Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Départ [One Shot]


Lun 23 Avr 2018 - 22:12
- « J’espère que tu ne m’en voudras pas trop… »

J’eus un sourire désolé, puis je penchai vers le front de ma douce et tendre pour lui embrasser le front. La jeune femme eut un soupir de plaisir puis un petit sourire, mais continua de dormir paisiblement. L’image était belle. L’abandonner ainsi me brisait un peu le cœur, mais je n’avais pas le choix. Il fallait que je retrouve ce qui faisait ma fierté et cette quête se traduisait par un long périple dans Kaminari. Et aussi peut-être dans d’autres contrées. Qui plus est, je la savais plus en sécurité parmi les miens et j’étais persuadé que Reiko prendrait soin d’elle au même titre que les autres Metaru. Il s’agissait de la fiancée de son frère après tout. Je finis par quitter notre lit conjugal avant de prendre avec moi un sac à dos dans lequel j’avais fourré le nécessaire pour un long voyage. Le fric n’était pas non plus un problème, même si je n’en avais pas spécialement besoin. Pour ce qui était de se restaurer, je n’aurai jamais de problèmes. La chasse, ça me connaissait bien et dormir à la belle étoile n’avait jamais été un problème. Je m’avançai ensuite jusqu’à la porte que j’ouvris puis je lui adressai une dernière parole avant de m’en aller silencieusement.

- « Je t’aime. »

***


A la sortie de la demeure clanique, j’eus la surprise de trouver mon père. L’homme bras croisés, était adossé à un battant de la grande porte d’entrée des lieux. Son air était sévère, comme toujours, mais j’avais appris à faire avec. Qui plus est, je savais pertinemment qu’il avait le cœur serré. Après Kahei, voilà que celui qui faisait sa fierté souffrait maintenant. Mais plutôt de le laisser se morfondre dans son impuissance, j’eus un sourire avant de venir m’incliner devant lui, signe du respect que je lui devais. Lorsque je me redressai, il s’avança et posa une main sur mon épaule qu’il tapota de façon paternelle. J’eus une mine surprise. Qui fut vite remplacée par un énième sourire qui en disait long. Vu le soutien dont il faisait preuve, il fallait croire que je m’étais partiellement trompé. De quoi me réchauffer mon cœur. Homme de peu de mots, mon père finit par prendre la direction de ses quartiers. Lui saurait certainement expliquer à ma mère mon choix et au reste du clan. Nora serait certainement la plus désemparée, mais je lui avais de toute façon laissé une lettre qui saurait, je pense, atténuer sa douleur. J’aurai pu profiter d’une retraite dorée, mais non.

Il s’agissait de ma fierté d’homme.

***

- « Raikage-sama !!! »


Une fois près de l’arche, tous les gardes qui étaient en poste s’alignèrent et s’inclinèrent respectueusement. Ces derniers n’étaient surement pas encore au courant de ma décision et de l’investiture de Reiko qu’avais-je eu comme pensée lors des toutes premières secondes. Sauf que le regard solennel des uns et les quelques larmes des autres me précisèrent que j’avais tout faux. Les nouvelles allaient vite. Ces gens, tout comme mon père, semblaient avoir deviné, par mon simple passage en ces lieux, que je quittais Kumo pour un bon moment. Ils finirent par s’incliner respectueusement en me remerciant ce qui m’arracha un rire, avant que je ne prenne la direction de la sortie non sans leur faire un signe de la main qu’ils purent voir lorsqu’ils se redressèrent finalement. Est-ce que mon bilan avait été bon ? Je ne savais pas vraiment. Mais au moins, je partais avec la reconnaissance de mes pairs, ce qui m’emplissait de fierté quelque part. Redresser un pays dans la tourmente après l’immobilisme du premier kage n’avait pas été de tout repos, mais maintenant, Kumo pouvait prendre une trajectoire intéressante avec Reiko à sa tête.

J’en étais persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Départ [One Shot]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Arche Grise
Sauter vers: