Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La voie de la trahison [Masashige]


Sam 21 Avr 2018 - 16:21
Le soleil de Taiyô tapait toujours fort sur sa peau. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il pouvait toujours le sentir tenter de percer son armure. Un bruit boiseux l’avait réveillé de son sommeil risqué aux pieds du cadavre de l’Impératrice Shima en putréfaction, un bois cramoisi – celui de l’estrade qui brûlait par sa faute et celle de l’Iwajine à la lame ardente.

Lorsqu’il trouva enfin la force de lever la tête à nouveau, l’imposante masse de sable n’était plus là. Le démon avait été vaincu ? À la place, une masse rouge s’imposait à sa vue – celle qui composait la chevelure du rougeoyant Masashige. D’une manière ou d’une autre, celui-ci l’avait tiré d’affaire.

Néanmoins peu confortable en situation de faiblesse, Shima ne resta pas bien longtemps au sol et s’aida du premier appui pour se relever difficilement dès qu’il le put. Alors, il se libéra d’un poids qui avait rendu sa remise sur pieds difficile – celui de l’armure de sable qui avait préservé sa peau des effets du nuage putride libéré par l’Impératrice. Une initiative de lui-même ou de son congénère, qu’importe. L’importait était qu’il avait su survivre à cet exécrable mise en scène.

Cependant, même s’il en avait échappé, il ne se sortirait pas si facilement d’un traumatisme que tout le monde avait fui… Se tenant face à lui, il posa faiblement une main sur l’épaule de son cousin pour attirer son regard ; une approche bien curieuse de la part de celui qui avait volontairement trahit les deux Kazejins qu’il accompagnait plus tôt.

« Cousin… Que s’est-il passé ? »

Il y avait presque une once de gratitude dans sa voix, dans son geste et dans son regard qu’il ne put néanmoins soutenir plus longtemps. Il posa une main entre ses paupières et son font alors que la tête lui tournait un peu.

« Tss… ça fait un mal de chien… »

Lorsqu’il la retira, il put constater le liquide rouge séché sur sa main – sûrement s’était-il ouvert en tombant de son nuage de sable. La douleur s’intensifia à mesure que les choses lui revenaient : la vision du corps calciné et putréfié de l’ancienne dirigeante du pays, celle des centaines ou milliers de corps gisant au sol et celle du réveil du Dieu du Désert.

Ah… que c’était drôle… Tout ça lui avait presque fait oublier qu’il n’en avait rien à foutre. Des morts, des sacrifices, de son peuple et de sa rébellion… Non, rien du tout.

Malheureusement pour lui, alors qu’il fronçait les sourcils en s’étonnant lui-même de ses agissements, il rompit le contact avec celui qui était peut-être l’Asaara le moins engagé après lui et, en moins d’une seconde, tomba par terre. À genoux, il suffoquait et posa sa main au niveau de son cœur, là où il pensait avoir mal, et le serra en râlant.

N’ayant le temps de couvrir sa bouche, il cracha un caillot de sang dans le sable en gémissant.

« Foutue… sorcière… Pourquoi faut-il qu’une femme si belle soit aussi… moche à l’intérieur… »

Drôle d’ironie, quand on savait de quelle bouche sortaient ces mots. Et s’il parlait d’elle, c’était parce qu’il savait très bien d’où venait cette intense douleur : Si l’armure de sable avait su préserver sa sublime enveloppe extérieure, les gazes putrides qu’il avait respirées avaient certainement dû causer des dommages internes.

« Là-bas… j’ai cru… mourir… »

Il toussa à cause de la fumée et regardait ce qui restait de l’estrade consumée au loin – tous avaient pu s’éloigner à temps pour ne pas en subir les répercussions, sauf lui et quelques malheureux blessés. Lui, il aurait pu mourir avec ces misérables. Une mort pathétique, indigne de sa personne ; peut-être que c’était cette pensée qui lui fendait le cœur, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

La voie de la trahison [Masashige]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: