Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Intrigue n°6] Jeu de pouvoir [Shiori]

Hyôsa Hakyô
Hyôsa Hakyô

[Intrigue n°6] Jeu de pouvoir [Shiori] Empty
Sam 5 Mai 2018 - 20:12
Dans toute histoire, il y a une lutte. Dans tout endroit où un Héros guide son peuple, il y a un personnage suspicieux. Dans tout jeu de pouvoir, ceux qui redoutent ou qui sont prêts à trahir peuvent être empêchés, raisonnés… ou tués. Mais ils peuvent aussi gagner. Lorsqu’il arriva à Kirigakure no Satô, Hyôsa Hakyô était convaincu que son principal opposant était l’ancien Mizukage. Mais rapidement, il avait compris qu’il s’était fourvoyé. Pas seulement lorsqu’il l’avait vaincu, mais après, lorsqu’il avait entendu parler de cette vipère.

« Watanabe Shiori, entre. »

Cette femme représentait tout ce qu’un chef de faction pourrait craindre. Elle était forte : ses nombreux faits d’armes et compères de missions le confirmaient. Elle était rusée : comment aurait-elle pu être l’un des visages forts de la rébellion qui avait mis un terme à l’ère du Shodaime Mizukage ? Et surtout, elle avait un poids politique aussi grand que le sien, peut-être même encore davantage. Elle qui était la cheffe des Sabreurs, elle qui avait l’ancienneté et l’appartenance à ces terres depuis bien plus longtemps que les Hyôsa. Mais face à l’Histoire, ne devrait-elle pas simplement s’incliner ?

Hakyô avait longuement réfléchi à ce qu’il pourrait faire à son propos. S’il était évident qu’il ne pouvait pas se débarrasser ou punir une femme sur de simples craintes ou suppositions, il avait également fait le choix de ne croire que ce qu’il verrait. Et pour cela, rien de mieux que de s’être accordé le temps de la réflexion, et de l’attente d’une occasion en or. Et celle-ci ne s’était pas fait attendre.

« Un chef devrait toujours être honnête lorsqu’il s’adresse à l’un de ses soldats. Aussi je te parlerai directement : je ne tolèrerai jamais une révolte comme celle qu’a eu à affronter le Shodaime… »

Jusque-là, on pourrait croire à une menace. Mais sans que ça ne soit totalement faux, le leader de Kiri et des Hyôsa reprit rapidement pour compléter sa phrase.

« … et c’est justement pour ça et pour le bien des nôtres que je ne ferai pas les mêmes erreurs. Si je veux la confiance du peuple Kirijin, et y compris le tien, il faut que je vous en donne les raisons. Si je veux éviter qu’on tente de m’évincer, je ne dois pas le faire moi-même avec mes soldats. »

Sa large et puissante main claqua sur son bureau en marbre. Lorsqu’il la retira, elle avait laissé placer à un parchemin, une missive. Cette dernière était d’ailleurs tournée vers Shiori, pour que cette dernière ait tout le loisir de la lire. Mais plutôt que de l’inviter à s’approcher pour qu’elle s’en empare, le Grand Guerrier comptait lui résumer l’affaire.

« Le Pays n’a plus de Seigneur, et Raonaka Ao étant quelqu’un de solitaire, il n’y a toujours pas de remplaçant. Dans l’attente de la position de Kiri concernant la Seigneurie, c’est bien le village qui a l’autorité suprême pour les affaires de la nation. Et un Seigneur d’un autre pays a demandé la venue de ses compères. D’après vos lois, ou les leurs, c’est un appel obligatoire, mais également censé être secret. Nous devons y envoyer quelqu’un, ou Mizu no Kuni pourrait être écarté d’importantes décisions. »

Il poussa une profonde expiration, avant de croiser les bras et de faire reculer son haut siège.

« Je ne sais même pas si le village devrait être au courant, il serait malvenu que le Mizukage s’y déplace. Et puis, je n’ai pas encore assimilé toutes les coutumes de ce pays. Tu es une Mizujine, et l’un des meilleurs éléments que ce village et ce pays possèdent. Je veux que tu t’y rendes, accompagnée, et y représentes le Pays de l’Eau. »
Revenir en haut Aller en bas
Watanabe Shiori
Watanabe Shiori

[Intrigue n°6] Jeu de pouvoir [Shiori] Empty
Dim 6 Mai 2018 - 4:03
Jeu de pouvoir
Une convocation par le grand manitou ? J'arque un sourcil sur la lettre que l'on vient de me remettre et je soupire. Il fallait bien que ça arrive à un moment ou un autre, que j'aille faire face à celui qui a maintenant la place de mon fiancé. Mais surtout, celui en qui je n'ai aucune confiance, à cause de son lien supposé avec l'homme au chapeau... C'est cela, à mes yeux, le plus ennuyant, car depuis le début, je savais que Yamamoto n'était pas imbattable, t ce malgré sa fierté, je sais également que je ne le suis pas. Personne ne l'est réellement, sauf peut-être cet homme ? Je serre un peu les dents à cette pensée.

"Bien. Merci d'avoir transmis l'ordre." Soufflais-je au chûnin ayant ainsi joué les coursiers pour l'ombre de la brume. Je le laisse partir en premier, ayant encore un peu de temps avant le rendez-vous. Une dizaine de minute que je compte mettre à profit pour me raffraichir un peu et ne pas arriver toute poisseuse de sueur devant le grand chef du village. Il faut que sa première impression de moi soit la bonne, même si comme on dit, il ne faut pas s'y fier.

Ainsi rafraîchit, mon chignon refait correctement et Dokuyaku fixé à ma taille comme toujours, je quitte enfin le dojo des sabreurs, prenant la direction du Palais de la Brume pour cet entretient surprise avec l'Hyôsa.

Maintenant devant la porte de son bureau, je manifeste ma présence par trois petits coups sur celle-ci. Attendant sa permission avant de pénétrer dans son antre. "Bonjour Mizukage-sama." Saluais-je alors respectueusement en inclinant un peu la tête une fois arrêter devant son bureau, ne prenant pas place sur l'un des sièges, n'ayant pas reçu l'autorisation de m'y asseoir. Fini les petites permissions que je m'auto-accordait dans cette pièce parce que c'était mon rouquin le maître des lieux. Cela est étrange, je ne peux m'empêcher de ressentir un pincement au coeur. La fin d'une période... Encore. Tout change bien trop vite ici à Kiri.

Ainsi debout face à lui, je le laisse parler, surprise par ses propos, j'arque un peu les sourcils à ceux-ci. Il me menace d'emblée ? Sans même tenir compte de ce que j'ai pu dire à son cousin quand il me l'a envoyé en éclaireur pour prendre la température ? Enfin, m'envoyé un macho n'était peut-être pas la meilleure des solutions.

Je baisse alors le regard sur sa main qu'il vient de claquer sur le bureau. Pauvre meuble. S'il escompte me faire peur avec cette pseudo démonstration de force, on voit bien qu'il n'était pas à Ame, entre Sôsuke et Goto... Enfin, soit, mes yeux se posent alors sur une missive qu'il y a déposé alors qu'il reprend ses palabres, continuant ainsi sa tirade et expliquant enfin le pourquoi de ma raison autrement que par des menaces.

Je m'approche alors un peu plus du bureau pour parcourir des yeux l'encre de la convocation des daimyos avant de relever la tête et de plonger mes iris dans la sienne. Encore un borgne et pire encore. Encore un borgne qui maîtrise le Hyôton. "Vous m'avez parlé en toute franchise et je vais en faire de même. Vous êtes renseigné sur les événements passé de Kiri, mais vous semblez oublier un détail. Je n'étais aucunement à la tête de la rébellion contre dame Benten, c'était Yuki Eiichiro. Je n'ai agis que pour la survie de mon coéquipier qu'elle était désireuse de voire mort. C'est lui également qui a provoqué des tumultes pendant que votre cousin éloigné, si je ne m'abuse, Yuki Sôsuke était à la tête du village. Mais si vous regardez, depuis son départ, nous n'avons plus eu de soucis de rébellions ou encore de désertion en masse, à l'exception de votre invitation à quitter le village suite à votre venue. Alors, je vous prierais de ne pas m'accuser des tords d'un autre et je vous signalerais également que je sais parfaitement où se trouve ma place." Sôsuke m'avait fait cette remarque, mais depuis de l'eau à coulé sous les ponts comme le dit l'adage et obéir sans contester dans le contexte actuelle est la meilleure chose à faire malgré mes doutes. Dans tout les cas, j'agirais toujours pour le bien du village de la brume.

Je l'observe alors un instant après ma petite opposition à ses dires avant de poser mon regard à nouveau sur la lettre. "Concernant le rendez-vous, je m'y rendrais, mais en tant que quoi suis-je sensé me présenter ? Je doute que dire que je suis une kirijine suffise à ce genre de réunion et mon titre de chef de clan n'est, il me semble valable qu'ici..." Des premières questions rapidement suivies d'autre, parce que je suis désireuse de lui montrer ma bonne volonté et surtout, je me rends bien compte que c'est justement à ce genre d'événement que je pourrais peut-être trouver des informations. L'extérieur de Kiri peut être très instructif, comme j'ai pu le constater lors de mes derniers voyages hors du village, que cela soit dans l'archipel tout simplement ou bien dans le reste du Yuukan. "Concernant les personnes qui m'accompagneront, je suppose que vous les avez déjà choisie ? Puis-je savoir de qui il s'agit ?" Et là, j'espère réellement ne pas devoir me coltiner son désagréable cousin. Ce vieil ours mal léché.



_________________
[Intrigue n°6] Jeu de pouvoir [Shiori] UHNunMM
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

[Intrigue n°6] Jeu de pouvoir [Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: