Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Arrivée aux petits Crocs Rocheux (Libre)
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 16:46 par Sharrkan

» Galerie du Sucre; Midori
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 16:45 par Suzuri Akina

» Feuilles volantes [Pv: Akina]
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 16:17 par Suzuri Akina

» [A/Offi/Ame] Préparer l'assaut final de la Pluie [Katsuko - Taishi - Fujin]
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:53 par Narrateur

» À ma douce moitié
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:46 par Mei

» A l'attention du clan Metaru
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:41 par Hokazuka Rie

» Comme avant. [ft Mafuyu]
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:35 par Mugen Oda

» De grande soeur à senseï [PV : Nagamasa Kagura]
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:18 par Nagamasa Kagura

» Connaissance de cause (Libre)
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 15:03 par Suzuri Akina

» Gillet jaune (Mission )
La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) EmptyAujourd'hui à 14:08 par Nihito Meho

Partagez

La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre)

Kuronushi Arima
Kuronushi Arima

La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre) Empty
Lun 14 Mai 2018 - 8:44
L'esprit embrumé
Un jour comme un autre au village des brumes. Enfin, un jour comme un autre, c’était vite dit. En effet, aujourd’hui, pour la première fois depuis fort longtemps, Arima s’ennuyait. Ce n’était pas arriver depuis bien longtemps au brun, qui se baladait dans les rues en soupirant, sa boule de poil rousse marchant à ses côtés. Il avait d’ailleurs droit à plusieurs regards vis-à-vis de cela. Stupéfaction, admiration, tendresse envers l’adorable renard… Que de réactions diverses pour un village remplis de gens tout autant variés.

Il regarda le ciel, brumeux comme bien souvent, avant de se dirigé vers la place centrale, autant aller manger un morceau en attendant de trouver quelque chose à faire, non ? Et puis de toute façon, il commençait à avoir un peu faim, sauter le petit déjeuner n’était peut-être pas l’idée du siècle après tout. Il prit donc place à un stand de ramen ouvert, s’asseyant calmement en commandant un bol, et comme toujours, deux ou trois dango. Il demanda aussi un peu de viande séchée pour l’animal qui le regardait avec des yeux de lapins, un comble pour un renard n’est-ce pas ?

Enfin bref, il attendit le plat, tendant le morceau de viande à Yogan (le renard) en attendant on plat de nouilles. Il s’étira un peu penchant la tête en arrière pour regarder le ciel encore une fois. Ahlala, ce qu’il ne donnerait pas pour être en charmante compagnie pour savourer son plat… Enfin, charmante autre que son renard, dire qu’il n’était pas adorable serait mentir et faire preuve de mauvaise foi ! Il se balança un peu sur sa chaise, se remémorant ses premiers jours à Kiri… Soigner ses blessures, physiques tout du moins, celle du cœur étant encore là, bien présentes. Même si ses coupures, ses brulures, avaient cicatrisées, son corps lui, saignait encore d’une douleur qu’il n’oubliera probablement jamais. La perte d’un être chère… L’incapacité de protégé ses proches, la perte de son innocence… Il n’avait que trop perdu ce jour-là, et jamais plus cela ne se reproduirait, ça, il se l’était promis.

Il retira son katana, glissé dans son obi, et la déposa contre le bord de l’échoppe, laissant son renard venir s’installer sur ses genoux, il le caressa doucement, sans vraiment le regardé, perdu dans ses pensées, il ne savait que faire. Il avait besoin de devenir plus fort, à défaut d’être capable de totalement se fermer aux gens, il devait devenir assez puissant pour pouvoir les protégés. Être capable de faire en sorte que cette fameuse nuit d’hiver, aussi chaude qu’un été caniculaire, de par les maisons en flammes, soit la seule de ce type qu’il aurait à vivre. Il savait que tout n’était pas blanc ou noir, qu’il y avait autant de bonne que de mauvaise chose, mais… Il ne pouvait s’empêcher, au fond de lui, de se dire que les bonnes choses étaient bien moins présentes que les mauvaises.

La nature de l’homme elle-même rendait le contraire peu probable. Certes, l’homme peut être bon, compréhensif, généreux… Mais la plupart du temps, l’être humain ne vaut pas mieux qu’une bête sauvage. Égoïste, sans pitié, accro au pouvoir… La stupidité incarnée. Il avait aussi remarqué une chose, c’était les hommes, et non les femmes, le plus souvent propice à ce genre de futilité, et on s’étonne qu’il préfère passer son temps avec des femmes plutôt que des hommes… Voyant son plat arrivé, il hocha la tête en guise de remerciement et se mit à manger tranquillement.





To be continued...
Revenir en haut Aller en bas

La brume de l'esprit : l'ennuis (Libre)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: