Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Bulle Immobilière (PV Aburame Shioshi)


Lun 14 Mai 2018 - 19:14
Alors que la matinée s'annonçait calme et tranquille, car il s'agissait d'un de mes jours de RTT, le ninja-facteur m'apporta une bien étrange invitation. Le carton d'invitation, qui était aussi raffiné qu'élégant, était recouvert de feuille d'or. J'en ouvris le cachet, et lis le contenu du carton :

Momonga Zhou,

Vous et certains de vos camarades Kirijins ont été choisis afin d'assister à la présentation du projet « Aqua-Living », qui aura lieu au sud des Marais de Kirigakure no Sato. Vous en saurez plus sur place, rendez-vous ce jour-même, à onze heures précises.

Signé : La fondation Marlon.

La fondation Marlon ? Inconnue au bataillon. Il fallait dire que les préoccupations du business étaient à des lieus des prérogatives des shinobis du village. Surtout que la plupart des grosses affaires prenaient forme sur le continent, et non sur notre archipel. En tout cas, cette histoire d'Aqua-Living était aussi intéressante qu'inattendue. J'enfilai sans attendre ma combinaison moulante et saillante, puis sautai par la fenêtre de mes goguenaux afin de sauter de toits en toits, et de trouver le lieu de rendez-vous. Pas difficile, je connaissais le village comme ma poche. Autour de Kiri, s'étendait un marécage brumeux à perte de vue, offrant ainsi une protection naturelle contre tout intrus. C'était un endroit incontournable, et emblématique des ninjas de Kiri.

Au sud de ce dernier, je retrouvai tout un attroupement. Il y avait là une bonne centaine de ninjas de Kiri, et à première vue, il s'agissait tout simplement de Genins. Il y avait également des espèces de mercenaires un peu partout, et d'étranges gardes du corps, habillés en costard-cravate et portant des lunettes noires. On retrouvait également des serveuses sacrément aguichantes et en partie dénudées. Un petit orchestre était là pour mettre l'ambiance, et on retrouvait ça et là des hommes d'affaire. Mais je remarquai aussi la présence d'officiels du village. Des ninjas qui avaient été nommés fraîchement à des postes élevés de la hiérarchie depuis la prise de pouvoir de Hyôsa Hakyô. Qu'est-ce que signifiait tout ceci. Prêtant l'oreille autour de moi, j'entendais mes camarades s'étonner de cette étonnante réception. Mais méfiance, il y avait peut-être des espions. Notamment un jeune Kirijin, vêtu de noir jusqu'à la mâchoire, et aux cheveux longs … Celui-là ne me quittait pas du regard. C'est alors qu'une des éminences du village, prit la parole et se saisit d'un micro.

Messieurs, mesdames ! Merci de votre attention. Je suis Hyôsa Akkura, un des chambellans de notre très cher Mizukage, j'ai nommé le vénérable Hyôsa Hakyô. Nous sommes heureux de voir autant de ninjas du village présents pour la présentation qui va suivre. Vous l'avez remarqué, il n'y a ici que des Genins. Tout simplement car il s'agit de l'arrière-garde de notre village. Les Genins, agissent au plus près de nos citoyens, ce sont eux qui chouchoutent notre foyer commun ! Ce sont donc eux, les premiers concernés par le projet Aqua-Living. Mais qui de mieux pour en parler, si ce n'est que le remarquable instigateur de ce projet … J'ai nommé Roméo Balkany !


Merci, merci, Ah ah ah ah ah ah …

Un énorme balourd monstrueux fit alors son apparition. Roméo Balkany. Personne n'ignorait son nom, il était presque l'égal de Donald Trompe, le roi d'un pays lointain. Balkany, lui, était réputé pour sa pingrerie extrême, et pour son talent incroyable à passer entre les mailles du filet de la justice fiscale. On le surnommait « l'as des as de la fraude ». Détournements de fonds publics, racket municipal, conflits d'intérêt et j'en passe … Sa fortune était si colossale, qu'il était impossible de la définir, tant il usait de paradis fiscaux ici et là. Mais sa boulimie ne se résumait pas à sa simple apparence, non, il était fou d'immobilier. Sa dernière folie fut la défunte ville de Canéjan. Etant le maire de celle-ci, il avait fait tellement construire de résidences, que la ville s'était écroulée sur elle-même, et qu'il n'en restait plus qu'un trou béant menant droit dans les abysses de la Terre. Bref, cet ogre n'était jamais rassasié dans sa démesure, et s'il était là, c'était pour de mauvaises raisons.

Merci, merci pour cet accueil. Longtemps, les anciens Mizukage de votre village ont refusé la main tendue que je leur apportait. Cette époque est révolue. L'ère du changement approche, et ceci grâce à Hyôsa Hakyô, le vénérable chef de votre village de ninja. Sachez, chers Kirijins, que votre chef voit les choses en grand. Ce qui nous fait un point commun. Pour que Kiri gagne en puissance, il lui faut de l'argent. Et pour avoir de l'argent, il n'y a qu'un seul mot qui compte : attra-cti-vi-té ! C'est pourquoi, je présente aujourd'hui, l'Aqua-Living, mon nouveau projet immobilier pour Kirigakure no Sato. Pas d'inquiétudes, j'ai retenu la leçon de Canéjan. Les sols de cette ancienne ville n'étaient pas assez robustes pour soutenir toute cette masse résidentielle que j'avais fait construire. Et puis quelques centaines de milliers de morts, ce n'est pas grand-chose, AH AH !

Il s'épongea son front dégoulinant de sueur et poursuivit :

J'ai donc pour ambition de faire construire des résidences sur les marécages de Kiri ! Le problème que j'ai rencontré à Canéjan, ne se posera pas, je vous le garantis. De plus il s'agira de résidences dernier cri, et abordables pour tout le monde ! Des milliers de personnes viendront vivre à Kiri, et feront ainsi de ce village, la première métropole ninja ! Surpeuplée, à la pointe de la technologie et riche, imaginez les possibilités pour l'ambitieuse force armée qu'à l'intention de former votre Mizukage. Aujourd'hui, je viens vous convaincre, vous, Genins de Kiri, afin que vous votiez. Pour ou contre ce projet ? Car c'est la condition qu'a posé Hyôsa Hakyô, si mon projet venait à voir le jour. Que la sauterie continue, je vous suggère de discuter entre vous, ou avec mes collaborateurs !

Les applaudissements furent mitigés. D'ailleurs, très peu de Genins étaient bottés à l'idée de confier les marais à un tel constructeur de résidences. Depuis toujours, les marais étaient le symbole du village. Difficile de faire une croix dessus, mais ces nouvelles résidences pouvaient amener à une expansion gargantuesque de Kiri. Et la soif de puissance du Mizukage, était sans limites, disait-on. Mais de nouveau, le mystérieux jeunot me sortit de mes réflexions. Adossés contre le stand des saucisses panées, il continuait de m'observer silencieusement. N'écoutant que mon intuition, je décidai de percer les intentions de cet individu. Une fois en face de lui je m'exclamai :

Eh bien jeune homme ? Tu veux ma photo ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Lun 14 Mai 2018 - 22:56
Le prophète.
Voilà peu de temps que Shioshi a officiellement le rang de Genin de Kiri. Il effectue missions après missions dans l’unique but de trouver son guide. Aujourd’hui, c’est son jour de chance •••

Je ne savais toujours pas ce que je voulais faire de ma vie. Plus j’enchainais les missions, moins je gardais espoir de trouver la personne qui me guidera. Je broyais du noir un peu plus chaque jour. J’avais eu dans l’idée de me mettre dans un sac de pomme de terre, y ajouter des pierres, le fermer et me jeter à l’eau, mais j’étais malheureusement devenu trop grand pour ces sacs là… Bref, je me levais comme tous les matins sur les coups de midi, je n’étais pas du matin étant donné que je passais la plupart de mon temps le soir à me scarifier les bras ou a jouer à des jeux de société. J’étais particulièrement fan du jeu Overwoutch, où je pouvais me bagarrer contre d’autre copains imaginaires, à l’aide d’arme futuristes. C’étais des matchs de six contre six, j’adorais vraiment, sauf que mon cousin imaginaire ne voulait pas y jouer car il pensait « que ça allait vite le souler », donc j’étais triste.

Dès mon réveil je prenais le temps de me faire un petit déjeuné équilibré et protéiné pour bien démarrer la journée. Après mon festin je partais vider mes intestins dans des toilettes publique, je trouvais ça bien plus amusant que seul chez moi. Selon les repas de la veille, j’arrivais à faire fuir tous les passants de la ruelle, l’odeur était infecte. Enfin passons les détails futiles de ma journée. Je me rends ensuite au bureau des missions afin de récupérer un ordre de mission et je passe le reste de la journée à essayer de résoudre la mission. Voila grossomerdo une journée type pour moi, mais aujourd’hui ce fut légèrement différent. J’étais arrivé en début d’après-midi, comme à mon habitude je restais discret et je regarder le mur des annonces. J’avais attrapé un ordre de mission qui me semblais bien, je devais m’occuper d’une vielle dame incontinente et lui changer ses couches. Je m’apprêtais à quitter le bureau quand un des agents me bloqua le passage, attrapa mon ordre de mission et dit :

« Hey ! salut Gringo, je vois que tu pars pour une mission périlleuse ! Le ninja précédemment affecté à cette dernière a jeté l’éponge après avoir perdu mon sens olfactif… Mais tu sembles courageux, t’engager comme ça tête baissée, c’est remarquable et c’est une personne comme toi dont j’ai besoin ! Il y a plus urgent que nettoyer le fion de Madame Diarrhai. Un promoteur immobilier du nom de Roméo Balkany se trouve sur nos terres, il a pour but de construire des résidences. Malheureusement, il se trouve qu’il fait de l’ombre à un autre promoteur immobilier qui souhaiterai avoir plus de renseignement sur le projet de ce « Roméo Balkany ». Ta mission si tu l’acceptes, serait une simple prise d’information lors un meeting privé. L’homme qui souhaite acquérir ces informations n’est autre que l’ancien maire de Saint Jean d’Illaque, Pierre Cahuzac ayant décimé la population entière de la ville par asphyxions après avoir détruit tous les espaces verts pour y implanter des logements sociaux… Il est aussi notamment recherché par le pays d’Iwa, il aurait fait du blanchiment de fraudes fiscales dans le village de Suisse… Enfin passons, il promet une belle récompense pour le village en échange d’information, donc es-tu partant ? »

« Oui je suis partant, peu m’importe ma mission je l’effectuerai. Si elle devient périlleuse et que je meure tant pis… La mort ne me fait pas peur, en réalité je souhaite mourir, peut être qu’il faudrait que j’aille nager dans l’étang des piranha… »

« C’est ce que je voulais entendre, tiens voilà une invitation falsifiée, avec ça tu n’auras aucun mal à y rentrer. Soit sur les lieux demain pour onze heure précise. »

Je m’étais lancé dans un bourbier pas possible, il fallait que le lendemain je me lève tôt et ça, c’était compliqué pour moi. Le soir même je n’avais pas joué au jeu, au lieu de ça j’étais parti assister à un spectacle de marionnette nommé « Game of Etron », c’était très long et je n’avais pas bien compris, une histoire de sexe entre cousin/cousine… Le lendemain je m’étais donc levé tôt et je m’étais rendu sur place comme prévu. Le faux passe avait été accepté et j’avais pu intégrer la foule. C’était un mélange entre des Genins du village et des aristocrates, un mélange bien hétérogène. Rien n’avait commencé mais je commençais déjà à m’ennuyer, j’éprouvais un sentiment de solitude profond. Je pensais que cette mission allait être longue mais tout changea quand je croisai le regard de cet homme. Un ninja sortait entièrement du lot, il avait une prestance hors du commun. L’homme était vêtu d’une tenue en cuire moulante noire et avait une cagoule laissant apparaitre les traits de son visage. J’étais stupéfait, cet homme, dès le premier regard j’avais deviné ce qu’il était, mon guide ! La réunion se déroula, un homme obèse arriva, ce devait être ma cible. J’écoutais son déballage de connerie, mais je n’avais d’yeux que pour ce magnifique ninja, qui était-il ? A la fin du discourt, je ne pu me retenir de l’observer, il l’avait remarqué. Il se rapprocha de moi et me dit :

— Eh bien jeune homme ? Tu veux ma photo ?


« C’est vrai ? Vous voulez bien me donner une photo de vous ? Je l’accepte volontiers ! Je la mettrai sur ma table de nuit et je penserai à vous chaque nuit. Vous êtes spectaculaire, incroyable, que dis-je, vous êtes un dieu vivant ! Je me nôme Aburame Shioshi, pourriez-vous devenir mon senpai ? Vous êtes mon guide, je veux être votre élève ! Donnez-moi un but dans la vie, donner moi un rôle dans ce monde ! »

Je l’avais trouvé, mon guide ! J’étais à présent sur d’une chose, j’allais le suivre jusqu’à ce que je découvre mon rôle dans cet univers !


_________________
L'art de combattre Une épée pour frapper
Une lame pour trancher
Une arme pour tuer

L'art du NinjustuDes tours pour surprendre
Des objets pour piéger
Des insectes pour tuer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 15 Mai 2018 - 14:52
La réponse du gamin fut pour le moins déconcertante. Mais je savais déceler l'étincelle de la fougue de la jeunesse, et la destinée d'un futur syndicaliste de village. Il avait certes l'air frêle, mais ses vêtements paraissaient tout de même un peu sinistres … Surtout avec le motif en tête de mort au niveau du menton. Il avait des petits yeux, presque fermés, et des cheveux longs et raides, qui tombaient sur son visage. Mais la chose intéressante était celle-ci : c'était un Aburame. Ce clan légendaire était connu pour son maniement des insectes. J'ignorais même qu'il existait des représentants de ces ninjas d'exceptions à Kiri. Mais les présentations étaient faites, je ne pouvais pas en rester là.

J'apprécie ton euphorie, jeune bambin, mais il va falloir faire tes preuves. Je ne dispose pas de mon enseignement à n'importe qui, vois-tu. Le syndicalisme est une voie sombre et tortueuse. Les plus braves y laissent leur âme. Au bout de ce chemin, il y a tout ce que recherchent les hommes dans ce monde : les RTT. Mais ils y perdent beaucoup. Es-tu prêt à tout sacrifier pour notre cause ? Et puis si nous gagnons les RTT, il y aura encore beaucoup de combats à mener : l'indemnité chômage, les primes d'invalidité, ou encore les arrêts maladies dûs aux genoux qui se gorgent d'eau, et qui nécessitent des ponctions … Mais j'oublie les bases : je suis Momonga Zhou, la Carpe Ombrageuse de Kirigakure no Sato ! J'ai effectué une mission de rang E, sache-le, et elle consistait à nettoyer l'appartement de Mme Dos Santos pendant qu'elle faisait ses courses. J'ai failli y laisser la vie … Si tu tiens vraiment à m'aider, ouvre les yeux. J'ai l'impression que cette histoire est une vaste fumisterie. J'attends ton rapport, mon fils spirituel.

Telle une loutre volante, je me retirai avec élégance et légèreté. Je venais peut-être de me faire un allié dans cette histoire, mais le projet « Aqua-Living » sentait le caca boudin à plein nez. Elle tenait à peu près la route, mais comment le Mizukage pouvait-il accepter de vendre une partie des marais à un promoteur immobilier ? C'est alors qu'une distribution de cadeaux se déroula sous mes yeux. De nombreux Genins se retrouvèrent avec des bijoux hors de prix, ou des pierres précieuses rarissimes ! Balkany voulait faire preuve de largesse, et certainement se mettre dans la poche tous les électeurs. D'ailleurs je fus étonné de voir qu'aucun Chuunin ou Jônin ne fût présent pour veiller à la sécurité. Je m'éloignais peu à peu, afin de regagner discrètement le village. Dès que j'eus quitté le lieu de réception, Hyôsa Akkura, un des chambellan du Mizukage me tomba dessus.

— Où comptez-vous vous rendre, Kirijin ?
— Aux toilettes, je dois absolument lâcher ma bouillasse.
— Oh non, lâchez donc votre bouillasse ici, je suis certain que cela ne dérangera personne.
— Mh, très bien.


Valait mieux se retirer, et tenter une sortie discrète autre part. Mais rebelote. Après une dizaine de coups d'essais, je me rendais à l'évidence, les Genins étaient coincés sans le savoir. Chaque tentative se soldait par le sermon d'un quelconque organisateur. Cette présentation de projet était extrêmement louche. D'autant plus que les Kirijins présents s'étaient déj abandonnés à la boisson. Du haut de ses deux mètres, le gros Balkany, riait à gorge déployée en s'adressant à un de ses collaborateurs. Alors que j'inspectai un peu plus les lieux, je recroisai Shioshi. Lui aussi, devait effectuer quelques rondes.

Ne bois aucun alcool, je pense que c'est pour droguer les invités, lui glissai-je dans l'oreille.

Après tout, nous n'étions qu'une petite centaine, et personne ne s'était encore douté du stratagème. Il fallait donc saboter la petite sauterie. Sans attendre, je sortis de ma poche trois boules fumigènes que je dispersai un peu partout. En quelques secondes, d'épais nuages se formèrent, forçant tout ce beau petit monde à prendre la fuite. J'avais bien joué mon coup. J'espérais juste que Shioshi allait bien de son côté. Les Genins se dispersèrent dans les marais, et dans le chaos qui régnait, on entendit simplement la voix de Balkany rugir :

Rattrapez-moi ces cafards !! Je les veux tous !!
— A … à vos ordres !


Alors que je prenais la fuite moi aussi, Hyôsa Akkura apparut soudainement devant moi. Le chambellan me toisait avec insistance. J'étais fichu. Nous n'avions absolument pas le même niveau. C'est alors que son apparence se révéla au grand jour. C'était donc un imposteur. Il avait utilisé un Genjutsu, auquel tout le monde n'y avait vu que du feu. En vérité, c'était un homme aux cheveux blonds, coupés au carré plongeant, et très peu habillé, laissant ainsi transparaître ses muscles les plus luisants et fibreux.


Alors comme ça, tu t'amuses à ficher la pagaille dans la belle réception qu'a organisé M. Balkany ? Eh bien, prépare-toi à avoir plein de bobos ! Je suis Hektor le Vilain. Peut-être me connais-tu de réputation, je suis un Nunekin plutôt célèbre par chez moi, hin hin hin … Et je vais facilement venir à bout de toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Jeu 17 Mai 2018 - 17:16
Des soucis en perspectives
La petite réunion vient de commencer. Le discourt du promoteur immobilier à soulevé la foule. Shioshi a fait la rencontre de celui qu'il appel son "guide", mais tout ne se passe pas comme prévu. •••

— J'apprécie ton euphorie, jeune bambin, mais il va falloir faire tes preuves. Je ne dispose pas de mon enseignement à n'importe qui, vois-tu. Le syndicalisme est une voie sombre et tortueuse. Les plus braves y laissent leur âme. Au bout de ce chemin, il y a tout ce que recherchent les hommes dans ce monde : les RTT. Mais ils y perdent beaucoup. Es-tu prêt à tout sacrifier pour notre cause ? Et puis si nous gagnons les RTT, il y aura encore beaucoup de combats à mener : l'indemnité chômage, les primes d'invalidité, ou encore les arrêts maladies dûs aux genoux qui se gorgent d'eau, et qui nécessitent des ponctions … Mais j'oublie les bases : je suis Momonga Zhou, la Carpe Ombrageuse de Kirigakure no Sato ! J'ai effectué une mission de rang E, sache-le, et elle consistait à nettoyer l'appartement de Mme Dos Santos pendant qu'elle faisait ses courses. J'ai failli y laisser la vie … Si tu tiens vraiment à m'aider, ouvre les yeux. J'ai l'impression que cette histoire est une vaste fumisterie. J'attends ton rapport, mon fils spirituel.

Cet homme avait la classe, réellement. J'étais subjugué par son charisme et cette aisance qu'il avait de prendre la parole. J'aurais pu le suivre jusqu'au bout du monde, mais j'avais une mission a accomplir avant. De plus, Zhou semblait intrigué par tout ce qui se passait, il y avait anguille sous roche. L'homme en cuire cessa la discussion et pris la direction de la foule afin de mener son enquête. Je fis de même et pris la direction opposée. C'était étrange, il n'y avait que des Genins, aucun ninja supérieur, si ce n'est mon maitre spirituel. Avec ma petite taille j'arrivais à me faufiler à travers la foule. Tous les hommes présents avaient l'air de faire la fête, ils buvaient des verres d'alcool et mangeaient des cacahuètes salées. Des serveurs circulaient au milieu du monde avec des plateaux rempli de toasts au foie gras, des huitres, des chips lay's, pendant que d'autres servaient des Ricard et des verres de Villageoise. Moi je ne touchais à rien, je n'aimais pas l'alcool, je trouvais ça trop fort et je ne mangeais pas chips ni de gâteau apéritif. Mon régime alimentaire était essentiellement constitué de fruits et légumes bios. Enfin bref, passons les broutilles, il fallait que je commence à enquêter.

Plus la fête avançait, plus je trouvais le comportement des hommes étrange. J’avais déjà vu les effets de l’alcool quand j’étais plus jeune, mais c’était différent. Ils semblaient comme possédés comme des pantins. Cela provenait peut-être des boissons, mais je n’en étais pas sûr. En regardant de plus près, la réception était organisée dans un lieu bien spéciale. C’était une sorte de cuvette où il n’y avait que peu d’endroits pour fuir. Il y avait une dizaine de portes mais elles étaient toutes ben gardée par des hommes, ou plutôt des colosses. Ils ne ressemblaient pas à de simple garde, mais bien des mercenaires surentrainés. Au milieu de la foule, le gros promoteur immobilier semblait heureux comme un enfant, il rigolait et avait toujours un grand sourire sur sa bouche. Tout avait l’air de bien se passer pour lui, mais il ne devait surement pas se douter que deux ninjas enquêtant sur sa fête étaient présents ! Je continuai de patrouiller quand Zouh croisa ma route, sans s’arrêter et en faisant mine de ne pas me connaitre il me glissa langoureusement à l’oreille :

— Ne bois aucun alcool, je pense que c'est pour droguer les invités

Immédiatement après, l’homme en cuire moulant sortit de sa poche trois bombes fumigènes et les jeta dans la salle. Un épais nuage envahi la zone, ce qui créa une discorde totale. Les Genins sous l’effet de la drogue furent pris de peur et de folie. Ils se dispersèrent partout, certains s’étaient réfugié sous les tables, mais la plupart avaient sauté par les fenêtre afin de fuir dans les marais. Je ne voyais plus rien, mais j’avais bien repéré les lieux je n’allais pas me perdre. Le gros Balkany était fou de rage, il avait eu le temps de repérer d’où provenait les bombes fumigènes et ordonna à ses hommes de nous capturer. La mission allait se corser, il fallait agir vite ! Je ne pouvais pas me permettre de me déplacer aléatoirement et tomber sur un colosse, je n’étais pas bon combattant. Je lâchai quelques insectes dans la pièce en les dispersant, grâce a cela, j’allais pouvoir connaitre la position des mercenaires et les éviter. Je me faufilai à travers la salle en esquivant habilement chaque garde, mais d’un coup je fus attaquer. Un shuriken arrivait droit sur moi en direction de mon visage, je pu l’éviter de justesse, mais un deuxième fut lancé en suivant et me blessa le bras droit. Grâce à mes insectes je pu trouver rapidement l’homme qui avait lancé cette attaque.


C’était un homme un peu étrange, il avait enlevé son costume de soirée surement pour avoir plus de mobilité. Il était grand, portait un tenu moulant avec des rayures blanches et bleus et par-dessus un très joli t-shirt. Ses vêtements mettaient en valeur sa musculature hors du commun, il s’agissait la d’une personne qui devait être fort et surement maitriser un bon niveau du Taijutsu. Il était plutôt matte de peau, avait une barbe de trois jours et une coupe de cheveux médiocre, il me faisait de la peine. En regardant rapidement sur ma droite je vis Zouh face à un autre homme, il était lui aussi occupé, je n’allais pas pouvoir compter sur lui pour sortir de la mouise. Mon adversaire me regarda et me dit :

« HAHAHA ! T’es dans la merde couille molle ! Je suis un as de la détection et ce n’est pas cette fumée qui m’empêchera de te voir ! Ton copain en cuire va pas pouvoir t’aider et tu n’as pas l’aire bien fort ! Aller fuis pendant qu’il en est encore temps, si je t’attrape je t’enc**** !!! »


L’homme fonça droit sur moi, il semblait vraiment débile, mais plutôt fort. Étrangement, il était très lent, mais c’était peut-être un piège ! Le combat allait débuter, celui de mon nouveau maitre aussi, il fallait que je me débarrasse de ce lourdaud et que je rejoigne Zouh Sensei !!



_________________
L'art de combattre Une épée pour frapper
Une lame pour trancher
Une arme pour tuer

L'art du NinjustuDes tours pour surprendre
Des objets pour piéger
Des insectes pour tuer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 18 Mai 2018 - 13:14
Projet Aqua-Living !
Débandade à la réception de Roméo Balkany !
•••

Hektor le Vilain, qui méritait plutôt le surnom de Hektor le gros nul, finit encastré dans une table, inconscient, et immobile. La rouste qu'il venait de se prendre était à la mesure de son incompétence. Il s'agissait probablement d'un charlatan, doublé d'un demeuré pour provoquer un ninja alors que lui-même n'en était pas un. La seule raison de sa métamorphose réussie était qu'il avait appris cette technique d'un autre ninja. Probablement son maître. En tout cas, il avait à peine le niveau d'un novice de l'académie ninja. Sur toute la ligne, Balkany nous avait berné. Même ses prétendus mercenaires n'étaient que de vulgaires forains justes bons à faire des bagarres de rue. La situation, qui s'était annoncée catastrophique, fut très vite reprise en main. Quelle stupide idée de mettre la pagaille à l'entrée du village. Des unités entières, composées de Genins et de Chunins de Kiri déboulèrent, afin de rosser la clique de Balkany.

Les derniers voyous qui maîtrisaient la métamorphose, furent arrêtés, et ne firent clairement pas le poids face aux forces du village. On retrouva alors Roméo Balkany, saucissonné, et solidement attaché. Il était face à un ninja Chunin qui avait l'air expérimenté.

— J'ignore ce que vous trafiquiez, M. Balkany, mais sachez que Kiri reprend les choses en main. Vous pensiez réellement acheter des parcelles du marais ? C'est mal connaître notre Mizukage.
— Mais … mais ! Je vous assure que j'ai eu une réunion secrète avec votre chef pour parler justement de ces choses-là ! La semaine dernière, et mardi plus précisément !
— Impossible, le mardi c'est shabbat pour le Mizukage. Il n'est pas sorti du village, et des centaines de témoins peuvent en attester ! Vous mentez, M. Balkany ! Mais cette fois-ci, vous n'échapperez pas aux griffes de la justice. Aucune Cour ne vous sauvera dans ce village, et nous prendrons soin de faire disparaître votre corps, aussi énorme soit-il.
— Permettez-moi, mais je fais partie des Genins qui ont été invités par la fondation de Roméo Balkany. J'ai combattu un de ses hommes de main, et il s'agit d'un simple mercenaire maîtrisant la technique de métamorphose. Et tous ces hommes la maîtrisent. Je soupçonne un maître ninja de les avoir initiés aux bases du Ninjutsu, pour réussi cette gigantesque escroquerie. Et tout comme nous, M. Balkany a été berné sur toute la ligne.
— Maintenant que vous le dites, cette histoire a commencé depuis que j'ai engagé un ninja quelque peu excentrique, et toute sa bande de guerriers … Un dénommé Batsuga. Il m'a dit avant la présentation du projet s'être fondu dans la masse. Peut-être même qu'il s'est réfugié à Kiri à cause de tout ce grabuge … Mais pitié, ne me tuez pas !
— On verra ça pendant ton jugement.


Quant à moi, je me retirai. Si Batsuga s'était échappé, je tenais à mettre la main sur lui avant que quelque chose d'horrible ne se produisît. Si cet obscur shinobi avait ainsi manipulé Balkany, c'était certainement pour infiltrer le village, et ce pour une raison inconnue. Mais d'abord, je devais remettre la main sur mon nouveau pupille : Shioshi. Je le retrouvai non loin du lieu de la réception, aux prises avec un autre homme de main de Balkany. Je me posai par terre, afin d'admirer le combat. En prenant une position en tailleur, je commentai alors l'affrontement qui allait se dérouler sous mes yeux.

— C'est ton baptême du feu, Shioshi. Montre-moi de quoi tu es capable en tuant cet énergumène. Alors tu seras digne de suivre la voie du syndicalisme. N'oublie pas que tu es en extérieur, n'hésite pas à te servir du terrain marécageux. Car oui, nous sommes en extérieur. J'ai lu dans tes yeux, que tu te croyais dans un quelconque bâtiment, mais tu as dû mal lire mon premier poste … Car oui, réfléchis un peu … Comment peut-il y avoir une salle des fêtes dans les marais qui entourent le village ? Par ma barbe que je n'ai pas … Combats ! Et montre moi ce que tu vaux, jeune gourgandin.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Bulle Immobilière (PV Aburame Shioshi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brumeux
Sauter vers: