Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Et que ça saute! [Shima]


Ven 18 Mai 2018 - 15:27

Ce matin, Kadachi avait confié à Yukio l’importante tâche d’enseigner les bases du ninjutsu à un autre membre du Seichi. Bien qu’il fût honoré que le prince lui fasse confiance, il n’était pas sûr d’être à la hauteur. Yukio n’avait jamais enseigné quoi que ce soit à personne, à plus forte raison le ninjutsu, qui demandait beaucoup de connaissances.

Lui-même avait été un bon élève à l’Académie, lorsqu’il s’agissait de théorie, du moins. Il avait appris par coeur les leçons de ses enseignants. Par contre, la pratique était une tout autre histoire. La plupart le considérait comme un boulet, incapable de faire quoi que ce soit. Heureusement, son élève du jour, Shima, lui paraissait déjà comme un puissant shinobi. Il n’aurait pas trop de mal à apprendre les bases.

Alors que les deux autres membres de l’organisation étaient en mission, Yukio invita le guerrier du sable à le rejoindre dans la forêt, près de Yûgure. Avec tout ses arbres et cours d’eau, ce serait l’endroit pour leur entraînement.

“Bon, commençons par les bases,” avait il commencé.

Il se revit assis sur les bancs d’école, et se mit à réciter le cours de son professeur préféré, presque mot pour mot.

“Le chakra est la source de la force de tout les ninjas. Il est composé de l’énergie physique et de l’énergie spirituelle. Mélangées ensemble, ces énergies permettent l'exécution de techniques.”

Yukio se mit à marcher de long en large, les bras croisées dans son dos. À force de parler comme son prof, il s’était mis à agir comme lui.

“Les signes permettent de rassembler cette énergie et de la relâcher sous une forme précise, mais les plus habiles peuvent utiliser leurs techniques sans en faire.”

Ce n’était pas son cas, tristement. Ses propres professeurs n’avaient pas réussi à lui apprendre la moindre technique de ninjutsu ou de genjutsu. Même son taijutsu laissait à désirer, car lui aussi demandait une certaine maîtrise du chakra.

“...La plupart des ninjas peuvent se battre sans savoir tout ça, mais chaque technique demande une quantité précise d’énergie physique et spirituelle. Ceux qui ne connaissent pas les bases se fatiguent plus facilement, car leur dosage est approximatif, ils gaspillent de l’énergie.”

Cela était probablement le cas de Shima, lui qui n’était pas allé à l’Académie. Mais si son talent l’avait rendu aussi fort, il serait encore plus puissant avec les bases.

Yukio joint les mains pour former le signe du tigre. Une vague de poussière se souleva autour de ses pieds. La technique qu’il s’apprêtait à lui montrer n’avait rien d’impressionnant, mais elle était très importante pour quiconque voulait devenir un bon ninja.

“Voici un des meilleurs moyen pour trouver l’équilibre parfait.”

Yukio s’approcha d’un arbre et y posa une sandale.Normalement, sa jambe aurait dû glisser et pourtant elle resta là, comme collée sur place.

“Il faut d’abord concentrer son chakra dans la plante de ses pieds pour se connecter, ensuite… ”

Le jeune homme fit un autre pas, se retrouvant maintenant debout sur le tronc d’arbre, à l’horizontale. On aurait dit un mauvais tour de magie, mais c’était bien réel. Il continua d’avancer et finit par se retrouver la tête en bas, pendu à une branche.

“Il suffit de marcher…” conclut Yukio “Mais comme c’est ta première fois, tu vas sûrement devoir courir pour te donner assez de temps.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3171-mori-yukio#23597 http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi http://www.ascentofshinobi.com/u243

Dim 20 Mai 2018 - 0:30
Depuis aussi longtemps qu’il puisse s’en souvenir, Shima a toujours su utiliser le sable : une capacité héréditaire de la lignée du clan auquel il appartient, malgré lui. Cependant, ayant passé toute sa vie au pied de la hiérarchie, il n’a jamais pu bénéficier d’un enseignement adapté – même si en dehors de l’Académie, le niveau des formations informelles diffère énormément entre les individus. Un « handicap » qui ne l’a pas empêché de tenir tête aux plus grands, mais qui a semblé étonné ses nouveaux camarades qui, eux, ont bénéficié de l’enseignement universel du plus grand lieu d’apprentissage du monde.

C’est pourquoi il s’était enfoncé dans ces bois en compagnie de Mori Yukio, afin de régler une bonne fois pour toute ce souci qui pourrait un jour lui faire défaut s’il ne s’en occupait pas – simple précaution, donc. Celui-là commença par réciter tout bonnement les cours qu’il avait reçus à l’Académie, de quoi faire bailler Shima. Enfin, c’était toujours plus intéressant que les palabres qu’il avait à endurer pendant sa servitude. Surtout que là, il apprenait des choses, notamment sur sa consommation incontrôlée de chakra qui lui faisant énormément défaut, il l’avait appris à ses dépens contre l’Impératrice.

Cependant, il sentit une forme d’inconfort dans les explications du professeur improvisé, de quoi le faire doucement rire. L’origine de ses pouvoirs, le chakra et son fonctionnement, il n’en avait que faire, à vrai dire. Seule son application l’intéressait véritablement, et peut-être était-ce réciproque puisque Yukio ne poussa pas plus loin dans la théorie pour éviter l’agacement à son élève d’un jour. Voilà donc qu’il entrait dans le vif du sujet : après avoir composé un mudrâ, le jeune shinobi posa le pied contre un tronc d’arbre, puis un second et ainsi de suite…

« Courir ? Quelle sottise. Ce n’est vraiment pas si impressionnant, je suis sûr de pouvoir moi aussi… »

Et donc, tout en parlant sans toutefois regarder Yukio drôlement perché pour rester concentré, il composa le mudrâ correspondant, concentrant le chakra dans la plante de ses pieds, avant de s’y coller à son tour, sans aucun élan. Le premier pas resta collé au tronc, le deuxième… non plus, à une seconde près.

« Navré, j’ai glissé. Tais-toi, j’ai besoin de me concentrer. »

Ce n’était pas forcément le plus obéissant des élèves, non. Il avait grimacé une seconde, mais garda malgré tout son calme. Il ferma les yeux, sceau manuel, sauta pour se donner un peu d’impulsion : premier pas, deuxième pas, troisième pas, quatrième, cinquième ; il montait assez facilement, puis…

La chute ?! D’un coup, son pied n’adhérait plus du tout à la surface – il avait en fait dû ajuster son chakra à chaque pas, et n’avait pas réussi à ce dernier, ce qui lui coûta la chute. Une chute d’assez haut pour blesser un civil, mais certainement pas un shinobi. Ainsi, il « se laissa » presque tomber comme une feuille et, l’instant d’après, était déjà à la hauteur de Yukio le lémurien. Bras croisés, l’air boudeur, Shima flottait dans les airs – littéralement.

Son nuage de sable stagna de façon à ce que son doux minois fasse face au visage à l’envers du « senseï ».

« Ce tronc d’arbre est bien trop rêche. Et puis… je crois que j’ai écrasé une chenille, ça m’a perturbé et j’ai glissé. D’ailleurs… je ne vois pas trop à quoi ça va me servir de savoir faire le singe sur les arbres. »

Évidemment, il n’assumait pas son erreur, lui qui s’estimait parfait en tout point. Il plissa les yeux, pointant du doigt la position assez comique de Yukio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Dim 20 Mai 2018 - 18:54

Yukio et les autre élèves de sa classe avaient eu la même réaction que Shima en voyant l’exercice que leur professeur leur proposait. La plupart d’entre eux savaient déjà cracher des boules de feu immenses, ou créer des clones de l’ombre, alors marcher sur un arbre, à quel point est-ce que cela pourrait être difficile… Par contre, aucun d’entre eux n’avait été aussi arrogant que l’homme du désert. Pensait-il vraiment réussir sans prendre d’élan?

Toujours perché comme une chauve-souris, Yukio observa curieusement son élève. Il tenta de marcher et, comme on pouvait s’y attendre, glissa aussi tôt. Au lieux de réfléchir à ce qui n’allait pas, le blond rejeta la faute sur son professeur.

“Me taire?” répéta Yukio, “mais je n’ai rien dit.” En plus d’être arrogant, il était malpolie et n’écoutait pas les conseils. S’il continuait comme ça, la journée promettait d’être longue.

La deuxième tentative de Shima fût beaucoup mieux, pourtant, Yukio savait qu’il n’irait pas très loin. L’homme ajustait visiblement son chakra à chacun de ses pas, ce qui rendait sa course instable. C’est sans surprise que Shima perdit pied et fila vers le sol. Heureusement pour lui, il avait un filet de sécurité et s’arrêta en plein vol, face à face avec son professeur du jour. Comme d’habitude, il avait quelque chose à redire.

“Tu apprendras à concentrer une quantité précise de chakra dans une partie précise de ton corps.”

Il avait répondu avec moins d’entrain qu’à l’accoutumé. L’attitude du Kazejin ne lui plaisait pas et s’il faisait de son mieux pour ne pas le montrer, son visage s’était visiblement assombrit.

“Ce n’est pas une tâche simple, même pour les ninjas les plus expérimentés. En plus, la plante des pieds est l’endroit le plus difficile à atteindre pour le chakra. Mais si tu arrive à faire ceci, tu seras capable de maîtriser n’importe quel jutsu… En théorie.”

Yukio en était le premier témoin, connaître la technique, ne garantissait pas la réussite dans d’autres domaines tel que le ninjutsu et le genjutsu. Par contre, cet exercice était le premier pas -littéralement- vers une maîtrise avancée du chakra.

“Le Ki Nobori no Shugyō demande une émission constante de chakra. Tu vas devoir trouver la bonne dose et la maintenir sans avoir besoin d’y penser. N’utilise pas assez de chakra et tu tomberas, utilise en trop et tu seras repoussé, en plus d’endommager l’arbre.”

C’était bien beau tout ça, mais toute la théorie du monde ne servirait à rien si son élève se cherchait des excuses en plus de ne pas l’écouter.

“Je pourrais te parler du chakra toute la journée, mais ça ne te rendras pas moins mauvais,” conclut Yukio. “Essaie encore, cours, et ne réfléchit pas trop."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3171-mori-yukio#23597 http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi http://www.ascentofshinobi.com/u243

Mar 29 Mai 2018 - 0:28
Il était arrogant, vaniteux, têtu, méprisant, condescendant et j’en passe. Bien peu de qualités au milieu de tous ces défauts et ses excuses montées de toute pièce. Mais il avait bien ses raisons de l’être, et puis, surtout, il ne s’en rendait pas vraiment compte. Lorsqu’il se plaignit d’une telle besogne à ses yeux, Yukio lui avoua à quel point la tâche était difficile. De quoi décourager certains ; un véritable défi pour lui. Ce n’est pas en abandonnant qu’il deviendrait plus puissant.

« N’importe lequel, huh ? »

Déjà, de sombres idées lui vinrent en tête. Des pensées un peu farfelues, mais certainement motivantes.

« Oui, épargnes-moi les blablas inutiles.
Il fronça les sourcils, écarquilla les yeux.
Comment oses… Moi, mauvais ?!
S’offusqua-t-il en se laissant tomber au sol.
Je vais te faire ravaler tes paroles, le singe. »

Une approche agressive, mais certainement bénéfique, il suffit de comprendre comment marche l’Asaara.

Ses doigts exécutèrent de nouveau le sceau adéquat, puis il se mit en position. Savoir doser son chakra dans de nouvelles parties de son corps lui permettraient sûrement d’élaborer de nouveaux jutsu en exploitant des idées encore inexplorées jusque-là ; c’était ouvrir le champ des possibles. Ainsi, il calma son sang chaud un instant et pris une longue inspiration, se concentra sur la sensation du flux de chakra parcourant ses jambes pour rejoindre ses pieds.

« Regardes-bien ça, “senseï” ! »

Et, ayant cette fois pris son élan malgré sa réticence, il courut quelques pas avant de poser le pied sur le tronc d’arbre.

Pas trop… ni pas assez… c’est pas si compliqué ; pensait-il.

Et, cette fois-ci, non seulement il alla beaucoup plus loin que lorsqu’il arracha l’écorce de l’arbre avec un trop-plein de chakra ou lorsqu’il l’effleura à peine à cause du manque de chakra, il resta même les pieds dessus, défiant la gravité à plusieurs mètres au-dessus du sol ; un exploit pour les Genins qui apprennent d’ordinaire cette technique, une immense satisfaction pour lui qu’il ne s’embêterait pas à dissimuler.

Il s’adressa à son senseï dont il avait demandé l’attention pendant son « exploit », même s’il ne s’agissait au final que d’une formalité pour quelqu’un avec un éventail de jutsu aussi large que le sourire mesquin et prétentieux qu’il arborait.

« Du gâteau. Tu vois quand tu te tais… Du coup, j’imagine que quelqu’un me doit des excuses… »

Attendant son dû, il croisa les bras et ferma les yeux. Seulement… sans s’en rendre compte, ses pieds glissaient lentement le long du tronc : son arrogance et sa volonté de paraître le plus détendu possible pour provoquer Yukio le déconcentrait et son chakra partait en vrille ; il n’en contrôlait plus le dosage. Peu à peu, ses pieds se décollent de la surface. Sans alerte, il finira par s’écraser comme une pauvre merde par terre sans s’en rendre compte – ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Jeu 31 Mai 2018 - 2:42

Yukio poussa un long soupire en regardant son élève tenter une nouvelle fois sa chance. Shima n’avait pas l’air de se rendre compte que la situation était au moins aussi déplaisante pour lui que pour son professeur, qui avait gracieusement offert son aide et ne recevait aucun respect en retour. Plus jamais! Plus jamais il n'accepterait ce genre de tâche, Kadachi aurait beau le supplier.

"Tu sais,” lança-il, avant que Shima n’entame sa course “Je n’aurais pas à parler autant si tu écoutais…”

L’homme du désert se mit à monter comme la première fois, à la différence près que son pas était beaucoup plus stable. L’écorce de l’arbre ne se brisait pas sous ses pieds, signe qu’il avait trouvé la quantité de chakra parfaite. C’était impressionnant à voir, Shima avait complètement changé, tout ça à cause d’une provocation.

Quelques secondes plus tard, son élève avait arrêter son ascension et en plus de se vanter, il osa même demander des excuses. Non mais quel culot! Si quelqu’un méritait des excuses ici, c’était bien Yukio! “On verra plus tard pour ça,” répondit-il “pour l’instant, ta maîtrise du chakra est aussi bonne qu’un élève de première année.”

Comme pour lui donner raison, Shima se mit à glisser vers le sol. Très lentement. Si lentement en fait qu'il ne semblait même pas s’en rendre compte. Yukio n’avait aucune intention de l’avertir de son erreur, la chute était parfois la meilleur façon d’apprendre et puis un ninja ne risquait pas grand chose à cette hauteur. Il se laissa plutôt tomber de sa branche et s’éloigna du bosquet. “Par ici, on passe à la suite.”

Il mena Shima jusqu’à la rivière qu’il avait repéré plus tôt. L’eau était clair et relativement calme, l’endroit parfait pour s’exercer. Après avoir formé le sceau adéquat, Yukio s’avança sur le cours d’eau, y marchant aussi facilement que s’il s’était trouvé sur la terre ferme.

“Le principe est le même que pour marcher sur les arbres, mais au lieux d’utiliser la même quantité de chakra, tu vas devoir changer la dose constamment pour t’adapter aux remous.”

À ses yeux, Shima n’avait pas fait assez de progrès pour apprendre cette technique. Les professeurs de l’Académie ne l’enseignait qu’aux étudiants ayant maîtriser la marche sur les arbres, ceux qui pouvaient tenir naturellement, sans réfléchir. L’Asaara n’avait visiblement pas atteint ce stade, lui qui était tombé dès que sa concentration avait baissé, mais Yukio n’avait pas vraiment envie d’étirer cet entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3171-mori-yukio#23597 http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi http://www.ascentofshinobi.com/u243

Jeu 31 Mai 2018 - 22:18
Yukio n’allait donc pas s’excuser pour l’instant – et il n’avait peut-être pas tort. Face aux multiples provocations de Shima, il ne s’inclinait pas, ce qui avait le don d’embêter pour le moins le capricieux. Lui qui s’entêtait à prouver le tort de son senseï à son sujet, à faire mentir les statistiques. Cependant, il n’y arriva que temporairement. Puisque sans s’en rendre compte, il glissa, donnant raison à Yukio. D’ailleurs, cette fois-ci, celui-ci pu se délecter de la chute totalement incontrôlée de son élève ; une jolie prouesse du karma.

Une belle gamelle digne d’un bêtisier télévisé s’en suivi, de quoi ridiculiser l’élève ingrat. Celui-ci, se sentant vulgairement humilié, ne peina pas à se relever – il n’avait rien de cassé, au moins. D’abord furieux, il se calma et ne lança qu’un regard noir à celui qui était pourtant là pour l’aider, mais qui, peut-être pour se venger, ne l’avait pas prévenu de ce faux pas. Et surtout, il n’appréciait pas la « critique » de son senseï. Il dépoussiéra son précieux vêtement en soupirant.

« Tss… Je ne crois pas qu’un débutant soit capable ne serait-ce que d’un tiers de ce dont je suis capable avec le sable. »

La suite de l’entraînement se passerait à la rivière, sur l’eau. Le Kazejin suivi sans sourciller et en silence. Yukio posa évidemment les deux pieds à la surface sans souci, se déplaçant sur l’eau exactement comme sur la terre ferme. De son côté, si Shima était trop sûr de lui en général, il n’en était pour autant pas idiot, malgré la grimace avec laquelle il observait son senseï faire sa démonstration. Et, ainsi donc, il se doutait bien que l’exercice allait être plus compliqué que le précédent (qu’il n’avait même pas réussi). Craignant naturellement de tomber à l’eau – mais pas pour lui – il se sépara de sa luxueuse veste brodée avec les plus fines étoffes entre les dunes du désert qu’il pendit soigneusement à une branche d’arbre.

Ainsi, même s’il n’en fit pas mention – bien trop concentré à réussir cette fois-ci – il ne pouvait plus se cacher ou leurrer : le haut de son corps était couvert des mutilations qu’il avait subies plus jeune, des traces de brûlures ou de fouet qu’il avait généralement honte de reconnaître ou d’afficher ainsi. Mais pas seulement ; plus récemment, il avait aussi des blessures nécessitant quelques bandages. Il avait évidemment menti pour faire bonne figure devant le prince en disant être revenu indemne de Kaze no Kuni.

Quoi qu’il en soit, expéditif ou pas, Shima était bien décidé à finir cet entraînement sur une réussite, histoire de faire fermer son clapet à Yukio. D’autant que celui-ci était son cadet, ce qui l’énervait d’autant plus. Les yeux fermés, il s’avança et posa un pied devant l’autre.

« Changer la dose constamment… »
Répéta-t-il sereinement les sages mots de son senseï.

Lorsque le moment de vérité arriva, il regarda loin devant lui en posant sa sandale à la surface de l’eau puis… se mit à courir ! Sans aucune forme de respect ni cérémonie, il sprinta sur l’eau et se jeta sans vergogne sur son senseï, tentant de le surprendre et de lui asséner un revers du coude, un vicieux sourire aux lèvres : il avait une idée – autre que le suicide – derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima http://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Ven 1 Juin 2018 - 16:01
Shima eu la brillante idée de retirer son haut avant d’essayer le nouvel exercice. Yukio esquissa un sourire en coin, son élève n’était pas assez arrogant pour penser réussir du premier coup. Peut-être qu’il n’était pas complètement idiot, après tout.

Son sourire disparut rapidement lorsque l’homme révéla son corps couvert de meurtrissures. Yukio reconnaissait là les plaies du feu, des lames et d’autres abus inimaginables. Qu'est-ce qui aurait pu causer toutes ces blessures? Selon ce qu’il savait, Shima venait du Pays du Vent, peut-être que ses blessures avaient quelque chose à voir avec le colisée. Ça expliquerait son manque de techniques et surtout, son tempérament…

Au final, Yukio n’avait pas vraiment envie de le savoir et chassa l’idée de de son esprit. Tout ce qui l’importait, c’était d’enseigner les bases à Shima pour qu’ils puissent retourner à leurs occupation. Pour sa part, il irait voir Kagami à la taverne. Ils ne s’étaient pas parlé depuis longtemps et son ami avait probablement beaucoup de choses à lui raconter.

Ses préparatifs finis, Shima posa un premier pied dans l’eau. Non... plutôt sur l’eau. Sa sandale ne s’était pas enfoncée dans la rivière comme Yukio s’y attendait. Un bon départ, mais le courant lui demanderait une adaptation constante, ce qui était difficile à appréhender pour un débutant. Pourtant, l’Asaara continuait d’avancer.

Impossible! Personne ne peut maîtriser cette technique aussi rapidement.

Oui c’était impossible, mais il devait bien se rendre à l'évidence, l'homme du désert fonçait droit sur lui, comme si un démon avait soudainement prit possession de son corps. Il rejoignit le professeur en quelques seconde pour lui porter un coup de coude. Sans réfléchir, Yukio l’arrêta avec sa paume, fixant Shima avec incrédulité. Le sourire de son élève était emplis de malice, le mal s’était vraiment emparé de lui.

“Je ne sais pas ce que tu essaie de faire exactement, mais si tu sais déjà marcher sur l’eau, je n’ai plus rien à faire ici.”

Il fallait que quelqu’un lui apprenne les bonnes manières et, même si Yukio aurait aimé être cette personne, il savait que ce n’était pas sa place. Mieux valait partir avant que quelqu’un ne se blesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3171-mori-yukio#23597 http://www.ascentofshinobi.com/t2790-seichi http://www.ascentofshinobi.com/u243

Et que ça saute! [Shima]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu :: Yûgure
Sauter vers: