Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La plus belle de toutes les plantes ! [Ayumi]
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 13:53 par Yamanaka Ayumi

» Je suis venu vous dire...
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 13:47 par Gentoku M. Yamiko

» [Mission rang D] Où est la nourriture ? [PV Jiki Masami]
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 12:21 par Miyamoto Teruyo

» Petite demande pour un MCU
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 12:09 par Invité

» Revanche aux hauts plateaux |PV TENTEN|
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 12:06 par Nihito Meho

» Avengers, assemble ! [Equipe 2]
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 12:01 par Chiwa Aimi

» Problème avec les topsites
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 11:44 par Jiki Masami

» Monochrome | Solo
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 9:26 par Ōryū Yūgiri

» Besoin de soins — [HARUMI]
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 8:46 par Kobane Harumi

» violence matinale (Hikoko)
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] EmptyAujourd'hui à 5:13 par Asaara Riku

Partagez

Retour à la réalité [ PV Shizuna ]


Retour à la réalité [ PV Shizuna ] Empty
Mer 9 Mai 2018 - 16:17
Réveil morcelé
Tout semblait si calme, un silence pesant régnait dans cette immensité immaculée ou rien ne semblait subsister autre que Seiko. Un paysage lui rappelant la pâleur des blanches contrées de Yuki no Kuni. Souvenir lointain au combien doux et rugueux à la fois. Un sifflement strident se fit entendre par les oreilles fragiles de la jeune femme, qui par réflexe posait une main sur son front. Une douleur, vive, insidieuse qui faisait remonter en elle qu'un monceau de souvenirs éparses et flou. Kirigakure, une équipe de jeune genin turbulent, un poste important et plusieurs missions. Un homme également, rencontré lors de l'une d'entre elle, il semblait avoir pris une place importante pour la Yuki sans qu'elle ne se rappelle véritablement des faits. Se tenant par la suite l'arrière du crâne en grimaçant, elle ne pouvait que fixer l'horizon dépourvu de la moindre forme. Une multitude de voix semblaient pourtant vouloir l'arracher de ce mauvais songe, tout en étant trop lointaine pour être convenablement perçues.

Une prison ou les barreaux ne semblaient être que le néant. Pendant un cours instant, après un soupire reflétant une lassitude non dissimulée, Seiko se demandait même si elle n'avait pas tout simplement pas quitté ce monde. Elle ne saurait dire depuis combien de temps elle errait, seule et désabusée, une torture pour son esprit affaibli par cette situation. Pourtant, plus tard, lorsqu'un hypothétique sommeil la gagnait pour la première fois, sa vision floutée se rouvrait sur un plafond bien réel. Groggy, ses yeux azur ne pouvaient clairement pas distinguer les détails. Ses lèvres étaient sèches, la sensation de soif était assassine. Ses lèvres se décroisaient machinalement sans qu'un son définit ne pouvait s'en échapper.

Des sons répétitifs qui semblaient provenir de diverses machines se faisaient entendre. Visiblement la blanche Yuki compris rapidement qu'elle se trouvait dans un hôpital, mais lequel ? Avait-elle été capturée par un autre village ? L'idée lui traversa rapidement l'esprit sans pour autant être une conclusion mûrement réfléchit. Bien que son corps était relativement faible, Seiko retrouvait peu à peu la sensation dans ses membres transit par l'inactivité. Elle se rendit bientôt compte de l'activité humaine qui résidait en ce lieu, des discussions à peine audible et un vas et viens constant. Diverses perfusions semblaient être reliées à son bras également, ayant à peine la force de tirer légèrement sur ces dernières pour le constater.

Les événements s'enchaînaient par la suite, une jeune femme, visiblement une infirmière se rendit compte du réveil de la chûnin. Se rapprochant, elle fût saisi maladroitement par sa blouse par la main tremblante de Seiko. Même si elle avait voulu se montrer combative, il était bien futile de penser qu'elle aurait assez de force pour pouvoir se défendre de quoi que ce soit. Une faiblesse qui la répugnait, pourtant, elle trouvait la force de demander où elle se trouvait. En sachant que l'hôpital de Kirigakure était la réponse, une certaine forme de soulagement la gagnait

Après plusieurs jours passé à subir contrôles et soins en tout genre, la trentenaire finit finalement par pouvoir se lever et faire quelques pas dans le bâtiment, elle y croisait des têtes qu'elles n'avaient jamais vu comme d'autres connues. Elle finira par s'attarder un instant, à l'extérieur, sur un muret afin de respirer un air moins aseptisé. La Yuki était pensive et fixait les quelques passants qu'elle croisait. Une jeune femme élancée finit par retenir son attention et surtout sa chevelure aux teintes émeraudes.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Retour à la réalité [ PV Shizuna ] Qsqsqsqs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2044-un-clan-divise-reroll-otsuka-ayame-terminee

Retour à la réalité [ PV Shizuna ] Empty
Ven 18 Mai 2018 - 12:48
Retour à la réalité
Si bien souvent, les Kaguya sont connu pour leurs arts au combats et leurs appétit de batailles et de sang. Beaucoup de personnes oublie assez facilement, que c'est ce même clan, ces mêmes personnes qui gèrent l'hôpital du village de la brume. Mais n'allez pas vous imaginer maintenant que les patients sont maltraité, qu'ils font tout pour que ça dure l'hospitalisation dure le moins longtemps possible. Que du contraire. Ils sont aux petits soins pour les blessés. Ainsi, c'est un véritable contraste qui se joue chez les membres de ce clan. Ils peuvent être inarrêtable en combat et pourtant tout à fait doux avec des patients. Bien entendu, ils y en a qui ne sont pas capable d'aller sur le champs de bataille et d'autre qui ne peuvent s'empêcher de brutaliser les patients de cet institut médical. Néanmoins, ce n'est pas le cas de la jeune demoiselle que l'on soit. La petite Shizuna, bien que capable de survivre en combat est tout aussi capable de survivre en ces lieux sans avoir envie de tuer l'un ou l'autre des grincheux souffrant. Il faut dire que la demoiselle est un peu trop à l'écoute de tout le monde, s'oubliant elle-même taisant ses propres désirs pour répondre aux mieux à ceux de son père et correspondre à la fille qu'il voudrait. L’inconvénient, en réalité, est qu'il n'était nullement désireux d'avoir une fille, mais un fils. Elle pourrait vivre en permanence sous un Henge, mais est-ce que cela changerait réellement la façon de penser de son père à son égard ? Peut-être que cela calmerait les tensions ou bien cela sera pire et en plus de subir les reproches de son paternel, elle deviendrait sujet aux moqueries ? Bien que discrète comme elle a toujours été, il serait fort peut probable qu'on se souvienne d'elle et plus encore si elle se met à mentir. Cela serait peut-être une chose bénéfique ? Il faut qu'elle y réfléchisse.

Dans tout les cas, s'il est vrai qu'en réalité, Shizuna aide parfois ici, aspirant à développer l'art de l'iroujutsu, elle n'est qu'une novice et bien souvent, elle ne serre à rien. Alors elle est vite congédier ou relégué aux basses besognes où il n'y a pas besoin de parler. Tout le monde sait pour son mutisme et pense qu'il est encore là, qu'elle n'est toujours pas capable de parler. Pourtant, pendant l'attaque des Hyosa, une chose semble avoir changé en elle et elle se remet petit à petit à parler, discrètement, maladroitement, mâchant les mots comme le ferait un enfant. Mais en réalité, depuis combien de temps n'avait-elle plus parlé avant ça ? Des années, depuis le meurtre de sa mère sous ses yeux part son père. Un assassinat de sang froid, elle s'en souvient encore et ce malgré son jeune âge à l'époque. Elle se souvient des détails, de l'odeur, comme si en réalité, tout cela s'était passé hier. Un traumatisme dont elle n'a jamais parlé ou même qu'elle n'a jamais mentionné à qui que ce soit. Personne au final ne sait pourquoi, du jour au lendemain, elle n'a plus parlé. Et ce n'est pas comme si son père s'en était soucié. Lui, ça la bien arrangé, bien qu'il aurait encore plus aimé voir sa fille disparaître.

Une chose qu'il a encore dû espéré dernièrement, pendant l'attaque des assimilateurs. Il a dût prier pour qu'elle ne rentre pas, qu'elle soit compté parmi les morts. Mais malheureusement pour lui, la seule séquelle qu'elle arbore encore de l'agitation qu'il y a eu ce jour là est le bandage à son épaule, dissimulé par son kimono. Une petite blessure, bien qu'assez sérieuse pour prendre autant de temps pour être soignée.

Sortant dans la cours de l'hôpital après cette petite journée d'aide et avoir été voir son médecin pour qu'il refasse son bandage et examine sa blessure pour être sur que tout soit correct, la verte marche entre les différents par terre pour se diriger vers la sortie et rentrer dans le domaine de son clan, situé juste à côté et pouvoir rentrer chez elle au risque de se faire disputer par son père de déjà rentrer maintenant. Néanmoins, en sentant un regard pesant sur elle, elle se stoppe et cherche qui peut bien la regarder avec insistance pour la gêner de la sorte. Elle se tourne alors et remarque cette chevelure blanche perchée un peu plus haut. Alors, sans rien faire de plus, restant sur place au milieu de la route, elle soutient maintenant le regard de la blanche Yuki.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Retour à la réalité [ PV Shizuna ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: