Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Ninja malgré soi [Sendai Anzu]


Mar 29 Mai 2018 - 20:57




Si la vie de ninja n’était pas ce qu’il avait de plus paisible, je pouvais néanmoins lui reconnaître certains avantages pouvant facilement compenser cette rudesse. Effectivement, un fort contraste existait entre les périodes « tendues » et celles l’étant moins, un contraste que j’avais appris à apprécier avec le temps passé à Kumo. Ses habitants, ses ninjas ; m’avaient eux aussi appris de nombreuses choses, notamment à prendre en considération ces moments de « villégiatures », de profiter de chaque instant où notre devoir n’était pas la priorité. A vivre en somme.

Mais parfois, même lorsque mon esprit n’était accaparé ni par mes obligations de Kunoichi ou de médecin, il survenait des événements inattendus voire même surréalistes. Heureusement, cela n’arrivait pas souvent, mais lorsque qu’il le fallait… Je devais oublier que j’étais en vacances, ou tout au moins en période sans travail. Enfin, ce n’était pas comme si on venait de m’envoyer en mission dans un autre pays, non, ça c’était pour plus tard, dans quelques semaines.

Alors que je marchais dans les rues de Kumo, comme je le faisais assez souvent ne serait-ce que pour me dégourdir les jambes ou croiser, par hasard, des amis -ceux que j’avais réussi à me faire malgré tout, preuve que j’étais bien plus sociable que je le pensais- ; mon attention fut attirée par une petite vieille attendant au pied d’un arbre assez commun, les yeux rivés sur son feuillage. Je m’étais approchée pour essayer de comprendre ce qui la subjuguait à ce point ; alors que je n’aimais pas vraiment les personnes âgées, pour dire à quel point je m’étais intégrée à ce village…

-Un problème ?
-Hum… Oui, jeune femme. Avait-elle répondu de sa voix et son air revêche. Mon chat a disparu dans cet arbre. Ajouta-t-elle en observant l’arbre.
-Ah… je vois. Bonne chance alors. Répondis-je en m’apprêtant à reprendre mon chemin.
-Ho jeune femme, vous êtes une Kunoichi du village n’est-ce pas ? Et sans attendre ma réponse, reprit. Alors faites votre travail, et allez chercher mon chat ! Ordonna-t-elle.

Quand je parlais d’événements surréalistes. Et le pire dans tout ceci, malgré le peu d’affection que je portais aux « anciens », je ne voyais pas lui refuser mon aide. Après tout, elle semblait bien incapable de le faire par elle-même. Puis, nous devions nous montrer, en tant que ninjas ; sous notre meilleur visage. Alors, j’avais observé, tentant d’apercevoir l’animal, et, ne le voyant pas, avais décidé d’y grimper. Mais ma recherche fut… infructueuse.

-Vous êtes sûre qu’il est toujours dans l’arbre ?
-Bah, non ! Il est peut-être parti ! Allé ! Allez le chercher !
-Vous savez… Kumo… est un grand village. Il peut être n’importe où, votre chat. Lui répondis-je en haussant les épaules.
-Il est noir et blanc, allez le chercher !

Relâchant un long soupir, j’acquiesçais à sa demande. C’était dans ces moments-là que la police de Kumo aurait pu se montrer utile… Mais non, c’était au médecin de sacrifier sa journée de repos pour retrouver un matou… Lui confirmant donc que j’acceptas la « mission » ; je me remis en marche, encore. Et après de longues minutes à guetter tout autour de moi, sans plus de succès forcément, je croisai une jeune femme arborant un bandeau de Kumo au bras gauche. Comme moi.

-Yô. Lui fis-je en m’approchant, la main levée en signe de salut. Désolée de te déranger, tu n’aurais pas vu… un chat noir et blanc… Par hasard ? Soupirais-je à nouveau. J’aurais aimé passer ma journée à autre chose que « ça »… Mais j’avais bien l’impression que cet après-midi allait être ruinée. Puis, une idée me vint. Hum… T’es occupée là ? Avais-je rapidement ajoutée. Evidemment, même si j’étais plus sociable qu’à une époque, cela n’avait pas vraiment amélioré mon degré de politesse…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 30 Mai 2018 - 17:14
Journée normal pour une Genin comme Anzu, toujours aucunes missions à lui confier et ses parents lui pourrissent toujours autant sa réputation. Elle ne pouvait pas contrôler les affinités, mais ce n'est pas une raison pour la dénigrer à ce point ! Si seulement elle n'avait pas rencontre un autre membre de son clan - clan qu'elle n'a découvert que plus tard -, elle ignore ce qu'elle serait devenue. Probablement à faire des métiers normaux comme vendeuse, restauratrice ou enseignante, mais ce n'était pas ce que voulait la Sendai, ce qu'elle voulait c'est suivre la trace de ses parents. Elle voulait devenir shinobi, et c'est ce qu'elle est devenue, mais pour ses parents, ce n'est qu'un "bluff", peu de ses supérieurs lui font confiance à cause de cette acharnement de la part de ses parents, mais Anzu sait que le moment arrivera où tout ceci changera, elle se verra confier des missions comme tout le monde. Mais pour le moment, elle devait faire ses preuves, seul hic, à quoi bon faire ses preuves si on n'a pas de mission ? Ça va être une question auquel elle veut répondre.

Alors qu'elle cherche une façon de prouver qu'elle est semblable à un shinobi ordinaire, elle rencontre un félin mi-blanc, mi-noir en train de descendre du toit. Elle n'est pas particulièrement fana des animaux comme certaines et certains, voir un chat est chose courante après tout. Elle se baisse pour regarder le félin faire sa toilette tranquillement, comment une chose aussi poilu, hautaine et mal-élevée peut-être l'animal préféré d'un tas de personne. Elle hausse des épaules et tente d'approcher une main de la fourrure bi-colore de cet animal, mais celui-ci hérisse le poil en se levant d'un seul coup, croisant le regard assez flippant de la jeune shinobi et donne un coup de patte très vite esquiver de la part d'Anzu. Les secondes d'après, le félin détale comme si sa vie en dépendait, la kumojin soupire avant de se relever, elle n'a jamais très bien matché avec les animaux domestiques, même les chiens ont peur d'elle pour dire.

Elle repartit vers son appartement, elle n'avait rien à étudier en tête et elle souhaitait se mettre un peu à l'ombre, au calme. Les rues de Kumo ne sont pas spécialement animées, mais c'est bien de se poser chez soi et réfléchir un peu à comment faire. Cela fait déjà quelques minutes après la rencontre avec ce félin, elle y réfléchissait, peut-être que la réaction qu'elle a eu avec ce félin est la même réaction qu'elle avait avec les inconnus, sauf qu'elle ne griffe pas, elle se contente d'hérisser le poil et de feuler. Elle ignore si elle devait changer ça, pour le moment, elle n'avait pas beaucoup de plaintes à ce propos. Enfin bref, son attention a été attiré vers une nouvelle personne.

Son regard se pose sur une femme portant un bandeau au bras gauche, ce bandeau d'ailleurs était fait d'un différent matériau que le sien, preuve qu'il s'agissait d'une plus haut gradé qu'elle. Si elle feulait en présence d'inconnu, voir ce bandeau c'était comme un chat voyant un bol de lait, sa timidité se calme et le respect s'impose, même si elle n'est "que" Chunin vu la couleur du matériau. La première question était si elle avait vu un chat blanc et noir, et bien, les chats sont nombreux à Kumo, mais elle a bien vu un chat blanc et noir comme le décrit la chunin.

- Oui, j'ai vu un chat correspondant à votre description, mais il n'était pas très commode. J'ai voulu le caresser, mais il s'est défendu et s'est vite enfui.

Aussitôt après, la Chunin lui demande si elle était occupée, il ne fallait pas être une génie pour comprendre qu'elle souhaite qu'elle vienne l'aider pour retrouver un chat. Même si c'était une personne autant gradé voire une civile, elle aurait accepter quand même cette mission, après tout, elle n'avait rien de prévu ces derniers temps vu qu'elle n'avait aucune mission à son actif. Mais c'est vrai que le grade aide vite à donner une réponse, même si la différence n'est pas si énorme que ça.

- Vous voulez de l'aide pour retrouver ce chat ? Je veux bien vous aidez.

Pas de contre-partie, ce n'était pas la peine de demander une récompense pour une tâche aussi simple. Et puis, cela ne se faisait pas de demander une récompense au moindre service rendu. Dans tout les cas, ses capacités de détection devrait être utile, elle n'a pas une grande portée, mais elle peut réussir à trouver ce chat, ça ne semble pas sorcier, même si ce chat aurait été entièrement noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 31 Mai 2018 - 20:15




Mon regard croisa celui de cette Kunoichi un instant avant que je ne reporte mon attention sur les alentours ; je me fis la réflexion qu’elle n’avait pas l’air très avenante, ou peut-être un peu timide ; je ne savais pas vraiment distinguer ces choses-là. Comme je ne pouvais pas non plus savoir si le chat qu’elle avait caressé, qui devait sans doute être celui que je cherchais ; s’était enfuit à cause de ce qu’elle dégageait. Ce genre d’animaux, les domestiques, agissaient de la même façon avec moi. Il y avait des gens comme ça, comme nous ; qui n’inspiraient pas confiance à ces êtres primitifs. Pourtant, nous n’avions aucune animosité envers eux… Enfin, déjà comprendre les autres personnes était suffisant pour qu’en plus je m’amuse à vouloir les comprendre eux.

L’observant à nouveau, esquissant un léger sourire alors qu’elle me proposait son aide –ce n’était pas comme si je venais de sous-entendre que j’en avais besoin- je me hâtais de lui répondre. Nous n’avions pas de temps à perdre, enfin, surtout pour moi qui voulais profiter un peu de cette journée pour m’aérer l’esprit et penser à d’autres choses que mon travail. J’aurais pu passer ce temps avec la Metaru, mais malheureusement, celle-ci avait encore de responsabilité que moi et par conséquent encore moins. Je n’étais pas sûre qu’elle eut le droit à un jour de repos, de temps en temps. Je devais vraiment la surveiller…

-Ok ! Parfait ! M’exclamais-je. Je m’appelle Sazuka. Lui dis-je en faisant quelques pas pour continuer d’observer la rue, dans l’espoir d’apercevoir une la bestiole que nous cherchions désormais toutes les deux. Toi… Dis-je en me tournant vers elle… je t’ai déjà vu quelque part. Continuais-je en me remémorant l’endroit où j’avais pu la voir, heureusement je n’oubliais jamais une information, mais, étrangement, son nom, son prénom ; ne me revenaient. En revanche, son visage, oui. Sa photo plutôt. Ce qui voulait dire que je n’avais fait que le survoler. Enfin… Elle se présenterait donc d’elle-même… Après quelques secondes, donc, je repris. T’étais où quand tu l’as vu ? On peut… peut-être commencer par là ? Haussais-je les épaules.

Ce n’était pas la mission la plus difficile du monde, bien au contraire ; attraper un chat et le rendre à sa vieille propriétaire… Ce n’était qu’une question de temps. En théorie rien ne devrait venir interférer, pas d’éléments perturbateurs… pas de surprises.

-Ah… on doit le ramener à une vieille dame… T’es à Kumo depuis longtemps ? Demandais-je subitement. Je ne connais pas encore bien le village, en dehors de certains quartiers bien particuliers.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 2 Juin 2018 - 19:00
Anzu a accepté sans broncher de donner un coup de main à la Chunin, elle ignorait son nom et elle ne se rappelle pas de son visage en particulier. Sans doute que son prénom et son nom lui diront quelque chose, mais sinon, la demoiselle n'a pas de souvenirs particuliers de cette femme. Il faut dire, ce n'est pas en passant le clair de son temps à la bibliothèque à attendre une proposition de mission qu'elle rencontrera tous le village, elle connaissait que les noms des shinobis assez célèbres, non pas qu'il n'y a qu'eux qui les intéressent, mais c'est les seuls dont elle entend leur nom sans qu'elle le demande. Enfin, il s'agissait maintenant de trouver un chat noir et blanc, une mission assez simple pour elle. Elle peut détecter sa présence vu qu'elle l'a déjà croiser, mais il faudrait quand même que ce félin soit sur une certaine portée en plus de ne pas avoir d'autres chats dans la zone inspectée.

Cependant, en entendant qu'elle l'a déjà vu quelque part, elle se dit soit qu'il s'agissait encore de ses parents, soit qu'elle avait déjà croisé sa soeur. Malgré leur différences d'âge, elles se ressemblent énormément, sa balafre se situe juste sur l'autre œil et les cheveux de sa sœur sont plus proche du brun que du gris, mais comme elle n'a pas encore été promu Genin, elle ne pense pas - sauf si elle est son élève - qu'elle l'ait vu. Du coup, elle opterait pour une discussion qu'elle a eu avec ses parents, ce qui la rend légèrement inquiète de ce que sa supérieur pense d'elle. Dans tout les cas, elle a déjà eu l'honneur de connaître son nom, certains se contentent de se faire appeler "san" ou "senseï".

- Je me nomme Anzu.

Si elle l'a déjà vu quelque part ... sûrement sait-elle qu'elle fait partis du clan Sendai, ou alors pense-t-elle qu'elle a un handicap avec ses affinités élémentaire. Enfin, ici, ce n'est pas question de se faire juger sur ces capacités, mais il s'agit de retrouver un chat noir et blanc, comme celui qu'a vu la Sendai.

- C'était sur le chemin du retour en sortant de la bibliothèque que je l'ai vu, il a ensuite détalé vers la raffinerie en passant par les toits.

Cela n'allait pas être une mission compliquée pour elles, ce sont des shinobis, donc trouver et capturer un chat doit être un jeux d'enfant, pour une première mission - certes pas officielle - elle aurait pu avoir pire. Ensuite, viens la question de si elle connaissait ou non Kumo, une question assez étrange il faut l'avouer, avait-elle l'air de ressembler à une inconnue ?

- Je suis née et j'ai grandis à Kumo Sazuka-san, je connais très bien ce village. Vous cherchez un endroit en particulier en dehors de cette mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 3 Juin 2018 - 17:10




Anzu. C’était un joli prénom, et ça lui allait plutôt bien ; enfin, de ce que je pensais. Et en fait je n’avais jamais rencontré personne à qui son prénom n’allait pas. Même Zhou… Bref. Au moins maintenant je savais, à peu près, à qui je m’adressais. Et donc les informations que m’avait donné Anzu s’avéraient plutôt utiles, cela nous donnait déjà une première piste. Mais entre la bibliothèque et la raffinerie… Ce n’était pas… super précis non plus, cela nous laissait une zone de recherche encore très vaste à couvrir.

Mais comme elle était née à Kumo, ou Shitaderu comme s’appelait le village avant qu’il ne devienne Kumo ; nos investigations seraient plus… faciles. Et je ne risquais pas, ainsi, de me perdre dans un endroit que je ne connaissais ; même si je connaissais plutôt bien le secteur de la raffinerie. Explorer le village serait donc mon prochain objectif durant les prochains jours, parce qu’une Kumojin qui ne connait pas par cœur son village… comment dire… C’était « triste ».

-Bien, bien. Dis-je rapidement. Nous commencerons donc par là. Oh et, oublies les san… sama etc avec moi, si tu pouvais m’appeler seulement « Sazuka », ce sera parfait.Et, tutoies moi aussi, je ne suis franchement pas assez vieille pour qu’on me… Rigolais-je nerveusement. La vieillesse n’était pas quelque chose qui m’effrayait, pas le moins du monde, mais… J’étais encore jeune ; je ne voulais pas installer ce genre de barrière de langage entre moi et… les autres. Déjà que je n’aimais pas vouvoyer mes éventuels supérieurs… Bon, on va aller là-bas alors ? Souris-je légèrement.

L’avantage de ce genre de mission, c’était que nous n’avions pas spécialement besoin de nous presser. Il ne nous suffisait que d’observer et le cas échéant… courir après un chat. Alors que nous marchions, je repris la parole.

-Et, non, je ne cherche pas d’endroit en particulier, c’est juste que, si ce chat s’enfuit dans la partie basse du village… Je risque de m’y perdre. Rigolais-je un peu gênée. Je n’ai pas grandi ici, et suis arrivée il y a… un peu moins de huit mois. Haussais-je les épaules. Et pendant ce tout ce temps-là, je n’avais pas pris la peine de me promener ailleurs qu’entre la bibliothèque, l’hôpital et quelques autres lieux bien spécifiques. Qu’attendais-je ? Ha… Cette vieille femme… Dis-je en soupirant.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 4 Juin 2018 - 21:59
Anzu, par pur respect pour le grade de cette jeune femme, l'avait vouvoyer et utiliser utilisez "san" pour parler d'elle, mais la concerné ne semble pas apprécier ce titre honorifique. Elle semble même gênée, pourtant, la Sendai n'avait aucunement envie de la vieillir ou encore de la rendre gênée, juste montrer son respect envers elle. Mais ça n'avait pas l'air de passer, tant pis, elle notera de ne plus la vouvoyer et de ne plus utiliser de titre honorifique lorsqu'elle parle d'elle. Au moins, elle l'avait fait rire en quelque sorte, même si ça devait être plus un rire de gêne qu'autre chose, enfin, c'était réglé désormais.

- C'est plus par respect que je vouvoyais que par ancienneté, on n'a pas l'air d'avoir beaucoup d'écart au niveau de nos âges respectif.

Elles devaient avoir quoi, 6 ans d'écart grand max ? En tout cas, leur prochaine destination devrait être vers la raffinerie. Qui sait, peut-être que quelque chose là-bas attirerait l'attention d'un félin, après tout, ces créatures sont bien curieuses en plus d'être joueuse et il suffit d'un bout de plastique pour qu'ils ne bougent plus pendant des heures, ou alors il est en ce moment en train de manger du poisson, mais elles sont assez loin de la mer. Dans tous les cas, si elles sont chanceuses, elles trouveront ce chat facilement, sinon, Anzu a bien une solution. Mais il faudrait déjà qu'elle surveille cette chère Sazuka. Elle n'est pas méfiante à son égard, elle veut juste garder un oeil sur elle pour ne pas qu'elle se perde si jamais ce chat est partis, comme elle l'a laissé suggérer, se retrouve dans la partie basse de Kumo.

- Ce n'est pas grave si vous ... si tu te perds dans la partie basse, je la connais aussi et je peux te guider au travers.

Tout de même, elle est kumojin depuis moins de huit mois et elle a déjà eu le rang de Chunin, si cette personne avait vécu à Kumo ou aux alentours, elle pourrait comprendre, mais une "parfaite inconnue", c'est impressionnant. Elle a dû lutter pour avoir la confiance de Kumo, un peu comme elle devrait faire, mais elle n'a certainement pas eu des parents qui l'empêchent de recevoir des missions.

- Le début à Kumo devait être bien difficile, non ?

Elles se dirigent vers la raffinerie, mais quelque chose trouble un peu la Sendai. CA n'a rien à voir avec Sazuka, plus avec le chat, comme un mauvais pressentiment, plus sur la facilité de le trouver et de l'attraper que l’événement que va suivre la trouvaille de ce félin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mar 5 Juin 2018 - 1:16




Par respect… Cela voulait-il dire que tous ceux m’appelant seulement « Sazuka » ne me respectaient pas ? Non bien sûr que non, au contraire même ; qu’ils m’appellent par mon seul prénom voulait tout simplement dire qu’il n’y avait pas besoin de « ça » pour se respecter ; bien loin de là. En revanche les suffixes affectueux… Enfin, c’était une autre histoire. Du coup je n’avais fait qu’acquiescer avec un sourire. Effectivement nous ne devions pas avoir tant d’années de différence…

-Hm… Fis-je en l’observant un instant. Tu dois avoir entre dix-huit et vingt ans non ? Comment pouvais-je le savoir ? A force d’autopsier des cadavres, j’étais assez rompue à ce genre d’exercice. Il y avait certaines similitudes physiques qui ne pouvaient pas me tromper… J’ai un peu plus de vingt-six ans. Avais-je ajouté avec un nouveau léger sourire… Bon, ce n’était pas l’info du siècle, ni vraiment très pertinente en fait, mais d’ici à ce que nous retrouvions le matou, cela nous faisait passer le temps…

-Ha non, ce n’est pas grave… Mais j’ai horreur de me perdre. Grimaçais-je. Qui aimait ça de toute façon ? Ce que je n’aimais pas dans le fait de « s’égarer », c’était le fait de soit devoir tourner en rond, soit devoir aller de l’aide. Oui, je n’aimais pas spécialement ça. Mais à priori, cette fois-ci je n’avais rien à craindre de ce côté-là. Enfin, ce n’est pas non plus… un parcours du combattant. Rigolais alors que nous approchions peu à peu de la zone des raffineries et autres forges.

J’étais étonnée de moi-même, habituellement je n’étais pas si aussi loquace avec les personnes que je rencontrais tout juste, mais certaines d’entre elles m’inspiraient plus que d’autres… Ah… Que nous étions étranges, nous, les humains.

-Mon arrivée à Kumo ? Dis-je pensive, me remémorant cette époque. Ça n’a pas été… très simple… c’est sûr. Soupirais-je. Mais maintenant ça va beaucoup mieux. Repris-je, souriante. Mais, c’est normal je suppose. Une étrangère… Avec tout ce qui s’est passé… La confiance est une chose compliquée à obtenir… Et aujourd’hui on me faisait confiance, enfin, la plupart des personnes, ceux qui me connaissaient vraiment. Et toi, ça va au village ? T’es genin depuis quand ? Lui demandais-je avant d’entrapercevoir… Oh ! Le chat ! Pointais-je dans une direction un petit bout de queue noire et blanche dépassant au coin d’un mur…


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 5 Juin 2018 - 11:33
Anzu se faisait examiner après avoir dit qu'elle n'avait pas tant d'écart entre leur âge, sans doute voulait-elle déterminer l'âge de la Sendai sans demander. C'est certes très impolie pour certaine personne, mais le donner n'aurait pas déranger la jeune fille. Elle croise les bras en se faisant observer, avant finalement qu'elle donne une fourchette pour son âge, une fourchette très petite et juste, elle avait 19 ans, on ne pouvait pas être encore plus au milieu de 18 et 20 ans. C'est pas très impressionnant, elle a dû en voir des choses en tant que Chunin, et elle a déjà dû être en face de plusieurs filles de son âge, à moins que ce soit autre chose. Dans tous les cas, elle a réussi du premier coup, et en donnant son âge, un peu plus de 26 ans, l'écart qu'elle avait en tête était très bon.

- C'est exact, j'ai 19 ans, félicitations.

Elle lâche un petit sourire qui pouvait paraître terrifiant sur son visage ou alors donner un petit air mesquin ou sadique, mais il n'y avait aucunes mauvaises intention derrière. C'est juste son visage qui est configuré ainsi, elle fait moins peur lorsqu'elle reste neutre que lorsqu'elle sourit, pas étonnant que le chat se soit enfui en la voyant. Dans tous les cas, ce sourire ne reste pas longtemps, elle pourrait faire peur aux autres civils dans ce village.

- Je peux comprendre, ça n'est jamais agréable de se perdre. Mais l'avantage de se perdre ici que de se perdre dans un autre lieu comme une forêt ou une montagne, c'est qu'on peut toujours tombé sur des personnes pouvant nous montrer le chemin.

C'est vrai que personne n'a envie de se perdre, et il suffit de ne pas avoir de sens de l'orientation pour que ça devienne un cauchemar. Rien que d'y penser, elle se sent mal pour cette personne, enfin, si jamais ça arrive dans "sa" ville, elle n'hésitera pas à aider cette personne, sauf s'il s'agit d'un ennemi ou d'un danger potentiel évidemment. Enfin, elle voulait savoir comment s'est passé pour elle le début en tant que shinobi de Kumo, comme elle s'en doutait, c'était dur au début, mais maintenant, ça va mieux maintenant qu'elle a gagné de la confiance. Ce fut ensuite au tour d'Anzu de répondre.

- Je suis Genin depuis moins d'un mois, mais je n'ai pas vraiment l'occasion de faire des missions en ce moment. Disons ... qu'à cause d'un certain handicap, mes géniteurs s'amusent à me coller une sale réputation ...

Enfin, elle remarque lorsque Sazuka en parle en le pointant du doigt la petite queue noir et blanche, la Genin s'approche donc le plus furtivement possible du félin, mais ça ne semble pas être le chat recherché : si sa queue comme son corps entier étaient noir et blanc, une tâche chocolat venait recouvrir son dos comme une carapace et une deuxième de la même couleur recouvrait le haut de son crâne comme un casque.

- Ce n'est pas le bon, il est chocolat aussi.

Elle soupire, puis se demande si elle a d'autre informations sur ce chat, car il existe plusieurs manière d'avoir des chats blanc et noir, que ce soit le type de coloris de leur pelage que la disposition de leur tâche sur leur corps, ainsi que la longueur de leur poil.

- On a d'autres informations sur ce chat ? Noir et blanc, c'est très vague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 6 Juin 2018 - 1:08




A vrai dire je préférais me perdre dans la nature plutôt que dans une ville ou un village. En dehors des murs de la civilisation il était beaucoup plus simple de s’orienter que ce soit grâce au lichen, au soleil… aux étoiles… Et à Kumo, entres les habitations, dans les ruelles étroites, il était parfois difficile de se repérer. Mais elle marquait un point, la genin ; au moins ici si on se perdait, on pouvait demander son chemin, c’était même de cette façon que j’avais rencontré Reiko, avant qu’elle ne devienne Raïkage.

-Oui, tout à fait ; et sur des personnes intéressantes aussi. Rigolais-je. Pas que cela m’amusait vraiment, mais me dire que me perdre m’avait permis de rencontrer la personne dont je partageais la vie, aujourd’hui, me réjouissait. Ceci étant, ce que me révélait ensuite la jeune femme m’intrigua. Un handicap ? Ses géniteurs ? Bien que je n’avais jamais eu de parents –enfin, que je ne les connaissais pas- qu’on parle des siens en tant que géniteurs me paraissait… particulier. Mais avant que je n’approfondisse ce sujet, c’était déjà l’heure du chat…

-D’autres infos ? Et bien… haha. Rigolais-je nerveusement. Je ne l’ai pas vu, moi, le chat... Voulant surtout dire qu’à priori c’était elle qui l’avait vu, si c’était bien sûr le même chat… Mais, il ne doit pas y avoir tant de chat que ça à Kumo, non plus. Soupirais-je. Je suis sûre que… qu’on peut prendre celui-là et le donner à la vieille dame, elle n’y verra que du feu… Elle est vieille. Avais-je dit en haussant les épaules. Sur ce coup je devais bien avouer que je n’avais que peu d’estime pour les personnes âgées… Enfin, si tu veux… on peut retrouver le bon chat aussi. Souriais-je finement en observant Anzu. Mais je n’ai pas envie de retourner la voir… Elle est un peu… particulière.

Puis nous reprîmes notre marche dans Kumo, toujours dans le secteur des raffineries. Avec un peu de chance la bestiole s’y trouvait encore. Puis, sans penser un instant à la critiquer, je repris.

-Quel handicap peut pousser des parents à… ne pas soutenir ses enfants ? Je me posais davantage la question à moi-même qu’à elle… Puis la regardant de plus près… Tu ne me sembles pourtant pas… handicapée… Avais-je souligné comme si cela semblait évident. Oui, je me demandais de quoi elle parlait. J’aimais à penser que si j’avais eu des parents, nous aurions entretenu de bonnes relations… Mais, ça ; je ne le saurais jamais.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 6 Juin 2018 - 11:23
C'est vrai qu'on peut tomber sur des personnes intéressantes en se perdant, après tout, c'est dans la bibliothèque qu'elle a pu rencontrer cet autre membre du clan Sendai par pur hasard et qui lui a permis de devenir shinobi, qui sait quelle rencontre elle pourrait faire en se promenant ? Certainement une autre personne capable de l'aider à devenir une kumojins spécialisé dans d'autres domaines, c'est vrai qu'hormis le Ninjutsu et un peu la Sensorialité, elle n'est pas douée dans beaucoup de domaine, mais c'est ces parents - qui, avant de s'avoir qu'elle est incapable d'utiliser les affinités élémentaires, étaient très optimistes à l'époque - l'avaient déjà former avant de tout abandonner. Dans tous les cas, elle aurait cherché à devenir kumojin d'une manière ou d'une autre, et c'est en apprenant à utiliser ses capacités cachés qu'elle est parvenu à obtenir ce bandeau.

- Aussi, la vie peut réservée bien surprise, autant bonnes que mauvaises, c'est pareil avec les rencontres qu'on fait.

Il reste à savoir, la rencontre entre ces deux kunoichis est-elle une bonne ou une mauvaise rencontre ? Elle l'ignore, certainement est-ce une bonne car Anzu a aidé la chunin dans sa tâche, il ne reste qu'à savoir ce que cela peut donner dans le futur. Elle n'est pas voyante, ni même médium, donc aucuns moyens de le savoir, mais pour l'instant, leur objectif à elle et à Sazuka c'est de trouver ce chat noir et blanc. D'ailleurs, en parlant de cette bestiole, elle voulait en savoir plus, la supérieur de la Sendai ignore à quoi il peut bien ressembler, lui faisant savoir que le chat qu'elle a rencontré est certainement celui qu'elle a croisé. C'est peut-être vrai, plus qu'à le retrouver, mais elle propose de donner ce chat à la vieille dame, lui disant qu'elle est si vieille qu'elle ne fera pas la différence. Mais elle lui propose ensuite de retrouver le bon chat, puis lui dit qu'elle n'a pas envie de revoir cette vieille qui, pour elle, a l'air particulière.

- Eh bien, pourquoi se presser à la revoir ? Quitte à la faire attendre, autant bien faire notre "travail". Et puis, on ne va pas abandonner face à un minet.

Elle hausse les épaules, de toute manière, elle compte bien faire ce travail sérieusement, même si cette vieille dame doit être chiante et certainement très impolie. Et puis, si Anzu veut essayer de se faire une bonne réputation, autant commencer par ce genre de travaux pratiques avec les villageois, histoire de bien se faire voir par ses supérieurs et recevoir de vraies missions. Enfin, elle se concentre pour tenter de détecter la présence d'autres félins, jusqu'à ce que la chunin lui dit en l'examinant qu'elle n'a pas l'air handicaper. Elle perd sa concentration en soupirant, rien que penser à cette histoire la fait réaliser à quel point c'est ridicule de leur part.

- Mon handicap n'est ni physique, ni mental, je suis juste incapable d'utiliser les affinités élémentaires.

Elle reprend sa concentration, puis elle détecte la présence de félin dans les environs, trois pour être exact. Elle ignore leur couleur, mais plus il y a de chats, plus elles ont de chance de revoir ce chat noir et blanc. Elle rouvre les yeux et indique une direction en se tournant vers Sazuka.

- J'ai détecté la présence d'un petit groupe de chat, notre félin doit se trouver là-dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 6 Juin 2018 - 17:59



Au moins nous étions sur ce sujet sur la même longueur d’onde, le hasard aussi bien que mal faire les choses ; j’en avais fait l’expérience tout au long de ma vie depuis que j’avais quitté le dojo. Vraisemblablement, Anzu l’avait aussi expérimenté, bien que les mauvaises rencontres –celles qui l’étaient vraiment bien sûr- à Kumo ne devaient pas être si fréquentes. Quoi que personnellement, j’en avais déjà fait une en moins d’un an… Il allait falloir quelques années pour établir un ratio précis ! Mais pour le moment, les rencontres positivement surprenantes l’emportaient haut la main sur le reste.

-Exactement ! Lui avais-je répondu.

Cette jeune genin n’avait pas tort, encore une fois, et soulignait ma logique qui se montrait parfois assez bancale. Si nous lui ramenions ce chat-ci maintenant, je la reverrai plus tôt ; et si elle se rendait compte de la supercherie… Cela n’en serait que plus long. Comme quoi le mensonge et la triche n’aidaient pas forcément à « améliorer » les choses, enfin, les relations surtout. Finalement, ouais, son idée était clairement meilleure, je n’avais rien à redire et acquiesçai d’un hochement de tête. En plus, oui, nous allions la faire attendre ! C’était une révélation pour moi… Je n’avais été que rarement mesquine.

Son handicap…

-Et c’est pour ça qu’ils… font ça ? Dis-je, surprise qu’une chose aussi banale puisse avoir des répercussions sur le début de carrière d’un ninja. J’éprouvais pour elle une certaine pitié, ou plutôt de l’empathie. C’était un peu une forme de rejet comme celle dont j’avais été victime plus jeune. Dans une moindre mesure, certes ; on n’avait pas essayé de la tuer pour ce qu’elle était, elle. Ben, tu sais, je ne sais pas me servir de mes affinités non plus… Ce n’est pas… un drame. Haussais-je les épaules en souriant sympathiquement. Effectivement, je n’avais jamais utilisé mes affinités et jusqu’à récemment je ne savais même pas que je pouvais en utiliser. C’était assez ridicule quand on savait que j’étais une « chuunin ». Mais, ça aussi je ne l’étais que depuis très peu de temps.

-Ah oui, le chat. J’en avais presque oublié son existence à celui-là, à croire que les humains m’intéressaient plus les animaux… Ce qui était vrai, en fait. C’est pratique comme talent. Rigolais-je une nouvelle fois. Je n’y connaissais pas grand-chose en détection… tous ces trucs là…

Alors nous primes la direction indiquée par Anzu jusqu’à que nous approchions d’un attroupement de chat, au coin de la rue principale longeant la raffinerie et les forges. Au bout de celle-ci se trouvait un poissonnier, ou un marchand de poisson plutôt, parce que je n’avais pas le souvenir d’une poissonnerie ici. Enfin, tout pour dire « CQFD ». Là où il y a du poisson, il y aussi des chats, la plupart du temps.

-Bon… Avec un peu de chance, il sera dans le lot. Dis-je confiante.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 6 Juin 2018 - 20:27
Les deux kumojins sont donc totalement d'accord sur un point : le hasard peut aussi bien être bon que mauvais, les rencontres aléatoires par exemple, on peut aussi bien tomber sur une personne pleine de bonne intention que sur l'inverse : une personne ayant des mauvaises voulant profiter de cette situation pour une raison personnelle. Au moins, c'est une preuve qu'il existe des personnes pensant comme la Sendai, elles peuvent avoir un sujet de conversation toutes les deux sur lequel elles tomberont d'accord. Après, cela ne signifie pas qu'elles vont très bien s'entendre, même si c'est quand même très bien partie en ce moment. Enfin, elle essaie ensuite de la persuader de chercher le vrai chat et de le ramener à la vieille dame qui lui a confier cette mission, elle semble même avoir réussi ce coup-ci. D'habitude, elle n'aurait rien dit mais ... c'était tout de même assez "risqué" de ramener ce chat à la place d'un autre. Si ça se trouve, elles auraient encore plus de travail à cause de ça.

- Contente de t'avoir fait changer d'avis.

Ensuite, elle a révélé son handicap, Sazuka semble choquée, non pas de connaître l'handicap en question, mais de la réaction de ses parents. Bien qu'elle ne semble pas comprendre l'ampleur de cet handicap, Anzu est d'accord sur un point : c'est complètement idiot de la part de ses parents de l'abandonner à son sort plutôt que de l'aider. Elle hausse les épaules, avant d'apprendre que la chunin ne sait pas non plus utiliser les affinités secondaires, mais tourner comme elle l'a dit, il s'agit plus d'un manque de maîtrise que d'une incapacité comme subit Anzu.

- Ce n'est pas que je ne sais pas, c'est que je ne peux pas. Malgré tous les entraînements que j'ai reçu, incapable de transformer mon chakra.

Elle soupire un moment, puis croise les bras en relativisant, maintenant, elle a trouvé la solution, elle sait comment elle peut contrecarrer cette faiblesse. Elle regarde de nouveau Sazuka, elle n'est pas triste ni même en colère, elle garde ce regard assez neutre pour montrer qu'elle est passé par-dessus tout ça, mais ces parents ne sont pas du même avis.

- Mais je suis d'accord, la réaction de mes parents est vraiment extrême. Ils ignorent d'où me vient cette incapacité, et comme je maîtrise le Ninjutsu et que mes parents ne connaissent aucunes capacités sortant de l'ordinaire, ils pensent encore maintenant que c'est fichu. Mais si je suis officiellement genin, ce n'est pas en trichant comme ils n'arrêtent pas de dire.

Elle est fière de porter ce bandeau sur le bras gauche et d'honorer le village qui a accepter de donner sa chance en tant que shinobi à la jeune handicapée qu'elle est ... enfin, "handicapée", son handicap n'est que le contre-coup d'une autre capacité qu'elle a "hérité". Peut-être pourra-t-elle lui faire une démonstration, histoire de prouver qu'elle est passé au-dessus de cet handicap et des remarques de ses parents, et peut-être qu'elle pourrait l'aider à les convaincre qu'elle n'est pas si inutile que ça. Enfin, la Sendai a utiliser ses talents de Sensorialité pour conduire la Chunin vers le troupeau de chats qu'elle a détecté.

- Je te remercie.

Comme elle l'a détecté, il y a bien trois chats, les trois sont devant un marchand de poissons en train de miauler pour quémander un morceau de viande. Si le poissonnier cède, il risque de se retrouver avec un troupeau de chats en tant que compagnons. Elle regarde les trois félins : le premier est un chat à poil gris ressemblant presque à une boule de bowling tellement son poil lisse brille sous le soleil, le deuxième, lui, a un poil plus long et plus touffus, plus proche de la peluche que d'un vrai chat, arborant une "robe" noir corbeau. Quand au troisième ...

- Il est là. Allons-y doucement.

Anzu se met à nouveau sur la pointe des pieds, utilisant des techniques de bases pour paraître discret, mais les félins n'ont pas les mêmes sens qu'un humain lambda. Le chat concerné se retourne, bien qu'il commence à fléchir les jambes, il semble se calmer. Ce n'est pas parce qu'Anzu a l'air moins effrayant, mais plus pour oser quémander chez elle pour avoir un morceau de poisson. Bien qu'une fois que la Sendai est assez proche de lui il tente de s'enfuir, la kumojin arrive à l'attraper avant qu'il détale au loin, faisant feuler le félin qui tente de la griffer pour sortir de sa poigne. Elle l'avait attraper par la peau du cou et le maintenait en hauteur pour ensuite l'emmener auprès de la chunin.

- Le voici, c'est lui que j'ai vu tout à l'heure.

Un chat noir et blanc, il restait à espérer qu'il s'agissait du bon, dans tous les cas, les grognements de mécontentement du chat lui met la puce à l'oreille qu'il va falloir un moyen sur de le transporter.

- Peux-tu me le tenir un moment s'il te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 7 Juin 2018 - 1:43




Maintenant je savais quelles étaient mes affinités primaires, j’avais compris comment m’en servir aussi, mais ne m’en servais toujours pas. Pendant longtemps, quasiment toute ma vie à vrai dire, je n’avais même jamais soupçonné que j’en étais capable, j’avais vu de nombreux shinobi s’en servir, mais je pensais que cela leur était propre… Après tout on m’avait inculqué pendant environ une dizaine d’année que les shinobi n’étaient que des aberrations, un en enseignement qui m’eut suivi pendant… une partie de mon adolescence et de mon enfance. Mais je me demandais qu’elle aurait été ma réaction si comme Anzu j’avais su que j’en étais simplement incapable ? Peut-être n’en aurais rien eu à faire, je m’étais toujours débrouillée sans après tout…

Et d’après ce qu’elle me disait, elle arrivait à faire sans, ce qui prouvait qu’elle n’était pas inutile, la preuve ; elle pouvait détecter même des animaux d’assez loin… Nous nous étions donc approchées de la horde avec discrétion et j’avais laissé faire la Sendai. J’observais avec quelle dextérité elle avait attrapé la bête et me l’avait ramené. Bah, finalement elle ne les effrayait pas tant que ça à moins que ce soit la faim qui ait fait oublié à ce chat… l’air froid qu’abordait la jeune femme en toutes circonstances. Ouais, j’avais vraiment l’impression de me revoir plusieurs années auparavant… Bien qu’elle restait tout de même plus « sociable » que moi, à première vue.

Le prendre ? Erf… Sans détester les chats, je n’étais pas non plus spécialement ravie d’en avoir un aussi proche de moi, entre mes mains même ! Le prenant en affichant une grimace je me rendis rapidement compte que finalement ce n’était pas si terrible que ça. Et, malgré son sal caractère et ses nombreuses tentatives de coup de griffe, je le trouvais plutôt… doux. Hm… C’était étrange… Cet animal me ressemblait un peu en fait, ou à Reiko aussi… oui c’était ça, un chat tout doux et un peu renfrogné… La comparaison ne me semblait pas être de trop. Enfin…

-Je peux peut-être… Dis-je en posant le regard sur ma sacoche. De ma main libre je l’avais ouverte. Oh oué, je pense qu’il va rentrer. Et d’un geste souple je parvins à l’y glisser…. Heureusement que je n’avais pas pris mes livres, en fait, il ne contenait probablement que mes « médicaments » et quelques Ryos. Puis, je replaçai le rabat. Le chat, enfermé dans la sacoche, semblait se débattre… Ah, pauvre sacoche, elle en avait vu, des vertes et des pas mûres. Bon, maintenant qu’on le chat, y a plus qu’à le ramener à… sa propriétaire.

Ainsi nous reprîmes notre route dans le sens inverse. Je savais exactement où nous devions aller. Un grand arbre, au coin d’une autre rue, dans le quartier de la bibliothèque… Mais avant d'y arriver, cela nous laissait un peu de temps pour discuter...

-Mais... tu descends d'une famille en particulier ? T'es... Une Metaru ? Bien que cela m'étonnerait, tous les Metaru que j'avais croisés étaient... blonds... ou blondes... Et elle, n'était pas vraiment blonde. Suzuri ? Oui, elle ressemblait un peu à Akina, d'une certaine façon...



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 7 Juin 2018 - 11:10
Dextérité ... c'était vite dit. Anzu avait peut-être eu la rapidité de prendre le chat et de l'attraper par la peau du cou, mais elle est loin d'être délicate. Elle sait que les chats possèdent une seconde peau, moins sensibles à la douleur, c'est pour ça qu'on les voit se frotter à des orties sans les voir miauler pour qu'on les gratte fort, et de ce fait, elle n'y allait pas vraiment de main morte, ce qui expliquerait pourquoi le chat grogne. Mais de toute manière, elle ne comptait pas y aller mollo, elle sait que, si sa poigne n'est pas assez forte, il s'enfuirait en se débattant, déjà que la faim lui a donner un courage incommensurable pour quémander de la nourriture chez elle. Enfin, au moins, avoir attraper et détecter ces chats prouvent qu'elle n'a pas tricher comme le disent sans arrêt ses parents, peut-être que Sazuka pourra la défendre sur ce point maintenant. De toute manière, si ça ne l'empêchait pas d'avoir une mission, elle s'en ficherait royalement, ils ont juste tord et elle le sait, ils refusent d'admettre qu'ils ont fait une grosse erreur.

Bref, en offrant le chat, elle voyait dans ses yeux de la chunin que les minets c'est pas son truc, elle grimaçait en prenant le chat, chat qui continuait à grogner de mécontentement et à vouloir donner des coups de griffes pour sortir de cette prise. Elle semble cependant plus s'adoucir au contact du pelage de ce félin, il n'y a rien à dire : ces chats dégagent une sorte d'aura qui les rend doux même lorsqu'ils sont énervés. Elle soupire en voyant que la sorcellerie du félin commence à fonctionner. Elle allait se préparer à former une cage en chakra, assez petite pour ne pas être conteuse mais assez grande pour contenir ce chat, quand Sazuka a proposé de le mettre dans son sac, ce qu'elle fit après avoir fait un peu de rangement. Bien évidemment, le chat ne voulait pas se laisser faire, il tente de donner des coups de pattes pour se libérer, mais c'est la chunin qui finit par vaincre ce "duel". Le chat finit enfermé dans le sac, non sans émettre des plaintes très bruyantes et en miaulant entre deux grognements pour se faire entendre. Elle pouvait même le voir en train de se débattre vu comment le sac ne tient pas en place.

- Il tient vraiment à sa liberté on dirait.

La Sendai suit sa supérieur à travers les rues de Kumo, elle semble connaître le chemin, tant mieux. Elle la suit donc sans soucis, non sans garder un oeil sur le sac en train de bouger dans tous les sens, on ne sait jamais si ce chat arrive à faire un trou dans le sac, il suffit qu'il ait les griffes assez acérés et solides pour passer le matériau composant sa prison temporaire. Son intention est de nouveau centrer sur Sazuka lorsqu'elle demande si elle et sa famille font partis d'une lignée spéciale, proposant celle des Metaru, puis celle des Suzuri.

- C'est plus compliqué que ça. Ma famille n'a pas de lignée particulière, mais disons que j'ai été choisi par un clan à ma naissance à l'insu de mes parents.

Elle pourrait lui montrer sa marque, mais cela signifiait retire son manteau pour ensuite remonter la manche de son T-Shirt, ce qui est assez long mine de rien. Et puis, même si elles ont tous le temps devant elle pour livrer ce chat à sa propriétaire, elle n'a pas envie de lui faire peur en commençant à se déshabiller.

- Je fais partis du clan Sendai, contrairement aux autres clans, nous n'héritons pas nos capacités claniques par le sang, mais par le pur fruit du hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 7 Juin 2018 - 16:40




Effectivement, même domestiquée, la plupart des animaux restaient dans le fond très fortement imprégnés de leurs instincts sauvages même s’ils étaient fortement ténus. Alors je n’étais pas vraiment étonnée de le voir continuer de se débattre de la sorte. Il pouvait s’acharner sur le sac s’il le voulait, jamais ses griffes ne passeraient au travers, même un scalper avait du mal à le transpercer… Et il n’y avait pas que les bêtes qui tenaient à leur liberté, les être humains aussi. C’était pour cette raison que j’avais été réticente, au début, à venir et rester à Kumo ; mais au final je m’étais rendue compte que j’étais ici plus libre et tranquille que je ne l’avais jamais été à Tetsu, même si là-bas je vivais dans la nature sans me préoccuper de personne d’autre que moi-même.

-Ouais… J’ai l’impression qu’il est un peu… caractériel. Rigolais-je. Plus qu’il ne tenait à sa liberté je pensais ; car certains animaux y compris des chats ne voyaient aucun problème à être transporté que ce soit dans les bras, ou dans n’importe quoi d’autre… En même temps… Il ressemble pas mal à sa propriétaire, j’ai l’impression. Avais-je ajouté pensive. Enfin, tu verras par toi-même. Rigolais-je à nouveau avant de soupirer. J’allais m’en souvenir de cet après-midi.

Oui, je me doutais que toutes les familles n’étaient pas affiliées à un clan mais j’étais loin de penser que certains Kekkai pouvaient se manifester d’eux même aléatoirement. Cela me donnait à réfléchir sur le sujet et rapidement j’établissais dans mon esprit une hypothèse qui pouvait expliquer « ça ». Enfin… Il s’agissait donc d’un don qui… bloquait, ou au moins monopolisait le chakra. Néanmoins, je ne savais pas vraiment en quoi cela consistait…

-Et… donc… tu es capable de quoi ?
Lui demandais-je alors que nous approchions de notre lieu de rendez-vous avec la vieille femme. Et m’arrêtant, j’observais un peu plus loin. La commanditaire de la mission et propriétaire du chat attendait toujours au même, scrutant toujours l’arbre. C’était incompréhensible. Ah… C’est elle là-bas, tu vois ? Soupirais-je. J’observais la vieille femme habillée d’une vieille robe grisâtre, portant un chapeau… Je n’avais vraiment pas envie de lui parler… Mais bon…

Je repris donc la marche, m’approchant d’elle. Et dès qu’elle me/nous vit…

-Ah ! Vous en avez mis un de temps ! En plus vous avez eu besoin d’aide ? Vous n’êtes pas très douée jeune femme.

Je ne répondis pas, me contentant de serrer les dents en lui tendant le sac et en extirpant le chat.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 8 Juin 2018 - 15:27
Ce chat ne compte pas se laisser faire, même emprisonné, il essaie de se débattre dans un sac trop solide, elle espère juste qu'il n'y a pas d'objet tranchant ou assez dangereux pour blesser ce chat, elles se feront enguirlander par sa propriétaire. D'ailleurs, en parlant de celle-ci, Sazuka affirmait que ce félin a le même caractère que sa maîtresse, dans ce cas, Anzu commence à comprendre pourquoi elle n'a pas envie de retrouver cette vieille femme. Elle continue d'inspecter le sac qui a l'air de tenir bon, sacrément solide mine de rien. Sûrement est-ce fait exprès pour porter des armes ou des objets tranchants, au moins, ce chat n'arrivera pas à s'en sortir aussi facilement. Tout de même, si cette femme est aussi insupportable que ce chat, elle se demande pourquoi a-t-elle accepter de l'aider ? Sûrement son rôle de chunin qui est de donner une bonne image des shinobis aux civils, c'est cohérent.

- Si c'est le cas, je comprend pourquoi tu n'as pas envie de la revoir.

Elle n'a pas envie de la rencontrer du coup, certes, c'est une civile et bien se faire voir par eux est une bonne chose, mais si sa supérieur la trouve insupportable ... si ça se trouve, elle exagère, peut-être n'est-elle pas aussi insupportable qu'elle le laisse penser. Elle va donc se contenter de rester loin des deux femmes, timide comme elle est, elle lui mettrait facilement une droite en pleine figure. Oui, c'est ainsi que la genin extériorise sa timidité, c'est pour ça qu'elle veut rester bien loin de ces deux femmes lorsqu'elles se rencontreront, son image à elle peut passer, mais elle n'a pas envie de risquer l'image de sa supérieur. En parlant de celle-ci, elle voulait savoir en quoi consistait la capacité du clan Sendai.

- Je peux manipuler mon chakra, c'est-à-dire le modéliser et le contrôler sous sa forme la plus simple.

Bien qu'elle peut lui faire une démonstration, elle voit sa supérieur s'arrêter en regardant une maison au loin, sûrement celle de la vieille dame dont elle lui parle depuis tout à l'heure. En effet, elle a l'air vieille, elle laisse donc la chunin faire le travail. Cela peut paraître un peu lâche de rester loin de cette personne, mais elle n'a pas envie que son caractère se retourne contre sa supérieur. Elle attend donc en face de la maison, dans la rue, les bras croisés en regardant la vieille dame se plaindre. Quel toupet, les deux jeunes femmes l'ont aidé et voilà le remerciement qu'elles ont eu, si elle ne se retenait pas ... non, c'est un civil, il faut savoir être patiente avec eux.

Une fois le chat livré, elle regarde la chunin revenir vers elle.

- Ce fut un plaisir de te rencontrer et de t'avoir aider. J'espère qu'on peut se revoir plus tard.

Elle n'a pas envie de faire perdre son temps, elle semblait pressée d'en finir après tout, c'est bien pour faire quelque chose derrière. Elle quitte donc la chunin, bien évidemment après l'avoir saluer poliment, libre à elle de la rappeler pour une autre raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 9 Juin 2018 - 1:11




Après quelques remontrances injustifiées et sans obtenir le moindre remerciement –même si je ne courais pas après- la vieille femme me laissa « disposer » ; comme si elle venait de me donner une autorisation. Ce simple mot me fit rire, intérieurement. Je n’allais pas remettre de l’huile sur le feu non plus. M’inclinant donc pour éviter un scandale sur un éventuel manque de politesse, je m’éloignais rapidement alors que la femme au chat semblait, malgré tout, heureuse de retrouver son animal de compagnie. Bizarrement elle était bien plus douce avec ce dernier qu’elle ne l’avait été avec moi, et vice versa ; le chat ne montrait plus aucun signe d’animosité. Comme quoi… Qui se ressemble…

De retour auprès de la Sendai, tel était le nom de son clan –d’ailleurs je me posais quelques questions encore sur ce dernier, l’avait-elle adopté dès qu’elle eut découvert ses dons ? Ou bien…- enfin, maintenant que notre mission improvisée et pour le moins très instructive était achevée, nous n’avions plus grand-chose à faire ensemble. Alors, qu’Anzu décide de me laisser là me paraissait aussi tout à fait normal. Puis j’avais encore pas mal de chose à faire de mon côté, enfin, pas tant que ça… à la base, je ne faisais que me promener dans les environs. Puis… tout ça avait largement ouvert mon appétit…

-Ouais, ton aide m’a été d’un grand secours ! M’étais-je exclamée. On se reverra, j’en suis sûre. Souris-je en lui faisant signe de la main.

J’avais donc repris ma promenade, évitant soigneusement toutes les éventuelles petites vieilles susceptibles de se trouver sur mon chemin. Puis, alors que j’approchais de mon appartement, lieu où je serai le plus en « sécurité » en fait ; je repensais à la jeune Sendai. J’avais oublié de lui poser la question la plus importance… Avait-elle une équipe ? Info que j’obtiendrai assez facilement en fait ; mais d’après tout ce qu’elle avait pu me dire, je la soupçonnais fortement d’être une SEF. Une Sans Equipe Fixe. Et depuis le temps que ce juunin là… Dont je ne me souvenais jamais le prénom, me bassinait avec cette histoire… Elle me semblait parfaitement… indiquée. Et, le juunin me lâcherait.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ninja malgré soi [Sendai Anzu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: