Derniers sujets
Partagez | 

David contre Goliath [ft Kintaro]


Mar 27 Juin 2017 - 20:49
''Oy, c'est Ogawa Kintaro, tu me connais sûrement pas, mais moi si. J'ai entendu parler de toi Kizuato Daisuke, et surtout de tes aptitudes au combat. Du coup, j'aimerais te tester, faire un petit combat avec toi. Tu pourras me trouver juste à côté de Kumo, je voudrais pas que quelqu'un te vois entrain de prendre une raclée de ma part. Sur ce, rendez-vous à quatorze heure au sud de la grande porte.''

Mais c'est quoi ce bordel encore ? C'est qui ce Kintaro machin là ? D'où il veut se battre contre moi ? Franchement, j'en ai rencontré des cas dans ma vie, mais là... J'avoue être un peu dépassé par la situation. Depuis que je suis à Kumo, j'ai jamais reçu ce genre de lettre. Enfin, après tout, être célèbre, ce n'est pas que des avantages. Certains doivent être jaloux de moi, et je comprend. Beau, intelligent, musclé, réputé au près des filles, j'ai quand même tout pour moi. N'empêche, il ne manque pas de culot ce mec. Je ne sais même pas si c'est un ninja en plus, vu qu'il n'a pas laissé d'avantage de précision sur sa lettre. Je me demandes aussi comment il a pu trouver mon adresse.. Enfin bref, vu qu'il est bientôt midi, je vais devoir me grouiller pour rejoindre le sud du village. Je vais sûrement pas le faire attendre, plus tôt ce sera fini, mieux ce sera pour moi, et plus vite j'irais boire du Saké au bar. Bon programme au final.

Le temps était parfait pour se défouler un peu. Un grand soleil, un ciel bleu, sans quasiment de nuage. Comme quoi, parfois Kumo portait mal son nom de village cachés des nuages. La température n'était pas trop excessive, donc pas trop galère à supporter pour faire un combat. Mais avant de me rendre là-bas, j'allais bien passer au bar pour prendre un ou deux verres et histoire de manger un bol de nouilles. Combattre le ventre creux, c'est la pire des choses. Puis le Saké, ça sert pour le transite, je digère mieux avec ! Il ne me fallut pas longtemps pour me rendre au comptoir, étant donné que j'habite à deux patté de maison de la taverne. Je ne l'avais même pas fais exprès en plus de m'installer si près, à l'époque, je ne connaissais pas l'endroit, mais je regrette pas du tout mon choix, comme ça, je rentre plus facilement à la maison après avoir fini carpette haha !

Dès que le patron remarqua ma présence, il savait déjà ce qu'il devait me servir. Je n'avais juste qu'à lui faire un signe de la main pour lui dire bonjour. Suite à ça, je me suis installé sur la terrasse, avec une vue sur une des rues principales de la ville. Avec le beau temps, pas mal de nana portait des petits shorts bien moulant... Une magnifique vue pour manger un bol de ramen ! Mais cette foi-ci , je ne pris pas mon temps pour manger. Comme un morfale, mon plat était finis en deux-trois minutes, et mon pichet de Saké était déjà vide. Sans plus attendre, j'ai laissé sur la table l'addition plus un petit pour-boire au patron, et j'ai pris la direction de la porte sud du village. Il devait être treize heure et demie je pense, donc pas en retard.

Après une petite vingtaine de minute de marche, histoire de digéré mon repas, je me trouvais donc de l'autre côté de Kumo, à la limite des grandes murailles et de l'arche grise. Saluant les gardes qui surveillaient l'entrée, je continuais mon chemin, en regardant un peu partout si je voyais pas l'abruti qui voulait me défier. J'étais bien à l'endroit où il avait donné rendez-vous, mais personne à l'horizon. Franchement si c'était une mauvaise blague, il allait vite le payer. Je ferais tout pour le retrouver dans le village. Faut pas se foutre de ma gueule quand même.

« Hé ho Oga-machin Kinta-truc ! T'es où bordel ? »

On sait jamais, peut-être quand criant son nom il allait apparaître, comme un fourbe.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mar 27 Juin 2017 - 22:11
Le soleil dans l'océan bleu du ciel, je marchais dans les ruelles du village dans sacs vide prêt à déborder dans quelques heures. Et oui, c'était le début des soldes et je comptais bien dépenser une bonne partie de mes économies dans des habits de shinobi et surtout des armes comme les derniers modèles de Kunai qui me faisaient rêver. Avec moi dans ces rues, se trouvaient un nombre impressionnant de personnes en train d'eux aussi faire leurs emplettes pour la saison. Quant à moi, je rentrais dans ma première boutique et sûrement la dernière, « Ninja&Co », le meilleur, le plus beau et le plus utile des magasins pour un type comme moi.

Dedans je me dirigeais en premier lieu vers le rayon des tenus dites de camouflage. C'était vraiment ma priorité aujourd'hui, récupérer les meilleurs équipements de dissimulation, mon avenir en dépendait. Devant les vêtements, par chance ou par mirage, il ne restait plus que ma taille et surtout, il y en avait encore trois de disponible. Comme quoi, même karma était avec moi durant cette journée. Je prenais les trois combinaisons en main pour aller en essayer au moins une, histoire d'être sûr qu'elle allait m'aller.

Dans la cabine, je prenais le soin de me déshabiller avec élégance, on ne savait jamais, une jeune et belle demoiselle pouvait rentrer à tout moment et je voulais lui éviter d'avoir comme première vision mes fesses en l'air. J'enfilais le bout de tissu par la tête et me regardais ensuite dans le miroir... C'était parfait, un ninja de classe supérieur ! Au même moment un petit détail me chiffonnait, une enveloppe était à mes pieds alors que rien n'y était à mon arrivé dans la cabine.

« Oy, je suis Kizuato Daisuke, un beau gosse que tu ne connais pas encore, mais moi je sais qui tu es. On parle beaucoup de toi en ce moment Ogawa Kintaro et surtout de ton intelligence à toute épreuve. Du coup je voulais te montrer ce que je suis capable dans un petit combat contre toi. Je t'attendrais à côté de Kumo, car si je perds je ne voudrais pas être vu, tu comprends ! Sur ce, je te donne rendez-vous à quatorze heures à côté de la grande porte pour ce combat honorable »

- C'est quoi se délire !

Je n'avais pas pu m'empêcher de m'exprimer à haut voix tellement cette lettre était bizarre et inattendue. Qui pouvait bien être se Kizuato Daisuke et pourquoi il voulait un combat ? Enfin bon toutes les questions méritaient des réponses, me disais-je intérieurement. J'avais donc décidé d'aller faire un tour discrètement au sud du village après mon shopping. Il me restait de toute façon encore une bonne heure, largement de quoi acheter quelques fumigènes et des kunais.

L'heure passée, je me dirigeais vers la porte du village. J'étais un peu en avance et en tenu de camouflage pour évaluer en premier le type de la lettre. Je me mettais donc dans une cache en haut d'un arbre avec une vue dégagée sur le terrain. Une fois celui-ci arrivé, je remarquais en premier lieu la longue cicatrice sur le visage et sa longue crinière noire. Il gueulait d'ailleurs mon nom d'un air énerver.

Je descendais de ma cachette pour atterrir devant lui.

- C'est moi Kintaro, alors comme ça c'est toi le mec louche qui veut me combattre ? Kizuato Daisuke c'est bien ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Mer 28 Juin 2017 - 0:11
« D'où c'est moi qui veut te combattre ? C'est toi qui m'a envoyé ta lettre bizarre là ! Te fous pas de moi petit, j'aime pas ça. »

Et depuis quand je voulais me battre contre lui ? C'est quand même lui qui m'a envoyé une lettre pour me demander de rejoindre le sud du village pour faire un combat. Il est vraiment bizarre ce type. En plus, comme je m'en doutais, ça devait être quelqu'un de fourbe. Depuis tout ce temps, il était posté dans un arbre à attendre ma venue. Il y a vraiment des gens bizarre à Kumo ces derniers temps, avec l'approche de la nomination du nouveau Raikage. Enfin bref, j'avais pas fais tout ce chemin pour rien, surtout pour me retrouver en face d'un guignole. Comment il s'appelait déjà ? Ah oui, Kintaro. Il était habillé avec une tenue camouflage, comme si il aimait être invisible pour mieux observer les gens, un peu comme un pervers. Ça se trouve il envoyait des lettres aux gens juste pour les regarder.

« Pourquoi tu veux te battre contre moi d'ailleurs ? Je te connais même pas, je t'ai jamais vu avant aujourd'hui! »

Fallait bien qu'il réponde à quelques questions avant qu'on ne rentre dans le vif du sujet. Je suis pas venu pour que quelqu'un se moque délibérément de moi, je trouve pas ça marrant du tout. Je déteste quand on me fait perdre mon temps, surtout comme maintenant. En tout cas s'il veut se battre contre moi le gamin, faudrait qu'il passe par la salle de musculation. Il est tout fin et tout petit comparé à moi. J'ai limite pas envie de le frapper, par peur de lui casser les os de son corps d'un seul coup. Il est peut-être suicidaire qui sait. J'attendais une réponse de sa part, et rapidement, sinon j'allais vite m'énerver sur lui. Pour passer le temps, et me calmer légèrement, je sortis de ma poche un cigare, et avec l'aide d'une allumette, commençais à crapoter de la fumée. C'était vraiment quelque chose qui pouvait me détendre assez rapidement, mais avec l'alcool que je venais de boire juste avant de venir, mon sang était plutôt entrain de bouillir avec l'afflux de nicotine.

« Dépêche toi de me répondre ! »

J'étais vraiment sur les nerfs, et cela faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé. D'habitude, je passe mon temps au bar, à regarder des culs passer devant moi et à boire du Saké. À part un ou deux prochtrons qui avaient trop bu et qui me cherchais des emmerdes, rien de bien dramatique, au point de m'énerver vraiment. Mais là, c'était complètement délibéré de sa part. Je ne pouvais plus tenir, je faisais les cents pas, et mon cigare se consumait à une vitesse folle. Il devait me répondre, me donner une explication à toute cette merde. Mais je n'arrivais pas à attendre.. Et j'avais plus envie d'attendre merde.

« Bon allez, prépare toi à te battre gamin ! »

Sans plus attendre, regardant dans les yeux le fameux Kintaro, je me mis en position de combat. Je fixais sa posture, ses gestes, ses tics, tout ce qui pouvait le trahir. Et j'attendais, qu'il ne fasse qu'un seul geste, pour m'élancer vers lui et lui foutre une bonne correction à ce gamin.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 28 Juin 2017 - 17:28
Alors comme ça lui aussi avait reçu une lettre. Et d'après ses dires, une lettre exactement comme la mienne, une lettre de provocation au combat. Les événements étaient en train de tournée bizarrement... Je prenais quelques minutes pour réfléchir calmement à la situation. Nous avions étés regrouper tous les deux dans un endroit à l'abri des regards. Autour de nous, la forêt encerclait littéralement la zone, ce qui pouvait laisser penser à une attaque ciblé. Mais pourquoi ce mec et surtout moi ? Je n'étais que Genin au sein du village et je n'avais encore jamais rien fait de particulier. Aucuns indices, aucuns éléments m'aidait à démêler le bordel qui était en train de dérouler devant moi. Mais pendant que je réfléchissais, j'avais complètement oublié de répondre au type devant moi se nommant apparemment Daisuke. Il avait les nerfs à vifs celui-là, il était déjà en position de combat prêt à en découdre. Je devais faire quelques choses et vite avant qu'il ne m'éclate la gueule, car il fallait l'avouer, il était impressionnant et sûrement très puissant. Je me mettais en posture de combat, ma garde levée, le regardant dans les yeux.


- Daisuke c'est bien ça ? Comme je te disais moi aussi j'ai reçu une lettre me provoquant de venir ici pour faire un duel. A mon avis, toi comme moi, on s'est fait piéger comme des bleus. Et ça ne m'étonnerais pas qu'il y a un type pas loin en train de nous observer.


Ma phrase terminée, je prenais un kunai en main pour le lancer très grossièrement sur lui. Vu sa carrure et l'aura qu'il dégageait, j'étais sûr qu'il pouvait le contrer très facilement. Le kunai en vol, je m'approchais de lui avec un saut pour lui parler de plus près.


- Écoute, je te propose de jouer le jeu avec moi. On n'a qu'à se dire que c'est un entraînement amical. Mais ça doit être réaliste donc on va se la donner ! Par contre, je ne suis qu'un Genin donc fait quand même attention. Je ne souhaite pas mourir aujourd'hui par les mains d'un camarade.


Arrivé au contact, mon poing se fracassait contre lui. J'en profitais pour regarder notre environnement et peut-être trouver celui-ci qui nous avait regroupé ici. Derrière un rondin de bois, en haut des feuillages, caché derrière un arbre … Je ne voyais personne. On allait sûrement devoir continuer cet entraînement forcer jusqu'à la fin pour avoir notre réponse.


- Daisuke, fait comme moi, profite de l'entraînement pour essayer de trouver qui nous a donné les lettres. Il devrait être en train de nous surveiller ! J'en ferais de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Mer 28 Juin 2017 - 19:07
Comment ça lui aussi avait reçu une lettre ? C'est quoi cette histoire encore ? Je commence un peu à être perdu là. Donc le mec qui était en face de moi n'était pas le responsable de tout ça ? Quelqu'un était entrain de jouer avec nous depuis tout ce temps ? Je déteste, mais alors vraiment, quand on me prend pour un con, et là, c'était totalement le cas. Kintaro était donc un simple Genin qui c'était fait lui aussi avoir par une lettre. J'ai du mal à suivre. Mais il n'avait pas l'air débile, au contraire, il avait plutôt comprit la situation, pendant que moi, j’essayais tant bien que mal de comprendre. Mais il y avait une chose qui était certain, on allait quand même se battre tout les deux. Bon, je pouvais malheureusement pas me donner à fond, étant donné qu'il y avait une grosse différence de niveau entre moi et le petit Genin. Mais j'allais devoir jouer le jeux, en attendant que le responsable de cette mascarade face son apparition.

« Je crois que j'ai pas vraiment le choix si j'ai compris... »

Alors que je n'avais pas fini ma phrase, le petit envoya un kunaï en ma direction. Le geste en soit n'était pas mauvais, mais il n'y avait pas du tout de quoi avoir peur à ça. D'un simple geste, il ne me fallut que peu d'effort pour anticiper la trajectoire et ainsi esquiver l'arme qui arrivait droit devant moi. Mais le Genin n'avait pas l'intention d'en rester là. D'un bond, il arriva jusque devant moi, et avec, j'imagine une bonne partie de sa force, me frappa au torse. Clairement, il y avait un fossé entre sa force et la mienne. S'il décidait de mettre un peu plus de volonté dans son geste, il aurait pu au moins me faire sentir une douleur, mais là, c'était une frappe ridicule. Si son plan était de faire semblant qu'on s'entraîne, il allait devoir mettre du sien.

« Attends-là... C'est tout ? Tu pourrais mettre plus de conviction dans tes attaques gamin ! »

J'allais devoir lui montrer un peu comment ça fonctionne un entraînement, même si c'était fait exprès depuis le début. Il n'y a pas de faux entraînement qui marche ici, Kintaro reste avant tout un ninja de Kumo, et en tant que Jônin, mon devoir était aussi de lui apprendre. Quitte à se battre, au tant que ce soit ludique. Vu qu'il était proche de moi, l'attraper n'était pas compliqué. D'un mouvement, j'ai attrapé son bras avec le quel il venait de me frapper. Par la suite, j'ai commencer à tourner sur moi même, tout en gardant dans mes mains le bras de Kintaro. Le petit commença à se décoller du sol. Il ne me restait plus qu'à l'envoyer voler au loin à l'aide de ma force et de l'effet centrifuge. Bien-sûr, je ne comptais pas le blesser gravement en faisant ça, mais il allait peut-être comprendre que je ne rigolais jamais pendant un entraînement, peu importe qu'un mec vicelard soit entrain de nous espionner. Ça devait ressembler à quelque chose d'authentique, pas une scène de théâtre ! Après avoir lâcher prise, Kintaro fut envoyé à quelques mètres de-là.

« Allez Gamin ! Montre moi ce que tu sais faire ! »


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Jeu 29 Juin 2017 - 12:10
Mon poing se fracassait littéralement sur son torse, la vibration du choc me faisait ressentir un immense plaisir, c' était comme une douce musique musique que nous jouions le corps humain. Daisuke allait donc avoir l'intention de s'entraîner vraiment. Bien, j'allais donc en faire de même par pur plaisir. Dans tous les cas, je n'avais rien à perdre à me faire la main sur un mec doué en combat. En effet, le type en face de moi avait réussi à détourner parfaitement mon kunai. Du premier point de vue, il devait être au moins Jonin voir plus vu sa carrure. Je devais donc d'assurer le show pour le type qui nous regardait, car si nous ne nous donnions pas à fond, l'inconnu aux lettres pourrait voir le stratagème.

Daisuke profitait de l'attaque que je lui avais mis pour me prendre par le bras et me propulser violemment en l'air. Bien que surpris, je devais faire de mon mieux pour donner le plus beau des spectacles. En pleine chute libre, je prenais deux shurikens venant de ma sacoche, une dans chaque main, pour lui lancer. Deux angles d'attaques même court valaient mieux qu'un seul. Juste après mes deux mouvements, la chute fut rude. Mon bras et ma jambe raclaient le sol comme une râpe à fromage. En me relevant difficilement, je réfléchissais à un moyen d'atteindre ma cible. Sachant qu'il était beaucoup plus puissant, je ne devais pas lui permettre de m'attaquer sinon j'étais foutu.

Je prenais trois fumigène dans mon stock pour les lancer un à gauche et un autre à droit de Daisuke, le troisième était mis à ma position pour me permettre une couverture. Quant aux deux autres, ils étaient là pour me donner un choix dans l'angle de mes attaques. De nouveau, je lançais un kunai avant de me déplacer dans l'un des autres fumigènes, celui de gauche.

J'espérais avoir été assez rapide et que mon attaque m'avait permis assez de distraction pour que mon collègue d'entraînement ne met pas vu bouger. En embuscade dans le nouveau fumigène, je prenais en main mon dernier kunai en main. Je me jetais ensuite vers la position supposée de Daisuke.

_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Jeu 29 Juin 2017 - 16:39
Il a du répondant à ce que je vois le petit ! Je pensais qu'il allait directement se retrouver à terre sans même faire quoi que ce soit. Mais non, il en profita pour lancer deux shurikens en ma direction. C'était pas mal comme idée, mais sa chute fut quand même vénère. Il en fallait bien plus pour me faire peur, mais venant d'un Genin, c'était bien joué. Je comptais pas bouger d'un pouce pour les contrer les projectiles qu'il venait d'envoyer dans les airs. Pour cela, je n'avais qu'à faire de même. Mais pour rendre le combat plus spectaculaire, j'avais l'intention de procéder différemment. Une grande inspiration, un peu de concentration et le tour était joué. De ma bouche sorti quelques projectiles de flammes, ressemblant grossièrement à des shurikens. C'était bien suffisant pour contrer les siens.

Mais Kintaro ne comptait pas en rester là. Il déploya sur mes deux côtés des fumigènes ainsi qu'un à sa position. Le but de cette tactique était sûrement de ne pas savoir où il allait frapper par la suite. Bonne idée, il en avait dans le ciboulot le gamin. J'allais pas me laisser faire non plus, oh que non. Je devais vite trouver une stratégie moi aussi pour prendre de vitesse le Genin. Mais qu'est-ce-que je pouvais faire ? Vu son niveau, je n'allais pas utiliser mes techniques les plus puissantes pour éviter sa prochaine attaque.. Dilemme quand tu nous tiens. J'avais une petite idée mais fallait que je sois sûr du résultat. Bon après tout, qui ne tente rien n'a rien !

Regardant sur les chaque côtés, me concentrant un maximum à chaque bruit que je pouvais entendre, je malaxais mon chakra en même temps. Le manque crucial de visibilité n'était pas du tout à mon avantage, mais cella n'aidait pas forcément Kintaro aussi. Je devais me mettre à sa place, imaginé là où il allait frapper. Pour éviter qu'il ne me prenne à revers, sur le côté droit, j'avais un plan. Après avoir effectué quelques mudras, un mur de bois se leva donc sur ce côté. Il ne me restait plus qu'à me concentrer sur le côté gauche. Je comptais bien l'attendre de pied ferme.

Il ne fallut pas très longtemps avant de voir dans la fumée le corps de Kintaro surgir sur moi. Il avait un kunaï dans la main, voulant sûrement m'attaquer de front. Malheureusement pour lui, un attaque au kunaï est bien une des choses les plus prévisible que je pouvais imaginer de sa part. Et j'avais justement la technique parfaite pour lui faire rater son attaque de front. Alors qu'il n'était qu'à quelques centimètres de moi, d'un coup sec de la jambe, je lui fis une balayette pour le destabiliser. En même temps, j'en profita pour attraper son kunaï de sa main et de lui mettre sous la gorge. Il devait comprendre que c'était moi le patron ici, et pas lui. Mais n'empêche, ce gamin avait un potentiel non négligeable, même s'il n'avait à la base aucune chance contre moi.

« Doucement gamin, tu pourrais te blesser à manipuler ce genre d'arme ! »


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Jeu 29 Juin 2017 - 17:50
Comme je le pensais, Daisuke était largement plus puissant que moi. Il avait réussi à me mettre à terre relativement facile et à retourner mon kunai contre moi. La tête sur le sol je pouvais voir qu'il avait anticipé mon éventuel attaque sur son flanc droit et s'était préparé par la gauche. J'aurais dû reste au centre et utilisé les fumigènes comme simple diversion. Mais je n'y avais pas pensé sur le moment.

- Me fait pas rire Daisuke, je sais qu'il y a un faussé entre toi et moi.

Je lui répondais avec un sourire et en admettant ma défaite. Je me relevais avec son aide sur mes deux pieds.

- C'est maintenant que tout va se jouer Daisuke. Les fumigènes que j'ai créés ne sont pas là que pour t'attaquer. Il bloque également le champ de vision de celui qui nous observe et s'il veut vraiment nous voir, il a dû se rapprocher. Il reste plus qu'à attendre que la fumée se dissipe légèrement et partir à sa recherche aussi vite que possible.

- Je prend cette partie !
En lui montrant la zone en face de moi.

Je partais aussi vite que possible en direction de la forêt. Et il ne me fallait pas longtemps pour prouver ma théorie. Un peu plus loin, en bordure des arbres, je voyais un buisson bougé d'une étrange façon. Pour ne pas me faire remarquer, je passais par derrière celui-ci et je me rapprochais lentement de ma cible. Plus je m'avançais et plus je pouvais apercevoir une silhouette humaine. Elle n'était pas très grande et pas très discrète également, comme si elle avait perdu quelque chose. D'un coup, je bondissais sur lui pour lui faire une clé de bras.

- Aie ! Aie ! Monsieur, lâchez-moi s'il vous plaît !

Dans mon entrave, un gamin à peine âgé de dix ans criait au supplice. Les cheveux en batailles de couleurs blonds et des vêtements de toutes les marques possibles, il se débattait tant bien que mal dans mes bras.

- Dit moi ce que tu fais là, sinon je t'arrête !

Se sentant menacer par mes paroles et surtout par la fâcheuse position dans laquelle il était, il ne se fit pas prié pour répondre.

- Je suis juste un fan M'sieur ! Je voulais voir Monsieur Daisuke se battre avec un autre ninja. Il est trop ouuuuf Dai-sama !!!

Dépité, je lâchais l'enfant. On s'était donc fait avoir par un môme...

- Bon vient avec moi, je vais te le présenter. Comme ça tu pourras dire que tu as rencontré un Jonin.

- Vraiment M'sieur ? C'est super coooool !!

Le gosse me suivait calmement pendant que j'appellais Daisuke en signalant que j'avais trouvé le responsable des lettres. Une fois de retour, les yeux du marmot s'écarquillaient et brillaient comme pas possible.

- WOUAAAAAH MONSIEUR DAISUKE EN VRAI D'CHEZ VRAI!!!!!!!

Avec toute cette histoire, j'aurais eu le privilège de m'entraîner avec un Jonin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Jeu 29 Juin 2017 - 18:36
Le combat était fini. Au final, Kintaro déclara forfait après s'être retrouvé à terre avec le kunaï sous la gorge. C'était certain que l'issue de ce petit entraînement allait finir ainsi, mais tout n'était pas fini encore. Il restait encore de trouver qui était le responsable de ces lettres bizarre.. Et justement, le Genin avait trouvé une solution pour lui mettre la main dessus. Avec les fumigènes, l'individu ne pouvait également plus nous voir, et par conséquent, avait peut-être eu l'idée de se mettre à découvert pendant ce laps de temps. Après une petite investigation qui ne dura pas très longtemps, Kintaro trouva le responsable qui était derrière tout se cinéma.. Et je ne m'attendais pas du tout à ça.

Au loin, je pouvais le voir venir avec un enfant qui le suivait de près. Non... C'était quand même pas un gamin qui était le responsable depuis le début ? Franchement, je tombe de haut là.. Je m'attendais soit à un vieux pervers, ou alors une femme en manque de sensation forte, mais pas du tout à un môme qui devait à peine dépasser les dix ans. Quand ce dernier m’aperçus, il ne pu contenir sa joie à l'idée de me voir, et cria mon prénom à vive voix. C'était un fan de moi le morpion ? Hé bah, on dirait bien que ma renommée à Kumo ne faisait que accroire de jour en jour.

« Ouuuuuahhh mais qu'est-ce-qu'il est grand M'sieur Daisuke !! »

C'est vrai que sur le coup, le minus était vraiment petit comparé à moi. Je devais complètement baisser la tête pour le regarder, mais bon, c'est pas tout les jours qu'un gosse fait tout ça pour me voir au combat. C'était presque flatteur de sa part. M'accroupissant pour me mettre à sa taille, je pouvais ainsi le regarder en face, c'était moins gênant pour nous deux.

« Dis moi gamin c'est toi qui est derrière tout ça ? » Lui dis-je sur un ton un peu énervé, tout en fronçant les sourcils.

« Euh oui... Mais je voulais juste voir M'Sieur Daisuke entrain de combattre moi... » Le petit gamin baissa ensuite les yeux. On pouvait croire qu'il était limite entrain de pleurer. Qu'est-ce-que c'est manipulateur un enfant...

« Hé alors ? Je me suis bien battu ? Tu as vu comment j'ai gagné sans difficulté hein ? » Je n'allais pas l'engueuler le pauvre après tout. Il n'avait rien fait de mal, il voulait juste me voir en action.

« OOOH OUI C'ETAIT GENIAL !! »

J'ai bien du rester une bonne dizaine de minute avec le gamin, le regardant mimer mes actions au combat et faisant les bruitages des shurikens et des fumigènes. C'était marrant à regarder. D'habitude, j'étais pas franchement le meilleur pour m'adresser à des mioches, mais là, c'était pour la bonne cause. Après quoi, je l'ai pris sur mes épaules pour ensuite le ramener à Kumo. Je n'allais pas le laisser ici en dehors de la ville, ça peut être dangereux pour un gamin de son âge.

« Bon je pars devant Kintaro. C'était sympa ce petit entraînement. Mais la prochaine foi, donne toi à fond vraiment haha ! Allez à plus ! »

Lui faisant un signe de la main pour lui dire au-revoir, je partis donc direction Kumo avec mon jeune fan sur les épaules, lui parlant de mes innombrables combats que j'ai enduré dans le passer... et en y rajoutant quelques petits mensonges pour que ça passe mieux pour le gamin.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

David contre Goliath [ft Kintaro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: