Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

L'élève et le maître. (pv Watanabe Shiori)


Jeu 26 Avr 2018 - 11:30
Cela faisait quelques temps déjà qu’il avait rencontré Shiori, et que celle-ci l’avait prise sous son aile pour l’entrainer au maniement du sabre. Il lui était redevable pour cela, et puis, ce n’est pas comme si les deux ne s’entendaient pas. Au contraire, avec le temps, il s’étaient forgé une relation solide, un peu comme celle d’une grande sœur et son petit frère. Enfin bref aujourd’hui, il n’était pas là pour s’entrainer mais simplement pour passer un peu de temps avec elle. Ce n’était pas si rare que ça, mais ces derniers temps, il fallait bien avouer qu’il la voyait un peu moins souvent qu’il ne le voudrait. Bon, après il pouvait comprendre. Elle avait ses responsabilités, et elle avait d’autres personnes que lui dans son cœur. Enfin, là n’est pas le sujet. Il sourit en la voyant au loin et décida de s’approcher furtivement, venant lui sauter dessus en riant, il embrassa sa joue droite avec un large sourire.

- Salut Shiori-nee !

Oui, il avait pris l’habitude de l’appeler comme ça quand il ne s’entrainait pas, et il n’en avait aucune honte. Au contraire il en était même plutôt fier. Il était le « petit frère » d’une des shinobis les plus fortes du village de la brume. Qui n’en serait pas fier ? Je vous le demande. Enfin bref, il recula ensuite et la regarda en croisant les bras. Si elle était ici, c’est qu’elle ne devait pas être bien occupée, non ? Super, c’était l’occasion parfaite pour passer un peu de temps avec elle comme ça. Il s’étira un peu et lui sourit de nouveau.

- Ça fait un moment que je ne t’ai pas vu ? Tu étais où ?

Il gonfla alors les joues, comme une enfant boudant sa mère lorsqu’elle refuse de lui prendre des confiseries. Elle savait qu’il ne faisait que la taquiner en faisant ça, c’était à elle de voir maintenant si elle rentrerait dans le jeu ou pas. Dans tous les cas, il avait au moins la satisfaction de la revoir, ne serait-ce qu’un petit peu. De toute façon, il se doutait bien que dans quelques temps, il ne la reverrait de nouveau pas pendant plusieurs jours, voire semaine. Alors autant en profiter un peu, non ? Et c’est bien ce qu’il comptait faire ! Mais comment ? Il fallait bien avouer qu’il n’avait pas pensé à ce genre de détail pour le coup. Et pourtant, ce n’était pas le genre de détail qu’on pouvait se permettre de zapper comme ça. Il devrait vite trouver une solution, avant de paraître bête pour le coup. Bon, ce ne serais pas la première fois qu’il serait dans l’embarra avec elle. Un peu comme la fois où elle l’avait surpris avec la fille de la fleuriste derrière le magasin. Il ne savait plus trop où se mettre le jours-là. Elle savait pourtant qu’il était du genre dragueur, et que ce n’était pas rare qu’il concrétise la chose. Mais il ne s’attendait vraiment pas à se faire prendre, surtout par sa sensei.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 26 Avr 2018 - 20:38
L'élève et le maître
Marchant dans l'une des allées principales de Kiri, je suis bien contente d'être rentrée au bercail, avoir le loisir de fricoter avec Yamamoto et ce malgré sa place de Mizukage ou encore de faire plus ample connaissance avec mon petit frère que j'ai réussi à ramener de l'île d'Asosan. Réfléchissant à tout les derniers événement, aussi à la mort de Kanon et la lettre de ma présumé mère... Je ne cesse de me questionner sur les origines de ces dites personnes qui se sont présenté à Iwa comme mon frère ou encore par une lettre comme ma mère. Je pose d'ailleurs, à cette pensée, ma mains sur la garde du katana à la lame bleutée, héritage laissé par ce présumé frère tué par mon sabre légendaire.

La guerre est une belle merde.

Une chierie profonde, voyant des familles s'entre-déchirer, s'entre-tuer même.

Mais comment étais-je supposé le savoir ? Puis est-ce réellement la vérité ?

Je soupire avant de rapidement sursauté en sentant un poids sur mes épaules. Je tourne alors la tête pour me retrouver avec les lèvres d'Arima posé sur ma joue. Le jeune adulte ne manque toujours pas d'enthousiasme et d'énergie. Si je pouvais avoir son secret. Je lui adresse alors un sourire. "Ohayo Arima-san." Soufflais-je doucement pour ma part, non pas par manque d'énergie mais tout simplement pour tenter de le calmer un peu et ne pas subir son enthousiasme. Bien que je ne devrais pas y nuire réellement. Mes soucis n'ont pas à empiéter sur ceux du jeune adulte.

"J'étais à la recherche d'information sur mon père dans les îles." Répondis-je alors en souriant un peu, ne savant pas du tout comment il prendrait la nouvelle de savoir que j'avais réellement des petits frères, un mort et l'autre maintenant ici à Kiri et plus encore futur sabreur étant donné que je comptais le faire entré dans la confrérie en vue des capacités qu'il a eu le loisir de me montrer. "Et toi, qu'as tu fais de beaux ses derniers temps ? Tu as poursuis tes entraînements ou bien tu as passé ton temps à draguer les filles des fleuristes ?" Ne puis-je m'empêcher de le taquiner un peu, après tout, je ne devais pas me montrer trop sérieuse non plus. Un peu de légèreté pourrait faire du bien et je compte profiter de cela avec lui, si il me le permet.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 27 Avr 2018 - 11:09
Il gonfla les joues à la demande de sa sensei et « grande sœur », détourna le regard d’un air semi coupable, il sourit en se grattant derrière la nuque. En fait, il avait fait un peu des deux, donc c’était bon non ? Il la regarda dans les yeux et tira un peu la langue.

- Si je te disais un peu des deux ?

Il s’étira par la suite et la regarda toujours, réfléchissant à un moyen de tourner la conversation à son avantage. Il réfléchit donc, calmement, pendant une bonne minute, sans vraiment trouver néanmoins. Il faudrait qu’il parle d’une chose, mais quoi ? Bon, pour le moment, qu’ils s’installent déjà au café, il verrait une fois sur place. Une fois sur place, il reprit la parole calmement, ayant bien compris qu’elle n’avait pas spécialement envie de parler de son voyage, il décida de changer de sujet.

- T’as raté quelque chose durant ton absence ! J’ai trouvé un renard qui rodait près du village, et il m’a suivi jusque chez moi, tu te rends compte un peu ?! Tien, d’ailleurs il est là, regarde.

Il désigna l’extérieur du café, un renard à poil roux, assez jeune, était assis sous l’arbre qui faisait face à la bâtisse. Il ne s’était pas vraiment demander pourquoi le renard l’avait suivi, ayant simplement déduis qu’il avait faim. Il lui avait donc donné à manger dans la foret. Oh… En fait, c’était peut-être pour ça qu’il le suivait un peu partout ! Il soupira en se tenant l’arête du nez entre trois doigts.

- Je crois que j’ai compris pourquoi il me suit.. Je lui ai donné un peu à manger dans la foret, je crois que ça vient de ça. Mince, je fais comment moi ?

Il était vrai que pour le coup, si le renard ne cessait pas de le suivre il ne savait pas trop quoi faire.. Le ramener dans la foret ? Le garder ? Mais était-il seulement assez responsable pour garder un animal ? Et puis, même s’il l’était, un renard, ça mange quoi en règle générale ? Plus on le regardait, plus on voyait qu’il se cassait la tête avec une ribambelle de questions sans réponses. Shiori pouvait même avoir l’impression que de la fumée allait sortir de son crâne si ça continuait comme ça ! Il soupira et posa sa tête sur la table en regarda la konoichi.

- Shio-nee, je dois faire quoi ?

Il plongea sa tête entre ses bras en soupirant. Il fallait bien avouer que l’idée de garder le petit renardeau lui plaisait, et puis, les filles adorent les trucs comme ça qui ressemble à des peluches. Donc d’une pierre deux coups non ? Ceci étant dit, il s’agit là d’un renard, pas d’un chaton ou d’un petit chiot…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 29 Avr 2018 - 17:29
L'élève et le maître
Suivant le jeune Arima, je réalise rapiddement qu’il est désireux que l’on se pose dans un échoppe pour parler tranquillement autour d’un verre ou d’une boisson chaude. Je m’installe donc à une table libre à l’intérieur du café et observe le garçon faire de même avant qu’il ne se lance enfin pour expliquer sa réponse qui est assez vague. Bien que pourtant compréhensible. Il s’est entraîné, c’est une bonne chose, mais il n’a pas fait preuve d’un véritable sérieux, ayant procrastiné plus que de raisons en plusieurs occasions. C’est ainsi que je le comprends.

Je prendrais un thé vert. Et toi ?” La première phrase pour le serveur et ma question pour le genin en face de moi. Qu’il décide rapidement afin que le service soit rapide et efficace. Non pas que je sois désireuse d’écourter notre conversation, mais il est plus appréciable de discuter verre à la main qu’autre chose.

Je l’écoute alors me parler de ses aventures et de ce renard qu’il semble avoir apprivoisé. J’arque un sourcil à cela alors qu’il me le montre un peu plus loin dans la rue alors qu’il semble attendre que l’on sorte du bâtiment pour continuer de suivre son ‘maître’ ?

J’écoute donc ses jérémiades sur le renard et ne bronche pas un mot tandis qu’il vient tout seul à des conclusions, qui sont assez sérieuse. Chose assez appréciable d’une certaine façon.

Quand il me questionne directement pour avoir mon avis, je pose mes iris sur lui et le fixe un instant. “Tu voudrais faire quoi toi ?” Le questionnais-je alors. “Tu estimes que c’est quoi le plus juste pour toi, mais surtout pour lui ?” Une question qui peut le pousser à la réflexion, surtout qu’en réalité, moi-même je ne sais pas quoi répondre. Un animal sauvage qui semble s’attacher comme cela à un être humain, c’est qu’il a perdu sa mère et qu’il voit celui qui la nourrit comme son sauveur d’une certaine façon non ? Mais en même temps, il reste un animal sauvage, on ne peut pas réellement le privé de sa liberté et de chercher à l'apprivoiser comme un chat ou un chien. C’est donc un sujet épineux et pour lequel, je n’ai pas réellement de réponse, au plus grand malheur du jeune adulte qui me fait face.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 29 Avr 2018 - 20:27
Arima s’assit donc face à sa sensei et grande sœur de cœur, se commandant un café noir, serrer, ainsi qu’un thé vert pour la demoiselle. Il s’étira un peu et laissa le renard dehors, en lui faisant un signe de main. Elle avait raison, c’était un animal sauvage, mais d’un autre côté, il semblait ne pas vouloir partir, que faire dans ce genre de cas ? Il n’en savait rien, c’était bien la première fois qu’il était confronté à ce genre de dilemme. Enfin, un partie de lui voulait le garder, il faut dire.. Regardez cette adorable boule de poile rousse, et osez dire que vous n’en voulez pas avec vous si elle vous suit ! Il soupira, laissant la commande arrivée, il sirota une petite gorgée de café.

- Le choix sera sien. S’il veut partir, il partira, sinon, je le garderais avec moi.

Il regarda l’animal et grogna un peu, ne supportant pas de le laisser dehors, il ouvrit la fenêtre et siffla un coup, l’animal sauta sur le rebord avec un petit glapissement et s’installa sur les genoux du shinobi aux cheveux brun. Il caressa calmement sa tête en l’observant. Il rit un peu, personne ne lui tiendrait rigueur si il venait à garder la bête, si ? De toute façon, certains ninjas possèdent bien des animaux.. Chiens, corbeaux, aigles.. Et personnes ne leurs en tient rigueur, alors pourquoi pas ?

Il observa sa coupe de café et en bût une gorgée, regardant l’animal qui s’était tout simplement assoupit sur les genoux de ce qui s’avéreras dans le futur être son maître, et son ami. Il sourit, amusé de voir l’animal se mettre autant à l’aise avec lui, mais il ne s’en plaignait pas, bien au contraire. Il caressa doucement le haut de sa tête, derrière ses oreilles. C’était un renard, mais il était certain que si il le pouvait, il serait très certainement en train de ronronner en ce moment même.

- Parlons de choses plus sérieuses. Je pense que je commence à bien m’intégrer au village.. Et non, je ne parle pas que des filles que je drague ! Je commence enfin à voir ce village comme mon nouveau chez moi. Et, pour être franc, c’est en partie grâce à toi. Je veux dire, je ne pense pas que je serais l’homme que je suis aujourd’hui, celui qui se tient devant toi, si tu n’avais pas été là pour moi. Donc pour cela, je te remercie, même si je pense, ne jamais pouvoir assez t’exprimer ma gratitude.

Il inclina avec respect la tête en avant, satisfait. Il avait ressenti le besoin de dire ça depuis… Des semaines, si ce n’est des mois maintenant. Et c’était enfin chose faite. Comme il l’avait dit plus tôt, jamais il ne pourrait la remercier assez, mais.. C’était la moindre des choses que d’essayer, non ? Il reprit alors une bonne gorgée de café en souriant, montrant ainsi sa satisfaction à la jeune femme qui lui faisait face. L’animal se réveilla en baillant et lécha le menton d’Arima, ce qui le fit un peu rire.

- Oui, oui, tien !

Il sorti de sa sacoche quelques baies, que l’animal s’empressa alors de dévoré sans attendre, se frottant se léchant les babines à plusieurs reprises. Il le gratta sous le menton et le laissa se recoucher ensuite, l'animal ferma les yeux, en boule sur les genoux de l’épéiste, sans dormir cette fois, juste se reposer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 29 Avr 2018 - 21:50
L’élève et le maître
”Je vois” Soufflais-je doucement à sa réponse. Le libre arbitre pour l’animal hein ? Je me questionne quand même si c’est le bon choix, si c’est ce qui le rendra le plus heureux. Parfois, il faut savoir faire des sacrifices pour trouver un bonheur plus sûr et durable. Une séparation douloureuse peut conduire à un avenir plus radieux que le choix de la facilité. Mais dans tous les cas, ce n’est pas à moi de prendre cette décision ou encore de chercher à l’influencer d’une quelconque façon. Je sais que trop bien à quel point un choix peut être difficile à faire. N’étais-je pas encore perdue là dedans il y a quelque jours ? Avant de finalement dire oui à Yamamoto et donc de devenir sa fiancé, tirant un trait sur ma relation plus qu’interdite avec un autre membre de la confrérie des sabreurs ?

Appréciant ainsi doucement le thé qui vient d’être posé sur la table devant moi, je le laisse infusé encore un peu avant de le goûter lentement, veillant à ne point me brûler la langue ou bien même les lippes. Sensation bien trop désagréables et ennuyantes et qui pourtant survient si facilement. Je le laisse d’ailleurs s’amuser comme bon lui semble avec le canidé, le laissant entrer, après tout, je ne suis pas employé de cet endroit ou même la gérante des lieux, alors j’en ai un peu rien à faire si cela dérange.

Il prend alors la parole, rapidement, déballant visiblement tout ce qu’il semble avoir sur le coeur et je le fixe, un instant, à la limite de le dévisager avant de rire un petit peu. “Je n’ai fait que mon travail et répondre à tes demandes, c’est tout. Tu devrais plutôt te féliciter toi, d’avoir fait de tel prouesses parce que j’en ai vu plus d’un abandonné dès les premiers entraînements ou les premières difficultés. Si tu en es là, ce n’est pas grâce à moi ou à quelqu’un d’autre, mais uniquement grâce à toi. Parce que tu l’as voulu. Nous on a fait que t’aider un peu, mais si tu n’avais pas eu la motivation, le courage ou même les capacités,tu n’en serais pas là.” Les flatteries, c’est réellement une chose dont je me passerais bien. “C’est quoi tes projets pour le futur maintenant que tu as su t’intégrer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 30 Avr 2018 - 10:24
Le maître et l'élève
Arima observa Shirori calmement, visiblement, elle semblait déçue de son choix mais.. Que pouvait-il y faire ? Il n’avait pas le cœur à forcer l’animal à partir si lui ne le voulait pas. Enfin bref, là n’était pas la question. Il fixa le plafond, calmement, regardant dans le vide en pensant à certaines choses avant de sourire un peu. Certes, il avait son rôle à jouer dans son intégration, mais même si elle ne voulait pas en entendre parler, sans elle il ne serait certainement pas celui qu’il est aujourd’hui. Peu importe ce qu’elle en dit ou ce qu’elle en pense, les faits sont là. Puis vint la question. Ce qu’il comptait faire hein ? Dans le fond, il n’en avait pas la moindre fichue idée, il n’avait que pour but de se venger à l’heure actuelle, rien de plus, rien de moins. On avait beau lui dire et redire que la vengeance ne servirait à rien, il ne pouvait juste pas laisser impunis ces déchets sur pattes qui s’en sont pris à son village natal.

- Je ne sais pas vraiment, pour être franc. Je n’y es pas vraiment réfléchit, et je ne sais pas vraiment non plus.

Il sourit un peu, secouant doucement la tête. Non, il n’en savait rien, mais aussi longtemps qu’il aurait des liens aussi fort dans ce village, l’idée de partir ne lui traverserait même pas l’esprit. Mais… D’un autre côté, que ferait-il si Shiori venait à disparaitre pour une raison x ou y ? Cette simple idée lui donnait des frissons à vrai dire, mais il ne pouvait rien y changer, si ? Déjà qu’il ne la voyait pas très souvent… Sa disparition le marquerait-il VRAIMENT autant ? C’est une question qui lui tracassait l’esprit depuis quelques temps déjà à vrai dire. Et bien entendu, il n’avait pas de réponse, encore une fois.

Il commençait sérieusement à en avoir assez, assez de son indécision, assez des questions sans réponses…. Pourquoi fallait-il que tout soit aussi compliquer ? Pourquoi tout n’est pas juste blanc ou noir, et pas plusieurs nuances de gris ? Etant plus jeune, il se posait pas ce genre de question inutiles, il vivait, avec toute l’insouciance d’un enfant. Mais ce temps est révolu, depuis cette nuit d’enfer. Décidément, ces bandits ne lui avaient pas pris que son foyer ce jour-là. Nan, ils avaient tout pris. Son foyer, sa famille… Son innocence d’enfant. Que des choses qu’il ne pourrait jamais récupérer. C’était pour ça qu’ils devraient payés. Payer en perdant la seule chose qui est encore de la véritable valeur aux yeux d’un bandit : sa vie.
To be continued...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 1 Mai 2018 - 16:07
L’élève et le maître
Une réponse bateau, voilà ce qu’il me serre là. Aucune aspiration ? Aucun but ? puis-je réellement le croire alors qu’il y a temps à faire et à découvrir ? Je l’observe un long moment avant de me contenter de boire une nouvelle gorgée de mon thé. Je reste pensive encore un instant avant de finalement prendre la parole pour répondre. “Déjà, concernant ton animal, tu as déjà eu l’idée d’avoir un pacte d’invocation ? Cela pourrait être un projet pour toi dans un court ou moyen terme.” Pourquoi est-ce que je lui propose ainsi des idées pour la suite ? Ah oui, pour l’aider, pour lui montrer qu’il n’y a pas de je ne sais pas qui tienne, que quand on est ninja, on ne peut pas réellement se laisser vivre, qu’il faut chercher encore et encore l’évolution.

Tu peux aussi chercher à rejoindre une équipe ? Ou bien est-ce que tu l’as fait pendant mon absence ? Je ne saurais pas te prendre officiellement moi, j’ai déjà mon équipe, alors, il faut que tu vois pour t’en trouver une et pas juste attendre que cela te tombe dessus.” Lui conseillais-je alors, au risque de lui tomber sur le système à force de jouer les conseillères, peut-être un peu trop moralisatrice d’ailleurs ? C’est même à se demander comment il fait pour ne pas en avoir marre de moi étant donné que je lui ai déjà fait plus de reproches qu’autre chose depuis le début de notre conversation. Il manque de sérieux, mais en même temps, il fait de son mieux, je devrais le lui dire, mais complimenter est parfois plus compliqué qu’autre chose. “Dans tous les cas, je te conseilles d’avoir des objectifs, cela te permettra réellement d’évoluer et de voir ta progression. Si tu fais ta vie au jour le jour, tu n’auras pas le sentiment d’évoluer. Certes, cela peut être pas mal, mais en même temps ça n’aide pas réellement à se construire un avenir.” Lui précisais-je une nouvelle fois avant de finalement conclure. “M’enfin, ce n’est que des conseils, tu en fais ce que tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 1 Mai 2018 - 16:43
Le maître et l'élève
Il savait qu’elle avait raison, mais bon, il ne pouvait rien y faire. Il avait besoin de temps, de temps et de motivation. Il était déjà occuper en ce moment, à chercher des informations sur la bande de pillard qui avait jadis attaqué son village. Ce serait déjà une bonne chose de faite, non ? Enfin là n’est pas la question, dans le fond, il savait que sa « grande sœur’ avait raison, mais, que pouvait il y faire ? Il hocha la tête en l’écoutant, pour montrer qu’il avait bien comprit ce qu’elle voulait lui dire. Il reprit alors la parole, calmement.

- Je sais tout ça, mais shinobi ou non, comprend bien que j’ai mes priorités. Et parmi elle, LES retrouver. Mais je te promets de faire ce que je peux pour me forger un avenir, d’accord ?


Il lui sourit alors en se levant, payant l’addition en s’étirant, déposant le renard sur les genoux de la sabreuse avec un sourire. Il caressa la tête du renard qui se réveilla, l’air inquiet, afin de le rassurer, en quelque sorte. De toute façon, il ne parait pas longtemps, c’était juste histoire de ne pas laisser l’animal sans surveillance. Bref.

- Je vais juste aux toilettes, je reviens.

Il avait dit ça avec un grand sourire avant d’effectivement se retirer aux toilettes. Il en profita pour se mettre un peu d’eau sur le visage, chassant les images de cette nuit d’enfer défilant dans sa tête après y avoir fait mention. Il avait encore du mal à se débarrassé de ce passé qu’il aimerait pourtant oublier. Mais il n’y arrivait simplement pas, comme s’il était marqué au fer rouge dans son crâne, ancré au plus profond de son âme pour le hanter jusque la fin de ces jours, tel un fardeau impossible à retirer. De toute façon, il devait s’y faire, et lutter contre au jour le jour, il n’y a que comme ça qu’il réussirait à s’en défaire.
Il revint ensuite s’installer en soupirant, le renard revenant s’installer sur lui par la suite, pour se rendormir sous le regard attendrit du jeune homme.
.
To be continued...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 1 Mai 2018 - 21:17
L’élève et le maître
Je ne dis rien de plus à sa réaction. Le laissant partir dans les toilettes, me retrouvant avec son renard sur les genoux sans avoir eu mon mot à dire. Je regarde alors l’animal et pousse un long soupire dont il sera le seul témoin. Glissant doucement mes mains dans le pelage roux du canidé, je reste pensive un instant. La vengeance ne mène à rien, même si elle promet d’évoluer rapidement et d’acquérir bien plus vite de la puissance. N’en suis-je pas la preuve à l’état pur ? Mon désir de vengeance contre le chef des Yuki, Eiichiro, à fait de moi celle que je suis aujourd’hui, celle qui porte ce masque pour masquer ses blessures, cette fragilité, que mon amant connaît pourtant que trop bien. Un corps marqué par les supplices de cet homme.

Je n’ai pas réellement le temps de m’égarer d'avantages dans mes pensées néfastes que le jeune genin revient s’installer, me délivrant du poids, pas si encombrant, de son animal de compagnie. Je le laisse donc s’installer avant de reprendre la conversation là où on l’avait laissé, mais surtout là où il avait tenté de la fuir. S’il escomptait que je lui laisse le loisir de se dérober, il se trompait largement sur mon compte.

Posant mes iris sur lui, arborant un visage plus que sérieux, je reprends la parole doucement, mais de façon à ne plus lui laisser le loisir de prendre la fuite à nouveau. “Pourquoi ne pas répondre que ton projet, c’est de te venger ? Je suis parfaitement bien placée pour te comprendre. Le désir de vengeance n’est pas réellement un but louable, mais cela pousse réellement à vouloir progresser et devenir plus fort.” Lui adressais-je alors en croisant les bras sur la table. “Si ton but est de te venger, alors devient fort, fait tout pour ne pas te faire battre le jour ou tu retrouveras ces personnes ! Tu peux dires à d’autre que tu n’as pas de but, mais à moi, ne me mens pas en disant que tu n’as pas de but ou de projet réel.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 2 Mai 2018 - 10:55
Le maître et l'élève
Il l’écouta. Certes, la vengeance en soit était un but, mais lui, il parlait d’un VRAI but, pas de quelque chose d’aussi éphémère. D’autant plus que son but était de massacrer un groupe de pillard, pas tuer le kage. Autant dire qu’il terminerait ça vite fait. Enfin, peut-être pas VITE, mais ça ne lui prendrais pas une vie complète quoi. Il secoua doucement la tête et sourit un peu à Shiori.

- Je sais déjà tout ça, mais je pensais que tu parlais d’un objectif tangible pas quelque chose d’aussi éphémère. Je veux dire, je vais devenir fort, je vais les tuer… Mais ensuite ? Une fois que ce seras fait, je ferais quoi ?


Il caressa doucement le doux de l’animal à poil roux, soupirant un petit peu en se disant qu’il était quelqu’un de terriblement indécis pour le coup. Il termina alors sa tasse de café et se leva, l’animal sautant de ses genoux pour tout simplement le suivre. Il sourit donc de nouveau à sa bienfaitrice et s’étira calmement par la suite.

- Je vais y aller moi, m’entrainer un peu. Merci de m’avoir accordé de ton temps Shio-nee.


Il alla embrasser doucement sa joue droite en souriant, puis se dirigea calmement vers la sortie. Au moins, la discussion ne fût pas inutile pour le jeune homme, bien au contraire elle fût même plutôt fructueuse, riche d’enseignement et d’aide. Il avait pu faire un peu le ménage dans sa tête, pour lui permettre de voir les choses plus claire, et élargir ses horizon, qui étaient pour l’heure restreint à l’idée simpliste de se venger, et d’ancré sa vie sur cette vendetta personnelle. Dans tous les cas, il était satisfait de cette discussion, pour bien des raisons. Ça lui faisait toujours un bien fou de discuter avec sa sœur adoptive. S’il pouvait se permettre de l’appeler comme ça. Il lui fit alors un dernier signe de la main en souriant, et passa la porte du café, après avoir bien entendu payé la commande complète.

The End...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 5 Mai 2018 - 14:18
L’élève et le maître
Au moins, on peut dire qu'il est prévoyant, il pense déjà à l'après et dans un sens, de cela, il devrait être fier. Je ne peux donc réprimer un petit sourire à ses mots, l'écoutant tout simplement parler et me faire la leçon d'une certaine façon. "Certes, mais chaque chose en son temps, avoir trop de projet peut décourager. En avoir qu'un aussi éphémère soit-il est déjà un bon début. En plus, tu parles comme si demain tu allais le faire. En es-tu certain ? Demain, seras-tu assez fort ? Sais-tu d'ailleurs où ils se trouvent ? La quête de la vengeance peut être un chemin long et surtout plus périlleux que tu ne sembles te l'imaginer. Pour toi, il ne s'agit que des brigands, en es-tu seulement sûr et certain par exemple ?" Un lot de question, voilà ce que je lui met là devant le nez, pour qu'il prenne réellement le temps de réfléchir et non pas qu'il vente la peau de l'ours avant même de l'avoir tué, parce qu'il me semble que c'est un peu, beaucoup même, ce qu'il fait là.

J'arque un sourcil en le voyant prendre si rapidement la tangente. Ai-je dis quelque chose qui ne lui plaisait pas ? Ou bien y-a-t-il autre chose qu'il n'a point osé me dire ? Je n'en sais rien. Dans tout les cas, je l'observe, le laisse faire un baiser sur ma joue et le salue d'un simple mouvement de la tête. Le laissant ainsi partir sans dire un seul mot de plus. On se reverra, on aura encore l'occasion de parler, du moins, je l'espère et peut-être que ça sera d'un sujet un peu plus joyeux même.

Ainsi, restant assise à la table, je pousse un léger soupire avant de continuer tranquillement à siroter mon thé.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

L'élève et le maître. (pv Watanabe Shiori)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: