Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Progrès constants (A. Hisao)


Dim 13 Mai 2018 - 16:37



Nous nous étions croisés, entre aperçus, et en de très rares occasions adressés la parole. En fait la seule fois où j’avais entendu sa voix fut lors de cette réunion ou plutôt de ce briefing pour nous expliquer ce que notre équipe constituée pour l’occasion allait devoir faire au pays de l’eau. Alors, en dehors de savoir qu’il était jônin et membre du conseil de Kumo, je ne savais pas vraiment grand-chose sur lui. Était-ce pour le mieux, ou pas ? Je n’en savais donc rien. Puis, ce n’était pas non plus comme si j’avais tenté de l’approcher ou de m’y intéresser. Après tout… il n’était qu’un homme et ne représentait pour moi que deux choses : l’ennui et les ennuis.

Mais bon, je ne pouvais pas non plus me permettre de le juger juste sur ce simple fait. J’avais compris depuis le temps que tous les hommes n’étaient aussi… mauvais que ça. Et même que ce fut davantage leur statut que leur nature qui les rendait, à priori, aussi… méprisables. Je soupçonnais même, maintenant, que cet état de fait n’était propre qu’aux Samouraïs. La plupart d’entre eux, pour ne pas dire la grande majorité, était méprisable. Est ce que cet Hisao l’était aussi ? Je le découvrirai surement tôt ou tard et peut-être serait-il le premier de la gente masculine de Kumo à confirmer la règle…

Je fus alors assez surprise ce jour de le croiser aux abords du complexe scientifique. Ce n’était d’habitude pas dans ce genre d’endroit que je l’apercevais ; et comme j’allais obligatoirement le croiser, alors que je repartais chez moi, je ne pouvais simplement pas me contenter de l’ignorer. Ce qui ailleurs dans le village ne m’aurait absolument pas dérangé en fait, avec la foule, le passage, le reste… Je pouvais même faire semblant de ne pas l’avoir vu. Mais là… Il n’y avait personne d’autre que nous deux qui allions inexorablement nous croiser. Abordant alors un sourire détendu je lui fis d’abord signe.

-Bonjour Hisao-sama. Ouais bon, le sama était clairement de trop, mais… trop tard. J’aurais pu me contenter de ça et continuer mon chemin mais évidemment je ne pouvais pas… Ma sale curiosité m’y obligeait. Comment allez-vous ? Hum… Vous allez au complexe ? Un problème de santé ? Je peux vous recevoir, si vous voulez ? Oué j’étais même allée carrément trop loin, et s’il me répondait « oui » ? Dans quoi venais je de m’engager alors que c’était l’heure de ma pause… En plus, cela ressemblait à de l’excès de zèle, ou pire encore, à… « de la lèche » ? Erf… Faire ça… à un homme… Enfin, si vous avez besoin hein ! Avais-je rapidement repris.

Je comptais évidemment sur la chance…





_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 14 Mai 2018 - 20:24
En début d’après-midi, fraîchement sorti d’une interminable réunion du Kyuubu, je m’étais décidé à aller voir comment le projet d’Asami avançait. Elle prévoyait effectivement des portes ouvertes pour présenter aux jeunes – et moins jeunes – intéressés le Complexe Scientifique, ce qu’on y fait et sûrement les profils qu’ils recherchent en vue d’un futur recrutement. Ou tout simplement pour ceux désireux de s’inscrire à l’un des départements du Zaikugai.

De mon côté, rien de tout cela m’intéressait vraiment. Enfin, si, bien sûr, d’autant plus que c’était l’une de mes élèves qui préparait tout ça. Mais si j’allais la voir, c’était davantage pour elle et pour voir son travail, plutôt que l’avancée du projet en lui-même. Mouais, on dira que la différence entre les deux est mince, mais pas tant que ça, finalement, d’où la précision.

Après avoir fait plusieurs fois le tour, après avoir subi quelques taquineries de la Tadaoki et après m’être emparé d’un thé à emporter, je sortais finalement de l’enceinte du bâtiment et entamais ma marche pour rentrer chez moi. Je n’avais pour le moment pas trop d’obligations. Mon retour et mon futur départ me permettait de respirer un peu. C’était pas plus mal.

Plissant les yeux, il me semblait soudain reconnaître une personne que je connaissais très peu, mais que j’avais pu ‘’rencontrer’’ lors de la délégation à Iwa. Je l’avais également brièvement vu pour la mission à venir, mais bon, ça s’arrêtait là. Alors que j’allais tout simplement incliner la tête à son encontre pour la saluer, elle semblait vouloir parler… et y ajoutait même les formes.

- Euh…

‘’Sama’’ ? Non mais, j’avais envie de la rassurer tout de suite sur ce genre de formalité, mais elle enchaîna sur des choses qui me surprirent trop pour que je puisse l’interrompre. Toujours de mon visage calme et flegme, j’arquais lentement le sourcil alors qu’elle termina finalement ses demandes – qui étaient bien gentilles, hein, mais plutôt surprenantes.

- Oi. Oi. Tranquille, pas besoin de ce genre de suffixe. Hisao, ça me suffit largement. Pas de sama, de monsieur, de formes de politesses exagérées…

Je m’interrompis mais de ma main dessinait quelques cercles, indiquant que plusieurs exemples auraient pu encore être donnés.

- Pareil pour le vouvoiement, mais je peux comprendre que ce soit plus naturel pour certaines personnes. Personnellement, et si ça te dérange pas, je me permets de te tutoyer.

Et bien sûr, comme mon comportement et ma remarque le laissèrent entendre, elle avait à tout moment le droit de préférer le vouvoiement. A force, je commence à m’y habituer, après tout.

- En fait, je reviens du Complexe. Je suis allé voir quelques minutes mon élève, Tadaoki Asami. Et… merci de t’en inquiéter, mais aucun problème de santé. Malgré ce sur quoi on est tombé avec Shizen, on s’en est très bien sortis. Je marquais une petite pause, empoignant mon Kiseru d’une main et piochant du tabac de l’autre. Et toi ? On a pas vraiment eu l’occasion de se parler, en fait. Comment tu te portes ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 16 Mai 2018 - 0:03




J’étais d’accord avec lui, il n’y avait pas lieu d’être aussi formel. Ce genre de formulation était pompeuse plus qu’autre chose et ne me ressemblait clairement pas, pourquoi changer avec lui ? Il n’était que membre du conseil de Kumo après tout. Je préférais donc largement lui parler aussi naturellement que je pouvais le faire avec les autres. Sauf avec Shuuhei, je devais absolument garder cette barrière pour garder ce fou. Au moins cela me rassurait un minimum de savoir que je n’aurais pas à faire des courbettes à quelqu’un, encore plus à un homme…

-Tant mieux alors ! Soupirais-je. Je n’aime pas spécialement ça non plus, comme ça on est deux. Quand on m’appelle Docteure… Avais-je ajouté avec une petite moue. Non non, vas-y c’est bon. Pas besoin de me le dire deux fois.

Deuxième bonne nouvelle, il n’avait pas besoin d’une consultation ; je n’avais donc pas besoin de retourner à l’intérieur du complexe, retournait au deuxième étage où se trouvait mon « bureau », ni rien de tout ça ; ce qui arrangeait, mais vraiment, mes affaires. Mais ce qu’il venait de dire m’avait interpellé, ô pas qu’il soit allé voir Asami, ça… c’était anecdotique, moi-même la « visitait » assez régulièrement… Non, ce fut cette histoire avec Shizen –le directeur de l’institut- qui me laissa comme un étrange écho…

-Hum… ça va… Dis-je pensive. Vous êtes tombés sur quoi avec Shizen ? Ca ne concernerait pas… un poison ? Ou… quelque chose de corrosif ?

Il était assez étonnant de constater à quel point le cerveau humain était capable d’établir des liens entre des faits semblant ne rien avoir en commun. Et surtout, que je me souvenais de tout, avec exactitude, et que ce qu’il venait de dire aussi vague cela restait ; me rappelait ma première rencontre avec Reiko. Enfin, j’avais aussi la fâcheuse tendance à établir tout un tas d’hypothèse autour de certaines situations que j’imaginais possibles. Et continuai d’en échafauder jusqu’à comprendre la vérité, même si on me disait le contraire. #Raizen

Bon, évidemment, la question était très étrange posée comme ça alors que nous nous tenions debout, face à face, juste devant le complexe… Qu’importait, il n’y avait jamais de mauvais moment pour poser des questions…


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Progrès constants (A. Hisao)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: