Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Ce que nous allons faire... [Nanjou Yuna et Sendai Anzu]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sam 9 Juin 2018 - 14:22



Comme la plupart des jours, je m’étais levée alors que le soleil, lui, ne s’était pas encore montré. Comme la plupart des matins, je n’avais mis que peu de temps à me préparer et à quitter mon domicile. Mais un peu plus de bonne heure de bonne heure que d’habitude. Une longue journée m’attendait et elle ne serait pas, pour une fois, entièrement dévolue à la science. En effet, depuis quelques semaines déjà, un juunin de Kumo avec lequel j’entretenais de bonnes relations, Ikkei de son prénom, avait fait germer une idée dans ma tête, une idée que j’avais longtemps rejetée y préférant cette situation facile que je m’étais construite.

Mais depuis que j’avais endossé un nouveau « rôle », celui d’enseignant ; ce projet que j’avais estimé comme étant… ennuyeux –pour ne dire que ça- me semblait maintenant, et un peu plus chaque jour, de plus de plus intéressant. Effectivement, depuis que j’avais été nommée chunin, fonder une équipe n’avait jamais été ma priorité, très loin de là. J’avais toujours travaillé seule, ne m’étais jamais encombré de personnes moins compétentes que je ne l’étais ; je n’aimais pas perdre de temps et ce projet m’était apparu comme particulièrement chronophage… Devoir expliquer à des novices le fonctionnement de ceci… de cela…

Enfin, à priori j’avais bel et bien changé d’état d’esprit et vision quant à ce concept ; ô bien sûr ce changement ne s’était pas opéré tout seul, j’y avais été « aidée », ou contrainte d’une certaine façon ; par de nombreuses personnes de mon entourage. Mais maintenant, aujourd’hui ; c’était bel et bien de moi qu’émanait cette volonté. Constituer une équipe… entraîner des genin à devenir de meilleurs ninjas, leur apprendre des choses… M’avaient donné une nouvelle motivation, comme un nouveau souffle dans les raisons qui faisaient de moi une Kumojin.

Alors, et parce que je m’étais levée plus tôt que d’ordinaire, j’eus le temps de me rendre au Kyuubu, là où travaillait le fameux « Ikkei ». A cette heure, l’endroit était très calme, peut-être un peu trop d’ailleurs ; il laissait un sentiment de vide en comparaison de l’habituelle vie qui l’animait. Je ne m’en plaignais pas non plus, j’aimais la tranquillité, aussi. Puis cela me permit de rencontrer le juunin plus rapidement…

Devant son bureau où la lumière était allumée, seule la tête dépassant du mur jouxtant l'encadrement de la porte pour tenter de voir s'il y avait quelqu'un; j'entrai finalement, le surprenant sûrement; alors qu'il était en train de lire un dossier.

-Bonjour Ikkei-San.
-Oh, Sazuka ? Que fais-tu ici, à cette heure ?... Et, bonjour !
-Tu sais, concernant l’équipe…
-Ah, ça ! Ne t’en fais pas. Rien ne presse. Si tu n’as vraiment pas « le temps ». L’envie. Toussa-t-il.
-Bien, en fait ; j’ai repéré deux genin. Lui souris-je. Donc, je voulais savoir si tu pouvais leur faire parvenir une « convocation ».
-Haha ! Excellente nouvelle Sazuka-chan. Qui sont les heureux élus ?
-Haha… ouais… Rigolais-je, un peu gênée par l’excès d’enthousiasme de cet homme. Nanjou Yuna et Sendai Anzu. Il faudrait qu’elles me rejoignent devant la bibliothèque, en début d’après-midi. Après mon service à l’hôpital… Dis-je en l’observant longuement.
-Ok ! Je le fais maintenant ! Et j’irai leur remettre en main propre dans la matinée. Avait-il répondu avec ce même excès d’entrain. Tu verras, ça va t’intéresser.
-Merci Ikkei. Je n’en doute pas un instant. Soupirais-je brièvement.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 9 Juin 2018 - 21:19
Comme à son habitude, Anzu se lève après avoir passer une bonne partie de la nuit à lire. Elle n'est pas vraiment fatiguée, à vrai dire, elle s'est habituée à avoir ce train de vie. Après tout, elle n'a aucune mission en ce moment, et puis, elle a tout de même un stock de livres à lire chez elle. Elle en a acheté la plupart, d'autres venaient de l'académie, certains sont des cadeaux de ses parents. Bref, elle avait de quoi s'occuper l'esprit, mais cela ne voulait pas dire qu'elle ne s'entraînait pas. On ne sait jamais quand une missive est livrée, même si ça fait un moment que la jeune Sendai n'a pas eu de nouvelle d'un de ses supérieurs. Il y a bien eu Sazuka qu'elle a croisé et rencontré alors qu'elle cherchait un chat, mais sinon, elle n'a vu personne d'autre, peut-être quelques uns de ses camarades, mais aucun n'a demandé à Anzu de faire une mission.

Enfin, après s'être préparée, la kunoïchi sort un peu pour prendre un peu l'air. Lire c'est bien, mais il ne faut pas rester confiner dans une maison à vie, ça rend les gens fous ! Non, elle prévoit une petite promenade quotidienne à chaque fois, et puis, elle s'entraînera mieux dehors, non ? Elle n'a pas envie de sa maison se transforme en gruyère en voulant s'entraîner à lancer des attaques en modélisant son chakra. Enfin, Anzu n'avait rien de prévu hormis tout ça, elle se contente de marcher vers son lieu d'entraînement pour une routine quotidienne. Maintenant qu'elle a appris les bases, son ancien maître lui a dit qu'elle avait de quoi s'améliorer en autodidacte, ça lui fait plaisir de pouvoir compter sur autre chose que les affinités élémentaires comme ces parents. Mais il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, elle devait continuer à s'entraîner pour pouvoir mieux exploiter sa capacité clanique. Elle reste modeste, mais elle a quand même fait beaucoup d'effort depuis la dernière fois.

C'est d'ailleurs pendant son entraînement qu'elle a rencontré un coursier de Kumo, celui-ci était chargé de lui livrer une missive, le pauvre, à deux doigts de finir trancher en deux. Si elle savait viser, elle ne se doutait pas que le mannequin était si fragile et son disque tranchant a failli faire un mort, heureusement qu'il a de bons réflexes et que le disque s'est brisé contre une pierre. Enfin, après s'être fait enguirlander - ce qui était normal -, elle s'excuse, enfin, elle essaie de s'excuser de la manière la moins agressive possible, ce qui ne marche pas trop vu la réaction du coursier qui se dépêche de donner la missive et de partir le plus rapidement possible, elle n'espère ne pas lui avoir fait peur quand même, ni même vexé sans le vouloir.

Elle regarde la missive, il s'agissait d'un rendez-vous de la part de Sazuka, devant la bibliothèque, d'ici le début de l'après-midi. Peut-être est-ce pour une mission, une vraie, comme quoi, ses entraînements quotidiens et l'aide qu'elle a apporté lors du capture de chat a porté ses fruits, au moins une personne qui est au courant qu'elle est utile. Sans doute est-ce pour l'accompagner, ou alors est-ce pour autre chose ? Elle se demande bien qu'est-ce que ce sera, sûrement de l'aide pour trouver un animal ou une personne, elle a montré ses talents de détection, mais c'est vrai qu'elle a vaguement parler de ses talents dans le Ninjutsu. Peut-être est-ce un test qu'elle veut faire passer à la Sendai, son cas semble l'intéresser. C'est vrai que c'est un cas assez exceptionnel de Kekkei, mais elle risque de ne pas avoir tant de réponses que ça à donner. Dans tous les cas, elle compte se diriger vers la bibliothèque après son repas de midi, au moins, elle ne pourra pas être plus tôt.

C'est donc après un bon gros sandwich composé de viande, de salade et de crudité comme des tomates et des concombres qu'elle se dirige vers la bibliothèque. Que voudra-t-elle faire avec elle dans la bibliothèque ? Elle l'ignore, mais puisqu'elle est ici en avance, elle sort un livre qu'elle a pris avec elle, un simple manuel avancé de ninja, rien de bien folichon, mais c'est toujours utile de revoir ses bases. Anzu attend donc sur les marches de la bibliothèque, voyant visiblement qu'une autre personne arrive et semble attendre au même endroit. Sûrement pour une autre missive, ou bien est-ce Sazuka qui l'a invité aussi ? Elle l'ignore, elle ne le saura qu'une fois qu'elle est arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 10 Juin 2018 - 21:55
Comme chaque matin, Yuna partait s’entraîner après avoir cuisiné pour son père et son grand-père. Malgré tout ce qui était récemment arrivé à Kumo, son clan semblait toujours décidé à rester en retrait et ne pas s’impliquer trop dans les affaires du village. Evidemment, cette position ne manquait pas de faire enrager la petite blonde qui ne voyait pas cela d’un très bon œil. Malheureusement, face à la décision de son père qui dirigeait le clan, son avis importait peu et le fait qu’elle ait rejoint les shinobis du village était déjà un exploit en soit vu les réticences de son géniteur qui n’avait eu de cesse de la dissuader. Fort heureusement, l’adolescente pouvait compter sur le soutien passif de son grand-père mais bon, ce dernier ne voulait pas entrer en conflit ouvert avec son fils et par conséquent, lorsque la discussion s’envenimait, il se taisait comme tous les autres. Rares étaient les membres du clan Nanjou s’intégrant dans le village de Kumo et pour Yuna, c’était la plus mauvaise des décisions possibles.

Quoiqu’il en soit, la blondinette avait récemment reçu la confiance des sphères décideuses de Kumo pour réaliser une mission mais bon, elle se désespérait un peu de ne pas avoir su attirer l’intérêt d’un professeur afin qu’il l’intègre dans son équipe. Elle savait très bien que c’était le meilleur moyen pour progresser et parvenir à montrer sa valeur mais bon, il était difficile de forcer ce genre de chose et bien souvent, les chefs d’équipe choisissaient des genins dont il connaissait les certains proches, ce qui serait difficile vu la situation du clan Nanjou. Enfin bon, Yuna savait très bien que la patience paierait un jour, il fallait juste que cela ne soit pas quand elle aurait septante ans. C’est donc avec cette idée en tête de parvenir à impressionner un responsable qu’elle s’entraîna sans relâche, affinant son genjutsu et tentant de parfaire son taijutsu, même si de ce côté, ce n’était pas évident.

Sur le chemin du retour, la petite blonde aperçut un jounin de Kumo devant la grande demeure du chef du clan Nanjou. La discussion avec son père semblait tendue mais bon, ne voulant pas que ce dernier gâche tout ce qu’elle avait entrepris depuis son accession au statut de genin, elle s’immisça dans la discussion, coupant net la tirade de son père sur le fait qu’il n’avait aucune obligation envers une autre personne que le Raikage lui-même et que si ce dernier voulait quelque chose, il n’avait qu’à venir le demander en personne. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il était très accueillant et par conséquent, il valait mieux l’empêcher de cracher son venin trop longtemps. C’est donc en repoussant son père à l’intérieur de la maison que la petite blonde mit un terme à tout ça, laissant son géniteur marmonner en s’éloignant.

« Excusez-le. Il a passé une mauvaise journée. Il ne pense pas du tout ce qu’il vient de dire. »

Sans doute que cette explication fut trop hâtive car immédiatement après qu’elle ait prononcé sa phrase, son père ouvrit en grand la porte pour en rajouter une couche.

« Oh que si j’en pense chaque mot !!! Donc foutez le camp de chez moi si vous n’avez rien de plus important à dire ! »

Baissant la tête de honte, Yuna laissa son père partir à nouveau sans dire un mot, espérant que le jounin de Kumo ne rapporterait pas tout cela à ses supérieurs. Quoiqu’il en soit, lorsque la situation sembla plus détendue, le chef du clan Nanjou étant retourné à ses occupations, le shinobi se présenta.

« Tu dois être Nanjou Yuna ? Je suis Ikkei. Je viens t’apporter cette missive à la demande de la chef d’équipe Ikeda Sazuka. Je me doute que ta situation n’est pas simple, mais tu devrais en parler à ton père avant de t’y rendre. »

Les yeux de Yuna s’étaient illuminés à l’entente du mot « chef d’équipe ». En plus, il s’agissait de Sazuka et elle était devenue chuunin, c’était enfin la chance qu’elle espérait. Il était absolument hors de question que son père lui gâche cette opportunité et par conséquent, malgré l’avertissement de Ikkei-san, elle prit la décision de ne rien dire dans l’immédiat à sa famille. Son père pouvait bien vociférer durant des heures, cela ne changerait pas le fait qu’elle ne partageait absolument pas son point de vue. Alors que l’homme s’en allait comme il était venu, ayant rempli sa mission, Yuna commença à lire la missive qui lui indiquait le lieu et l’heure du rendez-vous avec Sazuka. Cela faisait maintenant quelques temps qu’elle ne l’avait plus vu. Il faut dire qu’avec tout ce qu’il s’était passé, elle avait dû être très occupée. Telle une furie, la blondinette courut dans sa chambre, prenant tout son équipement de shinobi afin d’être prête. Prenant soin de ne pas laisser la missive à vue pour ne pas que son père tombe dessus, elle quitta en trombe la demeure familiale pour se préparer au mieux avant le rendez-vous.

Trop nerveuse pour manger, elle s’entraîna encore un peu avant de finalement se diriger vers la bibliothèque. Cachant son excitation un minimum, Yuna fit mine de s’appuyer tranquillement contre le mur, attendant l’arrivée de Sazuka. Elle observa un peu la jeune fille qui lisait et ne se douta pas une seconde qu’elle puisse être sa future coéquipière. Après tout, une fille qui lit un livre devant une bibliothèque, rien de plus normal en soit. Ce n’est que lorsque la jeune médecin sortit de son lieu de travail que d’un coup, la petite blonde se rua vers elle, le sourire aux lèvres.

« Sasuka-ch … euh Sazuka-Sensei ! J’ai reçu votre missive !!! Je ne vous décevrai pas !!! Je vous le promets !!! »

Excitée comme une puce, la petite blonde avait juste eu le temps de rectifier le tir car désormais, Sazuka n’était plus son amie, mais sa supérieure et par conséquent, elle lui devait le respect approprié.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Lun 11 Juin 2018 - 20:32



La bibliothèque n’était pas vraiment mon lieu de travail, mais plutôt celui qui me permettait –obviously- d’étendre mon savoir même si au bout de ces huit « premiers » mois j’avais la nette impression d’approcher de la « fin », au plutôt d’avoir le tour de ce que je voulais voir. Quelque part, le Nidaime avait bien fait de m’ « offrir » une place permanente à Kumo, ou autrement dit de faire de moi une Kumojin. S’il avait été encore question d’un contrat… Il aurait été fort possible que je quitte le village… Mais, cet état de fait, cette façon de voir les choses était révolue, aujourd’hui.

Aujourd’hui, j’avais donné rendez-vous, par l’intermédiaire d’Ikkei, aux deux genin que j’avais rencontré quelques jours plutôt pour l’une et quelques semaines pour l’autre ; sans vraiment les connaître, dans le fond. Enfin, suffisamment pour savoir qu’elles n’avaient pas d’équipe ni de « senseï ». En y repensant… ces deux jeunes femmes avaient toutes les deux des problèmes avec leurs parents… C’était… une coïncidence déconcertante. Ainsi, voyant l‘heure approcher, je m’étais dirigée vers l’entrée du temple du savoir de Kumo, prête à rencontrer mes futures « élèves ».

En passant dans le hall, j’avais croisé Akina. Un léger malaise flottait dans l’air à chaque fois que nous nous voyions et ce malgré la longue conversation que nous avions eu quelques jours auparavant. Bizarrement, je n’osais jamais lui adresser la parole, me contentant souvent d’un signe de la main… Et, heureusement ; je n’avais plus autant besoin de venir ici, ni vraiment le temps ; à vrai dire. Il me semblait qu’il était aussi bénéfique pour elle que pour moi que nous nous côtoyions le moins possible. Parfois, la vie pouvait être cruelle…

Puis, enfin, j’arrivais au dehors voyant que non loin attendaient les deux kunoichi en herbe. Toutes les deux avaient leurs propres caractères. Quand Anzu était plus réservée, Yuna, elle, n’avait aucune peine à exprimer tout ce qu’elle pouvait penser, ou ressentir. Et cette nouvelle rencontre ne fit pas exception. Un léger sourire en coin de lèvres, j’approchais de la première, Yuna. Cela faisait un certain temps que je ne l’avais pas vu, mais à priori… Tout semblait aller… bien pour elle.

-Bonjour Yuna ! Tu peux m’appeler Sazuka tout court. Ris-je un peu gênée. Je n’aimais pas vraiment qu’on m’affuble de suffixes, ou de titres… Il n’y avait qu’à Kumo que les « gens » tentaient de le faire… Puis… Yuna avait eu un aperçu… suffisant de ma vie privée… Enfin, je finirai sans doute par m’y faire, comme pour le reste. J’avais reporté mon attention sur l’autre jeune femme, Anzu. Salut Anzu. Lui dis-je en souriant, m’approchant d’elle accompagnée de la Nanjou. Bien, je suis contente qu’Ikkei ait réussi à vous faire parvenir les « convocations ». Dis-je en formant des guillemets avec les doigts. Alors, Yuna, je te présente Sendai Anzu ; et Anzu, voici Nanjou Yuna. Comme ça les présentations étaient faites.

Bien, maintenant, il me restait à savoir ce que faisait… un sensei…

-Vous savez… Je n’ai jamais eu de senseï, ni d’élèves. Enfin, à part Kyioko à qui j’apprenais la médecine et Raizen qui m’avait appris le funjutsu… Maaais… C’était différent… Donc, on va procéder par étape. Je dois, à mon avis, déjà savoir ce que vous savez faire. Vos spécialités… vos styles de combat… vos faiblesses aussi. Et, va falloir que vous appreniez à vous connaître l’une et l’autre ; aussi. Avais-je ajouté en les patpatant chacune simultanément. On va aller sur le terrain d’entrainement le plus proche, on y sera mieux qu’ici.

Ouais, j'étais vraiment une novice dans ce domaine... Mais, j'allais apprendre, tout comme elle. Et le truc, c'est que j'apprenais vite.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 12 Juin 2018 - 11:25
Anzu entendit des bruits de pas, elle lêve la tête à un moment pour voir Sazuka se faire aborder par l'autre jeune femme qui était elle aussi en train d'attendre. Tiens, une deuxième personne a été convoqué par Sazuka, deux possibilités possibles : soit elle souhaite former une équipe avec les deux jeunes filles, soit elle veut faire une mission avec eux. Cependant, pour les missions, elles sont généralement signé par le Raikage, ce qui n'est pas le cas ici, donc elle souhaite faire une équipe avec elles ? Elle ne connaissait pas l'autre fille, même en la voyant, rien ne lui venait à l'esprit. Elle l'a peut-être croisé une ou deux fois, mais sinon ... elle ignore qui elle est. La chunin vient voir Anzu, accompagnée de l'autre fille, par respect, elle se lève en rangeant son livre dans sa sacoche. Elle n'était pas fatiguée, mais elle gardait le même visage que d'habitude, toujours aussi peu rassurant, il fallait dire que, si elle sourit, ce serait encore pire.

- Bonjour Sazuka.

Elle disait être contente qu'Ikkei ait réussi à transmis les missives aux deux filles, si elle savait ... le pauvre Ikkei a failli finir en jambon. Et malheureusement, Anzu n'a pas réussi à s'excuser sans paraître agressive, elle espère donc que sa mauvaise humeur ne s'est pas répercuter vers l'autre fille. Bien que ça ne se voyait absolument pas du tout, elle se sentait coupable. Enfin, la Sendai et la jeune fille en face se font introduire par Sazuka, Nanjou Yuna, son nom lui rappelle un clan maîtrisant l'Oryoton, soit le son. Elle avait dû lire deux trois trucs sur son clan dans la bibliothèque.

- Enchanté.

Bien évidemment, comme elle ne connaissait pas l'autre fille, sa timidité se met en marche et ce simple mot pourtant émis avec de bonnes intentions a été traduit comme si elle lui voulait quelque chose, ce qui n'est pas le cas. Disons ... qu'elle voulait essayé de se montrer polie mais que ça ne marche pas trop. Heureusement qu'elle ne lui a pas serrer la main, ça aurait fini dans la figure de l'autre plutôt que dans sa main. Le premier contact semble donc assez peu concluante de son côté. Pourtant, Sazuka voulait déjà proposer qu'elles se connaissent mutuellement un peu mieux. Ce n'était pas gagné, sauf si la fille en face est assez courageuse pour creuser un peu plus. Cependant, elle voulait aussi savoir ce qu'elles savaient faire, connaître leur capacité et leur faiblesse, cela voulait donc dire ...

- On va donc t'affronter à deux contre un ?

C'est certainement pour ça qu'elles se dirigent vers le terrain d'entraînement le plus proche. Elle espère cependant que Yuna n'a pas peur de faire équipe avec elle, elle est gentille Anzu ... quand elle y arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 14 Juin 2018 - 21:29
Immédiatement, Sazuka rassura Yuna sur le fait que sa nouvelle position ne changerait rien à leur relation, même si une certaine forme serait de mise. La petite blonde était déjà toute excitée à l’idée de faire partie d’une équipe et de pouvoir prouver sa valeur et en plus, c’était avec une personne qu’elle appréciait beaucoup. Après ce petit échange de politesse, la jeune femme interpella l’autre fille qui était occupée à lire et visiblement, elle serait la dernière membre de leur nouvelle équipe. Sendai, ce nom de famille ne lui était pas inconnu mais malheureusement, elle ne parvenait pas à dire pourquoi. Elle s’en voulait un peu de connaître aussi peu de personne dans le village et pourtant, ce n’était pas faute d’avoir essayé mais bon, son père avait fait un superbe travail de sape, ce qui rendait les interactions particulièrement compliquées, malgré la sociabilisation aisée de la blondinette. C’est d’ailleurs avec un large sourire qu’elle alla à la rencontre de la jeune fille qui la salua.

« Enchantée également, j’espère qu’on s’entendra bien ! Je suis trop contente !!! »

Yuna était toute excitée à l’idée de la formation de cette équipe et même si sa nouvelle équipière semblait plus que distante, elle était confiante en ses talents pour la décrisper rapidement. Les explications de Sazuka ne manquèrent pas de suivre et apparemment, sa nouvelle fonction était un mystère pour elle et il allait falloir qu’elle appréhende un peu tout cela. Sa première demande fut d’en apprendre un peu plus sur chacune et surtout, leurs capacités et style de combat. C’est vrai que c’était une chose particulièrement importante afin de coordonner correctement leurs mouvements et leurs attaques. La suite allait se passer au terrain d’entraînement mais alors qu’Anzu semblait déjà se demander si on allait devoir se battre, Yuna rigola en posant la main sur l’épaule de la jeune fille.

« Tu vas voir qu’on va assurer ! En plus, j’ai super bien mangé à midi et je suis bien reposée, même Sazuka aura du mal face à nous deux ! »

Toute sourire, l’adolescente suivit le mouvement vers le terrain d’entraînement. En y réfléchissant, Sazuka connaissait déjà sa faiblesse principale mais bon, s’il fallait faire équipe, il n’était pas nécessaire de cacher quoique ce soit. Par conséquent, profitant de la route jusqu’à leur destination, la jeune fille commença à se présenter plus amplement à ses deux équipières.

« Donc je commence alors ! Je m’appelle Nanjou Yuna, j’ai 15 ans, bientôt 16 ! Je suis célibataire, sans prétendant grâce à mon colérique de père et niveau nourriture, j’avoue adorer les brochettes de poulet. Sinon, j’utilise l’Onkyôton comme tous les membres de mon clan et aussi le genjutsu. J’avoue que ma grosse faiblesse est le taijutsu donc au niveau de mon style de combat, j’évite le corps à corps autant que possible. C’est peut-être pour ça que les garçons m’évitent … »

A sortir tout ce qui lui passe par la tête, il était normal qu’une bêtise de ce genre se glisse dans ses paroles. Enfin bon, le côté songeur de la petite blonde rendait sans doute tout ça assez léger, malgré les attentes importantes qui ne manqueraient pas d’être placées sur cette nouvelle équipe du village de Kumo. Quoiqu’il en soit, Yuna ne manqua pas de harceler un peu sa nouvelle équipière afin d’en apprendre un peu plus sur elle, envahissant régulièrement sa bulle personnelle pour lui faire des sourires. En soit, il était très difficile de déterminer si l’adolescente était une personne fiable ou si c’était juste une imbécile excentrique mais bon, en tout cas, on ne pouvait pas dire qu’elle était timide, bien au contraire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Ven 15 Juin 2018 - 23:36




S’il y avait une chose à laquelle je n’avais pas pensé ce fut sûrement ça. Est-ce que ces deux jeunes femmes, leurs caractères, étaient compatibles ? L’une étant parfaitement extravertie, ou tout au moins n’avait aucun problème à exprimer tout ce qu’elle pouvait penser et l’autre qui se limitait au strict minimum sans doute très voire trop timide. Observer le comportement de Yuna, l'écouter donner des informations qui n'avaient strictement aucune utilité, et voir la réaction de la Sendai m’amusait un peu, cela dit je pouvais apercevoir, déjà, comme de l’agacement chez Anzu, alors, avant que nous nous rendions aux terrains d’entraînement j’intervins.

-Yuna ! N’envahies pas trop l’espace vital d’Anzu. Lançais-je à la blondinette en scrutant toujours sa coéquipière. Si nous pouvions éviter tout incident avant même de commencer quoi que ce soit, j’imaginais que ce serait une bonne chose. Je m’étonnais d’ailleurs d’accorder, maintenant, autant d’attention à ce genre de détail… Ce que pouvait ressentir les autres, leur perception des choses voire même un peu leur… bien-être ? Enfin… Il faudrait voir par la suite. Etais-je devenue une personne attentionnée ? Rien n’était moins sûr.

Ah ! Ca… Je ne l’avais pas prévu non plus. Qu’elles comprennent dans mes paroles que je leur proposais de m’affronter, enfin, de simuler un combat face à moi… J’aurais pu simplement me contenter d’écouter les informations qu’elles allaient me donner. Mais finalement cela me semblait être une bonne idée, même si me battre… Etait pour moi une chose très sérieuse que je ne faisais qu’en dernier recours et face à un ennemi… Cela dit, depuis que j’étais arrivée à Kumo… J’avais compris que les « combats d’entrainement » faisaient aussi parties « du jeu ». Même si cela ne me plaisait pas. Alors, pouvais-je les en priver ?

-Vous voulez vraiment… m’affronter ? Leur demandais-je alors que nous avions pris le chemin des terrains d’entrainement. Ok ! On va faire ça. Esquissais-je un sourire en observant les deux jeunes femmes. Hum… Je ne vous attaquerai, ok ? Je me contenterai juste d’esquiver, et de me défendre. Ça vous va ? Avais-je ajouté alors que nous arrivions à notre destination. L’endroit était désert malgré que nous fumes en début d’après-midi…. Je savais que les Kumojin étaient de gros flemmards. Enfin, pas tous, pas ceux de mon équipe. Alors… Me retournais-je vers elles. Si vous arrivez à prendre ma sacoche… Je vous paye à manger. Oui, je ne devrais pas m'engager de cette façon... Je vous laisse commencer ?





_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 18 Juin 2018 - 14:26
Alors qu'elle venait de poser une question, voilà que Yuna est en train de faire quelque chose de totalement inconscient : harceler Anzu d'informations sur sa vie personnelle et l'attraper sur son épaule. Si au tout début, elle paraissait presque ennuyée par tout ce qu'elle dit, cela commence à agacer la jeune Sendai qui, aussi rapidement que les questions fusent, donne un coup sur la tête de sa future collègue, pas de quoi blesser, juste de quoi lui faire mal et lui faire comprendre qu'elle est agacée. Elle devait juste être sonnée après ce coup et avoir une petite sensation de douleur qui va suivre pendant un moment, mais ça restait assez gentillet comme coup. Dans tous les cas, Sazuka avait prévenu trop tard qu'il ne fallait pas trop envahir l'espace personnelle de la Sendai, en tout cas, pas autant, que cela lui serve d'avertissement. Elle soupire, puis reprend la route vers le terrain d'entraînement.

Sazuka semblait surprise en entendant les jeunes filles émettre l'hypothèse du combat, c'était ce que pensait Anzu en tout cas, Yuna l'a juste suivi alors que ce n'était qu'à la base qu'une question. Cela ne l'aurait pas déranger de tout dire en théorie, mais puisque Yuna semble motivée à combattre ... elle peut voir ça comme une manière de s'excuser, elle qui n'est pas trop douée pour faire ce genre de chose.

- Ce n'était qu'une question, mais si Yuna le veut.

Elle hausse des épaules alors qu'elle écoute ce que Sazuka souhaite imposer comme conditions pour l'entraînement. Elle promettait de ne pas attaquer, donc elle esquivera et encaissera juste. Anzu a hâte de voir comment elle va s'y prendre, après tout, c'était une Chunin, elle avait clairement un autre niveau qu'elle. Le but est donc de trouver un moyen de lui prendre le sac, même si la récompense n'était pas vraiment intéressante vu que la Sendai avait déjà mangée, ça peut motiver sa camarade.

- Ça me va.

Une fois en place, Sazuka demande aux filles si elles commencent ou non, Anzu ne voyait rien à dire sur ça, après tout, elles n'avaient pas le même niveau. La grise se met donc en place à côté de la Nanjou, elle maîtrise donc le Genjutsu avec l'Okyoton ? Elle manipule donc son chakra pour pouvoir couvrir ses oreilles et ne plus rien entendre. Elle continue ensuite en le manipulant de nouveau, créant un javelot avec l'aide de son chakra et le lance en direction du sac.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 22 Juin 2018 - 16:21
Yuna était particulièrement heureuse de faire partie d’une équipe et si son excitation et sa bonne humeur étaient particulièrement visible, Anzu de son côté semblait bien plus réservée. Malheureusement, la jeune fille était assez spéciale car au final, alors qu’elle ne pensait pas du tout à mal, la blondinette se prit un coup sur la tête. Toute étonnée et se frottant le crâne, elle regarda perplexe son équipière, avant de lancer un regard interrogatif à Sazuka. Celle-ci lui conseilla d’éviter de pénétrer dans l’espace vital de la Sendai mais bon, c’était un peu tard pour ce conseil. Cette réaction étrange ne manqua pas de refroidir un peu les ardeurs de Yuna qui se demandait un peu ce qui pouvait bien traverser l’esprit de la brune. Quoiqu’il en soit, après ce petit incident, elle garda ses distances vis-à-vis de Anzu, histoire de ne pas la brusquer vu qu’elle semblait être une solitaire. Continuant leur route, Sazuka leur demanda si elles voulaient l’affronter et à priori, c’était son idée à la base ou du moins, c’était la supposition faite par Anzu qui avait fait conduit à ce possible combat amical.

Sazuka expliqua donc un peu les règles du combat et tout cela semblait bon enfant au final car si la chûnin ne les attaquait pas, elles ne risquaient pas grand-chose à essayer de faire bonne figure devant elle. La blondinette ne manqua pas d’afficher un grand sourire lorsqu’elle évoqua la possibilité de se voir offrir à manger, surtout que prendre la sacoche de la chef d’équipe semblait être une tâche facile, en tout cas sur papier.

« Ca me convient parfaitement aussi ! »

Arrivée sur le terrain d’entraînement, Yuna observa l’environnement afin de chercher à exploiter les différents éléments. Vu qu’au final, elle avait été la seule à parler de ses capacités, elle ne savait absolument pas à quoi s’attendre de la part d’Anzu. Elle allait donc devoir tenter de s’accorder avec une fille dont elle ne sait strictement rien. Enfin bon, le combat commença assez rapidement et alors que sa coéquipière commença à changer son chakra en javelot, exposant ainsi une partie de ses talents. Si celle-ci était apte à combattre Sazuka en utilisant ce javelot et son taijutsu, il valait mieux lui apporter un soutien, même infime. Aussi, la blondinette décida d’utiliser sa technique de l’Obsession musicale afin de perturber l’esprit de la chef d’équipe. C’est donc assez calmement qu’elle commença à chanter une chanson pour enfants particulièrement connue.

« Furihajimeta yuki wa, ashiato keshite. Masshiro na sekai, ni hitori no watashi. »
(traduction : L'hiver s'installe doucement dans la nuit, La neige est reine à son tour. Un royaume de solitude, ma place est là pour toujours.)

L’avantage était sans doute que Sazuka ne comptait pas les attaquer et par conséquent, cette technique était parfaite vu que plus longtemps elle chanterait, plus cela obsèderait la jeune femme. Par conséquent, elle chanta le premier complet et même le refrain, histoire de rire un peu lorsque Sazuka devrait tenter de se libérer de cette technique.

« Ari no mama no ! Sugata miseru no yo ! Ari no mama no ! Jibun ni naru no ! »
(traduction : Libérée, Délivrée ! Je ne mentirai plus jamais ! Libérée, Délivrée ! C'est décidé, je m'en vais !)

C’est avec un petit sourire aux lèvres que Yuna s’éclipsa ensuite en s’aidant des arbres et autres rochers qui composaient le décor. N’étant pas une combattante particulièrement efficace, elle soutiendrait Anzu dans l’ombre avec ses techniques. Enfin bon, en tout cas, elle essayerait même si elle ne savait absolument pas si elle parviendrait à se débrouiller face à Sazuka. Cachée dans un arbre, observant les mouvements de son équipière afin de déterminer ce qu’elle pourrait faire comme prochain mouvement pour l’aider et ainsi, gagner ce combat, la petite blonde se frotta à nouveau la tête, se demandant si elle parviendrait à bien s’entendre avec elle vu sa réaction précédente. Il fallait espérer que oui, surtout que c’était Sazuka qui les avait choisi toutes les deux.



Technique:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Sam 23 Juin 2018 - 18:40



Je n’avais pas songé un seul instant à la compatibilité de ces deux jeunes femmes, et leurs caractères bien opposés me laissaient penser que la coopération allait être difficile, la réaction d’Anzu d’ailleurs me laissa plutôt perplexe. Je ne me souvenais pas à un seul instant que la Sendai s’était comportée ainsi avec moi, quoi que je ne l’avais pas non plus « harcelée » comme l’avait fait Yuna. Ainsi, ayant eu un bref aperçu de son caractère lors de notre rencontre et de cette courte mission qui l’avait animée ; je ne lui fis aucune remontrance. Elles apprenaient à se connaître, au moins…

Arrivées au terrain d’entrainement le plus proche, et ensuite de ma proposition vivement motivée par la « déduction » d’Anzu, nous entamâmes donc… l’entraînement. L’enjeu au-delà de gagner ou perdre était surtout ce que j’avais évoquée, un repas gratuit si elles parvenaient à m’ôter ma sacoche. Les deux genin ne se firent pas plus longtemps attendre et même, commencèrent leurs assauts avec promptitude. D’abord Yuna qui usa d’un jutsu auquel je ne m’attendais pas vraiment bien que je savais –pourtant- qu’elle était une adepte du genjutsu et de par sa famille, utilisatrice innée du son.

Même surprise je n’eus pas à trop me forcer pour comprendre qu’il s’agissait d‘un alliage de ses deux domaines de prédilection et que cet air entêtant qui s’insinuait lentement dans mon crâne n’avait qu’un but : me perturber. Lors de notre assaut sur le QG du Shoshikidan, à Hi no Kuni ; j’avais dû faire face avec le Raikage Shuuhei et sa femme « Nora », au même type de subterfuge. A l’époque, ne connaissant pas l’existence de ce genre de « capacités », je m’étais laissée prendre au piège avec une facilité déconcertante. Mais depuis, j’avais appris et bien plus que ce qu’était le « genjutsu ».

Les illusions qu’elles fussent auditives ou visuelles me paraissaient être le moyen de combattre le plus fourbe qu’il soit. Je n’aimais clairement pas les subir et je m’étais évertué depuis mon retour du pays du feu à m’en protéger du mieux que je le pouvais. Une tâche dans laquelle je fus largement épaulée par Asami et Raizen. Oui, grâce à eux j’avais réussi à maîtriser, et ce très rapidement, l’art des sceaux. A force d’expérimentation j’avais alors développé un fuinjutsu bien spécifique à ce genre de « situation », aux illusions, pour limiter leur impact. Ainsi avant qu’Anzu ne s’y mette, ma première réaction en entendant cette petite musique fut de réaliser un unique signe de l’index et majeur.

Un sceau tracé sur mon avant-bras s’illumina d’une lueur verdoyante alors que je prononçais « Kai ». Alors, et sans pour autant faire taire la Nanjou et la petite chansonnette qu’elle poussait ; le chakra délivré par ce sceau aux multiples hariganas stoppa les premiers effets de la voix de la blondinette et estompa rapidement cette irrépressible envie de me mettre à chanter, à mon tour. Même si j’avais écarté ce danger, je ne fus pas pour autant tirée d’affaire. La Sendai s’était déjà mise à l’œuvre, et je vis finalement ses compétences, en quoi consistait son pouvoir si particulier, celui qui lui interdisait l’emploi de toute autre affinité.

Ainsi c’était un javelot de chakra qui fonçait droit sur moi, fendant l’air avec rapidité et visiblement, précision. Même si la façon dont il avait été créé m’impressionnait, il ne restait qu’un projectile du quel je pouvais simplement m’extraire, par une esquive. Cela dit visiblement je ne fus pas assez rapide, sans doute encore un peu perturbée par l’attaque de la Nanjou. Comme quoi, même sans s’entendre immédiatement, la combinaison de leur jutsu était déjà… plutôt efficace. Effectivement, le javelot m’avait frôlé le bras, l’entaillant légèrement. Bien, s’il y avait là-dedans quelque chose de positif en dehors de l’efficacité de ces deux jeunes gens ; c’était aussi sans doute que je ne portais pas de veste, et que ; donc, je n’aurais pas besoin de faire de couture… Enfin pour le moment.

Retombant sur mes pieds à quelques mètres de là –un ou deux en fait- je plaçai rapidement ma main sur mon bras et sa plaie en concentrant brièvement mon énergie vitale mêlée à mon chakra. De la paume de ma main une fine aura aux couleurs de l’émeraude s’infiltra dans la blessure très superficielle et la referma en à peine quelques secondes.

C’était un bon début, mais je voulais en voir plus !

-Ce n’est pas comme ça que vous aurez à manger. Rigolais-je, comme pour les provoquer et les inciter à prendre plus de… « risques » ?

Résumé:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 23 Juin 2018 - 20:10
Anzu ignorait totalement ce qui se passait, bloqué son ouïe peut-être aussi bien une bonne idée qu'une mauvaise, mais à en juger par le sceau qu'a activé Sazuka, sa collègue a déjà commencer à utiliser son Okyoton pour faire du Genjutsu, ça où alors elle a utiliser d'autres moyens pour créer ces illusions, mais par rapport au clan auquel elle appartient, ce serait logique de croire qu'elle utiliser le son qu'elle créé elle-même pour jouer avec l'esprit de son adversaire. Le problème, c'est qu'elle ignore si elle peut cibler une personne ou si ça s'applique uniquement à une personne visée, donc au cas où, elle a bouché ses oreilles à l'aide de son chakra. C'est une solution à double tranchant, mais elle n'a pas vraiment le choix, mais ça ne l'empêche pas d'agir. La Sendai en effet compte continuer à attaquer pendant que sa collègue blonde semble se cacher pour utiliser ses illusions ... choix assez étrange de laisser Anzu toute seule face à Sazuka qui connaît le Taïjutsu sachant qu'elle ne se bat pas au corps-à-corps, sans doute a-t-elle penser qu'il s'agissait d'une lance au lieu d'un javelot. L'erreur est humaine, mais de toute manière, il semblerait qu'elle seul devra l'attaquer sur le plan physique.

Elle a réussi à esquiver son projectile assez facilement, seul une blessure apparaît sur son bras alors qu'elle visait la sacoche. Le javelot se plante au sol alors qu'il se dématérialise pour ne rien laisser, elle n'était pas capable de créer des armes utilisables par la suite, même si elle a appris à insuffler son chakra dans des objets. Mais les effets ne sont pas très utile pour le moment dans un combat, elle va devoir donc se résigner à matérialiser son chakra sous forme de projectile. Cependant, ce javelot est assez coûteux, elle ne va pas s'amuser à en créer plusieurs, il va falloir qu'elle économise un peu, même si elle a encore un peu de réserve. Après avoir vu qu'elle pouvait se soigner, Anzu voyait sa senseï tenter de dire quelque chose : n'ayant pas encore la faculté de lire sur les lèvres, elle ne comprend pas un rond de ce qu'elle a dit, mais certainement est-elle en train de les narguer. Dans tous les cas, elle compte bien garder l'offensif, de toute manière, sa camarade semble être en retrait.

Anzu réfléchit un instant, si elle n'est pas douée en stratégie, elle reste logique et intelligente : si elle esquive, elle met en avant sa sacoche, cependant, il fallait la pousser à esquiver dans le bon sens. Elle abandonne l'idée du javelot pour le moment, trop coûteux, et elle commence à modéliser son chakra sous forme de disque dotée de lame, assez gros pour que Sazuka ait l'idée de l'esquiver tandis qu'elle modélise dans sa poche deux aiguilles avec le même charka. Le but : profiter que le sac ne soit pas protéger pour le planter avec ces aiguilles afin de l'envoyer assez loin pour que sa camarade l'attrape. Le hic, c'est qu'il fallait qu'elle ait confiance à la rapidité de Yuna, mais elle suppose qu'elle sautera sur l'occasion pour gagner un repas gratuit. La Sendai envoie donc son disque sur le flanc de Sazuka contre lequel se trouve son sac, puis, elle arme ses deux aiguilles pour les lancer en direction du sac pour le planter. Elle espère que Yuna n'aie pas la bonne idée de sauter à ce moment-là pour se manger les aiguilles ou le disque.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mar 26 Juin 2018 - 14:31
Si le but de ce combat n’était que de s’entraîner et d’apprendre à collaborer, Yuna ne comptait pas pour autant le perdre. Elle se devait de montrer à Sazuka qu’elle avait fait le bon choix en l’intégrant dans son équipe et par conséquent, la défaite n’était pas envisageable. Bien sûr, elle dépendait également des qualités de son équipière mais bon, si la jeune femme l’avait choisie également, c’était qu’elle devait être assez douée. La technique de la blondinette sembla être assez rapidement contrée mais bon, en lui faisant utiliser son sceau dès le début du combat, la balance pourrait assez rapidement tourner en leur faveur, surtout que Sazuka n’était pas sensée attaquer. Dans le cas contraire, ce petit avantage n’aurait sans doute pas été d’une grande utilité. En plus, vu certaines techniques du clan Nanjou, le fait qu’elle n’attaque pas la pénalisait aussi dans une certaine limite mais bon, elle possédait d’autres cordes à son arc et elle n’aurait aucun problème à les utiliser.

Quoiqu’il en soit, Anzu sembla utiliser la lance qu’elle avait créé avec son chakra comme une arme de jet, ce qui commença à mettre la puce à l’oreille de Yuna sur ses capacités. Ce n’est qu’en la voyant préparer une autre attaque à distance que la petite blonde comprit et sortit de sa cachette pour lui prêter main forte. Son équipière était sans doute comme elle et le corps-à-corps n’était pas son domaine de prédilection. Il valait donc mieux changer de stratégie afin de s’assurer la victoire. Profitant du lancé de disque de la Sendai, l’adolescente courut en parallèle à ce dernier pour distraire leur chef d’équipe qui devrait donc faire attention à une potentielle attaque venant de la blondinette. Observant toujours du coin de l’œil les actions de la brune pour déterminer rapidement la meilleure façon d’agir, elle la vit lancer autre chose sans pouvoir déterminer avec précision ce que c’était. Immédiatement, elle sauta sur l’occasion pour lancer sa propre attaque afin de déstabiliser Sazuka.

A seulement deux mètres de la kunoichi, elle poussa un cri puissant qui devrait lui permettre de perturber Sazuka et de récupérer son sac. Il était clair que Yuna n’était pas encore assez expérimentée au combat que pour dire qu’elle était une fine stratège mais par contre, son instinct était assez bon pour parvenir à coordonner ses attaques avec celles de son équipière, même si leur duo venait de se former. Par une simple déduction, elle extrapola les actions de la brune afin de comprendre ce qu’elle avait voulu faire et détermina instinctivement que la sacoche pourrait s’éloigner de la jeune femme si les projectiles faisaient leur œuvre. La petite blonde se décala immédiatement après avoir poussé son cri, espérant pouvoir récupérer la sacoche si celle-ci devait être atteinte comme prévu. Bien sûr, les deux équipières avaient sans doute l’avantage d’être toute deux assez logique au niveau des combats, ce qui rendait ce genre d’association rapidement efficace, même sans se connaître, ni même communiquer. Après, s’il fallait le dire honnêtement, ce n’était qu’un pur hasard que leur façon de penser soit identique car sans cela, Yuna comme Anzu aurait pu être blessée très facilement.

résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Mar 26 Juin 2018 - 15:39



Mes deux nouveaux élèves s’étaient donc finalement mis d’accords, ou tout au moins avaient pensé à coordonner leurs actions. Je savais déjà comment parer les multiples projectiles d’Anzu. Sans grande originalité, je n’aurais qu’à esquiver une nouvelle fois, mais ce fut sans compter sans l’intervention de Yuna qui, pas si loin de moi que cela, poussa un genre d’assez puissant hurlement, suffisant pour perturber mon oreille interne et me déstabiliser. Ainsi je n’avais pu esquiver que le disque de chakra sans pouvoir éviter les deux aiguilles qui le suivaient.

Celles-ci avaient pour objectif ma sacoche, et ils la touchèrent. Cela avait été un tir très précis, et qui combiné à l’interventions de la blondinette et sa capacité à perturber l’adversaire ; s’avérait très efficace. Néanmoins, était-ce suffisant pour une victoire ? Non. Clairement pas. Cependant la réaction de la Nanjou à vouloir anticiper la situation fut, selon moi, la bonne. Si l’enchainement avait été effectif à cent pour cent, elle aurait certainement pu mettre la main sur la sacoche convoitée.

Si son disque avait pu trancher les lanières de ma sacoche… Qui pouvait savoir… Mais ce n’était pas le cas, malheureusement. Il leur faudrait fournir un peu plus d’efforts pour y parvenir, si elles le pouvaient. Sans attendre de subir un nouvel assaut, j’allais corser un peu l’entrainement. Contre une seule cible, elles s’étaient montrées plutôt intéressantes, très offensives et assez tactiques mine de rien.

Du coup, après quelques signes, je fis apparaître deux clones à mes côtés, lesquels portaient aussi des sacoches présentant les mêmes défauts les même « dégâts », la même usure… Enfin, des copies conformes impossible à distinguer. Dans le même instant nous nous mélangeâmes afin que les deux jeunes femmes ne puissent me distinguer de mes clones. Puis ? nous parlâmes toutes d’une même voix.

-C’était mieux ! Mais va falloir en faire plus pour récupérer ma sacoche ! Dimes-nous en observant Yuna et Anzu. J’étais vraiment très curieuse de voir comment elles réagiraient maintenant qu’elles se retrouvaient face à trois Sazuka, et finalement, face à trois objectifs à atteindre, si elles manquaient de chance. Plus que de les empêcher de récupérer mon sac, je voulais surtout les mettre dans une situation qui les pousserait à réfléchir davantage, à mieux communiquer ; et surtout dans une situation qui dans un cadre « réel » pourrait se montrer… dangereuse voire périlleuse. Il suffisait d’imaginer un instant que je sois leur ennemie, et que je me décide à les attaquer…

Résumé:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 1 Juil 2018 - 21:49
Anzu avait pourtant réussi ces assauts, Yuna avait même eu le réflexe d'utiliser ses capacités sonores pour perturber Sazuka, ce qui lui a permis de toucher le sac avec ces aiguilles. Mais ce sac est bien plus solide et bien plus lourd que prévu, sans doute aurait-elle dû viser les lanière avec son disque, non sans risquer de blesser sa senseï, surtout qu'elle a vu qu'elle est capable de se guérir toute seule. Cependant, de son côté, Sazuka est très réactif, deux clones ont été créé et elle se mélangeait déjà à ses semblables pour qu'Anzu et sa camarade ne sache pas qui est la vraie. La Sendaï savait ce qui se déroulait en face et dans quelle situation elle se trouve en ce moment, elle savait à peu près qu'utiliser sa détection ne fonctionnera pas : les clones ont la même signature que son créature, la quantité est beaucoup plus faible, mais impossible encore à son niveau de pouvoir différencier les trois. Il ne reste donc plus qu'une solution, cela la déplaît énormément, elle va devoir se montrer bien plus offensive. Cependant, sa réserve de chakra n'est pas aussi développé que celui de Sazuka. Elle va donc devoir réfléchir à quelle technique utiliser, mais laquelle ? Ses projectiles sont pour elle un jeu d'enfant à esquiver ... à moins que ...

- Yuna, crie le plus fort possible.


Elle se concentre, prend ses shurikens pour les envelopper de chakra, non pas pour leur donner un quelconque effet, mais pour permettre d'éviter de se retrouver dans la même situation une fois les clones détruits. Elle lance donc ces shurikens par salve de deux chacune, si Yuna a bien fait son travail, elle est incapable d'esquiver à condition. Heureusement qu'Anzu a encore ses oreilles bouchées, elle n'a pas envie de subir le même sort que Sazuka. A quoi cela lui a servi de recouvrir ses shurikens de chakra ? Hey bien, clone ou pas, elle pourra sentir une trace de son chakra sur sa future senseï, donc elle pourra reconnaître la vraie Sazuka si elle se fait toucher. Même si ces armes ne doivent pas être très utile pour faire des dégâts à une personne comme Sazuka. Elle peut la pister comme ça ... si elle arrive à la toucher.

Mais ce n'était pas fini, hors de question de devoir arrêter son offensive ici : elle modélise son chakra pour créé un nouveau disque de chakra, peut-être qu'à l'usure, elle pourra la toucher. Une fois son disque opérationnel, elle commence à le lancer : soit ses clones sont toujours là et elle lancera au hasard, soit il ne reste que Sazuka et elle visera dans ce cas les lanières de son sac. Hors de question de faire une seconde erreur, elle fragilisera d'abord le sac avant de le faire chuter.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 8 Juil 2018 - 7:26
Malgré une combinaison très correcte pour une première fois, les deux genins ne parvinrent pas à prendre le dessus sur Sazuka. Cette dernière méritait clairement son statut et ne semblait pas vouloir faciliter la tâche de ses recrues, ne serait-ce que pour flatter un peu leur égo. Reculant d’instinct afin de ne pas se prendre un coup, même si la jeune femme avait clairement précisé qu’elle n’attaquerait pas, Yuna se demanda comment elles allaient bien pouvoir faire pour prendre cette sacoche. En observant la chef d’équipe se soigner avec tant de facilité, elle ne peut que sourire d’excitation à l’idée de former une équipe avec elle. D’ailleurs, même Anzu semblait savoir se battre et à elles trois, la petite blonde était persuadée qu’elles arriveraient à faire de grandes choses. Bien sûr, il fallait maintenant se concentrer sur l’objectif devant elles et par conséquent, il fallait trouver un plan pour prendre l’avantage sur Sazuka rapidement car il était clair que niveau endurance, elle les surpassait de loin.

Bien sûr, il y avait la possibilité du genjutsu mais bon, était-ce une bonne idée de lancer des techniques pouvant la blesser psychologiquement. Pour le coup, Yuna s’en voulait de ne pas avoir plus travaillé les genjutsus d’altération sensorielle mais bon, elle savait désormais dans quel domaine son entraînement devrait s’orienter lors de ses prochaines séances. Il y avait aussi la technique qu’utilisait sa mère mais bon, elle ne l’avait pas encore apprise à cause de son père. D’un côté, la blondinette était ravie des nouvelles possibilités qui s’ouvraient à elle mais de l’autre, elle était frustrée de ne pas avoir les techniques lui permettant de s’assurer le succès. Elle allait clairement devoir travailler bien plus dur désormais afin de ne plus se retrouver dans cette situation. Quoiqu’il en soit, l’adolescente recula encore d’un pas lorsque Sazuka créa trois clones d’ombre, histoire de se dissimuler parmi eux. Malheureusement, la seule solution qu’envisageait Yuna à ce moment, était un genjutsu offensif mais bon, cela ne ferait qu’éliminer un clone en cas de rater. Elle n’aurait certainement pas le chakra suffisant pour s’occuper de toutes les Sazuka.

Alors qu’elle était en pleine réflexion, la petite blonde jeta un coup d’œil vers Anzu qui semblait dans la même élaboration d’un plan. Finalement, cette dernière sembla arriver à une solution avant Yuna et lui demanda de crier le plus fort possible. Vu sa technique précédente, elle cherchait sans doute à ce que la blondinette utilise sa technique du Hurlement de la Sirène. D’un hochement de tête, la jeune fille se lança sur ses 4 adversaires afin de se rapprocher un peu plus. Vu que Sazuka devait maintenant s’y attendre, Yuna se mit en position et déclencha une première fois sa technique, avant de passer de l’autre côté aussi vite qu’elle le pouvait pour la lancer une seconde fois. En la réalisant successivement, elle pourrait perturber un peu plus Sazuka et ses clones mais bon, cela épuisa considérablement sa réserve de chakra. Il n’y avait plus qu’à espérer que le plan d’Anzu fonctionne.


résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Mer 11 Juil 2018 - 17:02




Le plan que venaient d’établir les deux jeunes femmes sans avoir eu à s’adresser la parole m’impressionna sur le coup. Nous assistions à cet instant précis à la naissance d’une équipe. Si leurs caractères et leurs humeurs ne s’accordaient pas parfaitement, en revanche en situation de combat cela semblait tout à fait différent. Finalement cette idée qu’avait eu Anzu fut sans qu’elle le sache, la bonne ; celle qui me permettait de mieux apprécier leur capacité à coopérer et se coordonner.

Je ne connaissais pas vraiment bien les atouts qu’un Sendai pouvait mettre en œuvre, en revanche j’avais pu apercevoir ses dons pour la sensorialité. Il y avait donc fort à parier qu’elle pouvait, déjà, allier ces deux compétences. Alors que la Sendai venait de lancer un shuriken visible imbibé de chakra, Yuna, elle s’était mise en place et sans que je n’ai besoin de déchiffrer leur stratégie, j’avais compris ce qu’allait faire la petite blonde. Moi et mes clones restâmes donc immobiles un instant.

Le Shuriken vint se planter dans ma sacoche, une nouvelle fois, et mes clones disparurent sous l’effet des hurlements assez stridents de la Nanjou. Je n’allais pas encore m’amuser à tout esquiver et j’avais clairement dit que je n’allais pas les attaquer… Ce n’était qu’un exercice pour leur permettre de réagir face à plusieurs cibles, et, elles avaient plutôt bien réagi. Et pour couronner le tout un nouveau disque traversa l’air, le même que le précédent. Une fois encore, j’aurais pu esquiver, mais…

La sangle de mon sac fut tranchée nette et celui-ci touche le sol. J’esquissai un léger sourire en le ramassant.

-Bien joué ! Mais maintenant, faut venir le récupérer ! Leur lançais-je. Et c’était sans doute cette phase ci qui serait la plus intéressante. Devoir se rapprocher pour essayer de récupérer leur cible. Une main occupée par la sacoche, je n’avais donc plus qu’une main pour me défendre, enfin, plus ou moins.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 15 Juil 2018 - 16:23
Son plan a-t-il réussi ? On dirait, la Sendai voyait les clones disparaître sous le cri de Yuna et la sacoche à terre. Il ne restait donc qu'à l'avoir, mais ça va se corser : Sazuka a été très réceptive et elle a déjà en main le sac qui est tombé à terre. Comme faire pour l'attraper du coup ? Aller à l'offensive n'est pas une bonne idée, mais Anzu pouvait immobiliser les bras de Sazuka pendant que Yuna vienne lui prendre le sac, ou bien est-ce que ce sera l'inverse ? Pourquoi dans ce cas ne pas tenter deux immobilisations ? Elle ne pourra pas esquiver les deux immobilisations si elles la lance l'une après l'autre. Elle fronce les sourcils en la voyant parler, sans comprendre ce qu'elle dit encore une fois vu qu'elle a les oreilles bouchés. Elle regarde Yuna, elle semble commencer à être à court de chakra, ça va être la dernière offensive certainement ... il allait falloir qu'elle crie une nouvelle fois en espérant qu'elle arrivera à avoir son sac.

- Si tu recommences Yuna, on peut avoir ce sac.

Elle manipule son chakra pour former un anneau, un très grand anneau. Il s'agissait en fait d'un genre de menotte, sauf que ça bloque les bras de celui qui se retrouve entouré par celui-ci. Elle le lance donc sur Sazuka en essayant d'immobiliser ses bras, Yuna pourra attraper le sac si jamais elle arrive à l'immobiliser, mais sinon, ce sera à elle de briller, elle va donc devoir crier et ce sera à Anzu d'attraper le sac. Elle lance donc son anneau avant que Yuna agisse, elle ne pourra pas bouger une fois que son anneau est resserrée autour de sa taille. Elle pouvait encore continuer à attaquer, elle avait avec un peu de réserve, mais la fatigue commence à se sentir chez Anzu aussi, elles doivent vite mettre à terme à cet entrainement, non pas qu'elle est attirée par la nourriture ou par fierté, mais juste pour prouver qu'elle est utile.

L'anneau est serré, plus qu'à savoir si Sazuka l'a esquivé, si elle est restée immobile et donc qu'elle ne peut plus utiliser ses bras. Quand à Yuna, elle espère qu'elle sera aussi réactive que tout à l'heure, si elle utiliser son cri au bon moment, Sazuka ne pourra plus bouger et elles auront le champ libre pour avoir ce sac ... enfin, si elle ne peut plus bouger ses bras, elle pourra tenter de prendre ce sac. Une bonne partie de ses espoirs et de son plan pèse sur les épaules de Yuna, elle espère donc sa réussite.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 23 Juil 2018 - 14:45
L’attaque combinée des deux genins semblait porter ses fruits et les clones de Sazuka disparurent comme ils étaient venus, laissant juste des petites traces de fumée. La sacoche tomba à terre, la sangle sectionnée par le disque d’Anzu. La cible était donc à portée mais bon, un obstacle de taille se profilait à l’horizon, le niveau de taijutsu de Yuna qui était proche du néant. Il était clair que la jônin la maîtriserait sans grande difficulté si elle approchait pour s’emparer de l’objectif au sol. Lançant un regard à sa coéquipière, la petite blonde resta figée un instant, réfléchissant à la technique leur permettant d’entraver leur sensei le temps suffisant que pour récupérer la sacoche. Il y avait certes des genjutsus mais bon, était-ce une bonne idée de les utiliser alors qu’elle était plus spécialisée sur la destruction psychique que sur les illusions sensorielles. C’est donc face à ce dilemme que l’adolescente se trouvait confrontée, voyant en Sazuka une amie et non pas une ennemie à vaincre. Après, son esprit tentait de la convaincre que la différence de force entre elles faisait que cela ne devrait pas prêter à conséquence mais bon, ce petit zeste de moralité était peut-être une faiblesse dans le monde shinobi.

Finalement, Anzu débloqua la situation en criant à Yuna de recommencer. Cela voulait certainement dire que la brune avait une technique permettant d’immobiliser la jeune femme. Sans réfléchir davantage, elle relança son cri afin de perturber son opposante. Avec un peut de chance, cela suffirait pour obtenir la précieuse sacoche. Ne sachant pas trop ce que la Sendai avait en tête, elle ne put que voir du coin de l’œil l’espère d’anneau être lancé sur Sazuka. Sans attendre les répercussions possibles à son cri et cet anneau, la petite blonde se mit à courir en direction du sac afin de l’attraper. Elle devait absolument l’atteindre afin de profiter de l’effet de surprise et de la potentielle immobilisation de la jônin. Si tout se passait correctement, elles réussiraient l’épreuve mais bon, ce n’est pas toujours aussi simple. La malchance ou simplement la maladresse peuvent intervenir au pire moment et briser vos rêves en une fraction de seconde.

Ce fut le cas à ce moment car alors que Yuna courait en direction de la sacoche, son pied se prit dans un caillou dépassant du sol. Elle était sans doute trop concentrée sur son objectif que pour faire suffisamment attention à son environnement. Quoiqu’il en soit, la suite fut des plus humiliante pour la genin qui trébucha maladroitement, sautillant quelques pas afin d’éviter la chute irrémédiable, pour finalement s’écrouler dans une roulade ridicule. Toutefois, le hasard faisant parfois bien les choses, cette maladresse la rapprocha de son objectif et alors que son corps semblait n’être qu’une poupée ridicule roulant, son regard n’avait pas perdu la sacoche de vue. Dans un dernier effort, elle poussa sur ses jambes pour bondir sur le sac. La blondinette n’était pas en mesure de s’éloigner avec ce dernier mais bon, si elle parvenait à s’en emparer, elle n’aurait plus qu’à la jeter à Anzu et l’objectif serait atteint. C’est donc dans cette ultime pensée que Yuna tendit la main, à quelques centimètres d’obtenir ce qu’elle convoitait, espérant que Sazuka n’aurait pas le temps de réagir.

résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Mer 25 Juil 2018 - 12:59



Il était clair qu’avec leur de jutsu qu’employait la Sendai, l’utilisation ou même la connaissance de ses affinités lui étaient totalement inutiles. Et je fus une nouvelle fois surprise de voir la forme que pouvait prendre son chakra. Ce Kekkai avait vraiment des atouts non négligeables, et n’était donc pas à sous-estimer. J’allais l’esquiver lorsqu’un nouveau hurlement provenant de la blondinette me fit me boucher, par réflexe, les oreilles et forcément, perturba ma tentative. Ainsi ce grand anneau de chakra m’encercla et restreignit mes bras ainsi que leurs mouvements. L’instant suivant la Nanjou, après une chute et roulé-boulé me rappelant un peu notre rencontre, se retrouva miraculeusement à portée de mon sac, et pu poser, enfin, la main dessus.

J’aurai pu la repousser, mais je l’avais dit : je ne les attaquerai pas. Si cette chute avait permis à Yuna d’atteindre l’objectif que je leur avais fixé, dans une situations plus réaliste celui aurait pu lui coûter la vie, ni plus ni moins. Enfin… Un problème que nous devions rapidement régler. Après quelques secondes, activant un des sceaux présents sur mon corps qui libéra une courte vague de chakra ; je me libérai de l’anneau, sans finalement trop forcer. Leur enchainement avait été bon dans l’ensemble.

-Bravo, vous avez réussi. Leur dis-je en tendant la main vers Yuna pour qu’elle me rende mon sac. Hum… Qu’avez-vous tiré de cet exercice ? Leur demandais-je, espérant qu’ils en aient effectivement tirés quelque chose. Bien, vous me répondrez lorsque nous serons à table. Souris-je légèrement, je n’avais pas oublié non plus l’enjeu de cet entrainement. Mais au-delà du repas, j’étais plutôt satisfaite de voir que ces deux-là pouvaient coopérer et possiblement, s’entendre.

Je leur fis signe de me suivre, et nous dirigeâmes vers l’intérieur de Kumo, en quête d’un endroit où manger. Sur le chemin je leur demandais tout de même :

-Pas de… bobo sinon ? Yuna ? Je le demandais surtout à cette dernière, c’était elle qui avait chutée. Ça va parce que c’est un entrainement, mais ; dans d’autres circonstances une telle erreur pourrait te coûter plus qu’un sac. Dis-je avec une petite moue. La prochaine fois, je riposterai à vos attaques. Mais avant, on travaillera un peu sur ton… sur votre équilibre. Je crois que ça te ne fera pas de mal non plus, Anzu.


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 25 Juil 2018 - 19:37
Cela a parfaitement marcher, comme avant, Anzu pouvait être heureuse d'avoir réussi cet exploit sans pouvoir entendre le moindre son. En effet, depuis le début, elle n'entendait rien du tout, mais Yuna a agit assez rapidement pour qu'Anzu la bloque dans son anneau. La Sendai était immobilisée tant que son anneau était bloqué autour des bras de Sazuka, donc c'était à Yuna de prendre le sac, et c'est ce qu'elle fait avec le bon temps de réaction, mais ... pas du tout de la manière dont Anzu s'attendait. En effet, elle s'est mise à chuter, puis à roulé-boulé contre le sac de Sazuka, si elle n'avait pas les bras occupés, elle serait en train de se facepalm, mais au moins ... elle a réussi à avoir le sac. Elle soupire, à la fois contente qu'elle ait réussi, mais moins à cause de la chute qui se passe devant elle. Si c'était dans des situations réelles ... certainement serait-elle en train de prendre cher. Mais elle ne va pas lui en tenir rigueur ... elle aussi ça aurait pu lui arriver ce genre de chose, même si elle est moins ... maladroite ... ou plus chanceuse peut-être.

Enfin, maintenant qu'elle a son sac, Anzu comptait faire disparaitre son anneau, mais Sazuka a activé un sceau qui lui a coupé l'herbe sous le pied. Pourquoi ne pas avoir fait ça avant et perdre ce combat ? La Sendai ne comprend pas, mais elle fait tout de même quelques suppositions : envie de garder un sceau en stock, perturbation par la chute de Yuna ou son Genjutsu - ou les deux -, sous-estimation des deux genins ... mais elle n'est pas sûre d'avoir sa réponde. Elle cligne donc des yeux en bougeant à nouveaux ses bras. Elle aide Yuna à se relever, et semble vouloir dire quelque chose ... ou leur demander quelque chose ... difficile à dire vu qu'Anzu n'entend strictement rien. Elle attrape donc ce qui bouche ses oreilles, puis le retire, entendre de nouveaux du bruit lui fait énormément de bien.

- Pardon, j'entendais rien.

Maintenant que ça c'est retirer, elle peut de nouveaux discuter avec les deux femmes, mais c'est l'heure de manger on dirait. Sazuka les invite à les suivre alors qu'Anzu voulait voir si Yuna allait bien. Mais comme leur supérieur est passé avant et s'y connait en médecine ... pas besoin de s'inquiéter tout compte fait. Enfin, elle s'est montrée très coopérative malgré leur premier contact et Anzu était contente que, malgré ce coup de poing, elle a réussi à lui faire confiance. Cependant, elle voulait discuter entrainement Sazuka et met sur le tapis un entrainement à l'équilibre ... en incluant Anzu dedans.

- Ah ... bon ?

Elle était surprise d'entendre ça, elle qui n'a pourtant pas fais de faux pas - enfin, elle crois - dois apprendre l'équilibre ? Enfin, elle peut comprendre que son équilibre est perfectible, après tout, ce n'est pas une experte en Taïjutsu, donc et son équilibre n'est donc pas le meilleur il faut l'avouer.

- Sinon, Yuna, c'était très intéressant de voir ton Kekkai à l'oeuvre. Je n'ai rien pu entendre, mais je crois que j'ai bien fait.

Après tout, Sazuka n'avait pas réussi à lui échapper à ses cris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 26 Juil 2018 - 16:33
Malgré une chute bien involontaire due à la précipitation du mouvement, Yuna était parvenue à se saisir de la sacoche tant convoitée. Soupirant de soulagement de cette pseudo-victoire, elle observa Sazuka se défaire de la technique d’Anzu sans grande difficulté. Il était évident que si elle avait attaqué, le résultat aurait été bien différent mais bon, il fallait rester conscient de ce qui n’avait pas été lors de cet exercice. La petite blonde comprenait désormais les manquements qu’elle avait et surtout, elle réfléchissait au moyen de les combler. Alors que la brune tendit sa main pour récupérer son sac, l’adolescente la prit pour se relever avant de lui rendre sa sacoche, n’ayant pas compris immédiatement ce que voulait sa sensei par ce geste. Enfin bon, les choses sérieuses étaient sur le point de commencer et par conséquent, chaque conseil pour s’améliorer devait être pris au sérieux. Alors que le petit groupe se mettait en route pour aller manger, Sazuka remettant à plus tard la réponse à sa question, elle commença à pointer les erreurs de la jeune fille.

« Non ça va merci. J’ai l’habitude de tomber. Il faut vraiment que j’améliore mon taijutsu car sinon, ça n’ira jamais. Dans le feu de l’action, j’ai trébuché … Je suis vraiment trop maladroite … »

Il était évident que la blondinette s’en voulait de cette fin assez pathétique, surtout que sans cela, leur victoire aurait été plus glorieuse mais bon, on apprend bien plus de ses erreurs que de ses succès au final. Sazuka proposa d’améliorer l’équilibre de Yuna, mais aussi celui d’Anzu par la même occasion. N’ayant vu à l’action la Sendai que lors de ce petit échange, la petite blonde ne pouvait pas vraiment dire qu’elle avait un problème d’équilibre mais bon, peut-être que si Sazuka aurait attaqué, cette faiblesse se serait révélée un peu plus.

« Avec plaisir Sazuka. Je suis sûre qu’avec un bon entraînement, je pourrai m’améliorer grandement. »

Même si cela fut assez surprenant, vu leur première rencontre, Anzu complimenta les techniques de la Nanjou, confirmant ce que la jolie blonde pensait depuis le début, à savoir qu’elle s’était bouchée les oreilles. Yuna ne put s’empêcher de sourire car au final, c’était la première parole gentille qu’Anzu parvenait à lui dire, ce qui était déjà un très grand progrès par rapport à leur rencontre et ce coup sur la tête.

« Merci Anzu ! Le tien aussi était impressionnant !!! Tu sais faire des trucs de folie avec ton chakra ! Sinon, tu n’as pas à t’inquiéter pour mes techniques, je dirige le son à l’aide de mon chakra donc la plupart de mes techniques sont inoffensives si tu n’es pas la cible. Ca sera sans doute plus simple pour la prochaine fois. »

Le petit groupe ne tarda pas à arriver dans un coin assez paisible du village où était installé une table et des bancs, juste sous un arbre afin de profiter de l’ombre naturelle. Immédiatement, la petite blonde s’y installa, impatiente de voir ce que Sazuka avait préparé à manger. Bien sûr, elle n’avait pas oublié la question de la chef d’équipe et par conséquent, elle comptait bien analyser avec une vision critique sa performance.

« Sinon, j’ai bien réfléchi à l’exercice. Je pense qu’il me manque des techniques d’altération sensorielle. La plupart de mes genjutsus sont offensifs et si j’en avais eu un qui aurait brouillé tes sens, cela aurait pu être plus simple de te dérober la sacoche. En plus, j’ai compris qu’à un moment ou un autre, j’aurai besoin du taijutsu pour les missions. Il faut donc clairement que je m’exerce à ce niveau. Je ne pense pas qu’une shinobi maîtrisant uniquement le ninjutsu puisse aller bien loin. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Dim 12 Aoû 2018 - 12:24



-En fait, c’est pour ça que sont faits les entraînements. Pour s’améliorer, se perfectionner.

Elles avaient clairement gagné cet entrainement, enfin, gagné… Elles avaient tout au moins atteint l’objectif que je leur avais fixé ; une très bonne chose pour une première fois. Alors, et même si j’avais « perdu » notre pari dissimulé ; je n’étais pas sûre que ces deux là en étaient les grandes gagnantes. Après tout, nous n’avions probablement pas les mêmes goûts en ce qui concernait la nourriture. Ainsi, après quelques secondes ou minutes de marche, nous nous étions assises à une table, protégée du soleil par l’ombre d’un grand arbre. J’avais déroulé sur la table un parchemin, et avec un signe activé son sceau qui libéra plusieurs plats, assiettes… etc. Evidement que je n’allais pas m’amuser à tout transporter dans ma sacoche. Je pouvais remercier Raizen de m’avoir enseigné ce « tour de passe-passe », d’ailleurs.

-Bon, je ne sais pas si la récompense est celle que vous attendiez. Rigolais-je. Effectivement, des parchemins n’étaient apparus que des légumes verts, de la salade, certes préparés ou « cuisinés » ; mais il n’y avait que ça, pas la moindre trace de viande ou d’une autre couleur que le vert. Il était très rare que j’en mange, du coup… J’espère que vous n’êtes pas trop déçues ? Comme cet entrainement n'était pas prévu... Souris-je en les observant. Avoir un médecin dans son équipe avait d’indéniables avantages, mais… pouvait aussi présenter quelques inconvénients ; comme une obsession pour la nourriture « absolument saine ». Je vous souhaite un bon appétit. Continuais-je de sourire. Au pire, j’avais toujours quelques sucettes dans mon sac…

Après m’être servie, je rebondis sur l’explication ou la critique que venait d’exposer la Nanjou.

-Hum… oui, surement. Répondis-je à Yuna. Le Taijutsu n’est pas… obligatoire, ce n’est qu’une question d’entrainement finalement. Mais, c’est vrai que si vous tombez contre un spécialiste du corps à corps ; ne pas pouvoir le gérer en combat rapproché peut devenir rapidement problématique. A moins que vous vous arrangiez pour le tenir à distance. Haussais-je les épaules. Mais, pour notre prochain entrainement, vous verrez que ce n’est pas si… évident.

-Si tu n’es pas à l’aise avec le Taijutsu, Anzu ; il faudra que tu trouves un moyen de maintenir ton adversaire… à distance. Des disques et des javelots ne seront pas suffisants…

Enfin, je savais très bien qu’il était impossible de devenir infaillible, mais certaines situations pouvaient être évitées avec le bon entrainement, et la bonne réflexion.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 12 Aoû 2018 - 18:55
Yuna pouvait donc orienter son son ? Si elle avait su, Anzu ne se serait pas bouché les oreilles. Elle soupire, dire qu'en tant que bonne senseur, elle devait perdre un de ses sens pour "mieux combattre" ... elle aurait sans doute du mieux s'informer. Enfin bref, pour les prochaines fois, elle saura qu'elle ne sera pas toucher, mais ça la frustre légèrement quand même. Après tout, elle a dû être handicapée pour pouvoir être dans une zone de confort ... mais bref, Anzu ne compte pas lui faire porter le chapeau de son erreur, après tout, si elle n'avait pas agit comme avant, elle aurait eu l'information.

- Si j'avais su ... je le saurais pour la prochaine fois du coup.

En effet, les entrainement servent avant tout à s'améliorer, mais aussi à savoir le niveau que l'on a actuellement. C'est ce que pense Anzu, et elle n'ira ni contredire Sazuka qui est sa senseï maintenant, ni Yuna qui est sa camarade qui dit qu'avec un bon entraînement, elle s'améliorera. La Sendai savait qu'elles avaient raison, donc elle ne va pas mêler son grain de sel là-dedans, surtout qu'elle n'a pas de raison de le faire. Enfin bref, cet entrainement a été fortement utile pour Anzu qui a bien vu qu'elle manque énormément de couverture offensive. Elle doit trouver un moyen de se retrouver assez loin de ses opposants, mais Sazuka aura peut-être des idées à lui proposer. En tout cas, c'est l'heure du repas amplement mérité, mais c'est vite la désillusion en voyant que le repas se compose surtout de légumes verts. Pas de viandes donc ... elle soupire en voyant qu'il n'y a que des végétaux à manger. Heureusement qu'elle a déjà manger avant ... mais bon, un légume ou deux en plus, surtout après cet effort, ce n'est pas de refus. Elle se prend donc des concombres, avec cette chaleur, ce légume est très la bienvenue, mais bon, elle aurait aimé un peu de tomate avec ça.

Après s'être servie, Sazuka intervient suite à l'analyse de Yuna qui disait qu'elle devrait apprendre le Taïjutsu et connaitre un peu mieux les illusions d’altérations. Sazuka, elle, pensait que le Taïjutsu n'est pas obligatoire, qu'elle pouvait utiliser d'autres options. En effet, il y avait aussi le Bukijutsu qui était possible, et puis, ses illusions pouvaient lui permettre de tenir son adversaire à distance ou l'empêcher de se rapprocher. Mais c'est vrai que pour Anzu ... elle avait vu des défauts énormes dans sa manière de combattre, et Sazuka lui disait qu'il lui fallait plus que des disques et des javelots pour tenir les autres à distance. Elle est entièrement d'accord, et Anzu doit avoir plusieurs livres chez elle qui pourrait répondre à cette problématique : comment s'occuper d'une personne au corps-à-corps ?

- Oui, je manque beaucoup trop d'options offensives pour garder une personne à distance et je n'ai pas un assez bon niveau en Taïjutsu pour pouvoir rivaliser avec une personne qui se bat normalement dans ce domaine. Mais je vais trouver des solutions pour ce problème, j'ai déjà quelques idées ...

Commencer à faire des clones seraient pas mal déjà, mais elle doit aussi pouvoir se défendre : Anzu n'a aucun moyen pour le moment de stopper des attaques. Enfin, tout ceci sera à voir plus tard, et pendant que Yuna se sert, elle réfléchissait à un moyen ... d'animer un peu la table. Ce n'est pas vraiment évident pour elle ... mais elle a sans doute un sujet qui risque de beaucoup plaire à Yuna qui a la langue bien pendue.

- Sinon, bien que ça ne risque pas de nous rendre plus fortes ou bien être utile pour nos prochains entraînements, on pourrait réfléchir à un nom pour l'équipe, non ?

Ça ne la dérangeait pas d'être dans une équipe sans nom ... mais sans doute que Yuna va montrer des réactions étonnantes ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 13 Aoû 2018 - 10:55
Visiblement, toutes les trois étaient d’accord sur le principe que l’entraînement avait été bénéfique et que cela servait justement à s’améliorer en anticipant les faiblesses qu’on pouvait avoir afin d’y remédier. Anzu fit une petite remarque sur le fait qu’elle s’était bouchée les oreilles pour rien mais bon, on ne pouvait pas dire qu’elle avait trop cherché à en savoir plus. Elle-même avait assez surpris la petite blonde car au final, elle ne connaissait absolument pas les capacités des Sendai. Fort heureusement, les deux récentes équipières étaient parvenues à s’accorder et à faire un combat plus qu’honorable mais bon, il restait du travail pour parvenir à être efficace en situation réelle et ça, la Nanjou en avait parfaitement conscience. Lorsqu’elles furent installées pour manger, les mots de Sazuka commencèrent à inquiéter la blondinette qui la regarda avec anxiété déballer le repas qu’elle avait préparé. Son visage afficha sa surprise et sa déception, bien moins capable qu’Anzu de masquer ses émotions, Yuna regarda la jônin, histoire de voir si elle plaisantait et s’il n’y avait pas autre chose de cacher. Malheureusement, cela semblait être la seule chose qu’elles allaient manger.

« J’avoue que sans viande ou poisson, j’ai dû mal à voir ça comme un repas complet … »

Si cette phrase était sortie toute seule, l’adolescente se rendit rapidement compte que ce n’était pas très poli et plaça sa main devant sa bouche, cherchant à rapidement rebondir pour ne pas vexer Sazuka.

« Mais ça a l’air très bon !!! On va se régaler, j’en suis certaine ! Ca ne peut qu’être bon pour la santé de manger un peu de verdure ! »

Affichant un sourire gêné, Yuna commença à se servir, écoutant Sazuka qui rebondissait sur son analyse de l’entraînement. Apparemment, le taijutsu pouvait être évité selon ses dires mais pour cela, il fallait développer des techniques empêchant l’ennemi d’approcher. C’est vrai qu’en soit, il existait de nombreux experts en ninjutsu qui n’étaient pas forcément très doués en combat au corps à corps. Bien sûr, le top aurait été d’améliorer son taijutsu juste ce qu’il faut pour pouvoir gérer un opposant parvenant à se rapprocher, le temps de remettre de la distance entre eux. Pour ça, elle allait devoir s’entraîner drastiquement et faire en sorte que ses capacités physiques se renforcent. Peut-être que Sazuka pourrait lui enseigner quelques techniques à ce niveau. Ne serait-ce que ses esquives qui paraissaient particulièrement efficaces.

« Si je m’améliore en taijutsu, tu penses que je pourrais aussi bien esquiver les attaques que toi ? Si on m’attaque par surprise, je dois être capable de résister le temps de me remettre à distance, c’est indispensable. »

Quoiqu’il en soit, Anzu avait le même problème que Yuna et visiblement, elle semblait en avoir parfaitement conscience. Si elle avait quelques idées pour y remédier, du côté de la blondinette, c’était plus compliqué. Elle connaissait bien quelques techniques de genjutsu d’altération de la réalité qui lui permettrait de se protéger mais bon, cela allait demander de l’entraînement, tout comme le taijutsu. Les prochains mois allaient donc être intensif si elle ne voulait pas être un poids mort pour l’équipe. Quoiqu’il en soit, alors qu’elle mangeait sans grand attrait les légumes cuisinés par Sazuka, Anzu lança un sujet de conversation qui redonna le sourire à l’adolescente. Une forme d’excitation s’empara d’elle lorsque le nom de l’équipe fut évoqué. C’était un élément important et avoir un nom serait plus facile pour que les gens du village parlent d’eux et de leurs succès. Cela ne pouvait qu’être bénéfique pour l’image de son clan si leur équipe devenait connue. C’est donc avec un grand enthousiasme qu’elle intervint, essayant de proposer plusieurs idées.

« Oui, c’est important un nom pour l’équipe !!! J’avais pensé à Raijin ! Pour la meilleure équipe du Pays de la Foudre, ça me semble pas mal !!!! Ou alors, Taiyō no inazuma (Les foudres du Soleil) ! Ca donne bien non ? Après, il faudra assurer avec un nom pareil, ça ne nous motivera que plus ! »

Toute excitée en attendant l’avis de la chef d’équipe et de sa nouvelle équipière, Yuna avait retrouvé un large sourire en mangeant ses légumes. Il faut dire que c’était le genre de discussion qu’elle adorait et les idées ne lui manquaient pas. Evidemment, il fallait un nom qui en imposait mais bon, cela pouvait paraître un peu prétentieux également mais en soi, il ne restait plus qu’à assurer derrière. Si elles parvenaient à réussir toutes leurs missions, plus personne n’y verrait à redire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Sam 18 Aoû 2018 - 12:09



-Je suppose oui. Répondis-je à la blondinette en haussant les épaules. Tout n'est qu'une question... d'entrainement. Je ne suis pas née avec le don d'esquiver haha...

Bien, une nouvelle fois je pouvais m’estimer heureuse que les deux genin aient parfaitement compris ce que je voulais leur dire et surtout qu’elles n’aient pas mal pris les quelques critiques que j’avais pu formuler. De même, je pouvais l’être encore plus en constatant que malgré l’atypisme du repas que je leur proposais, ce dernier semblait leur plaire. La viande même si elle était bonne –obvious- n’était pas aussi utile que ça à l’organisme que de nombreuses personnes pouvaient le penser ; certaines plantes, certains légumes la remplaçaient sans trop de problème…

Bref. Le nouveau sujet de notre conversation vint assez rapidement. Je devais admettre que je n’y avais pas pensé avant qu’Anzu n’en parle. Donner un nom à notre équipe. Je trouvais ça amusant de voir à quel point les gens aimaient donner des noms à tout et n’importe quoi. Leurs armes, leurs animaux… leurs enfants… Et maintenant une équipe. Mais…. Qu’à cela ne tienne, en soi cette « tradition » ne me dérangeait pas même si dans le fond, savoir comment s’appelait les autres ou les « choses » n’était pas si important. Ce n’était qu’un moyen de se faciliter la vie, finalement.

-Va pour un nom... Soupirais-je.

Les propositions de la Nanjou, bien qu’assez douces à l’oreille me paraissaient un peu présomptueuses. Des noms ou surnoms qui pouvaient rapidement s’avérer compliqués à porter. Enfin, cela ne restait, après, qu’un seul nom. Pour ma part, j’avais aussi très rapidement pensé à quelque chose, de bien moins poétique, et voire même presque fonctionnel. Après avoir avalé une bouché d’un quelconque « met », j’y allais à mon tour de ma proposition qui je le sentais serait aux yeux de ces deux là aussi original que les plats devant elles.

-Hum… 3K. Pour… Trois Kunoichi. Haussais-je les épaules. Cela me semblait être d’une logique implacable ! Et dans tout Kumo, me semblait-il, il n’y avait pas d’autres équipes cent pour cent féminine. Mais bon, cela sonnait moins bien que… Mais, Raijin et Taiyô machin là, c’est bien aussi ! Des suggestion Anzu ? Dis-je en fixant la jeune femme qui outre d’avoir lancé le débat, n’avait pas dit grand-chose d’autre…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ce que nous allons faire... [Nanjou Yuna et Sendai Anzu]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: