Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La flêche et la rapière_PV Ashikaga Gabushi
Aujourd'hui à 9:03 par Ashikaga Gabushi

» 07. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 8:56 par Borukan Rikyu

» [C/OFFICIELLE/IWA] LE TENBATSU
Aujourd'hui à 8:41 par Arie Yoorasia Hahn

» L'eveil
Aujourd'hui à 8:17 par Setsuna Kurai

» Flocon de neige - Rakka
Aujourd'hui à 3:53 par Chôkoku Diao

» [Terminée] Shiro Tsikuyi
Aujourd'hui à 3:50 par Nagamasa H. Takumi

» Un Vent Nouveau [Gabushi]
Aujourd'hui à 3:42 par Ashikaga Gabushi

» Invitée de Toph [Diao]
Aujourd'hui à 3:25 par Chôkoku Diao

» Le laisser passer A38
Aujourd'hui à 3:07 par Yuki Rakka

Partagez | 

Mistake [Wara Keitei]


Dim 20 Mai 2018 - 6:14




J’avais reçu une convocation de la part d’un juunin avec lequel j’avais tissé quelques liens depuis que j’avais été assigné au grade de chuunin, après notre retour du pays du feu ; je devais me rendre au QG de la police de Kumo. Je savais très bien pourquoi il me faisait venir ce jour, à cet endroit. Enfin, à cet endroit, pas vraiment… Mais la plupart des fois où je le voyais il me parlait d’équipe, d’enseignement, de l’importance que cela représentait pour Kumo tout comme pour moi. Il était de cette idée, depuis le temps, me trottait dans la tête et un peu plus chaque jour ; rien que pour essayer… Il y avait pas mal de passage par ici, des membres de la sécurité du village, des civils et d’autres…

Il y avait une salle au rez-de-chaussée prévue pour accueillir les éventuels visiteurs de passage, les équipes passant récupérer leurs missives, consulter les tableaux de répartition, les plannings de garde et tout le reste. Traversant le hall du « commissariat » jusqu’à cette fameuse salle où devait m’attendre cette potentielle recrue, j’y pénétrais et observai qui s’y trouvait. Un jeune que j’avais aussitôt reconnu si bien son apparence était singulière, un peu androgyne à première vue, sans plus. Je savais déjà comment il s’appelait et qu’il était l’élève d’Asami… Je m’approchai de lui, le saluant avec un mince sourire. Il était le seul présent ici, était-il le genin qui devait m’accompagner ? Bonne question.

-Wara Keitei, c’est ça ? Je dois récupérer un genin… Mais, t’es avec Asami toi non ?

J’étais quasiment sûre qu’il était sous la direction de la Tadaoki et je me demandais s’il n’y avait pas eu comme une erreur. Et oui, même le plus grand village ninja loin devant Iwa pouvait commettre ce genre d’erreur de débutant décrédibilisant un peu ce fameux juunin… J’allais devoir discuter avec lui…

-T’as reçu une convocation ? Ou, t’as pas vu un autre genin ? Avais-je ajouté en le fixant longuement.

Bien sûr je n’avais pas oublié ses frasques lors de la visite du complexe scientifique, très loin de là même. Enfin, peut-être était-il plus que… ce genin voulant attirer l’attention.


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 20 Mai 2018 - 16:54
Keitei était assez confus. Il avait reçu une convocation, il ne savait pas pourquoi, mais une convocation. Apparemment, tout allait lui être expliqué quand il arriverait Il était donc dans un bureau, celui de l'homme dont il ne connaissait rien et qui était bien plus gradé que lui. Plus fort aussi, sûrement. Non c'était sûr .. Mais quant à sa beauté ? Keitei l'examinait discrètement au début.

"-Hmf, peut-être plus fort .. Mais je suis plus élégant, beau, magnifique, super, et humble que lui !"
, pensait-il.

S'asseyant face à lui à son "bureau", il l'écoutait parler quelques phrases au début, acquiesçant en même temps. C'était des questions simples, comme son prénom, son grade, ce qu'il faisait actuellement; des questions qu'il connaissait sûrement déjà mais c'était peut-être une sorte de procédure. Mais quant aux restes des questions, il n'écoutait rien, ayant était ensorcelé par une femme qui passait dans la rue, l'ayant regardé grâce à ses talents tout en ayant sa tête tournée vers l'homme. C'était des années d'entraînement; regarder une femme passer sans tourner la tête, difficile mais tellement utile ! Mais pour le reste, c'était vraiment gênant qu'il ne l'a pas écouté du tout.

"-Est-ce que tu as compris ce que je t'ai dis, Keitei ?"

L'homme le regardait, ne sachant pas que lui ne l'a pas écouté. Mais comment aurait-il pu avoué qu'il ne l'a pas écouté ? Il restait donc calme, hochant sa tête de haut en bas.

"-Oui, j'ai tout compris, et je suis totalement d'accord."

Et c'était juste après cette réponse, qu'il fut escorté dans une salle où il devait attendre. Il ne savait pas ce qu'il devait attendre, donc c'était vraiment gênant .. Mais après un certain temps, c'était une femme qu'il reconnaissait bien qui traversait la porte; celle qui était avec Asami à .. à ... à quoi déjà ? Il avait déjà oublié le nom, mais ce qui était sûr c'est qu'il ne l'avait pas déjà oublié. Il lui souriait grandement, d'un sourire sincère en la regardant dans les yeux.

"-Hm, non, à part votre beauté éblouissante et moi, il n'y a personne d'autre ici. Mais .. Est-ce que vous savez pourquoi j'ai étais amené ici ? Parce que oui, je suis "suis" avec Asami, en tant que son élève, mais quel rapport ça a actuellement .. ?"

Il était très confus, et ça se voyait sur son visage. Pourquoi lui demander s'il était avec Asami ? Quel rapport pouvait-il y avoir avec le fait qu'il soit ici ? Il ne se posait pas trop de questions. Est-ce que son sensei aussi allait venir ici ? Très peu probable, elle était sûrement encore dans un labo à essayer de nouveaux poisons. Mais elle ne pouvait rien lui dire cette fois ! Après tout ce n'était pas totalement sa faute s'il était ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Dim 20 Mai 2018 - 22:49



Ma beauté éblouissante ? Il continuait donc sur cette lancée qu’il avait entamée lors des « portes ouvertes » du complexe scientifique… Je ne prêtais que peu d’attention aux compliments qu’on pouvait me faire, ils ne favorisaient en rien ma considération des autres ni même me m’apportaient un quelconque sentiment de satisfaction. J’avais donc pris une profonde inspiration que je relâchai avec la même intensité ; oui cela m’ennuyait plutôt qu’autre chose en fait…

Enfin, il confirmait donc ce que je pensais, il y avait comme un souci ou alors il s’agissait de tout autre chose. Il était en effet « l’élève » d’Asami et qu’il soit ici à cet instant, convoquée en même temps que moi alors que je devais former une équipe… C’était un peu étrange et laissait à supposer certaines choses qui me paraissaient maintenant de plus en plus évidentes.

-Hum… En fait, je dois former une équipe… Haussais-je les épaules. T’as sans doute été convoqué par Ikkei-San… c’est un genre d’ami… Soupirais-je. Donc si t’es là, c’est pour devenir mon élève. Haussais-je les épaules à nouveau. Peut-être qu’Asami t’as viré, sans que tu le saches ? Rigolais-je légèrement. C’était sans doute la raison la plus évidente à sa présence ici, j’en étais sûre et certaine. C’était bien plus probable que ce soit ça qu’une simple erreur commise par un Juunin expérimenté. Enfin, je supposais qu’il l’était…

Je pris un instant, histoire de mieux observer sa réaction. La Tadaoki m’avait appris pas mal de chose ces derniers temps, ô rien qui n’avait un rapport avec mon projet ou quoi que ce soit ayant un rapport de près ou de loin avec mon chakra ; non, elle m’avait transmis cette volonté de mieux observer les personnes que je rencontrais, et perfectionner à leur contact mes « compétences ». Après tout, le jour du départ approchait rapidement et il n’y avait rien de mieux que pratique pour s’améliorer.

-Ouais, je pense qu’elle veut me refourguer ses mauvais éléments… Les cas un peu désespérés tu vois ? Lui avais-je dit avec une touche de sarcasme. Ou alors, c’est une erreur. Vas savoir.

Huuum… Instiller le doute était quelque chose d’assez amusant, même s’il était plutôt simple de le contre dans ce cas-ci. Enfin, je pensais que notre rencontre serait de courte durée, s'il était "avec" Asami... Il ne m'intéresserait pas vraiment.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 21 Mai 2018 - 13:33
Il restait souriant et même content. ça lui faisait plaisir que de voir une tête qu'il connaissait déjà ! Mais comment pouvait-il encore l'être une fois ses paroles entendues par le jeune homme ? Son sourire se figeait, ses muscles faciaux se figeaient aussi .. Jusqu'à ce qu'il ait l'air un peu paniqué. Il se relevait en semblant réfléchir à quelque chose, faisant les cent pas dans la pièce avant de se retourner directement vers la jeune femme face à lui.

"-Non c'est pas possible que ça soit ça ! Mais .. Non, je- !!"

Il ne parlait même plus d'une façon cohérente. Il était évident que de voir sa panique. Après tout, il aurait sûrement fait passé ça comme une erreur venant des hauts-gradés, ou encore une mauvaise blague de la jeune femme, mais comment croire que ce n'était qu'une blague quand Asami l'avait déjà menacé de ça auparavant ? Est-ce qu'elle l'avait vraiment fait ? Si c'était le cas, ça sera très difficile pour lui, après tout de ce qu'il savait c'était la seule marionnettiste à part lui dans le village. Il comptait donc beaucoup sur elle, bien que ça ne soit pas la chose la plus intelligente à faire dans ce cas-là. Mais il ne pouvait pas vraiment s'en empêcher, il n'était pas des plus brillants. Il avait non pas un air joueur cette fois, se reprenant un peu, mais un air très sérieux sur le visage, bien différent du sourire qu'il portait habituellement.

"-C'est pas possible, ça doit être une erreur, elle aurait pas fait ça sans me prévenir .. Elle m'aurait d'abord prévenu ! .. Je pense .. ?"

Il n'était même pas certain de ce qu'il disait, mais c'était quelque chose de grave pour lui ce qu'il se passait actuellement. Après tout, il l'aimait bien cette sensei qu'il avait ! Elle travaillait dur et l'aidait tout autant. Comment ne pouvait-il pas l'apprécier quand elle l'aidait autant ? Il aurait était un ingrat que de ne pas l'apprécier à vrai dire. Il retournait donc cette fois-ci son regard avec un air sérieux vers la femme.

"-Je suis pas un cas désespéré, ni un mauvais élément, j'suis doué pour les marionnettes ! C'est une erreur, vous êtes juste mauvaise langue, tsh !"

Lui qui n'était jamais énervé contre les femmes, fronçait grandement les sourcils face à la femme face à lui qu'il aimait beaucoup moins maintenant. Lui-même savait qu'il n'était pas le plus brillant, le plus fort ou le plus réactif. Il était juste moyen partout, et il savait lui-même qu'il ne valait pas grand chose en vérité -du moins pour l'instant. Il ne savait pas quoi faire après ça, car il était convaincu que c'était une erreur à présent, enfin il ne voulait pas penser au contraire. Il devrait aller chercher ses réponses vers les personnes concernées ou directement aller voir Asami.

"-Moi qui pensait que vous étiez belle, vous êtes un vicieux serpent au final, hmf !"

Il croisait ses bras au niveau de son torse, visiblement vexé par les paroles de la femme. En vérité, il n'aurait pas était atteint si elle n'aurait parlé que de lui, mais il n'était plus "lui-même" quand elle disait qu'il avait était viré par Asami. Après tout, il ne voulait pas ça, il voulait même prouver que le choix d'Asami de le prendre en tant que son élève n'était pas un mauvais choix. Un peu comme un enfant voulant prouver des choses à ses parents en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mar 22 Mai 2018 - 16:48




A mon grand étonnement, cela m’amusait grandement de l’observer se questionner de la sorte sur son éventuel renvoi de l’équipe d’Asami. Cela m’amusait, oui, mais ne me plaisait pas. En fait je trouvais qu’il y avait là-dedans quelque chose de malsain. Se jouer des doutes et des espoirs d’une personne n’était en effet pas très reluisant, mais bon… Cela me fit rire, c’était déjà ça. Puis après quelques secondes d’un long conflit avec lui-même plus qu’avec moi il en vint à la conclusion que je mentais probablement. En fait, ce n’était pas vraiment un mensonge dans le fond ; même s’il n’avait pas été renvoyé de son équipe. A vrai dire je n’en savais pas plus que lui à ce sujet, ce n’était qu’une supposition, une hypothèse comme une autre, mais sa réaction confirmait et me laissait penser qu’il n’y avait pas beaucoup d’autres explications.

-Haha.. Rigolais-je. Tu manques de confiance en toi à priori. Soulignais-je alors qu’il commençait visiblement à se braquer face à mes allégations. Cela dit… Peut-être qu’elle t’a quand même renvoyé, mais je n’en sais rien… Enfin, pas plus que toi. Haussais-je les épaules. Et qu’elle a été devancée… On t’a convoqué avant qu’elle ait pu te le dire… Ce genre de choses se fait très rapidement. Un genin sans équipe… c’est un peu comme… Réfléchis-je un instant… Un chirurgien sans scalpel… C’est inutile. La comparaison me semblait plus que parfaite et parlante. Mais si tu penses n’avoir rien fait pour provoquer, éventuellement, cette situation… Alors tu n’as pas besoin de douter. Souris-je assez sincèrement. Puis, ne te fies pas aux apparences… Beauté ne veut pas dire gentillesse. Lui dis-je avec un air un peu blasé. Je m’étais rapprochée de quelques pas et le fixant le plus près… Tu ressembles à une fille… et pourtant… Tu n’en es pas une… Ajoutais-je plutôt pensive.

Hum… oui, c’était pour ça en fait que je me souvenais bien de lui et que je ne l’avais pas classé dans la pile « corbeille » de ma mémoire, parce qu’il avait une apparence un peu atypique. C’était davantage pour cette raison que ses frasques que j’avais retenu son nom. La seule chose qui trahissait son « genre » était son prénom. Et sa voix aussi, bien que… J’avais entendu plus masculin par le passé. Cela s’expliquait par son âge, sans doute.

Je fouillais un instant dans l’une de mes poches et extirpais une sucette, et la lui tendant lui demandai :

-Tu veux une sucette ? C’est pour me faire pardonner… Souris-je. Ah ces fameuses sucettes qui me permettaient de faire taire les enfants…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 28 Mai 2018 - 21:30
Il s'était raidi quand elle parlait d'un certain manque de confiance en soi, et il bondissait directement comme si c'était faux. A vrai dire, lui-même ne savait pas si c'était vraiment le cas, et à cause de ça des doutes grandissaient en lui. Après tout, gardant une sorte d'esprit encore enfantin, il n'avait jamais vraiment fait attention à ces genres de choses, comme le stress, la confiance en soi, .. il restait comme il est et s'amusait comme il voulait. S'il voulait faire quelque chose, il le faisait, pareil s'il voulait dire quelque chose. Alors là, son visage devenait rouge, sûrement un mix entre la gêne et une petite colère. Une colère, mais pourquoi ? Sûrement générée à partir de la gêne.

"-N-N'importe quoi ! Je suis totalement confiant, sinon je n'aurais jamais abordé autant de personnes, hmf ! C'est une mission digne de la plus grande légende ce que je fais, hmf ! Et Asami ne m'aurait jamais viré sans me le dire d'abord, j'en suis sûr. Et d'abord, je ne ressemble pas à une femme, mais bien un homme !"

Toussotant légèrement, il reprenait ses esprits tout en reprenant par la suite une couleur de peau au niveau du visage à la norme. Il bombait ensuite son torse pour montrer ses atouts masculins .. inexistant. Il était vrai, il n'avait aucun gros muscle sur le torse. Il n'avait que le minimum requis pour un shinobi, rien de plus. Ses muscles n'étaient pas très bien souligné, voir pas du tout, il faudrait une loupe pour les voir. Mais ils étaient présents, bien que cachés. Mais il s'en moquait à vrai dire, il ne trouvait pas que ça ne le mettait pas en valeur. Par contre, le fait d'avoir dit qu'il ressemblait à une femme, il le prenait assez mal. Enfin, ça lui faisait principalement bizarre parce qu'on ne l'avait jamais faite celle-là. Puis quant à sa dernière question, il faisait un geste de sa main comme s'il la chassait.

"-Une sucette ? Avec du sucre ? Non merci, ça fait des caries, j'aime pas ça. Et j'en ai jamais mangé."

C'est vrai, il n'a jamais mangé de sucrerie, de boisson mauvaise pour la santé -à part une fois de la bière-, ou de choses grasses. Il prenait un très grand soin de sa santé et de sa ligne, bien qu'il ne le disait jamais. Il trouvait ça arrogant que de parler du fait qu'il soit un homme parfait, magnifique et divin sur ce point. Et même s'il ne le disait pas, un sourire au coin de ses lèvres le montrait très bien qu'il était fier de ça. C'était un peu comme un enfant qui venait de gagner une partie de jeux. Il s'approchait donc de la femme à grand pas, s'arrêtant pile devant elle, à quelques centimètres. Tellement proche que leur torse se touchaient presque. Il posait son pouce et son index sur son menton comme il avait vu faire les plus grands de sa petite ville, prenant un air qu'il trouvait "viril" en la regardant droit dans les yeux. Bien entendu, malgré que cette position soit douteuse, il n'avait jamais pensé à s'approcher plus pour faire ce que les "grands" faisaient ensuite. Il voulait simplement se moquer d'elle en retour pour ce qu'elle lui a dit.

"-Et là, je n'ai pas l'air d'un homme peut-être, hm ?~"

Heureusement pour lui, l'ignorance ne blesse pas. Mais s'il savait que la femme face à lui était bien plus forte que lui, il n'aurait peut-être pas fait ça. Déjà qu'Asami lui faisait assez peur .. Mais il ne se doutait pas que la femme face à lui était tout aussi puissante. Il ne la sous-estimait pas, il ne la connaissait juste pas, et ne la connaissait que comme étant un médecin, rien de plus, rien de mois. Aaaah, l'ignorance est tellement positive des fois ..

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mar 29 Mai 2018 - 2:06




Au moins, j’étais sûre qu’il ne doutait pas de lui, enfin, de ce qu’il était. J’avais pu voir des choses plutôt énigmatiques à Tetsu, des personnes dont l’apparence ne correspondaient à leur nature profonde ; cela m’avait étonné au début, puis au final j’avais simplement fini par me dire que chacun avait sa méthode, sa voix. Idéalement, chacun était libre de ses choix et de ses pensées, ni plus moins. Donc, si lui était sûr, je ne pouvais pas non plus douter. Puis l’énervement dont il avait fait preuve… Pouvait-il laisser penser l’inverse ? Oui, en fait, sûrement.

L’écoutant, je comprenais donc que, selon, plus on abordait de personnes plus on était confiant ? La confiance et moi… nous étions un peu comme deux êtres vivant en symbiose ; je pensais qu’elle me comprenait aussi bien que je la comprenais. J’étais si bizarre…. Enfin, tout ça pour dire que se « rapprocher » d’autres personnes pouvait aussi être lié à un manque de confiance en soi… ou à un excès de confiance. Cela dit il avait entièrement raison, je pensais également qu’Asami le lui aurait, je ne la percevais pas vraiment comme quelqu’un d’assez lâche pour ne pas le faire.

Puis il refusa ma sucette. C’était une bonne chose d’une certaine façon. Mais cela voulait dire que je ne pouvais pas le calmer comme les autres enfants. Comme quoi la « sucette » n’était pas une technique infaillible.

-Baah… Pas besoin de t’énerver. Rigolais-je légèrement. Et donc, si tu n’en as jamais mangé… Comment fais-tu pour… Savoir que tu n’aimes pas ça. C’était ce que j’allais lui demander alors qu’il venait de se rapprocher, m’interrompant, du coup. J’étais assez surprise de sa réaction du coup, et peut-être un peu amusée aussi. Je connaissais ce genre de gestes, ce qu’ils voulaient dire, mais lui semblait rester bloqué à la première étape. Avait-il besoin d’un coup de main pour la franchir ? Viril ? Dis-je alors qu’il tenait encore mon menton entre ses doigts.

J’avais l’impression qu’il ne savait pas vraiment où il devait aller, ce qu’il devait faire. Alors je pris les devants. Simplement. Sans me poser de questions, je m’étais juste légèrement penchée pour l’atteindre et l’embrasser, mais pas juste un petit baiser innocent, loin de là ! Puis je m’étais redressée, le fixant.

-Je n’aime pas les personnes qui ne vont pas au bout de leurs idées, et qui ne font que parler. Lui expliquais-je assez froidement. Et l’observant… Je suis la première personne qui… ?


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 29 Mai 2018 - 18:11
Il était confiant quand il était face à lui, certain qu'elle allait avouer sa virilité pourtant si présente, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Elle l'avait embrassée elle-même, et une langue s'était introduite dans sa bouche. Ses yeux devenaient de grands cercles, et son corps se raidit de surprise. Il s'attendait à tout, sauf à ça. C'était bien la première fois que ça lui arrivait, mais la sensation ne lui déplaisait vraiment pas. C'était tout nouveau pour lui, quelque chose dont il ne connaissait pas les sensations. Même là, il n'arriverait pas à les décrire, c'était juste comme si son esprit se vidait et que son corps fondait. Même quand elle s'était redressée, il restait médusé, ses yeux vide comme s'il était ailleurs. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre ses esprits, ses joues prenant une faible teinture rosée. Il n'était pas de nature timide, loin de là même, mais il se sentait assez bizarre à cause de ça.

"-H-Hm, ouais .. La première, mais c'est avec une jolie fille, donc je suppose que c'est bon .. ?"

Il ne connaissait pas le "premier baiser doit être avec une personne que l'on aime", assez ignorant. Après tout, trop pur avant, on n'a jamais prit le temps de lui dire ce genre de choses; après tout, son entourage pensait que c'était un sens commun que tout le monde avait. Mais il voulait encore une fois goûter à ce fruit, cette sensation toujours présente dans sa tête. Il se penchait calmement, cette fois-ci n'attrapant pas son menton mais attrapant maladroite son corps avec ses bras pour un câlin. Il l'embrassait comme elle l'avait fait; il ne savait pas combien de temps cela avait durer, son esprit vide à ce moment. Il ne s'était enlevé et reculé d'un grand pas juste après, que quand il avait un besoin de respirer. Il se retournait, assez gêné à ce moment, pour finir de dos, toussant plusieurs fois pour tenter de cacher la teinture rosée présente sur ses joues.

"-A-Ahem ! En tout cas, je pense qu'il faudrait aller prévenir le Jônin pour que l'erreur soit corrigée .."

Il y avait pour la première fois depuis qu'il a vu cette femme une trace d'hésitation dans ses paroles. Après tout, c'était la première fois qu'il a fait ce qu'il vient de faire, et bien qu'il a adoré la sensation, il n'était pas prêt à ça. Il n'osait même plus la regarder en vérité, ne la regardant qu'à peine du coin de l'oeil. Il était donc facile de remarquer la gêne qu'il éprouvait et la maladresse qu'il avait. Il ne savait pas comment se porter, et le fait qu'il jouait avec ses mains, montrait encore plus sa nervosité.

"-.. Il ne faudrait pas que l'erreur se produise avec d'autre, n-n'est-ce-pas ?"

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mer 30 Mai 2018 - 19:13



Jouer avec les autres n’était pas quelque chose que je faisais à Kumo, c’était une « vieille » facette de ma personnalité que je n’avais quasiment jamais laissé s’exprimer depuis que je j’étais arrivée dans ce village. Pas que j’avais cherché à l’étouffer, mais avec ce gain de compréhension concernant ceux qui m’entouraient, elle s’était clairement effacée pour laisser place à des choses plus « sincères ». Mais l’était-ce vis-à-vis de Keitei ou retrouvais-je cette ancienne part de ce que j’avais été ? Là demeurait toute la question. Enfin… Pas tant que ça, à vrai dire. Son âge, ses certitudes, sa maturité… rien n’était réuni. Je ne faisais donc que « m’amuser ». Et, ce n’était pas bien. Si par le passé je me fichais pas mal des répercussions de chacun de mes actes, aujourd’hui, c’était un peu différent… Et, à priori, faire se fourvoyer d’autres personnes ; comme ce genin, n’était pas… correct.

Alors que je voulu remettre la situation d’aplomb pour éviter une éventuelle méprise –encore une autre- le « jeune homme » réitéra l’expérience, à ma grande surprise. Et je l’avais laissé faire, c’était un prêté pour un rendu en somme. Puis après ces secondes qui me parurent interminables, et daigna me lâcher. D’un rapide revers de main je m’essuyais la bouche, et lui s’était retourné. Il avait de la chance, d’une certaine façon. Parce que, s’il avait pris cette initiative en premier, il aurait essuyé un contrecoup… brutal. Il avait clairement de la chance, oui, que je n’étais pas dotée du même caractère que la Raikage. J’étais impulsive, mais loin, très loin d’être violente, et que je m’évertuais à peser le pour et le contre de toutes les situations ; enfin, après avoir agi, bien sûr… J’étais une experte en médecine et bien d’autres domaines, et malgré ça, je restais… irréfléchie.

Je sentais une forme de gêne dans ses paroles, quelque chose de touchant et d’agaçant en même temps. Plus agaçant que touchant en fait, même. J’avais réellement maintenant l’impression d’être en face d’un enfant qui venait d’avoir une discussion « adulte » avec ses parents. Un bref soupir s’échappa d’entre mes lèvres, et d’un air plutôt blasé m’apprêtais à lui répondre. Je n’étais pas le genre de personne ménageant les autres, je leur disais la vérité ; ô bien sûr elle n’était pas forcément la leur, mais en général ; elle était assez proche de la réalité. J’avais encore quelques progrès à faire en terme de communication…

-T’es nerveux ? Tu boudes ? Pourquoi ? Ce n’était qu’un « baiser ». Soupirais-je de nouveau. T’es un shinobi, t’es un adulte… Ne fais pas l’enfant. Tu en connaîtras bien d’autres. Rigolais-je légèrement. J’avais une « sainte » horreur des enfants… Tous plus inutiles les uns que les autres. Et même s’il était jeune, il n’était plus un gamin non plus, alors qu’il se comporte comme tel… M’exaspérait. Que ce soit dans ton travail, ou… ton approche des autres ; soi bien plus sûr de toi à l’avenir. Ça pourrait te sauver la vie. Il ne fallait évidemment pas tomber dans l’excès de confiance… Ou se croire assuré de ses choix, sans y être préparé. C’était difficile d’y arriver… Et, soi sûr des intentions de ceux, ou celles que tu as face à toi. Ca t'évitera des situations... comme celle-ci. Achevais-je.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 30 Mai 2018 - 23:21
Il se retournait assez surpris à ses paroles. Oui, il était gêné non pas parce qu'il est amoureux d'elle ou timide, mais parce que son premier baiser -et son deuxième- était avec cette femme qu'il ne portait pas dans son coeur. Il la respectait tout au plus vu que la dernière fois qu'il l'a vu, elle se trouvait aux côtés de son senseï. Il se grattait donc la tempe avec son index, réfléchissant à ce qu'il allait dire. Même son expression et son visage ont prit une toute autre tournure; il n'avait plus de rougissement ou de gêne.

"-Non non, c'est pas ce que vous croyez, vraiment .. J'étais juste surpris, comme c'était la première fois, c'était .. ça faisait vraiment du bien, je suppose ? J'arriverais pas à l'expliquer .."

Après tout, il restait fidèle à lui-même, et c'était vrai que même si il n'aimait pas plus que ça cette femme, le baiser qu'elle lui avait offert était inoubliable -surtout parce que c'était son premier-. Mais, si cette personne était comme ça, alors pour les autres .. ? Les autres baisers doivent forcément être encore mieux ! Mais il se rappelle sa dernière phrase qui agit comme un sceau d'eau sur sa tête. Il ne peut pas agir comme il l'a fait précédemment. Car après tout, peu de gens réagissent comme cette femme. Il peut y avoir pleins de réactions, mais ce ne seront pas forcément des réactions positives. Il en prenait donc note mentalement. Tiens, en réfléchissant à des notes, il avait pensé à quelque chose. Il sortait un carnet de l'intérieur de sa veste avec un stylo qui y était attaché. Le posant sur la table et le cachant avec son torse, il y écrivait rapidement quelque chose avant de le ranger. Bien sûr, si Sazuka était assez rapide, elle aurait pu remarquer écrit "Tâche de rousseur - X - [dessin de tête de mort]".

"-Hm, je ferais attention à l'avenir alors ! Mais, au final, vous pensez qu'on m'a échangé avec quelqu'un d'autre dans la liste ? Ou c'est une erreur ?"

Il se posait vraiment la question. Mais il était soulagé, comme il était avec Asami, ce démon ne pouvait pas le recruter dans son équipe. Elle devait en être verte de jalousie de ne pas l'avoir dans son équipe. Il était tellement utile que tout le monde voudrait se l'arracher pour qu'il rentre dans leur équipe. Mais la jalousie n'aidera pas, il était déjà booké. Et .. par un autre démon en plus ... Enfin bon ! Il reposait ses yeux dans ceux de la femme, venant à s'exclamer avec stupéfaction directement.

"-Ah, mais oui ! J'ai compris ! Comme je suis parfait, plein de gens veulent m'avoir dans leur équipe ! C'est pour ça que je suis là ! Ahlala, la popularité, c'est vraiment difficile uh .."

Il prenait une pause assez comique, une main sur son menton avec le menton relevé, ayant l'air d'une personne arrogante qui a le monde a ses pieds. Il déniait presque encore la réalité de l'erreur administrative. Ahlala, le pauvre ..

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Ven 1 Juin 2018 - 0:56




Etait-ce de l’humour ou pensait-il réellement ce qu’il venait de dire ? Cela sonnait de façon si prétentieuse à mes oreilles que j’avais un peu de mal à y croire. Il me demandait vraiment… Si cela faisait du bien ? Il plaisantait forcément… ou ne se rendait pas compte de ce qu’il racontait ; je ne pouvais clairement pas croire… Affichant à cet instant un sourire dépité alors qu’il semblait noter quelque chose dans un carnet, ce dont je me fichais pas mal dans le fond, il était libre de tenir un journal intime s’il le voulait après tout ; je me devais une nouvelle fois de remettre les choses dans l’ordre.

-Vraiment du bien ? Je dirai que ce n’est pas désagréable… Mais là, c’était surtout pour te faire réagir… Cela faisait « du bien » lorsqu’on éprouvait quelque chose pour la personne qu’on embrassait, mais dans cette situation… Je n’étais pas sûre que ce soit une pulsion, pour une fois. Oui, ce fut vraiment pour… lui donner une leçon ? Maintenant que j’y repensais… Ce n’était peut-être pas la meilleure chose à faire. Puis sortant de mes pensées, je repris. Ha, un peu des deux je pense. Tu vois, « ce juunin » ; il veut absolument que je fonde une équipe. Il a dû réussir à me convaincre… Dis-je pensive avant de que je n’entende une nouvelle énormité alors qu’il s’était retourné vers moi. La popularité ? Je ne savais pas qui tu étais avant de t’entendre ton nom, aux portes ouvertes. Songeant à cette journée j’en vins rapidement à me dire que toutes ces… extravagances faisaient parties du personnage.

J’avais l’impression que ce jeune homme était en fait en mal d’attention, pour se mettre dans de telle situation, attirer sur les lui les foudres de ceux qui daignaient l’écouter. Cela me rappela même une de mes lectures, assez récente, portant sur les problèmes psychologique… Il devait souffrir d’un complexe d’infériorité. J’en étais quasiment sûre. Ou tout au moins quelque chose qui s’en rapprochait beaucoup. Ce genre de spécificité était très complexe à déterminer sans connaître l’histoire de la personne visée. Et, je ne l’avais croisé que deux fois, au final.

-Et… Les personnes parfaites sont… aussi les plus insipides. Haussais-je les épaules. Ainsi que les plus intéressantes. Lui souris-je. Puis, je n’avais jamais rencontré quiconque de vraiment parfait. Enfin, j’avais ma propre vision de la perfection, Reiko y répondait, c’était pour cette raison que je l’admirais. Mais au sens propre du terme, la perfection signifiait simplement qu’une chose n’avait besoin d’aucune attention supplémentaire, qu’elle n’avait besoin de rien… Et, elle rendait les personnes lisses… Sans intérêts. Et donc, pour revenir au complexe, tu y as trouvé un intérêt ? S’il suivait la même voix qu’Asami… Il y avait de forte chance pour que je l’y croise un jour ou l’autre, malheureusement. Enfin, au moins… tu manques pas d’humour… M’esclaffais-je. Bon, évidemment, je n’étais pas la plus réceptive du monde aux différentes formes qu’il prenait –l’humour- alors le sien… En plus je n’étais pas sûre que cela ne soit que de l’humour.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 1 Juin 2018 - 20:06
Il avait une posture fière. Plus que fière même. C'était comme s'il était au sommet du monde shinobi alors que tous étaient à ses pieds. Comme s'il était le monarque du monde entier. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il entendu qu'elle ne le connaissait pas ? C'était un blasphème, c'était un outrage ! Mais ça ne l'étonnait même pas, au final, parce qu'il n'était venu que depuis peu .. Sa posture fière tombait en ruine, comme s'il tombait de haut. Sa fierté était un peu blessée à ce moment, c'est vrai. Qui aimerait entendre qu'il n'était pas connu et qu'une personne à qui il s'était "vanté" de sa popularité ne le connaissait même pas. Il prit un faux air offusqué, il ne l'était clairement pas, mais il trouvait ça juste drôle.


"-Hm, c'est juste un cas isolé ! Vous devez juste passer trop de temps au complexe, c'est pour ça que vous n'avez pas entendu parler de mon nom divin !"

Il était dans son propre monde. C'était quelque chose qui ne le dérangeait pas, car il n'était pas totalement en dehors de la réalité, c'était comme une sorte de jeu, sans être un jeu. C'était ce qu'il aimait faire, et ce en quoi il croyait. Il allait cependant récupérer la chaise sur laquelle il s'était assise il y a peu pour s'effondrer dessus calmement, s'asseyant dessus en croyant ses deux jambes en position tailleurs. Il la regardait droit dans les yeux encore et toujours, ne détournant pas le regard sous gêne ou sous pression.

"-Hm, le complexe .. Et bien, c'est un complexe quoi. Je trouve pas ça hyper intéressant, mais j'aurais pas le choix que d'y aller si je veux progresser, sinon Asami-senseï va soit me virer, soit me frapper .. Et j'ai pas envie des deux. ça fait mal de se faire frapper."

Un commentaire digne des plus grands génies, dont peu de gens auraient pu en faire la remarque. Tout comme l'eau ça mouille ou le feu ça brûle. Mais il venait à se poser une question, pourquoi une question sur le complexe ? Qu'est-ce qu'il y avait vraiment d'intéressant ? Ce n'était pas un endroit amusant, alors pourquoi autant de gens y passaient du temps. Il ne comprenait pas ça. Lui, il voulait s'amuser, il voulait faire ce qui lui plait. Après tout, c'était mieux de vivre dans une vie amusante que dans une vie sérieuse de son point de vue. Il y avait bien moins de pression dans la vie de cette façon. C'était pour ça que c'était d'un regard inquisiteur qu'il lui demandait.

"-Mais pourquoi autant de gens vont au complexe ? Comme vous, par exemple, c'est quoi vos motivations ? Je trouve pas cet endroit amusant, au contraire, je le trouve ennuyeux et trop sérieux .. Bien sûr, je comprends que c'est quelque chose fait exprès pour y travailler, mais je trouve que c'est mieux de travailler en s'amusant, y'a moyen d'avoir de meilleures idées comme ça .."

Après tout, c'était comme ça qu'il avait crée son poison personnel: en y allant au feeling et en s'amusant. Il en était plutôt fier de ce poison, c'était pour ça qu'il en gardait toujours pour pouvoir l'utiliser. C'était comme sa première marionnette, bien qu'elle ne sera pas la plus forte, elle a une place spéciale dans son coeur. Toutes les premières fois ont une place spéciale pour le jeune homme qui notait tout ce qui était nouveau ou innovant dans son petit carnet -et bien sûr d'autres choses bien plus privées-.

"-Par exemple, moi je ne suis ni le plus brillant, ni le plus doué. Donc j'arrive pas à travailler sérieusement en me concentrant totalement sur une chose, j'ai toujours des distractions, alors j'essaye d'y aller au feeling, et pour l'instant j'ai étais plutôt chanceux .."

Il avouait lui-même ses faiblesses. Il n'en avait pas vraiment honte, il trouvait ça totalement normal de le faire. Si on avouait pas ses faiblesses et qu'on se mentait même à soi-même, on n'arriverait pas à avancer et à les surmonter. C'était une autre phrase de sa mère qui lui avait apprit tant de choses.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Sam 2 Juin 2018 - 20:27



Peut-êtrz vait il raison, je passais pas mal de temps au complexe scientifique donc il n’était pas non plus impossible que je passe à côté d’une personne « connue » sans pour autant la reconnaître alors que pour d’autre c’était une évidence. Mais, le fait était que, même s’il avait une personne connue… Bien… Je ne le connaissais. L’âge, être genin… Ne retirait à une éventuelle célébrité. Puis… Est-ce que cela m’intéressait vraiment ? Rien n’était moins sûr. Surtout que, lorsque je repensais à la « soirée » du village, et bien… Personne n’avait été en émoi devant lui, ni même ne l’avait vraiment reconnu. Devais-je le lui rappeler ? Oui, bien sûr.

-C’est vrai que je ne prête pas vraiment attention à la célébrité des gens. Dis-je pensive. Peut-être avais déjà croisé des personnes célèbres sans le savoir, en dehors de Keitei bien sûr. Mais l’autre soir… Je n’avais pas l’impression que les autres te connaissaient… plus que ça ? Avais-je ajouté, toujours aussi pensive. Enfin… On ne peut pas être connu de tout le monde je suppose. Dis-je en fixant alors qu’il s’installait tranquillement sur une chaise. Ah… t’as pas autre chose à faire que t’asseoir ? Demandais-je accompagné d’un soupir.

Voilà, je me rappelais subitement pourquoi je n’aimais pas les jeunes, toujours fatigués malgré le peu d’efforts qu’ils fournissaient. C’était donc ça la nouvelle génération ? Des gamins s’asseyant après un peu d’émotions ? Je me demandais comment ils réagiraient lors de leur première bataille… Enfin, qu’à cela ne tienne, nous devions bien faire avec et au pire nous étions pour les garder dans le droit chemin… Evidemment, je ne me considérais pas encore comme une « vieille » mais… Je voyais la différence entre lui et moi au même âge… C’était donc ça, sa jeunesse, qui expliquait son attrait pour le complexe scientifique.

-J’y travaille. Soupirais-je. Je suis médecin. Avais-je dit avec une voix plus aigüe laissant transparaitre une pointe d’agacement. J’étais à la limite de me facepalm. Il avait donc déjà oublié la visite des locaux, de l’hôpital, mes explications ? J’étais… presque déçue. Mais, il y a des moments pour s’amuser, et d’autres pour travailler. Quand on aime ce que l’on fait ; y a pas besoin de « s’amuser en travaillant ». Appuyais-je bien ces moments des geste, formant de larges guillemets avec mes doigts.

Je comprenais pourquoi il avait cette approche si… « scolaire » du travail. Il n’aimait simplement pas ça. Enfin, les sciences. Et, dans le fond, je pouvais comprendre que certains, lui notamment ; trouvent cette discipline rébarbative. Ce qui n’était pas mon cas. Mais à côté de ça… il était clair que je pourrais jamais être… coiffeuse par exemple. Ca, ça m’ennuyait profondément et ça n’apportait pas grand-chose au reste u monde, aux autres personnes si ce n’était d’avoir moins de cheveux…

-T’es un marionnettiste, c’est pour ça que t’es avec Asami ? Votre… spécialité, c’est l’ingénierie. Faire fonctionner les mécanismes, faire en sorte que les rouages s’accordent les uns avec les autres… C’est de la science. Et tu peux travailler là-dessus, au complexe. Expliquais-je plus sérieusement. Tout un tas de choses sont… « faites », là-bas. Dis-je en l’observant. Tu me dis que tu n’es ni doué, ni brillant ; mais tu y vas au feeling en comptant sur ta chance ? Continuais-je avec un air surpris. Tu as encore moins de chance… de ne pas réussir… Moins que si tu travaillais réellement. Tentais-je de lui faire comprendre. C’est bien de suivre ses… intuitions, mais se reposer sur la chance… Lorsque tu affronteras des ennemis de Kumo, la chance ne t’aidera pas.

Autant je pouvais être très libertaire avec les autres, les laisser penser et agir de la façon qu’ils estimaient la meilleure ; autant ce discours que tenait Keitei me donna un long frisson. C’était… suicidaire.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois


Dernière édition par Ikeda Sazuka le Dim 3 Juin 2018 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 2 Juin 2018 - 22:44
Elle parlait de la soirée. Il s'en rappelait seulement maintenant, il l'avait déjà oublié à cause de sa vie très mouvementée .. Ou juste parce qu'il oubliait beaucoup de choses, ça lui arrivait. Mais en se rappelant, il venait de se rappeler l'avoir vu avec une femme qu'il ne connaissait pas -pas encore-. Il toussait donc pour cacher ça. Avant de révéler un grand sourire, tellement grand qu'on voyait même ses dents.

"-Je suis certain que c'est juste parce qu'ils étaient timides ahah."

Bien sûr il n'allait pas dire que personne ne le connaissait car il n'était à Kumo que depuis peu de temps. Il avait déjà commencé à raconter tout ça, il ne pouvait pas reculer en le disant. C'était inconcevable. Donc autant laisser planer le "doute" sur ce sujet. Bien entendu, il était plus qu'impatient de changer de sujet rapidement pour ne plus devoir parler de ça. Mais elle répondait à son "Vos motivations pour le complexe" par un "J'y travaille". Il pensait que c'était une raison trop .. banale. Les gens avaient toujours des rêves, des envies, des motivations. Il lui demandait ce qui la poussait à travailler là-bas. Par exemple, pour certains, c'était parce qu'ils voulaient trouver un certain remède, faire avancer la science, devenir plus connu à travers la science. Keitei, lui, y allait uniquement pour créer de nouveaux poisons ou pour ses idées de marionnettes.

"-Hm, oui, c'est pour ça que je suis avec Asami ! Elle est vraiment douée en tant que marionnettiste ! Plus tard, j'aimerais vraiment devenir meilleur qu'elle pour honorer son enseignement."

Il avait des étoiles dans les yeux en parlant d'Asami, il était facile de remarquer sur son visage tout le respect qu'il avait pour elle. Après tout, en si peu de temps, elle lui avait déjà apprit pas mal de choses. Bien sûr, Keitei l'attribuait sur le talent en tant que senseï d'Asami. Ce qu'elle lui expliquait, il arrivait facilement à le comprendre et à le mettre à l'oeuvre. Mais il prenait ensuite un air un peu sérieux, juste un peu, avec un sourire qui restait dessiné sur son visage, se grattant les cheveux au passage.

"-Mais, il y a aussi de la chance dans la science non ? Je suis sûr qu'il y a un bon nombre de scientifiques qui ont fait des découvertes avec beaucoup de chances. J'ai juste plus de chances que d'autres ahah. Et puis j'ai quand même du travail hein, je lis les livres d'Asami sur les poisons par exemple."

Il semblait réfléchir un instant, un long instant même, comme s'il était en pleine réflexion difficile. Puis il reprend la parole avec un air assez sûr de lui.

"-Par exemple, moi je compare la science à de la cuisine. Quand je fais un poison, c'est à l'instinct que j'y vais pour les doses, comme à l'instinct quand on y va pour les assaisonnements ! Hehe, ça peut paraître bizarre, mais j'y arrive bien plus facilement comme ça ! Et puis, j'ai aucun problème moi.."

Et oui, aussi étrange que cela puisse paraître, il n'a encore eu aucun accident malgré les heures qu'il a déjà passé dans les labos. Quand certains ont eu quelques expériences ratées qui ont causés des accidents mineurs, lui n'a rien causé de dangereux. Et pourtant, il a quand même eu des résultats. Au final, est-ce que c'était vraiment de la chance ou qu'il arrivait juste bien à fabriquer des poisons ? Puis son visage s'illuminait comme s'il avait une révélation divine, que le Tout-Puissant lui parlait.

"-Mais oui, comme vous êtes médecins vous devez comprendre un peu non ? C'est comme doser pour les soins par exemple ! Toutes les plantes ou minérales utilisés ne sont pas les mêmes. Par exemple, deux plantes ne seront jamais identique, à cause des nutriments qu'elles ont reçu et du degré de "déchet" qu'elles ont. C'est pour ça que j'y vais à l'instinct pour les doser différemment !"

Il était sûr qu'elle savait déjà ce genre de chose pour les plantes. Car oui, pour ses poisons, lui utilisait des plantes ou ce genre de choses, tout qui est naturel et rien de non-naturel. Il triait lui-même ses plantes et ce genre de choses. Bien qu'il le faisait à l'avance pour mettre dans des boîtes et ne pas avoir à s'embêter à le faire sur place. Il en avait plusieurs des boîtes comme ça. Puis il se calmait, comme si toute sa fougue avait disparue de son corps alors qu'il se laissait couler sur sa chaise pour se mettre bien correctement dedans.

"-Mais vous savez, c'est aussi vous que j'admire beaucoup ! Bien sûr moins qu'Asami car elle m'enseigne beaucoup de choses, mais c'est surtout le travail que vous avez présenté au complexe. Vous êtes vraiment douée- Ah non, c'est vrai, il ne faut pas dire ça. Vous avez mit beaucoup de travail dedans, et c'est admirable !"

Il avait cet air d'enfant qui n'avait jamais grandi, mais c'était ce qui faisait son charme, sûrement. Mais ce qui lui donnait cette impression de grand enfant, était le fait qu'il a gardé sa pureté, sa naïveté. Et cette "pureté" s'exprimait encore plus quand il était en réelle admiration sur une personne. Car malgré le fait que Sazuka a marqué des points négatifs à cause de ses paroles sur le fait qu'il soit viré, il admirait réellement son travail. Bien que ça lui arrivait d'avoir des trous de mémoire sur ce qu'elle a présenté, il s'en souvenait quand même quand il en parlait.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 4 Juin 2018 - 18:50



Ah la timidité… oui c’était surement ça, je n’allais pas le contredire une fois encore au risque que cela tourne en rond. Dans ces moments-là laisser parler plutôt que vouloir avoir raison était sans doute la meilleure chose à faire, j’en étais sûre. Puis, discuter du complexe était bien plus intéressant que sa « probable » célébrité. Au moins j’étais plutôt contente qu’il s’intéressait un minimum, malgré tout, à cet endroit. C’était un passage quasi obligatoire de la vie d’un shinobi faisait reposer ses compétences sur des artifices, ô je ne dénigrais pas ce que les marionnettistes pouvaient faire, au contraire, Asami m’avait impressionné dès notre première rencontre même si, pour tout dire, il ne m’en fallait que très pour être subjuguée car si j’avais vu durant ma vie d’innombrables choses plus extraordinaires les unes que les autres, et bien, je n’avais jamais vu de marionnettiste, ni de Nara… ni de Metaru… Enfin, tous ces gens-là quoi.

-Et bien… il va te falloir travailler dur alors, mais je suppose que tu le sais déjà. Dis-je en souriant. Je ne connaissais pas vraiment le niveau d’expertise de la jeune femme dans ce domaine, ne l’ayant jamais vu à l’œuvre à part l’espace de quelques secondes à Hi no Kuni. Mais je me doutais qu’elle devait être… plus que compétente. Dans la science ? Repris-je pensive. Il marquait un point, il y avait effectivement une part de chance bien que c’était sans doute plus compliqué que ça dans le fond. Les scientifiques avaient toujours une part d’espoir que ce qu’ils recherchaient se manifeste tout seul, par hasard. Dans ce domaine, on provoquait la chance plus qu’on ne l’attendait. Cela dit… Oui, il y a une part de chance, mais en général « les scientifiques » savent ce qu’ils recherchent et font en sorte que la chance soit de leur côté. Tu sais… la chance est une variable… En faisant les bons choix, on l’améliore ou on la détériore. Avais-je ajouté en mimant un mouvement de balancier avec les mains.

Avais-je eu de la chance dans mes expériences, dans ce que je voulais découvrir et mettre au point ? Je n’en avais pas l’impression. En fait, je n’avais jamais vraiment compté dessus. Je savais ce que je voulais et je faisais en sorte de l’obtenir ; Raizen était le meilleur exemple de cette démarche, sans pour que je me fusse servie de lui. Après, il savait sur quoi je travaillais, en gros ; puis il était loin d’être stupide, pas le genre de personne que l’on peut berner et dont on peut se servir sans qu’il le remarque. Aujourd’hui, je lui étais même redevable en quelques sortes.

-Ha… Je vois ! M’exclamais-je. Si je m’amuse à doser les médicaments que je prépare à l’instinct, il y a de fortes chances qu’ils se transforment en poison. Et un poison réalisé au « feeling » risque de ne pas avoir les effets escomptés. Expliquais-je. Les poisons, les médicaments, les drogues… Dépendaient d’une science très exacte, pour moi et pour beaucoup d’autres scientifiques Asami y compris. Les « nutriments » que reçoit une plante ne change rien à son effet… Devais-je lui faire un cours de chimie en direct ? Visiblement, apprendre en s’amusant l’aidait beaucoup mais ce n’était pas pour autant qu’il avait compris le fonctionnement de ces « choses » là. Certes, si tes plantes sont « plus grosses », il te faudra une plus faible quantité de matière première, mais la quantité nécessaire à l’élaboration… Elle ne change pas. Soupirais-je en me pinçant l’arête du nez.

-Je vais te donner un exemple… Si une personne est stupide, quelle que soit la quantité de savoir qu’on peut lui donner, ça ne fera pas d’elle une personne plus intelligente. Et au final, il lui faudra le même temps pour mener à bien un travail… Bien sûr je ne visais personne en particulier en faisant cette comparaison, mais c’était à cet instant, étrangement, la seule qui m’était venue à l’esprit. Oh, je ne dis pas que tu es stupide hein. Si Asami a accepté de prendre comme élève… C’est sûrement parce que tu as du potentiel… Oui, je me voulais rassurante d’un côté, et en même temps… Mais il ne faut pas jouer avec ce genre de choses… Il faut que tu sois sûr de ce que tu fais en matière de poison, car si tu te trompes et que sur le terrain cela ne fonctionne pas… Ce n’est pas de la chance qu’il te faudra. Rigolais-je légèrement, amusée par la perspective d’un Keitei démuni face à sa bêtise et un adversaire qui ne réagirait quasiment à son « poison fait au feeling ».

-Tu l’as dit à Asami que tu faisais ça… au jugé ? Au hasard ?

Enfin, qu’il compare ça à de la cuisine… Ne me dérangeait, c’était en effet le même principe ; sauf que là encore il n’y avait, pour moi, pas de place pour l’à peu prés. Il faudrait sûrement que j’en parle à Asami, ce jeune pourrait s’avérer rapidement dangereux pour lui-même et les autres s’il ne respectait les procédures et les protocoles en terme de « chimie ». Et ce n’était pas ses flatteries qui l’y aideraient… Je n’étais absolument pas réceptive aux compliments, quels qu’ils soient.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 4 Juin 2018 - 23:23
Il était sûr qu'il comptait sur la chance, mais il ne comptait pas entièrement dessus. Certes, ses paroles étaient trompeuses, mais les paroles de la femme l'offusquaient quand même, légèrement. Elle parlait même des scientifiques pour illustrer ceci, faisant sous-entendre -d'après ce qu'il comprend-, qu'eux faisait en sorte que la chance soit favorable pour eux, mais que lui non. Il travaillait aussi, un peu. Il travaillait quand même, après tout il dormait beaucoup moins qu'avant à cause de toute la lecture qu'il devait avoir. Il n'était pas un des plus grands travailleurs, mais dénigrer ce qu'il faisait, même sans le faire exprès en tentant de lui expliquer quelque chose, ça ne lui plaisait pas tant que ça.

"-Hey, je travaille quand même hein, je ne relie pas sur la chance à 100% !"


Puis il refouillait à l'intérieur de sa veste afin d'y ressortir le carnet qu'il avait précédemment rangé. Il le pointait avec sa main libre, appuyant dessus avec les sourcils légèrement froncé.

"-J'ai toutes mes recette- euh, mes formules dedans ! Mais pour trouver les recettes que j'ai perfectionné, j'ai dû avoir de la chance, c'est ça que je veux dire, pfeuh !"


Après tout, il devait y avoir plusieurs tests pour y arriver. Par exemple, une formule pouvait paraître parfaite comme elle était avec un effet puissant, mais en rajoutant un autre concentré quelconque, les effets pourraient encore être augmentés. Et ce n'était qu'en testant tout ça et en ayant de la chance sur le dosage, qu'il était possible d'en arriver là où il était arrivé. Evidemment, il a dû passer des heures dans le laboratoire, quelque chose qui ne lui plaisait pas, mais qu'il faisait quand même. Pourquoi ? Tout simplement pour recevoir des félicitations d'Asami. Il ne l'aimait pas, elle ne l'attirait pas du tout, mais c'était juste pour être reconnu par la personne qu'il respectait le plus qui lui apportait ce sentiment de satisfaction si grand. Mais malgré ses réactions qui n'étaient pas des plus matures -surtout en fin de phrase-, il ne négligeait pas tout ce qu'elle disait. Après tout, elle avait l'air de s'y connaître, et donc ses enseignements lui serviraient aussi à s'améliorer. Il ne cracherait donc pas dessus, et au contraire, les absorberait pour connaître plus de choses.

"-Oh, oh, je crois que j'ai compris ! Vous voulez dire que le savoir et l'intelligence ne sont pas liés, c'est ça ?"

Il n'avait pas du tout pensé qu'elle parlait de lui quand elle disait quelqu'un de stupide, donc il ne répondait pas à ça, lui affichant seulement un grand sourire pour la "rassurer". Il ne prenait pas à coeur ce genre d'attaques personnelles, il avait bien mieux à faire. Et donc, question d'habitude sur ces choses qu'on lui a tant raconté, il n'y prêtait plus attention à force, jouant la sourde oreille en préférant les ignorer. Mais une question l'interpella grandement, il montrait donc un visage assez stressé malgré son grand sourire en se grattant légèrement l'arrière de ses cheveux, un tic nerveux.

"-Ahah, non, je préfère ne pas lui dire. Est-ce que vous pouvez ne pas lui dire non plus, s'il-vous-plaît, hehe ?"

Il rangeait par la suite son journal de nouveau à l'intérieur de sa veste. Il appréciait cette conversation avec cette personne qu'il n'appréciait pas tant que ça. Mais elle avait une grande connaissance, quelque chose qui lui est grandement utile. Il préférait donc changer de sujet en lui souriant chaleureusement.

"-Donc, comme vous êtes si cultivée pour la médecine, si dans le futur j'aimerais m'y plonger, est-ce que vous pourriez bien m'apprendre ?"

Cette envie d'apprendre la médecine lui était arrivée depuis peu. Il n'avait pas des intentions égoïstes, au contraire, il voulait aider les gens qui lui sont proches ainsi que tous les autres. Si par cette maîtrise il pourrait sauver des vies, il serait bien comblé. Mais il venait de se rappeler une chose qui pourrait peut-être lui servir, il la regardait donc en posant sa question comme s'il tirait une mitrailleuse.

"-Mais vous avez dit qu'un médicament pouvait être transformé en poison si mal préparé. Est-ce que c'est possible qu'un poison devienne une sorte de médicament ? Pour sauver des vies .. Comme par exemple .. Un poison qui détruit d'autres poisons ??"

Il avait pensé à une nouvelle chose. ça lui arrive souvent en ce moment de penser à ce genre de choses, depuis qu'il avait parlé à Asami qui lui a raconté les différentes marionnettes qu'elle avait et les erreurs qu'elle a commise en faite. Mais ça le rendait heureux de penser à ce genre de choses. Si ses capacités qui n'étaient pas sensés aider les gens, pouvait les aider, il serait encore plus heureux qu'il ne l'était encore. Et juste penser à ça le faisait encore plus sourire comme un idiot naïf.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mar 5 Juin 2018 - 2:00




Un hochement rapide de la tête. Voilà ce que je fis lorsqu’il me parla de son « livre de cuisine » ; ce qui voulait dire dans des termes plus explicites que je m’en foutais royalement. J’avais compris ce qu’il voulait dire ; grosso modo il cuisinait au pif, mélangeant les ingrédients en espérant que le résultat ne soit pas trop mauvais. J’avais quand même relâché un léger soupir… Après, s’il voulait travailler de cette façon… qui étais-je pour lui dire comment agir ? Je voyais déjà sa pierre portant les inscriptions ci-gît « Keitei, à peu près ».

-Oui c’est ce que je veux dire… De même les personnes intelligentes ne sont pas forcément celles qui savent le plus de choses, ou les plus cultivées. Les Nara par exemple étaient extrêmement intelligents, je devais le reconnaître ; mais leur savoir… Je me demandais dans quel domaine il était le plus abouti, en dehors des ombres, bien sûr. Et, je ne lui en parlerai pas, si tu veux. Sauf si elle me demande, évidemment. Oui, parce que même si je m’étais un peu entraînée sur lui dans cet art, cela ne changeait rien au fait que le mensonge m’était dans l’ensemble plutôt étranger.

Cultivée en médecine ? Non pas vraiment, à ce niveau ce n’était plus de la « culture » ; mais je n’allais pas m’en venter. C’était comme si je disais qu’Asami était cultivée dans le domaine des marionnettes… Non, nous étions des expertes, ni plus, ni moins.

-Haha… rigolais-je. Si un jour tu te sens assez motivé … Je pourrais y songer. Mais, la médecine est… une science très précise, ce n’est ni de la chance, ni du feeling… Et en médecine, un poison qui détruit un autre poison… on appelle ça un an-ti-do-te. Je me demandais s’il le faisait exprès ou si c’était pour essayer de m’exaspérer encore plus… Enfin… Soupirais-je. Pour certains antidotes, il faut utiliser le poison ciblé comme base. Pour d’autres poisons il faut connaître les plantes, les principes et autres réactifs qui permettent de les combattre. Et ça… Sans le complexe, ce serait impossible à faire, pas avec autant de précision.

Je me demandais si Asami travaillait aussi sur les antidotes et remèdes à ses poisons… oui certainement. En principe, lorsqu’on était capable de faire l’un, on pouvait faire l’autre.

-Excuses moi. J’oublie que t’es encore jeune. C’est normal que certaines choses t’échappent. Et oui, quand tu es habituée à parler à des adultes, tu oublies facilement qu’il y a aussi des enfants parmi les shinobi de Kumo…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 5 Juin 2018 - 11:55
Il l'écoutait calmement, hochant sa tête de temps à autre. Evidemment, son sourire devenait encore plus grand quand la jeune femme disait qu'elle n'irait pas parler à Asami de ça. Bon, c'était si elle ne le demanderait pas, mais pourquoi est-ce qu'elle demanderait ce genre de choses à Sazuka ? Ce n'est pas comme si de base Keitei et elle était des personnes proches, c'était tout le contraire. Il était même possible qu'après aujourd'hui ils n'auraient que peu de contacts. Rien ne les tenaient ensemble après tout, que ce soit leur branche de travail ou leur âge. Mais peu importe, au moins, elle n'allait pas le balancer à Asami et il n'allait pas se faire passer un savon, c'était quelque chose de très bénéfique pour lui. Il en souriait comme un débile à y penser. Car oui, clairement, malgré le respect qu'il avait pour elle, elle lui faisait quand même peur. Un petit peu.

"-Hm, je ferais de mon mieux quand ce jour viendra alors hehe !"

Et puis une réponse sur son idée de poison qui détruit les autres poisons le rendit totalement gêné. Son visage devenait un peu plus rose alors qu'il riait d'une manière très nerveuse. Après tout, même lui, était sûr qu'à ce moment il devait passer pour quelqu'un de très débile. C'est pourquoi il ne continuait plus sur le sujet pour ne pas paraître plus débile qu'il ne paraissait déjà, hochant juste sa tête en baissant ses yeux vers le sol. Mais sa dernière phrase t'interpelle, elle qui t'appelle un enfant tu ne te sens pas très à l'aise, après tout, techniquement tu n'es plus un enfant. C'est pourquoi tu réponds d'une voix assez faible.

"-Je suis pas un enfant, j'ai 18 ans .."


Evidemment, la gêne et un mal à l'aise évident était les seules choses qui pouvaient se voir sur le jeune homme. Se faire "insulter" d'enfant sans aucune malice, donc en pensant réellement qu'il était un enfant, ne le mettait pas à l'aise. C'était un sentiment qu'il n'aimait pas ressentir en tout cas. Malgré qu'il rigole pour tout et qu'il soit décontracté dans sa façon de faire et voir les choses, il était réellement "blessé" par ça. Il ne pensait pas qu'il agissait comme un enfant jusque là, donc forcément, c'était un coup dur pour lui.

"-Mais j'agis quand même pas comme "ça", si .. ?"

Il relevait son visage pour la regarder dans les yeux, comme un chiot regarderait son maître. Il se demandait lui-même ce qu'il voulait vraiment entendre, mais peu importe ce qu'il voudrait entendre, c'est ce qu'elle voudrait bien lui dire qu'il entendrait. Il restait donc là, planté comme un poteau sur sa chaise, à la regarder en levant la nuque pour la regarder dans les yeux.

_________________


"Rotten to the core, yet pure at heart."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3217-wara-keitei-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mer 6 Juin 2018 - 14:30



J’aurais pu lui dire « de ton mieux ne sera pas suffisant » mais je m’abstins pour cette fois de lui faire cette remarque. Si je mettais un point d’honneur à dire ce que je pensais, à dire la vérité ; je n’étais pas non plus du genre à briser entièrement les motivations des uns et des autres, ni à les encourager, cela allait de soi. Quel que soit ce qu’on entreprenait dans la vie, cela demandait toujours du travail, à différentes mesures et degrés d’implication, bien sûr.

Tout n’était pas égal en terme de complexité ou de facilité. Il me semblait que la médecine était… « un peu » au-dessus de la moyenne haute. Je m’étais donc simplement contentée de sourire à son souhait. Evidemment, je n’étais jamais opposée à ce que d’autres s’essayent à cette discipline ; s’ils en avaient vraiment les capacités… Même Keitei.

En revanche sa réaction face à ma remarque me laissa subitement penser le contraire. Il « prenait la mouche » seulement pour histoire d’âge ? Seulement parce que je ne le considérais pas comme un adulte ? Ses dix-huit ans voulaient ils seulement dire qu’ils n’étaient plus un enfant, dans tous les sens du terme ? J’en doutais. L'âge voulait dire qu'on avait, en théorie, une certaine expérience de vie mais...

Certains se retrouvaient propulsés dans le monde des responsabilités, face à la brutalité des Adultes alors qu’ils n’avaient pas encore franchi le cap de la décennie de vie. C’était souvent le cas des shinobi d’ailleurs. Ô je ne le jugeais pas sur son apparence, sur son physique ; même s’il avait un look légèrement androgyne, cela ne me dérangeait pas vraiment, au contraire même, cela le rendait plus « attrayant » que les autres gamins de son âge. En revanche, d’un point de vue « mental »…

Certes, on pouvait être « jeune dans la tête » et plus âgé physiquement ; mais… Il y avait une différence entre avoir un esprit jeune et se comporter comme tel.

-Si tu le dis… Lui répondis-je avec un sourire un peu narquois. Pas la peine de prendre ce regard et cet air de chien battu… Soupirais-je. Je ne sais pas si t’es comme ça en réalité ou si tu te fais passer volontairement pour un… « ça ». Repris-je plus sérieusement en l’observant. Ce ne serait pas la première que j’aurais face à moi quelqu’un se faisant passer pour ce qu’il n’est pas…

-Hum… Tu faisais quoi avant d’arriver à Kumo déjà ? L’interrogeais-je subitement. T’as déjà passé ta visite médicale ? Oui, la question pouvait surprendre mais la réponse pourrait m’être utile pour plus tard. D'habitude je ne posais pas trop de question sur le passé des personnes que je rencontrais, mais cette fois-ci... Je devais admettre que cela m'intriguait un peu...




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mistake [Wara Keitei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: