Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui)

Aller à la page : Précédent  1, 2
Mikan Yui
Mikan Yui

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui) - Page 2 Empty
Jeu 24 Mai 2018 - 21:56

A Feu Vif


Elle agissait étrangement, c’est ce qu’aurait constaté l’un de ses anciens coéquipiers s’il avait voyagé à ses côtés lors que le duo de shinobi se rendait sur les lieux de l’embuscades. Lançant des regards inquiets autours d’elle, il était évident qu’elles avaient d’étranges pensées derrière la tête, expliquant peut-être son absence de la matinée que la rousse garda sous silence. Tentant de cacher ses humeurs sous un air professionnel et concerné par la mission, d’ailleurs, elle n’adressa la parole à personne sur la route, le regard droit devant elle, la lance posée à l’épaule dans une marche régulière. Le fait qu’ils soient assistés par de courageux villageois n’arrangeait pas les choses, mais Yui avait décidé de confier les rênes de l’opération à son protéger, en guise d’épreuve, alors elle ferait avec.

D’un œil avisé, s’approchant du futur lieu des combats à venir, le grand brun indiqua la localisation du piège tendu à la bête. Une sommaire fosse recouverte de feuillages, simple mais efficace. On pouvait rire de ce genre d’attrape-nigauds, mais l’ex-major qu’elle était ne prenait pas à léger le plus anodin des coups bas. Des trous plus petits que celui-ci avait eu raison de la jambe de nombreux soldats avec l’installation de pieux inversés pour déchirer le pied quand on tentait de s’en extirper. Mais pour l’heure, la rousse se garda ce genre d’anecdotes qui ne ferait que plomber le moral de la troupe.

A l’écart, en support, la cheffe patienta le temps de la mise en position des différents éléments à leur disposition, la demoiselle profita de l’occasion pour se débarrasser de son sac et alléger son équipement. Elle conserva l’intégralité de son armure, ayant encore l’image des griffes massives de la bête, reconnues lors du précédent affrontement. Ce n’était qu’un oiseau, légèrement plus gros que les autres, mais celui-ci était violent, vicieux, sans évoquer le fait qu’ils privilégiaient sa capture à sa mise à mort. Relaxant ses épaules et s’accordant quelques échauffements, la belle rousse attendait le signal, qui ne tarda pas à venir…

Et c’est alors, qu’il se présenta. La bête de tous les malheurs, un élégant volatile se reposant plus sur ses pattes que sur ses ailes, qui les fusilla du regard à son approche et en réalisant que toute échappatoire lui était impossible en raison des flammes derrières lui. Dans cette arène, ne se présentaient alors que l’animal et les deux shinobi. Yui resta en arrière, laissant Arima gérer la phase d’approche, l’homme dévoila sa blessure et fit exercice de son Genkai sanglant, masquant les yeux de la cible d’une gerbe écarlate qui coagula au contact. Une mise en place qui facilitera l’assaut, appuyer par la cacophonie des villageois pour perturber les sens de la bête. Le brave homme, efficace, fit tout son possible pour attirer son attention sur lui en contraignant le flamant à l’attaquer. L’homme évita de justesse un coup de bec, c’est alors que le brun donna le feu vert à sa collègue d’agir.

- Reçu.

Enfin dans la mission, le public aura l’occasion d’observer comme une garde royale opère quand on lui laisse le champ libre. Elle fit tournoyer sa lance autour de son bras, présentant le manche vers l’avant. D’un bond agile par-dessus l’épaule d’Arima, la guerrière se retrouva dans les pattes de l’animal qu’elle faucha pour le faire tituber, d’un revers du manche, elle assena un estoc à la base du cou de l’oiseau, le faisant chanceler vers le piège. Mais la cible avait les jambes longues, et contre toute attente, enjamba la fosse dans laquelle elle devait choir. Un contretemps qui arracha une mine sombre à Yui à la vue de ce fâcheux contretemps, elle rattrapa le coup en s’enrobant des flammes, un saut vers l’avant passant par-dessus le piège, la faisant se retrouver dans son dos. La guigne continua de s’abattre, l’instinct du flamant rose le fit donner un coup de patte assassin qui prit de court son assaillante. Son plastron absorba le choc, mais sa petite taille et son poids négligeable la fit décoller, un voyage aérien qui lui coupa le souffle, se terminant le dos percutant une branche assez épaisse pour mettre fin à la chute. Le choc lui fit perdre sa lance, mais ne la laissa pas se décourager pour autant, alors que l’oiseau gladiateur s’en retourna vers elle, sentant sa présence. La cheffe illumina le bout de ses doigts, dessinant un kanji de flamme entre elle et son adversaire. Soudain, une large flamme blanche.

Le flamant fut projeté à son tour par le souffle inattendu, le faisant s’écraser proche du piège, juste près du bord. Yui fit la grimace à la douleur perçue dans son dos, elle fit un signe de tête à Arima pour terminer le travail et pousser l’animal avant qu’il ne se relève.


Techniques utilisées :




Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2900-mikan-yui-l-inquisitrice-100
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui) - Page 2 Empty
Jeu 24 Mai 2018 - 22:19
Le térrifiant flamant géant.
Arima observa faire sa cheffe, assimilant les moindres faits et gestes de l’animal pour éviter une contrattaque quand il porterait son prochain coup. Il regarda, attentivement, calmement… Il la vit s’envoler suite à un coup visiblement imprévu dans la stratégie offensive de la rousse. Il était prêt à se ruer vers elle pour l’aider à se relever, mais une force invisible le retint. Elle lui en voudrait s’il faisait ça. Prenant sur lui, il resserra sa prise sur le manche de son katana en grognant, fixant l’animal avec un regard qui en disait long sur ses intentions. Le prochain coup de le ferait tomber. Coute que coute. Voyant l’animal au bord du gouffre, littéralement, Arima composa une rapide série de mudras, et envoie une giclée de sang vers l’animal, qui pris l’aspect de petits balles de sang enrobé de futon, qui empêcha l’animal d’avancer et recule un peu plus vers le bord.

Il se rua ensuite sur l’animal, profitant de la diversion de ses balles de sang, courant à leurs suites, il se pencha un peu vers l’avant en posant une main sur le manche de son katana, dégainant vivement la lame, il frappa avec force et célérité l’animal du dos de celle-ci, faisant enfin tomber l’animal dans le piège. Il posa ensuite un genou au sol, tenant son épaule droite couverte de sang, le Iai casé par l’homme avait ouvert un peu plus la blessure dût au coup de bec. Un faible prix à payer pour la capture de la bête, qui se débattait dans son trou. D’un mouvement de tête, il fit signe au villageois de reculer. Le piège n’avait pas de pieux, mais un petit dispositif qu’avait imaginé le jeune homme durant la mise en place du piège. Il avait fait mettre une cage, avec seulement le dessus ouvert, le haut se refermant sur l’animal lorsque le brun tira sur une corde, puis, les villageois s’approchèrent rapidement, et scellèrent le haut de la cage avec des pieux métalliques qu’ils logèrent dans des trous liant le « couvercle » et la case en elle-même. Il avait eût de la chance que les villageois avait jadis prévu de capturer l’animal et avait donc prévu une cage, les quelques modifications pour que son plan fonctionne n’ayant pris qu’une partie de la nuit.

- Bordel… C’est plus profond que j’aurais cru…

Il garda sa main sur son épaule, le sang coulant entre ses doigts, malgré la pression de sa main sur la plaie. Trop profond… Il observa une branche encore en flamme suite à l’attaque de Yui, et haussa un sourcil… C’était mieux que se vider de son sang, non ? Il sorti un kunai de sa main libre et le laissa chauffer au-dessus des flammes, avant de le poser sur la blessure. Une odeur de chaire brulée se fit ressentir, mais au moins, la blessure était cautérisée. Il desserra les dents, et lâcha le kunai avant de tomber à genoux au sol en haletant fortement, la douleur étant bien plus intense qu’il ne l’aurait cru. Au moins, vu les brulures qu’il avait de son passé à cet endroit, la cautérisation de la plaie ne serait que peu visible. Il commença alors à se relever, chancelant, respirant un peu plus calmement. On pouvait entendre l’animal se débattre, mais les maillets, profondément ancré dans les jointures de la cage, empêchait toute fuite de l’animal. Il sourit à sa sensei et leva le pouce en sa direction avec un sourire, signe que l’opération était réussie.



To be continued...


Techniques utilisées :



Revenir en haut Aller en bas
Mikan Yui
Mikan Yui

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui) - Page 2 Empty
Lun 28 Mai 2018 - 21:59

Comme un oiseau en cage


Ses propres flammes lui avaient masqué la vue, quand s’elles s’y s’estompèrent, la bête n’était plus là, mais on l’entendait râler depuis la fosse. Autours du gouffre se massaient les villageois venus prêter main forte et scellé la cage prévue pour l’animal. La réussite de l’opération revenait à son collègue qui avait porté le dernier coup permettant la chute de l’adversaire. Enfin du répit, la demoiselle put se permettre de balancer sa tête en arrière et soupirer longuement, la capture était une activité bien plus compliquée et épuisante que le meurtre. A vrai dire, si elle n’avait pas eu l’idée d’épargner cette étrangeté de la nature, le duo serait déjà de retour à Kiri, une tête en guise de trophée. Il y eut alors comme une odeur de viande trop cuite dans l’air, désagréable pour certains des civils qui prirent leurs distances du grand blessé de guerre, aka Arima, qui avait eut la merveilleuse idée d’arrêter l’hémorragie par le feu. Une médecine qui au final n’en était pas une, mais remplissait bien son rôle, au prix d’un mauvais moment. La cheffe se redressa, non gênée par l’odeur qui, dans le fond, l’insupportait de sa non-réaction. L’accoutumance à des choses qui ne le devraient pas… Un vice dont elle s’en serait bien passée.

La rousse se rapprocha de la fosse, observant l’oiseau qui la défiait du regard et s’attaquait aux barreaux. Sans plus de cérémonies, la kunoichi sorti un flocon de sa manche, un liquide visqueux et rosâtre dégoulinait de son bouchon. Elle y trempa un senbon qu’elle expédia dans la cage, visant négligemment le long cou de la bête, qui s’effondra après une trentaine de seconde.

- Un puissant sédatif, expliqua la dame en relevant Arima sans attendre qu’il ne tente le bras. Il dormira jusqu’à demain et ne gênera pas lors du transport. ( Elle s’en retourna vers les villageois. ) Vous pouvez vous disperser et annoncer la nouvelle, nous rentrerons sans détour par votre village.

A présent elle considéra Arima et le félicita pour la réussite de la mission en s’inclinant de manière très cérémonieuse vers celui-ci, louant son stratège et son sang-froid. Elle lui tendit alors un pli sous scellé, visiblement préparé à l’avance, comme si elle avait entrevu le résultat de cette chasse avant qu’elle ne débute.

- Je te charge de faire parvenir ce rapport à nos commanditaires, la charge te revient puisque tu auras pris le commandement de l’opération au final. ( La rousse recula de deux pas et jeta un regard dans la cage. ) Navré de te laisser en plan ainsi, mais tu vas devoir rentrer au bercail sans ma compagnie. Je te dois des explications pour mon absence de ce matin, j’ai pris contact avec une connaissance de la région, d’où ce tranquillisant. Il viendra me quérir et transporter cet oiseau, je ne pouvais pas me permettre de laisser cette tâche au village, de crainte qu’il n’éprouve un sentiment de revanche une fois sur place. A mon retour à Kiri, je te recontacterais.

La kunoichi se posta sur les barreaux de la cage, observant attentivement le flamant rose dans son sommeil. Elle esquissa un sourire amusé en la regardant :

- Vraiment, cette chose n’a plus rien d’un flamant rose… Vindicatif, bagarreur, on pourrait en faire quelque chose. Je me suis permis de continuer l’enquête de mon côté, d’après des chasseurs, l’animal n’a plus de nid à défendre, ce qui expliquerait sa fureur. Inutile de la laisser ici, il n’y a plus rien pour cette bête en ces terres. Bon, je vais attendre mon contact désormais.


Fin de mission pour Yui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t2900-mikan-yui-l-inquisitrice-100
Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui) - Page 2 Empty
Mar 29 Mai 2018 - 4:16




Menace rose




Arima laissa sa cheffe l’aider, après tout, qui refuserait l’appuis d’une si jolie demoiselle ? Pas lui en tout cas. Enfin, il y avait aussi un peu le fait que la douleur était vraiment intense… Mais bon, une faible compensation pour avoir réussi la mission et satisfait ainsi la jolie rousse. Il la vit ensuite s’éloigner, et le félicité, ce qui dans le fond le surprit un peu, vu qu’elle ne semblait pas emballée à l’idée qu’il prenne les commandes. Mais visiblement, il avait bien fait au final, et avait même droit à des louanges. Il fit un mouvement positif de la tête en écoutant les dires de la belle, s’emparant délicatement du morceau de papier.

- Soit, je te souhaite bon voyage en ce cas, j’espère que nous pourrons nous revoir dans d’autres circonstances moins officielles.

Il s’inclina légèrement et enfila ensuite sa capuche avant de sourire à la rousse et s’en aller de son côté, direction le village caché de la brume sans plus attendre, faisant simplement un petit détour par le village pour récupérer le renard. Il devrait y faire son rapport, et ce, dans les plus bref délais. Il décida donc de prendre un chemin plus sinueux, coupant à travers les forêts pour gagner du temps, afin d’arrivé avant le lendemain à la même heure. Durant le trajet, il ne pouvait s’empêcher de se demander ce que la demoiselle de feu comptait faire de l’animal. Pas le tuer après tout le mal qu’ils s’étaient donnés pour l’avoir en vie.. Le dompter peut-être ? Pourquoi pas.

Une fois au village, il s’annonça comme étant de retour de mission, sans sa sensei qui reviendrait de son côté plus tard. Il se dirigea d’un pas lent et calme vers le bureau du Mizukage, déposant le bout de papier sur le bureau en expliquant rapidement sa venue seul. Il enchaînant par la suite par le rapport de mission.

- La mission est un succès, nous avons capturé l’animal, en ce moment même, Mikan sensei est en train d’acheminer l’animal vers Kiri, elle m’a donc envoyer en avance pour faire le rapport. Il s’avère que l’animal s’attaquait aux villages alentours car l’un d’eux avait empiéter sur son territoire et manifestement détruit son nid. Nous avons donc jugé bon de le capturer vivant.

Il s’inclina brièvement une fois qu’il eût finit le rapport avant de se retirer calmement, allant se dirigé vers on appartement pour un repos bien mérité. Il s’arrêta et se dit qu’au fond, il devrait peut-être faire un petit détour par l’hôpital, pour soigner sa blessure.. Après tout la cautérisation de la plaie n’était qu’une solution temporaire… Il prit donc la direction de l’hôpital du village sans plus attendre afin de s’y soigner avant d’aller chez lui se reposer avec son renard, qui semblait tout autant épuiser que lui par le voyage. Un bon café bien chaud ne serait pas de refus après son réveil des limbes… Peut-être même deux, il faut dire qu’il avait utilisé pas mal d’énergie lors de la mission.





Fin...

Revenir en haut Aller en bas

[Mission libre C] Le térrifiant flamant géant. (Pv Mikan Yui)

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: