Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

[B/Libre] Faire ses preuves


Dim 6 Mai 2018 - 15:07
Jusqu’ici, le voyage entrepris avec ses compagnons Kazejins jusqu’à Taiyô – capitale de leur terre d’origine – n’avait pas pris la tournure escomptée. En plus de n’avoir pas pu se rapprocher du Premier Cercle à cause de la révolte du peuple, il était sorti de son combat avec des dommages internes causés par la fureur de l’Impératrice. Comme s’il n’avait pas déjà assez de choses à faire, il devrait bientôt trouver un médecin afin d’éviter que cet incident ne pose problèmes à l’avenir.

Enfin, même si le soutien du Premier Cercle aurait été très utile à l’organisation, son jeu sur deux tableaux lui avait permis de ne pas tomber avec eux. Cependant, vouloir s’allier à eux ne voulait certainement pas dire les soutenir en cas de défaite, il ne s’entourait pas de perdants. Ainsi, le fastueux manipulateur de sable pourrait tirer parti de cette catastrophe.

Avec la chute du pouvoir en place depuis des siècles, nombreux étaient les nobles de la Cité qui se sentirent en danger et prirent la décision hâtive de quitter leurs palais. Sûrement n’avaient-ils pas pu charger tous leurs biens dans leurs charrettes avant leur départ prématuré, ce qui veut dire que leurs demeures étaient accessibles et qu’il y restait peut-être quelques richesses. Mais, s’il ne faut pas beaucoup de réflexion à Shima pour hypothéser, rien n’empêche d’autres de penser comme lui…

De ce qu’il en savait, le Premier Cercle avait su maintenir les criminels en dehors de la capitale, mais certains auraient bien pu profiter du récent chaos pour s’y introduire. Et finalement, pourquoi diable auraient-ils laissé leurs biens les plus précieux dans leurs palais qui seraient laissés à l’abandon puis rapidement pillés. Non, c’était insensé.

À en juger par leur nombre, la besogne semblait assez longue. Aussi, si le combat durait, il risquait fort de se retrouver à devoir gérer d’autres adversaires indésirables. Par conséquent, afin de garder une certaine discrétion (bien que la disparition d’un cortège de noble ne passerait pas inaperçue), il les suivrait jusqu’au fond désert, où il frapperait alors.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Mer 9 Mai 2018 - 17:44
Les caravanes avaient quitté la Cité du Soleil depuis un bout de temps. C’est lorsqu’elles étaient assez enfoncées à plusieurs bornes au fin fond du désert qu’une étrange traînée de sable s’échappa d’un trou à l’arrière de la bâche de l’une d’elles. Du sable au milieu du sable, personne n’en aurait rien vu.

Et c’était là tout son plan. Car avant de disparaître sans laisser de traces, le clone de sable que Shima avait créé aux portes de Taiyô pour le cacher dans l’une des caravanes et garder ainsi leur trace, avait usé de quelques Jutsu… Alors, avant même la disparition du clone, les conducteurs des charrettes et caravanes ainsi que leurs chevaux ralentirent le pas.
Très vite déshydratés, ils avaient été obligés de s’arrêter autour d’un point d’eau. Juste ce qu’il fallait à Shima – le véritable – pour avoir le temps de les rattraper…

« Navré de vous déranger, mesdames et messieurs… »

Le vilain, arrivé par les airs sur son nuage de sable, descendit lentement pour se poser sur la terre (non) ferme avec caste et charisme. Lorsqu’il posa le pied sur le sable chaud, instantanément, le point d’eau duquel se désaltéraient les fuyards redevint sable, rompant l’illusion. Quelques cris et crachats grossiers agrémentés par un rire moqueur de l’illusionniste plus tard, ceux qui n’avaient pas avalé des kilos de sable en pensant boire des litres d’eau sortirent leurs armes.

« Foutus bandits, vous nous le paierez ! »

Malheureusement, le problème quand on est un pauvre fils de riche de la capitale du plus riche pays du Grand Continent, c’est que même l’arme la plus chère des marchés ne sert à rien quand on ne sait pas l’utiliser. Ainsi, le soulèvement du sable créé par l’Asaara eut vite fait de les attraper eux et leurs tracts.

« Sabaku Kyû : le Sarcophage de Sable ! »

Les corps immobilisés dans son sable, il ne lui suffisait maintenant que d’un mouvement de la main pour resserrer la pression du sable et broyer leurs nobles os. Mais, comme à son habitude, Shima faisait preuve d’une certaine élégance.

« Ce n’est pas pour vos jolies prunelles que je vous ai suivi. Maintenant que vous êtes à ma merci, je pourrais donc vous tuer sur le champ. La pression du Tombeau du Désert est si rapide et puissante qu’elle est totalement indolore, qu’en dites-vous ? »

Il souriait, se complaisant des lamentations de ces petits pleurnichards aux joues ou aux poitrines bien remplies.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Sam 12 Mai 2018 - 16:00
« Pas de panique, la cavalerie est arrivée ! »

SHLING ! SHLANG ! L’entrechoquement des lames prit le dessus sur quelques rires d’agonie. Car avant de calmement dégainer sa dague, Shima avait pris soin de faire un maximum de morts en un minimum de temps. Comment étaient-ils arrivés jusqu’à lui ? Obnubilé par le plaisir de dominer ou tuer, l’Appolon des Sables ne l’avait pas vu.

Tout ce qu’il sait, c’est qu’à en juger par leur rapidité et leur maniement des armes ninjas qu’il n’avait pas eu de mal à esquiver, ils étaient de véritables shinobis. Pendant que l’un d’eux occupe le blondinet à coups de kunaï, les deux autres s’affairent à sauver les quelques survivants sous le sable rouge de Shima.

« Voyons… Vous pensez vraiment que votre petit numéro de justiciers m’intéresse ? »

Il n’avait une fois de plus plu besoin de ses mains mais de sa parade de sable pour se défendre, celle-ci était bien plus sûre et résistante que son propre corps. D’un coup brusque, un flux qui visait à envelopper l’adversaire dans un nouveau Sarcophage de Sable sépara Shima de celui-là qui rejoint ses équipiers d’un bond en arrière.

« Nous sommes les Carapaces de Kaze, un trio dont le rôle est de garder les lieux les plus isolés de ce pays, sûrs. Ainsi, vos crimes monstrueux ne resterons pas impunis ! »

Ils terminèrent leur présentation par une pose commune des plus ridicules, l’un d’entre eux se tenant étrangement courbé sur le dos des deux autres.

« Qu’est-ce que… ?!
Toru ! Jiro ! Formation Tatou ! »

Ni une ni deux, les deux hommes obéirent et disparurent sous terre après un plongeon dans le sable. Les capes volèrent, et le manipulateur de sable put constater l’étrangeté de la peau de ses adversaires sous celles-ci. Une teinte brunâtre ou violâtre, mais surtout une surface écaillée qui n’avait rien d’humain.

Ils ne seraient peut-être pas aussi faciles à éliminer que prévu…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Dim 13 Mai 2018 - 18:28
Et les voilà qui sortent du sable, tout aussi facilement qu’ils y sont entrés. Les sourcils de Shima se froncent, il est complètement encerclé, pris en sandwich triangle avec l’un devant lui et les deux autres derrière ses épaules. Aux mains de ses opposants, non plus des doigts fins ou crochus, mais de longues griffes en forme de faux ; sûrement leur secret pour creuser le sable.

Le blond ne s’amuse plus, il se prépare à se défendre au prochain assaut qui n’a pas l’air des plus légers : une étrange carapace se forme sur le dos des trois hommes.

« Ninpô : la charge de l’Homme-Tatou ! »

En quelques secondes à peine, les trois hommes-tatou s’élancent en se repliant dans leur carapace pour former un véritable boulet en rotation, fonçant tout droit et de toute part sur leur cible. S’il n’était pas complètement déchiqueté par l’impact et ses répercussions, leurs puissantes griffes n’auraient de mal à finir le travail. À une telle vitesse, impossible pour lui d’esquiver. Mais, heureusement pour lui, son sable était toujours là pour combler ses faiblesses dûes à une absence de formation.

« Suna no Tate : le Bouclier de Sable ! »

Sa carapace à lui se forma du sable sous ses pieds pour arrêter les trois autres. Ils en percutèrent la paroi chacun de leur côté, rebondirent, puis… retournèrent sous le sable à nouveau. Les impacts sur le bouclier de sable auraient pu constituer une brèche suffisante, mais il faut croire qu’ils étaient plus malins qu’il n’y paraissait.

Shima tenta de nouveaux mudrâs pour se sortir de cette situation dangereuse, mais une chose totalement imprévue mis son plan en échec. Ainsi, après quelques secondes à peines, ils s’éjectèrent tous trois du sable au même endroit, seulement pour charger à nouveau sur le bouclier de sable, mais cette fois tous au même endroit.

« Ton sable ne te sauveras pas cette fois, tu es sur le point de connaître la fureur justicière du Tatou, criminel ! »

Mettant leur menace à exécution, leurs charges consécutives avaient réussies à créer une brèche dans la coque de sable. À l’intérieur, les parois et le parterre étaient déjà maculés de sang. Shima, souffrant des répercussions de son combat contre l’Impératrice du même nom, faillit ne pas voir la griffe arriver droit sur son visage. Il se décala au dernier instant, ne se faisant alors qu’entailler la joue.

Malgré la douleur physique, le manipulateur enchaîna les mudrâs pour éloigner les griffes menaçantes de ses adversaires de sa défense percée. Lorsqu’il termina l’incantation, de nombreuses piques de sable jaillirent du sol tout autour de lui, obligeant les trois justiciers masqués à reprendre leurs distances.

Malheureusement, il n’y avait là pas de quoi les arrêter, seulement s’accorder un court répit. Le trio shinobi reprit sa forme humaine pour faire usage de ses mains…

« Invocation : le Tatou Gladiateur ! »

Shima, qui se protégea comme il le put de l’écran de fumée en sa direction, n’en crut pas ses pupilles infernales. Les trois gus avaient invoqué une grosse bestiole pourvue d’une armure, d’une lance et d’un bouclier. Celle se tenait devant eux, prête à charger le manipulateur de sable en position de faiblesse.

« LES CRIMINELS PAIERONS !! »

Résumé:
 


Dernière édition par Asaara Shima le Lun 14 Mai 2018 - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Lun 14 Mai 2018 - 0:22
S’il ne lui restait plus sa défense de sable, il lui restait toujours sa prétention de fer. Une telle force qui lui permis de rester debout, même après ce qui suivit. Propulsée à une vitesse phénoménale, la lance du Tatou Gladiateur transperça son ventre. Il ne put ni esquiver ni se protéger, seulement subir. Quelle honte…

« Dans le mille ! Fufufu ! »

Ils riaient, quel genre de héros étaient-ils là ? Se moquant éperdument de celui qui avait tout de même su leur tenir tête jusqu’ici, ignorant tout bonnement ses prouesses et sa puissance ? S’incrustant dans sa cour de récréation pour saboter ses plans ? Marchant sur ses châteaux de sable ?! Quel affront. Non… c’est eux qui paieraient, ces sales chiens du désert, ils ne perdaient rien pour attendre… Ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire.

« Tss… De quoi je me mêle… ?!
Encore en vie ? Bien, il est temps d’en finir. »

Mais, alors que le leader était sur le point d’envoyer sa bête finir le boulot, il fut interrompu par une nouvelle levée du sable autour d’eux. Toujours debout malgré une lance qui lui passe à travers l’abdomen, Shima sourit. Un sourire encore plus pervers et maléfique que d’ordinaire, étant donné la situation.

« Que… ?! »

Le Kuchiyose utilise son bouclier pour tenter de protéger ses invocateurs, mais rien n’y fait. Les flux forment trois gigantesques parois qui se referment sur eux pour les emprisonner, tandis que les mains de Shima terminent les mudrâs pour prendre la forme de la prison pyramidale.

« Sabaku Sôtaisô ! »

Blessé et tremblant, le manipulateur de sable rapproche ses deux mains petit à petit. À mesure qu’elles se rapprochent pour former un triangle, la pyramide diminue de volume, se resserrant sur ceux qu’elle renferme. Les cibles résistent, Shima pisse le sang, mais bientôt, le bouclier et l’armure sont complètement broyés et l’invocation disparaît, diminuant la résistance et augmentant drastiquement la facilité de compression.

« AGHHH ! AHHHH !
Alors ?! C’est comment de mourir écrasé, les Carapaces de Kaze ?! Crack, crack, les premiers os cèdent sous la pression. Oui c’est ça, je veux entendre vos os craquer !! »

Et il continua ainsi, mettant toute sa force dans ses mains avec un sourire de psychopathe, sans aucune pitié pour leurs cris d’agonie, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que sang et poussière d’eux.

Une démonstration de force qui ne manquera pas de traumatiser les quelques spectateurs impuissants de la scène. La lance disparue avec l’invocation, le victorieux bandit tombe à genoux. Complètement à bout de force, essoufflé et dangereusement à court de chakra après son combat, il vomit ses tripes dans le sable.

Puis, après quelques instants, il se relève très durement avec une main sur l’abdomen. Ses vêtements luxueux sont complètement déchirés, ne lui laissant même plus rien au-dessus de la ceinture et son sang coule salement tout le long de son corps. Il se retourne lentement vers un survivant à sa première offensive ; il s’agit d’un conducteur. Celui-ci le regarde avec effroi, les larmes aux yeux, il tremble et n’ose même bouger, agenouillé par terre.

« La charette, là-bas. » dit-il en la pointant.

« Prenez les rênes et emmenez-moi là où vous vous dirigiez. Vous me soignerez là-bas, et si vous tentez quelque chose… »

Son regard infernal se tourne vers les tâches de sang dans le sable, les membres arrachés et autres cadavres qu’il a laissé au sable. Une gestuelle assez explicite pour lui faire comprendre ce qu’il risquait. Se faisant, il constata qu’un ou deux nobles avaient pu fuir. Mais, les mains vides et la peur au ventre, il y avait peu de chances qu’ils survivent au désert.

S’approchant en titubant, Shima s’appuya non sans dégoût sur le pauvre homme qui s’exécuta sous la menace.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Lun 14 Mai 2018 - 19:00
« C’est bon… ça ira. »

Shima, qui avait dormit à l’arrière de la charrette durant tout le voyage, se leva après que des mains tremblantes lui aient porté les soins ordonnés. Le soigneur s’éloigna d’un pas ou deux.

« Vous… vous êtes un… Asaara ? »

Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du soigné. Ce nom dont il avait tant honte, il l’avait compris lors de l’apparition du Dieu du Désert, avait aussi défrayé la chronique pour des méfaits de haute envergure. De quoi lui donner le sourire, si seulement toute cette histoire n’était pas une vaste mascarade…

Cet homme ne devait jamais avoir vu quelqu’un manipuler le sable avec autant de puissance, d’où sa terrible crainte. Tout son corps en tremblait, car même l’apparition du démon avait démenti les accusations ancestrales à leur sujet, une culture si vieille et ferme de la haine et de la crainte des pouvoirs du sable ne s’estompait pas en un jour.

« Disons que… oui. » répondit-il.

C’était la première fois que Shima assumait son nom. Lui qui pendant ce voyage s’était mis à dénigrer toute sa famille, se trouvait maintenant… à faire semblant. Un Asaara lui ? Huh ? Après tout le mal qu’il leur avait souhaité ou fait, après n’avoir éprouvé aucune peine à regarder les siens s’apprêter à être sacrifiés, quelle drôlerie… Non. À cet instant-là, il s’amusait juste perfidement de la réaction de son « sauveur », rien de plus.

Celui-là serrait des poings et des dents, visiblement très affecté par le fait d’avoir cédé à la menace et soigné un Asaara, la race la plus misérable de toute la contrée. Les larmes coulaient de culpabilité, et, dans un élan de courage inespéré, il se jeta sur celui qu’il venait pourtant de soigner.

La paire de ciseaux se planta en plein dans sa cage thoracique. Seulement, en bon shinobi, Shima avait été plus rapide et plus malin que celui qu’il avait provoqué. Ainsi, celui-ci pu remarquer que très peu de sang s’échappait de sa victime. Et pour cause, il l’avait à peine entaillé : la peau externe du shinobi devint sable, se fissura pour finalement tomber en poussière.

« Non ! Att- » tenta-t-il de s’exclamer avec effroi.

La dague de Shima se planta dans le thorax de l’assaillant.

« Pas la peine de supplier… ça me donne juste envie de te faire encore plus mal… » avoua-t-il froidement tout en remuant dans la plaie mortelle.

Le corps tomba à ses pieds, et il resterait là. Shima, bien trop occupé à piller la somptueuse demeure perdue dans le désert au bord d’une oasis, n’avait que faire de cette victime de plus à son actif. C’était certes plus petit que les grands palais de la Cité, mais tout aussi somptueux, et même, verdoyant. S’ils ne méritaient ni son respect ni sa considération, ces nobles avaient au moins bon goût pour le luxe, de quoi ravir le manipulateur de sable aux goûts tout aussi exigeants.

Comme à son habitude, il se servit dans tous les effets personnels sans vergogne : après tout, il en aurait plus besoin que les cadavres qu’il a laissés. Ça en plus des biens déjà présents dans la charrette : voilà un bon pactole pillé bien comme il faut.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

[B/Libre] Faire ses preuves

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: