Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Leçon I : Hypocrisie et mensonges [Ft. Ikeda Sazuka]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Dim 20 Mai 2018 - 2:39



A l’entendre en parler comme ça, elle me faisait par certains aspects penser à Akina, qui elle aussi était assez douée pour lire les personnes qui l’entouraient. C’était ainsi qu’elle m’avait approché, en me décryptant, en m’analysant et sans doute que cette sensation de déroute qu’évoquait Asami l’avait aussi frappé, à mon sujet. Mais cette perception des autres, aussi bien pouvait-on être expert dans ce domaine, variait énormément d’une personne à l’autre. L’intendante, qui ne travaillait pas dans le renseignement ou l’espionnage comme la Tadaoki mais dotée d’indéniables compétences d’observation et de compréhension m’avais en quelques sortes trahie… Alors, pouvais-je absolument, à cent pour cent, lui faire confiance ? Après tout, elle y semblait bien plus sujette que la Suzuri. Je n’espérais qu’une chose ; me tromper, ce qui arrivait somme toute assez souvent dans ce… « domaine ».

Wait and see, comme disait l’adage…

Enfin, elle avait raison, apportant chacun nos compétences, nos approches et notre réflexion sur ce que nous allions faire, il y avait peu de chance que nous échouions. Mais il nous fallait peaufiner jusque dans les moindres détails nos plans. J’avais déjà quelques idées sur le sujet, comme eux je supposais. Les derniers jours avant notre départ seraient donc dédiés à tout ceci. Améliorer nos chances. Au moins cet entretien avec Asami m’avait-il rendu confiance, en quelques sortes. Rares étaient ces instants où je n’étais pas sûre de ce que je faisais, d’autant plus dans un champ d’action qui n’était pas le mien. Puis, se remettre en question quant à ses compétences avait quelque chose de positif, de constructif même. Cela participait directement à mon développement personnel et ma compréhension des autres, et au-delà de ça ; du monde.

-Je vois… je vois. Dis-je pensive. Tes lumières ont éclairé mes doutes. Je vais travailler là-dessus les prochains jours. Ô, je voulais aussi t’informer… Avec la production des pilules militaires que nous avions mises au point quelques jours plus tôt, le procédé était maintenant pleinement opérationnel. Hum… Tu te souviens lorsque je suis venue pour… le fuinjutsu ? J’étais restée plusieurs jours au complexe. J’ai pu finaliser la mise au point de « pilules militaires », et en produire un certain nombre. On a adapté le procédé à des médicaments plus « communs ». Je pense que d’ici notre départ les tests auront été effectués et ils seront… prêts à l’usage. Les médicaments sont… une bonne monnaie d’échange. C’est assez facile de gagner… de l’argent, avec.

Et comme Shizen m’avait donné carte blanche tant que je restais dans les limites éthiques imposées par… la pensée collective ; je ne m’étais pas vraiment… privée. L’institut, ses laboratoires… son matériel… Je me demandais ce que j’aurais pu faire si j’avais eu accès à de telles installations avant d’arriver à Kumo… Une grande question qui resterait sans doute en suspens.

Je m’étais alors levée de cette chaise que j’occupais depuis assez longtemps maintenant, et adressant un sourire à la Tadaoki, la saluai.

-Bien, on aura sans doute l’occasion de nous revoir, Asami.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 20 Mai 2018 - 23:46
Bien qu’elle était la seule de réellement spécialisée en infiltration, elle ne doutait pas de l’équipe avec qui elle allait être. Entre Shôran et Sazuka, elle savait que les choses se dérouleraient bien. Faisait-elle confiance à autre personne qu’elle-même ? Peut-être bien, oui. Du moins, elle avait confiance en les capacités de ceux qui l’accompagneraient jusqu’au pays de l’eau. Elle-même en était surprise, toutefois… Jamais aurait-elle cru un jour s’impliquer de la sorte dans le village. Elle qui avait longtemps été désintéressé par la carrière shinobi s’était vue finalement rejoindre les rangs dans la seule optique d’un jour pouvoir sortir du village et voir ce que le monde avait à offrir. Et aujourd’hui ? Elle faisait bien plus que ce qu’elle aurait cru, occupant même des postes qu’elle n’aurait jamais envisagé. Comme quoi la vie changeait, bon gré mal gré.

L’idée de l’Ikeda était intéressante, concernant les médicaments. Une autre bonne raison pour laquelle sa présence semblait de plus en plus nécessaire là-bas. Elle avait des connaissances qu’elle-même n’avait pas. Le plus gros défaut de la Tadaoki dans cette histoire était son ignorance du monde extérieur, si ce n’était tout ce qu’elle avait pu lire dans les livres. Elle avait toujours vécu à Kumo, sans jamais réellement sortir des remparts de ce dernier. Peut-être à quelques reprises, avec ses parents, mais rien dont elle se souvenait réellement, ses parents n’ayant pas voulu s’encombrer d’un enfant lorsqu’ils se rendaient dans différents villages pour leurs recherches.

- Tu n’as pas tort. De toute façon, on n’aura pas trop le choix d’amener de l’argent, et beaucoup qui plus est, dépendamment ce qu’on envisage de faire. Et les médicaments ça peut aider. De toute façon, avec tes nouveaux apprentissages en fuinjutsu, ce devrait être facile à transporter, non ?

Elle lui adressa un doux sourire, soulignant ainsi les apprentissages qu’elle avait pu faire avec Raizen, à défaut d’elle-même avoir pu réellement lui apporter quelque chose. Il était sûrement un bien meilleur professeur qu’elle-même pouvait l’être, elle n’avait aucun doute à ce niveau. Elle se leva à son tour de la chaise, accompagnant ainsi la jeune femme jusqu’à l’entrée de son appartement. Ça aussi, l’appartement, une histoire qui fut assez surprenante pour la marionnettiste. Elle qui avait eu besoin d’un endroit à elle, qui n’était pas chez ses parents, s’était surprise elle-même en proposant à son coéquipier de venir vivre avec elle. Une colocation assez particulière, bien qu’au final, cela n’avait rien de désagréable. Du moins, la majorité du temps.

- Assurément. De toute façon, tu le sais bien, tu es toujours la bienvenue ici.

Comme dernière salutation, la jeune femme s’approcha pour venir la prendre dans ses bras, une étreinte qui avait tout d’amicale, comme pour tenter de venir chasser les derniers doutes qu’elle aurait pu avoir sur sa sincérité. Oh, elle faisait bien de douter, ne serait-ce de parce qu’elle était hypocrite, et douée à cela qui plus est. Toutefois, elle ne pouvait se le permettre, pas dans de telles conditions, pas alors qu’une mission allait dépendre de leur entente.

- À la prochaine.

S’étant détachée, un sourire flottait sur ses lèvres, saluant ainsi son invitée, laissant savoir que cela ne ferait aucun doute, qu’elles allaient se revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Leçon I : Hypocrisie et mensonges [Ft. Ikeda Sazuka]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: