Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Une nouvelle rencontre [ft. Mikazuki]


Ven 1 Juin 2018 - 23:56
Comme à son habitude, quand il n'était pas chez lui ou à trainer dans un endroit calme et silencieux, Ryo s'entraînait aux hauts-plateaux. C'était un peu comme une deuxième maison pour lui. Et même dans cet entraînement, il portait des vêtements qui cachaient plus ou moins son corps. La chose qui le caractérisait donc le plus était ce masque sur son visage ainsi que les yeux totalement gris qui étaient visible grâce aux deux trous du masque. Mais personne ne s'entraînait avec Ryo, il fallait se l'avouer, il n'avait pas beaucoup de connaissances. Il n'était même pas sûr que des gens le connaissait, bien qu'il ne cachait pas le nom "Sendai Ryo" pour les registres ou quoi que ce soit. Enfin bon, tout seul, c'était face à un mannequin qu'il s'entraînait. Il n'utilisait pas de chakra, mais frappait uniquement avec ses poings de toutes ses forces.

Mais il frappait trop fort, encore et encore, comme s'il cherchait à se défouler plutôt qu'à réellement s'entraîner. Ses poings ont souillé le mannequin de son sang même au travers des gants qu'il portait, il était donc facile de s'imaginer l'état des gants. Mais il s'en fichait, il était au calme à ce moment et à cet endroit précis, car la plupart du temps il n'y avait pas beaucoup de personnes. Du moins, il semblait qu'aujourd'hui n'était pas un tel jour. Il y avait une personne qu'il ne connaissait vraiment pas. Cette personne ne lui disait rien, mais elle s'avançait dans sa direction. Il se positionnait donc entièrement face à elle, ses yeux la scrutant continuellement, tout en restant calme voir inexpressif.

"-Est-ce que je peux vous aider ?"

C'était une question instinctive, le genre de questions polies que vous posiez quand quelqu'un s'avance vers vous de cette façon alors que vous ne la connaissez pas. Il était vraiment curieux de savoir ce qu'elle allait lui dire. Peut-être qu'il s'entraînait mal à ses yeux ? Si c'était le cas, il serait bien entendu assez confus. Depuis quand des personnes pouvaient donner leur avis sur les entraînements d'un autre ? C'était pour ça qu'il savait que ce n'était pas le cas. Il était donc très curieux de savoir ce que cette personne inconnue au bataillon pour sa part pouvait lui vouloir.

"-Si c'est pour de l'argent, je n'en ai pas."

Il se doutait que ce n'était pas le cas, mais mieux valait prévenir plutôt que d'attendre qu'elle demande ce genre de choses. Surtout après avoir passé par Iwajuku, il avait le doute pour chaque personne de la gente féminine qu'il croisait à Iwa en ce moment.

_________________

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 4 Juin 2018 - 18:19
Une nouvelle rencontre
Sendai. Un nom dont j'avais déjà eu le loisir d'entendre parler quand j'étais encore à l'académie du pays du rempart. Un clan au pouvoir sans pareil et plus qu’impressionnant... Puis également le nom de famille de cet homme que j'avais eu le loisir d'y rencontrer. Shinja surnommé le lion. Un homme de savoir, impressionnant aussi bien par son intellect que sa carrure. Même si notre rencontre remonte à des lunes, je me souviens encore de lui. De la façon dont il m'a considéré à cause du nom que je porte. Un nom qui ne lui était pas étranger alors que pour certain instructeur, il ne semblait rien signifier. Nagamasa. Un nom plus qu'emblématique au pays du fer et grâce à lui, il eu le loisir de briller un peu à l'académie du rempart pendant quelque heures. Me faisant sortir du lot d'étudiant abandonné, laisser pour compte, envoyé là-bas pour X ou Y raison comme moi, pour me donner une importance plus grande. Une chose qui aurait pu me mettre mal à l'aise mais qui avait au final flatté quelque peu mon égo, mais aussi la réputation de ma famille.

Enfin, il n'est plus l'heure de pensée aux événements de jadis, mais à ce qu'il se passe maintenant et surtout à ce rouleau dont je n'ai aucune utilité. Le plus simple, serait de le vendre, mais je n'ai aucunement besoin d'argent et je n'ai point envie de le voir tomber en de mauvaise main. Sait-on jamais qu'il finirait par être utilisé par un ennemi de la roche ou du fer. C’est un risque que je ne peux pas me permettre de prendre. Je pourrais le garder, mais en priver quelqu’un qui en aurait l’utilité est quelque chose de fort ennuyeux. Alors la dernière solution est simplement de voir s’il n’y a pas un Iwajin arborant le nom Sendai.

Profitant donc de ma relation assez proche avec Muramasa, je me permets de lui demander ce petit renseignement. Il me fournit ainsi l’identité d’un Sendai du village. Un certain Ryo. Vient alors la quête de le trouver dans tout le village, en espérant qu’il ne soit pas partit en mission.

C’est ainsi, après plusieurs jours de recherche que j’ai finalement une piste plausible.

Me rendant sur les hauts plateaux, je me permets alors de m’approcher de vous, l’une des rares personnes présentes ici à s’entraîner seul. Je ne me vois guère approcher un groupe pour demander un petit renseignement alors que je peux vous permettre à vous de faire une petite pause et surtout de permettre au mannequin, aussi insensible puisse-t-il être ainsi fait de bois, de souffler un peu.

Vous observant tout en m’approchant de vous, j’arque un sourcil à vos propos alors que vous semblez me prendre pour une mendiante. Ai-je réellement l’air de cela dans mon kimono arborant le symbole du clan Nagamasa ? “Bonjour. Je cherche juste un renseignement. On m’a dit que je pourrais potentiellement trouver Sendai Ryo en ces lieux, mais j’avoue ne pas trop savoir à quoi il ressemble. Pourriez-vous me dire si vous le connaissez ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Lun 4 Juin 2018 - 21:09
Finalement, il s'avérait s'être trompé. Il n'avait dit que ça dans l'agitation. Mais c'était sûr qu'elle ne voulait pas mendier pour de l'argent, car il reconnaissait le symbole du clan Nagamasa. C'était celui qu'il avait déjà vu sur Yoshitsune, l'homme sensé être son senseï .. qu'il n'a pas vu tant que ça. Mais bon, peu importe, ça lui allait tout aussi bien. Après tout, s'il pouvait être libre et faire ce qu'il voulait sans être obligé d'aller à des entraînements en équipe ou ce genre de choses, c'était parfait. Mais il reposait ses yeux gris sur la femme, l'examinant attentivement de haut en bas. Elle le cherchait, mais il ne la connaissait pas. Il pensait directement au pire, mais restait calme. Mais elle était du clan Nagamasa, donc ça ne pouvait forcément pas être quelque chose de mal. Il remettait correctement le masque qui bloquait son visage, son entraînement l'ayant quelque peu décalé.

"-Bien sûr que je sais où il est, après tout je suis Ryo."

Il frottait ses mains ensembles. Le sang accumulée à l'intérieur devenait désagréable, mais en compagnie d'une personne, il voulait encore moins les enlever. Il se retournait de nouveau face au pantin, s'essuyant légèrement dessus pour que la majorité du sang parte. Après tout, ce n'était pas une blessure qui le faisait saigner en continue qu'il avait, c'était juste le cumulé de ce qu'il avait depuis qu'il est arrivé en ces lieux. Il se retourne de nouveau sur elle, posant ses pupilles sans expression sur elle de nouveau. C'était d'ailleurs un sentiment étrange chez les personnes qu'il rencontrait -à part quelques personnes- quand elles voyaient le regard sans émotion qu'il avait. Il ne s'en rendait pas compte. Mais peut-être que la personne face à lui en était une, une personne qui ne faisait pas attention à ça.

"-Et je peux savoir ton prénom, ou je dois t'appeler "Nagamasa" ?"

Elle n'avait pas l'air d'être au courant que son senseï était Yoshitsune, mais peu importe. Ce n'est pas comme s'il était fier de ça. Et il n'était pas quelqu'un qui utilisait la puissance des autres à ses fins, il utiliserait la sienne. Mais ce qui l'interpellait c'était sa présence. Comme elle n'avait pas l'air d'être là sur ordre de Yoshitsune, ce n'était rien par rapport à l'équipe ou de "confidentiel". Auquel cas elle ne serait pas venue jusqu'ici mais il aurait était convoqué par une lettre. C'était donc un sujet personnel. Mais ce qui le dérangeait jusque dans ses os, était le fait qu'elle l'appelle même par ce nom. C'était comme si avait accès à des dossiers dont il n'avait pas connaissance, mais ça ne pouvait pas être le cas. Il ne la connaissait pas, elle n'était donc pas une haut-gradée .. Est-ce qu'elle aurait utilisé des connections ? Enfin bon, il arrêtait d'y penser rapidement, c'était inutile de se tuer la tête à ce sujet, autant y aller franchement et directement lui demander tout ça.

"-Et je peux savoir la raison pour laquelle tu me cherches ?"

Il lui lançait un nouveau regard cette fois. Ce n'était pas un regard sans émotion, mais plus un regard comme s'il cherchait à savoir si elle mentait ou pas. Comme si une bête la regardait. Après tout, il n'arrivait toujours pas à faire confiance, à part à une seule bête qu'il connaissait jadis. Mais depuis, sa confiance est bien limitée. Si sa réponse ne lui plaisait pas, il partirait sûrement. Après tout, ce n'était pas comme s'il pouvait l'attaquer ouvertement comme ça, s'il le faisait, autant qu'il parte directement du village dans la minute.

_________________

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Lun 4 Juin 2018 - 21:24
Une nouvelle rencontre
Confuse, voilà comment j’aurais pu vous apparaître si je n’avai pas un contrôle sur mes expressions faciales. Vous observant un bref instant alors que vous m’avouer être la personne que je recherche. Ce Sendai Ryo, je plisse un peu le regard, comme si j’en doutais pendant un instant. Néanmoins, je ne vois pas pourquoi quelqu’un se jouerait de la sorte de moi, surtout sans savoir la raison du pourquoi je suis désireuse de le rencontrer.

Dans tous les cas, il est vrai que je pourrais être déranger par son regard morne, néanmoins, ce n’est point cela qui m’intéresse et dans un sens, c’est un peu un regard que j’ai déjà eu le loisir de regarder plus d’une fois. Alors non, il ne me surprend pas réellement et je ne m’arrête dès lors point dessus. Parce qu’au final, il y a autre chose. Un autre détail qui se veut plus… Désagréable ?

L’impolitesse dont vous faites preuves en me demandant si rapidement mon prénom. “Pour vous, ça sera Nagamasa-san. Nous ne nous connaissons pas et vous n’avez pas à m’appeler par mon prénom. Mais pour être à égalité, je me nomme Mikazuki.” Je ne suis point désireuse de me quereller avec vous, mais je suis très attaché au protocole et au respect d’autrui et de l’intimité de la sorte. Je ne suis point désireuse d’être interpellé par tout les hommes que je croises par mon prénom. Je doute d’ailleurs que Muramasa-senseï apprécie cela. Lui qui est de nature jalouse… Bien que cela pourrait être un petit jeu de provocation, mais je ne suis point ce genre de filles frivoles qui laisse son adresse à tout le monde. Néanmoins, j’ai quand même eu l’aisance de vous rendre la pareil, étant donné que je connais votre identité complète, il est normal qu’il en soit de même d’une certaine façon.

Esquissant donc un petit sourire pour tenter de vous montrer que je ne suis pas aussi sévère que je peux en avoir l’air à cause de mes dires. Je ne voudrais pas vous offusquer alors qu’en réalité, je suis là pour vous fournir quelque chose qui peut s’avérer utile pour vous.

Soutenant votre regard, j’extirpe de la manche de mon kimono en douceur et discrètement le rouleau contenant votre technique. “Quelque chose qui pourrait grandement vous intéresser. Néanmoins, avant de vous le fournir, j’aimerais que vous me parliez un peu de vous et de votre loyauté à la roche. Je ne suis pas désireuse de voir un de mes actes être bénéfiques à une désertion ou une attaque contre Iwa. Les désertions semblent être si courante ces dernières années que cela soit à Kiri ou même ici dernièrement… Ce n’est point contre vous bien entendu.” Soufflais-je doucement. “Alors acceptez-vous de parler un peu avec moi ou bien êtes-vous désirez de retourner à votre entraînement Sendai-san ?

Après tout, j’ignorais si vous n’étiez pas à la fin de votre entraînement. Il serait fort fâcheux que je vous coupe trop dans votre élan, aussi étrange puisse être votre façon de travailler. Mais je ne puis me permettre de juger. Chacun ses pratiques et avec votre capacité spéciale cela peut être quelque chose de courant de s’entraîner comme ça. Bien qu’il me semble que les mains de Shinja n’était aucunement couverte de cicatrices dû à un tel entraînement. Du moins, il me semble, mais mes souvenirs peuvent tout aussi bien être faussés par le temps. Il est bien plus aisé de s’imaginer des mains sans cicatrices diverses et variés que celle marqué par le temps et un travail bien trop brute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Lun 4 Juin 2018 - 22:01
Il avait un regard de plus en plus froid suite à ses paroles. Il ressentait ce qu'elle lui disait comme un ordre. Il n'avait pas à l'appeler comme ça. Il n'avait pas le droit de l'appeler comme ça. C'était ce qu'il détestait le plus. Les ordres. Il avait cette impression que ces ordres le mettaient en cage, le privant de sa liberté. Ce sentiment était celui qui était le plus tabou à ses yeux. La liberté était la chose qui lui était la plus précieuse, car un homme qui n'était pas libre, n'étais pas un homme vivant. C'était pour ça qu'il détestait avoir des supérieurs ou toute autre forme de supérieurs. Il la regardait donc forcément d'une manière bien plus froide qu'auparavant, bien qu'elle aurait peut-être du mal à comprendre ce changement en lui. Après tout, il était quelqu'un de très fier, donc lui parler sur ce ton le déplaisait tout autant.

Mais son regard fut aussitôt attiré par le rouleau qu'elle extirpait de son kimono. Il ne savait pas exactement de quel type de rouleau ça pouvait être, mais étant lui-même un détenteur d'un rouleau, il savait exactement ce qu'il y avait dedans. Mais dans ce cas, si ça pouvait lui être bénéfique, c'était forcément un rouleau fait pour les Sendai. Il en était sûr et certain. Mais voilà qu'elle lui parlait de sa loyauté à la roche ? Pour être franc, elle était minime, mais elle était existante comparé aux autres nations. Après tout, elle ne lui est jamais venue en aide, "la roche", à part quand il est venu dans le village il y a bien longtemps. La roche ne lui a rien apprit de ce qu'il sait aujourd'hui, il a tout apprit tout seul. Alors évidemment, il n'avait pas de loyauté, mais l'aiderait quand même à cause de ce qu'il sent devoir repayer au peu de personne qu'il connaissait aujourd'hui.

"-Si je suis ici aujourd'hui, c'est bien que je ressens le besoin de repayer certaines personnes. C'est bien plus que suffisant, et ce n'est pas comme si je pouvais attaquer Iwa de toute façon."

Si elle trouvait ça comme une raison de ne pas lui donner le rouleau, soit. Il restait fidèle à soit-même, et ne s'abaisserait pas à mentir à cette personne qu'il n'appréciait pas grandement. Il lançait un dernier regard au mannequin. Ouais, c'était pas un entraînement, il se défoulait uniquement. Et vu la résistance de son corps, il était facile de deviner le nombre de temps qu'il a passé ici à frapper le pantin pour se défouler. Il allait ensuite s'asseoir à côté, sur un petit rocher non loin, à l'abri d'oreilles indiscrètes ou de regard gênants. Il lui faisait même signe de le suivre, après tout ils n'allaient pas occuper une place d'entraînement alors qu'ils n'avaient plus rien à faire ici.

"-Très bien, parlons donc. Qu'est-ce que tu veux pour ce rouleau ?"


Il avait un air totalement désintéressé dans sa posture et dans son regard, n'ayant plus regarder une seule fois le rouleau depuis le début, l'ayant uniquement regardé dans les yeux par la suite. Il n'allait pas dévoiler toutes ses cartes, il allait la laisser faire les négociations. Mais forcément, il était un Sendai, il voulait ce rouleau. C'était pour ça qu'il aurait était facile à la femme de savoir qu'il le voulait vraiment. Mais il n'allait pas la supplier ou faire absolument tout ce qu'elle lui disait de faire pour l'avoir, après tout, il avait sa fierté qui l'empêchait d'obéir à une personne à ce point pour un rouleau.

_________________

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Mar 5 Juin 2018 - 21:07
Une nouvelle rencontre
Face à vous, j’ignore le cheminement de vos pensés et l’interprêtation que vous avez de mes mots. Dans ma tête, cela ne sonnait nullement comme un ordre, mais plus comme une demande, un respect de la courtoisie et de nos liens que ne sont point proche. Peut-être que dans le futur, j’accepterais que vous me nommiez par mon prénom, mais pour l’heure, nous sommes des inconnues et les coutumes veulent que justement nous nous appelions par nos noms de famille. Du moins, c’est dans un milieu comme cela que j’ai grandi.

Vous observant donc, je reste silencieuse ayant dit ce que j’avais à dire, je me contente maintenant d’attendre votre réponse, tout en remettant le rouleau de la technique sendai dans la manche de mon kimono. Vous ne vous faites d’ailleurs pas prié pour me donner une réponse, mais ne marqué néanmoins aucun intérêt pour le rouleau. Comme si cela n’avait en réalité aucun chance de l’intéresser. Je reste donc silencieuse, écoutant vos mots alors qu’ils ne sont que peu satisfaisant. J’arque un sourcil avant de vous suivre étant donné que vous avez accepté ma requête de parler davantage et en vue de votre réponse précédente, il est vrai que j’aurais besoin de bien plus de précisions sur votre loyauté pour vous remettre ce rouleau. Suivre des personnes n’est pas forcément quelque chose de bons et cela peut être problématique si celles-ci ne sont pas fiable par exemple.

M’installant à vos côtés, je reste silencieuse un instant alors que vous venez de me poser une question assez stupide en mon sens. N’ai-je pas été claire dans ma formulation précédente ? “Ce que je veux, rien en réalité, hormis cette certitude qu’il ne vous servira pas contre la Roche, mais bel et bien pour la défendre. Vous dites suivre d’autres personnes parce que vous leurs êtres redevable. Ces dites personnes sont-elles dès lors fidèle à la roche ? Quand vous estimerez avoir payer votre dette, que ferez-vous ?” Tout cela c’est fort subjectif. Après tout, vous pouvez bien me dire quelque chose aujourd’hui et me fournir une tout autre réponse dans plusieurs lunes. Les choses évoluent, les personnes aussi, je le sais que trop bien. Il est donc fort aisé de savoir qu’une conversation reste toujours basé sur des suppositions quand elle parle du futur. Il n’y a que le passé qui est avéré, le futur lui reste toujours flou et imprévisible et ce malgré toute la bonne volonté du monde.

Par exemple, qui aurait imaginé qu’à la création des villages il y a quelques années, qui aurait pu s’imaginer des tensions et attaque si rapide entre le brume et la roche ? Ou même la naissance d’une organisation telle que le soshikidan ? Il n’y a que les devin qui peuvent prétendre à cela, mais si je crois bien entendu plus facilement aux esprits qu’à la possibilité de pouvoir voir l’avenir de façon claire et bien distinctes.

Je me doute bien que votre réponse sera là un futur hypothétique et non une vérité, mais comme je vous l’ai dit, Sendai-san, je n’aspire pas à voir ce rouleau tomber à nouveau en de mauvaise main.” Peut-être que je ne devrais pas en faire autant, juste le lui donner après tout, si à l’avenir il se dresse contre ce village, je serais là pour m’y opposer et j’assumerais l’erreur que j’aurais commise en lui remettant ce rouleau. Néanmoins, s’il est possible d’éviter cela. “Je ne suis donc pas désireuse que vous me dites ce que vous pensez que je veux entendre, mais ce que vous pensez réellement à cet instant précis.” Je vous pousse à la confidence, mais sans aucune confiance, je doute que vous le fassiez réellement, ignorant même quel genre de propos pouvez vous dire là. Dans tout les cas, je vous imagine mal déblatérer Iwa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Mar 5 Juin 2018 - 21:51
Il restait calme face aux questions qu'elle lui posait. Elle ne voulait rien, que ce soit physique ou une autre action que lui devait faire. Elle serait prête à lui donner ce genre de rouleaux sans rien avoir en retour, si ce n'est la certitude qu'il n'utiliserait pas ce qui serait dans ce rouleau pour nuire à la Roche ? Il laissait s'échapper un léger rire quant à la naïveté de la femme face à lui. Il pouvait promettre de ne pas utiliser ce qu'il y avait dedans contre la Roche, mais qu'en était-il du reste ? Ses pensées étaient encore trop simple, les propositions qu'elle donnait avait beaucoup de failles. Il avait bien fait attention à ce genre de propositions depuis le temps, il était bien difficile de tenter de l'arnaquer sur ce genre de failles. Il n'était bien sûr pas de mauvaise foi, il préférait même dire ce genre de choses directement, après tout il n'avait rien à cacher.

"-Les personnes à qui je dois des choses ? Il y a déjà Yoshitsune. Quelqu'un que tu dois connaître, forcément. Un Hyûga. Et quelques autres personnes, mais passons, ça prendrait bien trop de temps. Mais quand je fais une promesse, ou n'importe quel accord, je m'y tiens. Et tu es encore naïve, les failles dans ce que tu demandes sont bien trop faciles à exploiter, tu devrais travailler dessus."


Il s'asseyait en tailleurs sur son rocher, prenant ses aises calmement, la regardant d'un regard qui se voulait moqueur. Après tout, venir jusqu'à lui pour lui donner un rouleau sans savoir ses vraies intentions ou vraiment investir sur son passé. Après tout, il n'aimait pas la Roche. C'était un fait. Il ne se sentait pas à la "Roche" mais à certaines personnes y vivant. Il la regardait donc d'un regard moqueur quand ces pensées lui traversèrent l'esprit, suivi d'une touche de froideur. C'était un froid glacial qu'il ressentait jusque dans ses os lorsque ces mémoires du passées lui reviennent dans ses pensées, celles de cette journée qu'il n'arriverait peut-être pas à oublier.

"-Quant à la Roche ? Bien que je ne l'attaquerais pas, car je n'ai pas que ça à faire, je ne me sens pas redevable. Après tout, si leur sécurité n'était pas aussi médiocre dans le passé, ma famille n'aurait pas était tuée. Mais bon, c'est le passé après tout. Pour le présent, si la roche ne me déçoit pas, je ne ferais rien qui aille contre elle."

Puis il se posait lui-même la question. Qu'est-ce qu'il ferait si jamais ses dettes étaient repayées ? Il y réfléchissait quelques instants avant que la solution se voit très simple: ce qu'il voudrait. Il resterait vrai à l'homme qu'il était, faisant ce qui lui plaît quand il le veut. Il n'allait demander la permission ni à des pseudo-supérieurs, ni aux dirigeants, pour faire ce qu'il veut. Il n'avait d'ordres à recevoir de personne. S'il voulait quelque chose, il le prendrait, que ce soit de force ou non. Mais ce n'est pas comme si la femme face à lui le saurait.

"-Mais une fois que j'ai fini de repayer les dettes que j'ai, je compte faire ce que je fais d'habitude, absolument ce que je veux. C'est ça, être libre. Mais bon, pour ce rouleau, dis-moi ce que tu veux, peu importe. Une requête ou quelque chose comme ça. Je pourrais pas l'accepter sinon."

C'était une question de morale. Chaque être humain avec une limite, qui l'empêcherait de commettre certains actes, auquel cas il ne pourrait plus être considéré comme un être humain mais comme un monstre. Et Ryo, lui, n'était pas un monstre. Il avait une morale. Et cette morale voulait qu'il n'accepte rien de personne sans quelque chose en retour, qu'il paye ce qu'il doit sans prendre gratuitement. C'était sa définition d'être libre; ne rien devoir à personne. Mais il avait décidé de jouer avec la femme devant lui, bien qu'il le cachait derrière ce masque de calme qu'il portait si bien. Levant le menton d'une manière fière, il la regardait légèrement de haut, croisant ses bras au niveau de son torse.

"-Seulement, si la Roche me déçoit, je la détruirais de mes propres mains dans le futur."

Une déclaration des plus arrogantes. Difficile de le prendre au sérieux quand ces phrases sont dites par une personne ne dépassant même pas les 18 ans. Même lui savait que pour l'instant, il en était incapable, après tout deux monstres de puissances y vivaient pour l'instant. Nagamasa Yoshitsune et Borukan Akimoto. Il devrait donc gagner en puissance pour pouvoir écraser ce genre de personnes, mais son heure viendra dans le futur. Il en sera capable, c'est la confiance qu'il avait en tant que génie. Et le genre de défi qu'il se donnait. Ils étaient comme des murs pour lui qu'il devrait franchir un jour ou un autre.

"-Mais je dois avouer que tu sois venue jusqu'ici pour me chercher, et tout ça pour me remettre un rouleau sans que tu ne saches rien de moi. C'est assez surprenant. Je ne m'attendais pas qu'un si beau cadeau atterrisse dans mes mains, après tout, la valeur de ces rouleaux .."

Puis il se relevait assez abruptement, d'une manière sèche. Pointant sa main droite directement vers la femme, comme si il demandait quelque chose qui lui revenait. Si elle le faisait ou non, c'était son choix. S'il ne pouvait pas l'avoir maintenant, il le prendrait de force s'il le faudrait dans le futur. Mais, ça, c'est pour le futur, il est hors de question de le faire dans le futur proche.

"-Si tu veux que je promette de ne pas attaquer la Roche dans le futur et de la défendre, je le ferais. Mais la Roche ne mérite pas ma loyauté inconditionnelle."

_________________

“No thoughts, no prayers,
can bring back what's no longer there.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2998-sendai-ryo-l-excellence-termine

Jeu 14 Juin 2018 - 17:42
Une nouvelle rencontre
La mention de mon aîné. J'ignore si en réalité, cela est réellement une bonne chose pour votre pseudo argumentaire ou non. Bien qu'après tout, personne ne sait les réels sentiments que j'ai envers mon frère. Vous écoutant alors que vous me jugez naïve, je ne puis m'empêcher de pencher légèrement la tête à cette remarque. Peut-être le suis-je réellement ou bien est-ce simplement parce que j'ai envie de croire que les hommes peuvent encore être bon et cela malgré le monde plus que sombre dans lequel nous vivons. Ainsi, je vous laisse parlez, écoutant vos propos et vos réponses à mes différentes questions, je ne dis pas un mot, vous observant et analysant un tant soi peut toutes les informations que vous me donner maintenant. Une famille déchirée, ravagée par une défense trop faible d'Iwa ? Une enfance tragique et un être sombre ?

Je vous laisse vous relever, baissant mon regard sur cette main demandeuse se tenant devant moi. Espérez-vous réellement avoir le rouleau après de tel propos ? Je ne suis pas aussi naîve que vous pouvez le croire, mais là encore vous parlez, alors je ne vous le montre pas, faisant preuve de politesse et de patience en vous laissant continuer de parler. Le débat étant lancé d'une certaine façon.

Relevant mes pupilles vers les vôtres, j'attends que le silence soit présent depuis quelque seconde pour enfin prendre la parole, étant maintenant certaine que vous ayez terminer de monologuer sur tout cela. "Je vous l'ai dit, ce que je désire contre ce rouleau est une certitude qu'il ne se retournera pas contre la roche. Néanmoins, vos propos montre que vous avez une haine envers ce village. Chose que j'ai réellement du mal à concevoir en vue de ce que vous avez laisser filtré comme information durant votre petit monologue. Car voyez-vous, vous me jugez comme naïve, mais contrairement à vous, je cherche à voir le bon en chacun d'entre nous et non pas me focaliser sur le négatif, sinon, il est clair que je ferais déjà demi tour et m'arrangerais pour envoyer ce parchemin à un Sendai que je connais depuis bien des années." Vous informais-je alors doucement, m'écartant un peu pour vous laisser le loisir de partir si tel est votre désir avant que je ne puisse me montrer plus ennuyeuse que je ne le suis probablement déjà pour vous.

"Vous accusez Iwa de la mort de vos parents, mais n'est-ce pas la roche qui a tout fait pour leur permettre de vivre ? Ce n'est pas elle la cause de leur mort, même si elle est en partie responsable à cause d'une fail dans sa défense. Mais je concède qu'il est plus facile d'accuser ce qui est à porté de main que l'inconnu quand on ne sait pas qui exactement est le fautif. Jusqu'à peu, j'ignorais qui avait tué mon père alors je le maudissais lui d'être mort." Un exemple que je fais là, mais je ne parle point de l'identité du responsable, je ne suis point désireuse que mon désir de vengeance envers Yoshitsune se sachent. "Puis vous pouvez aussi prendre le problème d'une autre façon." Commençais-je, me doutant plus que bien que mes prochains propos vont, comment dire, risquer de réellement vous taper sur le système. "C'est avec des shinobi tel que vous, qui ne cherchent pas à s'impliquer réellement dans la protection et l'avenir d'Iwa que de telles failles dans la défense peuvent être faite. Parce que n'en avoir rien à faire d'Iwa implique de n'en avoir rien à faire de voir des innocent mourir." Un argument de choc, un argument provocateur et je me doute bien qu'il risque de faire mouche si bien entendu, vous m'accorder toujours votre attention. C'est d'ailleurs dans le plus grand des calmes que je vous ai balancé cela en plein visage, mais c'est maintenant sur mes gardes prêtent à réagir à une attaque verbale ou physique de votre part que j'attends.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2808-nagamasa-mikazuki#20668 http://www.ascentofshinobi.com/t2833-equipe-7-les-charognards http://www.ascentofshinobi.com/t2947-mikazuki-la-voie-du-bushido#21852

Une nouvelle rencontre [ft. Mikazuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: