Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Le bar, au bout du monde. [Sazuka]
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:46 par Ikeda Sazuka

» Classe verte dans les marais [PV Équipe 8]
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:42 par Yuki Akira

» [Préselections] Meilleur Teikokujin
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:39 par Meikyū Arata

» Ascent of Shinobi a deux ans !
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:34 par Chôkoku Tomoe

» Patch 6.01
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:32 par Hyûga Toph

» Au-delà du combat — ft. Kaguya Wutu-Fuku
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:32 par Kaguya Wutu-Fuku

» Aurevoir, et merci [Iwa]
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:30 par Ashikaga Gabushi

» [Préselections] Meilleur combat
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:30 par Meikyū Arata

» Patch 6.00
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:28 par Aditya

» Liberté, mais pas sang condition [Katsuko]
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] EmptyAujourd'hui à 20:26 par Hyûga Toph

Partagez

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko]


À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 6:57
Cela faisait combien de temps qu’elle n’avait pas repris forme humaine ? Depuis la mort de ses parents adoptifs, un événement tout aussi frais dans sa mémoire qui, pourtant, commençait à dater. Sous sa forme animale, elle se faufilait dans les différentes forêts du pays du feu, chassant sa nourriture et tentant d’oublier le plus possible la civilisation. Les humains ne lui avaient apporté que malheur, et ce, depuis toujours. Sous cette forme, elle se sentait libre, mais surtout terriblement plus forte. Et puis, cette fois-ci, elle ne faisait pas que errer sans aucun but si ce n’était que de rester active. Non. Elle se dirigeait à la course à Kaminari. Sans savoir exactement où il se trouvait, elle se fiait à son instinct et aux indications reçues pour s’y rendre, ses quatre pas venant frôler le sol alors qu’elle fonçait droit devant.

Elle avait fait une rencontre particulière, un tigre qui n’était pas comme les autres. Pas comme elle, cela ne faisait aucun doute, mais certainement pas comme les autres. Il lui avait parlé, elle l’avait écouté, ne daignant jamais dire quoique ce soit. De toute façon, sa gueule aux crocs acérés n’était pas bien pratique pour le dialogue et elle se refusait de reprendre forme humaine. Le tigre en question lui avait suggéré de se rendre au pays de la foudre, où un clan aussi vieux que respectable s’y trouvait. Un clan de tigres, eux aussi dits comme différents… Sans expliquer plus, il lui avait fait savoir qu’elle comprendrait lorsqu’elle y serait.

Et voilà donc pourquoi se retrouvait-elle au pays de la foudre, près de ce village qu’elle maudissait, tout comme elle maudissait les shinobis. Ses parents ayant trouvé la mort lors des derniers événements du palais Seigneurial, elle n’arrivait pas à passer outre la haine qui lui donnait un goût amer dans la gorge. Ils étaient tellement gentils et ne méritaient tellement pas tel sort… Sûrement les seules personnes, hormis quelques exceptions, qu’elle avait réussi à sincèrement apprécier. Ils l’avaient pris sous leurs ailes, s’étaient assurés de son bien-être et voilà que des personnes si gentilles, qui s’étaient dévoué pour autrui, connaissaient fin si terrible et si injuste aux yeux de la bête.

Au travers ces forêts qu’elle parcourait, un bruit lui parvint. Des pas. S’immobilisant, l’animal qu’elle était tentait de percevoir au travers tous ses sens, notamment l’ouïe. De nouveaux pas. Ils semblaient humains. Ou, tout du moins, ils n’avaient pas la discrétion d’un animal habitué de vivre en forêt. Se rapprochant à pas silencieux de la source du bruit, elle était méfiante, montrant même les crocs. Observant vite fait, elle eut le loisir de constater qu’elle ne s’était pas trompée.

Décidée désormais de repartir, ne cherchant pas interaction, elle sentit toutefois le regard de celle qu’elle venait de voir se poser sur elle. Et cela ne faisait aucun doute qu’un tigre de sa taille, au pelage terriblement sombre dont les rayures luisaient d’un faible bleu, semblant vaciller au rythme de son énergie dépensée, n’était pas commun dans les environs.

Elle tenta donc la bonne vieille méthode, émettant un grognement menaçant vis-à-vis d’elle, dans l’espoir que cela lui chasse quelconque idée que de se rapprocher d’elle plutôt que de retourner sagement vaquer à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 10:18
Tendue...

Il ne faisait aucun doute qu'avec ta promotion ainsi que les derniers événements, tu avais été amenée à prendre sur toi un bon nombre de chose. Bien que tout n'était pas mauvais, loin de là, tu n'avais pas encore eu le temps de véritablement te retrouver seul avec toi même. Hormis pour t’entraîner mais même là, il fallait désormais que tu te rendes disponible à chaque instant. Le village ne pouvant pas se passer de son Raikage encore moins depuis qu'il était devenu la capitale de tout une nation.

Mais aujourd'hui cela était différent, oui, aujourd'hui, tu avais fait en sorte d'être véritablement isolée aux yeux de tous. Tu avais prit ta journée, laissant ton conseil ainsi que tes subalternes gérer le boulot présent. Bien qu'en réalité, tu avais produit un boulot monstrueux pour prendre suffisamment d'avance et te permettre ce genre de tranquillité passagère.

Evidemment, cela n'avait pas plus. Certains de tes subalternes t'avaient supplié d'au moins t'accompagner, prétextant que cela pouvait être dangereux. Et à cela le constat était assez simple en réalité. Si la situation était dangereuse pour toi, alors, eux n'avaient aucune chance de survivre. On ne t'avait pas nommé Raikage pour rien après tout.

Ainsi, tu t'étais isolée au sein de cette forêt, repère des Metaru fut un temps. Celle-ci était véritablement un lieu où on pouvait laisser part à sa bestialité sans pour autant impacter l'équilibre de l'environnement. Et c'était pour cela que tu avais décidé de t'y diriger pour quelques heures, loin de tes préoccupations habituelles.

Et tandis que tu martelais le bois de tes poings, il ne fallut pas bien longtemps avant que le faune vient t'emmerder à l'instar de l'espèce humaine. Ce fut au final une bête assez étrange qui était apparu depuis la flore dense et touffue. Celui-ci avait plongé le regard dans le tien et pour simple réponse, avait tenté simplement de t'effrayer avec un rugissement des plus bruyants.

Au final, tu n'étais pas vraiment différente de cette bête. A la différence que toi, tu avais les crocs bien plus aiguisés. Te tournant alors vers elle, ne montrant aucune once de peur, celle-ci allait bien finir par se douter qu'elle avait rencontré la mauvaise humaine. Tu le savais, les animaux pouvaient percevoir la peur, et l'absence de peur chez l'ennemi était souvent le signe qu'il fallait fuir.

- Tu veux m'intimider hein ? Très bien. A mon tour !


Tu relâchas alors ton chakra sur une vaste zone, suffisante pour aller jusqu'à se jeter littéralement sur la pauvre bête. C'était la même aura que tu avais utilisé un bon nombre de fois et qu'avec le temps, tu avais su encore maîtriser pleinement. Si autrefois cela te demandait une concentration et un chakra fou, désormais, cela était devenu presque comme une extension de ton corps. Un membre de chakra capable de mettre en respect le plus farouche des ennemis.

- Donne moi une raison d'arrêter.


A cela, tu venais encore accentuer la pression qui se dégageait de ta présence. Il fallait qu'elle comprenne que lorsque tu venais à te pavaner dans cette forêt, c'était toi, la bête la plus dangereuse.

Spoiler:
 

_________________
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] H3bk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 14:37
C’est étrange et dérangeant comme sensation, assez pour que l’animal en elle lui exige de fuir. Non pas par peur, mais simplement par instinct de survie, parce qu’elle savait reconnaître lorsque la bête en face pouvait se faire tout aussi violente qu’elle. Voilà bien longtemps que la peur n’était plus quelque chose qu’elle connaissait, et c’était ce qui lui avait permis de survivre aussi longtemps au Colisée. Là où tous étaient animés de cette peur leur étant fatale, pour elle, il n’y avait que ce viscéral besoin de survivre, peu importe ce que cela lui en coûtait. Alors, si son esprit lui hurlait de partir, de laisser cette humaine sans aucun doute plus forte qu’elle retourner vaquer à ses occupations, quelque chose d’étrange s’était produit en elle.

Elle était curieuse.

Il était rare de rencontrer des humains dégager une telle chose et venir affoler de la sorte son instinct animal, celui l’ayant maintenu en vie toutes ces années. Immobile, elle l’a dévisage toujours, écrasée par une force qu’elle ne voit pas. Son rugissement s’était tu, il était évident que l’intimider ne servirait à rien. Finalement, elle avait envie d’en savoir plus. Et donc, pour se faire, elle se devait de pouvoir communiquer. Reprenant sa forme humaine, il ne fallut que quelques instants pour qu’elle se tienne finalement sur deux jambes face à l’inconnue, les cicatrices de son corps désormais beaucoup plus visible que lorsqu’elle était recouverte d’un pelage.

Nullement gênée par sa nudité, elle avait surtout beaucoup régressé en ce qui concernait de vivre en société, auprès de d’autres humains. Ces derniers temps seule sous sa forme de bête l’avait ramené à un état plus sauvage. Même lorsqu’elle avait essayé, ces quelques années auprès de sa famille adoptive, elle n’avait jamais réussi à s’y faire totalement. Ancienne bête en captivité, elle jouissait d’une liberté retrouvée qu’elle ne semblait pas vouloir conformer à des règles imposés par ceux qu’elle ne comprenait pas. Elle tenta de bouger, ses muscles durement découpés sous sa peau fléchissant. Toutefois, rien à faire, cette immense pression créait en elle un sentiment étrange, franchement désagréable, tout en la maintenant sur place.

- Ils sont rares les humains… À dégager quelque chose comme ça.

Elle était honnête. Après tout, Jun ne connaissait pas le mensonge. Ce n’était pas un concept qu’on lui avait enseigné, ni quelque chose qu’elle avait confronté. Malgré la dureté de ses traits et son regard vif, l’innocence face au monde et aux humains qu’était la sienne l’amenait à être aussi fragile qu’elle pouvait en être forte.

- Mais arrête… C’est désagréable.

Une simple demande, dénuée de toute politesse. Pourquoi devrait-elle, de toute façon ? Il est évident dans sa façon de parler qu’elle n’en a pas l’habitude. Ses mots sont difficiles, sa mâchoire rouillée et le tout est dit d’une voix un peu sèche, sans pour autant que le tout semble mauvais. Non. C’était presque demandé gentiment, autant pouvait-elle l’être du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 14:51
Intéressant...

Cette bête n'en était finalement pas une... Ou peut être que si... En tout cas, tu voyais face à toi un spectacle assez unique. Son corps se déchirait, s'organiser de nouveau afin de pouvoir adopter une apparence assez humaine. Comment avait-elle fait cela ? Tu n'en avais aucune idée. Est-ce que cela changeait quelque chose à la situation ? Pas le moins du monde. Ton aura était toujours présente, prête à lui éclater les os si celle-ci faisait un pas de travers.

- Désagréable hein ? Si tu le dis.


La fixant encore quelques instants, tu finis par relâcher la pression. Celle-ci avait bien comprit le rapport de force entre vous deux apparemment, et il n'y avait plus besoin de la menacer de la sorte. Heureusement pour elle qu'elle t'avait rencontré maintenant et pas quelques mois auparavant. Tu te souvenais encore des bêtes sauvages et dopées que tu avais déchiqueter lors de ton escapade avec le docteur Shizen. Les pauvres bêtes avaient tenté de te bouffer. A l'arrivée, elle n'avait mangé que le sol... Enfin... Au moins pour celles à qui il restait une mâchoire.

- Que fais une personne telle que toi ici ?


Ta voix était brutale, comme à ton habitude. Clairement plus agressive que le rugissement de cette bête auparavant. Elle devait le savoir au fond d'elle, il n'y avait pas d'échappatoire possible. A partir du moment où elle avait osé t'intimider, elle s'était soumise à ton bon vouloir. Et elle avait intérêt à te répondre convenablement sous peine d'être exécutée de la sorte. Ne sachant pas ses véritables intentions, tu ne comptais clairement pas lui laisser le bénéfice du doute. Du moins, pas sur ton territoire.

- Et comment tu as fait... ça... ?


En disant "ça", tu désignais bien évidemment sa métamorphose. Tu étais persuadée que tu pourrais trouver des indications dans le livre de Kumo. Celui-là même qui gardait en son sein à savoir immense et ancestral. Mais pour le moment tu devais en apprendre davantage sur elle et son étrange capacité.

- Tu as tout intérêt à répondre...


Ta parole était menaçante mais, elle venait de voir tantôt que tu étais pleinement capable d'appliquer ces menaces. A partir de là... La balle était dans son camp.

_________________
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] H3bk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 15:15
Le tout s’était arrêté. Elle ne l’avait même pas remarqué mais son souffle s’était presque coupé, l’amenant à respirer plus rapidement maintenant que cela avait cessé. Des questions lui furent adressées, l’amenant à devoir réfléchir quelques instants à ce qui lui était demandé. Elle sentait ses cheveux tomber sur ses épaules, une sensation presque désagréable pour celle qui n’avait plus l’habitude de ce corps. Si fragile… Elle le sentait, au travers son corps, qu’elle était moins robuste et moins forte. Rien à voir avec l’animal qu’elle était. Se tenant toujours bien droite face à l’inconnue, ses prunelles claires étaient calmement posées sur elle. Cette dernière respirait la puissance, toutefois, ce n’était pas la première fois qu’elle se retrouvait confronté à plus fort qu’elle-même. Dans l’arène, on lui avait mis de terrifiant ennemis sur sa route, certains ayant manqué de lui éclater sa petite tête.

Mais, comme à tous les combats, elle avait fini par l’emporter. Sans quoi elle ne serait pas ici aujourd’hui.

- Je viens rencontrer le clan Byakko. Je ne sais pas grand chose d’eux, si ce n’est qu’ils sont puissants et qu’ils se trouvent dans les environs.

Qu’une franchise exemplaire de celle qui n’a rien à cacher et aucune prétention. Elle est là pour rencontrer un clan en particulier, qui devrait se trouver dans les forêts de Kaminari. Elle ne se posait même pas la question si elle était crédible ou pas, après tout, elle ne voyait pas pourquoi l’inconnue douterait de ses propos. Ni même pourquoi l’avait-elle menacé, soulignant qu’elle avait tout intérêt à répondre. Elle l’aurait fait, avec ou sans menace, car, au final… Elle n’avait réellement rien à cacher, à quiconque.

- Un clan de nobles tigres, pour être plus précise.

Noble. Elle n’était pas certaine de comprendre ce mot, mais c’était ce que… Elle avait oublié son nom. Mais l’autre tigre qu’elle avait rencontré alors qu’elle errait lui avait dit. Il serait intéressant pour elle d’aller rencontrer le clan qu’il avait même ajouté. Sans être comme elle, ils étaient différents et sûrement pourraient-ils s’apporter beaucoup entre eux.

- Puis, pour ça…

Levant la main, elle vint la faire changer en large patte munie de longues griffes acérées avant de reprendre une forme de main.

- Je ne sais pas.

Tout chez elle transpirait de cette sincérité qui baignait ses propos, ajouté à cela une certaine innocence vis-à-vis de la vie en générale. Toujours aussi immobile, elle ne faisait qu’exposer des faits, répondres aux questions de son interlocutrice du meilleur de ses compétences et de ses connaissances.

- C’est arrivé un beau jour et maintenant je peux.

Ce n’avait même pas été une journée difficile. Un jeu d’enfant même, qu’elle aurait dit, alors que les deux adolescents lui ayant fait face dans l’arène n’avaient rien d’intimidant. Même que l’un d’eux s’était pissé dessus par la peur qu’il ressentait, face à celle qu’on avait longuement surnommé Koroshi, ce nom scandé par une foule en délire face au carnage qu’elle laissait derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 15:29
Perplexe...

Elle n'avait rien à cacher apparemment et cela se faisait clairement ressentir. Mais au final c'était sans doute car elle ne savait pas grand chose elle même. Et ce fait avait le don de t'irrité quelque peu mais en même temps, qu'est-ce qui ne t'irritait pas dans la vie ? Pas grand chose... Enfin bref... Tu te contentas de soupirer tandis que tu écoutais ses paroles.

Au fond, tu pouvais à peu près comprendre son ressenti face à ta question. C'était comme si tu avais été amené à expliquer comment faire du Kinton à quelqu'un n'étant pas Metaru de base. Il y avait cette part de naturelle qui était d'une difficulté immense à transmettre. Donc face à cela, tu te contentas de hausser les épaules. Tu n'allais pas non plus la torturer... Surtout si tu n'en tirais rien de concret à l'arrivé.

- Très bien...

Marquant une pause, tu fus encore une fois pensive face à ces propos. Ce fut l'autre partie de son discours qui t'intéressait. Alors elle recherchait quelque chose, et de précis qui plus est... Tu avais beau être Raikage, tu n'avais pas tout les savoirs quant à ton pays. Néanmoins, jour de chance ou pas pour elle, tu possédais les informations qu'elle devait certainement désirer.

- Tu n'arriveras à rien seule. Ceux que tu cherches sont difficilement trouvables avec pour seul moyen de détection, son flair.


La fixant de nouveau, tu n'aimais clairement pas qu'une inconnue marche sur tes terres. D'autant plus qu'elle était dotée de capacité et même si elle n'était pas un danger pour toi, cela n'était pas forcément le cas pour les civils qui peuplaient Kaminari. Tu aurais pu aussi la traîner jusqu'à Kumo où tu aurais laissé une équipe de Ninja s'en charger à ta place mais bon... Cela était clairement moins palpitant.

Et après tout... Tu t'étais consacrée cette journée non ? Il aurait été bête de revenir trop tôt.

- Je peux t'y emmener. Et une fois que tu auras trouvé ce que tu cherches, tu repartiras d'ici.


C'était le mieux que tu pouvais lui offrir en cet instant.

_________________
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] H3bk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 15:45
Les explications données semblaient la satisfaire. Or, même si cela n’avait pas été le cas, elle n’aurait pas pu lui partager davantage, elle-même ne sachant pas. Elle n’avait qu’à le désirer pour que son corps se métamorphose, un procédé qui fut à une époque douloureux alors que, désormais, il était quotidien. Elle s’y était fait, avec les années, à ce que ses os se craquent et se reforment, que tout son corps soit sujet à changements et stress de façon aussi fréquente. Bon, pour cette fois, elle avait été gentille, n’ayant même pas pris la peine de se transformer pour un certain temps, préférant davantage sa forme animale que celle plus fragile qu’elle arborait à l’heure actuelle.

Comme ça, elle possédait des informations sur ce clan qui, apparemment, était difficile à trouver. Le tigre ne lui avait pas mentionné ce détail, toutefois, elle devait sûrement avoir raison. Après tout, elle était ici, aujourd’hui, et semblait venir des environs. Peut-être était-ce pour cela que…

- Je suis désolée.

Difficile à dire si ces mots étaient profonds, toutefois, ils étaient sincères, cela ne faisait aucun doute. L’animal n’avait pas baissé les yeux mais s’était excusé à la jeune femme.

- Menacer quelqu’un sur son propre territoire… Je n’aurais pas dû.

Aussi platement que cela, elle n’aurait pas dû. Mais ça, c’était des choses qui se produisaient bien souvent, dans son cas à elle. Et puis, d’ordinaire, les humains, certes très territorial comme espèce, craignait aussi bien souvent les animaux sauvages.

- Je ne suis ici que pour les rencontrer. Dès que c’est fait, je repartirai. Je n’ai jamais pour habitude de m’attarder bien longtemps quelque part, de toute façon.

Menant une vie de nomade, elle était partout et nul part à la fois, vaquant ici et là. Et si elle refusait qu’elle soit sur son territoire, elle allait la respecter, non pas parce qu’elle était plus forte qu’elle (ce n’avait jamais été quelque chose qui l’effrayait) mais bel et bien parce que même dans la nature, les animaux savaient éviter de provoquer inutilement autrui.

- Le plus rapidement on y est, le plus vite je suis partie.

Simple fait qui valait la peine d’être énoncée, alors que si elle souhaitait se mettre en marche, elle se devait d’attendre que son guide improvisé le fasse. Après tout, elle avait dit connaître la destination où elle souhaitait se rendre et donc, par conséquent, ne pouvait que lui faire confiance pour arriver à bon port.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 16:11
Des excuses... ?

Cela ne te faisait ni chaud ni froid... Ce n'était pas avec ça que ta méfiance à son égard allait changer. De toute manière, elle semblait avoir bien comprit le topo établit. Mieux, elle venait jusqu'à montrer sa volonté de partir d'ici au plus vite une fois qu'elle avait trouvé ce qu'elle cherchait.

Bien...

Cette rencontre allait peut être mener à quelque chose au final... Soupirant, tu lui indiquas simplement d'un geste de la main de te suivre. Tu allais devoir marcher et pas qu'un peu. Heureusement, tu étais une shinobi, et cela prenait beaucoup moins de temps vous que pour un pauvre pecnot classique sans aucune capacité. C'était en quelque sorte les rares avantages d'avoir été forgé pour faire la guerre...


Enfin bref...

Après quelques heures seulement, tu arrivas enfin là où tu espérais aller initialement. Depuis le temps que tu voguais sur ces terres, celles-ci n'avaient plus aucun secret pour toi. Evidemment, c'était imprudent de t'éloigner autant que ça de ton village. Mais bon... Il fallait bien décompresser d'une manière ou d'une autre.

- Le clan que tu cherches vit dans cette zone. Ils se font discrets afin de pouvoir vivre en cohésion avec la civilisation. C'est ce qui leur a permit d'être là depuis si longtemps...


Pour le reste c'était à elle de gérer. Tu l'avais emmené au bon endroit mais tu restais incapable de provoquer une quelconque rencontre. Tu n'étais pas un tigre après tout et l'étrange personne semblait s'en approcher bien plus que toi. Du moins, en apparence.

- Je vais rester ici le temps que tu ailles à leur rencontre. Je m'assurerais ensuite que tu partes d'ici.


De ton coté, tu avais repéré de vue un petit coin parfait pour continuer ton entrainement.

_________________
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] H3bk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Jeu 31 Mai 2018 - 18:01
Sans attendre plus longtemps, maintenant qu’elle était à bon port, elle reprit sa forme animale, son corps se désarticulant pour afficher désormais un tigre au pelage sombre, les rayures recouvrant son corps luisaient d’un faible bleu. Adressant un dernier regard à la jeune femme l’ayant accompagné jusqu’ici (elle lui en devait une), elle s’enfonça dans la forêt, ses sens en alerte, à la recherche du clan qu’elle était venue chercher. Or, ce ne fut pas elle qui les trouva, mais eux qui s’en chargèrent. En peu de temps, elle se retrouva encerclée de plusieurs tigres, tous de taille différente, la forçant à s’arrêter. Elle s’immobilisa, bien qu’ayant toujours les muscles tendus, prête à bondir à la moindre menace.

Ils lui tournaient autour et elle, elle attendait. Puis, l’un d’eux se rapprocha, fort, massif et plus grand qu’elle, Sans aucun doute le chef du clan. Nullement intimidée, elle vint soutenir son regard, relevant même une babine pour dévoiler une rangée de crocs dont elle n’hésiterait pas à se servir. La tension montait, comme si les deux s’évaluaient. Ceux autour d’eux s’étaient reculés, comme pour leur laisser de l’espace. Puis, sans crier gare, le grand tigre fondit sur elle, les crocs sortis, cherchant sans aucun doute à refermer sa mâchoire solide sur sa nuque. D’un geste vif, elle s’écrasa au sol, glissant ainsi sous celui faisant un peu plus de deux mètres au garrot, donnant un violent coup de patte sur son abdomen, venant y porter de profondes entailles à l’aide de ses griffes. Le tigre au-dessus d’elle laissa entendre un grognement de douleur alors que ceux autour d’eux s’agitaient. S’il était plus fort, elle était plus agile. Puis, surtout.

Elle possédait ce besoin viscéral de survivre, celui qui l’avait mené jusqu’ici aujourd’hui. Elle ne se laisserait donc pas faire si gentiment.

Le combat qui s’en suivit fut sanglant, les coups portés à son encontre furent lourds, même qu’une douleur lancinante vint la saisir à l’épaule. Un rugissement s’échappa dès lors de sa gueule ouverte, venant s’imposer à tous ceux autour, comme pour imposer le respect à ce clan dont elle n’avait aucune idée de qui ils étaient, si ce n’était qu’ils étaient importants et différents. Essoufflée, elle défiait toujours du regard le plus grand, lui aussi certainement mal en point, dont les blessures, sans être sévères, étaient sérieuses. Elle ne voulait pas le tuer, car, si tel avait réellement été le cas, il ne tiendrait plus debout.

Il revint vers elle, cette fois-ci sans menace. Elle ignorait combien de temps s’était passé, mais il était certain qu’ils y avaient passé un moment, à ce combat improvisé. Il vint se poster devant elle, la surplombant de sa grande taille.

- On nous avait prévenu de ta visite.

Et il parlait. Elle vint reprendre forme humaine, du sang venant maculer sa peau matte.

- Qui ?
- Ça n’a pas d’importance. Cela faisait longtemps que nous n’en avions pas vu, des gens comme toi.

Elle arqua un sourcil, sceptique face à ses paroles. De quoi voulait-il parler ? Elle n’en était pas certaine. Passant une main dans son visage, elle vint s’essuyer le front de sa sueur, dégageant par le même fait les mèches sombres qui se glissaient devant ses yeux.

- Pourquoi m’avoir attaquer ?
- Te tester. À une époque, les gens comme toi étaient étroitement liés à notre clan. Seulement… Les humains vivent moins longtemps, hélas.

Toujours de plus en plus perdue, elle se contentait de l’observer, incertaine de ce qu’elle devait faire. Il lui expliqua alors le contrat qu’il y avait, entre un clan mort depuis des décennies maintenant et eux-mêmes. Ils s’aidaient, se protégeaient et se battaient côte à côte. Les humains venaient les soutenir tout comme eux leur avaient permis de les invoquer lorsque le besoin s’en faisait sentir. Un contrat qu’ils voulaient lui proposer à elle. Si la majorité du clan se trouvait ici, quelques uns parcouraient aussi tout le continent, et ainsi en étaient-ils venus à faire sa rencontre et à questionner qui était-elle. Et, aujourd’hui, elle était revenue vers eux.

- Je ne pourrai pas toujours revenir ici vous aider.
- Nous savons, ne t’en fais pas.

Elle ne s’en faisait pas, elle était simplement honnête. Un rouleau fut donc dérouler face à elle, alors que le plus grand lui indiquait où signer. Par la suite, elle n’aurait qu’à composer des mudras, utiliser un peu de sceau sang et y infuser une certaine quantité de chakra pour invoquer quiconque du clan à ses côtés, si le besoin s’en faisait ressentir. Elle aurait été sceptique à la mention de chakra, une notion qu’elle ne comprenait pas spécialement, si ce n’avait pas été de ce Sendai, la seule personne qu’elle pouvait potentiellement voir comme un ami. Hochant doucement de la tête, elle se rapprocha et signa de son sang. Celui qui, de ce qu’ils disaient, correspondaient à un clan mort depuis un très long moment.

- Bienvenue parmi nous. Sache que nous prenons soin de notre clan.

Elle esquissa un sourire, qui détonait avec ses traits d’ordinaire féroces.

- Un clan doit pouvoir compter sur les autres… Par contre, je ne pense pas pouvoir m’attarder. On me l’a bien fait comprendre.
- Va. Tu sais comment me contacter maintenant, si tu as besoin de quoique ce soit.

Une fois hors de Kaminari, elle allait tenter d’invoquer la grosse bête, le chef du clan, pour faire plus ample connaissance et surtout savoir qui était-il réellement. Or, pour le moment, elle avait eu ce qu’elle voulait. Elle avait rencontré le clan et avait un moyen de rester en contact avec eux. La suite, sa relation avec eux, sa compréhension de ces bêtes… Cela viendrait avec le temps.

Revenant sur ses pas, il lui fallut un certain temps avant de revenir auprès de la demoiselle, le corps recouvert de sang (pas que le sien) et de nombreuses blessures, sa démarche semblant même plus hésitante tandis qu’une large plaie se trouvait sur sa cuisse.

- Merci.

Elle garda la silence quelques instants.

- Si le clan est ici depuis longtemps… Je ne sais pas trop comment ça fonctionne et si vraiment tu peux trouver quoique ce soit à ce sujet. Mais, il y a quelques décennies, ils étaient liés à un clan composé exclusivement de gens comme moi. Capable de se transformer je parle. Peut-être qu’ils ont laissé des choses, des écrits, de l’information, sur comment s’y prenaient-ils. Si ça peut t’aider et mieux répondre à ta question.

Elle semblait réfléchir.

- Ça doit avoir rapport à cette histoire de chakra, mais ça aussi, je dois admettre ne pas tout comprendre.

En espérant que cela puisse l’aider, peu importe ce qu’elle cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] Empty
Sam 2 Juin 2018 - 12:10
Patiente...

Tu fus contrainte de l'être... Il était hors de question de partir sans revoir l'inconnue, et en attendant, tu ne pouvais que marteler les arbres les plus robustes que tu avais pu trouvé aux alentours. Au final, cela ne changeait guère de ton quotidien, malgré tout, il y avait cette pensée qui te taraudait l'esprit... Tu la revoyais encore se changer devant toi, tel une créature n'étant pas de ce monde. Même avec tout tes combats, toutes les péripéties que tu avais pu mener dans ta vie, tu n'avais jamais croisé pareille personne...

Ainsi, ce fut l'esprit un peu embrumé que tu continuais d'attendre, ne te souciant guère de la santé de l'inconnue. Il était évident que si celle-ci ne revenait pas au bout d'un certains temps, tu irais la trainer toi même. Et si elle était morte, et bien tu le saurais rapidement. De toute façon, tu n'avais rien à craindre de ce clan de tigre. Tu étais une prédatrice bien au dessus d'eux dans l'échelle de puissance.

C'était d'ailleurs car il y avait des hommes puissants comme toi sur ces terres que ce genre de clan se devait de cohabiter paisiblement avec vous. Sinon, il ne ferait aucun doute que la loi de jungle reprendrait bien vite ses droits. Enfin... Ce n'était pas pour te déplaire.

Cela aurait eu au moins le mérite de te rendre plus forte... Toi qui avait encore dans ta tête l'image de cet homme à la puissance monstrueuse même pour toi... Que ce serait-il passé si vous n'aviez pas fuit ? Si la retraite ne t'avait pas été ordonnée ?

Tu serais surement morte en tentant de l'emporter avec toi. Une mort glorieuse mais à l'arrivé inutile... Tu devais devenir plus forte que tu ne l'étais déjà, et ce n'était pas des tigres qui allaient t'aider.

Soupirant, tu vis l'inconnue revenir après plusieurs heures. Clairement dans un état plus amoché qu'à ta première rencontre avec elle. Elle avait dû se battre et certainement prouver sa valeur.

L'écoutant alors attentivement, celle-ci avait à cœur de te rendre le service que tu lui avais rendu en te donnant quelques informations qu'elle avait pu trouver. Alors elle n'était pas singulière dans ce monde, d'autres avaient le même pouvoir... Si tu l'avais su auparavant, nul doute que tu aurais tenté de les retrouver. Et désormais, tu avais peut être une piste sur le moyen de te renforcer... Mais elle restait floue... Très floue.

- Merci. Nous sommes donc quittes. Pars d'ici et la prochaine fois que tu me vois, évites de me menacer.


Un avertissement qui se voulait pourtant amical venant de toi. Tu n'étais pas la plus sociable des personnes et l'inconnue semblait bien l'avoir comprise elle aussi. Lui tournant alors le dos, tu pris une direction opposée à elle. Il était temps de rejoindre les tiens.

_________________
À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko] H3bk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

À la recherche du clan [Ft. Metaru Reiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: