Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

[Mission Libre B] Prison Break (Kuro)


Ven 25 Mai 2018 - 20:45
En cette belle après-midi, nous sommes en pleine discussion profonde sur les raisons de la vie avec mon frère. Il faut bien que je lui apprenne les bases, sinon il ne s’en sortira jamais.

- Écoute-moi bien Kuro, les religions, c’est comme la drogue ! Au début tu n’en as pas besoin, et une fois que t’es pris dedans, impossible de t’en passer. Je t’interdis de t’approcher de n’importe quel culte dans ce village, compris ?!

Soudain, une fille au visage terrorisé jaillit depuis une ruelle vide, coupant mon discours pourtant si intelligent. Malgré ma légère surprise, je ne réagis pas plus que ça et fais mine de l’ignorer. J’espère juste qu’elle ne va pas venir m’emmerder alors que je suis en train d’apprendre une bonne leçon à Kuro. Merde, elle s’approche en pleurant, on dirait bien qu’elle va tout faire foirer.

- A L’AIDE ! AUX GEÔLES, IL LES A… IL LES A TUÉS !
- Tuer qui ? Répondis-je de manière nonchalante à l’excitée de service.
- LES GARDIENS !

Tout à coup, une sirène se mit à retentir. Le son vient définitivement de la location d’origine de la gamine. C’est noté dans mon carnet, ne plus jamais s’approcher des geôles, c’est un endroit qui attire les problèmes… Et bien évidemment, je me doute que mon petit frère ne va pas rester là les bras croisés, il va forcément vouloir aider la jolie jeune fille et mettre son grain de sable dans la soupe. Enfin, j’imagine que je suis aussi devenu un Genin de ce village, c’est donc également mon devoir d’agir dans ce genre de situation, quelle plaie. Étrangement, je remarque une petite tache de sang sur le t-shirt de la fille. Rien d’alarmant, elle vient d’être témoin d’un meurtre, mais elle agit suspectement lorsqu’elle panique en suivant mon regard et semble vouloir dissimuler la petite marque. Cela dit, je décide de ne pas creuser. C’est pas mes affaires, je ne suis pas détective, et j’ai déjà ce qui ressemble à une tentative d’évasion sur le dos.

Faisant signe à Kuro de me suivre, nous laissons la gamine derrière et entamons une course vers l’origine de la sonnerie d’alarme.

Arrivés sur le lieu du crime, une vision horrifique nous attend, comme prévu. Deux gardes sont décédés juste sous nos yeux. Leurs cadavres encore chauds gisant sur le sol, transpercés par quelques Kunaïs et Shurikens, des marques de glace aux alentours laissent conclure qu’ils se sont défendus avant de se faire assassiner. La disposition des corps laisse même imaginer qu’il y avait plusieurs assaillants, contrairement à ce qu’avait annoncé la gamine, les deux corps semblant en effet avoir participé à deux duels différents. Enfin, difficile de tirer des conclusions avec une soupe de boyaux pareille en guise d’indices.

- Kuro, tu restes derrière moi. On va retrouver les enfoirés qui ont fait ça, mais sois prudent.

Sans plus attendre, je pénètre dans les geôles avec mon frère dans le dos, enjambant précautionneusement les cadavres au sol et les divers organes éparpillés de partout. Je compte bien éviter de me salir, si c’est possible, je ne voudrais pas porter préjudice à mon petit frère.

Un silence presque complet s'ensuit alors que seuls les échos de nos pas résonnent dans le couloir d’entrée vide des geôles. Il y a comme un je-ne-sais-quoi qui me dérange… Du grabuge commence à se faire entendre au loin. Je fais signe à mon frère de s’arrêter net. Ça approche. Au début étouffés, les bruits deviennent de plus en plus forts et nombreux, puis accompagnés de cris de rage. Plusieurs personnes arrivent, et ça n’a pas l’air d’être de gentils samaritains. En face de nous, il y a une intersection en croix qui semble diriger vers différents cachots. Les bruits viennent définitivement de la gauche, c’est sûrement là que notre individu infiltré s’est dirigé. Mais quels sont ses objectifs ? Délivrer une unique personne pour une raison précise, ou créer la zizanie à l’intérieur de la ville en libérant un maximum de prisonniers assoiffés de sang ? Peut-être bien que ces évènements nous dépassent complètement.

Mes pensées sont coupées courtes lorsque, finalement, un homme plonge dans le couloir en face de moi. La langue pendante et les yeux habités d’une rage folle, il se met à beugler :

- LA SORTIE, C’EST PAR LA !
- Ne t’approche pas plus si tu ne veux pas que je te déglingue pour avoir montré ta sale gueule à mon frère… Rétorqué-je d’un calme froid comme la glace.
- HORS DE MON CHEMIN ! NON... JE VAIS VOUS ÉGORGER !

L’homme s’élance vers moi à toute vitesse à quatre pattes, utilisant ses mains comme appui sur le sol tel un canidé ; un vrai animal sauvage. Je vais lui faire regretter son manque d’impunité. Il me bondit dessus comme un chacal enragé, mais il est trop lent. D’un coup de pied rotatif plein d’amplitude, je cogne violemment contre la tempe de la bête féroce qui va vulgairement s’écraser contre le mur. J’en profite pour cracher sur son visage ensanglanté. Je l’aurais bien achevé, mais mon frère est là, il faut que je donne le bon exemple. Cela dit, ce n’est que le début, difficile de dire si j’arriverai à me retenir pour la suite.

Cinq autres bougres surgissent en face de nous, et ils n’ont qu’une envie en tête : s’enfuir. On dirait bien qu’on va devoir mettre les mains à la pâte tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 26 Mai 2018 - 8:31
C'était une merveilleuse après-midi à Kirigakure depuis qu'ils étaient arrivés là, leurs vie avaient quelque peu changée, ils ne passaient plus la plupart de leurs temps à fuir sans arrêts un quelconque danger. Son frère, s'était lancé comme à son habitude sur une longue discussion philosophique concernant la vie ainsi que tout ce qui se rattachait à elle. Tel un père, il ne cessait d'enrichir de par sa culture, son jeune frère, même si ces connaissances, dû moins son point de vue, n'était clairement pas le meilleur à suivre. Cette fois-ci la discussion portait sur la religion, Kuro écoutait attentivement son frère prenant note intérieurement de tout ce qu'il disait. Même si au fond de lui, la paix l'intéressait tellement qu'il se permettait de se renseigner sur les différentes religions existantes présentes dans le monde. Après tout, à ces yeux, elles recherchaient la même chose que lui. Un cri interrompu rapidement leur discussion. 

Très rapidement, une jeune femme qui semblait sortir de nul part courrait dans leurs direction, le cri poussé devait sûrement provenir d'elle. Elle semblait apeurée, pire encore, terrifiée. La jeune inconnue expliqua très brièvement ce qu'il se passait aux geôles, des confrères semblaient avoir besoin de leurs aide, l'esprit de bravoure avait emplit entièrement Kuro qui était désormais décider à se rendre à la prison. Il voulait aussi faire bonne impression aux yeux de son frère. Après tout, c'était un exemple pour lui. Il n'avait malheureusement pas eut réellement le temps de pouvoir examiner la jeune femme, n'ayant pas pu décelé cette tâche de sang sur ses habits. Shiro était en tête, comme toujours, il était là, prêt à braver tous les dangers, tout en protégeant son jeune frère. Une fois arrivé aux portes de la prison, les gardes étaient tous mort dans des situations plus ou moins extrême, ils avaient dû souffrir énormément. L'odeur de charnier était nauséabonde dans les geôles, preuves des innombrables morts présents. Quelqu'un ou plutôt un groupe de personnes s'étaient déchaîné, provoquant un massacre assez important. Qu'est-ce qui se passait réellement ici ? Dans quoi, s'étaient-ils fourrés encore ?

Tandis qu'ils marchaient en essayant de masquer leurs présence du mieux qu'ils pouvaient, un bruit se faisait entendre de plus en plus, ce qui fit que Shiro s'arrêta et demanda à son frère d'en faire de même, ils ne savaient pas sur quoi tomber, de simples prisonniers ? Ou plutôt la personne responsable de ce massacre. Un homme hideux sortit devant eux, il avait dû tellement rester ici qu'il en était devenu fou. Il agissait tel un animal atteint de la rage. Ces yeux étaient vides de toutes émotions dites humaine, c'était une bête féroce qui fonçait rapidement dans leurs direction, ils étaient sa cible. Foncer vers les deux frères était une mauvaise idée, il ne tarda d'ailleurs pas longtemps avant de le savoir, le puissant et destructeur coup de pied de son frère vint s'écraser très rapidement sur la tempe de l'homme-bête, la puissance du coup était telle qu'il s'envolait sur plusieurs mètres libérant derrière lui une importante gerbe de sang provenant de son visage avant de s'encastrer et s'effondrer dans le mur. Son frère était doté d'une force prodigieuse, il devait lui montrer..

Plusieurs bruits provenant du même endroit pouvaient être entendus, cette fois ci ce n'était plus un mais cinq hommes qui sortaient de nul part, Kuro fit rapidement la déduction qu'un certain nombre de prisonniers s'étaient échappés de leurs cellules après l'arrivée de la personne, ou du groupe de personnes responsable de l'homicide volontaire des gardes. Il ne pouvait pas tarder, l'excitation de pouvoir montrer à son frère sa force était trop grande. Il se devait d'agir. Il prit alors appui sur l'épaule de Shiro, se projetant très rapidement en direction des cinq prisonniers, son but était simple, en finir rapidement. D'ailleurs cela ce voyait qu'ils n'étaient pas très puissant. Ce n'était pas eux les responsables de tout cela. Arrivé rapidement face à eux, il tourna sur lui-même, exécutant une rapide vrille avant d'écraser ces deux talons sur deux des cinq crânes présent face à lui. Le coup les coucha net, le temps d'emprisonnement devait être terriblement lent pour faire en sorte qu'un homme de leurs acabits se fasse très rapidement mis hors d'état de nuire. Quant aux trois autres, il avait déjà une idée en tête. Il allait en immobiliser deux afin d'en garder un, témoin des scènes qu'il aurait pu voir afin de faire pression sur lui et de l'interroger sur ce qu'il se passait ici.

D'une puissante impulsion de ces jambes, il arriva derrière le duo à abattre restant, il écrasa alors rapidement leurs têtes l'une contre l'autre afin de les faire tomber inconscient. Il n'en resta maintenant plus qu'un. 

"Je te le laisse, grand frère .."

Dit-il tout en le saisissant par le col et le soulevant avec aisance. L'homme face à eux était tétanisé par la peur, toutes ces forces semblaient l'avoir quitté face aux deux intrépides frères. D'un simple geste de la main, il écrasa et enfonça profondément le corps de l'homme inerte. Un peu plus encore et il l'aurait paralysé à vie en détruisant une partie de sa colonne vertébrale face à ce sol extrêmement dur. Son but n'était pas la, même si la plupart des crimes l'horripilait, il ne voulait pas devenir comme eux et donc tuer ou blesser gravement et inutilement des Hommes. 

"Tu as intérêt à tout nous dire, rapidement d'ailleurs .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3294-gyaku-kuro-fini

Sam 26 Mai 2018 - 13:56
Kuro, ce petit effronté, il ne sait donc pas se retenir. Cela dit, si j’avais un corps athlétique et musculeux comme le sien, peut-être bien que moi aussi, j’aimerais me dandiner dans tous sens à la moindre occasion. Enfin, ce n’est pas le moment de penser à de telles inepties. Après son petit coup d’éclat, mon frère décide d’avoir la gentillesse de laisser un des cinq échappés à ma merci. Il a de bons instincts, il l’a gardé conscient, plus ou moins, ça pourrait bel et bien faire la différence.

Je viens alors me poser au-dessus du corps faiblard de l'échappé et commence à lui mettre des petites claques pour le faire revenir du monde des esprits.

- Ecoute-moi bien petite merde… Tu te rends compte de ce que tu viens de faire ? Tu viens d’obliger mon petit frère à se salir pour t’apprendre les bonnes manières. Figure-toi que je ne pardonne pas ceux qui font ce genre d’outrage, en temps normal…

Dirigeant mon regard vers le premier homme que j’avais éclaté d’un coup de pied, je peux sentir un frisson parcourir le corps de l’individu que je surplombe, dressé sur mes petites jambes. Je continue alors mon discours.

- Mais pour toi je vais peut-être faire une exception. Tout ce que tu as à me dire pour te faire pardonner, c’est la chose suivante : qui t’a libéré, et où est-il allé ? Si tu es bien obéissant, peut-être même que je te laisserais filer vers la liberté.

Sur le visage de l’homme au préalable terrorisé commence à se dessiner un sourire grinçant, qui se transforme ensuite en un énorme éclat de rire nerveux. On dirait bien qu’il perd la boule.

- Je vais… Je vais tout vous révéler ! Pitié, laissez-moi en vie !
- J’écoute…
- Celui qui nous a libérés, c’était un grand mec d’une cinquantaine d’années, il portait un chapeau et un manteau noir… Il a froidement assassiné un gardien devant nos yeux, et nous a demandé des informations sur un endroit précis dans ces geôles en échange de notre liberté. Evidemment, nous lui avons révélé qu’il suffisait de continuer pendant quelques minutes dans cette direction pour trouver son bonheur. Dit-il en m’indiquant un couloir du doigt. Et il a tenu parole en nous laissant partir. Mais je vous préviens... Je n’ai jamais vu un mec aussi rapide et flippant de toute ma vie, il est encore plus dangereux que vous. Fuyez si vous tenez à votre vie.
- Uh ? Plus dangereux que nous ?
- C’est tout ce que je sais ! Je le jure !
- Très bien...Mais je ne pourrais malheureusement pas pardonner ton insolence.

D’un grand coup de pied vertical dans le ventre, j’explose littéralement les organes interne de l’homme qui a osé sous-estimer mon frère et moi. Que dis-je, il s’est carrément moqué de nous, je ne peux pas laisser passer un tel affront. Et de toute manière, je n’allais quand même pas le laisser s’enfuir…

- Kuro, on va aller s’occuper de cet enfoiré au chapeau, mais sois attentif. J’ai comme un mauvais pressentiment…

Ces petites frappes n’étaient sûrement rien par rapport à ce qui nous attendait. Même si mon frère et moi sommes forts, ce mec a quand même réussi à éliminer les deux gardes Yuki à l’entrée des geôles, on ne peut pas le prendre à la légère.

Nous nous engageons de plus belle dans les couloirs des geôles à la poursuite de notre nouvelle cible. Les prisonniers sont encore dans leurs cellules, extrêmement agités par la tournure qu’avaient prise les évènements. Aucun doute, notre homme est passé par là, mais n’a pas pris la peine de tous les libérer, son objectif est donc de retrouver un individu précis dans cet étalage de malfrats.

Après quelques minutes de course, nous arrivons devant deux silhouettes hors des cellules. L’une d’entre elles correspond à la description de l’homme au manteau noir.
Spoiler:
 
Quant à l’autre, il est difficile à décrire, une aura mystique l’entoure, son visage étant complètement caché par une large capuche. Il semblerait qu’on soit arrivé en plein milieu d’heureuses retrouvailles.

- Tu as fait du bon travail, Genji, tu seras récompensé à ta juste valeur.
- Merci, père. Répondit l’homme au chapeau, posant un genou au sol.
- Hoy, les raclures ! Désolé d’interrompre votre petit meeting familial, mais on dirait que votre évasion s’arrête ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 26 Mai 2018 - 18:44
La situation était pour le moins étrange et allait sûrement bientôt devenir hors de contrôle. Malgré le fait que les deux frères avaient assez sauvagement - tout de même - mis ko l'ensemble du petit groupuscules d'hommes, seul celui qui avait subit l'interrogatoire n'avait pas semblé avoir eut réellement peur d'eux, pire encore, il leurs avait fait comprendre que quelqu'un de soit disant beaucoup plus fort qu'eux se trouvait ici, plus profondément dans la prison. Ces paroles piquèrent au vif le grand frère de Kuro qui avait un ego surdimensionnés quant à Kuro, quelque chose le préoccupait, malgré son caractère assez introverti, il n'aimait pas ce genre de chose. Quelle était la raison de ce type pour venir ici et mettre fin aux vies de personnes innocentes ? Tout cela n'annonçait rien qui vaille.

La scène était pour le moins étrange, la personne qui nous avaient été présentée comme l'homme au chapeau se trouvait là face à eux en position de soumission face à une autre personne encore. Les deux hommes semblaient marmonner certaines choses qui étaient inaudible pour Kuro mais que Shiro réussit à entendre. Selon son frère, les deux hommes devaient avoir un lien de parenté, ce qui expliquerait en partie la raison pour laquelle l'homme au chapeau serait entré. Kuro commençait à entrer dans une colère sourde, il faisait tout son possible afin de ne le montrer à personne même si son regard pouvait donner une idée des pensées de Kuro. Il dépassa alors son frère et avança en direction des deux hommes.

"C'est ton père ?! Tu as tué des innocents uniquement pour cela ?! Comment un fils pourrait bien faire ça ?! Vous allez le payer .."

Kuro s'emporta, c'était l'une des rares fois où il haussa le ton, cependant la situation l'avait quelque peu pris à dépourvu, lui qui recherchait son père ainsi que la paix ne comprenait pas comment l'on pouvait faire autant de mal au nom des liens de parentés. Au plus profond de lui, il bouillonnait. C'est d'ailleurs à cause de cela qu'il décida de foncer en direction des deux hommes, il était prêt à mettre un terme à cette mascarade. Aucun des deux hommes n'avaient bougés, l'homme à la capuche releva uniquement sa tête plongeant ces yeux dans ceux de Kuro. À ce même moment, Kuro s'immobilisa en pleine course, comme paralysé. Sa vue se troublait peu à peu afin de laisser place à un noir complet, il ne voyait rien pendant quelques secondes .. Lorsque la vue lui était revenue, la position des deux hommes ainsi que de son frère furent interchangée, il ne le savait pas mais il était en plein genjutsu. L'homme à la capuche l'avait placé dans une illusion de telle sorte que Kuro se retourna en direction de Shiro et se précipita sur lui à toute vitesse, sa perception des choses avait changé , il prenait Shiro comme ennemi.

D'une puissante impulsion de ses jambes il bondit à toute vitesse vers son frère afin de lui asséner un puissant coup de poing au niveau du sternum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3294-gyaku-kuro-fini

[Mission Libre B] Prison Break (Kuro)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Geôles
Sauter vers: