Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Rapport au sommet [Pv Yuki Kaya]


Mar 15 Mai 2018 - 1:14
Il était temps de faire mon premier compte rendu au palais de la brume. Je pénétrais avec autorisation dans le bâtiment le plus impressionnant de la cité. Je me dirigeais directement vers le service administratif se trouvant au rez de chaussé. Ma tenue était professionnelle, j’étais armurée et visiblement prête au service. Mes épaules, mon torse et mes tibias était recouvert de protection légères mais résistantes. Les hanches et le ventre laissé découvert afin de me permettre la plus grande agilité possible. En dessous de l’armure, je portais une tenue noire-bleue intégrale, me dissimulant efficacement dans la nuit. Mes mains étant recouvertes de gants de combat en plaques, des bottes protégeant mes pieds de la même manière tout en offrant une grande praticité. Sur mon côté droit se trouvait mon Katana, dans le dos à la ceinture, dissimulé en me regardant de face, un Wakizashi et dans le dos au niveau de l’épaule gauche, un tanto. Les trois fourreaux étant du même noir-bleuté de ma tenue.

Mon masque facial abaissé, ma longue crinière noire de jais était attachée, formant un chignon pratique et adapté au combat. J’étais ici pour un rapport officiel, je devais donc être prête à servir. Arrivant au niveau du guichet, je saluais l’homme qui s’occupait de recevoir les gens. De ma voix douce, j’allais me présenter.

« Anaï Eyana, j’ai rendez-vous avec le bureau du Mizukage à cette heure précise, pour des rapports et un bilan. »

L’homme hocha la tête en me souriant, sourire qui n’eut pas de réponse sur mon visage inexpressif avec mes deux yeux bleu glaces planté au milieu de se dernier. Il allait après ça fouiller dans le carnet de rendez-vous avant de m’indiquer le deuxième étage et que j’allais être reçue par quelqu’un qui m’attendait apparemment déjà. J’étais parfaitement à l’heure et n’avait rien à me reprocher, soit.

J’attaquais donc nonchalamment la montée des escaliers, saluant les quelques délégations étrangères présent au premier étage de la manière la plus respectueuse possible en m’attardant un coup d’œil sur leurs origines, curieuse de savoir ce qui pouvait se tramer entre nos murs. Des hommes masqués, descendait du deuxième étage et je n’osais pas un regard dans leur direction par respect pour la fonction des sans visage. Cette unité spéciale de Kiri était clairement mon objectif de carrière. Mon état de service irréprochable, mes nombreuses missions, mon caractère si impassible et professionnel pour un shinobi n’avait que pour but final de m’ouvrir les portes de l’unité de renseignement et d’action éclair du Mizukage. Ils avaient même leurs bureaux dans le palais de la brume, si ce n’était pas la classe absolue. Je ne doutais pas intérieurement d’avoir déjà le niveau, mais il fallait convaincre la hiérarchie que c’était ma place.

Arrivant au deuxième étage, je cherchais parmi les nombreux bureaux celui que l’on m’avait indiqué. Je ne savais pas tellement à qui j’avais affaire, mais cela ne pouvait être le Mizukage lui-même car on m’avait parlé d’une femme. Cela ne me décevait pas, je n’avais à vrai dire que faire tant que la personne en face de moi était compétente et savait faire son travail. Je vis le numéro du bureau et allait frapper doucement à la porte jusqu’à ce qu’on m’indique d’entrer. Ce que je fis, me présentant à l’entrée, sans adresser un regard à ma supérieure avant de me pencher respectueusement en avant et de dire d’une voix douce mais affirmée :

« Bonjour, Anaï Eyana au rapport. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2994-eyana-anai-la-combattante http://www.ascentofshinobi.com/t3004-les-equipes

Mar 22 Mai 2018 - 22:14

Ce n’était clairement pas la meilleure époque qu’elle avait eu l’occasion de vivre à Kiri. Elle qui faisait partie d’un clan fondateur du village caché de la brume, dont elle était maintenant à la tête, avait pu voir le village évoluer au fil des années, des Mizukages et des divers conflits qu’ils soient internes ou externes. Mais pour la première fois de sa vie, elle était réellement dans la tourmente, et au cœur d’une situation pour le moins controversée. Avec l’arrivée des Hyosa au village, son rôle dans le combat qui avait eu lieu contre leur chef puis dans les accords signés par la suite, Kaya qui était auparavant plutôt populaire, se trouvait bien moins appréciée par une partie du village : celle qui regrette l’arrivée de ces nouveaux guerriers assimilateurs de glace. De plus, les relations avec le clan des sabreurs étaient devenues bien moins amicales depuis cet événement, ce qui ajoutait encore un brin de tension au climat actuel.

Enfin, quoiqu’il arrive, elle était encore une Jonin du village, que ça plaise ou non, et de ce fait elle avait certaines responsabilités liées à l’administration. Que ce soit pour les missions, les équipes, ou encore certains entretiens formels. Et c’était justement pour ce dernier point qu’elle avait dû se rendre au palais de la brume aujourd’hui. Elle n’avait pas tellement de temps pour voir toutes les nouvelles recrues en ce moment, mais on lui avait fait un rapport sur l’une d’entre elles. Visiblement, elle commençait à faire sérieusement ses preuves, et sous ce rapport de mission officiel se cachait aussi un entretien un peu plus personnel.

Elle était en train de lire quelques autres notes à son sujets rédigées par un Chunin, avant qu’elle n’entende quelqu’un toquer à la porte. Très probablement cette jeune femme. Elle lui indique avec sa voix assez calme d’entrer, ce qu’elle fit sans plus attendre. Assez peu formelle lorsqu’il s’agissait de tenue, Kaya était habillée de façon assez habituelle, pour elle. Une robe blanche aux tissus nobles, échancrée au niveau du décolleté, sans pour autant tomber dans la vulgarité. Bien loin des tenues de ninja recommandées cependant. Elle n’était pas en mission aujourd’hui, elle se permettait donc de porter une tenue moins pratique, bien que cacher son corps n’était de toute façon qu’une chose très rare.

La cheffe du clan Yuki se leva donc pour saluer la femme qui s’approchait d’elle, et très vite elle remarqua l’aspect sérieux de cette dernière. Son respect du protocole, tant dans l’attitude que dans les mots employés. Cette première impression était clairement positive, même si Kaya n’était pas tellement à cheval sur ce genre de chose, elle savait remarquer ces caractéristiques.

« Bonjour Eyana, je suis Yuki Kaya, enchantée de faire votre connaissance. Vous pouvez vous asseoir sur cette chaise. »

Son ton était plutôt chaleureux, comparé à son regard bleu glacial, dont les pupilles étaient souvent intimidantes parait-il. Même si le vouvoiement était encore présent, Kaya ne semblait pas lui mettre une quelconque pression, lui indiquant la chaise se trouvant juste en face de son bureau. D’ailleurs, durant cette courte période, l’héritière du clan Yuki n’avait pas hésité à l’observer en détail, que ce soit sa tenue ou le physique qui se cachait sous cette dernière. Des qualités athlétiques semblaient ressortir de ce profil. Elle s’assit sur sa chaise en attendant que la Genin en face de même, et une fois installée, elle reprit les reines de la conversation.

« Je vais commencer par me présenter un peu plus précisément. Comme je viens de vous le dire, je suis Kaya, et actuellement je suis à la tête de mon clan, et possède le grade de Jonin au sein du village de la brume. Il est probable que vous vous en doutiez maintenant, mais ma spécialité reste la manipulation de la glace, le Hyoton, et j’ai fait du Ninjutsu ma grande spécialité. »

Elle baisse alors son regard, qu’elle avait laissé ancré dans celui de la jeune brune face à elle, pour observer brièvement sa fiche.

« Hm… Nous sommes ici présents pour le rapport d’une mission, je vais donc vous laisser faire, puis nous prendrons quelques minutes pour discuter de façon un peu moins formelle, d’accord ? J’aime connaître les effectifs du village, et votre visage m’est encore inconnu. »

Dit-elle, ses pupilles scrutant son visage et son air froid, voire hautain, se faisant clairement ressentir. Pourtant, à l’inverse, son ton était plutôt neutre cette fois, et même un brin chaleureux lors de cette dernière phrase. Elle attendait désormais que la Genin prenne la parole pour lui faire son rapport de mission.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Rapport au sommet [Pv Yuki Kaya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: