Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Toka-chan et Shiori-sama
Aujourd'hui à 10:54 par Watanabe Toka

» Il était une fois...
Aujourd'hui à 10:22 par Raishi Yūsaku

» Vivre, c’est changer du temps en expérience | Solo
Aujourd'hui à 9:41 par Raishi Yūsaku

» La flêche et la rapière_PV Ashikaga Gabushi
Aujourd'hui à 9:03 par Ashikaga Gabushi

» 07. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 8:56 par Borukan Rikyu

» [C/OFFICIELLE/IWA] LE TENBATSU
Aujourd'hui à 8:41 par Arie Yoorasia Hahn

» L'eveil
Aujourd'hui à 8:17 par Setsuna Kurai

» Flocon de neige - Rakka
Aujourd'hui à 3:53 par Chôkoku Diao

» [Terminée] Shiro Tsikuyi
Aujourd'hui à 3:50 par Nagamasa H. Takumi

Partagez | 

[Équipe 4] L'innocence rencontre l'expérience


Ven 11 Mai 2018 - 3:39
Son nouveau poste au sein de l'Institut, et donc, par conséquent, au sein du Complexe Scientifique, lui donnait accès à de nouveaux documents et dossiers qu'elle n'avait jamais eu le loisir de voir jusqu'à aujourd'hui, notamment ceux concernant les genins du village. Pourquoi eux en particulier ? Parce qu'elle se chargeait, avec les autres directeurs, du recrutement pour l'unité scientifique et donc, par conséquent, épluchait les dossiers de potentielles recrues. Son regard s'était dès lors attarder sur un nom qu'elle ne connaissait pas, sûrement un nouveau genin. Un nouvel ajout aux forces kumojin, qu'il faudrait former et préparer aux menaces qui se dessinaient à l'horizon. Une charge supplémentaire. Sûrement un atout, sur le long terme, mais surtout une charge à l'heure actuelle.

Parlant de charge... On lui avait conseillé de prendre des élèves sous sa tutelle, de former une équipe. Elle n'était chûnin que depuis peu, toutefois, le village avait besoin d'aider pour former la relève, rapidement qui plus est. Gentiment, elle avait décliné. Elle trouvait particulier de se savoir encore élève tout en étant considérée comme apte à supporter autres shinobis. Sans compter qu'elle avait déjà beaucoup à faire avec l'Institut, s'ajoutait à ça son travail quotidien pour le Kankyushu, ses entraînements, le temps passé à développer ses marionnettes et ses poisons et voilà qu'elle était une femme fort occupée. Une femme fort occupée qui se devait toutefois de se reposer, ne serait-ce que parce qu'elle traînait encore des blessures de sa mission au pays du feu, dont une qui ne semblait pas vouloir guérir.

Et pourtant, elle s’attardait sur le dossier du kumojin, un soupira franchissant finalement ses lèvres. Sa décision fut prise et, presque aussitôt, elle s’assura de la faire parvenir à l’ombre du village. Elle eut ainsi le feu vert pour annoncer comme bon lui semblait au jeune Wara qu’il ferait désormais parti de l’équipe 4, et ce, avec la marionnettiste comme sensei.

L’Arche Grise, dans deux jours, au levé du soleil. Ne soit surtout pas en retard.

Aussi simplement que cela. Qu’il comprenne ou pas ne lui importait pas. Elle n’avait pas spécialement envie de s’étendre sur des explications écrites. S’il ne possédait pas la curiosité de venir voir ce qu’il en retournait, alors il n’était pas fait pour être son élève. Sans compter qu’il n’y avait bien qu’une seule raison pour laquelle elle acceptait de le prendre sous son aile. Le jeune homme se disait marionnettiste et elle ne supportait pas la médiocrité. Elle comptait bien s’assurer qu’il ne vienne pas traîner son art dans la boue, sans quoi elle comptait bien lui faire rapidement comprendre qu’il se devait d’effectuer une réorientation. Le tout de façon presque sympathique. Après tout, aux yeux de tous, elle était la si gentille et si dévouée désormais chûnin exemplaire.

Le jour même, elle était d’avance. Appuyée contre la haute structure après avoir adressé un sourire aux gardes, elle s’était contentée d’enfiler un pantalon souple définissant sa silhouette, des hautes bottes et un chemisier qui ne laissait aucun doute sur ses courbes tout en restant discret. Elle avait aussi sa pochette d’attachée à sa cuisse, où se trouvait ses rouleaux de parchemin et sa marionnette préférée. Ses prunelles rougeoyantes observaient tranquillement les alentours, et ce, jusqu’à ce que le principal concerné se présente. Comme quoi la curiosité était quelque chose de présent, ne serait-ce qu’un minimum, chez lui.

- Bon matin, Keitei.

Elle esquissa un doux sourire en se détachant de la structure, se rapprochant de lui de sa démarche altière, presque féline, avec toute la grâce qu’on pouvait lui suspecter. Elle savait en imposer, tout en gardant son expression sympathique.

- Je suis Tadaoki Asami, chûnin du village et désormais sensei de l’équipe 4. Celle dont, je l’espère, tu feras parti, d’ici la fin de cette journée.

Sa voix était calme, posée, agréable à écouter.

- On va s’éloigner du village, je te demanderais donc de me suivre. Et si tu en profitais pour me parler un peu de toi ?

Sur cette question, elle lui fit un signe de tête en quittant le village, aussi simplement, passant par l’Arche Grise pour s’éloigner tranquillement, s’assurant que son désormais élève la suivait bel et bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 11 Mai 2018 - 13:23
Il était finalement installé comme il le voulait, son petit appartement qui n'est qu'à lui. Bon certes, c'était plutôt vide parce qu'il n'avait pas assez d'argent pour l'instant mais ce n'est pas grave. Il était libre ! Libre de faire ce qu'il veut ! Libre de s'amuser comme il veut et de faire tout ce dont il a envie actuellement. Et bien entendu, malgré qu'il ait passé les tests pour devenir un shinobi de ce village, la première chose qu'il voulait faire c'est s'amuser. Malheureusement, son souhait n'a pas pu commencer avant qu'il reçoive une lettre, une lettre d'une personne qui voulait le rencontrer.

"-Attends une seconde .. C'est sûrement la lettre d'une admiratrice ! ça ne fait que quelques temps que je suis là et j'ai déjà des admiratrices ahah !"

Il souriait à pleine dents, encore plus de bonne humeur en pensant à la déclaration qu'il aurait dans deux jours. Après tout, quel homme ne serait pas heureux d'avoir une déclaration ? Mais voilà un deuxième problème pour le jeune genin. Il ne savait pas si cette personne qu'il allait rencontrer serait belle ou non. Si elle ne l'était pas, que ferait-il ? Il tournait en rond dans son petit appartement, ne sachant pas quoi faire, se creusant la tête. Finalement, il décidait quand même d'y aller, après tout si elle était belle, ça serait un jackpot pour lui ! Donc pourquoi faire le contraire et ne pas venir ? Au pire des cas ça sera amusant quoi qu'il arrive.

Il attendait donc deux jours en étant assez impatient, un peu nerveux aussi, se demandant qui cette personne qui lui a envoyé cette lettre serait. Il s'est fait autant d'histoires qu'il y avait d'étoiles dans le ciel la nuit. Deux jours qui ne passaient pas assez vite, il devenait presque fou ! Mais finalement, le jour fatidique était arrivé. Il se rendit à l'Arche Grise avec un peu de mal, ne connaissant pas les noms spécifiques avec les endroits pour l'instant. Et en la voyant, il était bouche-bée. Jackpot ! Encore une de ces jolies filles qu'il a déjà croisé bien souvent ! Il n'avait pas le temps de comprendre tout de suite ce qu'elle disait, s'approchant à grandes enjambées d'elle en retirant de l'intérieur de sa manche une rose. Il lui tendit la rose avec son sourire habituel.

"-Je me demandais pourquoi ce jour était si beau et qu'autant d'oiseaux chantaient, mais c'était parce qu'un ange est venu depuis le Paradis !"

Bien entendu, dans sa tête, c'était une phrase d'accroche légendaire, une des meilleures ! Une qu'il a travaillé pendant des années ! Il en était fier, mais si elle était vraiment bien .. Seulement, il lui fit quelques temps de comprendre ce qu'elle avait dit juste avant. De nouveau choqué, mais cette fois pour une autre raison, il répondait tout de même à sa dernière question en la suivant.

"-Moi c'est Keitei Wara. Prénom Keitei, nom Wara. Hmm, j'aime dormir et passer du temps dans les bars, et j'admire votre beauté ! Mais vous, qu'est-ce que vous aimez ? Quel est votre genre d'hommes ? Vous accepteriez de dîner avec moi ce soir ? Et où va-t-on actuellement ?"

Un enchaînement de question sur son visage souriant, il pensait être un casanova en la regardant, une bête de charme. Seulement, il n'avait toujours pas fait gaffe qu'elle était chûnin, et donc plus haut gradée que lui, uniquement qu'ils faisaient partis de la même équipe. Dans sa tête, ils étaient coéquipiers, mais il se trompait tellement .. Et durant tout ce temps, même en marchant à une allure pour rester tout le temps à côté d'elle, il gardait la rose tendue vers elle jusqu'à ce qu'elle la prenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 14 Mai 2018 - 0:48
Décontenancée, elle lui décrocha un regard sceptique. Il ne pouvait tout de même pas être sérieux, à débiter quelque chose d’aussi débile, non ? Et pourtant… Tout chez lui semblait sérieux, jusqu’à la rose qui fut tendu vers elle. Elle inspira profondément. Rester patiente. Préserver les images. Ce n’était peut-être qu’une façon pour le jeune homme de la tester. Il ne pouvait décidément pas se montrer ainsi au quotidien… Bon, elle aviserait, de toute façon, elle n’aurait d’autres choix que de le côtoyer si elle souhaitait l'emmener loin sur la voie du marionnettiste. Ou alors pouvait-elle dès lors lui dire que ce n’était pas fait pour lui et qu’il n’avait qu’à trouver une autre façon de faire joujou avec son chakra.

Qu’elle ne se précipite pas. Cela faisait tout au plus quelques secondes qu’elle était en sa compagnie, elle se devait donc de lui laisser une chance.



Même son idiot de colocataire, qui se voulait particulièrement abruti lorsqu’il s’y mettait, ne prononçait pas autant de conneries en un si court laps de temps. Toujours sidérée par sa façon de lui parler, elle ignora superbement la rose lui étant tendue, n’ayant aucune envie quant à devoir la traîner avec elle, encore moins de la ramener chez elle. Wara Keitei. Dormir, les bars et les femmes. Décidément, cet homme avait des priorités particulières, digne de l’immaturité de la jeunesse.

- Mon genre d’hommes, hein ?

Elle vint diriger ses prunelles rougeoyantes vers lui, s’arrêtant ainsi dans sa marche alors qu’ils venaient tout juste de franchir l’Arche Grise, les menant du même coup hors du village.

- Tu l’as dit, j’aime les hommes. Pas les gamins dans ton genre.

Roulant ensuite des yeux, elle vint croiser ses bras sous sa poitrine, ne le quittant ainsi pas du regard. Autant mettre les choses au clair maintenant, sans quoi sûrement allait-il se faire de fausses idées sur son compte. Et puis, elle faisait désormais attention, lorsqu’elle se trouvait hors de chez elle, ne serait-ce que parce qu’elle était désormais officiellement en couple avec l’un des jônins du village. Mieux valait donc éviter quelconque quiproquo et là était donc aussi l’une des raisons pour lesquelles elle se tenait tranquille. Elle était en couple et heureuse, voilà l’image qu’elle projetait la majorité du temps.

Elle était douée pour prétendre, une seconde nature pour celle qui faisait cela depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvenait. Au final, ce n’était qu’un moyen comme un autre de parvenir à ses fins.

- Quant à l’offre pour le repas, je te remercie, mais je vais devoir refuser. Tu vois, j’ai quelque chose de prévu, ce soir, avec mon copain.

Les cartes désormais sur table, elle soupira.

- Mais bon, après, rien ne nous empêche d’aller manger ensemble une autre fois.

Elle leva une main, l’intimant au silence tandis qu’elle n’avait pas fini. Mieux valait éviter qu’il s’emporte dès lors qu’elle acceptait, en quelque sorte, son offre.

- Je pense que tu n’as pas tout compris. Je suis Asami, sensei de l’équipe 4. Ton sensei. Et sûrement la plus forte marionnettiste qu’il y ait au village et dans ses environs.

Si tel n’était pas le cas, il lui tardait alors de rencontrer celui qui viendrait la détrôner. Sûrement aurait-elle beaucoup à apprendre de cette personne, sachant que toutes ses compétences lui venaient de livres et de sa propre capacité à user de son imagination pour parvenir à faire des trucs qui se voulaient aussi intéressants que dangereux.

- De ce fait, je pourrais consentir en un repas en ta compagnie, si tu te montres à la hauteur.

Elle vint esquisser un sourire se voulant amusé, décidant de reprendre sa route vers un lieu qui était encore inconnu pour le jeune homme.

- Et donc, parle-moi de ce que tu sais faire.

Ce serait un bon début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Lun 14 Mai 2018 - 19:49
Il restait calme face à toutes ces paroles, n'étant ni triste ni choqué. Comment ne pouvait-il pas s'y attendre ? ça lui étant arriver tant de fois, mais il ne pouvait se décourager ! Les femmes du monde entier l'attendaient ! Et alors qu'il s'apprêtait à parler de nouveau, voilà qu'il fut encore coupé, celle-ci en rajoutait encore une couche. Il semblait avoir prit un air plus sérieux à ce moment, rangeant d'un mouvement habile et travaillé la rose dans sa manche. Son tempérament semblait changer alors qu'il réfléchissait. A ce moment, on aurait presque dit que la "leçon" orale que lui avait donné la Tadaoki l'avait vraiment fait réfléchir sur ses choix, et si ce qu'il faisait était réellement bien.

"-Aah, très bien, j'ai compris .. J'ai tout compris .. Après tout, j'ai 18 ans et majeur, il vous faut une excuse. Vous êtes ma sensei, et vous avez un copain, donc votre amour devra rester à tout jamais enfouie au plus profond de vous sans jamais voir le jour, par peur du jugement des autres et du pêché qu'il constitue .. Ne vous en faites pas, je garderai votre secret jusque dans ma tombe !"


Ou pas. Il était perdu dans ses désillusions sortis tout droit d'un roman. Il restait souriant juste après, s'étant rendu compte que la seule raison pour laquelle elle n'avait pas craquée était pour un tas de raisons qui l'en empêchait moralement. Après tout, ses techniques ancestrales l'avaient obligatoirement chamboulée. Son cœur devait même sûrement déjà lui appartenir. Il venait même à soupirer en murmurant faiblement.

"-Aaaah, la vie de Casanova est vraiment difficile .."

Il retournait ses yeux en sa direction, continuant à la suivre tout du long; si elle s'arrêtait, il s'arrêtait. Si elle s'avançait, il s'avançait, comme un bon petit chiot. Il réfléchissait à sa questions pendant un long instant cependant, hésitant même pas à répondre "rien", avant de comprendre qu'elle parlait de ses capacités en tant que Shinobi. Il bombait calmement le torse avant de continuer ses paroles rapides tel une rafale.

"-J'ai déjà ma propre marionnette que j'ai confectionné moi-même ! Et comme je savais pas qu'un marionnettiste pouvait faire des poisons, je n'en ai pas encore .. Mais je travaille dessus hein ... Et je sais aussi un peu me débrouiller au Taijutsu."

Il restait honnête, ne cachant rien de ce qu'il savait faire à Asami. Après tout, à quoi bon lui cacher des choses quand elle était sa sensei ? Ce n'est pas comme si elle allait se servir de lui et de sa naïveté, si ? Il y réfléchissait une demi-seconde avant de jeter cette pensée au fond de sa tête, n'y repensant plus du tout.

"Et vous, sensei ? Comme vous êtes la plus forte marionnettiste, vous savez faire quoi ?"

Il était curieux quant au capacité de sa supérieure, montrant un sourire sincère et chaleureux en la regardant. Même avec ses paroles de "dragueur", il n'avait aucune mauvaise pensée ou idée derrière la tête, juste une naïveté pure qui le faisait parler comme un malin à parole pour dire tout et n'importe quoi.

"-Et où est-ce qu'on se dirige actuellement ? Qu'est-ce qu'on fait si loin du village ? Vous n'allez pas m'agresser quand même ? Je suis encore pur moi .."

Il était facile de deviner quel était le sens de "l'agression" dans ce cas-là. Perdu dans ses désillusions, il allait sûrement mourir avec son premier jour avec sa senseï;

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 14 Mai 2018 - 20:54
Un imbécile mélodramatique. Était-ce vraiment le genre de personne qu’elle venait d’accepter dans cette équipe nouvellement formée ? Bon, elle n’était pas encore officielle, elle se devait de le tester d’abord, de voir s’il méritait réellement cette position, toutefois… Il était vrai qu’elle avait peut-être eu des attentes, s’étant attendue à quelqu’un de peut-être plus sérieux tandis que l’art des marionnettistes se voulait aussi difficile que capricieux, ce qui demandait beaucoup de concentration. Chose qu’il ne semblait pas posséder, à son plus grand dam. La situation allait sûrement être donc plus compliquée que prévue, toutefois, il avait de la chance qu’elle soit une femme patiente. Tous les projets prenaient du temps, de l’implication et de la patience et, alors qu’il lui était désormais évident qu’il était encore terriblement jeune et immature, il venait de devenir un projet aux yeux de la demoiselle.

Que serait-elle en mesure de faire de lui et arriverait-elle à en faire un bon marionnettiste ? Ce serait à voir, nécessairement. Elle partait de loin, certes, avec un personnage comme lui, mais sûrement y arriverait-elle. Il y avait peu de choses qu’elle ne réussissait pas.

- Oi.

Un peu plus et elle aurait eu l’impression d’entendre son propre sensei.

- La ferme.

Elle venait de poser sa main sur sa tête, et ce, quand bien même était-elle plus petite que lui. Décidément, il y en avait un qui avait de plus en plus d’influence sur elle.

- Tu vas te calmer, déjà. C’est bien beau, tout ça, mais va falloir vraiment apprendre à la fermer, et surtout, cesser de débiter autant de conneries en quelques secondes à peine. Sinon, je te préviens, ton entraînement se termine maintenant.

Bon, les choses maintenant mises au clair, de ce qu’elle espérait, elle soupira. Elle fit retomber son bras le long de son corps, un dernier regard dur pour son élève avant de reprendre sa marche. Ils étaient bientôt arrivés, de toute façon. Elle avait écouté attentivement ce qu’il avait à dire sur ses propres capacités, hochant doucement de la tête en s’assurant de retenir tout ce qui était pertinent. Il avait donc sa propre marionnette, ce qui était déjà bien. Pour les poisons, toutefois, quelque chose qui manquait cruellement à son arsenal.

Là résidait le danger qu’ils représentaient. C’était une chose d’intimider avec une arme, cependant, le secret de leur art était d’attirer l’attention avec ladite arme pour s’attaquer à l’ennemi de façon beaucoup plus sournoise. Un enseignement qu’elle s’assurerait de lui donner, s’il daignait se calmer.

- Je manipule des marionnettes, plusieurs mêmes. Je me suis aussi diversifiée, en quelques sortes. Je possède nombreuses techniques de sensorialité, que ce soit pour empêcher quiconque de repérer ma présence ou encore pour repérer celle des autres. Sinon, je fais du doton.

Ils arrivèrent finalement à une petite clairière, après s’être enfoncée pendant quelques temps dans une dense forêt en bordure de la grande route menant normalement au village. Mettant la main dans sa pochette, elle attrapa un rouleau pour faire apparaître entre eux deux Kuchiki, sa marionnette de combat, celle qu’elle utilisait le plus souvent.

- Ma spécialité se trouve à être les poisons.

Elle esquissa un doux sourire, semblant toutefois teinté d’une faible menace. Qu’il comprenne bien à qui avait-il à faire.

- Que sais-tu des marionnettes ? Et que peux-tu me dire sur celle-ci ? Son utilité, quels mécanismes possède-t-elle et ce qu’elle pourrait être en mesure de faire.

Autant voir ce qu’il connaissait de l’art dont il détenait le secret, tout ça en observant simplement sa marionnette et les quelques mécanismes visibles au travers tout son corps.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mar 15 Mai 2018 - 21:51
Il aurait presque rigolé quand elle posait sa main sur sa tête. C'était une situation des plus comiques, mais il se retenait de rire, sinon il se ferait sûrement frapper. Mais même avec ses paroles, il ne perdait pas son sourire et sa joie de vivre. Il trouvait même cette petite sensei un peu mignonne dans son comportement ! Mais son sourire devenait un peu gêné quand elle lui disait qu'elle voulait arrêter l'entraînement s'il continuait à dire des "conneries" .. Il ne dit aucune connerie, que des paroles divines ! Mais passons.

"-D'accord, j'ai compris, j'essayerais d'en dire moins ! .. Mais c'est pas des conneries .. Ahem .."

Il admirait sur le chemin la forêt, prenant même une fleur qu'il cachait dans sa poche car il la trouvait belle. Et après un certain temps, il arrivait dans une clairière avec la Tadaoki qui lui expliquait ce qu'elle savait faire. Elle était très douée, elle savait utiliser ce dont elle avait à disposition. Et sa spécialité était les poisons, ce dont il ne connaissait pour l'instant absolument rien. Mais face à son sourire rempli de menace, il ne voyait qu'un sourire doux rempli de bonté. Sûrement sa naïveté qui l'empêchait de voir les "mauvaises choses". Il lui souriait donc encore plus chaleureusement en retour.

"-Hmm, les marionnettes peuvent avoir des mécanismes cachées et avoir comme limite de forme l'imagination de l'utilisateur non ? Après je pense que celle-là a des mécanismes cachés pour lancer des projectiles et des poisons ? Enfin c'est ce que j'ai lu, je ne sais pas si elle a plus .."

Il ne parlait bien sûr pas de la queue de scorpion qui était une évidence. On pouvait forcément attaquer avec après tout. C'était une perte de temps que de dire qu'elle pouvait attaquer avec. Il se grattait légèrement l'arrière de la tête juste après, regardant toujours la Tadaoki droit dans les yeux.

"-Désolé si je ne sais pas plus, j'étais dans une petite ville avant, et les informations sur les marionnettistes étaient quasiment vides avant. Donc on pourrait presque dire que je viens vraiment à peine de commencer sur ce chemin .."

Malgré son sourire chaleureux il semblait déjà un peu plus gêné en parlant de ça. Après tout, il n'était doué en quasiment rien que ses marionnettes, et dire que même là il n'était pas encore très doué .. Autant dire qu'il n'était qu'un bon à rien pour aller plus vite. Et forcément, ça le dérangeait d'être perçu comme un bon à rien, surtout face à sa senseï. Il était donc assez impatient quant à sa réponse, espérant avoir bien fait et ne pas avoir dit que des débilités ou oublier d'autre choses qui sont normalement des choses facile à savoir pour les marionnettes.

"-Ahem .. J'espère que vous pourriez m'apprendre plein de choses sur les marionnettes, comme ça au moins dans le futur ça sera moi le marionnettiste le plus puissant du village !"

Phrase qu'il ne prenait pour l'instant qu'à la rigolade, après tout pour la personne qu'il est sans ambition, il voulait juste se faire bien voir par la Tadaoki. Mais il voulait forcément devenir plus puissant, pour être un peu plus tranquille, du moins de son point de vue, donc il devait se faire "remarquer" par la chûnin afin qu'elle lui enseigne ce qu'il ne sait pas.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mer 16 Mai 2018 - 20:41
Parce qu’il était sérieux ? C’était définitivement pire que ce qu’elle croyait. Ne relevant pas le détail, elle s’empressa d’arriver là où elle avait souhaité l’amener, un peu plus loin du village et en retrait dans la clairière d’une forêt. Cela lui permettrait de faire une plus ample démonstration de ses compétences tout comme observer celles de son désormais apprenti sans que quiconque ne puisse être mis en danger. Après tout, possédant nombreux poisons pouvant être dangereux. mieux valait ne pas mettre la population de Kumo en danger. Et puis, désormais chûnin, elle n’était plus confinée au sein du village, ce qui avait son charme, elle qui avait rêve de voyage depuis un bon moment déjà. Le quotidien pouvait devenir lassant et la routine n’était définitivement pas pour quelqu’un comme elle qui se refusait à l’inactivité.

- Si ça peut te rassurer, j’ai tout appris seule.

Faisant référence au fait qu’il n’avait pas eu le loisir de réellement en apprendre davantage sur cet art qu’était le leur, ne serait-ce que par manque de ressource de là où il venait.

- Kumo possède nombreux savoirs, ne serait-ce que dans sa grande bibliothèque. Mais j’ai aussi beaucoup d’ouvrages chez moi qui traitent le sujet. Sans compter que je répertorie dans des journaux toutes mes créations, mécanismes et poisons. Si tu as vraiment envie de t’améliorer sur le sujet, je te les laisserai. Par contre, cela va demander du sérieux et de l’implication de ta part.

De sa main n’ayant pas été blessée s’échappèrent des fils de chakra qui vinrent se saisir de la marionnette, l’activant du même coup. Elle la fit bouger, lentement, la faisant même se rapprocher du jeune homme qui se trouvait devant elle.

- Tu avais raison, elle possède plusieurs mécanismes pour des projectiles et des poisons. Mais elle n’a pas que ça.

Comme de fait, ses pattes étaient munies de griffes acérées. La faisant se relever sur ses pattes arrière, la marionnette s’éleva donc à la verticales. D’un léger mouvement, un liquide vint enduire les griffes, ce qui semblait bien évidemment être un poison. Lequel ? Elle-même devait souvent y porter une attention particulière pour éviter d’enclencher le mauvais poison.

- L’idée des marionnettes, c’est de menacer l’ennemi d’une arme alors qu’ils n’auront pas réaliser que le plus grand danger vient d’ailleurs.

Dans une situation comme celle-ci, il s’agissait bien évidemment du poison qui représentait une menace importante.

- Tu as dit avoir une marionnette, n’est-ce pas ?

Son regard était curieux quant à savoir ce dont il était capable de faire. Malgré qu’il commençait tout juste sur cette route, elle se devait d’admettre être contente de rencontrer quelqu’un d’autre avec des compétences similaires aux siennes. Certes ne pourrait-elle rien apprendre de lui, leur niveau étant complètement différents si elle comprenait bien. Toutefois, elle qui avait une passion certaine pour ses créations n’avait jusqu’alors jamais rencontré quelqu’un possédant un intérêt semblable.

- Et dis-moi quels mécanismes tu y as intégré.

Qu’elle sache ainsi réellement d’où partait son élève, qu’elle puisse ainsi prévoir le chemin qu’elle comptait lui faire prendre pour l’amener loin. Certainement pas pour en faire de lui le meilleur, après tout, pour se faire il se devrait de la dépasser, mais tout du moins de l’amener loin. Et puis, elle ne pouvait critiquer son ambition, il s’agissait sûrement de ce qui le ferait avancer sur cette route longue et sinueuse qui marquerait son apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 18 Mai 2018 - 22:58
Il restait souriant et joyeux, ne perdant pas une miette de ce que lui racontait sa Sensei. Après tout, il restait attentif car elle le lui a demandée -plus ou moins-, et il n'était pas idiot à ce point sinon, sinon il perdrait sa qualification d'en apprendre plus sur les marionnettes. Un très mauvais point pour sa "carrière" selon lui. Mais bon, ce n'était pas tout. Il murmurait ensuite des mots quant à sa première phrase

"-Hm, Sensei est donc une génie .."


Quand elle lui dit qu'il avait raison, il ne pu s'empêcher d'avoir un air fier sur le visage avec un plus grand sourire, bombant son torse d'une manière presque comique sans le faire exprès. Comment ne pas être fier quand sa sensei le félicitait ? Il allait sûrement se vanter, jusqu'à ce qu'elle parle de sa marionnette, et à ce moment il avait l'air vraiment excité. Il repliait en hochant rapidement la tête comme un enfant de haut en bas.

"-Oui oui j'ai une marionnette ! Regardez, regardez !"

Il sortait de manière maladroite un rouleau de l'intérieur de sa veste, le faisant tomber sous l'excitation. Il le reprenait depuis le sol en soufflant dessus pour enlever la "saleté". Il l'ouvrait pour invoquer sa marionnette, qu'il appelle "Le Diable". Sa toute première marionnette dont il avait forcément une affection toute particulière pour. Il s'avançait un peu pour finir juste à côté, tapotant son épaule en même temps.

"-Elle a 4 bras, dont 2 épées qui peuvent servir à attaquer l'adversaire. Mais comme c'est des épées à une main, elles attaquent vite mais peu de dégâts ! Mais apparemment, ça suffit pour les poisons hehe.~ Ensuite il y a aussi les cornes pour le poison, des projectiles qui peuvent sortir de sa bouche eeeet .. une queue de scorpion pour les attaques surprises sous sa cape !"

Il avait l'air vraiment fier de sa création, qu'il avait créée lui-même. Comment ne pas en être fier quand il la considérait son "chef-d'oeuvre" pour l'instant ? Etant sa seule et unique marionnette, il en avait prit le plus grand soin et avait tenté de la rendre aussi bien qu'il le pouvait ! Au maximum de ses capacités cependant.

"-Hey hey, vous en pensez quoi ? Impressionnée hein ? Je vous empêche pas de me féliciter vous savez. Même si je reste humble.~"

Il la regardait avec des tels yeux qu'on dirait un petit chiot attendant l'approbation de son maître. C'était même assez comique à ce moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Dim 20 Mai 2018 - 19:26
Le regard de la scientifique devint soudainement plus sérieux à la vue de la marionnette. Elle se rapprocha de cette dernière, beaucoup plus grande qu’elle, tout en posant une main sur celle-ci. Elle garda son attention sur ce que lui disait son élève concernant les mécanismes et autres de la marionnette tout en l’observant sous toutes ses coutures, tournant ainsi autour d’elle. Elle attrapa l’un des bras de la marionnette, l’un de ceux tenant les épées, observant la main avec attention. Déjà, mille et une idées fusèrent dans son esprit. Après tout, elle avait elle-même créé ses propres marionnettes, avec beaucoup d’attention et de minutie, et donc, elle était habituée, en quelque sorte, aux projets de ce genre. Pour elle, ses marionnettes étaient sûrement la seule chose qu’elle aimait d’un amour sincère, y ayant mis beaucoup d’énergie et d’implication à les créer. Elle les considérait presque comme ses enfants, si ce n’était qu’elle n’hésitait pas à les sacrifier pour se sauver elle-même. La relation qu’elle entretenait avec ses créations était assez particulière.

Laissant retomber le bras, elle dégagea la cape pour bien observer la structure, un sourire amusé venant prendre place sur ses fins traits à la vue de la queue de scorpion, quelque chose que possédait aussi toutes ses propres créations. Un peu comme sa signature, en quelque sorte. Elle trouvait donc bien amusant de trouver la même chose chez son apprenti. Finalement, son regard se posa sur lui, jeune garçon qu’il était au sourire niais. Elle se demanda comment quelqu’un d’aussi innocent pouvait s’intéresser à un art aussi complexe et dangereux qu’était le leur…

- C’est plutôt pas mal, assez basique toutefois. Quand tu me parles de projectiles, tu penses à quoi ?

Activant sa propre marionnette, elle la fit se déplacer dans un cliquetis sonore qui n’avait rien de rassurant. Une belle petite créature sortie tout droit des histoires d’horreur que l’on racontait aux enfants lorsqu’ils étaient jeunes, tout ça pour les effrayer.

- Quelque chose comme ça ?

Quelques senbons sortirent de la gueule de la bête qui s’était relevée sur ses pattes arrières.

- Ou comme ça ?

Faisant bondir sa marionnette, ce fut une véritable pluie d’armes qui s’abattit en plusieurs vagues sur le terrain d’entraînement, le recouvrant de kunais, shurikens, senbons et autres. Le tout fut envoyé à grande vitesse, ne laissant aucun doute quant à la menace que représentait sa créature faite de bois et autres matériaux.

- Comme tu l’auras vu, une petite différence de puissance.

Elle esquissa un sourire. Kuchiki était une belle création dont le nom avait été trouvé par sa meilleure amie. Une belle bête, fidèle alliée qu’elle utilisait presque tout le temps en combat.

- Pour ta marionnette, tu pourrais mettre des mécanismes de poison dans ses mains, cela viendrait enduire ses armes, pour plus d’efficacité.

Un conseil comme un autre venant de celle qui avait longuement étudié de sujet, pendant des années, et qui plus est passait la majorité de son temps dans un laboratoire. Elle n’était pas devenue directrice, en quelque sorte, de la branche scientifique, pour rien non plus. Elle était calée dans le sujet. Sortant un autre parchemin, elle vint faire apparaître Osoroshi, sa gigantesque armure qu’elle avait retravaillé dernièrement et qui lui offrait désormais une protection plus que conséquente.

- Mon armure.

Elle se décala, l’air de lui dire qu’il pouvait l’observer, de quoi peut-être lui donner des idées, tandis que la marionnette restait immobile, tenant dans une main une lance plus grande qu’elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Lun 21 Mai 2018 - 14:17
Il se remettait droit, correctement, et s'apprêtait à répondre à sa question quand elle montrait elle-même ses propres projectiles. Son visage rempli de fierté se vidait entièrement pour n'être rempli que d'étonnement et de respect envers cette sensei qu'il avait. Elle était bien plus douée que lui, ou peut-être qu'elle n'était pas douée et que ce n'était que du travail dur qu'elle avait.

"-Waaaah, vous êtes trop forte !"

Il secouait sa tête de haut en bas, clairement étonné par ce qu'elle venait de faire. Il ne pensait pas que les marionnettes pouvaient faire ça. Il ne pensait qu'ils ne pouvaient faire que la première, et vu son étonnement, il était facile de savoir lesquelles étaient ses "projectiles". Mais mettre un système de poison dans les mains ? Il y réfléchissait brièvement, avant de donner son avis à sa sensei.

"-Je pense que des armes cachées dans les bras qui ressortent des mains, et appliquer un poison dessus, serait plus pratique. Surtout qu'avec ses mains en plus il peut attaquer plus facilement .."

Il ne s'expliquait peut-être pas si bien que ça et ne disait pas tout ce qu'il pensait, mais c'était ce qu'il pensait; il ne voulait pas un système avec uniquement un poison, du moins pas comme ça, parce que ce n'était pas la meilleure chose d'après lui. Même s'il n'était pas aussi doué qu'elle pour l'instant, il avait sa propre "voie" en tête, sa propre vision des choses. Et il ne voulait pas dépendre à 100% sur elle, il voulait aussi suivre son propre chemin et avancer dans la voie qu'il voulait.

Son regard se portait juste ensuite sur la nouvelle marionnette; premier constat: elle pouvait en avoir deux en même temps. Ses yeux semblaient avoir des étoiles à l'intérieur. Il était vraiment étonné, et son respect ne faisant que grandir. Il s'approchait donc de la nouvelle marionnette, ou plutôt de l'armure, la touchant directement avec ses mains. Il était impressionné, parce qu'il n'avait pas pensé à quelque chose comme ça. Et c'était comme si de nouvelles idées venaient dans sa tête. Il devrait les dessiner plus tard, une fois rentré chez lui, car il n'avait ni papier ni crayon actuellement.

"-Woaaaw ! Je savais pas qu'on pouvait faire des choses comme ça ! C'est vraiment ingénieux ! Vraiment fort ! Mais du coup, si on peut faire des armures, faire des prototypes d'objets de la vie de tous les jours serait aussi possible .. Comme des sortes de clés, de cape spéciale, de bâton aussi ... C'est .. Woaaaah !"


Il pensait à voix haute, perdu dans ses pensées. Ce qu'il venait de penser pour les marionnettes n'était pas la voie "conventionnelle" mais plutôt quelque chose d'autre, après tout, qui penserait que même ses armes seraient des marionnettes ? S'il se penchait sur ça, il pourrait réussir à faire quelques attaques sournoises dont personne ne s'y attendrait. Il souriait pleinement quand il se rendait compte que ces idées lui venaient grâce à sa sensei, se retournant vers elle en lui rendant un grand sourire chaleureux.

"-Vous êtes vraiment douée Senseï. Merci !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 21 Mai 2018 - 21:38
- Au final, peu importe où tu mets le mécanisme, tant que cela vient recouvrir des armes, tu es certain de venir surprendre l’adversaire.

Souriant doucement, il savait aussi faire preuve d’ingéniosité, quelque chose qui n’était pas pour déplaire à la Tadaoki. Si elle avait eu droit à un élève qui se contentait des sentiers battus, sûrement aurait-elle abandonné le projet de le former. Or, en même temps, elle voyait mal le mettre à la charge de quiconque d’autres. Il n’y avait sûrement qu’elle pour tirer le plus de ce jeune genin, et, surtout, l’amener toujours plus loin dans son développement personnel. Apprendre seul était une chose, mais elle ne doutait pas qu’il pourrait progresser vite avec les bons enseignements. Et si elle, elle n’était pas spécialement douée pour enseigner à autrui, sûrement allait-elle devait sérieusement s’y mettre.

Faisant apparaître Osoroshi, il s’agissait de l’une des plus belles créations de la demoiselle. Renforcée de métal signé Metaru, elle était aussi imposante qu’elle en était solide. Il s’agissait de la seconde version de la marionnette, la première ayant connu quelques difficultés techniques qui s’étaient montrées terriblement dangereuses. Quelques souvenirs du pays du feu lui revinrent en tête, notamment concernant les blessures avec lesquelles elle s’en était sortie, ne serait-ce que parce qu’elle s’était retrouvée prisonnière de sa propre marionnette.

Une rire s’échappa de ses lèvres face à l’enthousiasme de son élève. Malgré qu’il puisse être agaçant (c’était ce qu’elle s’était dit dans les premiers instants de leur rencontre), au final, il semblait presque adorable. Une pensée qui vint déranger celle qui, d’ordinaire, n’accordait que très peu d’attention et d’importance à autrui. Avec un doux sourire sur les lèvres, il lui faisait un peu penser à un petit chiot qui essayait de réussir les tours que quelqu’un tentait de lui apprendre, avant de la regarder avec ses grands yeux, comme s’il était à la recherche d’approbation de sa part. L’équipe promettait d’être aussi épuisante qu’intéressante, bien qu’elle pouvait trouver désagréable cette façon qu’il avait de faire ressortir le côté un peu plus humain de sa personne. À voir.

- Douée, c’est vite dit. Il va falloir t’apprendre que ce n’est pas quelque chose que l’on dit aux autres. Si cela peut sembler un compliment, tu viens aussi discréditer les années de travail qu’il y a derrière tout ça.

Sa voix était calme, il ne s’agissait pas d’un reproche, surtout d’une façon de voir les choses qu’il n’avait sûrement pas. De toute façon, il ne semblait rien avoir de mauvais chez lui, si ce n’était qu’une innocence frappante.

- Notre art n’est pas quelque chose d’héréditaire et donc, nécessairement, cela va demander beaucoup d’entraînement, mais aussi des essaies et des erreurs. Comme celle-ci.

Elle donna un petit coup sur la cage thoracique métallique d’Osoroshi.

- Disons qu’il a eu une version un peu moins… Performante. Et beaucoup plus dangereuse.

Elle rigola doucement, quand bien même les souvenirs liés à cela n’étaient pas ce qu’il y avait de plus agréables. Même encore aujourd’hui son bras l’handicapait dans ce qu’elle voulait faire, l’engourdissement ne semblant pas vouloir passer.

- Montre-moi un peu ce que tu sais faire, en ce qui concerne le contrôle de ta marionnette.

D’une seule main, elle anima les deux siennes pour qu’elles se décalent, laissant ainsi plus de place au jeune homme pour qu’il puisse lui montrer un peu ce que savait faire sa marionnette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mar 22 Mai 2018 - 0:12
Il était vraiment surpris quand ses intentions avaient étaient mal comprise par Asami. Il avait certes dit qu'elle était douée, mais il ne voulait pas le dire dans le mauvais sens du terme comme elle venait de le dire. Il paniquait pendant un instant, jetant ses bras en l'air en tentant de s'expliquer de manière incohérente et en bégayant énormément, ses yeux ayant grossit en même temps.

"-J-Je voulais pas le dire comme ça ! C-C-C'est comme à force d'avoir beaucoup travaillé vous êtes devenue douée ... C'est .. Que .. VOILA QUOI ....."

Il était assez paniqué, après tout ayant déjà était "menacé" que s'il continuait d'agir comme il le faisait avant il n'allait plus être l'élève de cette personne, il se disait qu'il pourrait l'être à cause de ça ? Il n'en était pas sûr, mais il paniquait tout de même. S'il était viré dès le premier jour où il rencontrait sa senseï, comment ça serait vraiment gênant .. Bien plus gênant que de se prendre un vent en parlant à une femme .. Mais il essayait de se calmer, paraissant quand même agité et ça se voyait à cause de son expression qui montrait tout ce qu'il pensait. Il était incapable de cacher ses émotions. Son visage était comme un livre ouvert.

"-Des erreurs ? Quoi comme erreurs ? Et l'entraînement c'est obligatoire .. ?"

Il était assez intéressé malgré son agitation, essayant de se concentrer au maximum de ses capacités mentales. Il toussait donc doucement une seule fois pour se racler la gorge. Mais l'entraînement n'était pas ce qu'il appréciait le plus, il n'aimait pas vraiment s'entraîner car il transpirait pour rien, et il pensait qu'il ne ressemblait à rien quand il transpirait, ce qui mettait de grands malus quant à ses capacités à draguer. Il utilisait ensuite son chakra pour créer des fils avec ses deux mains qui le reliait lui et sa marionnette. Elle semblait s'animer, venant en vie suite à de petits cliquetis qui remettaient correctement en place chaque partie de son corps. Il ne savait pas comment montrer qu'il contrôlait bien sa marionnette, alors il décidait de le faire en .. jonglant avec ses deux épées et ses quatre bras. La marionnette jonglait donc avec aise et "grâce" avec les épées, comme si c'était un humain qui le faisait.

"-Euuuh, je montre comme ça ma maîtrise de la marionnette .. ??"

Il paraissait gêné de ne pas savoir comment le montrer, devenant un peu plus agité à cause de ça tout en détournant légèrement son regard vers la jeune femme, lui demandant plus de détails sur ce qu'elle voulait qu'il fasse exactement, ou si ce qu'il faisait était suffisant.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mer 23 Mai 2018 - 8:43
Elle qui l’avait seulement repris pour qu’il fasse attention à l’avenir, voilà qu’il se confondait en excuse. Laissant échapper à nouveau un rire, elle vint poser une main sur sa tête (elle était toujours plus petite que lui) comme pour venir le rassurer. C’était dérangeant pour elle que de faire face à tant de naïveté et de sincérité, elle qui se voyait à mentir à tous et chacun, ou presque. Il lui rappelait vaguement Shôran, certes en bien moins mature, dans la façon qu’il avait de se comporter, cette certaine innocence que tous les deux possédaient… Elle se demanda vaguement ce qui allait advenir du nécromancien, le jour où il serait confronté à la supercherie qu’était sa relation. D’ordinaire, elle n’était pas de celles à se soucier d’autrui, mais l’idée s’installait lentement… Cela en était désagréable.

Quant aux erreurs… Elle soupira. Elle n’était pas certaine d’avoir envie de raconter cette histoire encore une fois. Et puis, à chaque fois, cela la ramenait au fait qu’elle avait encore beaucoup de travail à faire pour en venir au niveau qu’elle souhaitait obtenir. Elle était forte, oui, mais définitivement pas assez. Elle se devait de redoubler d’effort, d’en faire toujours plus, ne serait-ce que pour tenir le rythme avec tous ceux qu’elle accompagnait. Elle l’avait remarqué, cette différence de niveau, à Hi, lorsqu’elle s’était retrouvée en équipe avec celle qui était désormais Raikage et un jônin d’Iwa.

Elle garda donc le silence, l’observant prendre le contrôle de sa marionnette. Les gestes étaient fluides, cela ne faisait aucun doute. Il s’était tout de même entraîné et avait les bases, ce qui était déjà bien. Attrapant un kunai dans sa pochette, elle le lança en direction de la marionnette, voir s’il aurait les réflexes de l’éviter ou encore tenter de le rattraper. C’était surtout pour venir tester le délai de réaction qu’il avait avec sa marionnette. Pour sa part, depuis le temps, elles étaient devenues une extension d’elle-même, elle n’avait même pas besoin d’y réfléchir que les choses se faisaient. Mais pour un débutant ? À voir.

- J’espère que tu n’as pas l’intention de te défiler aux entraînements. Même si la force physique n’est pas là où le marionnettiste brille le plus, j’en suis un parfait exemple, ils sont tout de même importants. Plus grande ta maîtrise et ta compréhension de tes marionnettes sera et plus fort tu seras, c’est aussi simple que cela.

Elle comptait donc s’assurer qu’il s’entraîne, ne serait-ce que pour faire de lui un apprenti digne de ce nom.

- Quant aux erreurs… Disons simplement que la version précédente de mon armure était plus fragile, et que c’est rapidement devenue une prison aux pièges dangereux.

S’en suivit d’un soupire las. Elle souffrait encore de cet événement, une blessure qui peinait à guérir, quoiqu’elle tentait de faire. Bon, elle ne faisait sûrement pas le principal, soit se reposer, mais elle avait trop à faire et trop à penser pour se le permettre. Pour le moment du moins. Et les choses ne semblaient pas vouloir se calmer, elle se devrait donc de supporter. Elle était plus forte que cela, de toute façon.

- C’est pour cela que je vais insister pour que chaque détail sur tes marionnettes soient impeccables et bien pensés. On apprend de nos erreurs, mais tu peux aussi apprendre des miennes pour t’éviter des ennuies.

Elle était sincère en prononçant ces mots, ce qui était assez étonnant. Quel professeur serait-elle si elle n’agissait pas ainsi.

- Sinon, tu as des questions ? C’est le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mar 29 Mai 2018 - 21:22
Il avait un air totalement suffisant en contrôlant sa marionnette qui jonglait avec ses deux lames. Il était fier, on dirait presque un homme du cirque. Mais sa marionnette restait sans expression. Après tout, ce n'était qu'une marionnette. Et il fut assez surpris de voir le kunaï qu'avait lancé Asami. Prit de court, il n'avait eu le temps que de faire en sorte qu'une des mains qui avait un sabre s'abatte avec puissance sur le kunaï, l'envoyant donc avec force contre le sol. Il essuyait avec son bras la sueur invisible qu'il avait sur le front, faisant comme s'il avait eu chaud.

"-Eeeeh, c'était bas ça ! C'était un coup bas, c'est de la triche ! Vous auriez pu prévenir au moins, j'veux pas de marques sur ma magnifique marionnette moi ... Et pour les entraînements, vous êtes sûres ? Enfin, j'veux dire .. ça fait transpirer quand même .. Et mes cheveux, vu leur état après, vous voulez pas les voir hein .."

Il la regardait avec une certaine inquiétude dans son regard quand elle parlait des défauts de sa marionnette. Après tout, même s'il ne la connaissait que depuis peu, elle restait sa sensei. Il ne voulait pas que du mal lui arrive, il était aussi simple que ça. Il voulait l'aider du mieux qu'il pouvait mais il n'avait absolument aucune notion de type médicale, ce qui était encore pire pour lui. Il jouait avec ses index entre eux, regardant Asami droit dans les yeux.

"-Eeeh, j'espère que vous iriez mieux quand même, j'ai pas envie de perdre ma senseï moi .."

Et quant à sa dernière question, il se stoppait net. Il prenait un air sérieux. C'était un air qu'il n'avait jamais eu jusque là. Même l'expression de son visage était sérieuse avec des sourcils froncés. C'était comme s'il allait parler des problèmes de la vie, de la chose la plus sérieuse du monde.

"-Quelles sont vos trois tailles ?"

Et quand il vu l'expression de la femme s'assombrir presque comme un nuage de pluie s'apprêtant à envoyer des tonnerres, il se reprenait directement, changeant aussitôt de sujet.

"-AHEM. Je voulais dire, est-ce que vous pouvez m'aider pour les poisons ? J'ai vraiment aucune notion sur ça, j'ai utilisé que cette marionnette là depuis petit moi .."

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Jeu 31 Mai 2018 - 5:02
La question posée par son élève alors qu’elle lui donne le loisir d’en poser quelques unes qu’elle espérait pertinentes furent suffisant pour qu’elle lui adresse un regard noir. Elle avait bel et bien eu droit à un imbécile comme seul élève. Et le pire dans tout cela, c’est qu’il semblait dénué de quelconque malice, assez du moins pour qu’elle se contente par la suite de rouler des yeux et passer outre ses commentaires particuliers. Sûrement aurait-elle préféré quelqu’un de plus sérieux comme élève, de moins exaspérant, alors qu’elle était convaincue que le marionnettiste qui se trouvait devant elle allait lui demander beaucoup de temps et d’énergie, chose qu’elle n’était pas certaine d’avoir. Après tout, les nombreuses responsabilités s’enchaînaient et elle peinait de plus en plus à suivre le rythme. Quelque chose qu’il n’avait pas besoin de savoir.

- Oui, je vais pouvoir t’aider. Certainement même. Par contre, ne t’attends pas à ce que je fasse tout pour toi non plus. Tu vas apprendre à faire les choses toi-même. Que ça t’ennuie ou pas, au final, tu n’auras pas le choix. Sauf si tu n’as pas envie d’y mettre les efforts nécessaires.

Le regard de la petite demoiselle se faisait sérieux. Malgré qu’elle n’était pas bien grande et malgré sa fine silhouette, Asami savait en imposer, de son charisme et sa prestance, ce qui se dégageait d’elle de façon plus ou moins naturelle. Elle était une belle jeune femme parfaitement en confiance de ses capacités, qui savait se faire respecter auprès des autres. Elle n’était pas facilement intimidable, ce qui se reflétait sur ses traits agréables où se partageait une douceur hypocrite et une arrogance qu’elle n’affichait pas aux yeux des gens.

- C’est comme les entraînements. Ce n’est pas un choix que je te donne. Pas si tu veux réellement progresser.

La jeune femme vint croiser ses bras sous sa poitrine, dévisageant toujours son nouvel élève d’un regard aussi doux que sévère. Elle se montrait compréhensive, certes, mais aussi intransigeante. L’art qu’ils maîtrisaient tous les deux était subtile et parfois difficile à comprendre, et cela lui demanderait effort de sa part s’il souhaitait arriver à amener cela à un niveau supérieur, à pouvoir prétendre être shinobi et amener ses marionnettes dans des combats pouvant être dangereux, voir même mortels.

- Et donc, tu me le dis maintenant, si faire des efforts n’est pas ce qui t’intéresse. Je n’ai pas de temps à perdre avec quelqu’un ne désirant pas apprendre. Au final, c’est ton choix.

La marionnettiste était toujours aussi calme, attendant finalement la réponse bien simple à sa question qui allait définir si oui ou non ils formeraient une équipe. Son regard se dirigea ensuite sur sa marionnette, semblant évaluer quelque chose.

- Oh, et je préviens. Les missions, ce n’est pas pour maintenant. Il va falloir entraîner ta maîtrise avant de te laisser aller sur le terrain.

Au cas où s’il s’imaginait déjà parcourir le monde, ce n’était pas exactement près d’arriver. Sûrement assez rapidement, oui, mais elle ne voulait tout de même pas lui créer de fausses illusions. Elle se devait tout de même d’être réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 1 Juin 2018 - 19:52
Il souriait quand elle disait qu'elle allait l'aider. Objectif n°1: passer plus de temps avec Asami pour qu'elle se rende compte de son charme; accompli ! Et il n'était pas dépité quand elle lui dit qu'il devrait mettre les efforts. Il le savait, c'était quelque chose d'inévitable et d'obligatoire. Il n'était pas contre, il était juste fainéant et ne voulait pas travailler. Car dès qu'il s'entraînait, il s'épuisait rapidement, et ça le mettait dans un état qu'il trouvait bien plus que désagréable, c'était un état où il vomissait presque. Mais bon, comme il ne s'entraînait pas souvent, ça ne risquait pas de s'arranger pour l'instant. Et malgré le regard et l'air sérieux de la femme, il restait totalement souriant avec un air positif autour de lui. Il n'était jamais triste, du moins pas encore sérieusement. Il riait donc doucement, secouant ses mains pour "calmer" la jeune femme.

"-Non, non. Si c'est ce que vous voulez, je mettrais les efforts nécessaires. Après tout, si je ne le fais pas, vous me prendrez pas dans votre équipe ! Je viendrais chez vous ou peu importe, pour récupérer les livres que vous avez sur les poisons, si ça ne vous dérange pas. Après tout, quitte à m'entraîner, je préfère le faire dans un labo plutôt que sur un terrain sous le soleil, uh .."

Au final, qu'il finisse dans son équipe ou pas, il s'en fichait un peu. Mais comme il a déjà était appelé à venir ici et à autant parler, la fierté qu'il avait l'empêchait d'accepter de se faire virer alors que c'est sa faute. S'il se faisait virer, ça devrait être dans un grand éclat, quelque chose d'émouvant, d'éprouvant ! Une histoire légendaire qui serait conté par tous et toutes. Il n'aimait pas les histoires ennuyantes, il lui fallait quelque chose qui pétille ! Et avec une telle senseï, il serait obligé d'avancer, car s'il traînait il risquerait de se faire frapper. Du moins c'est comme ça qu'il le voyait. Il souriait donc, posant sa main dans la chevelure de la femme comme elle l'a fait pour lui avant. Il avait déjà prit ses aises. Mais sous le regard de la femme, c'était comme si ses poils s'hérissaient. Il rétractait instantanément sa main en reculant d'un grand pas. C'était peut-être le pas de trop, alors il en profitait pour directement remettre sa marionnette dans le rouleau, se retournant pour prendre la fuite rapidement afin de rentrer au village. Il ne laissait derrière que des paroles qu'il gueulait.

"-Dans ce cas je vais m'entraîner tout de suite ! Loin d'ici ! Mais je vais m'entraîner hein ! Vous pouvez me faire confiance !"

Et pour Asami, au loin, elle pouvait voir qu'au bout de seulement quelques dizaines de mètres -ou moins-, Keitei avait déjà fait une pause à cause de son physique qui était faible. Il se retournait une dernière fois afin de lui faire un au revoir de la main pour recourir vers le village. Il n'avait pas de temps à perdre, parce que si elle décidait de le poursuivre pour lui mettre ce qu'il méritait, il aurait sûrement très mal .. Trop mal, même. Il ne voulait pas avoir mal, il n'aimait pas ça.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

[Équipe 4] L'innocence rencontre l'expérience

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: