoto


Ven 20 Avr 2018 - 17:40
L'appel du sang
Le soleil à son paroxysme éclair la contré de la Roche. Village aux allures paisibles qui pourtant, ne cessent de fourmiller de vies, d’intrigues et de tensions. Le calme avant la tempête, le retour au bercail après un long périple. Cela peut être vu de différentes manières par tout un chacun dans ce village caché. Chacun à son histoire, son but et pourtant tous tend vers le même idéal, la tranquillité de la roche. Tous ou presque. En vue des rumeurs qui dans la rue circulent depuis que je suis là. La trahison du chef des Hoshino, si on peut prétendre à l’appeler de la sorte. Parce que pour ma part, je n’ai jamais imaginé Watari comme tel, à cause de ses actes. Il n’est nullement digne d’être un représentant d’un clan samourai. Enfin, là, il n’est nullement question de lui. Juste de moi et de ma famille, le clan Nagamasa. Puissante supérieure à ce clan de renégat, de rônin devrions nous peut-être dire ? Une double trahison ? Si l’honneur des Hoshino ne volait pas très haut à l’origine dans mon estime, il est tombé encore bien plus bas quand cette nouvelle est tombée. Pourtant, je ne peux me montrer méprisante de la sorte. La lame fera payer leurs affront, mais je sais d’ors et déjà que ça ne sera pas la mienne qui rendra honneur au Bushido. Après tout, mon but n’est nullement là.

Vêtu d’un kimono de couleur pâle, se mariant ainsi parfaitement avec ma chevelure immaculée et tressée en une natte retombant sur mon épaule, je me présente en ce jour devant la porte de votre bureau. Une lettre entre les mains, preuve d’une correspondance entre lui et moi. La preuve matériel de ce désir qui me lie à lui, et à la possibilité de concrétiser cette idée.

Probablement déjà au courant de ma présence dans la bâtisse et de mon désir de vous rencontrer, je ne peux m’empêcher de quand bien même marteler doucement de mon poing le bois de votre porte. Un geste doux, mais néanmoins sec, permettant ainsi de manifester ma présence derrière celle-ci. C’est d’ailleurs sagement, que j’attends votre accord ouvrir la porte et vous rejoindre dans votre bureau, ô combien impressionnant.

Inclinant la tête respectueusement, je prends la parole d’une voix calme et posée. “Bonjour Tsuchikage-sama.” Soufflai-je alors faisant preuve d’un profond respect à votre égard. “Je me permets de vous déranger afin de vous faire lire cette missive de mon aîné, Nagamasa Shigure et ainsi vous soumettre ma requête que d’aller le rencontrer au pays du fer afin de le convier à rejoindre nos rangs. Vous n’êtes pas sans savoir que notre clan est fidèle à la roche et, j’estime pour cela normal de le recruter.” Je m’incline alors réellement devant vous pour faire maintenant ma demande, courbant ainsi l’échine,vous ne pouvez refuser ! Du moins je l’espère. “Permettez-moi d’aller au pays du fer à sa rencontre et de le ramener ici ! Mon sensei, Borukan Muramasa pourrait m’accompagner, car je me doute bien que mon statut de genin ne me permet pas de sortir du village.” Restant ainsi devant vous dans cette position inconfortable, j’attends maintenant juste votre aval. Priant les dieux que celui-ci soit favorable à ma requête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Dim 22 Avr 2018 - 0:57
Installé dans son bureau, perché dans les sommets du village de la roche cachée, Akimoto était pour l'une des rares fois de son existence captivée par sa lecture en cours. Derrière son bureau, couvert d'un fouillis de papiers et de parchemin comme à l'habitude, le Borukan tenait entre ses mains une épaisse pile de feuilles reliée, cadeau de la part de son homologue Raikage lors de sa visite. Il ne s'agissait donc pas d'un document fort ennuyeux comme les autres qui peuplaient son bureau, mais bien de quelque chose d'important. De dangereux même, oserais-je dire...Avec les récents évènements, il n'avait pas eu l'occasion de s'y attarder longuement, alors chaque petit moment de répit dont il pouvait se saisir, le rouquin l'utilisait pour feuilleter l'ouvrage. Alors qu'il lisait un passage particulièrement intéressant concernant les Akimichi de Hi no Kuni, quelqu'un se présenta à la porte de son bureau en cognant à la porte.
- Oui, entrez. répondit Akimoto aux cognements, tout en rangeant expéditivement le document qu'il était en train de consulter sous une pile de parchemin.
S'attendant à voir son assistance Eiko entrer, le Colosse fut surpris d'apercevoir plutôt une jeune femme à la longue chevelure argenté. Ne se souvenant pas avoir pris un quelconque rendez-vous, ou plutôt n'ayant pas pris le temps de lire la liste de rendez-vous que lui avait remis son assistante, il ne s'attendait donc pas à recevoir de la visite tout juste avant le diner. Si Eiko l'avait laissé s'aventurer jusqu'ici c'est que la rencontre devait être importante.
- Mikazuki, c'est bien ça? lui demanda-t-il avec une certaine hésitation.
La jeune femme avait rejoint Iwa pour retrouver son clan alors qu'il était absent, aux prises avec le conflit de Hi no Kuni. De ce fait, l'Ombre n'avait pas encore eu la chance de converser longuement avec elle. Tout ce qu'il savait à son sujet, ce qu'on lui avait présenté, c'est qu'elle était la soeur cadette des frères Nagamasa. La fratrie samouraï composé à l'origine de Chôgen, Koga et Yoshitsune possédait une résilience dès plus mystérieuse. Chaque fois que l'un d'entre eux était arraché de ce monde, un nouveau frère ou une nouvelle soeur émergeait des brumes pour prendre sa place. Le Shodaime avait partagé avec lui les folies et les illusions qui troublaient son paternel, c'est pour cela que le Borukan n'avait jamais vraiment été étonné de voir leur nombre croitre sans cesse. En voulant créer l'héritier parfait, Hideyoshi avait porté sa semence aux quatre coins du Yuukan, créant ainsi d'innombrables Nagamasa. C'est pourquoi lorsque la jeune femme mentionna un nouveau frère, il ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire.
- Votre frère ainé? Mais bon dieu, combien d'enfants cet Hideyoshi a-t-il fait?! Il est pire que moi! ajouta le Borukan aussitôt en rigolant.
Jusqu'à maintenant, il avait toujours été sous l'impression que Yoshitsune était l'ainé de la fratrie des Nagamasa d'Iwa. Qui était donc ce mystérieux frère? Akimoto s'empara donc de la fameuse missive que lui apportait la Nagamasa pour la lire avec attention. Il y évoquait un long voyage à travers les terres du feu, pour finalement rejoindre sa famille à Tetsu. Le tout était signé d'un simple nom : Shigure. Se grattant la barbe un court instant du bout des doigts, le Nidaime reporta son attention vers Mikazuki.
- Tu as rejoint les rangs d'Iwa maintenant...Par conséquent, en tant que Genin comme tu le sais, je ne peux consentir à te laisser partir seule, il en est hors de question. répondit-il aussitôt, alors que la jeune samouraï venait à peine de s'incliner.
Aussi fabuleux ce dernier frère était-il, Akimoto s'était promis de ne plus jamais agir naïvement. Prudence et méfiance étaient ses nouvelles compagnes. Si seulement Yoshitsune n'étaient pas partie en mission, le Nidaime aurait pu l'envoyer directement pour récupérer son frère à Tetsu...Le Clan Nagamasa avait depuis toujours été fidèle à la Roche, aidant à la fondation du village presqu'au même titre que les trois clans fondateurs...De plus, l'occasion d'un voyage vers Tetsu était parfaite pour les autres plans qu'il avait en tête... Il ne pouvait donc définitivement pas laisser passer cette chance.
- Si Muramasa accepte de vous accompagnez, vous avez ma permission. ajouta le Colosse tout en invitant la jeune femme à se redresser. Le clan Nagamasa possède mon entière confiance, mais soyez bien sûr des intentions de votre frère et de ses allégeances avant de l'inviter ici. Le dernier samouraï étranger à qui j'ai accordé ma confiance nous a lâchement trahies. Je ne le tolèrerai pas une deuxième fois.
Du fouillis qui régnait sur son bureau, le rouquin extirpa deux morceaux de parchemin sur lesquels il gribouilla quelques choses, de longues minutes, avant d'apposer sa griffe au bas de chaque document. Il les relut une dernière fois attentivement avant de cacheter l'un d'entre eux du sceau officiel d'Iwa.
- Tiens, voilà l'autorisation confirmant votre déplacement officiel jusqu'à Tetsu pour affaire diplomatique. De plus, j'aimerais que vous profitiez de votre voyage pour remettre ceci au Nagamasa de Tetsu.dit-il en lui tendant l'enveloppe cachetée.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Dim 22 Avr 2018 - 16:28
L’appel du sang
L’aval donné, je me permets de m’introduire dans votre bureau. Avançant de pas léger et silencieux, dans un calme non feint, je marche jusqu’à vous, me tenant de l’autre côté du meuble où siège milles et une paperasse. Preuve de votre occupation plus que grande et de mon intrusion imprévu dans votre temple du travail.

C’est bien cela.” Répondis-je d’une voix posée et quand bien même légèrement fluette. Ainsi mon identité remise en votre mémoire, je me permets d'énoncer rapidement le pourquoi de ma présence. N’étant nullement désireux d'empiéter trop longtemps du votre si précieux temps.

La lettre de mon aînée tendue vers vous, je ne peux m’empêcher de tiquer à votre commentaire déplacé sur mon paternel. Certes, il s’agit là d’humeur, mais est-ce bien judicieux de se moquer ainsi des morts ? Même si cela est basé sur des faits avérés ? Je ne sais pas, mais je ne dirais rien, parce que je ne puis juger, ni même vous reprendre de voler. Après tout, qui suis-je pour vous faire un reproche sur cela ? Je ne suis qu’une genin de votre village où vous trônez au sommet. Néanmoins, je me permets de quand même répondre à votre question. “Nous étions sept à ma connaissance.” Sept enfant et de ceux là, il n’en reste plus que quatre à ma connaissance. Shigure, Yoshitsune, Shiro et moi-même. Un tragique destin semble nous attendre en vue de la facilité à laquelle nous tombons.

Pourtant, je déchante assez rapidement, quand vous me donnez une réponse négative pour aller chercher mon autre frère, celui avec lequel j’ai toujours plus ou moins gardé contact. Je baisse la tête, espérant que le lien que j’ai avec l’un des membres de votre clan, ignorant là, qu’il s’agit de votre propre fils, pourra me permettre de réaliser cette quête que de ramener l’aîné de notre famille ici, avec nous.

Je me redresse alors à votre demande et m’informer de la possibilité pour ma mission si mon senseï accepte. Je souris alors. “Considérez que nous partiront dés que possible alors. Muramasa-sensei acceptera ma requête sans rechigner, si je ne me trompe pas.” Comment le pourrait-il en vue de notre lien ? J’ai confiance en lui que pour accepter ce désir égoïste de ma part ! Et si jamais il n’accepte pas, je ferais en sorte de me montrer persuasive.

Néanmoins, je suis outrée par les propos que vou venez à dire là. “Je concède que nous avons un lien avec les Hoshino, mais sachez que pour ma part, je ne les portes pas dans mon coeur. Ils n’ont de samouraï que le nom. Ils n’ont aucunement le respect et l’honneur qui vont avec. J’apprécierais que vous ne nous comparez pas à eux d’une quelconque façon. Je sais qu’en étant ici que depuis peu vous ne me connaissiez que très peu, mais mon allégeance est pour Iwa depuis l’arrivée de mon clan ici. Il en est de même pour mon aîné, j’en suis plus que certaine. Tout deux avions des raisons pour ne pas être encore dans le village, mais maintenant que celles-ci ne sont plus là, vous verrez que nous n’agiront aucunement contre vous ou l’intégrité du village comme peut le faire les Hoshino. Nous sommes des Nagamasa et nous portons ce nom avec respect et honneur. Je vous serez grè de ne plus nous insulter, s’il vous plait.” Ainsi le kage que vous êtes peut voir toute la rancune que je porte pour ce Watari et ces actes allant à l’encontre du Bushido. Peut-être ai-je fait preuve de trop de virulence dans mes propos, mais je n’ai fait que citer des faits avéré, ne faisant que très peu preuve de jugement fallacieux, bien que j’avoue avoir été un peu loin, mais le tout, dans le plus grand des calmes. N’ayant aucunement hausser le tons contre vous.

Je m’incline d’ailleurs à nouveau quand vous m’informer de la mission allant de paire avec le déplacement que vous nous accorder à mon senseï et moi. “Je saurais me montrer digne de la confiance que vous apporter à notre clan, ainsi qu’à moi-même !” Je me saisis alors des papiers qui nous seront utiles à Muramasa et moi pour cette mission avant de disposer, avec votre accord bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

L'appel du sang ᵜᴥ Akimoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: