Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Du Fer à la Roche


Mer 16 Mai 2018 - 2:17

Tetsu no Kuni. Beaucoup d’événements ont eu lieu récemment et pas des moindres. L’affrontement ayant eu lieu entre les deux samuraïs, lui-même ayant combattu le sabreur, ce dernier s’étant entretués avec son confrère, des retrouvailles de famille émotives… Tout cela n’est qu’une pause, une halte, un détour sur son réel chemin. Les Hyûga, Hi no Kuni, les yeux de Sanadare… C’est de cela dont il a été question et dont il sera question pour la suite. Il faudra prendre son mal en patience, attendre d’arriver à Iwagakure et probablement entamer une discussion avec l’Ombre du village pour préparer le futur du village si il le voudrait bien. S’assurer de la bonne santé de Chiryou, de pouvoir revoir Etsuko, continuer son apprentissage auprès de Yoshitsune. Une courte interlude avant de repartir pour le pays du Feu afin d’aller chercher les traîtres de son clan. Dans le game en tongues, kimono frappé du blason Nagamasa et l’air déterminé, il quitte Konpeki accompagné de son équipe. Que des numéros dix dans sa team.

...

Le pas léger, le coeur et l’esprit préoccupé par le futur, radiant ou non, il retourne d’où il vient. Il faut rendre à la Roche ce qui est à la Roche. Le Hyûga est du nombre de ces âmes qui ont semblé s’affairer au bien de cette dernière un jour. Rien n’est plus flou pour lui que durant ce jour. Il n’y a rien d’autre que ses semblables, ceux de son sang, qui comptent. Du moins, qui ont compté. Habité, hanté, possédé par le nébuleux, il ne laisse cependant rien transparaître. Du moins, il essaye. Le vent qui se lève, aube et annonciateur d’une tempête ou d’un bon bol d’air frais. Qu’importe. De changements sont à venir et veillent sur le groupe qui part du pays du Fer. Autant à titre personnel qu’en qualité de groupe, qu’en qualité de famille ? Rien n’est jamais sûr et rien n’est jamais pour autant laissé au hasard. Le destin ne s’attend pas et n’attend personne, et pourtant, l’homme se doit d’aller de l’avant, se doit de forcer les choses à aller dans son sens. La force de sa volonté mise à l’épreuve, tout simplement...



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mer 16 Mai 2018 - 16:34
Beaucoup de choses c'étaient passés depuis l'attaque des Hyosas au village de la Brume. J'avais décidé de suivre l’aîné du clan Nagamasa au pays du Feu afin qu'il rencontre son frère. Un frère avec qui les relations ne sont pas au beau fixe, j'ai aussi fait la rencontre de Takumi, un puissant ninja du clan Hyuga. J'ai même rencontré une jeune femme du nom de Eiko, un bien étrange personnage... Beaucoup d’événement c'étaient enchainés en très peu de temps et finalement nous nous sommes retrouvés au pays du Fer après un long voyage. Un voyage où j'ai même pu me confronter à Takumi qui me montra à quel point j'était faible face à des ninjas aguerris. Arrivé à Konpeki j'ai pu faire plus amples connaissances avec Yoshitsune et Takumi. J'ai pu m'habituer au mode de vie des samouraï et même appris les valeurs fondamentales du Bushido ainsi que de la culture du pays du fer. Le temps était passé très vite la bas, j'y était déjà venu une fois, mais j'était trop jeune pour apprecier le cadre reposant de ces contrées. S'en était suivit par ma rencontre avec le rouquin Asura du clan Fuji,  et un combat très intense. Résultant sur la mort de l'ancien de la Brume et de plusieurs semaines de convalescences. Aujourd'hui je suis un nouvelle homme, j'ai adhéré au mode de vie du Fer et en ai même pris le style vestimentaire. Un nouveau look pour une nouvelle vie dirait t'on. J'en avais réellement besoin pour avancer sans remords et être prêt à atteindre de nouveau sommets.  Aujourd'hui j'avais le Haori des samouraïs du fer, mais je n'avais pas oublié mon affiliation et gardait sur moi le reste de la tenue traditionnelle des ancien sabreurs de la Brume. Je voulais rendre honneur aux arts du sabres et faire la transition avec les récents éventements.


Aujourd'hui nous étions en route pour le pays de la terre et plus précisement au village de la Roche, avec qui Kirigakure était ennemi. C'était assez étrange de me dire que j'était invité en plein coeur du territoire ennemi. Takumi semblait avoir nombre d'affaire importante à régler, les histoires de clan semblent être plutôt compliqués là-bas. J'ai tout de même pu visiter pour la première fois le pays de la roche et voir ses paysages de mes yeux. C'était toujours plus agréable d'y aller en touriste que d'y aller en guerre, détruire la nature n'était pas un de mes passes-temps favoris pour être honnête avec vous. J'avais tout de même une pensée pour l'archipel qui m'avait vu naître ainsi que pour celle qui était devenu mon nouveau foyer. J'avais une pensée pour tout ceux que j'avais laisser là-bas, j'avais confiance en eux et je me devais de rester fort pour eux.  Le sens du devoir est une valeur que j'ai vu naître ne mon sein depuis mon départ, pour être honnête ce voyage ma beaucoup fait évoluer en très peu de temps. Aujourd'hui j'étais en voix de devenir un véritable ninja et un homme plus sage. A présent il fallait que je découvre cette nouvelle partie de mon voyage et voir jusqu'où cela va m'emmener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Ven 18 Mai 2018 - 15:22
Du fer à la roche
La toute première fois que j'avais quitté le pays du fer, cela avait été une obligation, un choix de mon père, m'arrachant à ma famille pour m'isoler à des kilomètres d'eux pour grandir seule et développer l'art du Bushido dans un milieu bien moins propice que Konpeki. Mais cette fois-ci, alors que mes pas me guident loin de la capital du pays du fer, c'est le cœur plus léger, les larmes ne souillant point mes joues. Pourquoi est-ce que je pleurerais là ? Mes frères sont avec moi, je ne suis pas seule comme quand j'étais petite. Une évolution, un nouveau départ. La promesse d'un avenir plus radieux et ce même terni par l'ombre de l'assassinat de notre père par Yoshitsune qui se tient là.

Je trouverais un moyen de laver l'honneur de père d'avoir ainsi été trahit par son propre sang, par sa proche chair.

Dans tout les cas, je ne suis pas mécontente de partir, bien que peut-être un peu triste en même temps. C'est assez compliqué. J'ai passé pas mal de temps à courir un peu partout dans Konpeki pour me souvenir des lieux, pour me tisser à nouveau des liens avec la famille resté là-bas, comme mon cousin, fils du Shogun, Kenh'ichi. Mais pas que lui. Puis j'ai aussi cherché à peaufiner le maniement de mon arme, afin d'apprendre ici, avec de vrai samourai, pas comme quand j'étais à l'académie du pays du rempart. J'ai ainsi pu voir tout une autre approche, revoir les bases et les améliorer auprès de véritable maître en la matière. Ainsi, je me retrouve plus fatiguée qu'autre chose n'ayant pas réellement prit du temps pour moi, comme probablement l'aurait espéré Muramasa, il m'avait quand même demandé de lui faire visiter la capital. J'ose espéré qu'il a prit la peine de le faire avec quelqu'un d'autre, m'étant montré trop peu disponible pour lui... Alors que pour Shigure, cela à été une toute autre histoire. Après tout, avec lui, j'ai pas mal de temps a rattraper et il tout le monde, ici présent, peut attester que je m'entends bien mieux avec lui qu'avec Yoshitsune. En même temps, Shigure ne me gifle pas pour un oui ou un non. M'enfin, là, il faudra que je trouve un moyen de me faire pardonner auprès de mon senseï pour ne pas avoir répondu à ses requêtes concernant la capitale... Mais une autre fois peut-être ? Néanmoins, je crois que comme moi, il est forcé de constaté que nos missions ne se passent jamais comme on le prévoit.

Observant la troupe que nous formons alors que je marche un peu à la traîne, je me permets d'analyser un peu tout le monde. Au début, j'ai été surprise que Takumi connaissent Yoshitsune et Muramasa, mais en même temps, la pièce rapporté dans le tableau, c'était moi. Moi qui arrive bien des années après tout le monde à la roche, qui me tisse des liens bien trop semblable et proche de ceux de ce frère que j'apprécie de moins en moins chaque jour... Mais plutôt que de sombrer dans des sentiments purement néfaste, je ne peux m'empêcher d'être ravie de la présence du médecin ou mieux encore, de l'aîné de notre famille, Shigure. Je sais bien que je ne suis plus l'enfant d'autre fois, que je ne peux me permettre de faire les même caprices, mais avec lui, j'ai cette envie de retomber en enfance, de me souvenir de ces quelques années passée à Konpeki en sa compagnie.

Et puis, il y a cet étranger, venu de part de là les mers, Ryoko Gôten, un inconnu qui pourtant se fond dans notre groupe maintenant, j'ai eu le loisir d'observer son évolution dans notre petit groupe au fur et à mesure que le temps passait et j'ai pu constater, surtout physiquement, ne lui ayant pas encore véritable adressé la parole, des changements... Mais je me doute bien qu'au niveau psychologique, il a du pas mal évoluer également, sa posture, son maintien n'est plus le même qu'avant. Il semble plus confiant, plus prometteur qu'avant en quelque sorte. Mais est-ce réellement une bonne chose ? Le temps nous le dira.

Dans tout les cas, il est plus agréable de faire le chemin à plusieurs qu'à deux, même si là, j'avoue rester volontairement à l'écart, réfléchissant aux derniers jours qui viennent de s'écouler et je ne suis probablement pas la seule dans cette situation. Est-ce que chaque visiteur de Konpeki repartait de la capital avec une remise en question de soi ? C'est une possibilité, parce que tous autant que nous sommes, nous savons que la capital du fer est différente d'Iwa, de Kiri ou encore de Kumo ou de n'importe quel autre endroit dans le Yuukan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Du Fer à la Roche

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: