Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Une nouvelle Ombre [Ft. Metaru Reiko]


Ven 11 Mai 2018 - 17:54
Mes pas résonnèrent dans le couloir de l’assemblée. De ma démarche habituelle – un mélange flegme et rapide - je me dirigeais vers le secrétariat, sachant que ce jour était, de manière générale, plutôt calme pour le Raikage, personne que je voulais justement voir.

Le menton baissé et le sourire aux lèvres, je m’imaginais déjà voir Reiko sur le siège de Raikage, vêtue de sa tenue de fonction. Elle ne l’était pas depuis bien longtemps, donc je tenais à voir comment elle allait. Et puis, qu’on le veuille ou non, le fait qu’on ait pas mal bossé ensemble alors qu’elle était Fukutaicho nous a pas mal rapproché. En tout cas, de mon côté, je l’appréciais pas mal. Le contraire, j’en savais trop rien. Elle était difficile à lire, et je n’ai pas vraiment eu l’occasion de le faire. Mais je ne crois pas trop m’avancer en disant qu’elle m’estimait un minimum. C’était suffisant pour moi, surtout avec quelqu’un comme elle.

- Bonjour. J’aimerais rapidement voir la Raikage.

Il fallait s’y attendre, mais c’était difficile d’obtenir une audience en déboulant de nulle part. Ce n’était pas trop un problème, j’allais attendre quelques minutes le temps qu’elle se libère. Ma position au sein du Conseil de Kumo me permettait d’avoir ce genre de petits privilèges, au moins. C’est toujours ça de gagner. Après environ dix minutes d’attente, la secrétaire me permit de me rendre dans les quartiers du Raikage. M’accompagnant jusqu’à la porte, elle allait m’annoncer avant que je ne l’en empêche gentiment. Ca va, je savais m’annoncer tout seul.

Devant la porte, je frappais trois fois, attendit un moment puis ouvrit la porte, laissant dépasser ma tête avant d’entrer, fermant la porte droit derrière moi. Je pivotais afin de lui faire face, admirant quelques instants Reiko à sa place de Raikage.

- J’aimerais bien dire « Bonjour Fukutaicho », mais on va partir sur un « Bonjour Raikage ». Ca ne te va pas si mal, c’la dit. lui dis-je avec un fin sourire sur le coin de la bouche.

Au centre de la pièce, j’attendais qu’elle m’invite à m’asseoir ou qu’elle se lève. Je ne sais pas ce qu’elle préférait faire, et puis, elle pourrait bien me demander de partir, après tout.

- Tu as un peu de temps ? Je te le dis tout de suite, ce n’est rien qui concerne Kumo, les shinobis ou quoi que ce soit. J’avais juste envie de parler un peu.

C’était la phrase clé qui pouvait tout faire basculer. Mais je pouvais qu’être honnête avec elle, de toute manière.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 16 Mai 2018 - 19:51
Assidue…

Le boulot de Fukutaicho c’était une chose, mais le boulot de Raikage s’en était une tout autre… Bien qu’en réalité, tu avais pu garder certains réflexes que tu avais développé durant les nombreux mois où tu avais servi le village comme représentante des forces de l’ordre. Gérer des effectifs, des problèmes, mettre en place des protocoles et des réunions… En soit, ce n’était pas bien différent à l’exception que tout était… plus grand et important en somme.

Enfin bref… Tandis que tu avais ta tête dans ta paperasse avec l’aide de Mei, l’ancienne secrétaire du Nidaime et secrétaire de l’actuelle Kage, celle-ci t’informa bien rapidement qu’un homme attendait de pouvoir voir ta présence. Un homme que tu connaissais bien et que d’une certaine manière, tu jugeais comme étant de valeur. Un soldat ayant la tête sur les épaules et à qui tu pouvais confier tes arrières si tu en éprouvais le besoin… Bien qu’à l’heure actuelle, ce n’était clairement pas le plus important.

Lui donnant alors l’opportunité de venir, cela ne changeait pas vraiment de quand tu étais Fukutaicho. Tu avais ton bureau et tu avais le choix d’accepter ou non que des gens viennent à ta rencontre. Et malheurs à ceux qui osaient pénétrer dans ton lieu de vie sans un accord préalable…

Fixant alors ton ancien équipier de la police, tu roulas les yeux au ciel lorsque celui-ci tenta une petite boutade sur tes nouvelles fonctions. En réalité, tu te fichais bien d’être Fukutaicho, Raikage ou même la Dame de Fer. Pour toi tu étais Reiko et rien de plus. A l’exception faite que tu n’avais plus besoin de casser les jambes à tout le monde pour imposer le respect désormais.

- Me parler tout simplement ?


Tu arquais un sourcil puis le second. Te faire perdre ton temps était bien souvent la pire idée qu’un être vivant était capable d’avoir dans sa courte existence. Et pourtant, même en sachant cela, celui-ci était venu papoter comme si de rien n’était…

Tu soupiras… Cela faisait de toute manière plusieurs heures que tu n’avais pas sorti ta tête de tes fonctions. Tu pouvais bien lui accorder un peu de temps. Puis, tu étais persuadée qu’il ne serait pas venu s’il n’avait vraiment rien d’intéressant à te dire, que ce soit personnel ou non.

- Bon et bien… Parle je suppose. A t’entendre parler, tu sais déjà de quoi tu veux discuter non ?

Te levant de ton bureau, tu venais à regrouper quelques papiers que tu positionnas dans un classeur avant de le ranger dans une des armoires. Un dossier en somme important, mais pas assez pour t’importuner trop longtemps non plus.

- On sait pas vraiment parler depuis le démantèlement du Soshikidan et votre visite à Ame.

Tu avais été d’ailleurs au courant qu’il avait échoué dans sa quête pour arrêter totalement Rei. Quoi que, ce n’était pas tant de sa faute, celui qu’on affublait du surnom de l’homme au chapeau était intervenu de toute manière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mar 22 Mai 2018 - 23:12
La première étape, la plus dure peut-être, était passée. Que ce soit de par son caractère ou de par sa nouvelle position, il n’y avait pas eu beaucoup de chance qu’elle m’accorde ce moment. Donc pour le coup, alors qu’un discret sourire se dessinait sur mon visage, je pouvais lâcher un petit soupir de soulagement en m’avançant vers elle - vers son bureau, plus exactement.

Comme à son habitude, elle soupirait. Je ne sais pas combien de fois elle l’a fait en me voyant ou en m’écoutant. Je pourrais presque en être vexé, à force, mais déjà je m’y étais habitué, et ensuite c’est pas comme si ça changeait quoi que ce soit. Parfois c’était un signal pour changer de sujet, parfois c’était parce que quelque chose l’emmerdait, parfois c’est juste… j’en sais rien, des petits trucs qui ne doivent pas être si importants que ça. Pas assez pour que je rentre chez moi le visage baissé.

- Non, pas vraiment. Et même avant, si ce n’est au Kyuubu et de manière limitée, on a pas eu trop d’occasions, notamment avec la délégation pour Iwa.

Dans un mouvement mécanique, je faisais quelques pas afin de trouver un endroit où me poser. Je n’avais pas vraiment envie de m’écraser contre la chaise alors je me dirigeais vers l’une des vitres et observais au passage son bureau, avant de diriger mon regard vers elle.

- Je voulais d’ailleurs abordé ça plus tard. Ca aurait fait une bonne transition mais… si tu m’le permets, j’vais d’abord me renseigner sur des trucs moins protocolaires. ‘pour ça que je suis venu, après tout.

Mon menton la désignait dans un bref mouvement alors que je jetais un coup d’œil au chapeau de Raikage qui était posé sur son bureau. Elle ne le portait logiquement pas à l’intérieur et alors qu’il n’y avait aucune visite spéciale, mais la connaissant, je ne pense pas que ce soit la chose qu’elle préfère porter.

- Alors… comment ça se passe ? Tu t’en sors avec tout ce boulot ? lançais-je calmement en regardant les nombreux dossiers qui tapissaient tous les murs et chaque surface. Je profite de venir maintenant car t’es au début de ta vie de Kage et que tu n’as, du coup, pas encore énormément de boulot et parce que, l’air de rien, l’unité policière fait assez vide sans toi.

Le haussement de mes épaules était assez parlant. Je me montrais plutôt jovial depuis mon arrivée, bien que je gardais mon habituel calme, mais il était clair que quand j’avais dit ça, je mentais pas. Après j’étais pas vraiment proche des autres Buntai, c’est sûr.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Une nouvelle Ombre [Ft. Metaru Reiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée
Sauter vers: