Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Double "date" [Asami, Reiko, Raizen]


Dim 20 Mai 2018 - 5:00



Aujourd’hui était un jour un peu particulier. Alors qu’elle aurait pu m’en parler de vive voix, non, la Raikage nous avait faire parvenir, à chacun –parce que nous étions tous en copie- une lettre, ou plutôt une convocation. Asami, Raizen et moi étions sommés de nous rendre jusqu’à l’un des nombreux terrains d’entrainement de Kumo. L’un de ceux un peu excentrés du reste du village, ou tout au moins des zones résidentielles ; en fait en y regardant de plus près, c’était un endroit, qui nous était indiqué, risquant le moins les « dépassements » shinobi. Nous en sommes. Cela laissait facilement envisager ce que prévoyait la Metaru. Enfin, sans trop m’avancer, évidemment.

C’était en fin de journée que nous avions rendez-vous, et pas de tête à tête à priori. Peut-être avait-elle pris en compte la raison de notre rencontre cet autre jour sur un autre terrain d’entrainement qui nous avait mené à nous considérer d’une façon un peu différente de la « norme ». Et donc, comme j’étais devenue une bonne Kumojin, j’avais obéis et m’étais rendue à ce fameux terrain pour cette réunion en plein air. Le village traversé, j’arrivais finalement sur place apercevant déjà plusieurs silhouettes ressemblant, de loin et donc forcément de près à mes deux « compatriotes », la marionnettiste et mon prefesseur improvisé : Raizen –ni plus ni moins, que ça.

M’approchant tranquillement deux, les saluant de la main je leur adressais finalement la parole.

-Yo ! La Raïkage n’est pas encore ?.. Soupirais-je.

Je les observais un instant, je demandais comme eux ce que nous faisions ici. Etions nous réunis pour un entrainement ? –le lieu s’y prêtait plutôt bien- ou alors voulait elle juste… nous parler ? Je n’en savais strictement rien.

-Hum… ne Me regardez pas comme ça… J’en sais pas plus que vous… Elle ne m’a rien dit. Haussais-je les épaules. Vous avez peut-être fait quelque chose de mal… Souris-je en les observant toujours.




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 21 Mai 2018 - 0:02
La marionnettiste avait été surprise, un bon matin, de recevoir une convocation de la part de la Raikage. D’autant plus que le nom de son colocataire apparaissait aussi sur la lettre. Elle avait donc attendu tranquillement que son coéquipier se réveille, en profitant pour lire un livre quelconque en accompagnant le tout d’un café. Dès lors était-il apparu dans son champ de vision, elle l’avait interpellé, lui tendant ainsi la lettre qu’ils avaient reçu, signée par la Metaru.

- Tu as encore fait une connerie au Kyuubu ?

Le commentaire était plus amusé que moqueur alors qu’au final, si tel était réellement le cas, elle n’aurait pas été elle aussi convoquée et la rencontre n’aurait pas lieu sur un terrain d’entraînement. Sans compter que Sazuka était aussi de la partie, ce qui amenait davantage de questions à son esprit. Au final, la journée s’était passée tranquillement pour celle qui essayait encore de se ménager, sous les conseils d’à peu près tous et chacun, ne serait-ce de par les critiques des médecins ou encore son sensei qui lui avait fait comprendre qu’elle en avait, regardant simplement les heures filées à chaque fois qu’elle daignait lever les yeux de son livre.

L’heure de rencontre presque arrivée, elle s’était habillée dans l’optique qu’il s’agirait d’un entraînement, il s’agissait de l’idée la plus logique. Ses cheveux avaient été attachés en une queue de cheval, dégageant ainsi son visage des mèches sombres qui auraient pu venir l’embêter. Elle attendit simplement que Raizen soit prêt avant de quitter avec lui en direction de l’un des nombreux terrains d’entraînement du village, l’un de ceux les plus éloignés de la civilisation. Ce qui renforçait l’idée qu’il s’agissait possiblement d’un entraînement. Parce que, considérant les capacités que possédaient tous et chacun, mieux valait éviter de mettre en danger la vie de quiconque.

Premiers arrivés, il ne fallut pas grand temps pour que Sazuka arrive sur les lieux. Lui offrant un large sourire, elle secoua doucement la tête de droite à gauche pour répondre à sa première question. Puis, elle lui jeta un regard inquisiteur. Après tout, la Metaru n’était-elle pas sa copine ? Sûrement devait-elle avoir une idée de ce qu’elle planifiait, en les convoquant ainsi.

- Évidemment. Et toi alors, rien à te reprocher ?

Répondant à la petite provocation avec un sourire, il était évident qu’elle n’était pas sérieuse, tout comme avait-elle pris le commentaire de son aînée à la blague.

- Je suggère ça comme ça, mais nous avons tous les trois été promus chûnin en même temps…

Une idée comme une autre, qui pourrait possiblement expliquer leur raison à tous ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Lun 21 Mai 2018 - 1:50


Se réveillant lourdement en entendant dire qu’ils étaient convoqués par la Raikage, Raizen ne put s’empêcher d’ignorer Asami et ses remarques. Se préparant du mieux qu’il le pouvait sans se laisser avoir par les provocations de sa colocataire, celui-ci tentait de comprendre pourquoi ils étaient convoqués. Par chance, il se disait que c’était probablement pour une mission ou quelque chose du genre. Après tout, l’équipe s’était démarquée pour de nombreuses raisons, notamment pour leur contribution à Kaze et à Hi. Or, Raizen demeurait tout de même curieux surtout que sa dernière rencontre avec la Raikage avait été plus ou moins intéressante.

Accompagnés de Asami, ils arrivèrent rapidement dans le lieu de rencontre qui semblait beaucoup trop isolé pour être anodin. Raizen saurait reconnaître un lieu aussi calme et désert. Après tout, son propre repère d’entrainement ressemblait à celui-ci. Ainsi, il était fort possible que Reiko les amène dans une expédition ou leur demande une mission assez secrète pour qu’ils soient convoqués à l’extérieur du bureau. Y avait-il des espions au sein du village ? Il n’en était pas certain, mais un tas de possibilités croisèrent son esprit jusqu’à ce qu’il aperçoive son élève.

Sur le coup, Raizen ne put s’empêcher d’afficher un vilain sourire taquin alors qu’ils allaient pour la première fois rencontrer Reiko en compagnie de sa dulcinée. À première vue, c’était plus ou moins ce qu’il lui avait proposé, une double date. Or, Raizen préférait attendre la présence du chef du village avant de confirmer ses soupçons. Après tout, il serait étrange que Sazuka ait révélé avoir partagé leur situation à autrui alors que le tout n’était pas encore public. Était-ce parce qu’ils avaient tous les trois été promus chunin récemment ? Peut-être bien surtout qu’Asami avait eu la même idée presque en même temps que lui si ce n’était que quelques secondes avant. Or, jusqu’à l’arrivée du Kage, il était impossible de le savoir et jusqu’à ce que ça arrive, il comptait en profiter pour narguer un peu celle-ci.

-En tout cas, j’en connais qui savent se faire désirer.

Faisant un clin d’œil subtil à Sazuka avant de bâiller légèrement, Raizen s’étira avant de commencer une série d’exercices visant à activer ses muscles. Étant et demeurant sa routine, il comptait garder ses bonnes habitudes en attendant l’arrivée de leur fameux Kage.

-Tant qu'à développer tes capacités sensorielles Asami, tu devrais apprendre à détecter les intentions des gens en repérant et examinant leur chakra, ce serait plus utile je pense.


Gardant un juste équilibre, il aurait aimé que celle-ci n'améliore pas seulement ses capacités à stalker les gens. Après tout, aussi bien rendre une capacité de ce genre utile non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Lun 21 Mai 2018 - 10:18
Ennuyant...

La vie de Raikage était encore plus chargée que celle de Fukutaicho même si foncièrement, tu étais amenée à faire exactement la même chose. Ce n'était pas tant la nature du travail qui avait changé mais davantage sa quantité, te laissant alors très peu de temps pour mettre à bien ton entrainement quotidien. Mais comme à ton habitude, tu venais griller des heures de sommeils pour pouvoir faire tout ce que tu avais à faire sans concession.

Enfin bon... Ce genre de technique avec ses limites. C'était pourquoi tu avais convoqué Asami, Raizen ainsi que Sazuka. Ces trois larrons étaient passés en même temps chunin et tu n'avais pas pu constater véritablement leurs progrès depuis. D'une certaine manière, tu espérais faire d'une pierre deux coups en pouvant au passage te servir d'eux afin de t'entrainer dans des bonnes conditions.

Bien qu'en réalité, pour Sazuka, ce n'était qu'un prétexte. Tu savais pertinemment que celle-ci était une soigneuse et que ses progrès n'avaient pas lieu d'être démontrés sur un champ de bataille. Mais bon... Peut être avais-tu juste éprouvé le besoin de la voir ? Très certainement même...

Au final, tu fus la dernière à débarquer sur le point de rendez-vous. Tu pouvais remarquer une certaine impatience sur le visage de certains mais tu t'en foutais bien. Tu étais la Raikage, tu faisais ce que tu voulais. Et malheurs à celui appuyant le contraire !

- Salut... Asami, Raizen... Sazuka.


Tu t'arrêtas quelque secondes sur cette dernière tandis que tu contemplais son visage. Elle était magnifique et ce de plus en plus à chaque fois que tu la revoyais... D'ailleurs, tu n'avais pas peur de montrer tes sentiments au reste du monde. Celui-ci savait déjà bien à quel point tu étais tout sauf une personne vulnérable. Cela faisait des années que tu n'avais plus rien à prouver à personne. Encore moins désormais que ta réputation avait dépassé les frontières de Kaminari.

- Je vous ai fait venir ici et bien... L'endroit est plutôt explicite je suppose. Je veux m'entrainer et voir vos progrès. Je vous laisse choisir votre répartition et comment vous voulez que ça se déroule.


Une sorte de test post promotion. Et ils n'allaient certainement pas y échapper. D'ailleurs, t'as phrase avait été tourné naturellement de manière presque condescendante. Évidemment que tu pouvais les gérer les trois en même temps, sinon, tu n'aurais jamais eu les compétences nécessaires pour obtenir le post de Raikage. Mais ce n'était peut être pas le plus drôle que de les prendre les trois comme ça, sans aucune forme de règle.

- Vous avez cinq minutes pour vous décider.


L'occasion pour toi de venir te rapprocher un peu de Sazuka. Tu ne lui disais rien, mais tu aimais simplement sa présence à tes cotés. Tu t'étais privée du bonheur pendant toute ta vie, et maintenant que tu le découvrais à peine, tu n'allais certainement pas le refuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mar 22 Mai 2018 - 16:23



J’aimais beaucoup, sans conteste. Voir ces deux-là en même temps au même endroit m’emplissait d’une joie qui m’empêchait de ne pas sourire même si la raison de notre venue ici n’était pas si joyeuse que cela. Même si cela demeurait un entrainement de « routine » je n’étais pas la plus familière de ce genre de choses, les combats. Effectivement, je ne faisais usage du côté obscur de l’Iroujutsu qu’en cas de nécessité comme aurait pu en témoigner Yuko si elle était encore en vie.

-Hum… Je ne sais pas, j’pense pas. Dis-je réfléchissant. Qu’avais-je pu faire de « mal » ces derniers temps ? Pas grand-chose me venait à l’esprit, pas grand-chose… Un peu de respect pour Raïkage-Sama, Raizen. Dis-je en le fixant un instant. Mais il avait raison dans le fond, d’ailleurs je ne le contredisais pas… Reiko savait en effet se faire désirer, tout comme moi, supposais-je. Et techniquement, je n’ai pas été promue, puisque je n’ai jamais été genin. Haussais-je les épaules. C’était vrai, inutile de le nier.

Après quelques minutes d’échanges relativement amusants dans l’ensemble, à écouter et observer, la Metaru se montra finalement. Son travail, comme celui de Raizen et Asami ou le mien, prenait un temps considérable ; il avait donc été assez compliqué d’organiser ce genre de rencontre. Reiko avait dû étudier nos emplois du temps pour trouver cette date et cet horaire précis ; ou pas… Après tout, elle était Raikage… Et mon regard restait rivé sur elle alors que je sentais cet étincellement entre nous.

Cette relation que nous entretenions n’avait jamais été secrète, et si jamais il subsistait encore un doute, il fut probablement éradiqué par ces quelques secondes de silence. Enfin, que ce soit le Héros de Kaze ou la Marionnettiste… Ils savaient déjà, depuis un certain temps, et ; de mémoire ; n’y avaient rien redit. Ainsi ses explications donnèrent raison à la jeune scientifique, si nous étions là, c’était bien pour « voir » nos progrès. Et dans mon cas, voir ce dont j’étais capable, probablement. Je ne m’étais jamais illustrée dans ce domaine, enfin, jamais sous ses yeux.

J’aurais voulu me battre à ses côtés, mais… Je ne savais pas vraiment comment nous devions procéder. C’était une grande première pour moi, ou une grande deuxième plutôt… Enfin, voilà, je me comprenais.

-De toute façon… Quoi qu’il arrive… Je vous soignerai. Rigolais-je nerveusement. Et je ne doutais pas qu’il y aurait quelques petits bobos… Rien de plus non plus, le but n’était pas que nous nous entre-tuions… Et ma présence n’était pas une raison pour eux de se lâcher, non. Mais… si on pouvait faire preuve… d’un peu de modération. Haussais-je les épaules. Si t'as besoin de te défouler... j'ai une autre solution... moins douloureuse... Pensais-je en fixant Reiko avec beaucoup d'attention



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 25 Mai 2018 - 4:42
La scientifique jeta un regard agacé à son colocataire, roulant finalement des yeux concernant ses capacités de sensorialité. Elle souffla légèrement du nez par la suite, l’air de contenir un rire alors qu’en vrai, l’idée n’était pas si mauvaise. Si elle était en mesure de camoufler ses propres intentions, peut-être pourrait-elle connaître celle des autres. Elle garda donc l’idée en tête, quelque part, alors qu’elle se devrait de s’entraîner sur le sujet, voir même faire quelque recherches.

- Pourquoi ? As-tu réellement quelque chose à craindre ?

Taquine, elle lui adressa un sourire en coin, ignorant tout de ce qu’avait pu partager Sazuka et Raizen. Sazuka marquait un bon point, comme quoi elle n’avait jamais été genin, toutefois, elle méritait très bien son grade de chûnin. Pour travailler parfois avec elle au complexe scientifique, d’autant plus qu’elle-même y avait été promu, elle la savait aussi intelligente qu’efficace, et possédait des capacités qui n’étaient pas à négliger. Comme toute, elle était un atout pour le village, et aucun doute n’était permis sur la question. Elle répondit donc à son sourire, avec un peu plus de sincérité qu’à l’accoutumé, chose que pourrait sûrement remarquer Raizen, qui avait appris à lire en elle comme dans un livre ouvert, passant outre ses masques avec une facilité déconcertante.

Voilà donc finalement la Raikage qui se présentait eux, elle-même en venant à la saluer d’un signe de tête se voulant poli, affichant un doux sourire. Voir leur progrès était donc l’objectif de cette rencontre et un entraînement était de mise. Quant à l’organisation des équipes… La jeune demoiselle en vint à observer tous ceux autour d’elle. Elle savait se battre en équipe avec Raizen, n’ayant généralement pas besoin de se parler pour être efficace, sûrement les avantages des entraînements plus ou moins réguliers de leur équipe. Quant à Reiko, elle la savait terrifiante, pour s’être retrouvée à deux reprises sur le même champ de bataille qu’elle, à Hi. Sazuka, elle ne l’avait jamais vu en combat, mais de par son rôle d’eisei-nin, elle avait une petite idée de ses compétences.

- On peut faire un trois contre un, voir ici nous trois contre Reiko.

Elle s’était adressée donc à la petite équipe de chûnin qui se tenait sur le terrain d’entraînement.

- Sinon, se séparer en équipe de deux. Pour ma part, étant de la même équipe que Raizen, travailler avec lui n’est en rien un défi, nous avons l’habitude. Reiko et moi contre Raizen et Sazuka ?

Cette fois-ci, la proposition était lancée dans le vide.

- Ou alors Sazuka et moi contre Raizen et Reiko… Quoique ça, au corps à corps, c’est une équipe violente je pense.

Elle laissait donc toutes les combinaisons possibles, bien que l’idée d’être aux côtés de la Metaru lui plaisait bien. Lors des événements au pays du feu, le tout s’était terminé à une vitesse ahurissante. Peut-être ainsi aurait-elle la chance de réellement l’assister, plutôt que de se tenir en retrait et ne rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 26 Mai 2018 - 18:51


Raizen se contenta d’étirer un sourire lorsqu’Asami fit mention du fait qu’il avait possiblement quelque chose à cacher à Reiko. Ce n’était pas faux, et c’est pour cette même raison qu’il se contenta d’un délicat sourire qui était silencieux, mais qui voulait tout dire. Continuant ainsi de s’étirer, le Raikage arriva finalement sur les lieux, proposant sans aucune patience ou attente un combat avec une composition à déterminer.

Si les autres semblaient être préoccupées par une équilibration juste, Raizen ne pouvait s’empêcher de trouver la situation assez curieuse. Se demandant si provoquer Reiko était une bonne idée, il voulait à tout prix faire partie de son équipe adverse. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’un chef de village acceptait d’affronter de simples chunin. La dernière fois qu’il avait proposé une telle chose à un chef de village, celui-ci s’était contenté de l’ignorer, ne daignant même pas lui répondre. Ainsi, Raizen était en quelque sorte prisonnier avec la nouveauté sans forcément avoir pu tester la version précédente. Ainsi, il comptait s’assurer de mettre toutes les chances de son côté pour ne pas manquer une telle occasion deux fois de suite. Après tout, ce serait plus que regrettable non ?

Ainsi, alors qu’Asami faisait de multiples propositions qui semblaient plutôt être une énumération de toutes les possibilités, le Meikyû décida de trancher le tout de manière prompte.

-Je propose un combat deux contre deux. Reiko et Sazuka contre Asami et moi.

Changeant légèrement son timbre de voix en prononçant le nom de Sazuka, il lui fit un clin d’œil alors qu’il s’était retenu de dire qu’elle était son élève. Même s’il ne considérait pas la jeune femme comme une simple élève, mais plus une collègue et amie, le désir de la taquiner était plus fort que tout, chose qu’il n’hésiterait pas à faire s’ils étaient seuls.

-Asami et moi avons l’avantage de nous connaître, donc ce sera un bon moyen pour nous de travailler en équipe et de tester le tout sur vous deux. Vous êtes certes plus fort, mais reste à voir si votre symbiose l’est tout autant.

Alors que sa réponse avait beaucoup de double sens, il fixait Asami, tentant de lui faire comprendre que ce serait le moment idéal d’y aller le tout pour le tout. Ainsi, il passa derrière celle-ci avant de murmurer quelques mots pour qu’elle soit la seule à comprendre.

-Pour une fois, ne te retient pas, sinon on risque de perdre.

Laissant un sourire flirter sur son visage alors qu’il revenait à côté de celle-ci, le Meikyû regarda les deux femmes.

-Voulez-vous avoir un temps pour vous consulter où ça vous convient ?

En réalité, il ne leur laissait pas vraiment le choix, sachant qu’il voulait à tout prix affronter les deux. Ayant déjà eu l’occasion de combattre Sazuka, il savait déjà à quoi s’attendre, chose qui risquait de l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction

Sam 2 Juin 2018 - 12:23
Et bien...

Au final, leur laisser le choix n'était peut être pas une bonne idée. Chacun désirait une configuration bien précise et personne n'avait vraiment les mêmes envies. Même si à l'arrivé, ce fut celle de Raizen qui sembla s'imposer d'elle même. Notamment car plus personne hormis toi n'avait à donner son opinion.

- Ça me va.


Tu haussais les épaules tandis que tu tournais désormais ton regard vers celle qui partageait une partie de ta vie ces derniers temps. Alors tu allais faire équipe avec elle ? C'était plutôt imprévu mais pas déplaisant. Tu ne l'avais jamais vu combattre bien que tu pouvais te figurer ses compétences. Tu n'allais sans doute pas avoir besoin de ses compétences en médecine, mais, il était toujours bon d'avoir un docteur de confiance avec soi.

La trainant alors à part, il valait mieux pour elle que tu établisses une stratégie maintenant sous peine de la laisser de coté. Tu étais plutôt un loup solitaire, tu te battais avec ta rage plus qu'avec ta raison. Et tu savais pertinemment que sans fil directeur, tu allais te retrouver à de nouveau te battre seule face au monde entier.

- Tu as une idée de comment on va s'y prendre ? Je vais me retenir pour cette fois.


Tu détestais ça mais tu n'avais pas le choix. La dernière fois, tu avais battu à plate couture la marionnettiste. D'ailleurs, l'une de ses poupées de bois avaient encore les marques de cet affrontement qui fut... fulgurant. Quant au Meikyu... Et bien, il était un beau parleur mais il n'avait aucune chance contre toi sans l'ombre d'un doute. Tu pensais cela sans aucune arrogance mais le fait était qui lui manquait encore de l'expérience pour toi. Même après les derniers évènements.

- Je te laisse adopter la stratégie que tu souhaites. Me faire aller en première ligne n'est peut être pas le meilleur... entrainement possible pour eux.


Même en te retenant, ils allaient avoir du mal. Encore plus si Sazuka était à sa position favorite de soutien. A vous deux, vous vous complétiez à merveille de base. Peut être fallait-il équilibrer tout ça en changeant les habitudes de chacun... Enfin bon. C'était à elle de décider, toi tu te contentais de faire craquer tes doigts pour l'affrontement qui allait venir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Jeu 7 Juin 2018 - 23:13



Raizen avait parlé. J’allais donc faire équipe avec Reiko pour cet entrainement qui allait m’opposer à Asami. Même si je savais ce-dont chacun était capables, je soupçonnais fortement n’en avoir vu qu’une infime partie, et encore, d’Asami je n’avais pu observer que deux choses ; un petit scarabée et une marionnette bien plus imposante. Et Raizen… Il était expert en sceau et manipulateur du Raiton, entre ses autres compétences… évidemment. Grosso modo, j’étais bien avancée et si nous devions engager le combat… Je ne savais pas vraiment sur quoi j’allais tomber. C’était surtout la marionnettiste que je redoutais.

La Metaru m’avait « emmenée » avec elle afin que nous mettions au point une stratégie. J’étais un peu prise de court, je n’avais jamais vraiment utilisé de stratégie lorsque j’avais été amenée à me battre, enfin, cela-dit j’avais une tactique mais je n’étais pas sûre qu’elle fut si efficace contre des shinobi. J’en avais déjà fait l’expérience à plusieurs reprises. Je pris donc un instant pour réfléchir à une approche viable…. Que Reiko préfère faire durer l’entrainement pour un maximum d’expérience me semblait judicieux, mais est ce que me mettre en première ligne l’était ? J’avais un doute. Ceci dit, ce n’était pas comme si j’y allais toute seule…

-Je peux faire deux ou trois trucs… j’y vais en première… alors Avais-je dit sans être vraiment sûre de moi. J’avais besoin d’entrainement, et surtout savoir comment réagir face à de vrais shinobi aux compétences variées. Essayes de… faire preuve… de tempérance. Lui souris-je. Oh, je ne lui ordonnais rien, je lui demandais juste d’essayer. Comme j’allais essayer d’être aussi efficace au combat qu’en médecine. Je m’étais alors retournée vers les deux Kumojin. Asami, Raizen, vous êtes-prêts ? Eus-le au moins la décence de leur demander, laissant sous-entendre que nous, nous l’étions. Et que, je n’allais pas attendre plus longtemps.

Ainsi, et pour varier un peu de ce que je faisais habituellement, j’avais effectué quelques signes pour faire apparaître trois clones à nos côtés –technique que j’avais apprise assez récemment en fait, en observant Raizen- puis nous nous élançâmes vers eux, tout en projetant plusieurs kunai. Le but était de nous entraîner... Alors... je commençais plutôt... mollement.

Résumé:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Double "date" [Asami, Reiko, Raizen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: