Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Petit entraînement en couple [PV : Abuto]
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 22:15 par Sekken Ryoko

» 2/Final. L'Empire du Feu
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 21:32 par Gentoku M. Yamiko

» Or et plaisir [Yasei Reikan & Aditya]
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 21:26 par Date Junko

» Un moment d'égarement × Junko
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 20:44 par Date Junko

» 2/01. Faire tomber le masque
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 20:12 par Metaru Itagami

» Mu Staki avec sa gueule de métèque
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 19:16 par Mu

» Présages et réalités [Pv: Kansei]
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 18:28 par Suzuri Takara

» Kokuen Akame [EN MODIFICATION]
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 17:51 par Meikyû Raizen

» 2/02. Recroiser le fer [Victoire : Teikoku]
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 17:33 par Hayai Taishi

» Cohabitation
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou EmptyAujourd'hui à 17:29 par Joo Jun

Partagez

Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou


Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou Empty
Dim 3 Juin 2018 - 11:39
Trois petits tours et puis s'en vont
Le calvaire est fini, les portes du village sont là devant nous alors que l'on est en piteux état lui et moi. Et pourtant, on ne peut pas encore s'écrouler. Combien de temps avant nous marché ? Combien de temps avons nous galéré de la sorte pour sortir de cette forêt et pour revenir ici en lieu sûr ? Est-ce que nos disparitions avaient été remarquée et signaler ? Ne nous ont-ils pas prit pour des déserteur pendant ses plusieurs jours où nous avons errer pour tenter de regagner notre village ? C'est ainsi bras dessous et bras dessus que nous nous somme présenté devant les gardes. Fatigués, tenant debout par je ne sais trop quel miracle.

Néanmoins pour ma part, je suis à bout de force et je me doute que pour Zhou, il doit en être de même. Plus grièvement blessé que moi. Je n'ai eu que le loisir de bander grossièrement ses plaies pour essayer de rentrer ensuite au plus vite ici. "Aidez... nous." Articulais-je la gorge seche, d'une voix à peine audible pour les gardes qui s'approchent de nous, reconnaissant mon appartenance au clan Kaguya de part le symbole sur ma veste pourtant bien endommagé. Ils se mouvent alors, pour nous aider, me soulageant du poids de Zhou et inversément également. Au point ou nous en étions, on ne savait plus trop qui soutenait l'autre. On s'aidait mutuellement je pense...

Et c'est ainsi, qu'on arriva finalement à l'hôpital géré par mon propre clan, prompte à nous soigner aussi rapidement que possible pour ensuite nous remettre dans une salle ensemble. Les autorités sont désireuses de savoir ce qu'il a bien pu nous arriver et mon clan me pensant toujours muette comme une carpe, ils leurs font donc que j'affirme ou non le témoignage que Zhou pourrait faire ou autre...

Pour ma part, alors que mon regard se pose sur lui, j'essaie de savoir s'il se sent mieux, espérant que son dos ne le fasse pas trop souffrir. Gardera-t-il une large cicatrice ou bien mon clan à su faire des prouesses pour lui épargner ce genre de stigmate peut gracieuse ?

-Comment êtes-vous sortit du village ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou Empty
Dim 3 Juin 2018 - 18:26
Zhou est malade, il va l'hôpital.
La brigade Kenpei entre en scène !
•••


Par miracle, la forêt dans laquelle nous étions moi et Shizuna, était située sur l'île principale du Pays de l'Eau. Et fort heureusement, ce fut au terme de plusieurs jours de marche laborieux, que nous retrouvâmes la chaleur du village. Les blessures que les Hoshokushas m'avaient infligées étaient encore vivaces, mais fort heureusement, leurs toxines avaient fini par ne plus agir. Malgré mon corps légèrement brûlé, ainsi que l'estafilade que j'avais dans le dos, c'était principalement grâce à l'aide ma partenaire que nous étions parvenus à nus sortir de ce guêpier. Elle aussi mal en point, Shizuna parvint à bredouiller quelques mots pour que l'on s'occupe de nous. Immédiatement, une équipe de Chûnins vint à nous pour nous porter en urgence à l'hôpital des Kaguya, qui, dit-on, font des prodiges en matière de médecine. Une ou deux journées passèrent, où les meilleurs docteurs ninjas du villages s'occupèrent de mon cas, qui n'était pas si grave que ça. Néanmoins mon organisme avait été mis à rude épreuve à cause des toxines. Il fallait du repos, et Shizuna également. La jeune femme resta à mes côtés durant toute ma convalescence. Certes, sa compagnie ne fut pas à l'origine de grands débats et conversations, mais au moins, elle semblait être soucieuse de mon état.

Une après-midi, alors que je lisais mon Journal de Mickey, et que Shizuna était une fois de plus plongée dans ses pensées, un homme se présenta à nous. Vêtu étrangement, et avec un air quelque peu sournois, il ne prit même pas la peine de se présenter et demanda :

Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou 15280429831773833184

— Comment êtes-vous sortis du village ?

Je glissai un regard vers Shizuna. Elle fit de même. Visiblement, ce ne serait pas elle qui discuterait avec ce gaillard froid comme un iceberg. Âgé d'une quarantaine d'année, le front large et dégarni, des yeux perçants et terrifiants, il imposait immédiatement le respect et la crainte. L'homme prit une chaise, et s'installa dessus, toujours en conservant un calme olympien.

— Ne me forcez pas à me répéter. Je suis au courant pour le prétendu mutisme de la Kaguya. En revanche, d'après votre livret de suivi ninja, M. Momonga, je crois que vous n'avez pas votre langue dans votre poche.
— Qui êtes-vous, je vous prie ?
— Ashikaga Nijo. jônin de la brigade Kenpei.


Mon coeur s'arrêta instantanément de battre. La terrible brigade Kenpei avait été instituée dès l'avènement de Hyôsa Hakyo. Cette grande unité composée de ninjas d'élite regroupait les plus proches du nouveau Mizukage, et faisaient office de police interne intraitable, violente, et parfois abusive. Véritable instrument de la volonté du chef de Kiri, elle assurait la loyauté des shinobis les plus récalcitrants, et usait de prévention musclée en matière de désertion et de complots politiques. En clair, l'affaire était sérieuse pour que la brigade Kenpei mette ainsi son nez dans cette histoire. Nous étions dans des draps aussi sales que ceux de la forêt des Hoshokushas. Ashikaga Nijo tendit une tablette de bois où était fixé une feuille de papier et un stylo à Shizuna.

— Vous ne savez pas parler, mais rien de vous empêchera de rédiger un rapport, Mme Kaguya. Ecrivez ce qu'il vous est arrivé, je veux votre version de l'histoire. Quant à vous, M. Momonga, vous allez répondre la question que j'ai posé. Comment êtes-vous sortis du village ?
— J'ai déjà tout dit aux autorités, avant-hier. Vous savez tout, inutile que je me répète sur cette histoire.
— Je me contre-fiche de vos histoires de Hoshokushas. L'existence d'un telle caste de guerriers n'est même pas avérée par Kiri. Moi, je veux simplement la vérité sur vos fuites simultanées. Vous n'avez laissé aucune trace. C'était propre. Dignes des plus grands agents d'infiltration du village. Pourtant vous n'êtes que des genins. Vous étiez incroyablement bien rodés. Mais vu votre âge, M. Momonga, j'ai peine à croire, au vu de cette disparition, que vous êtes véritablement ce que vous prétendez être. Vous avez intégré le village en 199, soit il y a deux ans. Et la biographie qui figure dans votre dossier est … parcellaire, vous auriez très bien pu être un boulanger, cela n'aurait rien changé. Vous affirmez avoir véu en ermite pendant plusieurs années avec un shinobi dénommé Dodori Sakumo, et ce, peu après les guerres shinobis de Mizu no Kuni en tant que mercenaire … Et bien entendu, il n'y a aucun moyen de vérifier vos dires. Je vous soupçonne d'être un infiltré.
— C'est des fadaises.
— Alors expliquez-moi votre miraculeuse exfiltration !
— Nous avons été enlevés ! Mes souvenirs me sont revenus lors de notre voyage de retour. Je m'étais rendu au village de Nogu, j'avais un laisser-passer. J'ai fait un tournoi du jeu de l'oie là-bas, puis je suis rentré. à Kiri. Et le soir-même, on m'a enlevé.
— Oui, j'ai lu ça. D'ailleurs vous quittez souvent le village pour des tournois aussi suspects les uns que les autres. Jeu de l'oie, jeu des petits chevaux, croquet sur gazon, concours de déguisement, un loto à la salle des fêtes de Saint-Guéridon-sur-Onges, mais c'est où ça ? Et puis une compétition de chat-bite, c'est quoi cette horreur ?
— Tout est officiel, j'avais des laisser-passers, et certains chûnins venaient participer. Il n'y a rien de suspect là-dedans.
— Oui, j'ai vu. Mais c'est ce qui me fait peur. De tels jeux stupides existent … Bref. Mme Shizuna, vous avez terminé ? Même si vous n'êtes pas une « intégrée » au village et que vous appartenez à un clan officiel de Kiri, un fait avéré de haute trahison vous conduira directement à la potence.




[HRP : n'oublie pas que tu peux faire agir les pnjs comme tu veux !]

_________________
Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou 15237848781928157448
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2881-fiche-de-zhou-la-carpe-ombrageuse-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2956-momonga-zhou-la-carpe-ombrageuse-de-kiri

Trois petits tours et puis s'en vont ► Zhou

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: